Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Forces aériennes françaises post-Mirage III uniquement "deltas"


Deltafan
 Share

Recommended Posts

Hi, everybody

Etant tombé par hasard sur cet intéressant topic : 

J'en profite pour donner la version française d'un post que j'avais ouvert il y a quelques semaines dans le sous-forum "What if" du site SecretProjects. 

Gros résumé : dans cet univers "What if", les deux premiers successeurs de notre Mirage III restent, extérieurement, proches de lui et le "Rafale", ou plutôt LES "Rafale" diffèrent sensiblement du nôtre : le Mirage "50" est plus avancé que notre Mirage 50, le Mirage "2000" est moins évolué que notre Mirage 2000 et le "Rafale" est d'abord un mono-réacteur navalisé, proche du Novi Avion, quand le "Super Rafale" est un biréacteur bi-dérives plus furtif que le nôtre. Le Jaguar et le Mirage F1 n'existent pas, mais, en revanche, le Mirage 4000, au moins dans sa version initiale, est identique au nôtre.

Forces aériennes françaises "uniquement deltas" post-Mirage III : 

la différence avec notre monde commence au début des années 60.

-Dassault ne choisit pas le Mirage F2, mais un dérivé du Mirage III T, pour poursuivre les tests du SNECMA TF-306 : le Mirage III T2.

-Les problèmes politiques du TF-306 sont les mêmes que dans notre monde et le successeur du Mirage III n'est pas le Mirage F1, mais un dérivé du Mirage III équipé d'un ATAR 9K-50 : le Mirage "50", équipé avec des APEX de voilure (comme le Mirage IIIV ou le Mirage III NG) et avec une capacité en kérosène identique à celle du Mirage F1. Les versions ultérieures de ce Mirage "50" pourront être améliorées avec l'utilisation de petites surfaces canard (comme celles apparues ultérieurement sur des versions export de nos Mirage III/5/50/NG/EX), d'une version initiale du SNECMA M-53 (8,5 T, c'est à dire celle du prototype du Mirage F1-E-M53) et de commandes de vol électriques (prévues d'être adaptées sur le Mirage F1 E/M53 avant son abandon).

-Dans ce monde, donc, le Mirage F1 et le Jaguar n'existent pas (ils sont remplacés par au moins 464 Mirage "50" - chiffre équivalent à nos 200 Jaguar, 246 Mirage F1 et 18 Mirage IV P) et le Mirage "2000" n'existe pas sous la forme que nous lui connaissons : c'est un dérivé plus puissant (M53 de 9,2 et 9,7 T, c'est à dire ceux de notre Mirage 2000) du Mirage "50", mais équipé dès l'origine de commandes de vol électriques (comme nos Mirage III NG et Mirage 2000), de surfaces canard plus grandes (identiques à celles du Mirage 4000) et de missiles en bout d'ailes (comme sur un projet sud-africain d'évolution de l'aile de leurs dérivés du Mirage III). Comme dans notre monde, 30 B et 124 C sont commandés.  

-Beaucoup d'argent est économisé par rapport à nos Jaguar, Mirage F1 et Mirage 2000.

-Il n'y a pas de prototypes des Mirage G4/G8 (OK, le Mirage G existe quand même, histoire de quand même vendre le système Dassault de géométrie variable pour le Tornado). Ils sont remplacés par deux prototypes de Mirage deltas biréacteurs qui servent à préparer l'arrivée du Mirage 4000, identique au nôtre. Ce Mirage 4000 est commandé à, au moins, 161 exemplaires. 75 biplaces (nombre de Mirage 2000 N de notre monde) remplacent le Mirage IV en tant que vecteur stratégique. 86 modèles D (nombre de Mirage 2000 D de notre monde) complètent la commande de biplaces. Des monoplaces C sont également commandés (50-60 ou plus) pour disposer d'un chasseur à long rayon d'action et pour faciliter les ventes du monoplace sur les marchés export. 

-Pour l'Aéronavale, le successeur du Super Etendard et du Vought F-8 est un Rafale monomoteur (d'une forme proche, en plus grand, des dernières études du Novi Avion yougoslave, lui-même très ressemblant au Rafale de notre monde), commandé à 80 exemplaires, équipé d'un M53 amélioré (10,5 T, correspondant aux dernières évolutions prévues du M53, avant l'arrêt de la chaîne de notre Mirage 2000 par Dassault), puis d'un réacteur de même taille profitant du programme DEXTRE (dans notre monde, prévu, initialement, pour 12 T de poussée, avant son abandon pour être adapté au M88). La version terrestre succèdera au Mirage "2000" dans l'Armée de l'Air française et sur les marchés export. Avec l'argent économisé, la France dispose de deux porte-avions de type Charles de Gaulle.

-Avec les binômes Mirage "2000"/Mirage 4000, puis, ensuite, "Rafale" monomoteur/Mirage 4000, la France est présente sur les marchés export des chasseurs(-bombardiers) légers et lourds.

-Le successeur du deuxième binôme est un "Super-Rafale" bi-dérive et biréacteur, équipé d'un M88 de 9T (ayant donc profité du programme DEXTRE sur le réacteur du "Rafale" monomoteur) et plus furtif que celui de notre monde. Il est construit à au moins 320 exemplaires pour l'Armée de l'air et l'Aéronavale françaises, plus les marchés export. Les versions ultérieures seront équipées de M88 de 11 T.

I had a dream...

 

Edited by Deltafan
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 28/02/2020 à 15:52, Deltafan a dit :

J'en profite pour donner la version française d'un post que j'avais ouvert il y a quelques semaines dans le sous-forum "What if" du site SecretProjects. 
 

Gros résumé : dans cet univers "What if", les deux premiers successeurs de notre Mirage III restent, extérieurement, proches de lui et le "Rafale", ou plutôt LES "Rafale" diffèrent sensiblement du nôtre : le Mirage "50" est plus avancé que notre Mirage 50, le Mirage "2000" est moins évolué que notre Mirage 2000 et le "Rafale" est d'abord un mono-réacteur navalisé, proche du Novi Avion, quand le "Super Rafale" est un biréacteur bi-dérives plus furtif que le nôtre. Le Jaguar et le Mirage F1 n'existent pas, mais, en revanche, le Mirage 4000, au moins dans sa version initiale, est identique au nôtre.

Forces aériennes françaises "uniquement deltas" post-Mirage III : 

la différence avec notre monde commence au début des années 60.

-Dassault ne choisit pas le Mirage F2, mais un dérivé du Mirage III T, pour poursuivre les tests du SNECMA TF-306 : le Mirage III T2.

-Les problèmes politiques du TF-306 sont les mêmes que dans notre monde et le successeur du Mirage III n'est pas le Mirage F1, mais un dérivé du Mirage III équipé d'un ATAR 9K-50 : le Mirage "50", équipé avec des APEX de voilure (comme le Mirage IIIV ou le Mirage III NG) et avec une capacité en kérosène identique à celle du Mirage F1. Les versions ultérieures de ce Mirage "50" pourront être améliorées avec l'utilisation de petites surfaces canard (comme celles apparues ultérieurement sur des versions export de nos Mirage III/5/50/NG/EX), d'une version initiale du SNECMA M-53 (8,5 T, c'est à dire celle du prototype du Mirage F1-E-M53) et de commandes de vol électriques (prévues d'être adaptées sur le Mirage F1 E/M53 avant son abandon).

-Dans ce monde, donc, le Mirage F1 et le Jaguar n'existent pas (ils sont remplacés par au moins 464 Mirage "50" - chiffre équivalent à nos 200 Jaguar, 246 Mirage F1 et 18 Mirage IV P) et le Mirage "2000" n'existe pas sous la forme que nous lui connaissons : c'est un dérivé plus puissant (M53 de 9,2 et 9,7 T, c'est à dire ceux de notre Mirage 2000) du Mirage "50", mais équipé dès l'origine de commandes de vol électriques (comme nos Mirage III NG et Mirage 2000), de surfaces canard plus grandes (identiques à celles du Mirage 4000) et de missiles en bout d'ailes (comme sur un projet sud-africain d'évolution de l'aile de leurs dérivés du Mirage III). Comme dans notre monde, 30 B et 124 C sont commandés.  

A mon avis, la modernisation des 18 mirage IVP se justifie indépendamment des capacité des mirage "50". Il faudrait donc se "limiter" à 446 mirage 50.

Et s'il y a déjà des mirage 50 avec M53, le mirage 2000 n'est plus qu'un mirage 50 NG (toujours avec M53, mais avec CDVE

Le 28/02/2020 à 15:52, Deltafan a dit :

-Beaucoup d'argent est économisé par rapport à nos Jaguar, Mirage F1 et Mirage 2000.

-Il n'y a pas de prototypes des Mirage G4/G8 (OK, le Mirage G existe quand même, histoire de quand même vendre le système Dassault de géométrie variable pour le Tornado). Ils sont remplacés par deux prototypes de Mirage deltas biréacteurs qui servent à préparer l'arrivée du Mirage 4000, identique au nôtre. Ce Mirage 4000 est commandé à, au moins, 161 exemplaires. 75 biplaces (nombre de Mirage 2000 N de notre monde) remplacent le Mirage IV en tant que vecteur stratégique. 86 modèles D (nombre de Mirage 2000 D de notre monde) complètent la commande de biplaces. Des monoplaces C sont également commandés (50-60 ou plus) pour disposer d'un chasseur à long rayon d'action et pour faciliter les ventes du monoplace sur les marchés export.

J'espère qu'il y a eu vraiment beaucoup d'argent d’économisé lors du non développement des Jaguar, Mirage F1 et 2000 (quoique, le 2000 a quand même fini par être développé dans ton uchronie) et que le développement du mirage 4000 n'aura pas coûté trop cher.

On parle de 161 mirage 4000 à la place de 161 mirage 2000 et de 50 mirage 4000 C (en bonus, à part les -5F, je ne vois pas ce que ça remplace) On arrive à un surcoût représentant représentant presque 260 chasseurs léger (si on se base sur l'approximation qu'un M4000 coûte 2 M2000) donc presque un doublement de notre budget.

Accessoirement, je ne suis pas sur que le mirage 4000C soit très utile. Le Mirage 4000 devait justement être polyvalent capable d'emporter un radar air-air et un radar air-sol. On parle en plus d'un avion avec une charge utile au moins doublé par rapport aux mirage 2000D. Pour encourager l'export et nos propres besoins, une flotte de 86 mirage 4000 conventionnels devrait être largement suffisante.

Le 28/02/2020 à 15:52, Deltafan a dit :

-Pour l'Aéronavale, le successeur du Super Etendard et du Vought F-8 est un Rafale monomoteur (d'une forme proche, en plus grand, des dernières études du Novi Avion yougoslave, lui-même très ressemblant au Rafale de notre monde), commandé à 80 exemplaires, équipé d'un M53 amélioré (10,5 T, correspondant aux dernières évolutions prévues du M53, avant l'arrêt de la chaîne de notre Mirage 2000 par Dassault), puis d'un réacteur de même taille profitant du programme DEXTRE (dans notre monde, prévu, initialement, pour 12 T de poussée, avant son abandon pour être adapté au M88). La version terrestre succèdera au Mirage "2000" dans l'Armée de l'Air française et sur les marchés export. Avec l'argent économisé, la France dispose de deux porte-avions de type Charles de Gaulle.

Donc si je comprends bien, on parle d'un programme qui arrive entre 95 et 2005. L'avion étant plus léger que le Rafale, il est probable qu'il puisse servir depuis les Clemenceau. Je trouve presque dommage qu'il ne soit pas développé dès la fin des 70 ou le début des années 80. Les commandes de vol électrique, les  plans canards et le M53... sont disponibles dès la fin des années 70.

L'armée de l'air s'étant contenté d'optimiser son vieux mirage 3 et de développer un gros mirage 4000 plutôt successeurs du mirage IV. Il serait peut-être aussi cohérent de ramener ce Rafale monoréacteur au début des années 80.

En plus dans ton uchronie, l'aéronavale n'a pas financé une partie du développement du Jaguar. Et Dassault se retrouve à avoir développé assez peu d'avions (pas le F1, pas le G4/G8, à peine le 2000) donc sera particulièrement intéressé à développer un nouvel avion. On pourrait donc avoir un Rafale monoréacteur optimisé pour le vol basse altitude, basse vitesse quitte à ce qu'il ait une vitesse max autour de M1,6 ou M1,7 plutôt que M2,2 comme le mirage 2000.

 

Le développement du Rafale monoréacteur en même temps que le Mirage 2000 serait peut-être plus crédible. En plus, ça permet d'éviter le Super Etendard donc de doter les forces aériennes françaises (toutes, l'armée de l'air et l'aéronavale) d'avions delta.

Le 28/02/2020 à 15:52, Deltafan a dit :

-Le successeur du deuxième binôme est un "Super-Rafale" bi-dérive et biréacteur, équipé d'un M88 de 9T (ayant donc profité du programme DEXTRE sur le réacteur du "Rafale" monomoteur) et plus furtif que celui de notre monde. Il est construit à au moins 320 exemplaires pour l'Armée de l'air et l'Aéronavale françaises, plus les marchés export. Les versions ultérieures seront équipées de M88 de 11 T.

La tu es très très optimiste. Enfin, ça dépend aussi de quand tu te place. Si c'est entre 2020 et 2070, oui c'est possible qu'on produise 320 Super-Rafale, mais si tu espères 320 Super-Rafale en 2020 après qu'on ait commencé à se doter de plus d'une centaine de Mini-Rafale depuis 1995...

Le 28/02/2020 à 15:52, Deltafan a dit :

I had a dream...

Oui, je doute que ce soit à budget constant. Même en espérant augmenter les bénéfices de nos exportations d'armes, je doute que ce soit réalisable.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...