GALIL10

La marine de guerre israëlienne

Recommended Posts

Quel avion de patrouille maritime pour Israël ?

270874267.4.jpg

Tel Aviv, Israël a décidé d'accélérer sa recherche d'un nouvel avion de patrouille maritime pour remplacer les actuels  Israël Aerospace Industries (IAI) 1124 Westwind.

 

La Force aérienne israélienne dispose actuellement de trois IAI 1124 Westwind dont la dernière mise à jour date de 2012. Selon un porte-parole de l’armée, il n’est plus question d’investir sur cette plateforme datant des années 1970, le besoin d’une nouvelle génération d’aéronef se fait aujourd’hui sentir.

Le nouvel aéronef devra pouvoir travailler en binôme avec les drones IAI Heron 1 actuellement en service et couvrir rapidement de grande distance.

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2015/08/05/quel-avion-de-patrouille-maritime-pour-israel-859425.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/10/2016 à 12:21, Philippe Top-Force a dit :

Cu9pcxlWEAEwV_f.jpg

Pour l'Azerbaïdjan peut être ? en tous les cas on est loin de la version présentée il y 'a quelques années avec radar AESA et BARAK 8 ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://abonnes.lemonde.fr/proche-orient/article/2017/07/19/l-allemagne-suspend-la-livraison-de-sous-marins-a-israel-sur-fond-de-scandale_5162467_3218.html

Quote

L’Allemagne suspend la livraison de sous-marins à Israël, sur fond de scandale

L’enquête ouverte pour corruption dans le cadre des contrats passés avec ThyssenKrupp implique le proche entourage du premier ministre, Benyamin Nétanyahou.

L’Allemagne a décidé de reporter la signature d’un mémorandum d’accord en vue de la livraison de trois sous-marins à Israël. L’information a été révélée par le quotidien Yediot Aharonot, mardi 18 juillet. La cérémonie devait avoir lieu la semaine prochaine. Ce contrat, d’un montant de 1,5 milliard d’euros, dont l’Allemagne est supposée subventionner un tiers, est remis en question en raison de l’enquête explosive conduite en Israël sur des allégations de corruption et de blanchiment d’argent. Une enquête qui implique dorénavant le proche entourage du premier ministre, Benyamin Nétanyahou. Une clause permet à l’Allemagne d’annuler le contrat, si les allégations étaient établies. « Le contrat n’est toujours pas signé », a confirmé au Monde un porte-parole du gouvernement allemand, mardi, tout en refusant de commenter davantage les informations de la presse israélienne.

En février 2016, un contrat fut signé pour l’achat des sous-marins. Israël possède déjà cinq sous-marins allemands, un sixième devant lui être livré l’an prochain. Malgré cela, le gouvernement a décidé d’en acquérir encore trois, officiellement pour remplacer, à terme, ceux qui arriveront à obsolescence. Mais le ministère de la défense était opposé à cette démarche, dont il ne voyait pas l’urgence.

Une relation d’exclusivité, opaque, s’est mise en place avec le fournisseur allemand. Auparavant, début 2015, Israël avait décidé d’acheter à l’Allemagne quatre navires vedettes, pouvant être équipés par les forces armées de système de défense aérienne Barak-8 et d’éléments du système « Dôme de fer », permettant d’intercepter des roquettes et des missiles de courte portée. La finalité de ces navires était d’assurer la protection des champs gaziers Leviathan et Tamar en mer Méditerranée, notamment contre une éventuelle attaque du Hezbollah libanais.

Pivot

En février, une enquête criminelle a été officiellement ouverte, après des investigations préliminaires de la police. Elle a conduit à une série d’interpellations spectaculaires, début juillet. Il est apparu que David Shimron, avocat personnel et cousin éloigné du premier ministre israélien, servait aussi de conseiller auprès du représentant local du constructeur naval allemand ThyssenKrupp, Michael Ganor. Soupçonné de blanchiment et de corruption, ce dernier a aussi été interpellé. Il est le pivot du dossier.

Selon la presse israélienne, il serait prêt à devenir un témoin de l’accusation, ce qui risque de donner un poids considérable à l’enquête policière, par son témoignage et les documents qu’il posséderait. Michael Ganor a joué un rôle central dans les rapports exclusifs entre le groupe allemand et le gouvernement israélien. Celui-ci était en discussion, à l’origine, avec la Corée du Sud pour l’achat des navires, avant de modifier ses exigences techniques dans un sens correspondant davantage à l’offre de ThyssenKrupp.

L’avocat David Shimron, lui, aurait utilisé son entregent et ses contacts officiels pour promouvoir les intérêts de ThyssenKrupp. Il a été placé en résidence surveillée, avant d’être autorisé à partir à l’étranger pour ses vacances estivales. Avriel Bar Yosef, ancien chef adjoint du Conseil de sécurité nationale, qui a joué un rôle important dans la promotion de l’achat des nouveaux sous-marins, a aussi été placé en garde à vue. Enfin, l’ancien commandant des forces navales, le major général Eliezer Maron, a été interrogé au sujet de comptes en banque ouverts à Chypre, qui auraient servi au paiement de pots-de-vin.

Soupçons de conflit d’intérêts

Pour l’heure, Benyamin Nétanyahou n’est pas nommément mis en cause dans ce scandale, même s’il devrait être questionné par la police dans un proche avenir, affirme la presse israélienne. Mais l’enquête se resserre dangereusement autour de lui. Les soupçons de conflit d’intérêts sont forts, car il est peu vraisemblable que le chef du gouvernement eut ignoré les agissements de David Shimron, l’un de ses plus proches confidents.

Sans parler d’un autre aspect de l’affaire, révélé par le quotidien Yediot Aharonot. Le gouvernement israélien aurait donné son accord au groupe allemand pour la vente de sous-marins de même niveau technologique à l’Egypte, alors que, traditionnellement, l’Etat hébreu veille à préserver sa supériorité militaire dans la région, même avec un pays auquel le lie un traité de paix. En échange, Israël aurait bénéficié d’une large baisse sur le prix total demandé par ThyssenKrupp pour ses propres commandes.

Outre l’affaire des sous-marins, plusieurs autres enquêtes mettent actuellement Benyamin Nétanyahou en grande difficulté. Deux d’entre elles, appelées « Dossier 1000 » et « Dossier 2000 », le visent nommément. Dans le premier, le chef du gouvernement est soupçonné d’avoir accepté, et même demandé, des cadeaux en nature de la part de puissants hommes d’affaires, comme le producteur de cinéma Arnon Milchan ou l’Australien James Packer. Ces cadeaux ont pris la forme de bijoux (pour Sara Nétanyahou), de cigares et de caisses de champagne. La police détiendrait la preuve que le couple Nétanyahou aurait pris l’habitude de formuler des exigences en matière de cadeaux. On ne sait pour l’heure si les enquêteurs ont pu mettre au jour des contreparties accordées par le premier ministre à ces entrepreneurs.

Le deuxième dossier met en exergue les coulisses des rapports entre M. Nétanyahou et les médias israéliens. Les enquêteurs disposent d’enregistrements de conversation entre le premier ministre et Arnon Mozes, le propriétaire du quotidien Yediot Aharonot. Afin d’obtenir une couverture plus favorable, M. Nétanyahou se disait prêt à œuvrer pour baisser la diffusion du rival et gratuit Israel Hayom, fondé par le magnat des casinos américains Sheldon Adelson. Ce dernier, qui a toujours soutenu politiquement le premier ministre, a témoigné devant les policiers.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, ascromis a dit :

Ces bateaux sont gréés à un point en CME !!! S'en est limite indécent !  :laugh::laugh:

conséquence de la perte du Eilat un destroyer coulé par des vedettes égyptiennes avec des missiles mer mer d'origine soviétique  ce qui représentait pour l'époque un précédent historique ce qui a poussé Israël a abandonné  les grosses plateformes et se focaliser sur des vedettes rapides lourdement armées ayant un petit équipage et ainsi éviter de grosses pertes humaines en cas de catastrophes.

https://en.wikipedia.org/wiki/HMS_Zealous_(R39)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

L'Allemagne a signé lundi un accord pour vendre trois sous-marins à la marine israélienne, a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, soulignant son "importance stratégique".

M. Netanyahu a "salué la signature d'un mémorandum d'accord entre l'Allemagne et l'Etat d'Israël pour l'acquisition des sous-marins", a indiqué son bureau dans un communiqué, en référence à trois sous-marins Dolphin du géant industriel ThyssenKrupp.

Cet accord "revêt une importance stratégique pour la sécurité d'Israël et sa signature reflète l'engagement de l'Allemagne et de la chancelière Angela Merkel vis-à-vis de la sécurité d'Israël ainsi que la profonde coopération entre les deux pays", a-t-il ajouté.

Les négociations sur cette vente étaient gelées depuis juillet en raison des soupçons par Berlin de corruption autour de la transaction qui faisait l'objet d'une enquête.

L'Allemagne avait alors repoussé sa signature après l'arrestation de plusieurs Israéliens soupçonnés de corruption et de blanchiment d'argent autour de la vente des sous-marins.

L'enquête pour corruption, toujours en cours, implique des responsables israéliens de la sécurité ainsi que des collaborateurs locaux de ThyssenKrupp.

Le 20 octobre, un responsable israélien proche du dossier avait indiqué que l'Allemagne exigeait que les responsables israéliens impliqués dans le projet soient mis hors de cause avant la signature de l'accord.

Les sous-marins allemands commandés par Israël sont susceptibles d'être équipés de missiles nucléaires et destinés avant tout à des missions d'espionnage au large des côtes iraniennes ou à des attaques en cas de guerre nucléaire entre les deux pays, selon des experts militaires étrangers.



(©AFP / 23 octobre 2017 21h14)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, g4lly a dit :

 

Une autre source, allemande, pour une livraison dans 10 ans

http://www.dw.com/en/germany-approves-deal-on-three-submarines-for-israel/a-41075804

Malgré les soupçons de corruption, l'Allemagne maintient sa subvention de 33% pour ce deal (soit 500MEUR quand même).
Les chantiers navals de ThyssenKrupp doivent vraiment avoir un manque de commandes pour mériter une telle subvention.

Aussi usage spéculé : espionnage de l'Iran (je n'y crois pas trop ... les SSK avec AIP sont hyper silencieux, autant utiliser les vieux bateaux pour ça, et confier la mission de dissuasion nucléaire aux nouveaux)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, rogue0 a dit :

Les chantiers navals de ThyssenKrupp doivent vraiment avoir un manque de commandes pour mériter une telle subvention.

Je ne crois pas que ce soit la raison de cette subvention. L'Allemagne a toujours subventionné les israéliens

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Christian092
    Newest Member
    Christian092
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,300,590
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries