Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Covid-19 - Impact économique mondial


Alexis
 Share

Recommended Posts

Conséquence prévisible du coronavirus et des mesures prises par la plupart des Etats touchés, les commerces vendant des produits de première nécessité vont connaître des jours fastueux. Et au premier rang de ces entreprises se trouve Amazon, qui va investir 350 millions, embaucher plus de 100 000 personnes et augmenter les salaires horaires de ses manutentionnaires de 2 dollars (et 2 euros en Europe) pour assurer les flux attendus. Dans quelle mesure, à votre avis, sera-ce juste un moyen de suivre la demande? Et dans quelle mesure cela accroîtra t-il la position déjà très dominante de la société au lendemain de la crise? 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 16/03/2020 à 14:56, Rémy a dit :

Visiblement ils vont bosser. 

89919158_2468052273460464_64527595484102

 

Le 16/03/2020 à 15:01, Fanch a dit :

On m'a montré cette photo il y a quelques heures

Mais sans GDH je ne fais pas d'opinion 

 

Le 16/03/2020 à 16:28, tom a dit :

pareil il y en a qui ma fait voir cette photo en me disant qu'il déployaient l'armée sur le territoire

  

 

Le 16/03/2020 à 16:35, anthoemt a dit :

Pareil, sans reference dans le temps et surtout deux pauvres VAB qui pourraient tres bien aller n'importe ou (on est loin d'avoir des colonnes d'engins equipés), je suis plus que perplexe (même si je me doute que ça va mobiliser cette nuit)

 

Messieurs j'ai la réponse à votre question :

 

 

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, pascal said:

Poupoune va !

Moi je viens de nettoyer le vélo qui me sert à faire du home trainer sur mon balcon, j'ai les mains NOIRES ! on dirait des pieds (copyright Coluche) j'attaque çà au Marseille depuis tout à l'heure, c'est nickel maintenant elles sont grises, j'envisage la blancheur sous peu. Je précise que je suis activé par APHM (Marseille) pour vérifier si le corona résiste en atmosphère camboui/calamine. J'ai des doutes

Moi je mets des gant en nitrile quand je bricole de la mécanique ... c'est mieux pour ma peau de bébé ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Conséquence prévisible du coronavirus et des mesures prises par la plupart des Etats touchés, les commerces vendant des produits de première nécessité vont connaître des jours fastueux. Et au premier rang de ces entreprises se trouve Amazon, qui va investir 350 millions, embaucher plus de 100 000 personnes et augmenter les salaires horaires de ses manutentionnaires de 2 dollars (et 2 euros en Europe) pour assurer les flux attendus. Dans quelle mesure, à votre avis, sera-ce juste un moyen de suivre la demande? Et dans quelle mesure cela accroîtra t-il la position déjà très dominante de la société au lendemain de la crise? 

Je ne donne pas cher des 100 000 travailleurs à 2 dollars de plus, dans le temps et si leur contrat est anglo-saxon...

Ce qui me chagrine c'est que ces "winners takes all" obtiennent une plus grande profondeur de tapis sans verser au pot. (passager clandestin) 

Dans le contexte actuelle et si j'étais politique, je péterai bien un coup de réquisition sur Amazon France...

Juste pour voir. Tapis ! 

Edited by Phacochère
Syntaxe, précisons, pas sens
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Tancrède a dit :

2 remarques:

- j'ai lu que le gel hydro-alcoolique (dont j'ai réussi à choper in extremis un petit bidon d'un demi litre chez le pharmacien le plus malin du quartier la semaine dernière.... Le seul à avoir anticipé) était en fait moins efficace que le savon, vu qu'il n'évacuait pas ce qui était retiré de la surface de la peau, là où le savon apparemment fait ce boulot.... Info ou intox internet?

Je laisse le prof de chimie expliquer.

Le gras c'est pas que la vie, ça peut être la mort. Heureusement il y a le savon.

Edited by Berezech
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Phacochère a dit :

Sauf à divertir les médecins régulateurs qui en ont bien besoin en ce moment, j'imagine qu'avaler du "petit marseillais" et quelque soit le parfum, n'est pas une solution viable à terme. 

 

Les prêtres marseillais démentent ton affirmation.

 

Oui, je sors.

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Boule75 a dit :

Sans rapport : des boîtes qui basculent vers la production de masques : j'ai quelques réserves sur l'homologation des produits (peut être à tort d'ailleurs) mais j'aime beaucoup la claaaasse des exemples trouvés par Madame Figaro. Bon. Faudrait trouver du fabricant de lunettes plexi aussi, de blouses étanches, tout ça. Quelqu'un a une adresse pour le latex ?

Monsieur est adepte du latex ?

Révélation

 

 

Il y a 17 heures, g4lly a dit :

On a réviser la croissance ndu PIB français a -1% pour 2020 pour le moment.

Pas pour faire mon psychorigide - quoique :-) - mais j'ai un peu trop entendu de journalistes dans différents médias hier parler de "croissance" de -1%

Il s'agit bien d'une croissance.

 

Il y a 15 heures, Lezard-vert a dit :

la Revanche du Pangolin

Au Gabon, les ventes de pangolin flanchent avec le coronavirus

Résultat inattendu de la pandémie qui ébranle le monde entier: sur les marchés gabonais, les vendeuses ont perdu leurs meilleurs clients. L'animal, considéré par des ONG de protection de l'environnement comme le plus victime de braconnage au monde, est en effet soupçonné par une équipe de chercheurs chinois d'avoir transmis la maladie Covid-19 à l'homme, à Wuhan, en Chine.

https://fr.yahoo.com/news/au-gabon-les-ventes-pangolin-143913473.html

Révélation

01-tuskless-elephant-elephantvoices-img_

"Eh les filles ! Y a pas quelqu'un qu'a un virus en rab' ?
Peut-être qu'après ils nous lâcheraient un peu..."

 

Link to comment
Share on other sites

J'ai trouvé ce texte intéressant.

Ce que nous enseigne l'Histoire au sujet de la pandémie au coronavirus

Stephen Davies est directeur de l'éducation et de l'Institut des affaires économiques à Londres, et Senior Fellow à l'American Institute for Economic Research

Actuellement, il y a un grand débat sur le type de politique le plus approprié pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Nous sommes confrontés à une véritable pandémie et ce, depuis que l'on a confirmé que le virus s'était propagé à tous les continents au début du mois de février. L'épidémie ne sera pas terminée d'ici l'été, mais elle se poursuivra par une série d'épisodes pendant environ dix-huit mois. Le virus présente une mauvaise combinaison de qualités dans la mesure où il est hautement infectieux mais a des effets graves dans une grande partie des cas et un taux de mortalité non négligeable alors qu'en outre une autre grande partie des personnes infectées ne présentent aucun symptôme. Il convient de réfléchir aux résultats probables à long terme et, à cet égard, l'histoire est le meilleur guide.

Les pandémies et les grandes épidémies sont une caractéristique récurrente de l'histoire de l'humanité. Une véritable pandémie est mondiale, mais le terme est également utilisé pour toute épidémie qui se propage largement au-delà de son point d'origine géographique. Dans ce cas, elle est propagée par l'homme, par ses déplacements et par ceux des animaux qui nous sont associés, comme les rats et les poux. Les pandémies sont des épidémies qui se propagent dans ce que nous pouvons appeler un écoumène, une partie du monde qui a une économie intégrée et une division du travail, maintenue ensemble et produite par le commerce et l'échange. Nous disposons aujourd'hui d'une véritable œcumène mondiale. Si nous examinons l'histoire des pandémies, elles ont tendance à se produire à la fin d'une période d'intégration commerciale et économique croissante sur une grande partie de la surface de la planète. En effet, ces processus ont des résultats, tels qu'un accroissement des mouvements humains et une urbanisation accrue, qui rendent les grandes épidémies plus probables. Historiquement, les pandémies se sont propagées le long des routes commerciales et d'échange. Plusieurs caractéristiques de notre mode de vie actuel rendent une grave pandémie plus probable, en particulier les niveaux plus élevés de mondialisation et l'élevage intensif moderne en raison de la manière dont il conduit à l'émergence de nouveaux agents pathogènes chez les animaux, puis à l'apparition d'espèces sautantes. Les scientifiques s'en inquiètent depuis un certain temps et des plans d'urgence ont été élaborés, qui sont actuellement testés.

Quels seront les résultats de cette pandémie ? L'histoire montre que les pandémies arrêtent et retardent, voire inversent, le processus d'intégration économique. C'est ce que nous allons probablement constater maintenant. Les chaînes d'approvisionnement à longue distance seront gravement perturbées, ce qui poussera beaucoup de personnes à se tourner vers des fournisseurs plus locaux et, par conséquent, à moins intégrer les économies à longue distance. Cela commençait déjà avant l'épidémie. Nous assistons également à un renforcement des contrôles sur les mouvements, non seulement à travers les frontières nationales, mais aussi à l'intérieur de celles-ci. Il est peu probable que cette tendance s'inverse complètement, de sorte que nous assisterons à un durcissement des frontières et à une diminution des voyages internationaux et à longue distance. La pandémie aura peut-être aussi des répercussions politiques importantes. Historiquement, les épidémies affaiblissent la légitimité des États et des dirigeants et coïncident souvent avec des troubles populaires. Elles affaiblissent également les élites parce qu'elles sont proportionnellement plus susceptibles d'attraper des maladies infectieuses, parce qu'elles voyagent davantage et vivent dans de grandes métropoles qui sont les plaques tournantes des systèmes commerciaux et, dans le monde d'aujourd'hui, sont généralement plus âgées que la moyenne. Une autre épidémie majeure et plus étendue en Chine pourrait avoir de graves conséquences, en particulier si le parti communiste est considéré comme ayant perdu le "mandat du ciel" à cause de cela. En outre, cette épidémie particulière pourrait bien s'ajouter à d'autres pressions exercées sur un système financier et monétaire mondial fragile et déclencher une chute brutale de la valeur des actifs qui anéantira une grande partie de la richesse des riches. Comme l'affirme Walter Scheidel dans The Great Leveller, ce sont les grandes catastrophes telles que les guerres et les pandémies qui entraînent généralement une forte réduction des inégalités.

Enfin, et de manière plus spéculative, les pandémies ont souvent des effets psychologiques et culturels importants. Elles sont souvent associées à une recrudescence de mouvements religieux millénaristes, avec l'idée que la fin du monde est imminente, à moins que nous ne changions nos mauvaises habitudes. Ce type de croyance quasi religieuse a déjà trouvé son expression dans des mouvements comme la Rébellion de l'extinction et qui est susceptible de se renforcer, avec des résultats politiques et culturels imprévisibles. En revanche, beaucoup de gens réagissent en pensant que si la vie est précaire, autant vivre pour le moment et ne pas retenir ses désirs. Certaines personnes voient leur confiance dans les experts restaurée ou renforcée, mais beaucoup perdent le peu de confiance qu'elles avaient et se tournent vers des idées marginales - un processus qui était déjà en cours.

La pandémie que le monde connaît va passer mais ce ne sera pas la dernière. En outre, quelle que soit sa gravité, l'histoire montre qu'elle aura des conséquences et des effets sur le comportement des gens à l'avenir, et ceux-ci pourraient être plus importants et avoir des conséquences plus durables que la pandémie elle-même.

- J'ai un peu de mal à imaginer une diminution vraiment durable des voyages internationaux et à longue distance du fait de cette épidémie, même s'il fallait un à deux ans pour en venir à bout. Cela pour une raison simple : la diminution du coût de tels voyages a des causes techniques permanentes, que j'imagine mal contrebalancées entièrement ou même de manière significative par la nécessité de contrôles biologiques accrus - tests de présence de virus au passage de la frontière.

- Un freinage de l'intégration économique, oui ça paraît assuré, et comme Davies le dit lui-même la tendance existait déjà avant. Elle va être puissamment renforcée par cette pandémie, surtout si les chaînes logistiques internationales sont perturbées non pendant trois ou quatre mois - scénario il est possible de sortir du confinement tout en s'assurant que le virus ne redémarre pas - mais pendant qui sait combien de temps - scénario où la sortie du confinement mènerait à relance de la contagion, d'où peut-être série de confinements intercalés de périodes de répit pendant les 1 à 2 ans qui viennent, jusqu'à ce que les chercheurs soient venus à bout de Covid-19.

- Diminution de la légitimité des dirigeants voire des classes dirigeantes c'est une évidence, sauf dans les quelques cas de pays qui ont réagi rapidement et efficacement au début de leur épidémie - mais ce ne sont que quelques exceptions justement. Qu'on en vienne à des "troubles", eh bien on verra, ça dépendra beaucoup de la solidité ou de la fragilité des dirigeants et des Etats avant le coronavirus, et ça dépendra aussi de l'existence d'un système démocratique. Rappelons qu'en démocratie, si on est vraiment mécontent des dirigeants eh bien on attend les élections suivantes et on fait un autre choix ce n'est pas plus grave que ça - pas besoin de "troubles" :-)

- Crise financière détruisant une grande partie de la valeur des actifs mondiaux, je ne sais pas si c'est pour bientôt - un simple krach boursier n'y suffira pas - mais de toute façon un tel résultat est pratiquement inévitable vu l'explosion de la dette totale mondiale exprimée en pourcentage du PIB depuis bien une vingtaine d'années - je dis bien dette totale y compris la dette privée, pas seulement la dette publique sur laquelle il est de coutume maintenant de faire des gorges chaudes. Donc si ça arrive le coronavirus n'aura été que le déclencheur, pas la cause profonde.

- Recrudescence de mouvements religieux millénaristes, c'est sans doute possible. Je dirais qu'un mouvement de ce genre peut très bien être entièrement négatif, type on se rue sur un bouc émissaire "Les chrétiens aux lions" du temps de la Rome antique, ou les juifs au Moyen-Age. Mais il peut aussi n'être que l'exagération ou l'écume d'un mouvement de réforme réel, positif voire nécessaire. Par exemple le mouvement "Rébellion contre l'extinction" qui est bien une expression certes peut-être extrême de la nécessité de cesser de détruire l'environnement naturel dont nous dépendons. Alors est-ce que la pandémie de coronavirus pourrait déboucher sur des mouvements religieux ou pseudo-religieux d'un type, de l'autre ou des deux... qui sait ?

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

juste un avis ...  

au regard des directives de confinement on a le droit de sortir de chez soi pour s'aérer (avec l'attestation sur l'honneur). 

Puis je prendre ma voiture (avec mon épouse) faire 3 km pour aller sur un lieu propice à la marche... en prenant soin de la distance barrière, faire une petite marche sportive de 1h00 au soleil. .. où je ne croiserai que peu de monde   et rentrer chez moi  ?

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Lezard-vert a dit :

Puis je prendre ma voiture (avec mon épouse) faire 3 km pour aller sur un lieu propice à la marche... en prenant soin de la distance barrière, faire une petite marche sportive de 1h00 au soleil. .. où je ne croiserai que peu de monde   et rentrer chez moi  ?

Je pense que oui ... si tu indiques clairement où tu te rends

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, pascal a dit :

Je pense que oui ... si tu indiques clairement où tu te rends

je pensais mais bon ...  en cas je dirais que c'est la faute à Pascal qui est de mauvais conseil. :laugh:

 

il y a vraiment des "pénibles" et "des coup de matraques qui se perdent" comme disait mon père :

https://fr.yahoo.com/news/coronavirus-confinement-tensions-policiers-passants-verbalises-145923868.html

Coronavirus : déjà des tensions entre des policiers et des passants verbalisés

 

Edited by Lezard-vert
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, pascal a dit :

L'infantilisation, l'irresponsabilité, l'absence de respect des consignes de base et le déni des responsabilités individuelles sont facteurs bien plus graves.

Et c'est là qu'on se rend compte que la situation devient anarchique, alors même que personne n'a réellement un comportement "anarchiste" (vanilla).

Intrinsèquement, l'anarchiste le plus pur entretient des qualités indispensables dont la première est la responsabilité individuelle (associée au droit naturel) qui permet d’agir dans l’intérêt personnel sans pour autant attenter à la liberté des autres.

Conclusion paradoxale : si tout le monde se comportait en pur anarchiste en période de crise, cela épaulerait fermement l'ordre établi et limiterait d'autant les situations anarchiques.

J'ai comme l'impression de commettre une faute de raisonnement, mais je n'ai pas envie de chercher laquelle (comme quand j'explique que la Chine populaire est en fait un régime purement capitaliste (d'état) ou que la bourse pourrait être un système quasi socialo-communiste s'il n'y avait la spéculation).

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, pascal a dit :

Je ne sais pas sachant que les pays ayant réagit rapidement et efficacement sont des pays où il existait un véritable consensus social et culturel sur les attitudes à adopter.

Quand on voit ce qui s'est passé dans les hôpitaux italiens où les malades étaient stockés dans des dortoirs, ce we à Paris ou les corona fiesta en Allemagne on se dit qu'avant de s'en prendre à quiconque on devrait s'en prendre à nous même.

L'infantilisation, l'irresponsabilité, l'absence de respect des consignes de base et le déni des responsabilités individuelles sont facteurs bien plus graves.

Il va falloir trouver des boucs émissaires c'est confortable ... comme d'habitude

Oui, nos sociétés très/trop attachées à l'individu ne savent plus agir collectivement. Aujourd'hui le collectif c'est des personnes qui donnent de l'argent et d'autres qui reçoivent cet argent, voilà notre solidarité. S'il existe des associations qui aident, beaucoup d'entre elles n'existeraient pas sans argent, beaucoup se politisent et deviennent bien plus présentes dans les médias pour injurier les autorités et défendre une idéologie qu'en étant sur le terrain à véritablement oeuvrer pour le bien de tous.

L'individualisme de notre société s'exprime dans l'irrespect de l'autorité, de la police et même des politiciens. Quand on voit les gilets jaunes et autres, dont le combat se présente idéologiquement comme collectif mais qui dans le fond s'avère un combat politique, individualiste ou l'on accepte, ou soutient et on participe à la détérioration de biens publics, il ne faut pas s'en étonner. Malheureusement, même encore avec cette crise sanitaire, on voit des gens qui ne peuvent s'empêcher de tout lier au politique, ils restent encore dans une opposition du gouvernement et prennent tout pour des mesures politiques devant servir les intérêts de Macron et de sa politique et que tout ce qui fait chier doit indigner, que tout ce qui est contraignant doit sauter et être évité. L'individu en France est donc perpétuellement dans un état de défiance, d'opposition, de haine face à l'autorité et cet individu qui se place constamment comme une victime d'un système est défendue par des associations, par d'autres individus qui poussent ce système a être toujours plus laxiste. Un système qui n'ose plus utiliser la force, la contrainte par peur de voir tout le monde se soulever pour un pot de Nutella à 50% ou du PQ. On laisse la police se faire caillasser et les "forces" de l'ordre se voient interdire d'utiliser la force pour se faire respecter, sinon on va parler de dictature, le peuple obtient une légitimité d'utiliser la force et les autorités ont un devoir de ne rien faire. Pourtant l'usage de la force doit être uniquement dans les mains des forces de l'ordre et ça ne devrait pas "choquer" la population de voir de la violence émanent des autorités pour appliquer l'ordre public, car au bout d'un moment, tout doit se faire de force. Dans un pays ou la solidarité va vers la création d'une cagnotte pour un boxeur de flics, je me dis qu'il y a un problème.

Désolé, mais il est évident que dans nos sociétés, il manque un état fort, un état qui a des forces pour se faire respecter et pour pouvoir gérer des crises qui touche à l'ensemble du pays et non pas des substituts de forces pour gérer localement un petit problème. Un état fort ne veut pas dire une dictature ni un système avec un président à vie avec l'absence d'oppositions, ça n'a rien à voir.

On a une large partie de la population qui est habitué d'un état de fait ou il est le roi, ou il a tout et ou il a comme seul but d'avoir plus, toujours plus. Une population qui ne sait pas ce qu'est le collectif, qui ne sait plus vivre dans une situation de crise, une population qui fuit la mort et qui la considère comme une anormalité, qui se réveille choqué d'un attentat, qui va prendre les militaires tombés à la guerre comme des victimes, comme une "anormalité". Ils sont tous là à vivre dans leur bulle de confort ou tout est beau tout est rose et attention à celui qui cherche à toucher à cette bulle.

C'est triste à dire, mais une société qui ne vit pas des drames, des malheurs, elle devient moins résiliente, moins capables et ça peut vite partir dans tous les sens pour des choses réellement futiles par rapport à d'autres choses.

On doit retrouver un état qui sait imposer et se faire respecter, un système judiciaire qui sait sévir, des forces de l'ordre qui ont les moyens de s'imposer. Je préfère que la police soit crainte plutôt que la police soit vu comme des chieurs qu'on insulte et ou seul les anciens témoignent d'un respect.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Alexis said:

 

- Recrudescence de mouvements religieux millénaristes, c'est sans doute possible. Je dirais qu'un mouvement de ce genre peut très bien être entièrement négatif, type on se rue sur un bouc émissaire "Les chrétiens aux lions" du temps de la Rome antique, ou les juifs au Moyen-Age. Mais il peut aussi n'être que l'exagération ou l'écume d'un mouvement de réforme réel, positif voire nécessaire. Par exemple le mouvement "Rébellion contre l'extinction" qui est bien une expression certes peut-être extrême de la nécessité de cesser de détruire l'environnement naturel dont nous dépendons. Alors est-ce que la pandémie de coronavirus pourrait déboucher sur des mouvements religieux ou pseudo-religieux d'un type, de l'autre ou des deux... qui sait ?

C'est un peu le problème des tarés idéologiques (généralement des narcissistes -qu'on produit en masse de nos jours en occident): ils peuvent être la partie émergée d'icebergs infiniment plus vastes dont une partie est légitime (tout au fond) et dont la majorité de la masse est une déviance plus ou moins radicale (mais pas jusqu'au point d'aller agir physiquement) qui approuvera tacitement beaucoup d'aspects de la mouvance qui se voit. Ainsi sur les écolos radicaux, où quelques-uns manifestent et sont absurdes, mais où beaucoup approuvent à un degré ou un autre le catastrophisme le plus alarmiste et se rangent derrière des politiques rarement efficaces, et souvent contre-productives, parce qu'elles ont la bonne estampille qui concourrent de ce qui est perçu comme la zeitgeist. Ainsi aussi de l'islamisme radical: peu sont des terroristes/militants/guerilleros, mais beaucoup plus approuvent des pans entiers, voire la majorité, de l'idéologie, fournissant un bassin de recrutement, de financement et de soutien en général, une part d'opinion qui peut être convaincue.... 

Et dans le cas de l'impact économique du virus, il est sûr que ce sera un accélérateur de bien des tendances actuelles: la question est de savoir lesquelles. Relocalisation d'activités? Ou justification de régimes plus centralisés et autoritaires? Libéralisation d'activités dans l'occident développé pour abaisser le "prix d'entrée" sur des marchés outsourcés? Ou resserrement dirigiste et socialisant? Délégitimisation d'une économie de libre marché en faveur d'un renouveau collectiviste (possiblement autoritaire), ou renforcement régional de la chose avec creusement de rifts plus profonds entre grandes aires économiques plus clairement délimitées? Rejet de l'individualisme (voire de la notion d'individu) par ces tendances, au profit de collectifs imposés, ou renouvellement d'un individualisme plus solidaire sur base volontaire (renouveau de religions, de la vie associative....)? 

1 hour ago, FATac said:

Et c'est là qu'on se rend compte que la situation devient anarchique, alors même que personne n'a réellement un comportement "anarchiste" (vanilla).

Intrinsèquement, l'anarchiste le plus pur entretient des qualités indispensables dont la première est la responsabilité individuelle (associée au droit naturel) qui permet d’agir dans l’intérêt personnel sans pour autant attenter à la liberté des autres.

Conclusion paradoxale : si tout le monde se comportait en pur anarchiste en période de crise, cela épaulerait fermement l'ordre établi et limiterait d'autant les situations anarchiques.

Les soi-disant "anarchistes révolutionnaires" ont gâché le principe: quand on voit leurs organisations (type "antifa" et autres), ce sont toujours des connards autoritaires imposant une pensée unique. Le vrai anarchiste est un quasi hippie vivant en communautés cherchant le plus d'autosuffisance possible, et jaloux de son indépendance/autonomie, avec un idéal de "l'ordre, sans le pouvoir". 

 

Edited by Tancrède
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

....

Les soi-disant "anarchistes révolutionnaires" ont gâché le principe: quand on voit leurs organisations (type "antifa" et autres), ce sont toujours des connards autoritaires imposant une pensée unique. Le vrai anarchiste est un quasi hippie vivant en communautés cherchant le plus d'autosuffisance possible, et jaloux de son indépendance/autonomie, avec un idéal de "l'ordre, sans le pouvoir". 

 

Et un calibre 22 dans le cas de mon oncle.

Révélation

 

Une incarnation de l'esprit libertaire

25-10-2017-2-10.jpg

 

 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, Tancrède a dit :

C'est tout l'esprit: on le sait tous très bien, même s'il n'est pas bienséant de le dire.... Plus c'est gros, plus c'est beau. 

Bah pour tomber un sanglier au 22, faut se lever tôt :p

Et avec le confinement, ces bestioles déjà en phase d'expansion et de dégâts sur les cultures, vont sans doute s'aventurer un peu plus en ville. Même plus besoin d'aller se mettre dans la boue jusqu'aux genoux ^^

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,950
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Trajan
    Newest Member
    Trajan
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...