Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Covid-19 - Impact économique mondial


Alexis
 Share

Recommended Posts

Il semblerait qu'une conséquence économique immédiate du confinement et de la pénalisation de son irrespect conduise à une forme de parafiscalité de fait découlant des pratiques des forces de l'ordre.

https://www.marianne.net/societe/contraventions-pour-non-respect-du-confinement-la-police-n-pas-le-droit-de-verbaliser-parce?fbclid=IwAR20omzeABqQlJ9NTd9HB5n9zVYuLZ4dTzqpNSXadb7im5hzcoxvRqUBoIQ

On relèvera en outre des dérives particulièrement inquiétantes en matière d'exercice effectif des contrepouvoirs normaux dans une société démocratique :

 

Révélation

Jusqu’à avant-hier, j’aurais répondu oui, les contestations des amendes ont des chances d'aboutir. Mais hier aux comparutions immédiates de Paris, j’ai vu des magistrats emportés par cette espèce de sidération générale : oui, il faut baisser la tête, oui, il faut suivre les directives de notre gouvernement… Comme s'ils en arrivaient à se dire que, pour le bien commun, il faut mettre le droit de côté. Que, de toute façon, des travaux d’intérêt général, ce n’est pas gravissime. Mais ce qui est autrement inquiétant, c’est que cela nous ramène – dans une moindre mesure – à l’état d’esprit au moment de l’état d’urgence anti-terroriste. Ce moment où l’on est tous sous le choc, où des gens normalement sensibles aux libertés fondamentales, sensibles aux risques d’abus, mettent tout ça sur le côté au nom de "l’état de guerre".

 

......Dont l'adjonction de conditions requises par la loi par voie de circulaire et de courriers confidentiels à destination des magistrats....

 

Révélation

C’est donc une dérive de l’État de droit qui serait en train de poindre ?

Oui, on en a pleinement conscience depuis la semaine dernière. Depuis que les délais de détention provisoire pour les détenus se sont prolongés sans aucun débat. C’est hallucinant. Un greffe m’a appelé pour me dire que ce n’était pas la peine de me présenter à l’audience devant un juge, ce jeudi, pour un client en détention depuis 18 mois. Pourquoi ? En raison de la circulaire du ministère de la Justice.

 

Edited by Chronos
  • Like 2
  • Thanks 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Oups pas bon dutout pour l'Allemagne. Analyse à prendre en compte.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/allemagne-une-crise-qui-peut-virer-a-la-debacle-843395.html

"

Transitions industrielle, énergétique et démographique : le défi est triple. Or depuis 10 ans, l'Allemagne s'est contenté de provisionner ces risques plutôt que d'investir de façon pro-active dans ces trois transitions. Les investissements publics qui pourraient permettre de les surmonter sont en berne. Pire ! C'est un des rares pays, avec la Grèce, l'Italie ou le Portugal, dont l'effort d'investissement depuis 10 ans ne compense même pas l'usure des infrastructures installées.

Autrement dit, l'Allemagne a raté l'occasion de transformer ses montages d'excédents en investissements d'avenir. A défaut d'être investi dans l'économie réelle, le trésor de guerre allemand demeure sous forme financière. A la moindre conflagration de la planète finance, l'Allemagne peut se retrouver nue et voir s'évaporer des décennies de parcimonie... C'est le talon d'Achille allemand, qui peut transformer la crise en débâcle.

  • Like 2
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, herciv a dit :

 

Autrement dit, l'Allemagne a raté l'occasion de transformer ses montages d'excédents en investissements d'avenir. A défaut d'être investi dans l'économie réelle, le trésor de guerre allemand demeure sous forme financière. A la moindre conflagration de la planète finance, l'Allemagne peut se retrouver nue et voir s'évaporer des décennies de parcimonie... C'est le talon d'Achille allemand, qui peut transformer la crise en débâcle.

Le trésor de guerre sous forme financière? il faudrait développer, l'excédent budgétaire allemand a surtout servi à réduire l'endettement du pays, 60% du PIB contre 100% pour nous.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, debonneguerre a dit :

Le trésor de guerre sous forme financière? il faudrait développer, l'excédent budgétaire allemand a surtout servi à réduire l'endettement du pays, 60% du PIB contre 100% pour nous.

Eh bien oui. Mais l'article met surtout l'accent sur le manque d'investissement dans trois révolutions importantes : Transitions industrielle, énergétique et démographique.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, herciv a dit :

Eh bien oui. Mais l'article met surtout l'accent sur le manque d'investissement dans trois révolutions importantes : Transitions industrielle, énergétique et démographique.

On peut aussi considérer que l’après crise et pour eux l’occasion rêvé de s'y mettre, surtout avec les liberté budgétaire dont ils auraient droit.
Ils avaient très bien joué le coup après 2008, c'est peut être pas similaire cette fois mais ça peut éclairer sur des direction a prendre pour eux.

Edited by Castor
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, herciv a dit :

Eh bien oui. Mais l'article met surtout l'accent sur le manque d'investissement dans trois révolutions importantes : Transitions industrielle, énergétique et démographique.

C'est distinct de la volatilité de la finance non? D'ailleurs ce faible taux d'endettement lui offre plus de marge de manœuvre que nous sur  le papier pour investir.

Ceci étant je ne dis pas que tout est rose chez eux, en terme d’exposition à un risque financier ils ont la deutch bank sorte de colosse zombi dont la seule destinée sera d'être recapitalisé massivement par...l'état allemand probablement.

Il y a certains landers aussi qui seraient super endettés, quelqu'un a l'a mentionné sur un autre fil.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Castor a dit :

On peut aussi considérer que l’après crise et pour eux l’occasion rêvé de s'y mettre, surtout avec les liberté budgétaire dont ils auraient droit.
Ils avaient très bien joué le coup après 2008, c'est peut être pas similaire cette fois mais ça peut éclairer sur des direction a prendre pour eux.

Le problème avec leur économie actuelle c'est qu'elle est très exposée aux exportations.

Info sur les URSAAF ; ils n'ont plus aucune rentrée de sous depuis deux mois. Ils empruntent donc à des taux ... très élevés. C'est une info brut que je ne comprend pas. Où les URSAAF sont-elles obligé d'emprunter ??

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, debonneguerre a dit :

Le trésor de guerre sous forme financière? il faudrait développer, l'excédent budgétaire allemand a surtout servi à réduire l'endettement du pays, 60% du PIB contre 100% pour nous.

La dette publique.s'est réduite, mais les monceaux de rentrées financières tirées des exportations sont des capitaux privés. Qu'ils aillent dans la poche des actionnaires, des salariés ou demeurent dans les comptes des entreprises, ils peuvent bien aller s'exiler en bons du Trésor US, qui rapportaient un peu qque chose là où les bons souverains Allemands coûtent quand on les souscrit.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Boule75 a dit :

La dette publique.s'est réduite, mais les monceaux de rentrées financières tirées des exportations sont des capitaux privés. Qu'ils aillent dans la poche des actionnaires, des salariés ou demeurent dans les comptes des entreprises, ils peuvent bien aller s'exiler en bons du Trésor US, qui rapportaient un peu qque chose là où les bons souverains Allemands coûtent quand on les souscrit.

On rejoint le sujet de l’exposition du système bancaire qui est l’intermédiaire/gestionnaire de ces sommes réinvesties sur les marchés. Pour ce qui est de l'état allemand il est mieux armé que l'état français, on peut parler des landers endettés, comme des collectivités territoriales françaises 

Paris en est un bon exemple.

Link to comment
Share on other sites

37 minutes ago, herciv said:

Le problème avec leur économie actuelle c'est qu'elle est très exposée aux exportations.

Info sur les URSAAF ; ils n'ont plus aucune rentrée de sous depuis deux mois. Ils empruntent donc à des taux ... très élevés. C'est une info brut que je ne comprend pas. Où les URSAAF sont-elles obligé d'emprunter ??

Les mesures de "chômage partiel" ne sont pas soumise a cotisation ... ce qui explique les recettes URSSAF.

Au delà de ça ... le gouvernement a permis aux entreprises en difficulté de suspendre leur versement ... y compris les recouvrement forcé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, debonneguerre a dit :

Paris en est un bon exemple.

Ou pas. Si on regarde que le montant de la dette, peut être. Divisé par le nb d'habitants, moins, encore moins si on compte les revenus de ces habitants.

 

Mais surtout, surtout, si on regarde les actifs détenus par la ville et ses flux de trèsorerie, ça doit faire bcp, bcp moins...

Bon, évidemment, plus de touristes, plus de spectacles, plus de restos, plus de congrès, ça va faire grosbobo (tm)

Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Boule75 a dit :

Ou pas. Si on regarde que le montant de la dette, peut être. Divisé par le nb d'habitants, moins, encore moins si on compte les revenus de ces habitants.

 

Mais surtout, surtout, si on regarde les actifs détenus par la ville et ses flux de trèsorerie, ça doit faire bcp, bcp moins...

Bon, évidemment, plus de touristes, plus de spectacles, plus de restos, plus de congrès, ça va faire grosbobo (tm)

Oui bien sur, le génie de la finance c'est de donner une valeur de marché à tout et n'importe quoi, combien le goodwill pour la tour eiffel? il doit bien exister une table de multiples pour te donner le prix du monument aux morts de ton quartier.

L'arc de triomphe c'est une propriété de la mairie de paris ou de la nation? Les français veulent savoir.

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, debonneguerre a dit :

Oui bien sur, le génie de la finance c'est de donner une valeur de marché à tout et n'importe quoi, combien le goodwill pour la tour eiffel? il doit bien exister une table de multiples pour te donner le prix du monument aux morts de ton quartier.

L'arc de triomphe c'est une propriété de la mairie de paris ou de la nation? Les français veulent savoir.

Mais non, tu n'y es pas : la ville s'est passablement endettée ces dernières années pour financer des logements (par achats de terrains, construction, mais aussi par achat d'immeubles). Elle est propriétaire d'un parc immobilier monumental, qui va très au-delà de ces achats récents.

Pour n'importe quel particulier ou entreprise, on regarderait le bilan, c'est à dire les dettes mais aussi les créances et les actifs. Ce que je souligne juste, c'est que là, au rayon actifs immobiliers négociables (voire rentables !), Paris est propriétaire d'un capital considérable, et qu'il est finalement malhonnête de ne pas le prendre en compte dans l'équation.

Pour finir, je précise en toute transparence que la politique d'acquisition immobilière forcennée imposante, concentrée dans les quartiers déjà populaires et dédiée à des HLM n'est pas ma tasse de thé, je suis  assez éloigné d'être un fervent soutien  de Mme notre Maire...

Mais la dernière fois que j'avais regardé les chiffres de l'endettement de la Ville rapporté à ses actifs et à ses flux de trésorerie, il n'y avait pas photo : les finances étaient plus saines que celles de l'essentiel des municipalités. Et par actifs, je n'avais inclu que les HLM : c'est dire s'il y a de la marge.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, Boule75 a dit :

Mais non, tu n'y es pas : la ville s'est passablement endettée ces dernières années pour financer des logements (par achats de terrains, construction, mais aussi par achat d'immeubles). Elle est propriétaire d'un parc immobilier monumental, qui va très au-delà de ces achats récents.

Pour n'importe quel particulier ou entreprise, on regarderait le bilan, c'est à dire les dettes mais aussi les créances et les actifs. Ce que je souligne juste, c'est que là, au rayon actifs immobiliers négociables (voire rentables !), Paris est propriétaire d'un capital considérable, et qu'il est finalement malhonnête de ne pas le prendre en compte dans l'équation.

Pour finir, je précise en toute transparence que la politique d'acquisition immobilière forcennée imposante, concentrée dans les quartiers déjà populaires et dédiée à des HLM n'est pas ma tasse de thé, je suis  assez éloigné d'être un fervent soutien  de Mme notre Maire...

Mais la dernière fois que j'avais regardé les chiffres de l'endettement de la Ville rapporté à ses actifs et à ses flux de trésorerie, il n'y avait pas photo : les finances étaient plus saines que celles de l'essentiel des municipalités. Et par actifs, je n'avais inclu que les HLM : c'est dire s'il y a de la marge.

Corrélation entre la courbe de la dette et prix du m2? 

Le ratio actif/dettes on le croise avec la courbe du cash flow qui couvre les remboursements de la dette, ces investissements devront à un moment ou un autre générer un flux pour les payer...ah bah pas forcément il ya les contribuables aussi pour ca me dit-on.

 

Link to comment
Share on other sites

13 minutes ago, pascal said:

disposes tu de tous ls éléments pour porter ce jugement ?

Les explications des diverses parties ...

Quote

...

le ministre a exprimé le refus de l’Etat en affirmant que " ni les salariés, ni les machines ne sont disponibles pour reprendre l’activité, interrompue depuis fin 2019, ce qui rend la production impossible ", tout en rappelant que son ministère travaillait à trouver une solution à long terme si le besoin était confirmé ».

Des salariés capables de livrer sous 2 mois

Des arguments que réfute André Chassaigne qui estime que la réalité est tout autre : « le plan de relance de l’activité, élaboré par la CGT et les salariés, garantit que l’outil de travail, maintenu en état pendant l’occupation des locaux, peut être immédiatement réactivé avec la livraison des premiers produits dans un délai de deux mois. »

Ce délai comprendrait la remise en route des machines, l’approvisionnement en matières premières et la fabrication des bouteilles.

De plus en plus besoin de bouteilles à oxygène

Le président du groupe de la Gauche démocrate et républicaine à l'Assemblée nationale constate que le contexte amplifie l'usage des bouteilles à oxygène : « Contrairement aux propos de Bruno Le Maire, notre pays court le risque d'être confronté à des difficultés d'approvisionnement de ce matériel indispensable aux patients en déficience respiratoire. »

Le député exige des moyens exceptionnels

André Chassaigne réclame donc des moyens exceptionnels pour faire face à cette situation exceptionnelle : « La réquisition par l’Etat de l’entreprise Luxfer reste une exigence que nous renouvelons. C’est une priorité de santé publique. Nous attendons de l’Etat qu’il prenne ses responsabilités et mette tout en œuvre pour endiguer cette pandémie et en limiter les conséquences humaines. »

...

Pour bien comprendre ...

... pour les solutions stationnaire ... l’oxygène médicale - de qualité médicale - est livré liquide dans des grosse "thermos". Les modèle domestique sont des engin de 75kg a roulette. C'est "thermos" contiennent du liquide a basse température ... Elle permettent de s'alimenter a domicile en oxygène gazeux ... et a faire le plein en oxygène liquide de diverse petite thermos portable en bandoulière. Il existe les même solution de plus grande taille pour les besoin "industriel" qu'on rempli via un tuyau comme pour le GPL. Le souci de cette solution c'est que l’oxygène est en ébullition permanente ... et que donc le système produit tout le temps. En gros si on le laisse sans rien faire ça se vide tout seul ... en mettant pas mal d’oxygène dans l’atmosphère. C'est donc bien pour les usage quasi permanent ...

Il semble que Luxfer ne produise pas cela.

Pour les solutions mobiles et le stockage semi-permanent ... on utilise plutôt de l’oxygène médicale gazeux ... stocké dans des bouteille "de plongée". C'est encombrant mais assez léger. Il n'y a quasiment pas de perte on peut donc stocker longtemps sans rien de contaminer l’atmosphère avec de l’oxygène. On utilise ces solutions en mobilité surtout, ou comme backup - on peut les stocker longtemps sans risque de perte -. On trouve ces solutions dans les ambulance, dans les équipement d'urgence portable, pour tous les soin d'urgence en mobilité d'oxygénothérapie ... on trouve aussi ces bouteille dans les appareil de protection respiratoire isolant.

A priori ce sont ces "bouteilles de plongée" que produit Luxfer.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, g4lly a dit :

A priori ce sont ces "bouteilles de plongée" que produit Luxfer.

Et on en a un besoin significatif dans les jours, semaines ou mois qui viennent ?

il y a une heure, debonneguerre a dit :

Corrélation entre la courbe de la dette et prix du m2? 

On est HS, je ne vais pas m'appesantir sur ce maronnier.

 

Link to comment
Share on other sites

33 minutes ago, Boule75 said:

Et on en a un besoin significatif dans les jours, semaines ou mois qui viennent ?

Forcément ... plus il y a de gens sous oxygénothérapie ... plus il y a de besoin, puisque le produit couvre une partie du besoin oxygénothérapie.

La question c'est surtout "combien plus" ... et là je suis incapable d'avoir quelconques avis.

https://www.luxfercylinders.com/about/company-history

Link to comment
Share on other sites

En quoi des mécanismes de réquisition ou des marchés publics d'urgence (procédure très rapide) mobilisant le carnet de commande ne seraient-ils pas suffisants pour assurer l'approvisionnement ?

Parce que bon... une nationalisation implique de payer les actionnaires hein, ce n'est pas gratuit...

Et je suppose qu'à ce stade, Bercy a autre chose à faire qu'appointer des commis à gauche et à droite pour gérer/superviser des entreprises nationalisées alors que les recettes TVA sont en train de s'effondrer et qu'il en ira de même pour toute une série de taxes (dont celles sur les essences) qui sont les recettes régulière et immédiates de l'Etat, contrairement à l'IR de la population qui n'est pas taxée à la source.

Edited by Chronos
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Chronos a dit :

En quoi des mécanismes de réquisition ou des marchés publics d'urgence (procédure très rapide) mobilisant le carnet de commande ne seraient pas suffisants pour assurer l'approvisionnement ?

Parce que bon... une nationalisation implique de payer les actionnaires hein, ce n'est pas gratuit...

Et je suppose qu'à ce stade, Bercy a autre chose à faire qu'appointer des commis à gauche et à droite pour gérer/superviser des entreprises nationalisées alors que les recettes TVA sont en train de s'effondrer et qu'il en ira de même pour toute une série de taxes (dont celles sur les essences) qui sont les recettes régulière et immédiates de l'Etat, contrairement à l'IR de la population qui n'est pas taxée à la source.

Il peuvent sortir une loi en urgence pour enculer les actionnaires comme quand il vole les terrains au particuliers?

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, kotai a dit :

Il peuvent sortir une loi en urgence pour enculer les actionnaires comme quand il vole les terrains au particuliers?

Les expropriations exigent des compensations soumises à des règles particulières, certes, mais qui ne peuvent faire abstraction de la réalité.

Or une entreprise cotée a une valeur déjà estimée et une non cotée est évaluable au paire comptable ou à l'EBITA.

Tricher dessus revient à s'exposer à un recours post crise fondé sur la CEDH et le droit de propriété + Charte européenne des droits fondamentaux + arriérés de dividendes non perçus pendant toute la durée de la procédure.

La propriété foncière est globalement plus facile à dévaluer artificiellement (et encore, les recours là-dessus devraient faire l'objet d'un examen approfondi quant aux méthodologies retenues par l'Etat et la juridiction de contrôle pour évaluer les prix, il y a des développements juridiques probables à explorer).

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Chronos a dit :

Les expropriations exigent des compensations soumises à des règles particulières, certes, mais qui ne peuvent faire abstraction de la réalité.

Or une entreprise cotée a une valeur déjà estimée et une non cotée est évaluable au paire comptable ou à l'EBITA.

Tricher dessus revient à s'exposer à un recours post crise fondé sur la CEDH et le droit de propriété + Charte européenne des droits fondamentaux + arriérés de dividendes non perçus pendant toute la durée de la procédure.

La propriété foncière est globalement plus facile à dévaluer artificiellement (et encore, les recours là-dessus devraient faire l'objet d'un examen approfondi quant aux méthodologies retenues par l'Etat et la juridiction de contrôle pour évaluer les prix, il y a des développements juridiques probables à explorer).

Et en situation de guerre, en état de siège,  il y a pas des exceptions ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,771
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...