Sign in to follow this  
Teenytoon

Pompiers : organisation, matériels, techniques et méthodes (SDIS, BSPP, BMPM, UIISC)

Recommended Posts

Comme son nom l’indique je vous propose ce topic pour discuter des techniques et méthodes des pompiers qu’ils soient Sapeur-pompier (SDIS et BSPP), Marin-pompier (BMPM) ou Sapeur-sauveteur (UIISC). 

SDIS Service Départemental d’Incendie et de Secours, pompiers professionnels, statut fonctionnaires territoriaux et pompiers volontaires, statut agent du service public à temps partiel

BSPP : Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris, pompiers militaire, statut engagés et réservistes de l’armée de terre

BMPM : Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, pompiers militaire, statut engagés et réservistes de la marine nationale

UIISC : Unité d’Instruction et d’Intervention de la Sécurité Civile, militaires, statut engagés et réservistes de l’armée de terre 

Pour les moyens aériens de secours et d’incendie un topic dédié existe dans la section Armée de l’air / Actualités Air

 

Edited by Teenytoon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Réponse à @Hirondelle sur une question posée ailleurs :

Je rédige et je reviens d’ici dix minutes 

Citation

@Hirondelle a dit : et sinon, dans vos casques il y a une visière, as tu connaissance de projets visant a les doter d’une « réalité augmentée « 

Dans nos casques (tout neufs ici) il n’y a toujours qu’une visière pare flamme servant à diminuer le rayonnement thermique reçu et des lunettes de protection oculaire pour les opérations de désincarcération / casse de vitre / autres opérations pouvant projeter des débris dans les yeux. 

Nos nouveaux modèles pour les SDIS région Rhône Alpes. Tu vois les lunettes (noires) sous le pare flamme (transparent). Oublie la lampe intégrée, pas assez de budget.

csm_rosenbauer_heros_titan_HEROS_A3_RGB_

La seule assistance technologique que l’on a c’est une caméra thermique portable à la main récemment changée pour un modèle d’une vingtaine de cm de long pour 500 gr. La première version acquise il y a une dizaine d’année faisait plutôt 40 cm et pesait près d’un kilo. 

Ancien modèle

camera-thermique-evo-5200-hd-179891.jpg

Nouveau modèle 

15583-5782857.jpg

Sachant qu’il y a UNE caméra thermique / grosse caserne en zone urbaine et qu’une caserne peut armer jusqu’à trois engins d’incendie, ben faut jouer à plouf plouf qui prend la CATHE (prononcer caté)... Dans les faits le premier qui part la prend, tant pis pour les autres. 

Faut savoir aussi qu’un fourgon d’incendie comporte deux binômes qui peuvent avoir chacun une mission en milieu enfumé donc peuvent avoir besoin simultanément d’une CATHE. Bon ben pareil, la plouf ou le premier qui part en reco. 

Maintenant faut pas se plaindre parce que :

1/ en milieu urbain les effectifs sont tels qu’une caserne ne peut pas gérer un feu d’appartement seule, donc normalement le fourgon de renfort venant d’un autre centre urbain aura aussi une CATHE. 

2/ en milieu rural c’est plutôt une CATHE pour 10 casernes. Dans ce cas le clampin local prend un VL et amène la CATHE à la caserne qui en besoin et n’en a pas, avec le délai de route associé hein...

3/ ça sert surtout à repérer plus rapidement les victimes dans un local enfumé pour accélérer leur évacuation à l’air libre et augmenter leur chances de survie/diminuer leurs séquelles ultérieures et normalement le pompier (donc ma pomme) n’est pas censé être victime donc, bon... Équipez vous de DAAF et sortez avant l’arrivée des pompiers, ça sera mieux pour tout le monde et surtout pour vous de ne pas compter trop sur l’équipement moderne électronique des SDIS. Enfin moi je dis ça...

Donc mon cher @Hirondelle, des projets de réalité augmentée sur les visières de casques de pompiers... chez Spielberg ou Lucas sûrement, dans la vraie vie si déjà on pouvait être équipé de caméras thermiques accrochées au casque et baissable manuellement devant les yeux à la demande façon JVN ce serait déjà bien. 

Un peu comme si tes forces spéciales  avaient deux JVN comme ça par section 

__00001_BINOCULAIRES-DE-VISION-NOCTURNE-

au lieu de ça sur tous les casques

Jumelles-de-vision-nocturne.jpg

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

La radio dans les casques ?

Ce que dit les SDIS 85 de ses cameras thermiques http://www.sdis85.com/nos-moyens/materiel-et-habillement/zoom-sur-la-camera-thermique/

Et pour illustrer ce que tu disais, je recopie le dernier encart:

« 6 caméras en Vendée

A partir de 2003, le Sdis 85 s'équipe de caméras thermiques.

Aujourd'hui les sapeurs-pompiers du département disposent de six caméras. Chaque compagnie (centre, ouest, est, nord et sud) en compte une, présente dans le véhicule du chef de groupe (Ndlr : le responsable de l'intervention). La sixième caméra se trouve à l'état-major, à la Roche-sur-Yon.

A noter : une caméra thermique coûte environ 6 000€« 

C’est pas très cher (relatif, hein ?!), le pris d’un panneau à message variable monté au cul du fourgon.

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

6 caméras en Vendée

Ah ben tu vois quand je te dis qu’il faut pas se plaindre dans le 3 - 8 :sleep:

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

DAFF ?

Sinon j’aime bien l’idée d’un équipage qui joue a chifoumi pour la camera alors que les victimes crient au fenêtres !)

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

La radio dans les casques ?

Négatif. 

Certaines casernes en avaient avant 2000 et la départementalisation, aujourd’hui ça a quasiment disparu :rolleyes:

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

DAFF

DAAF

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Détecteur_et_avertisseur_autonome_de_fumée

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

les victimes crient au fenêtres

Dans ce cas pas besoin de CATHE on sait où sont les victimes :tongue:

Edited by Teenytoon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Hirondelle a dit :

Et est-ce un mal ? Je veux dire que le casque, vous ne le mettez pas pour la plupart des interventions, aide aux personne...

Oui mais pour faire une prise en charge d'une victime on peut communiquer à la voix, on est à 3 m maximum les uns des autres, pas besoin de radio dans ce cas là pour communiquer entre nous.

Le seul moment où on a besoin de communiquer par radio avec nos binômes c'est sur incendie. Et sur incendie tout le monde porte la tenue de feu complète avec un casque, pas de dérogation :wink:

Imagine toi discuter dans la condition de la photo ci-dessous, bien évidemment tu rajoutes la fumée, l'obscurité (la majorité des feux importants surviennent la nuit), le bruit du feu, le bruit de l'appareil respiratoire, le bruit des engins dont les moteurs tournent pour alimenter les pompes... Bref...

les-appareils-respiratoires-(ari)-fenzy-

Aujourd'hui tu attends que le binôme ressorte du local au bout de 15 à 20' pour qu'il t'explique ce qu'il se passe dedans. S'il trouve une victime, la demande de renfort pour évacuer la victime passe par le déclenchement d'une balise homme mort qui est plus moins entendable et entendue (situation déjà vécue), s'il leur arrive un accident, même problème. Enfin pour être juste, le binôme emmène quand même une radio sur le chef, mais si c'est lui qui tombe dans un trou et est inaccessible à l'équipier sans prise de risque, l'équipier n'a pas de radio. Et comprendre ce que le mec dit à la radio à travers un masque d'ARI (Appareil Respiratoire Isolant) relève souvent de la gageure au premier appel, il faut lui faire répéter deux ou trois fois, que le mec contrôle sa respiration alors qu'il est en situation de stress dans des fumées d'incendie, qu'il articule doucement et convenablement tout en parlant fort... Bref, il déclenche sa balise homme-mort, ça va plus vite... ou pas.

Il y a 11 heures, Hirondelle a dit :

Idem pour les lampes: quand j’ai besoin de mes mains, je mets ma frontale, mais quand je veux voir, je prends une torche...

Ca tombe bien, dans le binôme, les deux pompiers ont besoin de leurs mains :wink:

Le chef pour tenir la lance d'une main et progresser en touchant le mur de l'autre main (on est toujours dans une obscurité totale à l'intérieur d'un local inconnu. Je te met au défi d'aller simplement pisser sans allumer la lumière et sans utiliser une main quand tu ne dors pas chez toi ponctuellement :tongue: ).

L'équipier pour faire suivre le tuyau d'une main et tenir l'épaule de son chef de l'autre pour savoir il est et rester derrière lui en permanence :sleep:

Regarde sur la photo, on voit bien les deux lampes jaunes fluo accrochées au casque des collègues qui se préparent à rentrer dans un local.

Edited by Teenytoon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 10 heures, Hirondelle a dit :

Tu es soumis à un devoir de réserve, mais c’est vraiment la dèche en matériel dans ton SDIS (je sais pour avoir lu des rapports financiers que c’est très différent selon les départements)?

Ah non pas du tout, on est même plutôt bien loti si on compare au niveau national. Regarde ton exemple en Vendée où il y a 6 caméras thermiques contre une grosse trentaine chez nous :happy:

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème vient du fait que les SDIS rament depuis 20 ans pour rattraper le sous équipement chronique des anciens pompiers communaux.

En gros, avant, les grosses villes type Grenoble, Lyon, Montpellier, Bordeaux, Lille, etc... avaient des effectifs et des équipements au top là où tout le reste était à la ramasse, pas ou peu de professionnels, véhicules de + de 20 ans, équipements minimum. En dehors des grosses villes où ils intervenaient souvent, les pompiers étaient vu comme une dépense non rentable. Quelle utilité d'avoir un service performant pour faire 5 interventions dans le mois ? :rolleyes:

Sauf qu'avec l'évolution de nos sociétés et l'explosion de l'habitat péri-urbain voir campagnard, on ne peut plus se permettre d'avoir des pompiers à deux vitesses. Il a donc fallu créer des postes de professionnels partout où ils n'existaient pas et où le volontariat s'effondre (pour différentes raisons dont on pourra parler ultérieurement), remettre à niveau les casernements et les véhicules, acheter du matériel et des équipements correspondant aux standards à peu près modernes et tout ça quasiment à iso-budget... :wacko:

Pour faire une analogie parlante avant on avait des forces spéciales en grosse ville et des appelés du contingent partout ailleurs. Aujourd'hui on a la conventionnelle quasiment partout.

Rajoute à ça le passage de la RGPP de Sarko et les nouvelles mesures de "containment" du nombre de fonctionnaire de l'actuel PR tout en conservant une administration centrale qui édicte les règles mais avec des budgets fournis par les départements, ben tu te retrouves avec un imbroglio réglementaire et financier qui nous amène là où on en est. C'est à dire au milieu du gué sans savoir de quel côté est la rive.

Edited by Teenytoon
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Teenytoon a dit :

Sauf qu'avec l'évolution de nos sociétés et l'explosion de l'habitat péri-urbain voir campagnard, on ne peut plus se permettre d'avoir des pompiers à deux vitesses. Il a donc fallu créer des postes de professionnels partout où ils n'existaient pas et où le volontariat s'effondre (pour différentes raisons dont on pourra parler ultérieurement), remettre à niveau les casernements et les véhicules, acheter du matériel et des équipements correspondant aux standards à peu près modernes et tout ça quasiment à iso-budget... :wacko:

Peut être qu'avec le Service national universel (faire de la pub pour le bénévolat)  il y aura des vocations ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LBP a dit :

Peut être qu'avec le Service national universel (faire de la pub pour le bénévolat)  il y aura des vocations ?

Le volontariat. C’est important. Ils ne sont pas bénévoles, ils sont indemnisés dans toutes les parties du service, formation, interventions, voir tâches administratives. 

Indemnités non imposables et nettes de charges (du black légal pour l’état), à hauteur de 7€/h pour un sapeur volontaire  jusqu’à 12€/h pour un officier volontaire. 

Et non je ne pense pas. Je développerai plus tard si ça vous intéresse mais le problème n’est pas tant le recrutement que la fidélisation. 

Le volontariat à papa a vécu. Quand je suis rentré volontaire en 1994 avant la départementalisation, j’ai fait deux demi-journée de "formation" et le reste sur le tas. Ma caserne de l’époque n’avait pas d’ambulance, pas de professionnels et faisait 500 interventions par an dont 250 nids de guêpes. 

La même caserne aujourd’hui, tu as huit semaines de formation à faire sur deux ans pour rentrer volontaire (pas le choix c’est réglementaire), il y’a une ambulance qui décale plusieurs fois par jour, il y a une dizaine de professionnels et font 1500 interventions par an dont 20 nids de guêpes. 

Dans le même temps on est passé de 300 casernes à 120 sur le département. Plus de kilomètres à faire pour rejoindre la caserne, donc plus de délai, donc plus de départs ratés. Plus de formation initiale, instauration d’une formation continue (40h/an). Plus de compte à rendre. Plus d’intervention tout le temps (nuit comprises quand tu travailles le lendemain). Le volontariat se "professionnalise" de plus en plus mais tire encore plus sur la vie de famille / professionnelle / le repos nécessaire. 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Teenytoon a dit :

Le volontariat. C’est important. Ils ne sont pas bénévoles, ils sont indemnisés dans toutes les parties du service, formation, interventions, voir tâches administratives. 

Indemnités non imposables et nettes de charges (du black légal pour l’état), à hauteur de 7€/h pour un sapeur volontaire  jusqu’à 12€/h pour un officier volontaire. 

Et non je ne pense pas. Je développerai plus tard si ça vous intéresse mais le problème n’est pas tant le recrutement que la fidélisation. 

Le volontariat à papa a vécu. Quand je suis rentré volontaire en 1994 avant la départementalisation, j’ai fait deux demi-journée de "formation" et le reste sur le tas. Ma caserne de l’époque n’avait pas d’ambulance, pas de professionnels et faisait 500 interventions par an dont 250 nids de guêpes. 

La même caserne aujourd’hui, tu as huit semaines de formation à faire sur deux ans pour rentrer volontaire (pas le choix c’est réglementaire), il y’a une ambulance qui décale plusieurs fois par jour, il y a une dizaine de professionnels et font 1500 interventions par an dont 20 nids de guêpes. 

Dans le même temps on est passé de 300 casernes à 120 sur le département. Plus de kilomètres à faire pour rejoindre la caserne, donc plus de délai, donc plus de départs ratés. Plus de formation initiale, instauration d’une formation continue (40h/an). Plus de compte à rendre. Plus d’intervention tout le temps (nuit comprises quand tu travailles le lendemain). Le volontariat se "professionnalise" de plus en plus mais tire encore plus sur la vie de famille / professionnelle / le repos nécessaire. 

j'ai vu récemment des pompiers volontaires à l’entrainement, c'est sur que l’équipement et compétence on changé  (j'étais volontaire entre 1993/1995)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, LBP a dit :

j'ai vu récemment des pompiers volontaires à l’entrainement, c'est sur que l’équipement et compétence on changé  (j'étais volontaire entre 1993/1995)

Le temps moyen de présence d'un pompier volontaire dans les SDIS est de 5 ans. Généralement plutôt autour de l'âge de 20 ans. Après, le travail, la vie de couple, les enfants, l'envie de ne pas faire que ça... font qu'il est exceptionnel de garder un SPV plus de 10 ans. Ca pose un problème de compétences (permis poids lourds, montée de grade ne se font pas en claquant des doigts) dans les casernes rurales. En zone urbaine on a 90% d'étudiants ou jeunes actifs célibataires qui viennent faire la chair à canon en équipier à l'ambulance ou au fourgon. Ils restent deux ans et on ne les revoie pas.

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Teenytoon a dit :

Le temps moyen de présence d'un pompier volontaire dans les SDIS est de 5 ans. Généralement plutôt autour de l'âge de 20 ans. Après, le travail, la vie de couple, les enfants, l'envie de ne pas faire que ça... font qu'il est exceptionnel de garder un SPV plus de 10 ans. Ca pose un problème de compétences (permis poids lourds, montée de grade ne se font pas en claquant des doigts) dans les casernes rurales. En zone urbaine on a 90% d'étudiants ou jeunes actifs célibataires qui viennent faire la chair à canon en équipier à l'ambulance ou au fourgon. Ils restent deux ans et on ne les revoie pas.

Oui et en plus il y a encore un autre facteur "l'esprit de corps"

Certaine casernes avaient /ont une ambiance de "merde" donc tu ne reste pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Teenytoon a dit :

Le problème vient du fait que les SDIS rament depuis 20 ans pour rattraper le sous équipement chronique des anciens pompiers communaux.

 

On est peut être aller trop loin dans la décentralisation ? 

Chaque département achète du matos différent ? enfin il me semble Quand je vois le nombre et les marques de camions différent d'un département à un autre pour la même mission il doit surement y avoir des économies à faire . Ne faudrait il  pas revenir à une sorte de centralisation des achats au niveau nationale. ( un peu comme l'armée) 

Même chose au niveau du commandement chaque SDIS si je ne me trop pas est commandé par un colonel mais quiz de l’échelon au dessus (général)  même chose pour les CODIS  et les CTA un ou 2 par département + celui du SAMU .

Quand aux UIISC  ce sont des moyens nationaux comme les Avions et qui intervienne en renfort des moyens locaux lorsque les SDIS  sont débordée. 

Je trouve aussi que ces dernières années le commandement de zone et plus efficace en envoyant des colonnes de renforts dans les zones qui en on besoin. ( sud pour les incendies )

Bref je pense qu'une organisation au niveau zonale serait peut être plus efficace. ( achat Matos  CTA et Commandement  ) 

 

 

           

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Scarabé a dit :

On est peut être aller trop loin dans la décentralisation ? 

Chaque département achète du matos différent ? enfin il me semble Quand je vois le nombre et les marques de camions différent d'un département à un autre pour la même mission il doit surement y avoir des économies à faire . Ne faudrait il  pas revenir à une sorte de centralisation des achats au niveau nationale. ( un peu comme l'armée) 

Même chose au niveau du commandement chaque SDIS si je ne me trop pas est commandé par un colonel mais quiz de l’échelon au dessus (général)  même chose pour les CODIS  et les CTA un ou 2 par département + celui du SAMU .

Quand aux UIISC  ce sont des moyens nationaux comme les Avions et qui intervienne en renfort des moyens locaux lorsque les SDIS  sont débordée. 

Je trouve aussi que ces dernières années le commandement de zone et plus efficace en envoyant des colonnes de renforts dans les zones qui en on besoin. ( sud pour les incendies )

Bref je pense qu'une organisation au niveau zonale serait peut être plus efficace. ( achat Matos  CTA et Commandement  ) 

 

 

           

Peut être une nouvelle organisation régionale au lieu de départementale ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, LBP a dit :

Peut être une nouvelle organisation régionale au lieu de départementale ?

Oups les gars : pour commencer, le prsdt du Conseil Départemental préside le SDIS, le CD paye le principal (je fais des gros traits, on détaillera au besoin), mais je crois bien que le colon est nommé par l’Etat et que sa hiérarchie opérationnelle est Etat aussi.

’Faut pas trop connaître les questions décentralisation / déconcentration pour penser que côté moyens, recentraliser serait mieux (c’est même un des problèmes de la décentralisation : c’est inflationniste, les elus locaux ont tendance à dépenser plus - toujours des très gros trait).

Alors régionalisation ? Je crois que les pompiers doivent être pilotés au plus près de leurs territoires. Je suis même presque sûr, et j’illustrerai en renvoyant à la diminution du nombre de casernes qu’evoquait Teenytoon plus haut.

 Mais je suis un territorial, peut-être pas objectif et sûrement pas grand connaisseur des pom, des pompoms, des pompiers :happy: (un peu plus pour leurs soussous, un peu ma spécialité ;)

Edited by Hirondelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Scarabé a dit :

Chaque département achète du matos différent ?

Non. Il y a l'UGAP par lequel passe la majorité des SDIS pour acheter la majorité des matériels. Ca a été une source d'économie très rapidement identifiée. Ca fait une dizaine d'année que les ambulances (VSAV = Véhicule de Secours et d'Assistance aux Victimes) sont les mêmes entre Rhône, Isère, Ain, Savoie... Idem pour les casques, etc...

https://www.ugap.fr/

Il y a 7 heures, Scarabé a dit :

Ne faudrait il  pas revenir à une sorte de centralisation des achats au niveau nationale

Tant que la doctrine est départementale, les matériels resteront acheté au niveau départemental, quitte à s'entendre entre plusieurs départements comme énoncé ci-dessus. En Isère en centre urbain on utilise des tuyaux en écheveaux

3289833328_1_2_GsDusWU5.jpg

pour cela il faut des coffres prévus pour ranger des tuyaux en écheveaux

3174595787_1_9_uR8w08hH.jpg

Complètement différents de tuyaux roulés en couronne

805-CABFIRE.jpg119382260_small.jpg

qui sont plus adaptés en campagne et en feux de forêt.

Edited by Teenytoon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Scarabé a dit :

chaque SDIS si je ne me trop pas est commandé par un colonel mais quiz de l’échelon au dessus (général)  même chose pour les CODIS  et les CTA un ou 2 par département + celui du SAMU .

Chaque SDIS est désormais dirigé par un Contrôleur Général. Sauf certains très petits départements où c'est encore un colonel.

Editorial-par-le-Controleur-general-Herv  grade4.jpg

Le CODIS est par essence unique dans un département. Les CTA (Centre de Traitement de l'Alerte, réception du 18/112) sont le plus souvent unique et couplés au CODIS. Tant que la direction opérationnelle des secours (DOS), restera au préfet de département, le CODIS restera départemental. Comme le DDSP pour la police, le DDASS pour les affaires sanitaires et social, le DDSV pour les services véto, le DDFP pour les impôts, etc... le DDSIS restera maître chez lui tant que les départements existeront en France.

Les CRRA 15 (Centre de réception et de Régulation des Appels du SAMU) n'a aucune vocation à fusionner avec les CTA pompiers. Certains départements l'ayant expérimenté sont revenus en arrière. L'organisation n'est pas du tout la même, le médecin régulateur est seul maître à bord après Dieu et ne rend de compte à personne. Les ARM (Assistants de Régulation Médicale) n'ont aucun pouvoir décisionnel sauf arrêt cardiaque. Ils remplissent une fiche qu'ils transmettent au seul médecin, qui prendra sa décision en temps voulu, seul.

En CTA, un opérateur (CPL à SGT) est formé à faire partir les secours de manière autonome sous le contrôle d'un chef de salle (ADJ). Mais s'il éprouve une difficulté, a un doute ou décroche une intervention importante, le chef de salle est là pour le conseiller ou prendre la main. Si besoin encore plus, un officier de garde (LTN ou CNE) est également présent. Au dessus, on a un Chef de Colonne d'astreinte (CNE ou CDT). En cas de particularité vraiment exceptionnelle, un Officier Supérieur d'Astreinte (LCL ou COL) est joignable H24 juste avant la permanence de direction armée par le DDSIS ou son adjoint. C'est un travail d'équipe de la base au plus haut niveau. Ca limite très fortement les erreurs qu'on retrouve régulièrement dans les décisions du SAMU (cf. Naomi Musenga à Strasbourg l'an dernier et plein d'autres passés sous silence).

Pour l'échelon zonal c'est mort, pour la simple et bonne raison qu'une grosse zone de défense comme le sud-est avec la préfecture de région à Lyon gère de Clermont Ferrand jusqu'à Annecy et de Valence à Bourg en Bresse avec un ADJ faisant fonction d'officier de garde et deux CCH tous issus des UIISSC sans culture pompier urbain. En gros, le COZ (Centre Opérationnal de Zone) est une boite aux lettres entre les CODIS et le COGIC à Paris (Centre Opérationnel de Gestion Interministériel des Crises).

De temps à autre, ils tapent du poing sur la table quand les SAMU utilisent un peu trop les hélicos sécurité civile pour économiser les leurs, mais ça s'arrête là sur leur prérogative de commandement.

Il y a 7 heures, Scarabé a dit :

Je trouve aussi que ces dernières années le commandement de zone et plus efficace en envoyant des colonnes de renforts dans les zones qui en on besoin. ( sud pour les incendies ) 

C'est en fait leur mission principale, gérer les renforts interdépartementaux. Donc oui ils le font bien. Demain tu me files l'autorité au CODIS 38 sur les CODIS 01, 26, 69, 73, 74, je te fait la même avec le même personnel, un ADJ et deux CCH. Mais je te rassure, ça se limite à nous passer un coup de fil au CODIS 38 pour nous dire "il nous faut un GLIF* au profit du SDIS 26 pour le feu de dépôt Allopneu à Valence, vous devez y être dans 4h maximum, renvoyez moi par mail la composition du groupe, engin et personnel, à tout à l'heure" :sleep:

clic (bruit du téléphone qui raccroche)

tûûûût tûûûût tûûûût tûûûût

Et juste avant c'est le CODIS 26 qui les a appelé en leur demandant un GLIF dans un délai de 4h :wink:

* GLIF : Groupe Liquide Inflammable (2 Camion Citerne grande Capacité, 2 Cellule Emulseur, 1 Motopompe Remorquable, 1 Camion Dévidoir, 1 Chef de Groupe).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Scarabé a dit :

Bref je pense qu'une organisation au niveau zonale serait peut être plus efficace. ( achat Matos  CTA et Commandement  ) 

Matos ça l'est déjà.

--------------------------------

CTA à voir, déjà au niveau départemental il faut au moins un an à un bon opérateur pour ne pas se faire niquer par les baises pourtant connues (deux lieu-dits portant le même nom à 80 km l'un de l'autre, meeeeeerde j'ai pas envoyé sur le bon lieu-dit chef...) d'un seul département. Alors je n'ose pas imaginer à l'échelle d'une région. Peut-être faisable avec l'arrivée imminente de la PFLAU (Plate-Forme de Localisation des Appels d'Urgence = repérage géographique immédiat de tous les appels, fixe comme portable). Mais les relations avec le terrain risque de s'en ressentir quand il sera impossible de connaître tous les officiers du massif central jusqu'aux Alpes. Et ça, la relation humaine connue, ça met énormément d'huile dans les rouages :

- Oué le CODIS ? C'est quoi ce bordel sur lequel tu nous envoies, ça va pas non ? :angry:

- Salut Mick, c'est Flo tu vas bien ? Alors c'est quoi ton problème ? :happy:

- Ah c'est toi Flo, oué non mais on va le faire, mais tu comprends, c'est pas trop à nous d'y faire normalement... :sleep:

- Je sais bien mais là on est coincé, les flics veulent pas y aller, la mairie y'a personne à 3h du matin, le SAMU s'en carre vu qu'elle pas en train de mourir, faut bien qu'on l'aide la dame, non ?

- Oué, oué... Et sinon ça va la famille ?

- Bien, bien, tu feras une bise à Gisèle

- Ouais ben pas trop appuyée hein, je te connais, allez je te laisse on va aller l'aider la dame.

- Super je te revaudrai ça, à bientôt Mick, bonne garde.

Bref, faire des économies c'est bien, maintenir du lien c'est pas mal aussi.

--------------------------------

Commandement... Ca fera économiser trois postes de colonel. Pourquoi pas. Mais bon, pareil, le commandement de proximité c'est pas plus mal. Déjà que nos chefs ne sont pas souvent sur le terrain, alors si en plus ils sont à la préfecture de région... Le coup du colonel parachutiste qui passe la porte du Transall en premier, c'est pas le cas chez nous.

Il y a 5 heures, Hirondelle a dit :

Oups les gars : pour commencer, le prsdt du Conseil Départemental préside le SDIS, le CD paye le principal (je fais des gros traits, on détaillera au besoin), mais je crois bien que le colon est nommé par l’Etat et que sa hiérarchie opérationnelle est Etat aussi.

Négatif, le CASDIS (Conseil d'Administration du SDIS) est indépendant. Mais oui le département étant le financeur n°1 du SDIS, les 3/4 des élus du CASDIS sont des élus du Conseil Départemental. Mais le président du département n'est pas celui du CASDIS.

Par contre oui, toute la hiérarchie opérationnelle est issue de l'état. PR, PM, Min Intérieur, Préfet de région, Préfet de département. Les règlements aussi. D'où la schizophrénie ambiante chez nous, l'état édicte les règles sans payer, le département paye sans édicter les règles...

Un peu facile pour l'état... genre madame n'amène pas un centime dans le foyer mais décide de tout et monsieur doit tout payer en fermant sa gueule. Normalement ça ne dure pas la vie des rats...

Edited by Teenytoon
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Hirondelle a dit :

Alors régionalisation ? Je crois que les pompiers doivent être pilotés au plus près de leurs territoires.

Oui mais pas trop. A l'époque des communes, comme dit plus haut, les communes riches étaient en mode pompiers grand luxe quand les autres à côté ramaient pour acheter un camion pas trop pourri. La départementalisation a gommé pas mal d'écart là dessus. Est ce qu'il faut pousser jusqu'à la région ? Honnêtement je ne sais pas trop.

La comparaison avec l'armée qui fonctionne partout pareil est biaisée parce que même si en apparence ça semble vrai, je pense qu'entre un régiment de chasseurs alpins et un régiment de génie parachutiste, en dehors de la couleur de l''uniforme (et encore), il ne doit pas y avoir grand chose de commun.

Et chez nous défendre l'Alpe d'Huez d'un incendie par -20°c en février avec de la neige ne revient pas tout à fait au même que de lutter contre le même feu dans le quartier historique de la croix rousse à Lyon. Notez bien que je n'ai pas dit que l'un est plus simple que l'autre.

Edited by Teenytoon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

je constate qu'il y a beaucoup des anciens ou actuels pompiers sur le forum :wink:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Teenytoon a dit :

Non. Il y a l'UGAP par lequel passe la majorité des SDIS pour acheter la majorité des matériels.

Dans la zone sud 06 83 13 84 on voie de plus en plus de CCRM y compris sur les accident de la route et sur Marseille le BMPM remplace les VPI par les CCRM  

 https://www.sdis83.fr/internet/presentation-du-camion-citerne-rural-moyen.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/06/2019 à 14:01, Scarabé a dit :

Dans la zone sud 06 83 13 84 on voie de plus en plus de CCRM y compris sur les accident de la route et sur Marseille le BMPM remplace les VPI par les CCRM  

 https://www.sdis83.fr/internet/presentation-du-camion-citerne-rural-moyen.html

 Normal, ils ont commencé à nous sortir des CCRSR :wink:

Pour les non initiés, la fusion d’un FPT (Fourgon Pompe Tonne)

200408av38.jpg

et d’un CCF (Camion Citerne Feux de forêts)

080708av38.jpg

avait déjà donné un CCR (Camion Citerne Rural). 

270713av38.jpg

——

La fusion d’un FPT et d’un FSR (Fourgon Secours Routier)

091008av38.jpg

avait donné un FPTSR (Fourgon Pompe Tonne Secours Routier) 

210313ap38.jpg

——

Là on est au troisième temps de la valse avec la fusion FPT CCF FSR en un seul véhicule, le CCRSR (Camion Citerne Rural Secours Routier)

180418av38.jpg

Edited by Teenytoon
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, DrWho a dit :

 

Ah les SDIS de France et leurs acronymes..toute une longue histoire..:happy:

 

Ah oui, les acronymes : reprenez vous messieurs, ou vous serez 2 à vous comprendre :sad:

´pi sans vouloir abuser : avec les photos, FPTSR v CCR v BLPM v Megasaurus Cannibale, ça passerait p’être mieux.

A votre bon cœur  :wub:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Hirondelle a dit :

Ah oui, les acronymes : reprenez vous messieurs, ou vous serez 2 à vous comprendre :sad:

´pi sans vouloir abuser : avec les photos, FPTSR v CCR v BLPM v Megasaurus Cannibale, ça passerait p’être mieux.

A votre bon cœur  :wub:

relis depuis le début   

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/06/2019 à 08:00, DrWho a dit :

Ah les SDIS de France et leurs acronymes..toute une longue histoire..:happy:

Tu veux qu’on parle des acronymes de l’armée ? :rolleyes:

"Hey les EVAT du 3° RPIMA, vous irez percevoir vos FAMAS et votre ANPVP en complément de la T3P pour l’exercice NRBC a l’issu duquel un RETEX sera organisé au VAB PC. Les chefs vous feront le DPIF et le PATRACDR. Pour tout le monde FOMECBLOT et mef’ à l’ours pédé...". 

Il y a 21 heures, Hirondelle a dit :

´pi sans vouloir abuser : avec les photos, FPTSR v CCR v BLPM v Megasaurus Cannibale, ça passerait p’être mieux.

A votre bon cœur  :wub:

Le client est roi :sleep: 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    SLT
    Newest Member
    SLT
    Joined
  • Forum Statistics

    20,666
    Total Topics
    1,237,458
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries