Recommended Posts

Et pendant ce temp là, à Vera Cruz

+ 7500 cas positifs en 24h

saturation des capacités de diagnostic (6 jours de délais avant rendu des résultats)

plusieurs régions arrivent à la saturation de leurs lits hospitaliers dédiés COVID ce qui veut dire qu'ils vont devoir basculer des lits de réa non dédiés en usage COV

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Akhilleus a dit :

saturation des capacités de diagnostic (6 jours de délais avant rendu des résultats)

Je ne suis cela que de très loin. Mais il n'aurait pas été pertinent ou ne serait pas pertinent d'avoir une ligne de diagnostics prioritaires pour les individus ayant une ordonnance... C'est peut-être déjà le cas ? Parce que j'ai l'impression qu'un certain nombre d'individus ont intégré dans leur mode de fonctionnement : fête déconnante >> test >> fête déconnante >> test >> etc..  Du genre, bien que ce raisonnement me paraisse personnellement tout à fait illogique : si je peux me faire tester de manière récurrente, pourquoi donc prendre plus de précautions que cela ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est très mauvais signes ces quelques cas de réinfection.

D'autre part les différents vaccins proposés offrent une immunité de combien de temps ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, kalligator a dit :

C'est très mauvais signes ces quelques cas de réinfection.

D'autre part les différents vaccins proposés offrent une immunité de combien de temps ? 

Au dernière nouvelle, 4 mois minimum.

Le 02/09/2020 à 11:36, Wallaby a dit :

Je dirais "soyez intelligent"."

Mais bien sûr que l'extérieur reste largement plus sûr que dans un espace clos. C'est une évidence que personne ne le nie depuis toujours. s

est ce que le risque existe ? Bien sûr aussi que ça reste possible.

De plus, comme indiqué, ce ne sont pour le moment que des suppositions. Le manque de cluster trouvé à l'extérieur me semble pas bien difficile à comprendre non plus. Comment voulez vous les tracer ? Pourtant, c'est bien ce qui faut pour les comptabiliser comme étant un cluster.

Dans le doute, cela me semble logique en tout cas de devoir porter le masque en milieu de haute densité de la population.

Autrement, j'ai vraiment l'impression de voir une stagnation du nombre de nouveaux cas en France. C'est une excellente nouvelle

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quote

Covid-19 : Didier Raoult visé par une plainte devant l’ordre des médecins

Le professeur est accusé par la Société de pathologie infectieuse d’avoir fait la promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été prouvée. Huit autres infractions au code de la déontologie médicale sont signalées.

Le professeur Didier Raoult, figure contestée de l’épidémie due au coronavirus en France, fait face à plusieurs accusations, émanant de la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf). Selon Le Figaro, qui a révélé l’information, la Spilf a déposé plainte, en juillet, contre le directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, devant le conseil départemental de l’ordre des médecins des Bouches-du-Rhône.

Alors que Didier Raoult a multiplié les sorties à propos de l’hydroxychloroquine, présentée comme un remède miracle au Covid-19, la Spilf estime qu’il a fait la promotion d’un traitement « sans qu’aucune donnée acquise de la science ne soit clairement établie à ce sujet, et en infraction avec les recommandations des autorités de santé », rapporte le journal.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Hydroxychloroquine : la dernière étude de Didier Raoult ne convainc pas nombre d’épidémiologistes

Aucune étude n’a encore réussi à prouver l’efficacité d’un traitement à l’hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19. Et même, les premiers résultats obtenus à ce sujet tendent à montrer son inefficacité.

Infraction à neuf articles du code de déontologie

Au total, Didier Raoult a enfreint neuf articles du code de déontologie de la profession, selon la Spilf. Promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été démontrée donc, mais aussi diffusion de fausses informations, manquements au devoir de confraternité ou encore réalisation d’essais cliniques à la limite de la légalité. 

La Spilf lui reproche notamment d’avoir annoncé à plusieurs reprises que l’épidémie était terminée, et encore de ne pas avoir hésité à qualifier ceux qui ne prescrivaient pas son traitement de « fous ». « On peut se demander si ses prises de position très tranchées n’ont pas contribué à nuire au message de santé publique », peut-on lire dans l’argumentaire de la Spilf, consulté par Le Figaro.

Contacté, l’IHU de Marseille n’était pas disposé à réagir au dépôt de plainte. La procédure doit s’ouvrir par une proposition de conciliation. Si elle échoue, le dossier sera ensuite instruit par la chambre disciplinaire régionale. Les délais peuvent alors s’étaler sur plusieurs mois. Quant au professeur Didier Raoult, il encourt d’un simple rappel à l’ordre à la radiation.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/09/03/covid-19-didier-raoult-vise-par-une-plainte-devant-l-ordre-des-medecins_6050832_3244.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Copy that.

.................................................

................................................

 

Anyway, where were they? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 9/2/2020 at 10:58 AM, Eau tarie said:

Ya eu des clusters stade de foot non ?

Parmi les supporters ... mais il ne se sont pas forcément contaminé dans le stade ... peut être dans le transport ... dans les pub avant ou après match ... etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, g4lly a dit :

Parmi les supporters ... mais il ne se sont pas forcément contaminé dans le stade ... peut être dans le transport ... dans les pub avant ou après match ... etc.

En attendant côté basket c'est annulation de matchs de prépa' sur annulation de matchs de prépa' dès suspicion de cas positif. 

Avec à chaque fois toute l'équipe et son staf testé et retesté tous les cinq jours.... Je ne vois pas comment les diverses saisons sportives pourront être jouées en l'état. C'est tout bonnement ingérable.

Akhilleus évoquait supra la saturation des capacités de diagnostics, c'est tout à fait le secteur (sport) qui -à mon sens- vampirise le potentiel en étant non essentiel.

Mais franchement on est plus à ca près.... Vu toute la journée. Les gens en mode solo ca passe mais dès qu'il y a concentration ils débranchent. Les sorties/attroupement d'établissements éducatifs en l'occurrence. Je désespère devant le nombre  (8/9sur10) de benêts avec leur masque en mode bavette.... Faudra que quelqu'un leur dise quand même.... Soit vous estimez que ca sert et vous portez vos masques soit vous les enlevez merde! Les mecs qui en plus d'avoir l'air cons prouvent qu'ils le sont, j'ai définitivement pas de compassion.... Comme dirait l'autre, y'a un moment la sélection naturelle va pas suffire.

Edited by 13RDP
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lci.fr/replay/video-24h-pujadas-du-jeudi-27-aout-2020-2162965.html

24 heures Pujadas du 27 août 2020

Professeur Eric Caumes (chef du service des maladies infectieuses à la Pitié-Salpétrière) interrogé sur les masques :

24:06 "la communication a été mal engagée dès le départ. Moi-même j'ai du mal à comprendre"

28:14 "honnêtement, moi je ne peux pas expliquer, surtout que sur le plan épidémiologique ça ne se justifie absolument pas".

28:44 "il y a une manière très simple de simplifier les choses : dans les lieux clos, quels qu'ils soient on met le masque, et dans les lieux non clos quels qu'ils soient on ne met pas le masque. De toute façon on ne met pas le masque en terrasse et on met le masque dans les rues passantes juste à côté des terrasses (...) Moi je ne peux pas comprendre".

David Pujadas sur le changement dans les indicateurs de couleur sur la carte :

13:16 On a oublié de nous dire que les indicateurs n'étaient plus du tout les mêmes. À gauche, la carte qui nous est présentée ce matin, c'est le nombre de contaminations. À droite, la carte qu'on nous présentait tous les jours il y a trois mois, c'était pas du tout le nombre de contaminations. C'était trois indicateurs dont on nous disait qu'ils étaient essentiels et qui avaient trait I) aux entrées à l'hôpital, II) aux entrées en réanimation, et III) à la capacité de test. Donc aujourd'hui, sans rien dire, on nous indique que 21 départements sont passés dans le rouge, sauf que l'échelle a complètement changé. Si on reprend les mêmes indicateurs, on aurait exactement la même carte, la même carte verte.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, 13RDP a dit :

En attendant côté basket c'est annulation de matchs de prépa' sur annulation de matchs de prépa' dès suspicion de cas positif. 

Avec à chaque fois toute l'équipe et son staf testé et retesté tous les cinq jours.... Je ne vois pas comment les diverses saisons sportives pourront être jouées en l'état. C'est tout bonnement ingérable.

Akhilleus évoquait supra la saturation des capacités de diagnostics, c'est tout à fait le secteur (sport) qui -à mon sens- vampirise le potentiel en étant non essentiel.

Mais franchement on est plus à ca près.... Vu toute la journée. Les gens en mode solo ca passe mais dès qu'il y a concentration ils débranchent. Les sorties/attroupement d'établissements éducatifs en l'occurrence. Je désespère devant le nombre  (8/9sur10) de benêts avec leur masque en mode bavette.... Faudra que quelqu'un leur dise quand même.... Soit vous estimez que ca sert et vous portez vos masques soit vous les enlevez merde! Les mecs qui en plus d'avoir l'air cons prouvent qu'ils le sont, j'ai définitivement pas de compassion.... Comme dirait l'autre, y'a un moment la sélection naturelle va pas suffire.

C'était le propos de l'ancien médecin du RCT et EDF de Rugby.

Citation

"Ce qui a été fait au départ dans un bon sens, de protection de santé des joueurs, a besoin maintenant d'une adaptation beaucoup plus légère". Une position qu'il défend au micro de RMC Sport en s'appuyant sur la "réalité de terrain et, surtout, la réalité économique".

"Il ne faut pas s'en cacher, on est en train de tuer le rugby. Tous ces joueurs ont été tracés, suivis et sont prélevés toutes les semaines... Aucun employeur en France ne prélève ses salariés toutes les semaines. Ça n'existe pas. Aujourd'hui, ils ont le nez irrité tellement on leur met des coton-tiges. Ils en ont marre", déplore Jean-Baptiste Grisoli.

"Ces protocoles ne préservent de rien"

À l'heure actuelle, les clubs du Top 14 sont tenus d'effectuer des tests trois jours avant un match. À partir de trois cas positifs dans un même groupe professionnel (joueurs et encadrement), la rencontre est reportée.

"Tous ces protocoles mis en place ne préservent de rien, poursuit-il. On est à trois jours d'un début de championnat et on s'aperçoit que des matchs phares risquent de ne pas avoir lieu". Les contaminations détectées ont d'ores et déjà provoqué la déprogrammation de la rencontre entre le Stade Français et l'Union Bordeaux-Bègles prévue vendredi, le club parisien n'étant pas en mesure de présenter une première ligne.

"De l'indécence vis-à-vis des gens malades"

Jean-Baptiste Grisoli juge également "indécent" de voir les sportifs de haut-niveau monopoliser des tests de dépistage PCR à un rythme presque quotidien, pendant que les files d'attente sont de plus en plus longues pour le reste de la société.

"Avec des délais qui s'allongent aujourd'hui à plus de 72 heures, quelqu'un de malade en ville n'aura pas de rendez-vous avant trois ou quatre jours. Alors qu'un joueur de rugby, qui est sain, n'a pas de contacts et pas de symptômes, est prioritaire. (...) C'est de l'indécence vis-à-vis des gens malades dans la société. Des gens en pleine forme n'ont pas à prendre des créneaux alors qu'ils sont en pleine santé".

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des gens en pleine forme n'ont pas à prendre des créneaux alors qu'ils sont en pleine santé".

Les grands clubs de foot et de rugby on un staff medical important avec Medecin kiné infirmier etc ..

Ils commandent leur propres tests et effectue directement ces tests dans leur centre d'entrainements . Ils ne vont pas envoyer leur joueurs fait la queue devant un labo au mileux de gens potentielement contaminées.  

N'importe quoi cette article.    

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant la plainte concernant Raoult il faut voir les liens existant entre les plaignants et l'industrie pharma.

Concernant l'immunité du vaccin, quatre mois c'est vraiment peu il faudra le renouveler souvent c'est une vraie rente pour les fabriquants

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Scarabé a dit :

Des gens en pleine forme n'ont pas à prendre des créneaux alors qu'ils sont en pleine santé".

Les grands clubs de foot et de rugby on un staff medical important avec Medecin kiné infirmier etc ..

Ils commandent leur propres tests et effectue directement ces tests dans leur centre d'entrainements . Ils ne vont pas envoyer leur joueurs fait la queue devant un labo au mileux de gens potentielement contaminées.  

N'importe quoi cette article.    

 

 

Ies clubs font les prélèvements sur place, mais surement pas les analyses, je ne pense pas que tous les clubs de foot et de rubgy pro est monté un mini labo dans leur centre d'entrainement, donc techniquement non comme tu dis les joueurs ne passent pas devant les gens, mais leurs échantillons par paquet de douze journaliers, il y a des chances

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

28:44 "il y a une manière très simple de simplifier les choses : dans les lieux clos, quels qu'ils soient on met le masque, et dans les lieux non clos quels qu'ils soient on ne met pas le masque. De toute façon on ne met pas le masque en terrasse et on met le masque dans les rues passantes juste à côté des terrasses (...) Moi je ne peux pas comprendre".

C'est simple :

"On met le masque dans les espaces ouverts s'il y a des gens à proximité, donc dans la rue et aux terrasses des restaurants. Ah zut on peut pas manger avec un masque. Bon OK on va faire une exception mais juste pour ceux qui mangent, pas pour ceux qui se promènent."

Visiblement même un titre de professeur n'est pas suffisant pour comprendre ça. Arrêtez de vivre dans un monde en noir et blanc, dangereux / pas dangereux, utile / inutile...

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

David Pujadas sur le changement dans les indicateurs de couleur sur la carte :

13:16 On a oublié de nous dire que les indicateurs n'étaient plus du tout les mêmes. À gauche, la carte qui nous est présentée ce matin, c'est le nombre de contaminations. À droite, la carte qu'on nous présentait tous les jours il y a trois mois, c'était pas du tout le nombre de contaminations. C'était trois indicateurs dont on nous disait qu'ils étaient essentiels et qui avaient trait I) aux entrées à l'hôpital, II) aux entrées en réanimation, et III) à la capacité de test. Donc aujourd'hui, sans rien dire, on nous indique que 21 départements sont passés dans le rouge, sauf que l'échelle a complètement changé. Si on reprend les mêmes indicateurs, on aurait exactement la même carte, la même carte verte.

Ça ne me choque pas. La carte précédente, faute de tests suffisants, s'appuyait sur les indicateurs disponibles. Si la nouvelle s'appuie sur les cas positifs/nombre de tests, ça m'apparait beaucoup plus pro-actif et donc bien mieux. 

 

Il y a 1 heure, kalligator a dit :

Concernant la plainte concernant Raoult il faut voir les liens existant entre les plaignants et l'industrie pharma.

Pourquoi ? L'HCQ + AZ est contre indiqué par la DGS pour le traitement du Covid, et ce bien avant que cette plainte soit déposée. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Cool Hand a dit :

Ça ne me choque pas. La carte précédente, faute de tests suffisants, s'appuyait sur les indicateurs disponibles. Si la nouvelle s'appuie sur les cas positifs/nombre de tests, ça m'apparait beaucoup plus pro-actif et donc bien mieux. 

 

Pourquoi ? L'HCQ + AZ est contre indiqué par la DGS pour le traitement du Covid, et ce bien avant que cette plainte soit déposée. Le problè

Le problème est lié au manquement à la déontologie sur 9 points : Promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été démontrée, diffusion de fausses informations, manquements au devoir de confraternité ou encore réalisation d’essais cliniques à la limite de la légalité. (je cite LeMonde, il en manque une paire)

il y a 36 minutes, kalligator a dit :

Voir l'article d'Agoravox sur le sujet, ils parlent de tentative d'intimidation.

De la m***e

Et on reviens à la charge avec l'accusation de collusion par financement big Pharma

On pourrait avoir le sponsoring des études de l'IHU toutes cosignées par Raoult, parceque là, on va se marrer

 

tiens , sur le site même de l'IHU : Des partenaires privés font également partie du projet parmi les plus grandes industries nationales dans le domaine des maladies infectieuses et de la microbiologie (Institut Mérieux, Sanofi Aventis, Cerba European Lab, IRT Lyon, Qiagen) mais aussi des entreprises locorégionales  (Galderma, Consortium MediHandtrace, I2a) ainsi que le Crédit Coopératif, qui soutenait déjà la Fondation Infectiopôle Sud, et la Caisse d’Epargne CEPAC.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Akhilleus a dit :

Le problème est lié au manquement à la déontologie sur 9 points : Promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été démontrée, diffusion de fausses informations, manquements au devoir de confraternité ou encore réalisation d’essais cliniques à la limite de la légalité. (je cite LeMonde, il en manque une paire)

J'ai bien compris. Mon message visait à répondre au propos complotiste d'éventuels liens d'intérêts entre les plaignants et Big Pharma (or, le traitement de Raoult étant d'ores et déjà contre indiqué par la DGS, Big Pharma n'avait pas besoin de cette plainte).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Delbareth a dit :

C'est simple :

"On met le masque dans les espaces ouverts s'il y a des gens à proximité, donc dans la rue et aux terrasses des restaurants. Ah zut on peut pas manger avec un masque. Bon OK on va faire une exception mais juste pour ceux qui mangent, pas pour ceux qui se promènent."

Visiblement même un titre de professeur n'est pas suffisant pour comprendre ça. Arrêtez de vivre dans un monde en noir et blanc, dangereux / pas dangereux, utile / inutile...

Je peux comprendre que la science et la compréhension évoluent, que ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui (et le sera de nouveau demain), mais pitié, pas de physique quantique.  Donc qu'on m'explique clairement les choses et que l'on cesse de me prendre pour un enfant irresponsable incapable de comprendre autrement qu'à coup de chlague. 

 

Et je me pose les mêmes questions que le monsieur, même si je veux bien appliquer les consignes en attendant de bonnes explications 

Edited by rendbo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, rendbo a dit :

Je peux comprendre que la science et la compréhension évoluent, que ce qui était vrai hier ne l'est plus aujourd'hui (et le sera de nouveau demain), mais pitié, pas de physique quantique.  Donc qu'on m'explique clairement les choses et que l'on cesse de me prendre pour un enfant irresponsable incapable de comprendre autrement qu'à coup de chlague. 

Et je me pose les mêmes questions que le monsieur, même si je veux bien appliquer les consignes en attendant de bonnes explications 

En terrasse on peut lâcher le masque parce que sinon c'est le bar qui meurt... :combatc:

C'est un compromis, comme le fait d'autoriser les coureurs à pieds à cracher leurs poumons sur les piétons masqués, de tolérer que les fumeurs fument. Le - petit - soucis des pouvoirs publics, c'est la passion d'une frange considérable de la population pour la provoc' et pour le test des limites, doublé de vapeurs à l'idée que la Règle et la Loi puisse être imprécises à dessein. Du coup il faut pouvoir mettre des prunes (les sels, les sels !), édicter des règles, et du coup des règles qui tiennent compte des compromis, des cas particuliers, et qui fassent preuve d'un minimum de subtilité.

Sauf que ça, ni madame Michu ni le trouffion lambda n'en veulent pas : faut qu'ça soit clair ! Simple ! Net ! Taillé carré comme la moustache de Pledzy-Gladz ! Mais comment faire quand on doit ménager le limonadier, le sportif, le môme qui veut bouger, sa maîtresse comme ses parents, toute l'industrie du tourisme, qu'on se doute qu'il y a des phénomènes de seuils (charge virale ?) mais qu'ils ne sont pas quantifiables simplement, etc, etc...

Enfin bref : la quadrature du cercle...

On pourrait tenter une règle simple : sauf chez vous, portez un masque dès que vous le pouvez et que vous croisez du monde. Donc : pour boire une bière, masque impossible, dans la pampa : pas besoin de masque.
Flou à souhait... Ca ne va pas être simple pour les prunes.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est sur c'est que le masque pendant les cours ça ne va pas passer la semaine ... c'est déjà un bordel monstre ... tout un tas d’élèves ne le supportent pas toute la journée.

---

Accessoirement ils ne comprennent pas qu'au restaurant, au cinéma etc. il peuvent enlever le masque une fois assis ... et pas en classe.

11 hours ago, Akhilleus said:

Et on reviens à la charge avec l'accusation de collusion par financement big Pharma

Il y en a qui accusait Durex d'avoir créer le sida pour vendre des capotes ... à partir de là ... tout les complotismes et les manoeuvre d’intérêt sont permises.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, g4lly a dit :

Ce qui est sur c'est que le masque pendant les cours ça ne va pas passer la semaine ... c'est déjà un bordel monstre ... tout un tas d’élèves ne le supportent pas toute la journée.

Dans les bureaux ça va mais en classe non ? Les pauvres choupinous... Ca se plaint, oh oui !..

Je dois avouer qu'il y a une franche différence de confort entre les masques jetables et les faits-maison, au bénéfice des premiers.

(et encore : on a amélioré les seconds en rajoutant un petit fil métalique enrobé de plastique permettant de mieux épouser la forme du nez, et de minimiser la buée sur les lunettes.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
9 minutes ago, Boule75 said:

Dans les bureaux ça va mais en classe non ? Les pauvres choupinous... Ca se plaint, oh oui !..

Le probleme c'est qu'il y en a plein qui font des malaises une fois l'infirmerie pleine et des mecs se pointant tous avec des certificats médicaux de contre indication au port du masque ... ça va être vite fait.

Va faire un tour dans ton asso de parent d’élève du coin tu vas vite comprendre le probleme...

Dans les bureaux personnes ne porte le masque ... pour ceux qui y vont encore ils se débrouillent pour être tout seul dans leur bureau et/ou aérer largement.

... à la limite dans les établissement sanitaire, médico, et certain médico-socio ... mais en dehors c'est mort.

Étrangement moi on me réclame des masques fait maison car les miens sont bien plus "respirant" et moins puant que les masque en "jetable" ...

Pour la buée sur les lunettes rien n'y fait ...

Le pire c'est pour les malentendant qui lisent sur les lèvres c'est un supplice cette situation ...

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, g4lly a dit :

Dans les bureaux personnes ne porte le masque ... pour ceux qui y vont encore ils se débrouillent pour être tout seul dans leur bureau et/ou aérer largement.

Dans le mien, jusqu'à lundi c'était masque dès que l'on n'était pas assis devant son écran, les différents poste de travail étant séparés par des petits cache vue (ou des petites parois en plexy). Dans la théorie, même devant la machine à café c'était avec masque (que l'on détache d'un coté au moment de boire sa gorgée). Par contre il y a toujours trop de gens qui le porte en pensant que le nez n'est pas relié à la bouche, le tout aux poumons.

Depuis mardi, c'est masque tout le temps. Pour la médecine du travail, le fait d'être immobile dans un même espace créé dans la pièce à la longue un "nuage" potentiellement contaminé. La faute aux ventilations pas forcément allumée, et aux fenêtre qui ne s'ouvrent pas pour cause de... (de peur de suicide ou d'objet jeté par la fenêtre ?) 

A cela s'ajoute maintenant la règle des cas contacts : toute personne qui a été en contact 15 minutes avec une personne supectée d'avoir le COVID dans les trois jours où se manifestent des symptômes est renvoyée à la maison pour du télétravail en attendant le résultat des tests. Si résultats négatifs, alors on retourne tous au bureau, et si cas positif, alors les personnes "cas contact" sont en télétravail/quarantaine 14 jours avec test à la clef (7 jours si envie, 14 jours obligatoire). La grosse désorganisation dans les équipes... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,548
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Drul
    Newest Member
    Drul
    Joined
  • Forum Statistics

    21,044
    Total Topics
    1,365,234
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries