Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ordinateur quantique


zx
 Share

Recommended Posts

IBM dit que Googe triche

 

https://www.futura-sciences.com/tech/actualites/ordinateur-quantique-ordinateur-quantique-ibm-conteste-suprematie-quantique-clamee-google-64234/#xtor%3DAL-80-1[ACTU]-64234[Ordinateur-quantique-%3A-IBM-conteste-la-suprematie-quantique-clamee-par-Google]

très bon exemple sur la facon de traiter l'information, au lieu de comparer une valeur une par une dans une liste de données, on pourra traiter cette valeur en comparant lot par lot selon la taille des qbit dans le même temps de cycle d'execution. très intéressant pour le big data et les gros volumes de domaines, comme les radar

 

Edited by zx
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 5 months later...
  • 4 months later...
Citation

La suprématie quantique est venue de Google et de Chine, mais l’informatique quantique pose toujours ces défis titanesques

Le développement qu’a connu l’informatique quantique au cours des deux dernières années nous invite à contempler l’avenir de cette discipline avec un optimisme très sain. Et c’est que les jalons que certains groupes de recherche et plusieurs entreprises ont franchis en 2019 et 2020 étaient difficiles à prévoir peu de temps auparavant.

Cette période de splendeur a commencé en beauté au début de janvier 2019 alors qu’IBM a profité de la célébration du CES pour annoncer officiellement qu’il avait son Q System One prêt, le premier ordinateur quantique pour les applications commerciales. Et quelques mois plus tard, nous avons découvert à notre grand étonnement que l’équipe de recherche dirigée par John Martinis chez Google affirmait avoir atteint la suprématie quantique.

2020 nous a surpris avec plusieurs réalisations très importantes en informatique quantique, comme la réalisation de la première simulation quantique d’une réaction chimique ou la matérialisation de la suprématie quantique en Chine.

Parmi les nombreuses voies technologiques explorées dans l’informatique quantique, celle qui s’appuie sur les transistors en silicium fait partie des moins spectaculaires actuellement. Alors que Google n’arrête pas de franchir de nouvelles étapes avec ses processeurs quantiques supraconducteurs, on n’entend pas grand-chose de la part des adeptes du silicium.

La principale difficulté sur laquelle ces chercheurs se cassent les dents, c’est le contrôle et la manipulation des « quantum dots », ces dispositifs élémentaires à base de transistors qui permettent de piéger les électrons par champ magnétique et de lire leurs spins. Le jour où l’on aura résolu ce problème, l’histoire pourrait s’enchaîner assez vite, car les processus de production en silicium sont très bien maîtrisés.

Il n’a pas fallu longtemps pour que des voix émergent qui se demandaient si Google avait vraiment atteint cette étape, mais cette réalisation a été consolidée lorsque l’article a été publié dans lequel John Martinis et sa famille ont expliqué comment ils l’avaient fait.

Et 2020 est arrivé, une année où la pandémie provoquée par le virus SRAS-CoV-2 ne nous a pas empêché d’être surpris par plusieurs réalisations très importantes en informatique quantique, comme la réalisation de la première simulation quantique d’une réaction chimique ou la matérialisation de suprématie quantique en Chine en utilisant une méthode très différente de celle utilisée par Google quelques mois plus tôt.

La Chine est une centrale informatique et de communication quantique

Il y a quelques jours à peine, à la mi-décembre dernier, un groupe de recherche de l’Université chinoise des sciences et de la technologie et de l’Université Tsinghua de Beijing, dirigé par Jian-Wei Pan, a publié un article dans Science dans lequel il expliquait comment il avait réussi résoudre en un peu plus de trois minutes en utilisant un système quantique, un problème dans lequel les supercalculateurs classiques les plus puissants de la planète auraient investi 600 millions d’années.

La stratégie utilisée par les chercheurs asiatiques est radicalement différente de celle utilisée par l’équipe Google

Avec ce jalon, la Chine, comme Google quelques mois plus tôt, avait atteint la suprématie quantique, mais ce qui est intéressant, c’est que la stratégie utilisée par les chercheurs asiatiques c’est radicalement différent à celui utilisé par l’équipe John Martinis. Et le groupe Jian-Wei Pan a développé un système quantique qui utilise un circuit optique capable de tirer parti de la propriété quantique qui permet aux photons de voyager aléatoirement dans différentes directions pour effectuer des calculs extraordinairement complexes.

Le but de cet article n’est pas de savoir en détail comment fonctionne l’expérience menée par des chercheurs chinois, mais de nous montrer qu’il est possible d’atteindre la suprématie quantique en utilisant approches et technologies très différentes. En fait, il est très probable qu’au cours des prochains mois, d’autres groupes de recherche et d’autres entreprises réaliseront également une réalisation comparable à celle que les chercheurs chinois et américains dont nous parlons ont déjà dans leur cursus.

Il est intéressant de noter que ce n’est pas le seul jalon que la Chine a franchi en termes de technologies quantiques en 2020. Au milieu de l’année que nous venons de quitter, une équipe de chercheurs asiatiques a publié dans Nature un article dans lequel ils décrivent la procédure qui leur a permis de transmettre un message chiffré impossible à casser à 1120 kilomètres en utilisant intrication quantique. Vous avez tous les détails sur cet exploit dans l’article que je lie ici.

Voici les principaux défis de l’informatique quantique

Les réalisations que nous venons de passer en revue apportent à la table l’énorme potentiel de l’informatique quantique et nous invitent à anticiper que de nouveaux jalons arriveront bientôt, qui dynamiseront davantage cette discipline. Cependant, nous avons encore de redoutables défis à relever qui nous rappellent d’être prudents et de continuer à travailler dur si nous voulons que les ordinateurs quantiques nous aident un jour à trouver la solution à certains des défis auxquels l’humanité est confrontée. Ceux-ci sont les quatre plus grands défis les chercheurs travaillent sur:

Nous avons besoin qubits de meilleure qualité. Les informations quantiques avec lesquelles les systèmes quantiques fonctionnent sont détruites dans un court laps de temps, donc avoir des qubits de meilleure qualité nous permettra de prolonger la vie utile des informations quantiques et d’effectuer des opérations plus complexes avec elles.

Une système de correction de bogue Cela nous aidera à nous assurer que les résultats que notre ordinateur quantique nous donne sont corrects. Nous ne l’avons pas encore, et à mesure que les groupes de recherche intègrent plus de qubits dans les ordinateurs quantiques, il devient plus difficile de préserver l’intégrité de l’état quantique du système.

En plus d’avoir des qubits de meilleure qualité et des systèmes de correction d’erreurs, il est nécessaire de développer de nouveaux outils qui nous permettent les contrôler avec précision et effectuez avec eux des opérations plus logiques. Sa manipulation devient beaucoup plus complexe à mesure que le nombre de qubits des systèmes quantiques augmente.

L’architecture des ordinateurs quantiques, tels que l’électronique de contrôle, le processeur de contrôle quantique ou les compilateurs quantiques, doit également être développée davantage. L’un des défis les plus redoutables auxquels les chercheurs sont confrontés est la mise en œuvre nouveaux algorithmes quantiques qu’ils sont capables de nous aider à résoudre les problèmes que nous ne pouvons pas résoudre avec les supercalculateurs classiques les plus puissants que nous ayons aujourd’hui. Ces algorithmes permettront aux ordinateurs quantiques de faire la différence.

Source: 45Secondes

Note:

Dans le domaine de l'informatique quantique, il faut distinguer:

-L'ordinateur quantique (basé la superposition quantique des états).

-L'internet quantique (basé sur la modification du spin de particules en relation d'intrication quantique)

-La cryptographie quantique (basée sur les photons)

A lire sur l'Institut Pandore // L’ordinateur quantique : tout comprendre en partant de zéro

Citation

 

Des chercheurs ont réalisé une avancée majeure dans les ordinateurs quantiques à silicium

L’institut danois Niels Bohr a réalisé une matrice de quatre qubits en s’appuyant sur des transistors en silicium créé par le laboratoire français CEA-Leti.

Parmi les nombreuses voies technologiques explorées dans l’informatique quantique, celle qui s’appuie sur les transistors en silicium fait partie des moins spectaculaires actuellement. Alors que Google n’arrête pas de franchir de nouvelles étapes avec ses processeurs quantiques supraconducteurs, on n’entend pas grand-chose de la part des adeptes du silicium.

La principale difficulté sur laquelle ces chercheurs se cassent les dents, c’est le contrôle et la manipulation des « quantum dots », ces dispositifs élémentaires à base de transistors qui permettent de piéger les électrons par champ magnétique et de lire leurs spins. Le jour où l’on aura résolu ce problème, l’histoire pourrait s’enchaîner assez vite, car les processus de production en silicium sont très bien maîtrisés.

Un contrôle individuel des électrons

Des chercheurs du Niels Bohr Institute de Copenhague viennent peut-être de franchir un nouveau cap important dans ce domaine, en montrant qu’il était possible de contrôler individuellement chaque électron d’une matrice de 2 x 2 « quantum dots ». C’est la première fois, semble-t-il, que des chercheurs arrivent à maîtriser un tel assemblage de quatre qubits.

C’est une étape importante, car elle permettra peut-être le passage à plus grande échelle et de créer de grandes matrices de « quantum dots ». Ce qui permettrait alors de résoudre un autre grand problème de l’informatique quantique, à savoir la correction d’erreurs.

« Dans un ordinateur conventionnel, l’information est un 0 ou un 1. Afin d’être sûr que le résultat d’un calcul est correct, l’ordinateur répète le calcul et si un transistor fait une erreur, il est corrigé à la majorité simple. Si la majorité des calculs effectués dans d’autres transistors pointent sur 1 et non sur 0, alors 1 est choisi comme résultat.
Ce n’est pas possible dans un ordinateur quantique car vous ne pouvez pas faire une copie exacte d’un qubit, donc la correction d’erreur quantique fonctionne d’une autre manière.
Les qubits physiques à la pointe de la technologie n’ont pas encore un faible taux d’erreur, mais si on en combine suffisamment dans une matrice 2D, ils peuvent se contrôler l’un l’autre, pour ainsi dire », explique le Niels Bohr Institute dans un communiqué.

 

Source: 01.net

 

Edited by Lame
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
  • 4 months later...
Posted (edited)

Alice & Bob, une jeune PME française qui relève le défi de construire un ordinateur quantique de A à Z ; sur la base d'un Qubit à l’état quantique du fameux "chat de Schrödinger" (à la fois mort et vivant tant que l'on n'a pas ouvert la boîte) ! >

https://www.usinenouvelle.com/editorial/alice-bob-la-pepite-francaise-du-quantique-qui-part-a-la-quete-du-qubit-ideal.N1095884

Leur site Internet > https://alice-bob.com/fr/

 

Edited by Bruno
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Posted (edited)
Le 30/05/2021 à 17:18, Bruno a dit :

Alice & Bob, une jeune PME française qui relève le défi de construire un ordinateur quantique de A à Z ; sur la base d'un Qubit à l’état quantique du fameux "chat de Schrödinger" (à la fois mort et vivant tant que l'on n'a pas ouvert la boîte) ! >

https://www.usinenouvelle.com/editorial/alice-bob-la-pepite-francaise-du-quantique-qui-part-a-la-quete-du-qubit-ideal.N1095884

Leur site Internet > https://alice-bob.com/fr/

Dans la même veine, voici une présentation due à Opex360:

http://www.opex360.com/2021/06/08/le-ministere-des-armees-investit-dans-linformatique-quantique-via-une-participation-au-capital-de-pasqal/

Je voudrais attirer votre attention afin de suivre de prêt ces technologies. Elles seront probablement, c'est une opinion personnelle, un des futurs facteurs déterminants dans les années à venir au même titre que la maitrise du nucléaire peut l'être aujourd’hui. Il y aura les puissances quantiques et les autres. Et l'écart entre les deux pourraient bien être littéralement colossal. Même les conséquences de l'IA seront sans doute en retrait en comparaison, en dépit de ce que l'on peut lire ou entendre. Encore une fois, c'est une opinion personnelle déduite des informations dont je dispose aujourd'hui.

Il y a quelques temps, j'avais suivi une piste alternative à celles médiatisées dernièrement en particulier aux Etats-Unis. Pour faire simple, cette alternative exploitée en France, explorait la voie des photons (bosons) et l'optique à la place des atomes (fermions). Ils étaient plus discrets qu'outre atlantique mais il ne faut peut être pas se fier aux effets d'annonces parfois péremptoires....

Edited by johnsteed
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 08/06/2021 à 23:18, johnsteed a dit :

Elles seront probablement, c'est une opinion personnelle, un des futurs facteurs déterminants dans les années à venir au même titre que la maitrise du nucléaire peut l'être aujourd’hui. Il y aura les puissances quantiques et les autres. Et l'écart entre les deux pourraient bien être littéralement colossal.

Quand la Chine a rompu avec le maoïsme et a commencé à monter puissance, elle était à la pointe de la technologie? Les USA étaient-ils un pays low tech de Bush junior à Trump? La France, puissance nucléaire, est-elle le pays le plus influent de l'UE? Au plan géopolitique, surclasse-t-elle en tout point la Turquie, pays non nucléaire?

Dans le futur, il y aura de pays à capacité nucléaire, quantique, spatiale qui auront un potentiel. Et puis, il y aura des pays avec ou sans capacité nucléaire, quantique, spatiale qui exploiteront plus ou moins bien leur potentiel, parfois d'obtenir une meilleur position géopolitique que des pays ayant plus d'atouts de départs.

Les ordinateurs quantiques seront un outil important, comme les systèmes experts, à condition de penser leur usage. Et, là, on peut faire la distinction entre des pays, comme la Chine, qui développent de la haute technologie dans le cadre d'une stratégie géopolitique et d'autres qui croient obtenir mécaniquement de la puissance (ou simplement un bonne image médiatique) en mettant en oeuvre de la haute technologie.

 

Link to comment
Share on other sites

On 6/8/2021 at 11:18 PM, johnsteed said:

Dans la même veine, voici une présentation due à Opex360:

http://www.opex360.com/2021/06/08/le-ministere-des-armees-investit-dans-linformatique-quantique-via-une-participation-au-capital-de-pasqal/

Je voudrais attirer votre attention afin de suivre de prêt ces technologies. Elles seront probablement, c'est une opinion personnelle, un des futurs facteurs déterminants dans les années à venir au même titre que la maitrise du nucléaire peut l'être aujourd’hui. Il y aura les puissances quantiques et les autres. Et l'écart entre les deux pourraient bien être littéralement colossal. Même les conséquences de l'IA seront sans doute en retrait en comparaison, en dépit de ce que l'on peut lire ou entendre. Encore une fois, c'est une opinion personnelle déduite des informations dont je dispose aujourd'hui.

Il y a quelques temps, j'avais suivi une piste alternative à celles médiatisées dernièrement en particulier aux Etats-Unis. Pour faire simple, cette alternative exploitée en France, explorait la voie des photons (bosons) et l'optique à la place des atomes (fermions). Ils étaient plus discrets qu'outre atlantique mais il ne faut peut être pas se fier aux effets d'annonces parfois péremptoires....

Tu rêves quoi de l'informatique quantique en vrai?

Et en quoi c'est sensé rendre ringuard l'automatisme?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Le 08/06/2021 à 23:18, johnsteed a dit :

Je voudrais attirer votre attention afin de suivre de prêt ces technologies. Elles seront probablement, c'est une opinion personnelle, un des futurs facteurs déterminants dans les années à venir au même titre que la maitrise du nucléaire peut l'être aujourd’hui. Il y aura les puissances quantiques et les autres.

Un des enjeux de la course à l'ordinateur quantique:

1) En raison des déboires du programme JSF, l'USAF est convaincu, à tort ou à raison, qu'il doit changer son approche de la conception des avions de combat: il faut trouver une méthode pour concevoir plus vite et moins cher. L'USAF a donc lancé le programme Next Generation Air Dominance (NGAD). Ce programme permettrait par ailleurs de fournir une stratégie industrielle plus approprié à l'application de la doctrine de la "guerre par mosaïques" (mosaic warfare).

2) Le programme NGAD prévoit le recours à la technologie du jumelage numérique pour la conception des avions. Or, il faut une sacrée puissance de calcul pour y arriver, laquelle ne sera disponible qu'en 2025.

A lire sur le sujet: Next-Generation Air Dominance (NGAD) : expression paradoxale de la technologisation, analyse publiée par l'Institut Royal Supérieur de Défense

3) En l'absence de cette puissance de calcul, comme indiqué dans le PDF ci-dessus, l'USAF veut utiliser les données collectées via l'intranet ODIN (Operational Data Integrated Network), lequel repose en partie sur le cloud. Mais ce n'est qu'un pis-aller.

4) On peut donc s'attendre à ce que la Darpa et le pentagone soutienne plus activement le développement de l'informatique quantique. A ce sujet, IBM est déjà en embuscade pour disrupter les contrats conclu dans le cadre du JWCC: IBM dévoile son ambitieuse roadmap quantique jusqu’en 2023. Comme on pouvait s'y attendre, la Chine n'est pas en reste: Avec Zuchongzhi, la Chine atteint (encore) la suprématie quantique

  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pour prolonger sur une note humoristique, Mark Zuckerberg veut créer son métavers comme dans Snowcrash de Neal Stephenson: « Métavers » – Quand Zuckerberg rêve d’un monde 100 % Facebook. Passons sur le fait qu'il réussit à donner un vernis de sérieux aux "buzz-projects" d'Elon "Tony Stark" Musk. Il a peut-être flairé l'intérêt des autorités pour le jumelage numérique et la possibilité de capter une partie des fonds publics investis dans le développement de cette technologie. Sauf erreur de ma part, Facebook est actuellement pris en étau entre des procès liés à ses publications, les tentatives de disruption d'Amazon et sa guerre avec Apple.

Edited by Lame
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

L’ordinateur quantique de Google valide l'existence d'un nouvel état de la matière

https://www.usinenouvelle.com/article/l-instant-tech-l-ordinateur-quantique-de-google-valide-l-existence-d-un-nouvel-etat-de-la-matiere.N1137809#xtor=EPR-169

Pas de honte à dire que je n'ai pas tout compris.  voir... rien !

Et encore : Observation of Time-Crystalline Eigenstate Order on a Quantum Processor

"Quantum many-body systems display rich phase structure in their low-temperature equilibrium states. However, much of nature is not in thermal equilibrium. Remarkably, it was recently predicted that out-of-equilibrium systems can exhibit novel dynamical phases that may otherwise be forbidden by equilibrium thermodynamics, a paradigmatic example being the discrete time crystal (DTC)."

https://arxiv.org/abs/2107.13571

Edited by Bon Plan
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...