Sign in to follow this  
Fremo

OVNI et US Navy

Recommended Posts

Il y a 3 heures, leclercs a dit :

Vu hier sur LCI, les autorités américaines confirment les images radar prises par des pilotes montrant le suivi d'un "phénomène inexpliqué ...

https://www.lci.fr/international/l-armee-americaine-authentifie-des-mysterieuses-videos-d-ovnis-2132685.html

Ce ne sont pas des images radar, mais vidéo dans le proche infrarouge prise avec un pod atflir. Il n'y a pas de concordance piste radar/piste vidéo dans cet incident particulier. Les pilotes ont tenté des accrochages radar, en vain. La seule trace radar est un écho fixe (en fait, 2 échos fixes différents repérés à 100km de distance l'un de l'autre en quelque minutes, avec disparition de la piste entre les 2 mesures) repéré dans le secteur par un croiseur AEGIS (USS Princeton), mais ne correspondant apparemment pas au phénomène (puisqu'on est sur un écho fixe là où les pilotes rapportent un phénomène se déplaçant à grande vitesse (>Mach 3 si les différentes observations sont bien le même phénomène). L'E-2 n'a rien, les autres navires du GAN non plus. De mémoire, il me semble que le radar du Princeton (une antenne passive) était aux essais ou en calibration, ce qui fait que beaucoup de techniciens ou analystes qui se sont penchés sur les enregistrements penchent pour une malfonction du radar (car si dans ce cas on peu estimer une corrélation entre l'écho et l'observation des pilotes, les jours précédents le radar avait observé des échos similaires, sans qu'aucun équipage n'observe quoi que ce soit aux positions indiquées).

Edited by Bat
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/06/2019 à 20:52, Desty-N a dit :

Personnellement, je pencherais plus pour des variantes des phénomènes lumineux transitoires ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Phénomène_lumineux_transitoire  ), des éclairs lumineux trèèèès bizarres, qui peuvent même prendre la forme de disques, et qui se produisent entre différents couches de l'atmosphère.
 Dans le même ordre d'idée, on a la foudre en boule ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Foudre_en_boule ), dont la taille, la couleur et le comportement peuvent changer énormément d'un cas à l'autre. Je crois qu'on a des témoignages qui décrivent certains phénomènes passant par la cheminée (Hergé n'a rien inventé dans Les 7 boules de cristal), à travers une fenêtre, ou qui disparaissent dans un mur et quand on creuse le mur, on trouve un vide correspondant.

 Un avantage de cette approche, c'est qu'elle expliquerait certaines observations radars aberrantes. Ce genre de plasma perturbe les ondes radars, qui ne donnent plus d'informations exploitables. Et comme les avions et les bateaux actuels utilisent de plus en plus de courant électrique, on peut même mettre certains comportements de ces ovnis sur le compte de la perturbation locale du champ électromagnétique par les véhicules humains.

 J'ai bien conscience que cette explication présente pas mal de défauts, mais elle me semble moins invraisemblable qu'une histoire d'extra-terrestres capable de traverser l'espace, et de venir nous observer, mais ne cherchant pas à nous contacter, ou de technologies militaires top-secrets depuis des décennies (même le SR-71 ou le U2 n'a pas tenu aussi longtemps).

Pour illustrer mes propos, voilà un exemple de phénomène lumineux bizarre : les lumières de Hessdalen

Citation

(...)  des phénomènes lumineux observés régulièrement dans la vallée d'Hessdalen, en Norvège. L'explication scientifique est celle d'un processus aérien de combustion incomplète mettant en jeu des nuages de poussière provenant du sol et contenant du scandium. (...) 
Ces lumières spectaculaires ont été enregistrées et étudiées par des physiciens italiens et français, mais surtout norvégiens des universités environnantes qui organisent chaque été des chantiers réunissant étudiants et lycéens afin de recueillir et analyser des données (...) 
les scientifiques sur place étudiant le phénomène ont pu influencer son comportement à l'aide d'un laser : alors qu'une de ces lueurs se déplaçait en clignotant à un rythme régulier, on a observé que l'usage d'un rayon laser permettait de doubler ce rythme. À l'arrêt du laser, le phénomène reprenait son rythme de clignotement initial. Ceci laisserait entendre qu'il s'agit d'un phénomène impliquant du plasma réagissant à l'apport d'énergie du laser. Cependant le scientifique de la base émet l'hypothèse, d'après le spectre lumineux obtenu par un filtre sur une photographie (servant à identifier la composition chimique de la source, grâce à sa signature spectrale), qu'il pourrait s'agir d'un objet solide (...) 
https://fr.wikipedia.org/wiki/Lumières_d'Hessdalen

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs vidéos remarquables issues de l'US Navy

Révélation

 

 

 

 

 

 

 

===> Qu'est-ce que c'est ?

 

Quelques observations, juste pour tenter de cadrer un peu les choses

- Ces vidéos semblent authentiques : détails de la visualisation optronique infrarouge de l'avion de chasse, texture des images, commentaires audio. Ce qui ne prouve cependant pas qu'elles le soient

- La Marine américaine a récemment confirmé officiellement l'authenticité de ces vidéos. Ce qui signifie qu'elles portent la signature de l'Etat américain

- Les nacelles de visualisation optronique sont en mode "suivi d'objet", si bien qu'il est difficile d'évaluer la vitesse des phénomènes dans les deux premières vidéos. Dans la troisième vidéo, c'est possible parce que le fond n'est pas le ciel mais la mer

- Il est remarquable que seul un fragment des deux premières vidéos ait été rendu public. Que se passe-t-il ensuite, comment le phénomène évolue-t-il ? On peut comprendre que seul ces extraits ont été rendu public car le reste est inintéressant. On peut comprendre au contraire que le reste n'a pas été déclassifié afin de ne pas compromettre des secrets militaires

- Il est remarquable que ces trois vidéos aient impliqué le même type d'appareil du même pays : pourquoi à chaque fois des F-18 américains ? Faut-il comprendre qu'il s'agit en fait d'un seul et même événement, filmé à des instants différents ? Ou bien y a t il eu en fait d'autres observations de ce genre - simplement les autres nations concernées ont choisi de garder leurs enregistrements secrets ? Il serait difficile d'imaginer que les F-18 américains "attirent" spécialement de tels phénomènes... ? S'il faut en croire cet article il s'agirait bien d'événements différents, et ces trois vidéos ne seraient que la partie émergée d'un iceberg beaucoup plus grand d'observations de phénomènes non identifiés par des aviateurs

- Voir encore la page Wikipédia sur l'incident de 2004 - correspondant à la deuxième vidéo - qui inclut des descriptions des événements par les pilotes concernés

 

Quatre hypothèses

1. Une manipulation

Certes, ces vidéos ont été authentifiées par l'Etat américain. Mais je crois que nous sommes tous adultes sur ce forum :smile: nous avons cessé de croire au Père Noël, ou que les Etats disent toujours la vérité. Ces vidéos pourraient être des faux, tout simplement.

===> L'hypothèse est valide, mais elle semble peu crédible : quand quelqu'un cherche à manipuler, il doit au moins avoir une idée de la réaction probable à ses artifices. Or, comment prévoir la réaction des sociétés, ou même de tel ou tel public, à ce type de vidéos ? D'autre part, beaucoup de personnes devraient faire partie de la manipulation, ce qui suppose un grand effort, et quel en serait l'intérêt ?

... Mais si les vidéos sont authentiques, alors :

2. Un phénomène n'impliquant pas d'intention

Comme par exemple l'orage, la marée ou les remontées gastriques. En un mot : personne n'a voulu que cela arrive, il s'agit d'un simple phénomène naturel sans personne pour l'organiser.

Or, non seulement je n'ai aucune idée de ce que cela pourrait être, mais plus important des aviateurs rompus à l'observation des phénomènes naturels ne semblent en avoir aucune idée. Ce qui implique qu'il s'agisse d'un phénomène naturel inconnu. Rare, et inconnu.

===> Hypothèse à la fois valide et crédible. On peut penser à la foudre en boule par exemple, phénomène naturel rare et encore pas complètement inexpliqué. On verrait donc sur les vidéos un phénomène naturel encore plus rare que la foudre en boule, et encore plus difficile à expliquer. Le fait qu'il ressemble beaucoup à un engin volant solide ne serait qu'illusion.

... Mais s'il y a présence d'une intention derrière ces phénomènes, alors :

3. Un phénomène impliquant une intention humaine

S'il s'agit d'engins volants, habités ou non, il semblerait qu'ils doivent faire intervenir un mode de propulsion inconnu : aucun moteur classique n'est visible, pas plus que d'ailes ni d'hélices.

La chose n'est pas impossible. Rappelons qu'une partie de la R&D militaire est totalement confidentielle. Il pourrait s'agir d'armes secrètes produites dans ce que les Américains appellent un "black program", un programme entièrement secret. Ces armes secrètes pourraient être américaines ou étrangères : de toute façon, les militaires américains ne seraient pas au courant.

===> Hypothèse valide, mais peu crédible. En effet, les différences technologiques entre les nations ou leurs armées, ou entre les objets militaires et les objets civils, ne sont pas si importantes ni durables que cela. Et les "programmes noirs" ne restent pas secrets indéfiniment non plus : par exemple, le premier avion furtif américain F-117 a été opérationnel en 1982, et déjà dans les années 1980 son existence faisait l'objet de rumeurs. Or, les premières observations de ce genre datent au moins de quinze ans (incident de 2004). Après tant de temps, ces supposées armes secrètes ne devraient plus l'être, et la technologie de leur propulsion devrait soit exister aussi dans le civil, soit du moins être compréhensible par référence à des technologies civiles existantes.

... Mais si l'intention derrière ces phénomènes n'est pas humaine, alors :

4. Un phénomène impliquant des êtres non humains

Lesquels ? On peut multiplier les hypothèses : extra-terrestres surveillant la Terre, anges de Dieu, anges démoniaques, esprits, visiteurs d'un univers parallèle, êtres humains de l'avenir, etc... le point commun à toutes ces hypothèses est qu'il s'agira d'êtres inconnus à ce jour, ou dont l'existence même n'est qu'une hypothèse

Rien de tout cela n'est impossible. Nous ne savons pas tout de l'Univers, il s'en faut de beaucoup.

Un point commun cependant à toutes ces hypothèses : ces êtres non humains VOUDRAIENT être observés. En effet, si on est capable de se déplacer entre les étoiles, ou de passer d'un univers à l'autre, ou d'une époque à l'autre, à plus forte raison si l'on est un ange, on doit être parfaitement capable d'observer les êtres humaines sans se faire remarquer, de même que nous pouvons observer les fauves ou les singes sans nous faire remarquer à l'aide de caméras ou de traceurs GPS qu'ils n'ont pas la possibilité de comprendre.

Ce qui pose la question de l'intention de ces êtres... pourquoi vouloir être observé, sans y aller carrément en s'annonçant pour ce qu'on est ? Quel serait l'effet recherché sur l'humanité ? On peut sans doute imaginer des réponses et des scénarios si on les cherche mais... on est en train de multiplier les hypothèses, ce qui n'est pas sain quand on recherche une explication ! C'est même l'inverse du principe de raisonnement du rasoir d'Ockham.

===> L'hypothèse est valide, mais elle est peu crédible. Parce qu'elle demande de multiplier les hypothèses, et encore parce qu'elle demande d'accepter des théories extraordinaires, en n'en proposant que des preuves bien faibles ! Peut-être sommes-nous visités par des extra-terrestres, ou peut-être par des êtres d'une autre dimension, ou peut-être Dieu envoie-t-il des anges nous faire coucou dans les airs... mais franchement, est-il raisonnable d'accepter une telle idée en se basant seulement sur quelques observations atmosphériques, aussi surprenantes soient-elles ?

 

Une CONCLUSION

Faisons les comptes : nous avons quatre hypothèses valides, dont trois sont peu crédibles, et une l'est entièrement. Le plus raisonnable est de privilégier la seule qui soit à la fois valide et crédible.

Donc ces vidéos montrent un phénomène atmosphérique plus rare et plus difficile à expliquer que la foudre en boule, mais tout ce qu'il y a de plus naturel

Edited by Alexis
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 03/11/2019 à 01:32, Alexis a dit :

Un point commun cependant à toutes ces hypothèses : ces êtres non humains VOUDRAIENT être observés. En effet, si on est capable de se déplacer entre les étoiles, ou de passer d'un univers à l'autre, ou d'une époque à l'autre, à plus forte raison si l'on est un ange, on doit être parfaitement capable d'observer les êtres humaines sans se faire remarquer, de même que nous pouvons observer les fauves ou les singes sans nous faire remarquer à l'aide de caméras ou de traceurs GPS qu'ils n'ont pas la possibilité de comprendre.

Ce qui pose la question de l'intention de ces êtres... pourquoi vouloir être observé, sans y aller carrément en s'annonçant pour ce qu'on est ? Quel serait l'effet recherché sur l'humanité ? On peut sans doute imaginer des réponses et des scénarios si on les cherche mais... on est en train de multiplier les hypothèses, ce qui n'est pas sain quand on recherche une explication ! C'est même l'inverse du principe de raisonnement du rasoir d'Ockham.

Je pense que tu fais ici une fausse dichotomie en ne considérant que 2 possibilités :

  • ils voudraient être observés
  • ils ne voudraient pas être observés

Entre ces 2 hypothèses il y a aussi : Ils s'en foutent d'être observés ou non

Tu fais une analogie avec les observations que l'on peut faire d'autres animaux, mais tu ne vas pas au bout de l’analogie.

Un biologiste qui étudie une colonie de fourmis dans leur milieu naturel se moque bien de savoir si les fourmis peuvent le voir ou pas, et il ne lui vient pas non plus à l'esprit de s'annoncer à la reine des fourmis avant de conduire ses expériences.

Peut être que notre égo nous empêchent d’admettre que d’hypothétiques observateurs inter-stellaires pourraient n'avoir aucun intéressement à communiquer avec la colonie de "fourmis humaines" que nous serions pour eux.  

 

 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Kovy a dit :

Je pense que tu fais ici une fausse dichotomie en ne considérant que 2 possibilités :

  • ils voudraient être observés
  • ils ne voudraient pas être observés

Entre ces 2 hypothèses il y a aussi : Ils s'en foutent d'être observés ou non

Tu fais une analogie avec les observations que l'on peut faire d'autres animaux, mais tu ne vas pas au bout de l’analogie.

Un biologiste qui étudie une colonie de fourmis dans leur milieu naturel se moque bien de savoir si les fourmis peuvent le voir ou pas, et il ne lui vient pas non plus à l'esprit de s'annoncer à la reine des fourmis avant de conduire ses expériences.

Peut être que notre égo nous empêchent d’admettre que d’hypothétiques observateurs inter-stellaires pourraient n'avoir aucun intéressement à communiquer avec la colonie de "fourmis humaines" que nous serions pour eux.  

 

 

 

Une autre hypothèse :smile:

Il nous gardent à l'oeil. D'ailleurs la période où il y a eu le plus d'observation d'OVNI est la période où nous faisions des essais nucléaire atmosphériques. C'est confirmé par celui qui dirigeait alors le GEPAN (l'organisme français d'analyse des phénomène OVNI, ça a changé de nom depuis).

Et non il n'est pas si facile de venir nous voir. C'est même une expédition. Même s'ils se déplacent à une fraction significative de la vitesse de la lumière, c'est quand même une vrais galère tant les distances sont grandes. Surtout s'ils doivent sortir de leur système planétaire pour atteindre ces vitesses relativistes. Et de temps en temps ça merde. Des crash même peut-être. Ou le système furtif qui déconne le temps de régler un paramètre...

Je ne sais pas ce qu'on a fait comme connerie encore, mais il semblerait qu'ils reviennent voir où on en est. Peut-être l'élection de Trump :biggrin:

Je pense quand même que certains raisonnements sont universels, comme les mathématiques.

Si on s'est fait détecter avec des explosions atomiques, la puissance de l'atome n'est pas anodine même pour des extra-terrestres.

Si on reprend l'analogie: si on voit un jour une colonie de fourmis en train de manipuler des atomes d'uranium: on les garderait à l'oeil sérieusement en attendant de se poser la question de savoir s'il faut passer au Flytox toutes les fourmis de la planète ou pas...

Si on en croit l'auteur de science fiction Alastair Reynold ça peut même très mal se finir. Dans un de ses bouquins la galaxie foisonnait de vie il y a 3 milliards d'années mais il y a eu une guerre immense appelée: "La Guerre des Mondes", où des civilisations entières se faisaient péter leur soleil les unes les autres.

Le vainqueur a été tellement traumatisé que dorénavant: tout ce qui dépassait le stade de la fusée chimique pour aller sur la lune était exterminé à titre préventif... jusqu'à ce que les humains se fasse repérer.

Bon, bref: la partie "ils nous gardent à l'oeil" vient de l'ancien directeur du GEPAN dont j'ai parlé, qui était un haut fonctionnaire tout à fait raisonnable pendant sa carrière et qui s'est laché une fois à la retraite en écrivant une bouquin paru il y a pas mal de temps et que je ne saurait pas retrouver facilement comme ça. Même le titre je ne m'en souvient pas. "L'hypothèse extra-terrestre" ou un truc comme ça.

 

 

 

Edited by c seven

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un article de Popular Mechanics, assez intéressant :

For decades, academic researchers have dismissed the study of UFOs as pseudoscience. But as the evidence becomes harder and harder to ignore, some organizations are finally taking steps to make the field legitimate.

Révélation

For as long as humans have claimed they’ve seen UFOs—and it’s been a long, longtime (https://www.popularmechanics.com/military/a29189536/ufo-sightings/) —the established scientific community has more or less considered them to be nonsense. While that hasn’t changed much, even as we’re in the midst of a modern ufological renaissance, some renegade scientists are fighting to bring academic rigor to UFO research.
Take Richard Hoffman, a 25-year information technology expert on contract with the U.S. Army’s Material Command at the Redstone Arsenal in Huntsville, Alabama. As a Senior Lead Architect, he keeps the Army’s digital infrastructure running and safe from attack.
He’s also a UFO researcher. (...)

Hoffman is one of three board members who run a nonprofit scientific organization known as the Scientific Coalition for UAP Studies (SCU https://www.explorescu.org/). Unknown or unidentified aerial phenomena (UAP) is the current rebranding of unidentified flying objects (UFO) (...)

The UFO research community is used to having scant data on UFO incidents. The vast majority of cases are purely anecdotal. When physical evidence or data is available, the well-established ufological conspiracy and myth-making machines begin to put that data in jeopardy.
“To date, there hasn’t been an extensive and well-funded scientific investigation of these phenomena using state-of-the-art investigative tools and a dedicated investigative team,” Robert Powell, an SCU board member and device physics expert, tells Popular Mechanics. The SCU is aiming to change that. Membership in the organization requires a resume submission, and a committee meets to thoroughly vet each new member (...)
To begin bridging the gap between the UFO research community and the scientific community, the SCU has a team in place that will begin a peer-reviewed journal. “Initial plans are for the journal to be biannual with the first published journal in the first half of 2020,” Powell says. “Anyone wishing to submit a paper to the journal should contact SCU.” (...)

Yet for all the promising progress, the SCU and similar organizations are still facing an uphill battle. The decades-long taboo surrounding UFOs and their study is thoroughly entrenched in established scientific and academic communities. They are, in essence, a dirty subject that can kill a professional career.  (...)
“I don’t get the sense the scientific community is any more interested or open than it was before,” Alexander Wendt, a political science professor at the Ohio State University, tells Popular Mechanics. “But what has changed, I think, is the politics. I think that the wind is changing on this, just like it is on a lot of things. And it’s probably young people in particular who are driving the change and are more open.” (...)

Wendt, (...) sits on the board of UFOData (https://www.ufodata.net/), a project designed to create high-tech observation systems to monitor the skies and track anomalous phenomena. He knows that the taboo exists surrounding UFO research, and getting any grant money to study UFOs is still impossible. According to Wendt, neither the government nor any established scientific organizations are going to fund UFO research. The solution seems to be crowdfunding or finding private donors who will invest in these projects.

UFOData isn’t the only group engaged in observational studies. For three decades, Project Hessdalen (http://www.hessdalen.org/index_e.shtml ), a small observatory station that monitors a valley in Norway subject to strange light phenomena, has been jointly funded by the Østfold University College and personal donations. Another organization, the UFO Data Acquisition Project (UFODAP https://ufodap.com/index ), is also building small computer units designed to monitor and track aerial oddities. Using multiple sensors, the UFO Data Acquisition Unit is designed to record and track UAP, as well as provide metadata which can be analyzed.

So while the existence of UFOs is no longer up for debate, their source very much is. The UFO community has always been comprised of cultural and social renegades who haunt the fringes of mainstream culture, subjects of ridicule more than respect. While some still smirk at the thought of anomalous aerial objects occupying our skies, the information slowly coming out into the public domain is starting to prove that these objects may not be a laughing matter. (...)

https://www.popularmechanics.com/military/research/a29875104/ufo-research-evolution/

 (Désolé, l'article est en anglais, et je ne maîtrise pas assez les site de traduction pour me risquer à les utiliser )

J'ai bien aimé l'approche de l'auteur, qui mentionne les lumières de Hessdalen, auxquelles je fais moi-même allusion dans un message précédent.
Sinon, il y a une raison pour que j'ai mis en gras un passage sur le UFO Data Acquisition Project ( https://ufodap.com/index ), une organisation qui compte fabriquer des petits PC avec des capteurs dédiés pour suivre les phénomènes bizarres passant dans le ciel. En France, on dispose déjà de facto de ce genre d'outil. Ils dépendent de FRIPON, (Fireball Recovery and InterPlanetary Observation Network) un réseau de caméras centré sur la France qui surveille le ciel en continu de nuit comme de jour dans le but de détecter des fragments de corps rentrant dans l'atmosphère ( https://www.fripon.org/spip.php?lang=fr )

Je me demande s'il y aurait moyen que le GEIPAN (http://www.geipan.fr/ ), chargé d'étudier les OVNIS en France, aie accès aux données de FRIPON? Il semblerait que le CNES, maison mère du GEIPAN, aie envisagé la question en 2014 ( http://www.geipan.fr/index.php?id=212 ), mais je n'ai rien trouvé de plus récent.

Edited by Desty-N
Hessdalen
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 28/10/2019 à 01:01, Desty-N a dit :

Personnellement, je pencherais plus pour des variantes des phénomènes lumineux transitoires ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Phénomène_lumineux_transitoire  ), des éclairs lumineux trèèèès bizarres, qui peuvent même prendre la forme de disques, et qui se produisent entre différents couches de l'atmosphère.

Autre exemple de phénomène bizarre se produisant dans l'atmosphère, les flashs de rayons gamma terrestres: 

Citation

(...) émissions de rayons gamma par l'atmosphère terrestre, associées aux orages. (...)
Des chercheurs ont déterminé qu'environ 50 TGF se produisent quotidiennement  (...)
Les flashs seraient émis lorsque des électrons, voyageant à des vitesses proches de celle de la lumière, entrent en collision avec les noyaux des atomes de l’air. L’énergie résultante est alors émise sous forme de rayons gamma par rayonnement continu de freinage (ou Bremsstrahlung). (...)
Une quantité importante d’électrons en mouvement peut être formée par l’effet avalanche causé par un champ électrique intense. Les champs électriques sont fort probablement engendrés par la foudre puisque la plupart des TGF enregistrés se sont produits dans les quelques millièmes de secondes suivant cette dernière (...)
Des chercheurs pensent que les TGFs représentent un danger potentiel pour les avions commerciaux. En effet, ces avions atteignent parfois la même altitude que celle où se produisent les TGFs (environ 10 à 15 kilomètres), ce qui fait qu'ils pourraient être directement touchés par ceux-ci, même s'ils doivent éviter d’entrer dans les nuages d'orages. Une dose de rayons gamma provenant des orages pourrait être jusqu'à 400 fois plus élevée que celle reçue lors d'une radiographie. Cela pourrait augmenter le risque de développement d'un cancer. Il y a aussi un effet potentiel sur l'équipement électronique de l'avion (...)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Flash_de_rayons_gamma_terrestres 

Les énergies en jeu atteignent parfois un niveau tel qu'elles entraînent la création d'antimatière

Citation

Le satellite Fermi traque les sources de rayons gamma dans l'univers. Il vient pourtant de révéler que de l'antimatière pouvait être créée à l'occasion des centaines de flashs gamma journaliers, bien terrestres, se produisant lors de violents orages. (...)
https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-orages-peuvent-fabriquer-antimatiere-27327/

Juste pour bien montrer qu'il existe encore des tas de phénomènes naturels mal connus, et qui se produisent tous les jours dans notre atmosphère. C'est pour ça que, comme @Alexis , avant d'envisager des soucoupes volantes extra-terrestres, j'attend de voir ce que les scientifiques vont découvrir. Entre autres, avec le lancement du satellite Taranis, en 2020.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entretien avec David Flavor, commandant du VFA-41 Black Aces lors des observations d'ovni par l'US Navy en 2004 au large de San Diego:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

+ l'interview de bob Lazar dont ils parlent dans la video précédente, qui traite des machines anti-gravitationnelles que Lazar aurait étudié dans zone 51S4 en 1989

Témoignage assez fascinant.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 21/09/2019 à 17:29, Bat a dit :

Ce ne sont pas des images radar, mais vidéo dans le proche infrarouge prise avec un pod atflir. Il n'y a pas de concordance piste radar/piste vidéo dans cet incident particulier. Les pilotes ont tenté des accrochages radar, en vain. La seule trace radar est un écho fixe (en fait, 2 échos fixes différents repérés à 100km de distance l'un de l'autre en quelque minutes, avec disparition de la piste entre les 2 mesures) repéré dans le secteur par un croiseur AEGIS (USS Princeton), mais ne correspondant apparemment pas au phénomène (puisqu'on est sur un écho fixe là où les pilotes rapportent un phénomène se déplaçant à grande vitesse (>Mach 3 si les différentes observations sont bien le même phénomène). L'E-2 n'a rien, les autres navires du GAN non plus. De mémoire, il me semble que le radar du Princeton (une antenne passive) était aux essais ou en calibration, ce qui fait que beaucoup de techniciens ou analystes qui se sont penchés sur les enregistrements penchent pour une malfonction du radar (car si dans ce cas on peu estimer une corrélation entre l'écho et l'observation des pilotes, les jours précédents le radar avait observé des échos similaires, sans qu'aucun équipage n'observe quoi que ce soit aux positions indiquées).

Il y a apparemment plusieurs erreurs dans ta description.

dans l'interview du commandant de l'escadron, il dit bien qu'il a survolé l'objet pendant 5 min en l'observant a l'oeil nu à 1 nm, et que l'objet était en stationnaire au dessus de l eau. C'est quand il tente de se rapprocher que l'objet commence à se déplacer puis accélère très fortement et disparait. Sur la vidéo flir réalisée par un autre pilote quelques minutes plus tard l'objet est aussi stationnaire au début. Le pilote a d'ailleurs une piste radar avant de se faire brouiller (...) et de switcher sur le flir.

Le commandant indique clairement, au tout début de son interview que le Princeton, le Nimitz ainsi que les E-2 ont tous pistés une douzaine de ses objets pendant les 15 jours qui précèdent son interception.

A chaque fois : début de détection à 80,000 pieds (limite de détection de L'aegis du Princeton), descente à 20,000 pieds ou ils restent en stationnaire 2-3 heures avant de remonter et disparaitre à 80000 pieds.

Edited by Kovy
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un TEDx sur le même sujet datant du 4 Fevrier dernier.

La video a été taggée par TEDx comme ne s'appuyant pas sur des faits scientifiques alors que le but de la vidéo est justement de déplorer l’absence d'étude scientifique sur le sujet. :laugh:

 

 

Edited by Kovy

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Kovy a dit :

Un TEDx sur le même sujet datant du 4 Fevrier dernier

 


Un TEDx selon moi de très peu d’intérêt (et je suis fortement déçu, vue la qualité des TEDx que j’ai pu voir jusqu’ici), d’autant qu’il se fonde sur un certain nombre d’assertions possiblement toutes aussi fausses que celles qu’il élimine.

 

Sans polémiquer spécialement, vu que l’on a déjà pour certains d’entre nous échangé sur ce sujet :

> espèce forcément extra-terrestre mais que l’on a jamais rencontré, et qui a une technologie pas forcément sidéralement avancée, versus source humaine avec une maîtrise technologique qui paraît improbable, mais que sait-on de l’état des recherches dans les labos militaires

=> dans les 2 cas, il s’agit de croyances qui deviennent des convictions, puisque cela revient à choisir entre 2 explications qui chacune possède son propre degré d’invraisemblance.

Lui a donc décidé qu’il s’agissait d’extraterrestres.

 

> la communauté scientifique refuse d’étudier les phénomènes par manque d’intérêt, versus elle l’étudie, mais simplement avec les moyens à sa disposition (des sources, des moyens financiers, des équipes et outillages disponibles pour cela).

=> SETI est en grande partie basé sur des fonds privés, et il n’y a pas à ce jour vraiment de laboratoires officiels travaillant à plein temps sur les phénomènes de ce type.

Certaines entités gouvernementales existent à cette fin, mais si elles regroupent un panel de scientifiques venant de spécialités différentes, cela n’a rien à voir en taille à la communauté internationale des astrophysiciens ou autres météorologues.
Par ailleurs, le sujet n’étant pas populaire, obtenir des subventions de recherche sur cette base est difficile, et les sources disponibles forcément rares. Ca ne signifie pas un manque d’intérêt ni de curiosité de la communauté scientifique vis-a-vis de ces phénomènes, juste une bonne compréhension des difficultés liées à ces études.

 

> On ne fait rien pour les étudier, versus ces phénomènes étant constatés par les militaires de différents pays, des équipes scientifiques assujetties à la confidentialité de par leur « employeur » ou « commanditaire » sont à l’oeuvre pour les étudier.

=> Abordé sous l’angle des croyances, on peut ne pas croire que des militaires, qui savent pertinemment que ces OVNI peuvent représenter autant une menace qu’une opportunité - et peu importe leur origine - , n’ont ni l'envie ni les moyens de les étudier.
Par contre, ils n’auraient forcément aucun droit de publication, dans ce cadre.

C’est une hypothèse plausible, elle est donc au moins a minima à envisager.

 

> Il faut mettre en oeuvre un système global de détection. versus un certain nombre d’équipements militaires au sol ou satellitaires sont déjà capables de détecter (peut-être à défaut de suivre, et encore) ces OVNI.

=> Là encore, seule la visibilité nous échapperait, à nous autres n’ayant pas les habilitations nécessaires.

 

> enfin la dernière et la plus brutale : personne ne sait de quoi il s’agit, versus certains savent parfaitement de quoi il s’agit, soit dans la mise en oeuvre, soit afin d’atteindre un objectif précis en le diffusant auprès du grand public (calmer les troupes, obtenir des fonds, renforcer la décision d.un commandement spatial, etc)

=> si en France, on pouvait raisonnablement considérer qu’il n’y avait pas d’agenda derrière les publications des analyses et résultats, on peur se demander s’il en est de même de la part des USA.

 

 

Bref, ca fait beaucoup d’hypothèses écartées par principe - et peut-être même pas envisagées du tout, par cet intervenant qui se dit scientifique*, tout ça pour essayer de pousse son idée d’un outil de détection global.

Et comme le reste est creux...

 

*et qui en plus dès le départ use d’un argument d’autorité en disant qu’il est reconnu par la communauté scientifique internationale.

Edited by TarpTent
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, TarpTent a dit :

Bref, ca fait beaucoup d’hypothèses écartées par principe - et peut-être même pas envisagées du tout, par cet intervenant qui se dit scientifique*, ...

Ce n'est pas un scientifique et il ne se présente pas comme tel.

C'est un prof en sciences politiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/02/2020 à 22:00, Kovy a dit :

Entretien avec David Flavor, commandant du VFA-41 Black Aces lors des observations d'ovni par l'US Navy en 2004 au large de San Diego:

Je me disais bien que j'avais vu la tête du pilote quelque part; son call sign était "Sex". Il est l'un de ceux qui apparaissent le plus dans le reportage en 10 épisodes de PBS "Carrier". Ca date de 2005 et c'était son dernier déploiement justement. La série est très "américaine", mais c'est assez intéressant et marrant.

C'est lui qui ramène le dernier avion dans cette vidéo:

https://www.youtube.com/watch?v=uTVj_ZSwxGE

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un des derniers DSI il y a un article sur les rencontres de F18 et des OVNI, assez bien foutu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,501
    Total Members
    1,550
    Most Online
    tomduri
    Newest Member
    tomduri
    Joined
  • Forum Statistics

    20,878
    Total Topics
    1,311,849
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries