Alexis

Covid-19 - Impact économique mondial

Recommended Posts

Je continue sur les impacts économiques de l'épidémie (je poste les données santé sont sur le fil pandémie).

Grosse baisse des prix du pétrole suite aux mesures de quarantaines (arrêt des transports, des avions et des usines, initialement en Chine, et qui s'étendent)
ça n'arrange pas les affaires des producteurs de pétrole, dont l'OPEP, qui  recommande une baisse de production pour enrayer la chute des cours.
(ils attendent de voir si la Russie vont suivre... )

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/l-opep-veut-contrer-l-effet-coronavirus-sur-l-or-noir-20200305

https://news.google.com/stories/CAAqOQgKIjNDQklTSURvSmMzUnZjbmt0TXpZd1NoTUtFUWpPa2VLN2xZQU1FUndRYm8xQUplVk1LQUFQAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

Note perso:
Etrangement, aucune mention des USA alors qu'ils sont redevenus un grand pays producteur à coup de pétrole de schiste...
En d'autres temps, ça aurait été une incitation à rallumer une crise militaire avec l'Iran / Irak pour faire remonter les cours.
Mais vu la gravité des impacts économiques de la psychose du Covid-19 (+ l'hiver très doux) , la chute des prix du pétrole n'est pas près de s'arrêter ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 19 minutes, rogue0 a dit :

Je continue sur les impacts économiques de l'épidémie (je poste les données santé sont sur le fil pandémie).

Grosse baisse des prix du pétrole suite aux mesures de quarantaines (arrêt des transports, des avions et des usines, initialement en Chine, et qui s'étendent)
ça n'arrange pas les affaires des producteurs de pétrole, dont l'OPEP, qui  recommande une baisse de production pour enrayer la chute des cours.
(ils attendent de voir si la Russie vont suivre... )

https://www.lefigaro.fr/conjoncture/l-opep-veut-contrer-l-effet-coronavirus-sur-l-or-noir-20200305

https://news.google.com/stories/CAAqOQgKIjNDQklTSURvSmMzUnZjbmt0TXpZd1NoTUtFUWpPa2VLN2xZQU1FUndRYm8xQUplVk1LQUFQAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr

Note perso:
Etrangement, aucune mention des USA alors qu'ils sont redevenus un grand pays producteur à coup de pétrole de schiste...
En d'autres temps, ça aurait été une incitation à rallumer une crise militaire avec l'Iran / Irak pour faire remonter les cours.
Mais vu la gravité des impacts économiques de la psychose du Covid-19 (+ l'hiver très doux) , la chute des prix du pétrole n'est pas près de s'arrêter ...

Y'a eu des news sur le sujet des US. Car ils ont déjà de plus en plus de problèmes de rentabilité et la évidement la question de leur devenir est encore plus important:

https://www.nytimes.com/2020/02/04/us/oil-coronavirus.html

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Alexis a dit :

Et comme quoi savoir qui est porteur du virus ou non n'a pas grand intérêt au final...

Il y'a une logique

Ici le choix a été de faire des tests ciblés (personnes présentant de la fièvre et revenant de zones à risque ou ayant été en contact avec des personnes contaminées ou revenant de zones à risque)

On aurait pû faire l'inverse et moins trier mais honnêtement les 2 approches se valent selon la question que tu te pose (certes elles en se valent pas en terme de budget, de temps de travail, de personnel qui quand il est occupé à ça n'est pas occupable à autre chose ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la scène post-générique, on me voit partager une Corona avec le nettoyeur, puis la caméra tourne pour révéler que je suis l'homme à la cigarette, @Gibbs le Cajun. Comment croyais-tu que je savais pour l'original de gibbs ?

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Canard, corbeau. Oiseau de malheur. :sleep:

 

Edited by Phacochère

Share this post


Link to post
Share on other sites

La pandémie n'a pas arrangé les cours du pétrole mais pour les ricains ce n'était déjà pas rentable avant...je crois dans les 400 mia de dollars de dettes liées au pétrole/gaz de schiste.

Share this post


Link to post
Share on other sites

le prix du baril est tombé à 36 euros, ca dégringole.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, collectionneur a dit :

@zx et combien de temps pour voir la baisse a la pompe ?... 1,30/1,35 euro le gasoil en moyenne aujourd'hui.

ca dépend, d'ici 1 à 2  mois, tout dépend si ils répercutent la baisse et si l'état ne veut pas en profiter en passant avec une nouvelle taxe covinoravirus

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.theglobeandmail.com/opinion/article-a-coronavirus-recession-could-mean-a-fearful-reckoning/ (5 mars 2020)

Supposons que le nombre de cas continue d'augmenter à son rythme actuel - en gros, il quadruple chaque semaine. D'ici la fin mars, le nombre de cas en dehors de la Chine sera passé d'environ 21 000 aujourd'hui à plus de trois millions. Selon les prévisions de l'épidémiologiste Marc Lipsitch, de l'université de Harvard, la maladie pourrait finir par infecter 20 à 60 % de la population adulte mondiale. Avec un taux de mortalité de 1 %, cela représente 30 millions de décès.

Il est impossible d'imaginer qu'un tel cataclysme ne fasse pas basculer l'économie mondiale, qui connaît déjà un ralentissement sensible, dans la récession - et dans une récession d'un type particulier. Les journées de travail perdues pour cause de maladie, la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales, les interdictions de transit, le nombre de morts : Tout cela s'ajoute à une réduction soudaine et brutale de la capacité de production de l'économie, un peu comme si l'on faisait exploser un nombre considérable d'usines dans le monde. Les économistes appellent cela un "choc de l'offre".

Nous avons déjà connu cela : La flambée des prix du pétrole provoquée par l'OPEP dans les années 1970 a été un autre exemple de choc d'offre. Ce qui limite la production dans ces situations n'est pas un manque de demande, mais d'offre. Ce qui signifie que les tentatives pour y remédier par une stimulation traditionnelle de la demande, qu'elle soit fiscale ou monétaire, ne sont pas seulement inutiles - elles aggravent la situation. Stimuler la demande, alors que le problème est en réalité un manque d'offre, et que tout ce que vous faites est de faire monter les prix ; pensez au marché du logement comme un micro-exemple.

Ce qui ne veut pas dire que les autorités n'essaieront pas. Nous sommes déjà passés par là, nous aussi. En réponse au choc pétrolier, les gouvernements ont fait des déficits et les banques centrales ont fait tourner les presses à imprimer. Le résultat : ce que l'on a appelé la "stagflation". Mais c'était il y a longtemps et les souvenirs sont courts. Il est tout à fait possible que les autorités fassent à nouveau la même erreur.

Bien que l'endettement ait atteint des niveaux astronomiques, par rapport aux revenus, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, semble-t-il, tant que les taux d'intérêt restaient à leurs niveaux historiquement bas. Et qu'est-ce qui pourrait bien provoquer une hausse des taux ?

L'inflation, voilà tout.

 

 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Wallaby a dit :

https://www.theglobeandmail.com/opinion/article-a-coronavirus-recession-could-mean-a-fearful-reckoning/ (5 mars 2020)

Supposons que le nombre de cas continue d'augmenter à son rythme actuel - en gros, il quadruple chaque semaine. D'ici la fin mars, le nombre de cas en dehors de la Chine sera passé d'environ 21 000 aujourd'hui à plus de trois millions. Selon les prévisions de l'épidémiologiste Marc Lipsitch, de l'université de Harvard, la maladie pourrait finir par infecter 20 à 60 % de la population adulte mondiale. Avec un taux de mortalité de 1 %, cela représente 30 millions de décès.

Il est impossible d'imaginer qu'un tel cataclysme ne fasse pas basculer l'économie mondiale, qui connaît déjà un ralentissement sensible, dans la récession - et dans une récession d'un type particulier. Les journées de travail perdues pour cause de maladie, la perturbation des chaînes d'approvisionnement mondiales, les interdictions de transit, le nombre de morts : Tout cela s'ajoute à une réduction soudaine et brutale de la capacité de production de l'économie, un peu comme si l'on faisait exploser un nombre considérable d'usines dans le monde. Les économistes appellent cela un "choc de l'offre".

Nous avons déjà connu cela : La flambée des prix du pétrole provoquée par l'OPEP dans les années 1970 a été un autre exemple de choc d'offre. Ce qui limite la production dans ces situations n'est pas un manque de demande, mais d'offre. Ce qui signifie que les tentatives pour y remédier par une stimulation traditionnelle de la demande, qu'elle soit fiscale ou monétaire, ne sont pas seulement inutiles - elles aggravent la situation. Stimuler la demande, alors que le problème est en réalité un manque d'offre, et que tout ce que vous faites est de faire monter les prix ; pensez au marché du logement comme un micro-exemple.

Ce qui ne veut pas dire que les autorités n'essaieront pas. Nous sommes déjà passés par là, nous aussi. En réponse au choc pétrolier, les gouvernements ont fait des déficits et les banques centrales ont fait tourner les presses à imprimer. Le résultat : ce que l'on a appelé la "stagflation". Mais c'était il y a longtemps et les souvenirs sont courts. Il est tout à fait possible que les autorités fassent à nouveau la même erreur.

Bien que l'endettement ait atteint des niveaux astronomiques, par rapport aux revenus, il n'y avait pas lieu de s'inquiéter, semble-t-il, tant que les taux d'intérêt restaient à leurs niveaux historiquement bas. Et qu'est-ce qui pourrait bien provoquer une hausse des taux ?

L'inflation, voilà tout.

 

 

Justement il y a une inflation à 0% actuelle ce n'est pas bon pour l'économie "classique".

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 28 minutes, LBP a dit :

Justement il y a une inflation à 0% actuelle ce n'est pas bon pour l'économie "classique".

L'inquiétude de l'auteur de l'article, c'est que l'inflation ferait remonter les taux d'intérêt.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
 

L'inquiétude de l'auteur de l'article, c'est que l'inflation ferait remonter les taux d'intérêt.

Pourquoi ? On est en Terra incognita du point de vue des taux et de la situation : on a à la fois un choc (potentiel) d'offre et une demande atone génératrice de faible inflation. Le raisonnement n'est pas exposé...

Pourquoi choc potentiel, au passage ? Parce que ce choc n'est pas produit par le virus lui-même (touche avant tout les retraités...), mais par les moyens utilisés pour le combattre.

Edited by Boule75
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Boule75 a dit :

Le raisonnement n'est pas exposé...

Il parle de "choc de l'offre" et compare la situation à la crise pétrolière de 1974.

il y a 31 minutes, Boule75 a dit :

une demande atone génératrice de faible inflation.

Tu es probablement en désaccord avec cet auteur. Pour lui la demande n'est pas atone. Les Chinois ont de l'argent dans leur porte-monnaie. La seule chose qui les empêche de le dépenser, c'est d'avoir le droit de sortir de leur logement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/03/2020 à 19:57, Alexis a dit :

Dans la série "Incroyable mais vrai", voici les chiffres des tests du coronavirus en France et dans d'autres pays

ESQ-wmrWkAA5i-7?format=jpg

"No comment" :angry: !!!

https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/07/covid-19-la-france-realise-t-elle-beaucoup-moins-de-tests-que-les-autres-pays_1780818 (7 mars 2020)

Pour réaliser son graphique, GHoeberX a utilisé les données communiquées par Santé Publique France jusqu’au 3 mars. Cette agence nationale, qui dépend du ministère de la santé, comptabilisait ainsi au 3 mars «1170 cas investigués dont : 212 (18%) cas confirmés, 845 (72%) cas exclus, 113 (10%) cas en cours d’investigation». La page où Santé Publique France publiait ces données a depuis été supprimée.

Mais un nouveau document a été mis en ligne, jeudi 5 mars, par l’agence nationale. La terminologie a changé, tout autant que les chiffres. Le terme «cas investigué» n’apparaît plus, mais un tableau présente le «nombre de tests réalisés pour le diagnostic de COVID-19 par jour» en France, «selon les données remontées par les cellules régionales de Santé publique France». Et les chiffres (qui ont été encore réévalués dans un dernier document mis en ligne vendredi 6) apparaissent bien différents. On compte plus de 3 000 tests réalisés au 3 mars.

« La différence s’explique par le fait que nous avons renforcé notre système de surveillance », explique à CheckNews Santé Publique France

Un autre infectiologue contacté par CheckNews il y a quelques jours estimait que les données françaises présentées dans le graphique de GHoeberX étaient «fausses», affirmant par exemple que «plus de 80 tests» étaient réalisés quotidiennement à la Pitié Salpêtrière, « 50 à Cochin, et 50 à Bichat ». Ce qui suggère effectivement que les données de Santé publique France étaient jusqu'au 3 mars très parcellaires. 

Même rehaussé, le nombre de cas testés en France reste inférieur à celui de pays fortement touchés comme l’Italie ou la Corée du Sud, ou même moins touchés comme le Royaume-Uni.

 

  • Like 1
  • Confused 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as prévue des mines ton jardin et de placer des mitrailleuses automatiques avec des munitions incendiaires?

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Info flash en direct de the Walking Picardie ! 

Bon déjà mauvaise nouvelle, depuis l'arrivée du virus, tout le monde sait à peu près situé sur la carte de France la Picardie et plus précisément l'Oise... 

C'est vraiment pas une bonne nouvelle, on était peinard... Et puis il y a paquet de beaux coins contrairement au cliché des champs de betteraves dominant ... 

Enfin va falloir faire avec... 

Mode blague off :Bon sinon plus de lycée & Cie pour 2 semaines dans l'Oise, et les élèves comme ma fille cadette qui vont dans les lycées hors de l'Oise ( nous c'est la Somme, on est en limite) sont bien évidement aussi concerné. 

Mode blague open :

Décidément, c'est plus se que s'était l'éducation Nationale... Encore une excuse se virus pour éviter de gérer les mioches... 

Bon on s'occupe comme on peut, pour ne pas s'emmerder je pense que je vais me regarder des films et séries  sympa genre "28 jours plus tard" et sa suite, "Alerte", World War Z ( pas trop fan mais il y a des trucs intéressants), the Walking dead et fear the walking dead, Z nation et son dérivé Black summer... 

Ben quoi ? 

Ça peut servir, trouvait des idées qu'on pense pas forcément, tout ça quoi ! 

Enfin... Je dis ça comme ça ... Je suis très zen,  pas de panique... 

D'ailleurs je comprend pas, ma femme a affûté tout les couteaux de la maison, et m'a engueulé parce qu'elle ne trouvait pas mon poignard perso Camillus que j'avais a l'armée, idem pour le coupe coupe made in RCA que j'avais acheté en MCD , moins pratique que la machette brésilienne qui est plus légère  mais bon pratique pour casser des têtes rien qu'avec le plat de la lame qui coupe bien aussi. D'ailleurs je sais pas pourquoi je donne toute ces précisions sur la qualité de mon Camillus et de ma machette centrafricaine... Je suis très zen moi, pas de panique... Non non je vous assure que non... 

Ma femme a vraiment la bougeotte, elle s'occupe du tri, elle arrête pas d'empiler des trucs pas loin des accès à la maison, sûrement pour mettre à la dechetterie la prochaine fois ... Bon c'est un peu emmerdant car on a du mal à sortir... Et surtout pour entrer... 

Et puis elle arrête pas de caser dans toute la maison des pâtes et boîtes de conserve... 

On avait du gazon mais comme ma femme veut faire du jardin avec patates et légumes , elle a donc retourner tout le gazon...  Dommage il était pas vilain le gazon... 

Non ça va on est bien là... 

Bon faut pas que je traîne, c'est bientôt mon tour de garde ! 

N'oublie pas de panacher les munitions de ton lance-grenades automatique. Deux explosives, une incendiaire à chaque fois. D'abord tu immobilises le Témoin de Jéhovah, puis tu le crames. Ne sois pas comme kotai qui se fera contaminer comme un vulgaire red shirt quand il s'apercevra de façon horrifiée que les cartouches de mitrailleuse ne percent pas le cuir de vache des vestes traditionnelles picardes.

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'avoue avoir pris cette épidémie à la légère depuis le départ, mais hier soir, à la lecture de quelques alertes de gens à la tête bien faite, la situation est très très compliquée.

La problème posé par cette épidémie réside dans l'incapacité de nos systèmes de santé à faire face au flux de personnes contaminées sur une période de temps très courte, avec une capacité d’accueil et des équipements limités pour assurer les traitements, une explication concrète basée sur les chiffres disponibles à l'heure actuelle :


https://threadreaderapp.com/thread/1236095180459003909.html

Citation

 

I think most people aren’t aware of the risk of systemic healthcare failure due to #COVID19 because they simply haven’t run the numbers yet. Let’s talk math.

Let’s conservatively assume that there are 2,000 current cases in the US today, March 6th. This is about 8x the number of confirmed (lab-diagnosed) cases. We know there is substantial under-Dx due to lack of test kits; I’ll address implications later of under-/over-estimate. 2/n

We can expect that we’ll continue to see a doubling of cases every 6 days (this is a typical doubling time across several epidemiological studies). Here I mean *actual* cases. Confirmed cases may appear to rise faster in the short term due to new test kit rollouts. 3/n

We’re looking at about 1M US cases by the end of April, 2M by ~May 5, 4M by ~May 11, and so on. Exponentials are hard to grasp, but this is how they go. 4/n

As the healthcare system begins to saturate under this case load, it will become increasingly hard to detect, track, and contain new transmission chains. In absence of extreme interventions, this likely won’t slow significantly until hitting >>1% of susceptible population. 5/n

What does a case load of this size mean for healthcare system? We’ll examine just two factors — hospital beds and masks — among many, many other things that will be impacted. 6/n

The US has about 2.8 hospital beds per 1000 people. With a population of 330M, this is ~1M beds. At any given time, 65% of those beds are already occupied. That leaves about 330k beds available nationwide (perhaps a bit fewer this time of year with regular flu season, etc). 7/n

Let’s trust Italy’s numbers and assume that about 10% of cases are serious enough to require hospitalization. (Keep in mind that for many patients, hospitalization lasts for *weeks* — in other words, turnover will be *very* slow as beds fill with COVID19 patients). 8/n

By this estimate, by about May 8th, all open hospital beds in the US will be filled. (This says nothing, of course, about whether these beds are suitable for isolation of patients with a highly infectious virus.) 9/n

If we’re wrong by a factor of two regarding the fraction of severe cases, that only changes the timeline of bed saturation by 6 days in either direction. If 20% of cases require hospitalization, we run out of beds by ~May 2nd. 10/n

If only 5% of cases require it, we can make it until ~May 14th. 2.5% gets us to May 20th. This, of course, assumes that there is no uptick in demand for beds from *other* (non-COVID19) causes, which seems like a dubious assumption. 11/n

As healthcare system becomes increasingly burdened, Rx shortages, etc, people w/ chronic conditions that are normally well-managed may find themselves slipping into severe states of medical distress requiring intensive care & hospitalization. But let’s ignore that for now. 12/n

Alright, so that’s beds. Now masks. Feds say we have a national stockpile of 12M N95 masks and 30M surgical masks (which are not ideal, but better than nothing). 13/n

There are about 18M healthcare workers in the US. Let’s assume only 6M HCW are working on any given day. (This is likely an underestimate as most people work most days of the week, but again, I’m playing conservative at every turn.) 14/n

As COVID19 cases saturate virtually every state and county, which seems likely to happen any day now, it will soon be irresponsible for all HCWs to not wear a mask. These HCWs would burn through N95 stockpile in 2 days if each HCW only got ONE mask per day. 15/n

One per day would be neither sanitary nor pragmatic, though this is indeed what we saw in Wuhan, with HCWs collapsing on their shift from dehydration because they were trying to avoid changing their PPE suits as they cannot be reused. 16/n

How quickly could we ramp up production of new masks? Not very fast at all. The vast majority are manufactured overseas, almost all in China. Even when manufactured here in US, the raw materials are predominantly from overseas... again, predominantly from China. 17/n

Keep in mind that all countries globally will be going through the exact same crises and shortages simultaneously. We can’t force trade in our favor. 18/n

Now consider how these 2 factors – bed and mask shortages – compound each other’s severity. Full hospitals + few masks + HCWs running around between beds without proper PPE = very bad mix. 19/n

HCWs are already getting infected even w/ access to full PPE. In the face of PPE limitations this severe, it’s only a matter of time. HCWs will start dropping from the workforce for weeks at a time, leading to a shortage of HCWs that then further compounds both issues above. 20/n

We could go on and on about thousands of factors – # of ventilators, or even simple things like saline drip bags. You see where this is going. 21/n

Importantly, I cannot stress this enough: even if I’m wrong – even VERY wrong – about core assumptions like % of severe cases or current case #, it only changes the timeline by days or weeks. This is how exponential growth in an immunologically naïve population works. 22/n

Undeserved panic does no one any good. But neither does ill-informed complacency. It’s wrong to assuage the public by saying “only 2% will die.” People aren’t adequately grasping the national and global systemic burden wrought by this swift-moving of a disease. 23/n

I’m an engineer. This is what my mind does all day: I run back-of-the-envelope calculations to try to estimate order-of-magnitude impacts. I’ve been on high alarm about this disease since ~Jan 19 after reading clinical indicators in the first papers emerging from Wuhan. 24/n

Nothing in the last 6 weeks has dampened my alarm in the slightest. To the contrary, we’re seeing abject refusal of many countries to adequately respond or prepare. Of course some of these estimates will be wrong, even substantially wrong. 25/n

But I have no reason to think they’ll be orders-of-magnitude wrong. Even if your personal risk of death is very, very low, don’t mock decisions like canceling events or closing workplaces as undue “panic”. 26/n

These measures are the bare minimum we should be doing to try to shift the peak – to slow the rise in cases so that healthcare systems are less overwhelmed. Each day that we can delay an extra case is a big win for the HC system. 27/n

And yes, you really should prepare to buckle down for a bit. All services and supply chains will be impacted. Why risk the stress of being ill-prepared? 28/n

Worst case, I’m massively wrong and you now have a huge bag of rice and black beans to burn through over the next few months and enough Robitussin to trip out. 29/n

One more thought: you’ve probably seen multiple respected epidemiologists have estimated that 20-70% of world will be infected within the next year. If you use 6-day doubling rate I mentioned above, we land at ~2-6 billion infected by sometime in July of this year. 30/n

Obviously I think the doubling time will start to slow once a sizeable fraction of the population has been infected, simply because of herd immunity and a smaller susceptible population. 31/n

But take the scenarios above (full beds, no PPE, etc, at just 1% of the US population infected) and stretch them out over just a couple extra months. 32/n

That timeline roughly fits with consensus end-game numbers from these highly esteemed epidemiologists. Again, we’re talking about discrepancies of mere days or weeks one direction or another, but not disagreements in the overall magnitude of the challenge. 33/n

This is not some hypothetical, fear-mongering, worst-case scenario. This is reality, as far as anyone can tell with the current available data. 34/n

That’s all for now. Standard disclaimers apply: I’m a PhD biologist but *not* an epidemiologist. Thoughts my own. Yadda yadda. Stay safe out there.

 

https://threadreaderapp.com/thread/1236095180459003909.html

 

 

Edited by Chimera
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La grippe normale implique 8000-10000 morts par an en France, pour une personne contaminée par la grippe, elle peut en contaminer deux, avec le coronavirus, vu que c'est au moins le double, on peut s'attendre à une mortalité plus importante liée aux complications,  pneumonie,pathologie multiples. ce qui rend difficile  c'est de ne pas pouvoir faire la différence sur les symptômes, même pour un médecin. C'est que je regrette, après l'avertissement du H1N1, du SRAS, l'état n'a pas pris de précaution supplémentaire pour anticiper une épidémie majeure. 

Edited by zx

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, zx a dit :

La grippe normale implique 8000-10000 morts par an en France, pour une personne contaminée par la grippe, elle peut en contaminer deux, avec le coronavirus, vu que c'est au moins le double, on peut s'attendre à une mortalité plus importante lié aux complications,  pneumonie,pathologie multiples. ce qui rend difficile c'est de ne pas pouvoir faire la différence sur les symptômes, même pour un médecin. C'est que je regrette, après l'avertissement du H1N1, du SRAS, l'état n'a pas pris de précaution supplémentaire pour anticiper une épidémie majeure. 

On n'a pas les moyens d'anticiper toutes les situations, c'est aussi simple que ça. Donc on fait des choix sans savoir ce que l'avenir nous réserve, et on prie pour que les plans généraux et la capacité d'improvisation tienne le coup, comme dans les guerres. S'il y a un conflit nucléaire, on sera désolé de ne pas avoir d'abris à la Russe pour la population, mais personne ne voudra retirer le financement de la Sécurité Sociale pour construire ces abris 'au cas où'.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,547
    Total Members
    1,550
    Most Online
    MiG-25PDS
    Newest Member
    MiG-25PDS
    Joined
  • Forum Statistics

    21,001
    Total Topics
    1,351,522
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries