Alexis

Covid-19 - Impact économique mondial

Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 25 minutes, Julien a dit :

Je ne suis pas sûr que les usines Tesla soient les plus automatisés du monde à voir certaines images.

Le probleme de Tesla en ce moment c'est aussi Musk. Qui comme à son habitude à un avis sur tout et donc le coronavirus. Après avoir maintenu longtemps qu'on en faisait trop et qu'il fallait pas psychoter, il est passé dans la team chloroquine, et maintenant dans la team USA des fabricants de respirateurs.

C'est évident à mon avis qu'il s'agit d'une communication qui a pour but de préserver ses intérêts industriels mais aussi ses finances, puisque l'effondrement de la valo de ces derniers jours, surtout son underperformance comparé à son indice, et en train de faire perdre à Elon plus de 1 milliards de dollars en bonus (enriron 2 million de stock option à 350$).

Edited by Castor

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, g4lly a dit :
Il y a 17 heures, true_cricket a dit :

Par l'exemple de Cuba : peu de voyageurs, bon système de santé, et ils ont davantage de cas que certains pays d'Afrique plus peuplés.

Tourisme ?

Tourisme + capacité d'identification et de test des cas qui feraient défaut en Afrique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 7 heures, g4lly a dit :

La valorisation ... pas la valeur ... c'est très différent.

On peut parler de valeur boursière ou de valorisation. On retrouve d'ailleurs cette expression dans la presse. N'étant pas sur forum spécialisé sur des questions financières et ne s'agissant pas d'une analyse technique, il faut vraiment se forcer pour penser que je parlais de la valeur des capitaux et de le l'endettement de Tesla...

Concernant l'automatisation chez Tesla: https://www.lesechos.fr/2018/05/lautomatisation-le-vrai-defi-de-tesla-et-sa-model-3-989805

A voir si la situation a vraiment évolué depuis 2 ans

 

Edited by Cadia

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Castor a dit :

Le probleme de Tesla en ce moment c'est aussi Musk. Qui comme à son habitude à un avis sur tout et donc le coronavirus. Après avoir maintenu longtemps qu'on en faisait trop et qu'il fallait pas psychoter, il est passé dans la team chloroquine, et maintenant dans la team USA des fabricants de respirateurs.

C'est évident à mon avis qu'il s'agit d'une communication qui a pour but de préserver ses intérêts industriels mais aussi ses finances, puisque l'effondrement de la valo de ces derniers jours, surtout son underperformance comparé à son indice, et en train de faire perdre à Elon plus de 1 milliards de dollars en bonus (environ 2 million de stock option à 350$).

Quand on voit les difficultés pour des entreprises textiles pour se reconvertir et fabriquer des masques aux normes médicales , je suis sceptique pour des respirateurs. Là, on ne parle plus de "simples bouts de tissus" mais d'appareils bien plus complexes qui doivent suppléer à des fonctions vitales. En cas de défaillance technique, ça peut très vite se solder par des morts. Et aux USA, quelques familles de victimes risqueraient vite de décider de porter plainte...
Quoique Tesla pourrait réussir à produire, mais avec des délais à la Elon, IE à Pâques. Pâques 2022 s'entend (ils pourront en mettre dans la fusée que SpaceX lancera vers Mars :-P )

D'ailleurs Trump et son emballement pour la chloroquine risquent de faire face à des risques semblables. Si par exemple, on se met à traiter systématiquement les malades à l'exclusion de toute autre méthode et qu'on découvre après coup une intolérance pour une fraction non négligeable des patients avec des décès à la clé, ça risque de faire désordre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même  en France, il y a des tests sur le chlororiquine. Les gouvernements sont sous pression et il tente que ce ne soit pas la fin de la civilisation actuelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, kotai a dit :

Les gouvernements sont sous pression et il tente que ce ne soit pas la fin de la civilisation actuelle.

Fatch ! Gandhi has declared war on you!

Révélation

 

 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Falconer N'est-ce pas Toyota qui avait découvert qu'au delà de 36% (pas sûr du chiffre) d'automatisation les robots coûtaient plus cher que les humains?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/03/2020 à 00:56, Berezech a dit :

Si on entre dans une spirale déflationniste c'est pas avec les bidouillages de la politique monétaire qu'on va s'en sortir, quelqu'un va devoir assumer de mener une politique industrielle et de prendre des risques la ou le secteur privé est en pleine débandade.

Oui, autant il semble très judicieux de soutenir les entreprises pendant la période de confinement et au-delà, afin qu'elles ne disparaissent pas, et ça coûte de l'argent bien entendu qu'il va bien falloir imprimer emprunter, autant tous les assouplissements quantitatifs et autres politiques de taux d'intérêt zéro voire négatif ressemblent fort à un cautère sur une jambe de bois...

 

Le 20/03/2020 à 21:10, pascal a dit :

si ce virus arrive à Lagos, Kinshasa, au Caire ou Johannesburg çà va pas être triste

Les systèmes de santé de pays pauvres pourraient être mis à rude épreuve j'imagine.

D'un autre côté, comme elle est en croissance démographique très forte depuis longtemps, la part des jeunes dans la population des pays d'Afrique noire est très élevée et celle des seniors très basse. Ça réduit de beaucoup la population potentiellement vulnérable.

Disons que l'Afrique déjà relativement dépourvue de l'élément d'équilibre que des aînés sages (en tout cas dans la vocation...) peuvent apporter risquerait d'en être encore plus dépourvue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Alexis a dit :

Oui, autant il semble très judicieux de soutenir les entreprises pendant la période de confinement et au-delà, afin qu'elles ne disparaissent pas, et ça coûte de l'argent bien entendu qu'il va bien falloir imprimer emprunter, autant tous les assouplissements quantitatifs et autres politiques de taux d'intérêt zéro voire négatif ressemblent fort à un cautère sur une jambe de bois...

Il serait temps de s'apercevoir que l'achat direct de dette par la banque centrale est préférable le de loin à toute entreprise de maintenir la liquidité entre banques, c'est à dire sauver une nouvelle fois la peau du système financier (qui a été si reconnaissant). Une fois la sulfateuse sortie et bien dirigée, alors l'Etat doit avoir la mission de préserver au maximum les capacités productives du pays : aides financières, réquisitions, nationalisations. Souvenons nous d'un bolchevique nommé Rooselvelt également, au sujet des impôts d'une certaine catégorie de citoyens...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, prof.566 a dit :

C'est d'ailleurs (le rachat de dette par la BCE) ce qui est - massivement- prévu

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/03/21/coronavirus-la-bce-a-la-hauteur-des-enjeux_6033928_3232.html

Attention, le diable niche dans les détails. le rachat des titres de dette se fera très certainement via le quantitative easing. Cette manoeuvre vise à filer du pognon à ceux qui détiennent des titres de dettes à titre privatif. c'est une opération qui a des effets pervers. Le seul effet positif, c'est qu'avec le support de la BCE, cela rassure les investisseurs sur le fait d'acheter de la dette aux états. Les effets négatifs sont par contre sacrément pervers. Entre autre le fait que la liquidité injecté atterrit directement sur le marché secondaire (et donc pour alimenter des bulles qui ne sont, par définition, uniquement spéculatives). Et également le fait que du point de vue des états, la dette n'est pas restructurée. C'est donc un endettement supplémentaire pour eux.

C'est la double aubaine pour ceux qui détiennent le capital. Ils sont assurés que premièrement, leurs titres de dette ne perde pas de valeur et que, leur principal pourvoyeurs d'entreprises publiques à l'avenir prometteur et juteux va augmenter le palier de sa dette, et donc le chemin vers encore plus de privatisation est tout tracé !

Donc de mon point de vue, ces annonces n'annoncent rien de bon. Business as usual, et les états vont continuer à s'enfoncer, et la sphère financière à progresser. A moins que... D'urgence, la TOTALITE des états membres de l'Euro ne décident d'un changement de statut de la BCE, ce qui serait... Un sacré renversement de situation. Et vu que nous n'avons quasiment que des libéraux au pouvoir, quelque chose me dit que... c'est pas demain que ça va arriver. 

  • Thanks 1
  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, bubzy a dit :

Attention, le diable niche dans les détails. le rachat des titres de dette se fera très certainement via le quantitative easing. Cette manoeuvre vise à filer du pognon à ceux qui détiennent des titres de dettes à titre privatif. c'est une opération qui a des effets pervers. Le seul effet positif, c'est qu'avec le support de la BCE, cela rassure les investisseurs sur le fait d'acheter de la dette aux états. Les effets négatifs sont par contre sacrément pervers. Entre autre le fait que la liquidité injecté atterrit directement sur le marché secondaire (et donc pour alimenter des bulles qui ne sont, par définition, uniquement spéculatives). Et également le fait que du point de vue des états, la dette n'est pas restructurée. C'est donc un endettement supplémentaire pour eux.

C'est la double aubaine pour ceux qui détiennent le capital. Ils sont assurés que premièrement, leurs titres de dette ne perde pas de valeur et que, leur principal pourvoyeurs d'entreprises publiques à l'avenir prometteur et juteux va augmenter le palier de sa dette, et donc le chemin vers encore plus de privatisation est tout tracé !

Donc de mon point de vue, ces annonces n'annoncent rien de bon. Business as usual, et les états vont continuer à s'enfoncer, et la sphère financière à progresser. A moins que... D'urgence, la TOTALITE des états membres de l'Euro ne décident d'un changement de statut de la BCE, ce qui serait... Un sacré renversement de situation. Et vu que nous n'avons quasiment que des libéraux au pouvoir, quelque chose me dit que... c'est pas demain que ça va arriver. 

Moi j'ai plutot entendu que nous allions vers des nationalisations 

Notament en premier Air France, SNCF, Vinci autoroutes, et  EDF d'apres Le Maire et d'autres viendront ensuite notament Arqus Nexter et Naval groupe. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Scarabé a dit :

Moi j'ai plutot entendu que nous allions vers des nationalisations 

Notament en premier Air France, SNCF, Vinci autoroutes, et  EDF d'apres Le Maire et d'autres viendront ensuite notament Arqus Nexter et Naval groupe. 

 

Je ne vois pas pourquoi nationaliser Vinci autoroutes ? ça marche plutôt pas mal

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, prof.566 a dit :

D'abord on ne sait pas.

Si on sait. A moins d'un changement de statut de la BCE, le QE est le seul outil dont elle dispose pour pouvoir racheter de la dette. Donc...

il y a 42 minutes, prof.566 a dit :

ensuite, à qui veux tu racheter des titres si ce n'est à ceux qui les possèdent?

Acheter le titre de dette directement émis par l'état par exemple ? C'est à dire qu'au lieu de l'acheter sur le marché secondaire, tu l'achètes directement à l'émetteur. On est d'accord c'est plus un Rachat mais un Achat, mais ça serait tellement mieux...

il y a 42 minutes, prof.566 a dit :

(et auront perdu lourd au passage).

Ah bon ? Justement non. Racheter massivement des titres de dette fait monter leur côte. Tout du moins ça ne la fait pas baisser. 

 

il y a 29 minutes, Scarabé a dit :

Moi j'ai plutot entendu que nous allions vers des nationalisations 

Notament en premier Air France, SNCF, Vinci autoroutes, et  EDF d'apres Le Maire et d'autres viendront ensuite notament Arqus Nexter et Naval groupe. 

 

Pareil, c'est pervers...

Quand l'état nationalise, il doit engager des fonds qu'il ne peut trouver que sur le marché en trouvant preneur pour de nouveaux titres de dette. La BCE, via le QE, garantie aux investisseurs qu'elle est derrière au cas où.

Une fois les entreprises rachetées et l'activité de retour, elles seront revendues, l'état s'étant endetté au passage. Alors c'est sûr, l'état peut réaliser une plus-valu, mais l'histoire de Vinci et des aéroports nous démontre que les prix sont sous-évalués, et que les ventes profitent toujours aux mêmes.

Bien que ça reste une caricature, la maxime suivante ne trouve pas beaucoup de contradicteur. On appelle cela la privatisation des gains et la socialisation des pertes.

Le seul effet que je vois c'est qu'on va passer de 100% de dette sur PIB (qu'il est con cet indicateur) à 150 en peu de temps. Déjà parce que sans toucher à la dette, le PIB s'affaissant d'au moins 3% annuel il va mécaniquement augmenter, mais qu'en plus on va augmenter la dette... Voili voilou !

  • Like 3
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Fanch a dit :

Je ne vois pas pourquoi nationaliser Vinci autoroutes ? ça marche plutôt pas mal

Tu vois ? Même toi indirectement tu te dis qu'on ne nationalise que ce qui ne fonctionne pas... Donc les dettes pour l'état ! Justement, mais c'est un autre débat... Si ce qui fonctionne et qui appartient au bien public est privé... Pourquoi ne pas le nationaliser ?!

Les dividendes se retrouveraient en recette de l'état, et à ISO fonctionnement ça ferait des impôts en moins. ou alors, on baisse le coût des autoroutes... Ce ne sont que des expemples pris au pif comme ça. Mais là on va dévier sur un GROS hors sujet je le sens.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouais mais il y a quand même un contrat de concession. Rompre ce contrat ne se fera pas facilement (Cf ND des Landes)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Fanch a dit :

Ouais mais il y a quand même un contrat de concession. Rompre ce contrat ne se fera pas facilement (Cf ND des Landes)

Sauf si on met le nez dans les négociations et les contrats, qui sont tous deux confidentiels, et qu'on pointe les conflits d'intérêt pour les invalider. 

Ensuite, sans rompre le contrat, il est tout à fait possible de racheter les parts de la société qui possède la concession. ça serait beaucoup plus cher, mais juridiquement bien plus simple.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, bubzy a dit :

Quand l'état nationalise, il doit engager des fonds qu'il ne peut trouver que sur le marché en trouvant preneur pour de nouveaux titres de dette.

On va avoir une crise financière européenne et mondiale. Tous les pays vont avoir besoin de trouver des fonds. Les autres pays vont faire tourner la planche à billet. Tous les pays de la zone euro risquent de devoir s'endetter massivement, ils seront peut-être intéressés par faire tourner collectivement la planche à billet.

Actuellement c'est inenvisageable, mais dans quelques mois si en plus il faut rééquilibrer l'euro par rapport aux autres monnaies ...

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 33 minutes, ARPA a dit :

On va avoir une crise financière européenne et mondiale. Tous les pays vont avoir besoin de trouver des fonds. Les autres pays vont faire tourner la planche à billet. Tous les pays de la zone euro risquent de devoir s'endetter massivement, ils seront peut-être intéressés par faire tourner collectivement la planche à billet.

Actuellement c'est inenvisageable, mais dans quelques mois si en plus il faut rééquilibrer l'euro par rapport aux autres monnaies ...

Il y a une masse considérable d'épargne disponible ... créées avec les politiques accommodantes des dix dernières années ... détenue par les tranches de populations les plus riches (et là on parle même des 0,1% en grande partie). C'est pas tant d'imprimer du nouvel argent qui est problématique, c'est déjà de correctement répartir celui qui existe déjà et d'arrêter de faire fonctionner un système financier stérile, composé à 95% d'un marché secondaire spéculatif, qui pompe même sur le PIB (aux US), j'avais lu là dessus un bon papier de chez Natixis, par Patrick Artus, daté de mars l'an dernier. Il estimait la contribution des marchés financiers à l'économie comme étant nul dans la plupart des cas, et négative aux US.

Pour magnétiser l'argent dans le contexte actuel et sans violer les traités :

Tu émets des bonds de la Banque Européenne d'Investissement (BEI). Tu proposes un taux d'intérêt attractif (n'importe quoi de pas négatif dans le contexte actuel)
Tu annonces que la BCE se tient prêt à les racheter sur le marché secondaire
(même si elle ne le fera pas, le seul fait de l'annoncer renforce la confiance des investisseurs).
ça va partir comme des petits pains. Tu utilises l'argent pour des choses utiles selon des critères qui ne dépendent pas purement de la logique rentable.
L'effet multiplicateur (voir les travaux récents du FMI) étant supérieur à 1 à priori, ça devrait être du baume pour l'économie européenne.

Tu rembourses une fois sortie de la déflation lorsqu'on est revenu à un niveau d'inflation sain (2%).

Edited by Berezech
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 7 heures, bubzy a dit :

Attention, le diable niche dans les détails. le rachat des titres de dette se fera très certainement via le quantitative easing. Cette manoeuvre vise à filer du pognon à ceux qui détiennent des titres de dettes à titre privatif. c'est une opération qui a des effets pervers. Le seul effet positif, c'est qu'avec le support de la BCE, cela rassure les investisseurs sur le fait d'acheter de la dette aux états. Les effets négatifs sont par contre sacrément pervers. Entre autre le fait que la liquidité injecté atterrit directement sur le marché secondaire (et donc pour alimenter des bulles qui ne sont, par définition, uniquement spéculatives). Et également le fait que du point de vue des états, la dette n'est pas restructurée. C'est donc un endettement supplémentaire pour eux.

Il y a quand même un effet de restructuration réel très important : la dette des états appartient à ce moment-là à un organisme... qui appartient aux états. Et qui peut rayer cette dette d'un trait de plume sans que personne n'y perde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/03/2020 à 17:38, Henri K. a dit :

Dans l'absolue la Chine a perdu 1 mois et demi de ses productions (habituellement pendant la période du Nouvel An Chinois il y a déjà 2 ans que le pays est presqu'à l'arrêt) parce que l'exécution de sa décision a été nette et propre.

Et maintenant la vie reprend progressivement.

Etat des lieux des impacts économiques du covid-2019 (valable 24h jusqu'au 23/03 minuit... )

https://www.scmp.com/economy/china-economy/article/3076329/coronavirus-china-braced-second-economic-shock-wave-covid-19

Un plan de relance chinois me semble inévitable (ainsi que dans tous les pays touchés )
Si Pékin en a les moyens (et si Trump ne tente pas de rallumer la guerre commerciale ...)

  • Comme je le craignais, la Chine tente de redémarrer son activité* ... juste au moment où les pays clients ferment boutique pour cause de quarantaine.
    La demande domestique reprend doucement (certains revendeurs confient -90% de vente en février) ... mais les marchés exports sont KO (-17% déjà en janvier / février... avant quarantaine).
    On se dirige vers un trimestre en récession (le 1er depuis .... la révolution culturelle de 1976).

    * (je parle de redémarrage réel : il y avait eu des anecdotes début mars, avec des usines / bureaux allumés sans employés, pour faire monter les métriques d'activité surveillées par le PCC...)
     
  • Les autres pays s'attendent à des dépressions similaires.
    Morgan Stanley a révisé l'impact économique US de ... -4% à -30% en l'espace d'une semaine.
     
  • Statistiques préliminaires du chômage chinois (rapport du lundi) : + 1%, de 5.2% à 6.2%, soit environ 5M d'emploi perdu (en 2 mois?).
    Ce chiffre ne compte pas les travailleurs migrants (sans hukou), qui n'ont pas forcément de contrat de travail formel.

    "Beijing research firm Gavekal Dragonomics has estimated that the coronavirus could cost China’s migrant workers a combined 800 billion yuan (US$115 billion) in lost wages, a figure that will be completely lost to the economy, since these workers cannot make up the ground lost over these months, even if they find more work."

Pas étonnant que Pékin fasse du forcing sur les succès à combattre l'épidémie et le nationalisme ...
Il n'y a pas grand chose d'autres à célébrer en ce moment.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

 

Il y a quand même un effet de restructuration réel très important : la dette des états appartient à ce moment-là à un organisme... qui appartient aux états. Et qui peut rayer cette dette d'un trait de plume sans que personne n'y perde.

C'est ce qu'on pourrait croire de prime abord, mais en fait absolument pas.

1- Si tu achètes une voiture à 15 000€, tu contractes un crédit de 20 000€ (principal+intérêts) à la banque. Tu dois 20 000€ à la banque.

2-Tu veux racheter une autre voiture. La banque est frileuse, tu es déjà super endettée. Elle peut refuser de te prêter. Ta note descend, et la banque n'est pas sûre de la valeur de ton titre de dette si elle en prends un nouveau.

3- Je suis la BCE. Maintenant je rachète la dette à la banque. Je rassure la banque sur le fait que, pouvant emettre autant de monnaie que je veux, je soutiens la relance en m'assurant que les titres de dettes ne perdent JAMAIS leur valeur. Le titre m'appartient désormais, mais tu dois toujours 20 000€... à moi. 

4-Je pourrais effectivement effacer la dette. Mais je n'en ai pas le droit, les statuts me l'interdisent à la BCE.

5-La BCE est statutairement complètement indépendante des états. C'est un choix qui a été fait dés le départ, basé sur l'idéologie de l’ordolibéralisme.

Alors techniquement, oui c'est possible. C'est un train sur un papier, ou quelques bits sur un bilan comptable informatique. C'est juste pas possible dans l'état actuel des choses du point de vue juridique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,501
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries