Alexis

Covid-19 - Impact économique mondial

Recommended Posts

Il y a 14 heures, rogue0 a dit :

L'opposition veut savoir pourquoi les contribuables mettent 9GE d'argent public dans une compagnie qui en pèse 3.4GE ... dans un savant montage qui ne la nationalise même pas!

C'est quelque chose qui me frappe : le fait que ces entreprises en guenilles qui quémandent l'argent public ont l'air de rester en position de force dans ces négociations. Elles prennent le cash, sans donner de vraies garanties sur la suite, et refusent l'intervention de l'Etat alors qu'elles font appel au secteur public pour les sauver. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Renault veut supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France

A lire ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Covid triple lame : une vague puis une seconde de recontamination et enfin une troisième lame sous forme d'une crise économique sans précédent depuis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demande quand même si le coronavirus n'est pas parfois un prétexte qui permet de faire passer des plans de dégraissage qui étaient souhaités depuis longtemps.

Par exemple chez Brussels Airlines, ça faisait des mois qu'il y avait des rumeurs selon lesquelles Lufthansa voulait tailler dans les coûts.

Chez Renault aussi, cela faisait des mois qu'il était question de réduire la voilure.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que certaines régions de la Chine avaient été reconfinées. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2020 à 20:05, Kiriyama a dit :

Je me demande quand même si le coronavirus n'est pas parfois un prétexte qui permet de faire passer des plans de dégraissage qui étaient souhaités depuis longtemps.

Par exemple chez Brussels Airlines, ça faisait des mois qu'il y avait des rumeurs selon lesquelles Lufthansa voulait tailler dans les coûts.

Chez Renault aussi, cela faisait des mois qu'il était question de réduire la voilure.

C'est hélas logique : la crise (il y en a une pour l'instant, n'est-ce pas ?) touche un peu tout le monde, et les entreprises (ou les états !) déjà mal en point le sentent passer plus que les autres. Sauf à vouloir basculer en économie "administrée", ou plus précisément en économie où l'on maintient sous perfusion publique des ensembles non-viables, il n'y a pas nécessairement de choix. Et ça perfuse déjà pas mal : Air-France, Lufhansa et... Renault... Les plans sont plus durs qu'anticipés ? La crise sert pour partie de prétexte ? C'est possible mais on aurait tort de ne voir que cet aspect là : ce n'est pas le principal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 29/05/2020 à 20:05, Kiriyama a dit :

Je me demande quand même si le coronavirus n'est pas parfois un prétexte qui permet de faire passer des plans de dégraissage qui étaient souhaités depuis longtemps.

Par exemple chez Brussels Airlines, ça faisait des mois qu'il y avait des rumeurs selon lesquelles Lufthansa voulait tailler dans les coûts.

Chez Renault aussi, cela faisait des mois qu'il était question de réduire la voilure.

Ca change quoi ? La crise du covid accelere le besoin de restructurer pour les boites qui etaient deja malades avant (renault) ou s'impose comme necessaire pour les secteurs qui vont etre durablement touches (compagnies aeriennes)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎23‎/‎05‎/‎2020 à 16:32, Rémy a dit :

Je serais plus partisan d'une politique de grands travaux, avec dans le viseur des enjeux liés à la sécurité énergétique, climatique, etc... qui sont aussi des marchés en devenir et évolutifs. Certes, cela fait pas très self-made men... mais c'est un concept qui a de toute façon vécu depuis un moment. 

Les politiques de grand travaux ne sont très productifs que dans des pays mal pourvus en infrastructure.

Ce n'est pas le cas de la France depuis bien longtemps, pays très bien pourvu en autoroute, en chemin de fers et en ponts. Les voies TGV restantes ont par exemple des rentabilités très peu probables même en mentant sur les fréquentations espérés. De plus, les gains en temps de trajets seront toujours faibles quand on part de temps déjà faibles.

Il faut aussi faire attention à ne pas dépaver les rues pour pouvoir les repaver.

Et il faut se méfier du désinvestissement qui est la spécialité française ...

Beaucoup d'investissement routier actuelle vise a diminuer les vitesse et les débits donc reviennent en fait à détruire les routes.

Si on investit dans des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques en grande partie importés et durant moins de 20 ans alors qu'en parallèle on paie pour fermer des centrales nucléaires, le bilan global est très négatif pour le pays.

Au niveau de l'énergie, le mieux serait de continuer sur les économies d'énergies mais je pense que l'on est déjà à fond de ce point de vue la avec des normes quasi délirantes sur les bâtiments neufs.

AMHA, on pourrait par contre investir plus fort sur les réseaux de chaleurs. Ma petite marotte perso serait de faire de la cogénération avec les centrales nucléaires qui existe déjà et ne couterait donc que le réseau de chaleur. On pourrait envoyer de l'eau basse température vers Paris et Lyon. Et faire de l'agriculture sous serre pour rivaliser avec l'Espagne. Mais en France, tout risque de trouver une utilité au nucléaire s'opposerait à une levée de bâton politique infranchissable donc c'est complètement illusoire d'y croire.

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi, des exemples de bons investissement sont à trouver dans le plan de relance de 2008-2009 :

- le financement de la nouvelle grue géante à Saint-Nazaire qui a relancé les chantiers avec la construction des plus grand paquebots du monde les années suivantes

- l'avancement d'achats militaires déjà prévu en particulier d'hélicoptères ou de technologies duales

A noter que mon post au dessus sur l'intérêt des investissement dépendant de ce que l'on a montre aussi que la qualité d'un plan de relance ou d'investissement dépend beaucoup des pays. Les USA bénéficierait par exemple beaucoup de grand travaux car ils négligent les infrastructures, ce qui n'est pas le cas chez nous. Ls pays utilisant beaucoup des carburants fossiles ou le charbon importé pour l'électricité ont tout intérêt à investir dans les énergies renouvelables même en se basant sur des importations de technologies.

Le problème est qu'en France, nous avons surtout des problèmes structurels et organisationnels. Et ceux-ci ne se résolvent pas en investissant de l'argent mais en faisant des réformes. On voit bien que le COVID a montré que notre système fonctionne très mal mais que rien ne va changer de ce point de vue là. Les gens sont quasiment fatalistes je dirais … On a vu que les administrations de santé sont complètement inefficaces malgré leur grande complexité mais personne n'évoque même le fait de les simplifier. Au contraire, ses dirigeants qui ont fait des blocages permanents vont poursuivre avec succès leurs carrières vers des postes encore plus en vue.   

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Deres a dit :

car ils négligent les infrastructures, ce qui n'est pas le cas chez nous

Faut juste se pencher sur les lignes ferroviaires autres que TGV , les ponts que datent de Mathusalem, l'équipement internet de plein de zones , etc... 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Fusilier a dit :

Faut juste se pencher sur les lignes ferroviaires autres que TGV , les ponts que datent de Mathusalem, l'équipement internet de plein de zones , etc... 

Attention a ne pas mettre des infrastructures coûteuses là où il n'y en a pas besoin justement ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Deres a dit :

Attention a ne pas mettre des infrastructures coûteuses là où il n'y en a pas besoin justement ...

Un nouvel aéroport a Nantes? :D
et le sans cesse repousse development du fret par voix ferrées?

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça ne serait pas éventuellement le moment pour lancer des travaux de réhabilitation des logements, notamment dans les quartiers les plus défavorisés et où les immeubles sont les plus anciens et vétustes ? Ça pourrait améliorer leur consommation énergétique, apporter un peu de confort à leurs habitants et donner davantage de travail au secteur du BTP. (J'y connais rien en économie et tout ça, je lance cette idée comme ça).

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 01/06/2020 à 12:33, Deres a dit :

Les politiques de grand travaux ne sont très productifs que dans des pays mal pourvus en infrastructure.

Ce n'est pas le cas de la France depuis bien longtemps, pays très bien pourvu en autoroute, en chemin de fers et en ponts. Les voies TGV restantes ont par exemple des rentabilités très peu probables même en mentant sur les fréquentations espérés. De plus, les gains en temps de trajets seront toujours faibles quand on part de temps déjà faibles.

Il faut aussi faire attention à ne pas dépaver les rues pour pouvoir les repaver.

Et il faut se méfier du désinvestissement qui est la spécialité française ...

Beaucoup d'investissement routier actuelle vise a diminuer les vitesse et les débits donc reviennent en fait à détruire les routes.

Si on investit dans des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques en grande partie importés et durant moins de 20 ans alors qu'en parallèle on paie pour fermer des centrales nucléaires, le bilan global est très négatif pour le pays.

Au niveau de l'énergie, le mieux serait de continuer sur les économies d'énergies mais je pense que l'on est déjà à fond de ce point de vue la avec des normes quasi délirantes sur les bâtiments neufs.

AMHA, on pourrait par contre investir plus fort sur les réseaux de chaleurs. Ma petite marotte perso serait de faire de la cogénération avec les centrales nucléaires qui existe déjà et ne couterait donc que le réseau de chaleur. On pourrait envoyer de l'eau basse température vers Paris et Lyon. Et faire de l'agriculture sous serre pour rivaliser avec l'Espagne. Mais en France, tout risque de trouver une utilité au nucléaire s'opposerait à une levée de bâton politique infranchissable donc c'est complètement illusoire d'y croire.

 

A ce point de vue, l’investissement dans la rénovation énergétique (isolation externe ou interne) des immeubles anciens (années 1950-80) peut être une bonne piste et généralement hors de possibilité financière des copropriétés gérantes, sauf à obtenir une aide d'état.

 

Edited by Benoitleg

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Mistigun a dit :

Ça ne serait pas éventuellement le moment pour lancer des travaux de réhabilitation des logements, notamment dans les quartiers les plus défavorisés et où les immeubles sont les plus anciens et vétustes ? Ça pourrait améliorer leur consommation énergétique, apporter un peu de confort à leurs habitants et donner davantage de travail au secteur du BTP. (J'y connais rien en économie et tout ça, je lance cette idée comme ça).

faut reloger les gens donc c'est très compliqué

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Kiriyama said:

Qui va payer surtout ?

L'état le fait déjà très largement ... en sponsorisant énormément la rénovation urbaine et les travaux visant les économies d'énergie.

Sur les gros projets c'est très intéressant ... sur les petits projet de propriétaire pas très riche ... c'est souvent ni fait ni a faire ... et tout un tas d'effet d'aubaine.

Si on ajoute à ça les grosse dépense ANRU difficile de faire beaucoup plus.

Accessoirement sponsoriser l'immobilier ... à un effet dévastateur sur les prix ... qui sont déjà complètement décorrélé des revenus des ménages.

---

S'il y a un truc a faire pour l'immobilier et les ménage ... c'est de faire baisser les prix ... en proposant des logements bon marché basé sur des habitat plus léger largement préfabriqué, et en dés-incitant la rétention du foncier non productif. On a une quantité astronaumique de logement inhabité en France ... jamais mis sur le marché ... a se demander si quelques paie des impôts dessus!

On 6/3/2020 at 11:19 AM, Benoitleg said:

A ce point de vue, l’investissement dans la rénovation énergétique (isolation externe ou interne) des immeubles anciens (années 1950-80) peut être une bonne piste et généralement hors de possibilité financière des copropriétés gérantes, sauf à obtenir une aide d'état.

Quel intérêt de conserver ces merdes ... faut raser ... et construire de l'habitat moderne. Les grands logements des année 50-60 sont impossible a mettre aux normes incendie ou sismo ... sont super mal fichu ... et difficilement valorisable.

Certes le prix au mètre carré de la "réno" ... peu sembler intéressant par rapport a la destruction ... mais le résultat de la réno est en général très très peu qualitatif, tant les contraintes du bâtis précédent sont lourdes.

Quand je vois les organisme HLM rénover des grande tour ... avec une seul cage d'escalier ... une cage d’ascenseur collé a la cage d'escalier ... j'ai envie de sortir ma kalash ... en gros on repeint le clapier.

Pire en ne renouvelant pas un minimum de mixité sociale ... on s'expose a très court terme au même problème ... dégradation ... perte d'attractivité ... ghetto.

  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, g4lly a dit :

S'il y a un truc a faire pour l'immobilier et les ménage ... c'est de faire baisser les prix ... en proposant des logements bon marché basé sur des habitat plus léger largement préfabriqué, et en dés-incitant la rétention du foncier non productif. On a une quantité astronaumique de logement inhabité en France ... jamais mis sur le marché ... a se demander si quelques paie des impôts dessus!

Quel intérêt de conserver ces merdes ... faut raser ... et construire de l'habitat moderne. Les grands logements des année 50-60 sont impossible a mettre aux normes incendie ou sismo ... sont super mal fichu ... et difficilement valorisable.

Certes le prix au mètre carré de la "réno" ... peu sembler intéressant par rapport a la destruction ... mais le résultat de la réno est en général très très peu qualitatif, tant les contraintes du bâtis précédent sont lourdes.

Quand je vois les organisme HLM rénover des grande tour ... avec une seul cage d'escalier ... une cage d’ascenseur collé a la cage d'escalier ... j'ai envie de sortir ma kalash ... en gros on repeint le clapier.

Pire en ne renouvelant pas un minimum de mixité sociale ... on s'expose a très court terme au même problème ... dégradation ... perte d'attractivité ... ghetto.

C'est quand meme très compliqué à faire ta solution (bien que tu puisses avoir raison sur l'utilité de la chose). Je possède un appart en Région Parisienne dans un immeuble des années soixantes. Outre le fait qu'il n'est pas pourri ni mal foutu, je vois pas comment mettre tous les coproprios d'accord pour faire raser et reconstruire en neuf.... Il y a une multitude d'intérets et cas particuliers difficilement conciliables.... Me concernant, je n'ai absolument pas les moyens de payer ma part de démolition et reconstruction... L’intérêt financier ne me saute pas aux yeux, ni meme le bénéfice coût/inconvénient général.

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes ago, mayamac said:

C'est quand meme très compliqué à faire ta solution (bien que tu puisses avoir raison sur l'utilité de la chose). Je possède un appart en Région Parisienne dans un immeuble des années soixantes. Outre le fait qu'il n'est pas pourri ni mal foutu, je vois pas comment mettre tous les coproprios d'accord pour faire raser et reconstruire en neuf.... Il y a une multitude d'intérets et cas particuliers difficilement conciliables.... Me concernant, je n'ai absolument pas les moyens de payer ma part de démolition et reconstruction... L’intérêt financier ne me saute pas aux yeux, ni meme le bénéfice coût/inconvénient général.

Je ne propose pas de raser tout ... mais d'éviter de remettre des jetons dans le bastringue d'immeuble qui ne peuvent pas être porté aux standard moderne.

Il faut savoir que la qualité de l'habitat en France est particulièrement pourrie ... c'est un véritable musée avec un age moyen des bâtiments a plus de 35 ans ... alors qu'il est d'environ 15 ans dans les pays "confortable".

Forcément des logement aussi anciens ne peuvent être converti au confort moderne - ou même juste au réchauffement climatique - ... sauf énorme travaux de rénovation ... et encore.

Or très peut de bâtiment mérité ce genre de très grosse réno ...

Après si les français supportent encore de vivre dans des taudis qu'ils paient un reins et demi ... effectivement ça peu durer encore un peu ...

Mais en gros ceux qui peuvent se barrent des quartier anciens ... pour aller construire du neuf en zone périurbaine ... ce qui concoure a une ghettoïsation des centres villes à l'américaine.

  • Like 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Je ne propose pas de raser tout ... mais d'éviter de remettre des jetons dans le bastringue d'immeuble qui ne peuvent pas être porté aux standard moderne.

Il faut savoir que la qualité de l'habitat en France est particulièrement pourrie ... c'est un véritable musée avec un age moyen des bâtiments a plus de 35 ans ... alors qu'il est d'environ 15 ans dans les pays "confortable".

Forcément des logement aussi anciens ne peuvent être converti au confort moderne - ou même juste au réchauffement climatique - ... sauf énorme travaux de rénovation ... et encore.

Or très peut de bâtiment mérité ce genre de très grosse réno ...

Après si les français supportent encore de vivre dans des taudis qu'ils paient un reins et demi ... effectivement ça peu durer encore un peu ...

Mais en gros ceux qui peuvent se barrent des quartier anciens ... pour aller construire du neuf en zone périurbaine ... ce qui concoure a une ghettoïsation des centres villes à l'américaine.

 

Surtout que même sur du neuf, il faut déterminer dans quelle mesure le propriétaire (ou locataire qui en subira les conséquences) ne va pas voir l'économie d'énergie captée par la péréquation cadastrale dont il sera victime ensuite...

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 minutes ago, Chronos said:

Surtout que même sur du neuf, il faut déterminer dans quelle mesure le propriétaire (ou locataire qui en subira les conséquences) ne va pas voir l'économie d'énergie captée par la péréquation cadastrale dont il sera victime ensuite...

Pour les français ... la péréquation cadastrale ... c'est le réajustement des taxes foncière et habitation en fonction de la nouvelle "valeur locative" du bien. En gros si le bien s'améliore ... alors il vaut plus ... et donc les impôts sont en droit de réclamer plus - les taxes étant basé sur un calcul cabalistique d'une supposé valeur locative du bien -.

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, g4lly a dit :

Pour les français ... la péréquation cadastrale ... c'est le réajustement des taxes foncière et habitation en fonction de la nouvelle "valeur locative" du bien. En gros si le bien s'améliore ... alors il vaut plus ... et donc les impôts sont en droit de réclamer plus - les taxes étant basé sur un calcul cabalistique d'une supposé valeur locative du bien -.

En Belgique aussi, même si selon des méthodologies différentes probablement.

Apparemment ça compenserait l'avantage du propriétaire dans le fait qu'il ne paierait pas de loyer (mais je suppose que les traites de l'emprunt hypothécaire on s'en fout).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne l’avais pas vu venir, celle-là.

« La crainte d’une transmission du virus via l’argent liquide est largement partagée à travers le monde »

 

«La pandémie de Covid-19 pourrait bien être le catalyseur tant attendu propulsant les paiements vers l’usage généralisé du numérique.* »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/06/05/la-crainte-d-une-transmission-du-virus-via-l-argent-liquide-est-largement-partagee-a-travers-le-monde_6041917_3232.html

 

 

*il n’y a aucun doute que certains sont extrêmement désireux que la monnaie électronique raye définitivement l’argent liquide de la carte. (gouvernements tout comme institutions financières et comme certains établissements privés).
 

Mais moi, vraiment, je ne suis pas fan et le « tant attendu » fait figure de piège mortel.
Les droits ont déjà suffisamment été restreints en la matière, y compris en ce qui concerne le plafond des paiements en liquide, et pousser plus loin le bouchon sera en fait généraliser l’aliénation (sauf à vraiment recréer localement en parallèle le troc, afin d’y échapper à la marge).

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,529
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Rom1_
    Newest Member
    Rom1_
    Joined
  • Forum Statistics

    20,946
    Total Topics
    1,333,294
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries