Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Covid-19 - Impact économique mondial


Alexis
 Share

Recommended Posts

à l’instant, Shorr kan a dit :

Est ce que le retour des beaux  jours avec les UV solaire aura un effet pour ralentir - à défaut de juguler- cette merde de virus ?

Très simple à déterminer : regarde l'hémisphère Sud.

 

Sinon, sur le fil Allemagne, clarification des propos de Merkel sur les 60-70 %, qui sont bien pour... une longue période :

 

 

Link to comment
Share on other sites

C'est un peu désolant que tu ne tienne pas compte des articles référencés, citant des sommités... hystérie d'une poignée de personnes c'est vraiment très limite comme phrase.

Le pire la dedans est que cela porte sur des mesures de confinement qui ont fait leur preuve en Chine et que  tu estimes inaplicables en France, paf, comme ça, sans aucun argument sérieux.

On est dans un sujet grave, une épidémie fort dangereuse, pouvant toucher une part gigantesque de la population avec des conséquences dramatiques. Par un caprice ou pour faire des phrases.

 

Si le sujet ne t'intéresse pas ou qu'il t'énerve libre à toi de te concentrer sur d'autres fils.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, kalligator a dit :

C'est un peu désolant que tu ne tienne pas compte des articles référencés, citant des sommités... hystérie d'une poignée de personnes c'est vraiment très limite comme phrase.

Le pire la dedans est que cela porte sur des mesures de confinement qui ont fait leur preuve en Chine et que  tu estimes inaplicables en France, paf, comme ça, sans aucun argument sérieux.

On est dans un sujet grave, une épidémie fort dangereuse, pouvant toucher une part gigantesque de la population avec des conséquences dramatiques. Par un caprice ou pour faire des phrases.

 

Si le sujet ne t'intéresse pas ou qu'il t'énerve libre à toi de te concentrer sur d'autres fils.

 

Je m'amuse de l'hystérie et des quelques personnes qui courent dans tous les sens sans raison quelconque. Comme @Tancrède pourra te le confirmer, c'est un sport que j'affectionne. J'espère que le coronavirus deviendra Woke, parce que là, ça deviendra fun !

il y a 4 minutes, Shorr kan a dit :

ET ça se passe comment là bas ?

1) Je n'ai pas assez d'informations pour donner une réponse définitive.

2) De ce que je vois sur la map de John Hopkins, l'Australie est touchée avec une centaine de cas sur plusieurs clusters, donc je m'aventurerais à dire que ça ne doit pas avoir une grande influence.

Edited by Rufus Shinra
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Rufus Shinra a dit :

 

1) Je n'ai pas assez d'informations pour donner une réponse définitive.

2) De ce que je vois sur la map de John Hopkins, l'Australie est touchée avec une centaine de cas sur plusieurs clusters, donc je m'aventurerais à dire que ça ne doit pas avoir une grande influence.

Crotte de bique !

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Toujours sur la question des experts :

D'autre part on est ici dans un problème assez largement interdisciplinaire. Le problème est médical, mais il est aussi économique. Le problème est médical, mais il est aussi politique (avec des problèmes de maintien de l'ordre, de contrôles routiers, etc...), juridique (on a parlé de constitutionnalité des mesures).

Donc en fait le pilote dans l'avion, il est parfois confronté à des situations qui débordent sa compétence de pilote. S'il y a un terroriste dans l'avion, cela pourrait lui être utile de demander l'avis d'un policier. S'il y a un malade parmi les passagers, il pourrait avoir besoin d'un médecin. Il y a des choses qui ne sont pas écrites dans son manuel de pilote et qu'on ne lui a pas apprises à l'école et auxquelles il n'a peut-être encore jamais été confronté. Il peut être capable de donner à son avion une trajectoire impeccable, mais si le terroriste le tue avant d'arriver à destination, ou si le patient décède, cela aura servi à rien.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Wallaby a dit :

Toujours sur la question des experts :

D'autre part on est ici dans un problème assez largement interdisciplinaire. Le problème est médical, mais il est aussi économique. Le problème est médical, mais il est aussi politique (avec des problèmes de maintien de l'ordre, de contrôles routiers, etc...), juridique (on a parlé de constitutionnalité des mesures).

Donc en fait le pilote dans l'avion, il est parfois confronté à des situations qui débordent sa compétence de pilote. S'il y a un terroriste dans l'avion, cela pourrait lui être utile de demander l'avis d'un policier. S'il y a un malade parmi les passagers, il pourrait avoir besoin d'un médecin. Il y a des choses qui ne sont pas écrites dans son manuel de pilote et qu'on ne lui a pas apprises à l'école et auxquelles il n'a peut-être encore jamais été confronté. Il peut être capable de donner à son avion une trajectoire impeccable, mais si le terroriste le tue avant d'arriver à destination, ou si le patient décède, cela aura servi à rien.

En effet. Et c'est pour cela que l'une des tâches principales des administrations dans ces situations de crise est de mettre en relation toutes ces personnes qui ont les compétences, pour donner aux décideurs une idée aussi complète que possible des différents enjeux, des pistes d'action et des conséquences probables pour chaque action possible. C'est un sacré boulot qui, à la surprise générale, ne se fait pas par l'intermédiaire de Facebook et de Air-Défense.

Edited by Rufus Shinra
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Shorr kan a dit :

Est ce que le retour des beaux  jours avec les UV solaire aura un effet pour ralentir - à défaut de juguler- cette merde de virus ?

C'est ce que j'aurais pensé et c'est ce qui se passe pour des virus de type influenza (grippe) mais -à priori- le COVID n'a pas ce caractère de vulnérabilité saisonnière (ou en tout cas c'est moins marqué)

Après tout n'est pas clair

Il circule à HK et Singapour avec des températures équivalent à des températures printanières voire estivales ici

Mais la distribution se fait plutot dans un axe est-ouest et peu dans le sens nord-sud vu le peu de cas décris en Afrique

Après en Afrique est ce que ce n'est que le début, est ce qu'"ils sont passés à coté ou est ce qu'il ne supporte pas l'été austral

Si c'est le cas, on va effectivement voir un ralentissement ici pour une explosion là bas et, avec les échanges, un risque de cycle continuel semi annuel nord-sud, sud-nord

Pas sur que ce soit la meilleure des nouvelles -à long terme-

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Akhilleus a dit :

C'est ce que j'aurais pensé et c'est ce qui se passe pour des virus de type influenza (grippe) mais -à priori- le COVID n'a pas ce caractère de vulnérabilité saisonnière (ou en tout cas c'est moins marqué)

Après tout n'est pas clair

Il circule à HK et Singapour avec des températures équivalent à des températures printanières voire estivales ici

Mais la distribution se fait plutot dans un axe est-ouest et peu dans le sens nord-sud vu le peu de cas décris en Afrique

Après en Afrique est ce que ce n'est que le début, est ce qu'"ils sont passés à coté ou est ce qu'il ne supporte pas l'été austral

Si c'est le cas, on va effectivement voir un ralentissement ici pour une explosion là bas et, avec les échanges, un risque de cycle continuel semi annuel nord-sud, sud-nord

Pas sur que ce soit la meilleure des nouvelles -à long terme-

Il ne faut pas oublier que l'Afrique, comme pour les US, est marquée par une infrastructure médicale partielle et une capacité faible à tester les cas possibles, réduisant drastiquement le nombre de cas confirmés. Peu de conclusions possibles à notre niveau de connaissance quant aux préférences environnementales du virus.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, Shorr kan a dit :

Et ça se passe comment là bas ?

Ils sont en train d'être contaminés à la vitesse de rotation des avions.

Un institut avait, en début de pandémie, établi la carte des contaminations en fonction des flux de trafic aérien… ça se déroule comme sur les plans : on prend les plus gros hubs et on compte les morts dans l'ordre...

Les moins fréquentés ont gagné quelques semaines...

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Rufus Shinra a dit :

Pas de souci, camarade. Le citoyen n'a pas particulièrement de contrôle direct sur les institutions et la politique, si ce n'est lors des réferendums, puisqu'il a été inscrit de façon très claire que les élus ne peuvent pas être tenus à l'application d'une politique particulière ayant motivé leur élection. Tu peux vouloir te la jouer Mélenchon en disant que le Peuple, c'est toi. Mais tu sais comment ça s'est fini pour lui.

D'autres questions, ou bien doit-on dérouler tous les poncifs du populisme ?

Épouvantail.

Je vois que tu as bien potassé tes cours de l'EGE.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, pascal a dit :

Donc bref on va avoir des morts, on en aura peut-être beaucoup mais il va falloir aussi accepter qu'on en ait beaucoup tout simplement parce que c'est ainsi. C'est aussi çà la résilience.

Amen. On a eu 4 % de morts il y a un siècle et la société a tenu bon, alors même que nous avions perdu physiquement l'accès à des ressources minières et agricoles majeures. Alors une fois n'est pas coutume, suivons le précepte des British : Keep calm and carry on.

Pour les catastrophistes en tous genres, dites-vous que les soldats sont sur le front militaire et que vous devez faire votre boulot pour gagner la guerre sur le front domestique.

Link to comment
Share on other sites

Bon a bien compris qu'il fallait se ranger derrière les avis éclairés (et donc autorisé) du pilote de l'avion ... 

Mais en l'espèce, on a, semble t'il, plusieurs avions (la france, la chine, la corée, l'italie, ...) tous pilotés différemment par des pilotes différents.

Est-ce qu'en notre qualité de simple passagers nous avons la légitimité pour comparer et critiquer la manière dont chacun de ces avions est piloté ou bien est-ce le pilote de notre propre avion qui a nécessairement raison ? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

Épouvantail.

Je vois que tu as bien potassé tes cours de l'EGE.

Non, ma connaissance de la place du citoyen dans la République et de la légalité de son action, c'est en préparant l'ENA. Tu veux me parler de démocratie et de citoyen pour prétendre que tu auras ton mot à dire, en tant qu'individu, dans la politique de gestion de crise ? Tu passes juste pour un ahuri.

Tu n'as pas plus que moi ton mot à dire dans la gestion de l'épidémie que dans celle des centrales nucléaires. On vivote de notre côté pendant que les autres décident. C'est ça, la démocratie, et pas autre chose.

il y a 4 minutes, alexbaba a dit :

Bon a bien compris qu'il fallait se ranger derrière les avis éclairés (et donc autorisé) du pilote de l'avion ... 

Mais en l'espèce, on a, semble t'il, plusieurs avions (la france, la chine, la corée, l'italie, ...) tous pilotés différemment par des pilotes différents.

Est-ce qu'en notre qualité de simple passagers nous avons la légitimité pour comparer et critiquer la manière dont chacun de ces avions est piloté ou bien est-ce le pilote de notre propre avion qui a nécessairement raison ? 

Chaque avion est différent, dans ce cas, avec différents pilotes et équipages qui communiquent tous. On peut critiquer, c'est sûr, mais il faut admettre que nous n'avons ni les connaissances, ni l'expertise, ni la légitimité pour pouvoir offrir des solutions raisonnées et justifiées.

Le pilote peut se planter, mais personne dans l'avion n'aura plus d'éléments et de compétences que lui pour prendre la décision. Et vouloir enfoncer la porte du cockpit mènera au crash assuré.

Edited by Rufus Shinra
Link to comment
Share on other sites

Je suis persuadé que chacun ici l'admet aisément comme j'imagine que peu d'entre nous envie la place de l'actuel ministre de la santé (il faut attendre la fin du bal pour payer les musiciens mais force est quand même d'admettre qu'il semble être efficace, dévoué et déterminé). 

Cela dit, notre pilote et son équipage ont choisi de faire passer l'économie avant le principe de précaution. Cette décision on peut quand même légitimement la critiquer si on prend  en considérations la situation de l'avion de Air China et celui de Alitalia. 

Quoiqu'il en soit j'admet volontiers que cette critique est confortable puisque ce n'est pas nous qui allons devoir assumer personnellement ce type de décision (mais ça vaut pour tout les sujets de ce forum)

Edited by alexbaba
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, pascal a dit :

Oui ce qui est fait en Chine est inapplicable dans le sens transposable, chez nous car la France n'est pas un pays de culture asiatique avec tout ce que cela implique, le régime politique français n'est pas un régime policier comme la Chine. Donc oui cela ne se passera pas comme çà en raison aussi de notre réaction à nous.

Tu vas dire aux gens vous restez chez vous ... réponse qui va me verser mon salaire ? je ne pense pas que la réponse en Chine soit la même qu'en Europe  par exemple.

Le catastrophisme n'est pas un moyen d'action opérationnel. Confiner peut-être ... mais l'idée de contenir ou de limiter les effets de ... ne sont pas des idées à écarter.

Mon sentiment de plus en plus sur cette crise, c'est que aussi terrible que cela puisse paraître, il n'y pas encore eu assez de morts pour que le gouvernement se décide à se réveiller.

- Si on veut le défendre, on dira "Il fallait cela pour arriver à obtenir la coopération des Français. A preuve leur caractère 'latin' ou 'gaulois' etc"

- Si on veut l'attaquer, on rappellera son retard permanent avant de se décider à passer au confinement et à la limitation des transports.

===> Mais le résultat est le même. Que ce soit le gouvernement qui bloque par incompétence, ou le peuple qui bloque par incapacité à faire confiance à ses gouvernants... il semble possible que le déclencheur pour nous comme pour les Italiens ce soit les services de réanimation qui débordent et sont obligés de pratiquer le triage. Soit entre le 16 et le 24 mars.

 

il y a 12 minutes, Rufus Shinra a dit :

Non, ma connaissance de la place du citoyen dans la République et de la légalité de son action, c'est en préparant l'ENA. Tu veux me parler de démocratie et de citoyen pour prétendre que tu auras ton mot à dire, en tant qu'individu, dans la politique de gestion de crise ? Tu passes juste pour un ahuri

Là par contre c'est une erreur.

La dernière fois tu avais prétendu avoir soutenu une thèse en sciences. Maintenant tu dis avoir préparé l'ENA. C'est bien de faire claquer les galons, mais... il faudrait faire gaffe à ne pas te couper la prochaine fois :-)

Edited by Alexis
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Rufus Shinra a dit :

Il ne faut pas oublier que l'Afrique, comme pour les US, est marquée par une infrastructure médicale partielle et une capacité faible à tester les cas possibles, réduisant drastiquement le nombre de cas confirmés. Peu de conclusions possibles à notre niveau de connaissance quant aux préférences environnementales du virus.

Pour les capacités a tester c'est faux (et j'en sais quelque chose)

Il y'a plethore de centres accrédités OMS pour les sérologies et la biologie moléculaire VIH

A peu près autant pour Ebola et Marburg (en général ce sont les mêmes)

Le traitement de diagnostic COVID est moins difficile que dans les cas cités précedemment

Par contre, il faut une politique publique de tests et c'est peut être là que ca pêche dans certains coins (probablement pas tous, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Gabon doivent plutot être en avance, les autres à la traine ...)

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, alexbaba a dit :

Je suis persuadé que chacun ici l'admet aisément comme j'imagine que peu d'entre nous envie la place de l'actuel ministre de la santé (il faut attendre la fin du bal pour payer les musiciens mais force est quand même d'admettre qu'il semble être efficace, dévoué et déterminé). 

Cela dit, notre pilote et son équipage à choisi de faire passer l'économie avant le principe de précaution. Cette décision on peut quand même légitimement la critiquer si on prend considérations la situation de l'avion de Air China et celui de Alitalia. 

Quoiqu'il en soit j'admet volontiers que cette critique est confortable puisque ce n'est pas nous qui allons devoir assumer personnellement ce type de décision (mais ça vaut pour tout les sujets de ce forum)

Comme expliqué plus haut, en 14, on a bien pourri notre économie au début et ça nous a coûté très cher humainement parlant pendant la suite. Le principe de précaution, c'est gentil dans les films, mais dans la vie réelle, on fait toujours un équilibre entre les vies humaines et les impacts économiques. C'est malheureux, mais tous les décideurs faisant des arbitrages ont indirectement des morts sur la conscience, quand il faut choisir, je ne sais pas, entre remonter le budget de la défense pour commander les 11 Rafale annuels ou mieux financer les programmes régionaux aidant les autistes ou bien des projets de réduction de la pollution pouvant sauver des milliers de personnes qui mourraient autrement d'un cancer dans les dix prochaines années.

Il n'y a pas de solution parfaite, et une vie humaine, ça a une valeur économique quand tu montes suffisamment haut dans la prise de décision.

il y a 4 minutes, Alexis a dit :

Là par contre c'est une erreur.

La dernière fois tu avais prétendu avoir soutenu une thèse en sciences. Maintenant tu dis avoir préparé l'ENA. C'est bien de faire claquer les galons, mais... il faudrait faire gaffe à ne pas te couper la prochaine fois :-)

Oui. Concours externe spécial docteurs 2019, spécialité sciences de la matières et de l'ingénieur. Admissible, planté le Grand Oral. D'autres questions ? Ou bien dois-je t'envoyer une photo du badge temporaire qu'on m'a filé pour l'oral, aux côtés de la carte du Department of State que j'ai eu quand j'ai bossé dans la diplomatie pour le Service pour la Science et la Technologie ?

 

La physique, ça mène partout.

il y a 5 minutes, Akhilleus a dit :

Pour les capacités a tester c'est faux (et j'en sais quelque chose)

Il y'a plethore de centres accrédités OMS pour les sérologies et la biologie moléculaire VIH

A peu près autant pour Ebola et Marburg (en général ce sont les mêmes)

Le traitement de diagnostic COVID est moins difficile que dans les cas cités précedemment

Par contre, il faut une politique publique de tests et c'est peut être là que ca pêche dans certains coins (probablement pas tous, le Sénégal, l'Afrique du Sud, le Gabon doivent plutot être en avance, les autres à la traine ...)

Mea culpa, alors. J'ai fait une présupposition qui peut effectivement être erronée.

Edited by Rufus Shinra
Link to comment
Share on other sites

Tu pars quand même du postulat que le gouvernement aurait eu le choix entre sauver des gens et sauver l'économie. 

Si on se retrouve dans une situation comme celle de l'Italie on perd sur les deux tableaux (grosse mortalité + crise économique) d'où l'application du principe de précaution. 

On anticipe la crise économique qui de tout manière est inéluctable et on se concentre sur la préservation de la vie humaine en tentant de limiter l'impact sanitaire du virus. 

C'est ce manque d'anticipation qui est, me semble t'il, reproché au gouvernement.

L'avenir nous dira rapidement qui des passagers parano ou du pilote expérimenté avait raison. 

Edited by alexbaba
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Alexis a dit :

Mais le résultat est le même. Que ce soit le gouvernement qui bloque par incompétence, ou le peuple qui bloque par incapacité à faire confiance à ses gouvernants... il semble possible que le déclencheur pour nous comme pour les Italiens ce soit les services de réanimation qui débordent et sont obligés de pratiquer le triage. Soit entre le 16 et le 24 mars.

le tri existe déjà via le 15

pour ce qui est d'incompétence, c'est assez tentant je l'admets mais je pense que l'attitude des gouvernements est aussi dictée par l'économie, les marchés, le taux de croissance ... Les gouvernements vont avoir à rester sur un fil étroit: limiter la casse en terme de pertes humaines (pertes sèches comme pour la canicule de 2003 =>20 000 morts en France) et limiter la casse en termes économiques (dont les conséquences peuvent être plus longues).

Il est symptômatique de constater que l'unique conséquence du Covid-19 que l'on évoque aujourd'hui ce n'est pas le malheur des familles c'est la Bourse ... le curseur se placera à ce niveau.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, alexbaba a dit :

Tu pars quand même du postulat que le gouvernement aurait eu le choix entre sauver des gens et sauver l'économie. 

Si on se retrouve dans une situation comme celle de l'Italie on perd sur les deux tableaux (grosse mortalité + crise économique) d'où l'application du principe de précaution. 

On anticipe la crise économique qui de tout manière est inéluctable et on se concentre sur la préservation de la vie humaine en tentant de limiter l'impact sanitaire du virus. 

C'est ce manque d'anticipation qui est, me semble t'il, reproché au gouvernement.

L'avenir nous dira rapidement qui des passagers parano ou du pilote expérimenté avait raison. 

Lancer une quarantaine générale au mauvais moment peut déclencher des conséquences bien pires encore, puisque si elle est mal faite ou mal acceptée, elle mène à une perte de l'ordre public en addition au désastre économique, et à une situation mal contrôlée dans laquelle on perd sur tous les bords.

il y a 6 minutes, pascal a dit :

le tri existe déjà via le 15

pour ce qui est d'incompétence, c'est assez tentant je l'admets mais je pense que l'attitude des gouvernements est aussi dictée par l'économie, les marchés, le taux de croissance ... Les gouvernements vont avoir à rester sur un fil étroit: limiter la casse en terme de pertes humaines (pertes sèches comme pour la canicule de 2003 =>20 000 morts en France) et limiter la casse en termes économiques (dont les conséquences peuvent être plus longues).

Il est symptômatique de constater que l'unique conséquence du Covid-19 que l'on évoque aujourd'hui ce n'est pas le malheur des familles c'est la Bourse ... le curseur se placera à ce niveau.

C'est méchant, mais c'est une réalité. Si on veut penser à une autre conséquence, un effondrement de l'économie sur le long terme pourra nous coûter beaucoup plus de vies par un délabrement continu et pérenne de nos installations de santé par manque de budgets, et des effets plus vastes encore du réchauffement climatique en l'absence de projets d'envergure pour s'y préparer.

 

Aveu : une des raisons pour lesquelles j'ai foiré le Grand Oral, c'était mon incapacité à prendre des décisions en l'absence de suffisamment d'informations, et ma volonté de chercher des solutions idéales dans des situations où elles n'existent pas. Je ne prétends pas être meilleur que les décideurs, je ne le suis pas. Et je ne les envie pas.

Edited by Rufus Shinra
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Rufus Shinra a dit :

Lancer une quarantaine générale au mauvais moment peut déclencher des conséquences bien pires encore, puisque si elle est mal faite ou mal acceptée, elle mène à une perte de l'ordre public en addition au désastre économique, et à une situation mal contrôlée dans laquelle on perd sur tous les bords.

Bien évidemment qu'il y a des arbitrage à faire... personne ne dit le contraire ici (en tout cas j'en ai pas l'impression)

En revanche, que l'on ne vienne pas me faire croire que la décision du pilote, bien que non susceptible de recours, soit l'expression d'une vérité inaccessible à l'intellect des simples passagers que nous sommes. 

En réalité ces arbitrages sont essentiellement (si ce n'est exclusivement) politiques et vu que nous vivons dans un régime démocratique, il est non seulement légitime mais également sain de les interroger, de les discuter et finalement de les critiquer.  

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

En France on a bien évidemment ADP et son PDG qui est contaminé.

L'aéroport de Nice, tout petit dans le monde mais 2ème en France avait appelé à la mi février une interpellation d'Eric CIOTTI qui s'était étonné de l'absence de tests COVID à l'hôpital de Nice.

Le Gouvernement avait répondu le 22 février par une augmentation de la capacité de test Ile de France qui était passée à 1500 par jour en théorie… et dit que Nice serait habilité à faire les tests… Pour la province visiblement on s'en foutait déjà. Je crois qu'on le leur a dit depuis en disant que les ARS devaient se démerder pour gérer en local comme si l'épidémie avait une origine locale. Mais avec l'esprit "cluster" il est difficile de globaliser… on garde la vue courte, on coupe, on nuance, on zone, on précise, on distingue… tout ce qui permet à la communication de vivre.

Il est vrai que la centralisation des tests a permis de contrôler le nombre de cas à la perfection. Une vraie réussite.

Maintenant on change, on s'adapte, ou diffuse, on vient d'autoriser les laboratoires P2 à faire les tests avant réservés aux P3.

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, alexbaba a dit :

Bien évidemment qu'il y a des arbitrage à faire... personne ne dit le contraire ici (en tout cas j'en ai pas l'impression)

En revanche, que l'on ne vienne pas me faire croire que la décision du pilote, bien que non susceptible de recours, soit l'expression d'une vérité inaccessible à l'intellect des simples passagers que nous sommes. 

En réalité ces arbitrages sont essentiellement (si ce n'est exclusivement) politiques et vu que nous vivons dans un régime démocratique, il est non seulement légitime mais également sain de les interroger, de les discuter et finalement de les critiquer.  

Cette décision est issue d'éléments inaccessibles aux passagers, d'informations et d'accès à des experts que nous n'aurons pas avant des années, lorsque les livres et articles seront publiés après coup. Il n'est pas question d'intellect, mais d'accès aux informations, et ça, les passagers que nous sommes ne l'ont pas. On peut être aussi futés que l'on veut, si on voit juste le hublot, on sera moins à même de prendre une décision que la personne qui a un radar, des altimètres, plein d'instruments, une radio vers les autres avions et la tour de contrôle, plus des années d'expérience à prendre des décisions.

On peut critiquer d'après ce qu'on voit par le hublot, mais pas prétendre qu'on a une meilleure vision des choses ou que nos conclusions ont plus de valeur. Et démocratie ou pas, nos commentaires n'auront aucune influence sur le déroulé de la crise sauf révolution à laquelle je ne participerai pas, car ça impliquerait d'être dans une foule dense de sans-culottes à l'hygiène discutable et à la contamination probable.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Aquaromaine
    Newest Member
    Aquaromaine
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...