Sign in to follow this  
Teenytoon

Pompiers : organisation, matériels, techniques et méthodes (SDIS, BSPP, BMPM, UIISC)

Recommended Posts

Ouh là... on s’éloigne beaucoup de mon propos initial. Je ne parlais juste que d’une mise sous pression à l’arrivée de la manifestation. Je ne parle pas d’envahir quoi que ce soit. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/11/21/suractivite-a-la-bspp-la-cour-des-comptes-au-secours-des-pom-20663.html

Quote

Suractivité à la BSPP: la Cour des comptes au secours des pompiers de Paris

Dans un référé du 10 septembre mis en ligne le 21 novembre, la Cour des comptes avertit que les sapeurs-pompiers de Paris connaissent une suractivité opérationnelle, qui doit être maîtrisée.

Voici des extraits de ce document et des chiffres éloquents:
"Tous les indicateurs mesurant le niveau d’engagement de l’unité démontrent que sa charge opérationnelle est trop élevée. Cette suractivité opérationnelle résulte de façon disproportionnée des interventions de secours à victimes (SAV) : en 2017, 405 766 sorties, soit 80,8 % d’entre elles, relevaient de cette catégorie, tandis que les 14 480 interventions sur des incendies ne représentaient que 2,9 % de l’activité. La BSPP a par ailleurs réalisé 11 % des interventions dans la France entière avec 2,4 % des engins de SAV et 3,2 % des effectifs de pompiers. Elle culmine à plus de 10 heures de sortie par engin et par jour pour 40 % des véhicules de SAV. Près des deux-tiers des effectifs de pompiers sont quotidiennement engagés entre 11 heures et 20 heures, rendant aléatoires les réponses qui peuvent être données en cas de survenance d’un événement majeur ou de mise en œuvre simultanée de plusieurs plans de crise.
Le modèle de fonctionnement prévu pour 450 000 interventions, alors que les 500 000 sont dépassées, est mis à mal par 70 000 à 100 000 sorties évitables qui parasitent les missions. Insoutenable à l’échéance 2022 si se prolongent les tendances actuelles, cette « surchauffe » entraîne une érosion des ressources humaines et une baisse marquée du renouvellement à l’issue du premier contrat des pompiers de Paris, passé de 75 % à 54 % entre mi-2015 et mi-2018. (...) De surcroît, la croissance des agressions de 60 % en 2018, dont une mortelle, portant à 317 pour cette seule année le nombre des militaires pris à partie, devient un véritable obstacle à la fidélisation, indépendamment de tout autre considération touchant à l’ordre public. "

Le document complet par ici https://www.ccomptes.fr/system/files/2019-11/20191121-refere-S2019-2207-brigade-sapeurs-pompiers-Paris-BSPP.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

SICOM Urgence

 

Durant 3 jours, nous avons suivi les pompiers militaires des forces terrestres du camp de Canjuers appartenant au 1er RCA.

Le camp militaire de Canjuers se situe dans le Haut-Var, au-dessus de Draguignan. Il a été créé en 1970, et sa superficie de 35 000 hectares, fait de lui, le plus grand champ de tir d’Europe occidentale. De nombreux régiments français ou étrangers viennent s’y entraîner.

Les pompiers militaires sont chargés d'intervenir sur différentes missions (secours à personne, feux urbains, feux de forêt, secours routier, …), sur le secteur militaire, mais également sur le secteur civil, sur les communes de Comps-sur-Artuby, Bargemon, Montferrat, Trigance, Aups et Bargème.

L’une des missions uniques des pompiers des forces terrestres, c’est la surveillance de tir, afin d’intervenir le plus rapidement possible sur les départs de feu causés par les tirs, et ainsi éviter une propagation.

Ils participent aussi à l’opération Sentinelle et partent en opérations extérieures, en Centre Afrique pour sécuriser un camp militaire et former les pompiers locaux.

2-1-1.jpg?w=1500&ssl=1

 

 

Retrouvez l'ensemble du reportage sur notre site internet :
https://sicom-urgence.fr/immersion-avec-les-pompiers-militaires-du-camp-de-canjuers/?fbclid=IwAR32UrPt7gQ9vUz2Hp0NoBuXFy6jbCdikj4FQ4reTuX07dIQn3XqpOHvK3E

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 22/11/2019 à 07:00, g4lly a dit :

Rien de neuf sous le soleil c’est le même problème dans tous les SDIS de France, la bobologie et le recours aux pompiers explosent en France.

Et d’ailleurs les chiffres des personnels sont biaisés :

- Un militaire de la BSPP n’a pas de limites horaires. En règle générale ils font au moins 48h par semaine. 

- Un pompier pro est un fonctionnaire territorial qui travaille réglementairement 35h par semaine. 

- Un pompier volontaire effectue suivant sa disponibilité une à deux heures d’intervention par mois (en moyenne sur l’ensemble des SPV).

Donc 1 militaire BSPP représente au minimum en temps de travail l’activité de 1,4 SPP et 100 à 200 fois l’activité d’un SPV.

Il n’est donc pas aberrant qu’en retour il représente une très faible proportion des effectifs pour un nombre non négligeable d’interventions effectuées.

 

Sur le même modèle, les pompiers pros sur l’ensemble de la France ne représentent "que" 40.000 personnels contre 8.000 militaires "uniquement" pour Paris et sa petite couronne. 

"Seulement" 5 fois plus de pompier sur la grande couronne et toutes les grandes villes françaises que dans Paris + petite couronne avec un temps de travail 1,4 fois inférieure. 

Population urbaine France hors Paris + petite couronne :

46 600 000 personnes défendues par 40 000 SPP.

Population urbaine Paris + petite couronne :

- 7 000 000 personnes défendues par 8 000 BSPP (équivalent 11 200 ETP de SPP)

6,7 fois plus de population défendue par 3,6 fois plus de pompiers  

Alors ? Il est où le déséquilibre ? :rolleyes:

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/12/2019 à 01:19, Teenytoon a dit :

Donc 1 militaire BSPP représente au minimum en temps de travail l’activité de 1,4 SPP et 100 à 200 fois l’activité d’un SPV.

Il n’est donc pas aberrant qu’en retour il représente une très faible proportion des effectifs pour un nombre non négligeable d’interventions effectuées.

Il me semble également que les stats des SIS pour leurs moyens matériels sont exprimées par la DGSCGC en « équivalent habitant défendu ». cad retraité de la surface de la zone défendue : évidemment la durée des trajets pour se rendre sur une intervention allonge la durée de celle ci, il faut en tenir compte ds les comparaisons. Rayonner autour de Paris ou de Marseille, c’est plus bref que traverser le cantal ou la Lozère encore que : bouchons, relief, météo...).

Je verrais bien les effectifs retraités de la même façon, exprimés par « équivalent habitant défendu ».

Je travaille un peu sur le sujet et je vous assure que les comparaisons sont delicates.

Enjoy : https://www.pompiers.fr/actualites/les-statistiques-des-services-dincendie-et-de-secours-pour-lannee-2017-edition-2018 (pdf a télécharger en bas de la page pour les chiffres « officiels » 2018 pour ceux que ça intéresse.

La Cour des Comptes a aussi produit en mars un rapport sur les personnels des SDIS. Touffu mais intéressant.

Au passage, pas mal payés les Sapeurs-pompiers pro des SDIS: de mémoire, en moyenne +32% par rapport au reste de la fonction publique territoriale. ‘Suis jaloux (ouais, je sais, je ne me coltine pas des gardes et des incendies ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Hirondelle a dit :

passage, pas mal payés les Sapeurs-pompiers pro des SDIS: de mémoire, en moyenne +32% par rapport au reste de la fonction publique territoriale. ‘Suis jaloux (ouais, je sais, je ne me coltine pas des gardes et des incendies ;)

Rien que la prime de feu est à 19 % du traitement. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Teenytoon a dit :

Rien que la prime de feu est à 19 % du traitement. 

Je squatte ta réponse, Teenytoon, pour évoquer une chose qui me gêne fortement dans le rapport de la CC précité : le volontariat est promu comme une des principales pistes pour améliorer la santé financière des SDIS et celle de leur principal financeur, les Départements.

Loin de moi l’idée de cracher sur le volontariat, mais ça me semble surtout une solution de comptable bien assis dans un fauteuil. Ton avis ?

(et si tu peux différencier caserne rurale et urbaine, ´chuis preneur :smile:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est une solution purement comptable qui ne prend en compte :

ni l’érosion du volontariat (220.000 volontaires en 2000, 195.000 aujourd’hui),

- ni le manque de technicité (la majorité des volontaires ne sont ni poids lourds ni sous officier, il faut un poids lourds pour conduire ET un sous-officier pour commander dans chaque engin incendie).

- ni l’accélération du turnover (moyenne de l’engagement d’un volontaire = 5 ans en baisse constante). 

- ni l'arrêt Matzak de la cour de justice européenne qui reconnaît le statut de travailleur au sapeur-pompier volontaire et lui applique donc le code du travail avec ses repos de sécurité et les temps maximum de travail afférents. Pour l’instant la France regarde ailleurs mais ça ne pourra pas durer éternellement.

——————

Pour faire simple, il y a 20 ans encore, les secours étaient assurés à 100 % par les volontaires en campagne et à 99 % par des professionnels en ville complétés par quelques volontaires.

Aujourd'hui, on n’a plus de volontaires la journée en semaine. Donc on déplace à iso-effectif, les pros des villes vers les campagnes  pour assurer un minimum de réponse en campagne mais forcément on tend vers la rupture en ville. Donc on "embauche" beaucoup de jeunes volontaires en ville pour boucher les trous et remplir les camions le soir, la nuit et le week-end. Ces créneaux libérés et normalement occupés par des pros sont déplacés en semaine en campagne  

——————

Avant 2000

Rural jour ouvré : 100 % vol

Rural nuit / we / férié : 100 % vol

Urbain jour ouvré : 99 % pro 1% vol

Urbain nuit / we / férié : 99 % pro 1% vol

 

Aujourd’hui 

Rural jour ouvré : 80 % pro 20 % vol

Rural nuit / we / férié : 100 % vol

Urbain jour ouvré : 90 % pro 10 % vol

Urbain nuit / we / férié : 80 % pro 20 % vol

——————

Surtout la cour des comptes requiert le recours accru aux volontaires là où les SDIS n’arrivent qu’à diminuer la baisse des engagements volontaires à grands coups de prestations financières (Prestation de Fidélisation et de Reconnaissance, prêt immobilier à taux zéro avec intérêts pris en charge par le SDIS et autres joyeusetés strictement réservées aux volontaires, délais de montée en grade (donc meilleure indemnité en intervention) plus rapide, etc...). 

Edited by Teenytoon
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour te donner un exemple d’aveuglement de la cour des comptes, elle préconise de laisser le secours à personne au SAMU en ville renforcé par des SMUR et de laisser ce même secours à personne aux pompiers en campagne. 

1/ Les SMUR sont les véhicules du SAMU. Vouloir renforcer les SAMU par des SMUR revient à vouloir faire renforcer l’armée de l’air par des avions. C’est juste n’importe quoi. 

2/ Les SMUR sont des ambulances de réanimation armées par des médecins urgentistes et des infirmiers anesthésistes avec un degré de technicité et d’équipement énorme réservé aux cas d’urgences vitales (arrêt cardiaque, polytraumatisés, incarcérés graves, brûlés graves, etc...)

Les ambulances de pompiers, les VSAV, sont des ambulances secouristes armées par trois pompiers secouristes, aucun médecin, aucun infirmier, aucune drogue, aucun anesthésique. Les pompiers immobilisent si besoin et évacuent. Point. 

Pompiers et SAMU interviennent en complément, pompiers de base, SAMU si cas d’extrême gravité. Vouloir les répartir géographiquement est une hérésie. On enverrai un médecin urgentiste relever mamie dans ses toilettes en ville et on laisserai les pompiers démunis face à un polytraumatisé en campagne...

Bref, ce rapport est tout juste bon à allumer le feu dans mon poêle...

Le seul truc éclairant qu’elle a produit c’est que l’ensemble des pompiers volontaires représentent 30.000 emploi temps plein de pro. 

Un autre truc éclairant aussi, aujourd’hui l’administration judiciaire coûte un peu plus de 100 € / habitant / an. 

Les SDIS coûtent entre 40 et 80 € / habitant / an suivant les départements. De quel service tu risques d’avoir le plus besoin dans ta vie ? 

Voilà, voilà, voilà...

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
25 minutes ago, Teenytoon said:

Un autre truc éclairant aussi, aujourd’hui l’administration judiciaire coûte un peu plus de 100 € / habitant / an. 

Les SDIS coûtent entre 40 et 80 € / habitant / an suivant les départements. De quel service tu risques d’avoir le plus besoin dans ta vie ?

Va pas taper sur les ambulances ... on a la plus défavorisé des administration judiciaire d’Europe ... avec comme corollaire la justice la plus laborieuse d'Europe.

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, g4lly a dit :

Va pas taper sur les ambulances ... on a la plus défavorisé des administration judiciaire d’Europe ... avec comme corollaire la justice la plus laborieuse d'Europe.

Peut-être. Mais moi ça me semble ahurissant de payer 1,5 à 2 fois plus pour la justice que pour les secours...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/12/2019 à 03:57, Teenytoon a dit :

Pour te donner un exemple d’aveuglement de la cour des comptes, elle préconise de laisser le secours à personne au SAMU en ville renforcé par des SMUR et de laisser ce même secours à personne aux pompiers en campagne

My bad @Hirondelle, cette partie provient d’un rapport sénatorial pas de la cour des comptes. Je viens de relire leur rapport il se tient plutôt beaucoup mieux que ce que j’en disais. 

Le rapport du sénat était lui du grand n’importe quoi et confondait Samu /Smur et ignorait les réalités de la vraie vie du volontariat :

https://www.senat.fr/rap/r16-024/r16-024-syn.pdf

Même un stagiaire de 3ème aurait mieux fait.  

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/12/2019 à 04:22, g4lly a dit :

Va pas taper sur les ambulances ... on a la plus défavorisé des administration judiciaire d’Europe ... avec comme corollaire la justice la plus laborieuse d'Europe.

100% d’accord, on ne peut pas opposer la justice à l’incendie et secours, surtout que notre justice n’est clairement pas au niveau.

Pour les recommandations de la CC, peut-être ne faut-il pas la prendre au premier degré, et juste considérer que le secteur hospitalier devrait cesser de mandater les pompiers pour le secours à la personne non urgents. Sans pour autant mobiliser les moyens SMUR, hein, plutôt pour créer un service « low-end », ou mieux organiser les ambulanciers privés?

En resumé, on fait porter au SDIS des problématiques médicales qui seraient peut-être plus du ressort du secteur médical, et du ressort financier sécu plutôt que Dpts ou communes et EPCI.

J'écris ça, mais j’y vois plein d’objections. On a avec les pompiers des services publics qui marchent très bien, avec des temps d’intervention très potables et une grande adaptabilité aux aléas du terrain. Il me paraîtrait sans doute plus sain et simple de faire financer a la sécu la quote-part médicale du secours a la personne par dotation forfaitaire par exemple.

On aurait donc un secteur médical piloté selon une rationalité médicale ayant aussi à s’organiser pour mieux gérer les niveaux d’accueil (maisons médicales versus services des urgences pour la bobologie...), et un secteur secours pour les interventions terrains et les évacuations si nécessaires.

Le 08/12/2019 à 08:16, Teenytoon a dit :

Peut-être. Mais moi ça me semble ahurissant de payer 1,5 à 2 fois plus pour la justice que pour les secours...

Peut-être n’as tu pas eu l’occasion de mesurer ce que ça fait de traîner un gros contentieux 5 ans avant de passer en première instance ?!

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Hirondelle a dit :

100% d’accord, on ne peut pas opposer la justice à l’incendie et secours, surtout que notre justice n’est clairement pas au niveau.

Je n’oppose rien. Je constate. Je ne dis pas qu’il faut abaisser la dotation de justice.

Je dis qu’il faut mettre les moyens des secours en adéquation avec les missions qu’on leur donne.

Ou mettre les missions en adéquation avec les moyens qu’on leur donne...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Teenytoon a dit :

My bad @Hirondelle, cette partie provient d’un rapport sénatorial pas de la cour des comptes. Je viens de relire leur rapport il se tient plutôt beaucoup mieux que ce que j’en disais. 

 

:tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Hirondelle a dit :

 Peut-être n’as tu pas eu l’occasion de mesurer ce que ça fait de traîner un gros contentieux 5 ans avant de passer en première instance ?!

Si. 7 ans pour un pauvre problème de faux kilométrage. 

Peut-être n’as tu pas eu l’occasion de mesurer ce que ça fait d’attendre 25 min un camion de pompier avant de voir qu’il est trop tard pour que la première lance arrête la propagation de l'incendie du conduit de cheminée à l’ensemble de ta maison ?!

:tongue: 

Edited by Teenytoon

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 minutes ago, Hirondelle said:

J'écris ça, mais j’y vois plein d’objections. On a avec les pompiers des services publics qui marchent très bien, avec des temps d’intervention très potables et une grande adaptabilité aux aléas du terrain. Il me paraîtrait sans doute plus sain et simple de faire financer a la sécu la quote-part médicale du secours a la personne par dotation forfaitaire par exemple.

On aurait donc un secteur médical piloté selon une rationalité médicale ayant aussi à s’organiser pour mieux gérer les niveaux d’accueil (maisons médicales versus services des urgences pour la bobologie...), et un secteur secours pour les interventions terrains et les évacuations si nécessaires.

Personne ne veut prendre a charge l'urgence ... c'est compliqué très consommateur en temps ... et infinançable.

Mais si tu veux aborder le sujet de la santé ... c'est un vaste sujet ... qui est extrêmement politique, et donc explosif.

En résumé la médecine libérale ne fournit plus le service qu'elle rendit avant ... et donc tout un tas de cas qui auparavant était traité par le médecin du village finissent aujourd'hui au urgence de l’hôpital publique transporter par des secouriste pompiers. Et ça ne va pas en s'arrangeant ...

L'autre souci c'est la prévention ... si en France tout le monde était formé PSC1 voir PSE1 ou 2 ... on en serait pas là ... dans le sens ou les premiers répondant compétant limiterait un minimum le recours a des moyens lourd pour des cas visiblement pas nécessaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Teenytoon a dit :

Si. 7 ans pour un pauvre problème de faux kilométrage. 

On s’est compris.

Très sérieusement (je deconne tellement sur le fofo que maintenant je dois signaler quand c’est pas de la blague :blush:), je me dis souvent que plus de moyens dans la justice (y compris dans ses services carcéraux) serait peut-être plus utile [dans les têtes, pour le consensus social] pour les citoyens que plus de policiers...

...ou de pompiers :bloblaugh: [ca me reprend]

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Hirondelle a dit :

On s’est compris.

Très sérieusement (je deconne tellement sur le fofo que maintenant je dois signaler quand c’est pas de la blague :blush:), je me dis souvent que plus de moyens dans la justice (y compris dans ses services carcéraux) serait peut-être plus utile [dans les têtes, pour le consensus social] pour les citoyens que plus de policiers...

...ou de pompiers :bloblaugh: [ca me reprend]

completement d'accord. 

plus de place de prison, plus de moyen pour la justice.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, g4lly a dit :

En résumé la médecine libérale ne fournit plus le service qu'elle rendit avant ... et donc tout un tas de cas qui auparavant était traité par le médecin du village finissent aujourd'hui au urgence de l’hôpital publique transporter par des secouriste pompiers. Et ça ne va pas en s'arrangeant ...

Ca c’est le point de départ. 

Le point d’arrivée c’est que la médiatisation à outrance des quelques cas d’erreur médicale conduit les médecins régulateurs du SAMU à ouvrir le parapluie, le parasol, la tente, le marabout et construire encore un hangar au-dessus. 

Suite à l’affaire Naomi Musenga à Strasbourg je ne compte plus les départs émanants du SAMU pour douleurs abdominales... ou comment faire transporter des gastros et des règles douloureuses à foison par les pompiers aux services d’urgences...

Mais restons comme ça, pas de problèmes. Enfin si. Pendant que les mecs sont dans les ambulances, ils ne sont plus dans les fourgons d'incendie. 

Vous je ne sais pas, mais moi j’ai suffisamment de tuyaux, une lance et une clef de poteau dans le garage pour aller du poteau incendie le plus proche à ma maison. 

La sécurité a un coût, mais elle n’a pas de prix. Pour tout le reste il y a american express. 

:tongue:

Edited by Teenytoon
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite série sur les embarcations des pompiers: que des images, après les fêtes, on se repose !

Je commence par le plus choupinou, SDIS 78

Lieutenant-Gillet.jpg

1943223709_1.jpg

 

Le plus classe, romantique (Venise)

ville-de-venise-avec-des-pompiers-dans-u

 

Le costaud de la rade

240px-Lorient-Bateau-pompiers.jpg

 

Un suisse old school

300px-Feuerloeschboot_BS.jpg

 

La tendance actuelle

1

 

C'était quelques bateaux-pompes, évidemment il y en a d’autres types dans les ports ou sur nos fleuves et canaux:

594677-ez-Bateau-Pompier.jpg

gallery_411_15_44478.jpg

870x489_67892385_495936104474741_6803935

P%C3%A9niche-pompiers_de_Paris.jpg

175744069_small.jpg

1200px-Canot_de_Sauvetage_L%C3%A9ger_CSL

img-bmpm-navire-intervention-portuaire.j

Bateau_pompiers_loire.jpg

870x489_img_0103.jpg

306201220_small.jpg

 

Il y en a même qui ont laissé les vannes ouvertes ;)

la-vedette-des-sapeurs-pompiers-de-thono

Vous le reconnaissez ?!

https://www.google.fr/amp/s/www.francebleu.fr/amp/infos/insolite/haute-savoie-le-nouveau-bateau-des-pompiers-coule-dans-le-leman-1574434263

(Oui oui, tout neuf quelques photos au dessus, flottant sur le lac Léman)

 

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Teenytoon a dit :

Ça c’est moche

Justement, l'équipage avait fait des exercices juste avant pour tester les vannes... puis en a oublié une en partant, l’automatisme sensé pallier une vanne puverte ayant foiré.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,435
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Faith_Healer
    Newest Member
    Faith_Healer
    Joined
  • Forum Statistics

    20,751
    Total Topics
    1,263,609
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries