Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

armes miracles et foireuses ( parfois les mêmes ) du troisième reich


loki
 Share

Recommended Posts

Il y a 20 heures, Rob1 a dit :

J'avais entendu parler de cette capacité à frapper efficacement la coque sous l'eau, mais je n'y pensais plus. C'est un peu surprenant, comparé au fait que les balles sont très vites freinées par l'eau (mythbusting du soldat Ryan). Quelle distance les obus peuvent-ils parcourir sous l'eau dans ce cas ? (poke @pascal).

 

Avant guerre , un concept de torpilles fusées fut présentés (toujours dans l'ouvrage précité sur "L'aviation de bombardement). C'était des roquettes de 100 ou 200 kgs propulsées par poudre sur une partie de la la trajectoire aérienne. Le nez se brisait à l'impact sur l'eau pour présenter un nouveau nez tronqué pour éviter les rebonds sur l'eau. La distance sous-marine devait être courte (car sans propulsion), de l'ordre inférieur d'une centaine de mètres pour avoir la possibilité de frapper la coque.

La tête explosive, était celui d'un canon, c'est à dire que la charge 'sous calibré était propulsées par une charge permettant de percer la coque et le blindage et d'exploser dans les œuvres vives. La multiplicité des coups étant la règle pour ces torpilles légères emportés par avions.

Cela donne une idée du problème et de la densité importante de l'eau (probleme des torpilles qui ne bénéficient pas d'une forme propre à la vitesse qui plus est) vis à vis de l'air.  Les Nazis avaient commencés à étudier ce genre d'armes à la fin du conflit.

 

Edited by Janmary
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir, 

Un truc assez bizarre : Hitler avait l'obsession de frapper New-York, et j'ai lu que c'était parce qu'il croyait… que c'était la capitale des Etats-Unis !

Adolf Hitler n'était pas un modèle de culture générale, mais ça me semble quand même assez incroyable une lacune pareille.

Est-ce que c'est vrai ?

Un grand merci ! 

Link to comment
Share on other sites

Hitler en dehors de l’architecture et  la peinture, est d’une pauvreté culturelle affligeante, il n’a pratiquement jamais quitté le monde austro germanique  ,ne parle aucune langue étrangère, si je pense , savait que washington est la capitale des usa, ( les rapports de l’ambassadeur allemand arrivé de washington )sa vision des usa est basée sur des romans à 4 sous avec des cow boys et des indiens.

aveugle par son antisémitisme pathologique, pour lui New York est une abomination juive, Roosevelt une marionnette  aux mains des juifs, les usa un ramassis d’immigres qui s’ecrouleront à la première frappe sur le sol américain .

il est par ailleurs persuadé que les usa sont au bord de la révolution, que les américains n’ont aucune valeur combative, et que quelques frappes bien situées suffiront à forcer les américains à la paix.

les victoires des voitures de courses allemandes contre les marques américaines le persuade de la supériorité technologique allemande sur les usa...

l’operation de sabotage contre les usa« pastorius « est un modèle du genre en terme d’amateurisme mais illustre bien l’obsession d’hitler de mener des frappes sur le sol pensant faire plier les usa.

 

  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 16/09/2019 à 17:39, Kiriyama a dit :

Un truc assez bizarre : Hitler avait l'obsession de frapper New-York, et j'ai lu que c'était parce qu'il croyait… que c'était la capitale des Etats-Unis !

Adolf Hitler n'était pas un modèle de culture générale, mais ça me semble quand même assez incroyable une lacune pareille.

Est-ce que c'est vrai ?

Effectivement, c'est vrai. Dans son délire, il exposait et décrivait sa vision de New-York en feu et croulant sous les bombes devant des auditoires un peu stupéfait (témoignages au Procès de Nuremberg)..

La Luftwaffe créa même un bombardier pour frapper les USA. Il s'agissait du Me264 dit "Amerikabomber" qui fit son premier vol le 23 décembre 1943. Il pouvait emporter 2 équipages de 3 hommes, 3 tonnes de bombes,  3 mitrailleuses de 13 mm et deux canons de 20 mm et recevait l'assistance de 6 fusées pour les décollages en surcharge. Il devait faire l'aller-retour de New-York, soir 30 heures de vol au départ des cotes Françaises.Une version hexamoteurs avec envergure agrandie et une version avec des turbines à vapeur furent prévues  Le prototype fut détruit lors d''un bombardement allié.en juillet 1944.

Selon diverses sources, un appareil modifié issu des "Condor" - sans charge de bombes - aurait décollé de Biscarosse (Landes) (Erreur, il s'agit de Mérignac. Mes excuses.) et serait allé jusqu'à 10 kms des cotes américaines. Ce ne fut jamais confirmé à ce jour.

 

 

Le 16/09/2019 à 20:57, Capitaineconan a dit :

’operation de sabotage contre les usa« pastorius « est un modèle du genre en terme d’amateurisme mais illustre bien l’obsession d’hitler de mener des frappes sur le sol pensant faire plier les usa.

Oui, ce fut un modèle d'absurdité. Je ne dis pas "Amateurs" car des amateurs auraient mieux fait ! Méconnaissance absolu des USA, de la langue et surtout bonne initiative de jeunes américains en observation des plages. La corde fur le résultat de l'opération.

Edited by Janmary
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a eu plusieurs projets de bombardier visant à frapper les Etats-Unis apparemment. Effectivement, le Me-264 qui a vraiment existé, mais aussi des projets plus fumeux de chez Arado comme l'Ar-555 ou les Horten Ho-XVIII.

A noter qu'une photo d'un Me-264 avec une soute à bombes modifiée et agrandie avait accrédité la théorie que l'Allemagne nazie avait réussi à produire la bombe atomique.

Et à chaque fois qu'Hitler parlait des Etats-Unis, c'était toujours en des termes peu élogieux : pays "enjuivé", "négrifié", "corrompu"... En se basant sur ses lectures hétéroclites, il avait complètement sous-estimé les Etats-Unis, mais aussi surestimé le potentiel du Japon.

Apparemment, il a déclaré la guerre aux Etats-Unis sans trop savoir à qui il avait affaire. Et sans en avertir à l'avance ses chefs des Armées ou ses ministres ! 

Edited by Kiriyama
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Kiriyama a dit :

A noter qu'une photo d'un Me-264 avec une soute à bombes modifiée et agrandie avait accrédité la théorie que l'Allemagne nazie avait réussi à produire la bombe atomique.

Oui, en effet. Et en attendant la bombe atomique, ce bombardier devait transporter une bombe "sale" de résidus atomique. Les plans des destructions on bien été retrouvés avec les cercles de contamination de la ville portée sur un plan, mais rien ni aucune source ne peut en dire plus sur ce sujet.

La soute avait été agrandie pour tenir compte de l'épaisseur des parois de la bombe pour éviter la contamination extérieure. Un test de radioactivité aurait été effectué en Allemagne par un petit engin, mais les contradictions des mesures sur le site reste improbable à ce jour.

Rappelons que l'Allemagne Nazi possédait beaucoup de minerai  d'Uranium (saisi par les armées américaine et soviétique) et que c'est les savants Allemand Otto Hahn et Lise Meitnerqui qui ont découvert  la fission nucléaire, a savoir, un neutron lancé sur un atome d'Uranium provoque la scission en deux de cet atome par émission de deux neutrons et en provoquant une formidable énergie et le cycle recommence avec les deux neutrons, etc.

http://www.laradioactivite.com/site/pages/ladecouvertedelafission.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Recherches_atomiques_sous_le_régime_nazi

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Parmi les chars "super lourds", il y avait aussi la série des E-100, avec pas moins de 137 tonnes sur la balance.

Le double d'un Merkava IV !

Pour les Amerikabombers, je ne sais pas si le Junckers Ju-390 hexamoteurs peut en faire partie. Une rumeur veut qu'un exemplaire aurait survolé New-York en janvier 1944.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 17/09/2019 à 09:35, Janmary a dit :

Selon diverses sources, un appareil modifié issu des "Condor" - sans charge de bombes - aurait décollé de Biscarosse (Landes) et serait allé jusqu'à 10 kms des cotes américaines. Ce ne fut jamais confirmé à ce jour

Oui, c'est une information qui à couru longtemps. Un Ju 390  examoteur  (rien ne le laisse supposer), peut-être  un FW "Condor" amélioré comme cité plus haut. J'ai lu les deux versions.Il y a eu parfois des "Condor" basé à Biscarosse  (Erreur, il s'agit de Mérignac. Mes excuses.) et sur des aéroports sur le littoral atlantique pour la recherche et l'attaque des convois alliés..Rien n’a confirmé, soit par des archives, soit des compte rendus de missions de pilotes. Il serait parti de la base de Biscarosse en France.Compte tenu des rayons d'action de ces appareils, cela était réalisable en particulier sans charge autre que du carburant en sus des réservoirs propres à l'appareil (supplémentaire)..

Mais - par exemple - le décès de Saint Exupéry disparu sur un P38 de reconnaissance sur  les cotes de la Méditerranée - fut longtemps inconnu. Hors Pierre Closterman (premier chasseur de France) avait rencontré plusieurs pilotes allemands qui lui indiquèrent la date, le lieu et le nom du pilote qui abattit  notre pilote et écrivain.Cela fut relaté dans une revue aéronautique que je ne retrouve plus parmi mes revues. A partir de la, ce fut aisée de retrouver les archives de l'escadrille du pilote et de constater qu'il abattit bien un P38 "Lightning" le jour indiqué; Il faut donc être toujours un peu méfiant sur le manque d’information officiel. C'est sur cette base 'et d'autre) que fut retrouvé l’appareil et la montre de l'écrivain.Bien des archives de 14-18 ou de 39-45 dorment sans être ouverte et l'on retrouve régulièrement des informations oubliées ou méconnues.

 

Le 17/09/2019 à 11:03, Capitaineconan a dit :

l y avait aussi un projet de bombardement avec des hydravions bv wiking sensés être ravitaillés par des u boot au milieu de l’atlantique.

dans le cadre d’un hypothétique amerika bomber:

des missions uniques les appareils après bombardements à cours de carburant devaient amerrir et les équipages être récupérés par des u boot 

milch propose de décoller de petsamo en Finlande et passer par le pôle nord 

Il y avait aussi le projet ci-dessus décrit par Capitaineconan

Edited by Janmary
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Janmary a dit :

Il y a eu parfois des "Condor" basé à Biscarosse et sur des aéroports sur le littoral atlantique pour la recherche et l'attaque des convois alliés..Rien n’a confirmé, soit par des archives, soit des compte rendus de missions de pilotes. Il serait parti de la base de Biscarosse en France.

Biscarosse était une hydrobase, les Condor volaient à partir de Mérignac

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 20/09/2019 à 12:50, pascal a dit :

Biscarosse était une hydrobase, les Condor volaient à partir de Mérignac

Exact. Mes excuses Pascal.

Une série de sites sur le Ju 290 =

https://www.google.fr/search?source=hp&ei=YceEXcK2GqGSlwSGrr3QCQ&q=ju+290&oq=ju+290&gs_l=psy-ab.1.0.0j0i22i30l9.446222.448796..452212...0.0..0.560.2406.2-1j2j2j1......0....1..gws-wiz.......0i131.DS9h6lCENjQ

Edited by Janmary
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Ce n'est pas une arme mais bon...

Je viens de découvrir le Breitspurbahn (littéralement "chemin de fer à voie large", et il portait bien son nom). Projet de Dodolf, Speer et Todt de faire une ligne de train à grande vitesse et grande capacité européenne, de Brest (Bretagne) à Rostov et Moscou... Ces cinglés rêvaient d'un train capable d'aller à 250 km/h, très haut (deux étages) et très large -- la voie aurait eu un écartement de 3 mètres ! (ils avaient envisagé 4 mètres au début...)

file.php?id=39865

Evidement, il aurait fallu refaire toutes les voies, tous les ponts et tunnels du trajet juste pour les mettre au bon gabarit...

Edited by Rob1
  • Thanks 2
  • Confused 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

On parle souvent des armes miracles, technologiquement très avancée, mais il est aussi intéressant de s'intéresser aux "bricolages" de la fin de la guerre.

Il y avait le MP 3008, copie allemande bon marché de la Sten britannique. Son apparence fait vraiment misérable...

191229080507729603.jpg

Des mitrailleuses de bombardiers avaient été démontées et confiées au Volkssturm, comme des casques italiens saisis en 1943. Il y avait aussi des grenades "spécial Volkssturm" qui étaient extrêmement dangereuses pour… le lanceur !

Des canons antichars avaient aussi été montés à l'arrache sur des véhicules chenillés.

Un autre fusil d'assaut, conçu pour les miliciens… La lunette n'est pas d'époque.

191229081117528878.jpg

 

Edited by Kiriyama
  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 08/12/2019 à 20:42, Rob1 a dit :

Je viens de découvrir le Breitspurbahn (littéralement "chemin de fer à voie large", et il portait bien son nom). Projet de Dodolf, Speer et Todt de faire une ligne de train à grande vitesse et grande capacité européenne, de Brest (Bretagne) à Rostov et Moscou... Ces cinglés rêvaient d'un train capable d'aller à 250 km/h, très haut (deux étages) et très large -- la voie aurait eu un écartement de 3 mètres ! (ils avaient envisagé 4 mètres au début...)

En effet Rob1.

Il y a eu une émission à la télévision de "Nazi Mégastructures" (Si je me souviens bien que j'ai du reste enregistrée)  sur ce projet dans le cadre des réalisations voulues par Hitler.

Il y avait un cinéma à l'intérieur, "Une galerie marchande", des restaurants, etc.

Comme les projets de la ville Autrichienne de Lintz, aucune réalisation ne vit le jour. Les chemins de fer Nazis étant bien trop occupés à gérer l'existant.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a aussi eu la fusée V4, qui comportait plusieurs étages. 

Quelques exemplaires ont été produits et tirés sur Anvers le 24 décembre 1944, mais sans grande efficacité. 

191230111353292606.jpg

Edit :

J'ai encore trouvé quelques armes légères destinées aux Volkssturm. 

Leur aspect est… peu engageant. :blink:

191230112549644563.jpg

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Celle du milieu c'est une United Defense UDM42 américaine, arme 9mm surtout utilisée par l'OSS pour des Jedburghs et parachutée aux résistants.

Non non, il ne manque pas de poignée sur la dernière... :

Bundesarchiv_Bild_183-J28787,_Volkssturm

Ca devait être pratique à tirer ce truc, pas de poignée mais un chargeur bien long...

En plus, alors qu'il utilise des cartouches de Sturmgewehr 44, ses organes de visées sont fixes, ce qui rend le machin peu utilisable au-delà de 100 mètres de portée :pleurec:

Edited by Rob1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, collectionneur a dit :

Il manque la poignée pour la dernière ?

Pas de poignée manquante, idem pour la copie de la Sten : économie de matériaux.

On trouve aussi quelques Volkspistoles, mais leur aspect n'est pas plus engageant que celui des armes longues. 

C'est assez incroyable qu'on ait eu l'idée de donner un tel équipement à des hommes qui avaient quand même vocation à se battre.

J'ai aussi trouvé la fameuse Volksgrenade, un simple manche en bois, un peu d'explosif et du… béton ! De ce que j'en ai lu, l'arme était surtout dangereuse pour le lanceur.

19123004461756665.jpg

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Haha 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans les derniers mois de la guerre, les Allemands ont fait preuve d'une grande inventivité teintée de désespoir.

C'était le cas des chars semi-enterrés transformés en casemates de tir. Ces "unités" sont appelées Panzer-Kompanie (bo)pour bodenstanding, ce qui veut dire "statique".

Les chars affectés à cette tâche étaient sélectionnés parmi les chars irréparables. En fait, il s'agissait de tourelles de Panzer V et de Panther montées sur une superstructure adaptée comprenant une zone de vie pour les 3 occupants : poêle, couchettes, système de ventilation, étanche au gaz de combat, issue de secours... Dans un premier temps, la structure qui supporte la tourelle est en acier, puis remplacée par du béton (pour des économies de matériaux) et ensuite même par du bois. Certaines de ces casemates disposaient d'un armement secondaire pour se défendre contre l'infanterie.

Malgré leur aspect pitoyable, ces casemates se montreront plutôt efficaces, même si les Soviétiques les tourneront et les détruiront toutes. 

20010210563144340.jpg

Autre originalité, la récupération de chars par les unités allemandes, y compris des blindés anciens d'origine étrangère.

Parmi ces pièces de musée, deux Mark V de la Guerre civile russe que les Allemands avaient capturés lors de Barbarossa. Ces chars ont été utilisés de manière statique, en défensive, et seront détruits par les Soviétiques. Autre curiosité, l'engagement par les Allemands d'un char soviétique multi-tourelles T-35 également capturé lors de Barbarossa et qui jusque-là était au centre d'évaluation des blindés de la Wehrmacht. Le destin de ce T-35 engagé dans Berlin reste inconnu. Seront aussi engagés au combat, quelques M4 Sherman, un char lourd italien et des véhicules britanniques. Ces chars étrangers combattront en compagnie des derniers blindés allemands. 

200102110505802769.jpg

200102112306519184.jpg

Très bien trouvé par contre, l'utilisation de véhicule de déminage et de démolition Borgward, très compacts et munis de postes de tir pour Panzersreck. Même si très faiblement blindés, leur petite taille et leur vivacité les rendront assez efficaces dans les combats urbains. Tirées en salves à bout portant, ses roquettes ne laissaient aucune chance à un char, même un IS-2 lourd. Mais tous ces engins seront détruits.

Les Allemands monteront également des Panzersreck sur des véhicules légers Volkswagen.

200102110917273242.jpg

Edited by Kiriyama
  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

A la fin de la guerre les allemands développent les premiers systèmes de vision nocturne à base d’infrarouge, dispositif vampyr, monté sur des panther mais aussi des stg 44, le stg 45 fut aussi une des wunderwaffe ( il aura une belle descendance : cetme, G3)

developpement des premiers missiles ait-air, missile sol- air

dans le même temps , on ressort des arsenaux les maximes 08-15 et les Mauser 1898....

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Kiriyama a dit :

Sur les Panther c’était le système Sperber. Mais là aussi je pense qu’il n’a pas été employé au combat.

Il y en avait sur les Panther de la Panzer-Division « Clausewitz » engagés dans un combat qui fait l'objet d'un article du dernier Batailles & Blindés (n°94), mais de ce que j'ai feuilleté, l'article n'a pas d'infos sur son emploi.

http://www.batailles-blindes.com/kiosque.php

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y avait aussi un sdkfz 251 uhu avec un projecteur infrarouge qui devait illuminer les cibles pour les panther g équipé du système sperber 

ainsi qu’un sdkfz 251 falke pour emmener les grenadiers équipés du vampyr, avec un capteur infrarouge sur la mg pour l’appui 

Edited by Capitaineconan
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...