Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Yang Kyoungjong : un Coréen dans l'armée japonaise, soviétique et allemande !


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Bonsoir, 

L'histoire de Yang Kyoungjong est totalement exceptionnelle.

Né en 1920 à Sinŭiju (aujourd'hui en territoire nord-coréen), il se trouvait en Mandchourie en 1938 lorsque le Japon l'annexe. Il a alors 18 ans et est enrôlé de force dans les rangs de l'armée du Kwangtun, avant d'être engagé contre l'Armée rouge. Il participe à la bataille de Khalkhin Gol, où il est capturé par les Soviétiques et déporté dans un camp de travail. 

Lorsque l'armée allemande envahit l'Union soviétique en 1941, il est incorporé à l'Armée rouge comme des milliers d'autres prisonniers afin de combler les pertes soviétiques.

En 1943, alors qu'il participe à la bataille de Kharkov, il est capturé par la Wehrmacht et envoyé en France où il est intégré dans un bataillon constitué de prisonniers appelé Légion de l'Est. Le bataillon est envoyé dans la péninsule du Cotentin non loin d'Utah Beach. 

Il est capturé peu après le débarquement par les Américains.

Du fait de ses traits asiatique et de son uniforme allemand, il est d'abord pris pour un Japonais et envoyé dans un camp de prisonniers en Angleterre. A noter que l'unité qui le capturera affirmera avoir capturé quatre soldats asiatiques sous uniforme allemand. On ne sait pas s'ils étaient Coréens tous les quatre ou Japonais.

Yang Kyoungjong émigrera ensuite aux Etats-Unis et s'établira en Illinois, où il mourra en 1992 à l'âge de 72 ans. 

Yang Kyoungjong pourrait être le soldat sur la gauche de la photo :

190903060432946856.jpg

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Kiriyama a dit :

Bonsoir, 

L'histoire de Yang Kyoungjong est totalement exceptionnelle.

Né en 1920 à Sinŭiju (aujourd'hui en territoire nord-coréen), il se trouvait en Mandchourie en 1938 lorsque le Japon l'annexe. Il a alors 18 ans et est enrôlé de force dans les rangs de l'armée du Kwangtun, avant d'être engagé contre l'Armée rouge. Il participe à la bataille de Khalkhin Gol, où il est capturé par les Soviétiques et déporté dans un camp de travail. 

Lorsque l'armée allemande envahit l'Union soviétique en 1941, il est incorporé à l'Armée rouge comme des milliers d'autres prisonniers afin de combler les pertes soviétiques.

En 1943, alors qu'il participe à la bataille de Kharkov, il est capturé par la Wehrmacht et envoyé en France où il est intégré dans un bataillon constitué de prisonniers appelé Légion de l'Est. Le bataillon est envoyé dans la péninsule du Cotentin non loin d'Utah Beach. 

Il est capturé peu après le débarquement par les Américains.

Du fait de ses traits asiatique et de son uniforme allemand, il est d'abord pris pour un Japonais et envoyé dans un camp de prisonniers en Angleterre. A noter que l'unité qui le capturera affirmera avoir capturé quatre soldats asiatiques sous uniforme allemand. On ne sait pas s'ils étaient Coréens tous les quatre ou Japonais.

Yang Kyoungjong émigrera ensuite aux Etats-Unis et s'établira en Illinois, où il mourra en 1992 à l'âge de 72 ans. 

Yang Kyoungjong pourrait être le soldat sur la gauche de la photo :

190903060432946856.jpg

 

J'aime bien la façon qu'à de le regarder le mec à coté de lui, avec l'air de se dire hum, lui il ressemble pas à un aryen pur souche  :laugh:

Il a revu sa famille ?

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, jean-françois a dit :

Un film est sortie sur cette histoire ( par contre, je ne me rappelle plus de son titre ).

Il était pas mal

"Far Away : Les soldats de l’espoir" >> Il a été diffusé cet été sur une chaîne de la TNT française. Personnellement, je n'ai pas trouvé cela bon du tout. Disons que le réalisateur a clairement voulu intégrer des scènes d'action et effets pyrotechniques ou autres éclaboussures de sang au détriment d'une recherche de fidélité historique. Au début, cela passait. A la fin, et d'autant plus à mesure que l'on approchait géographiquement des côtes normandes, cela irrite. J'ai eu du mal à aller jusqu'au bout.

On a des passages assez longs sur l'enrôlement de force de ce soldat coréen dans l'armée japonaise ou encore sur sa période de captivité en camp de travail russe. En revanche, on a dans l'idée que le réalisateur a dû traiter de manière accélérée son action dans les forces russes, avec un zoom presque exclusif sur la bataille de Kharkov, et de manière encore plus accélérée, son intégration dans les forces allemandes. Il faut dire que le film est déjà long.... mais les changements de rythmes et de focus sont assez étranges. En l'occurrence, il y a toute une partie de la petite histoire dans la grande histoire qui aurait pu être supprimée. Car le film est en fait axé sur les relations entre ce soldat coréen et un officier japonais dont les destins s'entrecroisent tout au long du conflit. Il y a à ce titre des passages qui font un peu dans le sirupeux avec usage de ralentis et de musiques ne m'ayant pas vraiment emballées si je me souviens bien. Néanmoins, cette histoire dans l'histoire constitue un moyen de traiter plus largement les relations entre japonais et coréens au sein des forces japonaises ou sinon au sein du camp de travail russe. Ce qui à la base me semblait une très bonne idée... à condition qu'il y ait une réelle recherche de fidélité historique et la volonté de restituer la profondeur et la complexité des relations.

Mais peut-être que le film plaira à certains, notamment aux fans d'action. Moins à ceux qui sont plutôt dans l'optique "fidélité historique" ou sinon "guerre comme milieu révélant la nature des hommes".

  • Thanks 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Beyrle

ça me rappelle l’histoire de ce para américain, qui a combattu les allemands sur le front ouest et est, fait prisonnier pendant la bataille de Normandie, après moults aventures, il a intégré l’Armee rouge et combattu avec ses nouveaux camarades de jeu.

il avait été particulièrement impressionné par la qualité du pistolet mitrailleur soviétique considérant que la thompson n’etait qu’une bouze comparait au ppsh 

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

https://fr.wikipedia.org/wiki/Far_Away_:_Les_Soldats_de_l'espoir

 

Sur la chaine OCS "ACTION" (N° 58 d'Orange) =

aujourd'hui à 15h01 Rediffusion

Mardi 10 sept. 2019 à 14h41 Rediffusion

Samedi 14 sept. 2019 à 13h01 Rediffusion

Lundi 16 sept. 2019 à 22h38 Rediffusion

En Replay

Sur Action jusqu'au 05 octobre Replay

 

Edited by Janmary
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 04/09/2019 à 16:27, Capitaineconan a dit :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Beyrle

ça me rappelle l’histoire de ce para américain, qui a combattu les allemands sur le front ouest et est, fait prisonnier pendant la bataille de Normandie, après moults aventures, il a intégré l’Armee rouge et combattu avec ses nouveaux camarades de jeu.

il avait été particulièrement impressionné par la qualité du pistolet mitrailleur soviétique considérant que la thompson n’etait qu’une bouze comparait au ppsh 

Cette histoire est dingue!

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...
Le 06/09/2019 à 20:10, Rob1 a dit :

Avec le nombre de prisonniers faits par l'Allemagne et libérés par les avances des Alliés, je trouve étonnant que Beyrle soit unique.

Tenez, pas au combat mais pas ça y ressemble : George Goldberg, para de la 101ème en planeur lors du D-Day, capturé, libéré du Stalag 4B près de Leipzig par les Soviétiques, a brièvement servi de traducteur pour eux lors de leur contact avec les Américains sur l'Elbe.

(Trouvé dans le bouquin de David Wise, Molehunt)

Goldberg entouré au centre :

molehuntdavidwise.1x_small.jpg

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lauri_Törni

autre parcours atypique de combattant, fait l’essentiel de la seconde guerre mondiale avec la Finlande, n’accepte pas l’armistice avec les soviétiques, passe alors dans la Ss, termine la guerre sous l’uniforme allemand, prisonnier ,quelques aventures .arrive à immigrer aux usa, après plusieurs petits boulots, s’engage dans l’armee us ( Grace au décret lodge) passe dans les forces spéciales et trouvera la mort au Vietnam lors d’une mission clandestine en 1965.

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 13/01/2020 à 05:31, Capitaineconan a dit :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lauri_Törni

... s’engage dans l’armee us ( Grace au décret lodge) passe dans les forces spéciales et trouvera la mort au Vietnam lors d’une mission clandestine en 1965.

J'ai profité d'avoir une bonne source sous la main pour détailler les circonstances de sa disparition sur Wiki :

Citation

En 1965 il est affecté aux opérations de la base avancée de Kham Duc du Military Assistance Command, Vietnam – Studies and Observations Group (MACV/SOG) qui se prépare à envoyer des équipes de reconnaissance clandestines au-delà de la frontière sur la piste Ho Chi Minh au Laos (opérations Shining Brass). Le 18 octobre 1965, il embarque dans un des hélicoptères Sikorsky H-34 de la première mission Shining Brass. Dans une météo très mauvaise, les deux hélicoptères transportant l'équipe de reconnaissance parviennent à la déposer sur son objectif et repartir, tandis que le troisième appareil avec Thorne reste à proximité au cas où l'équipe rencontrerait un problème. Après avoir reçu un message radio de l'équipe au sol indiquant que tout va bien, Thorne rend compte à la base qu'il prend le chemin du retour. C'est le dernier message de Thorne qui sera reçu. Son appareil disparaît et les recherches seront infructueuses.

Il y a aussi le O-1 Bird Dog qui appuyait la mission qui a disparu sur le chemin du retour, avec deux officiers US à bord.

La dernière photo de Thorne, prise quelques jours avant (il est tout à droite sur l'image) :

44b3fa31f5664ffda52b2914518edf1f.jpg

(photo qu'on trouve souvent en noir & blanc et inversée gauche-droite, je ne suis pas sûr de quel est le bon sens)

Originalité, Thorne se baladait avec un Springfield 1903 en plus du PM Carl Gustaf m/45 "stérile" qui était initialement l'arme standard du SOG.

Edited by Rob1
  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Puisque ce topic est devenu celui des parcours extrêmement atypiques, j'y ajoute celui des partisans soviétiques en France (que je viens de découvrir via http://guerres-et-conflits.over-blog.com/2021/04/carrieres-et-equipements.html)

Des liens :

- http://www.revuemethode.org/m042118.html

- https://crsc.fr/ces-sovi-tiques-qui-se-sont-engag-s-dans-la-r-sistance-fran-aise-pour-lib-rer-le-pays-exclusif/

 

 

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
Le 24/03/2024 à 15:01, Rob1 a dit :

Nouveau parcours incroyable : en mai 1944, 500 prisonniers indiens ont profité du bombardement accidentel de leur Stalag à Épinal pour s'évader et fuir en Suisse :

...ce qui en fait la plus grande évasion de la Seconde Guerre mondiale, mais qui en avait entendu parler ?

(découvert via le fil tweeter de https://twitter.com/RyanNoordally.)

Ca intéressera peut-être @Gibbs le Cajun

Bonjour Rob1 .

Merci pour le partage .

Et bien non , grosse découverte que cette incroyable histoire !

Les gars via le hasard d'une erreur lors d'un bombardement aérien ont donc profité de cela pour fuir .

Ça dénote quand même que pour une bonne partie de ces prisonniers , déjà en amont ils avaient su réfléchir sur le lieu géographique de leur internement , des possibilités d'atteindre un lieu sur dans une France occupée .

Ça laisse quand même une certaine réflexion, car si on pouvait avoir un niveau d'instruction avec les sous-officiers et les officiers , on devine qu'il y avait une majorité de militaire du rang qui n'avait pas forcément le même niveau d'instruction , même si il y avait une forme d'instruction dans la période coloniale , pas forcément évidente pour toute une population qui rejoignait l'armée .

Car selon le système allemand , il me semble aussi pareil côté allié , dans la gestion des prisonniers de guerre les officiers étaient séparé et avaient des camps spécifique à leur grade .

Donc qu'il y avait sûrement des sous-officiers et des officiers , voir des petits gradés ayant eu droit à un minimum d'instruction avant qu'ils s'engagent à l'armée pour disons guider les évadés qui en majorité devaient être des militaires du rang . De facto 

Je pense que dans se cas là, on avait des prisonniers qui avaient été capturé en Italie , car quand la GB entre en guerre , la BEF n'avait pas d'unités indienne ou d'autres pays du Commonwealth.

Donc ces indiens avaient été capturé durant la terrible campagne d'Italie* , et que le camp de prisonniers était plutôt un camp de transit , avant d'arriver et d'être dispatché selon la catégorie qui orienté sois vers un camp pour militaire du rang , sois un camp pour officiers .

J'observe plusieurs sikhs , qui selon leur religion doivent garder les cheveux longs .

 

* Bon petites observations qui sont une réflexion sur le contexte et disons le parcours avant la capture d'écran ces soldats indiens  

l n'y a pas eu de prisonniers d'unités indienne capturé avec la BEF comme expliqué plus haut , mais vu les tenues , ça ne peut pas être des prisonniers indiens capturés durant la guerre du désert , au niveau vêtements certains selon le moment avait plutôt des tenues adapté au désert même si la tenue classique adapté au milieu européen mais on peut aussi avoir froid dans le désert .

Généralement les prisonniers de ces époques ( 1940 , guerre du désert ) , avaient des tenues au moment de leur capture dans un état parfois déjà bien usée entre l'usure accentué par la vie sur le terrain , durant les combats etc...

En général on voyait pas mal de tenue rapiécée ou remplacer ( avec la Croix rouge via des envois de la GB ou récupéré par les allemands , vu que dans la guerre du désert par exemple on a vu pas mal de récupération de matos , équipements , armement , nourriture , carburant , soutien de l'homme via les uniformes etc....) dépôts vu la vitesse dans la guerre de mouvement que fut celle dans le désert libyen.

Quand on regarde la photo ça donne vraiment l'impression que ses soldats indiens avaient été capturé il y a pas si longtemps que ça quand j'observe la photo et l'état des tenues , même si le trajet jusqu'à la Suisse a dû être très physique , je pense que l'état des tenues étaient déjà marqué par l'usure de tenue ayant étaient porté durant les combats en Italie .

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,966
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...