Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Je propose de centraliser ici toutes les réflexions/sources abordant cette problématique de l'armement nucléaire et du droit. Entre autres choses, c'est ici le lieu pour aborder :

  • les dispositions/traités projetés et/ou adoptés afin de réguler l'emploi et la dissémination des armes nucléaires et/ou de leurs vecteurs ;
  • les négociations ayant mené à l'adoption de ces traités ou les points menant à leur remise en cause ;
  • les questions d'interprétation de ces normes au regard de contextes techniques/géopolitiques en évolution.

________________

Je commence donc avec cette interrogation :

 

Je complète avec cette référence, à savoir un rapport produit par le Comité de la Défense de la Chambre des Communes du Parlement du Royaume-Uni : https://publications.parliament.uk/pa/cm201719/cmselect/cmdfence/1734/1734.pdf

Un extrait notamment (p. 22-23) :

Citation

48. Russia argues that the many types of unmanned aerial vehicles (UAVs) that the US operates fall into the category of a ground-launched cruise missile under the Treaty’s definition. The US rejects this definition, pointing to the numerous differences between cruise missiles and UAVs, for example that the latter are two-way, re-usable systems, which cruise missiles are not.95 The US notes that these concerns were addressed in the SVC meeting of 2003 and were not raised again by Russia until after the US challenged Russia on its violations in the 2015 compliance reporting period. This suggests that that the Russian challenge is opportunist rather than substantive.

 

 

Edited by Skw
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Quote

Le Pentagone veut déployer des micro-réacteurs nucléaires sur ses bases à l’étranger

Permettre aux bases américaines de disposer d’une source suffisante d’énergie pour éventuellement faire face à un défaut d’approvisionnement en électricité : telle est la raison d’être du programme Pele, que le Pentagone a formellement lancé, le 9 mars, en attribuant trois contrats d’une valeur d’une douzaine de millions de dollars chacun aux groupes BWX Technologies, X-energy et Westinghouse Government Services.

Concrètement, le programme Pele vise à mettre au point un micro-réacteur nucléaires d’une puissance de 1 à 5 mégawatts, d’une masse de moins de 40 tonnes et pouvant être transportés par la route, le rail, la mer ou les airs.

Le département de la Défense utilise environ 30 terrawattheures d’électricité par an et plus de 10 millions de gallons de carburant [38 millions de litres] par jour. Ces niveaux devraient augmenter. Un réacteur nucléaire sûr, petit et mobile permettrait aux unités de disposer d’une alimentation électrique propre, presque illimitée, afin qu’elles puissent étendre ou consolider leurs opérations pendant des périodes prolongées partout sur la planète », fait valoir le communiqué publié par le Pentagone.

« Les micro-réacteurs réduiraient considérablement le besoin d’investissements dans une infrastructure électrique coûteuse. Pour les applications civiles, ils pourraient être facilement déplacés pour soutenir le travail lors de catastrophes et fournir un soutien temporaire ou à long terme aux infrastructures essentielles comme les hôpitaux, ainsi qu’aux sites civils éloignés où la fourniture d’électricité est difficile », plaide-t-il encore.

Les trois entreprises retenues pour ce programme ont deux ans pour imaginer un micro-réacteur nucléaire. À l’issue, une seule sera sélectionnée pour passer à l’étape suivante, qui consistera à construire et à tester un prototype.

Par ailleurs, et dans le cadre d’un autre projet, il est également question de doter les bases situées sur le territoire américain d’un autre type de micro-réacteurs nucléaires, plus puissants que ceux du programme PELE [de l’ordre de 2 à 10 mégawatts], appelés vSMR. Des essais, menés en collaboration avec le département de l’Énergie, sont prévus pour 2023, avec une première mise en service en 2027.

« Que se passerait-il si le réseau tombe en panne, que se passerai-il si nos générateurs n’ont pas de carburant pour travailler pendant un certain temps? Donc, ce que nous faisons, c’est étudier de petits réacteurs nucléaires modulaires », a récemment soutenu Ellen Lord, responsable des acquisitions du Pentagone, lors d’une conférence.

Cette préoccupation des forces américaines est relativement ancienne. La loi de financement du Pentagone pour l’exercice fiscal 2010 demandait déjà d’étudier la faisabilité technique de tels micro-réacteurs nucléaires. Mais, à l’époque, une étude avait conclu que la technologie ne permettait pas d’aller plus loin dans un tel projet.

Quoi qu’il en soit, le département américain de la Défense a avancé un autre argument en faveur de ces micro-réacteurs nucléaires. « Les États-Unis risquent de céder le leadership de la technologie nucléaire à la Russie et à la Chine », a affirmé Jay Dryer, le directeur du « Strategic Capabilities Office » au Pentagone. Grâce au programme Pele, les « États-Unis seront en mesure de fournir les technologies les plus innovantes en matière d’énergie nucléaire », a-t-il ajouté.

À noter que, sur ce point, Lockheed-Martin travaille sur un projet de mini-réacteur à fusion nucléaire compact qui, s’il voit le jour, serait révolutionnaire. Utilisant du deutérium et du tritium, cette technologie permettrait de produire de l’électricité en quantité illimitée, à très bas coût et pratiquement sans déchet. Quand le groupe fit cette annonce, en 2014, il ne manqua pas de susciter beaucoup de scepticisme. Mais, depuis, via sa division Skunk Works, il a déposé ses premiers brevets.

Évidemment, que ce soit sur des bases aux États-Unis ou à l’étranger, mettre en oeuvre de micro-réacteurs nucléaires soulève quelques questions… Une attaque, par exemple, pourrait détruire de telles installations, ce qui exposerait les soldats [et les civils des environs] à des retombées radioactives. En outre, le combustible pourrait tomber entre de mauvaises mains et servir à fabriquer ce que l’on appelle des « bombes sales ».

Enfin, il y a aussi des considérations politiques : rien ne dit que les pays abritant des bases américaines accepteront que de tels micro-réacteurs nucléaires y soient déployés.

http://www.opex360.com/2020/03/10/le-pentagone-veut-deployer-des-micro-reacteurs-nucleaires-sur-ses-bases-a-letranger/

Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, g4lly a dit :

1 Mw (électrique ? ) pour 40 tonnes, ça fait aussi 1200 ch. C'est assez proche de la puissance fournie par les moteurs thermiques d'un sous-marin conventionnel. Ce type de réacteur pourrait aussi être très utile pour des "petits" navires. Et avec une propulsion hybride (comme les Kirov, nucléaire et pétrole) ça pourrait même être utile pour des navires assez gros.

De plus si les USA prévoient de s'équiper de véhicules militaires hybrides rechargeables, ça pourrait augmenter les économies de carburant.

 

Au fait, pour comparer, on connait la masse du K48 qui fournissait 7 MWe ?

Link to post
Share on other sites
Citation

1 Mw (électrique ? ) pour 40 tonnes, ça fait aussi 1200 ch. C'est assez proche de la puissance fournie par les moteurs thermiques d'un sous-marin conventionnel. Ce type de réacteur pourrait aussi être très utile pour des "petits" navires. Et avec une propulsion hybride (comme les Kirov, nucléaire et pétrole) ça pourrait même être utile pour des navires assez gros.

De plus si les USA prévoient de s'équiper de véhicules militaires hybrides rechargeables, ça pourrait augmenter les économies de carburant.

Et il disent 1 à 5  Megawatt donc les 40 tonnes doivent correspondre à 5 MW.

https://www.youtube.com/watch?v=Sh6BKKFxN_g

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • 10 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,195
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...