rendbo

[2020 les nouveaux films d'action, de guerre, ..]

Recommended Posts

Il y a 12 heures, Tancrède a dit :

Je note l'existence de cet intéressant artefact: la boîte à Lambert :laugh:.

Tu arrives avec 14 ans de retard...
2006 ce monument de l'internet français quand même.
http://www.mozinor.com/2006.htm

Un jour Mozinor sera chevalier des arts et lettres. Vous verrez.

  • Like 1
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

avec le pas de salle et vive la SVOD mondialisée apparait :

une réflexion super intéressante...

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout que le "pas de salle" est d'autant renforcé que les studios, Disney en tête, sont en train de lâcher toute prétention d'être dans le même bain que les diffuseurs salles: la dernière réunion d'actionnaires pour le 4ème trimestre de la boîte à oreilles ne s'en est pas cachée et, comme c'était visible et plus que murmuré depuis plusieurs mois, le seul accent mis  l'a été sur le streaming, avec aucun calcul fondé sur une éventuelle réouverture des salles (qui seront, c'est probable, en infiniment moins grand nombre, donc d'autant moins aptes à rentabiliser des grosses productions telles qu'elles existaient encore au début de l'année). Aucun soutien, aucun partenariat, aucune annonce de sortie de films: même ceux prévus jusque maintenant pour la salle le seront probablement directement en streaming VOD (sur le modèle de Mulan), acceptant sans doute une perte sèche sur ces gros produits, avant que la fournée suivante soit sortie, sur des budgets sans doute nettement réduits, mais en bien plus grand nombre, la stratégie du streaming, le plus souvent pour essayer de garder les abonnés d'un mois sur l'autre, étant le "flood the shelf". On peut donc s'attendre à beaucoup, vraiment beaucoup de merdes, luxueuses ou non, qui seront produites plus vite et plus cheap (dans toutes les "gamme" de films/séries), comme ça semble être devenu la norme de toute façon. la stratégie "quantity over quality" n'a pas été annoncée mot pour mot par Bob Chapek, mais a été essentiellement suggérée à demi-mots dans cet exercice très scripté (jusqu'à qui a le droit de poser des questions) qu'est une réunion d'actionnaires chez Disney. 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, rendbo a dit :

avec le pas de salle et vive la SVOD mondialisée apparait :

une réflexion super intéressante...

SI je suis d'accord sur les grandes lignes je trouves ses exemples de films ciblés par "promouvoir" très mal choisis

Pour la vie d'Adèle il y a littéralement 2 (ou 3) scènes littéralement pornographique, pas oléolé ou erotique, mais porno, le genre de scènes que tu trouverais chez jacquie et michel avec en plus (de mémoire) aucune mise en scène particulière.

Bref que cela se soit fait interdire au mois 16 ou 18 n'est en rien scandaleux

idem pour les 8 salopards de Tarantino (mon Tarantino préféré au passage avec kill bill ^^) qui est sacrément violent à beaucoup de niveaux. Comme il le dit lui même l'atmosphère du film est très importante et dans celui là elle est particulièrement pesante. La scène ou Samuel L Jackson raconte comment il a violé avant de tuer le fils du général sudiste (s'il elle est impeccable cinématographiquement parlant) est hyper violente et peut choquer des jeunes donc là aussi une interdiction au moins de 16 ans n'est en rien une anomalie ou un scandale.

Après et cela a déjà été discuté plein de fois ici c'est sidérant de voir comment les producteurs/distributeurs pourtant complètement téléguidé à la base pour le pognon sont obnubilé par l'inclusivité et toutes ses conneries qui finalement leur fait perdre l'objectif N°1 ; se gaver 

 

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, elannion a dit :

Pour La vie d'Adèle il y a littéralement 2 (ou 3) scènes littéralement pornographique, pas oléolé ou érotique, mais porno, le genre de scènes que tu trouverais chez Jacquie et Michel avec en plus (de mémoire) aucune mise en scène particulière.

Abdellatif Kechiche c'est vraiment le roi de l'improvisation. Il balance ses actrices dans le décor et tout semble se faire en "autonomie" (dialogues, scènes, etc.) rien ne semble préparé. Il accumule des scènes et ensuite fait le tri pour monter son film. Pour Mektoub, my love il avait plus de 700 heures de rushes ! 

Pour La vie d'Adèle, effectivement les scènes de fesses étaient pour le moins dérangeantes. On n'avait pas l'impression de voir deux adolescentes découvrir leur sexualité, mais deux hardeuses confirmées qui enchaînaient les scènes dans un porno tourné en Bulgarie. 

Là j'ai été vraiment mal à l'aise.

Je me demande toujours ce qu'il a voulu raconter dans ses films. 

Edited by Kiriyama
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Kiriyama a dit :

Je me demande toujours ce qu'il a voulu raconter dans ses films.

Si tu n'as pas compris, c'est qu'il a fait de l'Art (ce truc souvent incompréhensible des foules contemporaines mais qui flatte l'élite éclairée). :chirolp_iei:

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, rendbo said:

Si tu n'as pas compris, c'est qu'il a fait de l'Art (ce truc souvent incompréhensible des foules contemporaines mais qui flatte l'élite éclairée). :chirolp_iei:

Voila un bon prétexte pour aller de rincer l oeil...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Voila un bon prétexte pour aller de rincer l oeil...

Honnêtement, c'était tellement malsains comme scènes que ce n'est pas un spectacle très excitant. 

  • Confused 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 hours ago, rendbo said:

Si tu n'as pas compris, c'est qu'il a fait de l'Art (ce truc souvent incompréhensible des foules contemporaines mais qui flatte l'élite éclairée). :chirolp_iei:

Une "élite éclairée" qui ne comprend pas plus mais se flatte d'aller voir ce genre de trucs comme, en d'autres temps, on se flattait d'aller s'emmerder à écouter un prêche monotone bourré de platitudes: la dite élite se sent d'autant plus éclairée qu'elle s'est emmerdée. C'est bien connu, plus le médicament (foireux ou non, placebo ou non) a un goût dégueulasse, plus le patient est persuadé qu'il agit. Et accessoirement, dans le cas de tels films "sociétaux", la dite élite se flatte encore plus quand elle peut être persuadée que ce qu'elle voit est un "vrai" sujet qui dépeint "la vie réelle". 

(Il va sans dire que ma partialité ne va certainement pas dans le sens de "'l'art représente la vie")

2 hours ago, kalligator said:

Voila un bon prétexte pour aller de rincer l oeil...

Pour voir quoi? Ce qui peut se trouver en un clic sur google :laugh:

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Tancrède a dit :

Une "élite éclairée" qui ne comprend pas plus mais se flatte d'aller voir ce genre de trucs comme, en d'autres temps, on se flattait d'aller s'emmerder à écouter un prêche monotone bourré de platitudes: la dite élite se sent d'autant plus éclairée qu'elle s'est emmerdée. C'est bien connu, plus le médicament (foireux ou non, placebo ou non) a un goût dégueulasse, plus le patient est persuadé qu'il agit. Et accessoirement, dans le cas de tels films "sociétaux", la dite élite se flatte encore plus quand elle peut être persuadée que ce qu'elle voit est un "vrai" sujet qui dépeint "la vie réelle". 

ce genre de commentaire me fait penser à ces vieux sketchs des inconnus

Révélation

 

j'écoutais rire et chanson dans la voiture, je me disais qu'y'z'ont pus des trucs comme ça les jeunes... 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
22 hours ago, Tancrède said:

Une "élite éclairée" qui ne comprend pas plus mais se flatte d'aller voir ce genre de trucs comme, en d'autres temps, on se flattait d'aller s'emmerder à écouter un prêche monotone bourré de platitudes: la dite élite se sent d'autant plus éclairée qu'elle s'est emmerdée. C'est bien connu, plus le médicament (foireux ou non, placebo ou non) a un goût dégueulasse, plus le patient est persuadé qu'il agit. Et accessoirement, dans le cas de tels films "sociétaux", la dite élite se flatte encore plus quand elle peut être persuadée que ce qu'elle voit est un "vrai" sujet qui dépeint "la vie réelle". 

(Il va sans dire que ma partialité ne va certainement pas dans le sens de "'l'art représente la vie")

Pour voir quoi? Ce qui peut se trouver en un clic sur google :laugh:

 

Oui mais là il y a le prétexte boboculturel

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

 

La Vie d'Adèle : très mauvais souvenirs pour les deux actrices

Après les techniciens, c'est au tour des deux actrices Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos de dénoncer les conditions très difficiles du tournage du film d'Abdellatif Kechiche.

La fin justifierait-elle les moyens, pour Abdellatif Kechiche? Le réalisateur de La Vie d'Adèle, qui a marqué la 66e édition du Festival de Cannes en obtenant la Palme d'or, est une nouvelle fois montré du doigt pour ses méthodes de management sur le tournage. Dans une interview au site Daily Beast, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, les deux actrices principales, racontent sans détour les difficultés qu'elles ont dû affronter. Jusque-là tempérées dans leur critique, les deux jeunes femmes rejoignent le point de vue des techniciens qui, en mai dernier, avaient dénoncé les conditions de tournage.

Sans jamais nier le talent de la mise en scène de Kechiche et la réussite de son film, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos insistent sur le manque d'égards du réalisateur, notamment lors des prises difficiles. En premier lieu, une scène de sexe de dix minutes, pour laquelle les actrices étaient prévenues, sans imaginer toutefois de telles conditions. «La plupart des gens n'oseraient même pas demander ce qu'il a demandé. Ils seraient plus respectueux», fait remarquer Adèle Exarchopoulos, qui regrette que personne ne les ait rassurées pendant cette scène délicate et intime, dont le tournage a duré dix jours.

«À un moment, tu comprends que tu vas être nue tous les jours et dans différentes positions sexuelles, et c'est assez difficile», confie Adèle. À cette date, les deux actrices se connaissaient à peine. «Nous nous étions rencontrées une fois pour un essai caméra», ajoute-t-elle.

Un Kechiche colérique

Pour réaliser la scène où les deux jeunes filles se rencontrent, soit trente secondes pendant lesquelles les actrices traversent la rue, « on a passé toute la journée - plus de 100 prise s», souligne Léa. « À la fin, j'avais le vertige et je ne pouvais même plus rester assise », se souvient l'actrice, qui explique que Kechiche « était toujours en train de chercher, parce qu'il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait ».

Les deux femmes évoquent un réalisateur perfectionniste, mais aussi colérique. Elles racontent comment, lors de cette même scène, il est entré dans une colère noire. « Après 100 prises, je marchais à côté d'Adèle et j'ai un peu ri, car nous avions marché de l'une à l'autre en jouant cette scène où l'on baisse les yeux toute la journée », se souvient Léa, qui explique: « Kechiche est devenu tellement fou qu'il a attrapé l'écran de contrôle sur lequel il regardait et l'a jeté au milieu de la rue, en criant: “Je ne peux pas travailler dans ces conditions!” » « C'était vendredi et on voulait aller à Paris et voir nos familles, mais il ne voulait pas », renchérit Adèle.

« Aux États-Unis, on aurait tous été en prison »

Autre souvenir terrible du tournage, une scène de bagarre entre les deux filles. « C'était horrible », affirme Adèle. « Elle m'a frappé tellement de fois, et Kechiche criait: “Frappe-la! Frappe-la encore!”» D'après les actrices, les coups échangés n'avaient rien de fictif. « Aux États-Unis, on aurait tous été en prison », assure Léa. «Pendant la prise, je devais la pousser à travers une porte en verre et crier “Maintenant, va-t-en!” Adèle a percuté la porte, s'est coupée, et saignait de partout», relate-t-elle. «Non, on n'a pas fini. On la refait», aurait été la réponse de Kechiche à ce moment-là.

De ce tournage mouvementé et épuisant, les deux actrices gardent un souvenir plus que mitigé. «C'était horrible!» répond simplement Léa. «Kechiche est un génie, mais il est torturé», analyse Adèle. «Nous voulions donner tout ce que nous avions, mais on sentait parfois une sorte de manipulation qu'il était difficile de supporter. Ce fut un bon apprentissage pour moi», tempère-t-elle.

Une chose est sûre, il est peu probable que les deux actrices, dont on parle pour la sélection des Oscars, retravaillent avec Kechiche. «Je ne pense pas», répond Adèle quand on lui pose la question, tandis que Léa lâche: «Jamais!»

Figaro.Culture

 

Si par contre vous êtes de "gentils" voyeurs, il y a les Mektoub My Love, alias Bikini My Love

 

Edited by Kiriyama
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Kiriyama a dit :

Adèle Exarchopoulos

Ma femme et moi on n'a pas toujours les mêmes gouts ciné. Elle a acheté le DVD (pas sûr qu'il soit dispo en streaming autre que VOD) le film Noureev (en anglais "the white crow"), j'ai beaucoup aimé cette dame dans le rôle de Clara Saint. Pas un grand rôle mais une belle présence (et un très beau visage) ! 

1046237.jpg

Révélation

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ressemble à une gentille bleuette pour ado, je vois pas trop le génie du metteur en scène...zolies filles quoique un peu jeunes

Edited by kalligator

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, kalligator a dit :

Oui mais là il y a le prétexte boboculturel

Bof tu sais, on va pas se polariser/politiser entre entre le boboculturel, qui veut élever la masse crasse, et le droitopognon qui veut juste afficher qu'il peut acheter des trucs à un prix indécent (en tout cas pour un smicard qui travaille toute une vie)... 

:rolleyes:

Pour le bac j'avais une option 1 en "Art" attaché à ma série E, et j'ai un des 2 dossiers que j'ai présentés était sur Kandinsky, basé sur son livre "il y a du spirituel dans l'art et en particularité dans la peinture". Ce que j'en ai principalement retenu, c'est que ce qui ne me parle pas ne mérite pas forcément le bulldozer... après tout si ça plait à certains sans qu'on ne me les impose... Ce qui me choque c'est plutot l'indécence de certains prix complètement décorrélé de la dure réalité de ce que vivent les gens au quotidien (doublement scandalisé quand c'est avec l'argent de mes impots alors qu'il y a des postes et besoins plus urgents/importants)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Adèle Exarchopoulos est une très belle femme, c'est le moins qu'on puisse dire. 

@kalligator

Le genre de films d'Abdelatif Kechiche est difficile à définir. Ca ressemble à de la bleuette pour ado agrémentée de scènes de cul assez crues, de longues scènes de meublage et de dialogues interminables. Il semble y avoir un vague propos social, mais généralement peu développé. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Kiriyama said:

Adèle Exarchopoulos est une très belle femme, c'est le moins qu'on puisse dire. 

@kalligator

Le genre de films d'Abdelatif Kechiche est difficile à définir. Ca ressemble à de la bleuette pour ado agrémentée de scènes de cul assez crues, de longues scènes de meublage et de dialogues interminables. Il semble y avoir un vague propos social, mais généralement peu développé. 

Pas très motivant, peut être pour Adèle

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
41 minutes ago, kalligator said:

Pas très motivant, peut être pour Adèle

N'est-ce pas le mode de fonctionnement du cinéma français "d'auteur" depuis les années 80? Le CNC, et en son sein, surtout, Feue la petite mafia de l'avance sur recettes ont fait leurs enfants difformes et produit leurs métastases (difficile de faire la différence), et la plus sûre façon de savoir si un film va plaire aux gens "qu'il faut" est le niveau d'emmerdement ressenti et l'illusion qu'il procure de se pencher sur un "vrai" sujet. 

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/11/2020 à 00:42, rendbo a dit :

Bon bah "Wonder Woman 1984" ? LA décision n'est pas encore prise de le sortir comme annoncé en fin d'année à la place de "Dune", de le repousser encore une fois, ou de le sortir en premium sur HBOMax (mais quid de pour les pays n'ayant pas HBOMax ?), ou  aux enchères du stream...

La décision est tombée.

Sortie en streaming et HBO Max pour Wonder Woman 1984.

Aussi sortie directe en streaming pour le nouveau Pixar, Soul,  chez Disney+ ...
Cette fois sans paiement supplémentaire -> le flop de Mulan aurait-il servi de leçon?

https://www.vox.com/culture/21574272/wonder-woman-1984-release-date-hbo-max

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, rogue0 a dit :

Sortie en streaming et HBO Max pour Wonder Woman 1984.

Je pense que ça va être le destin de beaucoup de films... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, rogue0 a dit :

La décision est tombée. Sortie en streaming et HBO Max pour Wonder Woman 1984.

Aussi sortie directe en streaming pour le nouveau Pixar, Soul,  chez Disney+ ...

 

Sais tu si James bond sera en streaming ou toujours au cinéma ? J'ai cru comprendre qu'il perdait un fric fou par jour de retard...

Ce qui est sûr, c'est que personne ne peut avoir 3 ou 4 abonnements pour des services de streaming, donc le "peer  2 peer" et le "beer 2 beer" sont relancés officiellement !

Share this post


Link to post
Share on other sites
21 hours ago, rogue0 said:

La décision est tombée.

Sortie en streaming et HBO Max pour Wonder Woman 1984.

Aussi sortie directe en streaming pour le nouveau Pixar, Soul,  chez Disney+ ...
Cette fois sans paiement supplémentaire -> le flop de Mulan aurait-il servi de leçon?

https://www.vox.com/culture/21574272/wonder-woman-1984-release-date-hbo-max

Et comme le streaming ne rapporte pas d'argent "à la pièce" (cad par film), mais par un abonnement mensuel (donc une attractivité/profitabilité "diluée"), sans même compter que tous ces services sont lourdement endettés (seul Netflix, parti avec beaucoup d'avance, a trouvé un rythme, même s'ils traînent une lourde dette) et que Disney, dorénavant le 2ème plus gros (surtout en cumulé avec Hulu et ESPN: environs 110 millions d'abonnés contre 195 à Netflix), n'a de chances de commencer à dégager un profit que d'ici 3 ou 4 ans (alors que le reste de la boîte perd des fortunes chaque jour depuis mars, sans fin d'hémorragie en vue avant plusieurs mois, voire l'été prochain, voire plus loin encore); compte tenu de tout cela, donc, il est à craindre que non seulement l'acte de mort du cinéma en salles, du moins à grande échelle (cad des milliers de salles par continent), ne soit acté, et avec lui le blockbuster à énorme budget. Pour ces gros films, ce sera sans doute le cas pour un moment: trop cher, sans moyens de rentabiliser équivalent aux réseaux de salles pré-COVID, et avec la contrainte extrême de sortir un énorme volume de nouveautés tous les mois pour garder les gens abonnés, sans même compter l'énorme endettement existant chez TOUS les acteurs du secteur (accru par la survie au confinement) la voilure va devoir se réduire sur ce genre de produit. 

Pour Wonder Woman 1984, c'est le genre de trucs qui va être accepté (ça doit déjà être acté en interne) comme passé par pertes et profits, un gros machin bien voyant qui a été rétrogradé par les circonstances de blockbuster (vital pour Warner Bros qui est dans le rouge, et qui ne peut être soutenu à tout prix par son proprio AT&T dont la dette est à 150 milliards: les licenciements sont en ce moment massifs chez Warner Bros DC, avec beaucoup de réorganisation) à produit d'appel pour un site de streaming (HBO max) qui n'est pour l'instant pas très grand (de l'ordre de 10-15 millions d'abonnés, dont on ne sait combien le sont gratuitement par une souscription promotionnelle liée à leur abonnement AT&T, à durée limitée), très loin derrière les leaders. 

Bref, y'a toute la fournée de blockbusters qui auraient du sortir en 2020 qui va sans doute se retrouver direct en streaming, suivant les perspectives de réouverture, celles de plan de soutien gouvernmental au secteur (pas probable) et les capacités financières des studios à encaisser le coût de non sortie... Le tout pendant ce qui est déjà la plus grosse crise économique depuis la 2ème GM. Il apparaît que les studios, malgré des communiqués pleins de bons sentiments, ont largué les réseaux de salles depuis avant l'été et se sont tous réorientés vers une stratégie avant tout fondée sur le streaming. Donc tous les gros blockbusters qui étaient en attente, ou à un stade de production trop avancé pour reculer ou annuler, seront acceptés comme des pertes sèches, avec l'espoir qu'au moins ils feront de bonnes "têtes de gondoles" pour booster les abonnements, avant que la fournée suivante de films, sans doute plus modestes, plus nombreux, et réalisés avec des méthodes visant à mieux utiliser chaque dollar de prod (déjà le cas sur The Mandalorian où de nouvelles techniques et technologies ont été déployées), ne puisse arriver. 

Pour un paiement à la Mulan, tout s'y oppose dans la pratique, mais ces studios sont vraiment aux abois financièrement, donc c'est pas impossible qu'ils essaient quelque chose (ou de faire signer des abonnements plus longs). 

13 hours ago, rendbo said:

Sais tu si James bond sera en streaming ou toujours au cinéma ? J'ai cru comprendre qu'il perdait un fric fou par jour de retard...

Ce qui est sûr, c'est que personne ne peut avoir 3 ou 4 abonnements pour des services de streaming, donc le "peer  2 peer" et le "beer 2 beer" sont relancés officiellement !

Peu de chances que Bond aille au cinoche, sinon comme mode de diffusion complémentaire: qualité du film et polémiques potentielles à part, il est peu probable que suffisamment de salles survivent assez longtemps, que les foules veuillent se represser en masse dedans à un horizon suffisamment court, que suffisamment de gens aient le goût de telles dépenses superflues... Avec un seuil d'équilibre estimé à 600 millions de recettes en salles, et qui augmente chaque jour (pour couvrir les emprunts) depuis juin dernier (1 million par semaine de coût de retards, en plus des intérêts courants), le studio est vraiment dans la mouise. 

 

Edited by Tancrède
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/11/2020 à 14:09, rogue0 a dit :

La décision est tombée.

Sortie en streaming et HBO Max pour Wonder Woman 1984.

Apparemment, la décision s'appliquera avec des variantes: 

Citation

Soulagement général pour toute la filière : les cinémas pourront de nouveau accueillir le public à partir du mardi 15 décembre. Ce jour-là, tous les films qui étaient à l'affiche à la veille du reconfinement, (...) (ADN, Garçon chiffon, 100 % loup, Adieu les cons, Poly, Miss…), ressortiront avec plus ou moins d'exposition. Dès le lendemain, les nouveautés vont débouler à leur tour, avec, à leur tête, le (...)  Wonder Woman 1984 – qui sera donc l'unique vrai blockbuster américain, avec Tenet, à être sorti en France depuis le début de la crise sanitaire. La super-héroïne au lasso sera flanquée de Mandibules de Quentin Dupieux, Slalom de Charlène Favier et Villa Caprice de Bernard Stora (...). Puis, le 23 décembre, ce sera Le Discours de Laurent Tirard, la comédie C'est la vie de Julien Rambaldi ou encore le polar Bac Nord de Cédric Jimenez. Initialement prévu au 16 décembre, Sound of Metal de Darius Marder a été quant à lui décalé au 30 du même mois.  (...)
Pour Richard Patry, président de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), à condition que les chiffres de l'épidémie ne stoppent pas ce nouvel élan, il est maintenant temps de se retrousser les manches : « On a trois semaines pour s'organiser (...), mais l'essentiel est d'avoir entendu, pour la première fois, le président Macron souligner l'importance de la culture. Des signaux très forts ont été envoyés. Et maintenant, nous allons négocier avec le gouvernement, principalement la semaine prochaine, le fait d'être sûrs que les séances de début de soirée pourront avoir lieu, même pour les cas particuliers comme Wonder Woman, qui dure 2 h 30. »  (...)
https://www.lepoint.fr/pop-culture/reouverture-des-salles-de-cinema-vers-une-foire-d-empoigne-a-noel-25-11-2020-2402669_2920.php 

Même aux USA, le tout streaming ne me semble pas gravé dans le marbre: 

Citation

18 novembre :  Warners has made the whole Wonder Woman 1984 December 25 day-and-date theatrical/HBO Max release official (...)
Are exhibitors getting a share of HBO Max revenues? One exhibitor told me that Warners will make terms comfortable. On the first Wonder Woman the studio took home a 60% domestic rental, and on this (...) the studio could go with 40% to 45% instead  (...) . Here’s the deal as I hear it, and remember, we don’t know what movie theaters will be open by Christmas: WW1984 will only play on HBO Max for the first 31 days before Warners pulls it off (and again it will be in play in whatever theaters). From day 32 to 60, the sequel will have an exclusive theatrical window before going on PVOD on day 61. That’s the only way Warners could get exhibitors to go along with this deal on WW1984, I’m told. (...)

HBO Max is largely a domestic play, I figure overseas markets, which are open, will play the Patty Jenkins directed, Gal Gadot-Kristen Wiig movie on the big screen. (...)
https://deadline.com/2020/11/wonder-woman-1984-going-in-theaters-hbo-max-on-christmas-day-1234618288 

J'ai quand même l'impression que toute la filière cherche son nouveau modèle économique. Ou en tout cas c'est le cas de Warner. Ils ont également refusé une offre de Netflix : Godzilla vs. Kong : WarnerMedia a refusé une offre de 200 millions de dollars de Netflix,  https://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Godzilla-vs-Kong-WarnerMedia-a-refuse-une-offre-de-200-millions-de-dollars-de-Netflix . Ils comptent visiblement sortir le film au cinéma. Mais d'ici 2021, les choses peuvent changer ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,028
    Total Topics
    1,362,115
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries