Recommended Posts

à l’instant, Wallaby a dit :

Pardon, mon orthographe a déraillé. Je te présente mes plus plates excuses.

T'excuse même pas ! si ton orthographe a deraillé, la mienne est actuellement en voyage entre Jupiter et Saturne !!!!

:bloblaugh:

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, kalligator a dit :

J'ai l'impression que ça patauge sévère dans les hautes sphères presqu'autant qu'en février mars. Pourquoi pas de test salivaire Wallaby ?

par ce qu'il me semble qu'ils ne sont pas validé par les autorités

pour en revenir au test, je vous transmets l’expérience de ma femme qui bosse dans l'encadrement du labo de l'hopital st joseph à marseille :

- pour faire face à la montée des tests, ils ont mis en place au mois d'aout une centre de depistage, en dehors du labo dans un parking de l'hopital, en gros ils prennent 200 premieres personnes externes qui viennent se faire tester sans ordo, ils gardent une capacité de test entre 50 et 100 pour les patients qui doivent subir une intervention et le personnel medical et hospitalier (pour eux ils ont du faire une autre lieu de prélèvement car les gens ne comprenaient que le personnel hospitalier avait la priorité et leur passer devant) pourquoi si peu de test journalier ?

1 ils veulent rendre les resultats en 24 h et ils y arrivent du coup

2 car la machine qui sert à faire les tests pcr sert aussi à faire les charges virales hiv et autres hépatites et ce sont à chaque fois des cycles de 3heures (et ça c'est aussi important que le covid niveau résultat)

L'hopital a commandé une 2eme machine (qui arrive en principe d'ici fin septembre) , une fois reçu, ils vont pouvoir tester 600 personnes externes jour avec resultat sous 24h.

évidemment comme partout, beaucoup de gens viennent se faire tester car ils doivent prendre l'avion ou pour se faire tester, tu comprends c'est gratuit...

  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les test salivaires groupés, il va falloir prendre des décisions très vite. 
Je rappel qu'aux dernières nouvelle, on avait un taux de positivité proche de 6.5%. Soit plus de un cas positif sur vingt en moyenne.

Donc le protocole qui consiste à mélanger la salive de 20 personnes, ca va juste être un sacré bordel s'il fallait faire repasser à chaque fois les patients.

Ou alors on pensait plutôt à faire passer le test à toute la population française mais la encore, ca sera le bordel puisqu'on va en trouver beaucoup trop pour que ca soit analysé plus en détail.

Bref, ca aurai pu etre une solution interessante il y a 2 mois mains maintenant, ca sera impossible à mettre en place

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, koojisensei2 a dit :

Pour les test salivaires groupés, il va falloir prendre des décisions très vite. 
Je rappel qu'aux dernières nouvelle, on avait un taux de positivité proche de 6.5%. Soit plus de un cas positif sur vingt en moyenne.

Donc le protocole qui consiste à mélanger la salive de 20 personnes, ca va juste être un sacré bordel s'il fallait faire repasser à chaque fois les patients.

Ou alors on pensait plutôt à faire passer le test à toute la population française mais la encore, ca sera le bordel puisqu'on va en trouver beaucoup trop pour que ca soit analysé plus en détail.

Bref, ca aurai pu etre une solution interessante il y a 2 mois mains maintenant, ca sera impossible à mettre en place

Si le taux de positivité est trop élevé, rien n'empêche de ne prendre la salive que de 10 personnes.

Et puis, si c'est un test "simple", tu pourrai tester des gens qui ne seraient jamais allé faire un test PCR. Par exemple toutes les personnes d'une même boite...

D'ailleurs, quelqu'un a une idée du temps de réponse (hors surcharge ou dysfonctionnement) de ce test salivaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Delbareth a dit :

Si le taux de positivité est trop élevé, rien n'empêche de ne prendre la salive que de 10 personnes.

Et puis, si c'est un test "simple", tu pourrai tester des gens qui ne seraient jamais allé faire un test PCR. Par exemple toutes les personnes d'une même boite...

D'ailleurs, quelqu'un a une idée du temps de réponse (hors surcharge ou dysfonctionnement) de ce test salivaire ?

Justement, même avec des groupes de 10 personnes, on aurai encore la moitié des test qui seront positif. Et il faudra refaire les tests pour ces gens la. 

Et cela s'aggrave rapidement donc s'il faut au final faire des groupes de 3-4 personnes, je pense qu'on perdra beaucoup d'intérêt.

Et faire passer plus de personne au test n'est pas faisable avec autant de cas comme je l'ai indiqué. Nous avons une incidence de 130 pour 100 000 hab en iles de france mais ce ne sont pas des chiffres fiables.

Certains spécialiste nous parle d'un nombre réel de cas 5 x supérieurs. Si c'est exact, cela qui ferai monter ce chiffre à 650 cas réel sur 100 000. Si on le mets dans des groupes de 10 personnes, il faudra faire grosso modo 650 0000 test rien que pour la région parisienne et environs 1 000 000 de tests par jour en France

Edited by koojisensei2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou alors on peut prendre plusieurs échantillons par personne. On fait un test à 20, si positif on fait quatre test à 5, et pour les sous-groupes positifs on fait des tests individuels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Kelkin a dit :

Ou alors on peut prendre plusieurs échantillons par personne. On fait un test à 20, si positif on fait quatre test à 5, et pour les sous-groupes positifs on fait des tests individuels.

Ou sinon, on additionne juste ces test à l'autre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L’Assemblée générale plaide pour une action globale et coordonnée face à la pandémie de Covid-19

https://news.un.org/fr/story/2020/09/1077072

Citation

11 septembre 2020

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté vendredi une résolution dans laquelle elle plaide une nouvelle fois pour une action globale et coordonnée face à la pandémie de Covid-19.

Le texte de la résolution soumis par le Président de l’Assemblée générale a été adopté par 169 voix pour, 2 voix contre (Etats-Unis et Israël) et 2 abstentions (Ukraine et Hongrie).

Dans un tweet, le Président de l’Assemblée générale, Tijjani Muhammad-Bande, s’est félicité de l’adoption de cette résolution, « un texte puissant et ambitieux qui reflète la volonté collective des États membres de relever ce défi sans précédent en tant que nations unies ». « Les négociations ont été intenses mais la coopération a prévalu », a-t-il ajouté.

Dans cette résolution, les Etats membres des Nations Unies réaffirment leur « attachement à la coopération internationale, au multilatéralisme et à la solidarité à tous les niveaux, comme la seule voie possible à emprunter pour réagir efficacement aux crises mondiales telles que la pandémie de Covid-19 et à leurs conséquences ».

Ils reconnaissentt le rôle moteur crucial de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le rôle fondamental du système des Nations Unies dans la mobilisation et la coordination de l’action mondiale menée contre la pandémie, ainsi que les efforts essentiels que déploient les États membres à cet égard.

Dans sa résolution, l’Assemblée générale demande que « la coopération et la solidarité internationales soient renforcées en vue de contenir, d’atténuer et de vaincre la pandémie et ses conséquences ».

Par ailleurs, le texte engage les États membres, « auxquels il incombe au premier chef de lutter contre la discrimination et le discours de haine, et toutes les parties prenantes, y compris les dirigeants politiques et chefs religieux, à promouvoir l’inclusion et l’unité dans les mesures prises pour lutter contre la pandémie de Covid-19 et à prévenir, dénoncer et combattre vigoureusement le racisme, la xénophobie, le discours de haine, la violence, la discrimination, y compris celle fondée sur l’âge ».

Respecter les droits humains

L’Assemblée générale exhorte les États à faire en sorte que tous les droits humains soient respectés, protégés et réalisés durant la lutte contre la pandémie et que leurs actions visant à combattre la Covid-19 soient pleinement conformes à leurs obligations et engagements en matière de droits de l’homme.

S’agissant des conséquences économiques et sociales immédiates de la pandémie, l’Assemblée générale invite les États membres et les autres parties prenantes concernées à adopter, de façon résolue, des « mesures audacieuses et concertées » pour faire face à ces conséquences, « tout en s’efforçant de se remettre sur la bonne voie pour réaliser les objectifs de développement durable ». 

La résolution demande aussi instamment aux États membres de tenir compte du climat et de l’environnement dans les mesures de relance liées à la Covid-19, « notamment en alignant les investissements et les politiques nationales sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030, l’Accord de Paris et l’objectif ultime de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, en inversant le processus de perte de biodiversité et en renforçant les mesures qui réduisent les émissions et améliorent à la fois la résilience et l’efficacité », comme par exemple l’augmentation de la part mondiale des énergies renouvelables.

Pourquoi contre ? Pourquoi les USA et l’Israël ?

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certainement pour le soutien à l,'OMS et à l,'accord de Paris

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Pfff une "scientifique" qui travaille a Hong Kong et qui aurai des preuves depuis décembre dernier sur ce qui se passe à Wuhan d'après elle.

Ça faut déjà un moment qu'elle fait le tour des plateaux TV américaines. Et ça fait un moment qu'elle dit avoir les preuves.

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.morgenpost.de/politik/article230387516/Coronavirus-Todeszahlen-wird-Corona-schwaecher-Analyse.html (12 septembre 2020)

En Espagne, cet été, l'âge moyen des personnes infectées est passé de plus de 60 ans à moins de 40 ans, et la majorité des personnes souffrant actuellement de corona sont en meilleure santé et ont moins de maladies concomitantes.

Selon les données du RKI [pour l'Allemagne], l'âge moyen des cas de Covid 19 nouvellement enregistrés est tombé à une valeur moyenne de 33 ans au cours des dernières semaines - contrairement au début de la pandémie, où l'âge moyen des personnes nouvellement infectées était supérieur à 50 ans.

    L'une des raisons en est la meilleure protection des groupes à risque, d'une part.
    D'autre part, les jeunes sont plus enclins à prendre des risques lorsqu'ils voyagent et font la fête.
    Cependant, comme les jeunes tombent moins souvent gravement malades, la nouvelle augmentation du nombre d'infections ne se traduit pas par un nombre plus élevé de décès.

Edited by Wallaby

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lepoint.fr/europe/coronavirus-l-espagne-submergee-par-la-deuxieme-vague-12-09-2020-2391560_2626.php

Si l'Espagne arrive dans de si mauvaises conditions pour affronter la deuxième vague, c'est essentiellement par ce qu'elle a mal anticipé. C'est la conviction du physicien et chercheur Alex Arenas, expert en modèles mathématiques, de l'université Rovira y Virgili : « D'une manière générale, toutes les décisions prises par nos gouvernants, aussi bien ceux du pouvoir central que des régions, sont insuffisantes et surtout tardives. Le travail n'a pas été réalisé en été, on n'a pas embauché suffisamment de rastreadores (ceux qui dépistent les porteurs du virus), on n'a pas fait suffisamment de tests PCR massifs afin d'arriver à une incidence faible au moment du redémarrage de l'économie. Si bien que d'ici peu, il va peut-être falloir détricoter ce qui a été avancé : l'ouverture des lycées et collèges, des entreprises, de pans de l'économie… Il va sûrement falloir aussi accroître les restrictions dans les commerces, les lieux publics… ».

Pour autant, le retour à un scénario comme au printemps est-il réellement envisageable ? « Personnellement, je n'y crois pas, poursuit Pedro Gullón. On observera sûrement des fortes limitations dans les activités, voire le caractère obligatoire du télétravail, mais une fermeture drastique assènerait un coup trop fort à l'économie. »

https://www.telegraph.co.uk/news/2020/09/12/spain-cant-stop-partying-late-night-discos-sauna-socials-pushing/

Malgré les mises en garde des autorités pour qu'elles mettent un frein à un comportement social expansif, la police de Madrid a arrêté et condamné à une amende, aux premières heures du jeudi, 73 personnes qui avaient contourné l'interdiction des discothèques nocturnes en faisant la fête dans un sauna en sous-sol du principal quartier d'affaires de la capitale. Personne ne portait de masque facial.

Le week-end dernier, à quelques pâtés de maisons de là, 75 personnes ont été prises dans un local sans licence fonctionnant comme un bar et un bordel, défiant ouvertement les ordres du gouvernement espagnol de fermer les bordels.

La ville est l'un des endroits les plus touchés d'Espagne, les hôpitaux enregistrant une augmentation alarmante des admissions.

Le gouvernement a lancé cette semaine une campagne visant à dissuader les jeunes de minimiser le danger de Covid. La vidéo en noir et blanc, intitulée #EstoNoEsUnJuego (#ThisIsNotAGame), juxtapose des jeunes gens se rassemblant pour boire dans la rue et des images de personnes hospitalisées, pour finir avec un cercueil moins que subtil sur un brancard.

L'explosion de la vie nocturne espagnole a été ciblée par les autorités espagnoles comme l'une des causes principales de la hausse des cas de coronavirus en juillet et août, ce qui a conduit à un accord national entre le gouvernement central et les gouvernements régionaux pour fermer tous les bars au plus tard à 1 heure du matin, les dernières commandes étant passées à minuit.  

Mais la fête ne se déroule pas souvent dans un établissement ordinaire en Espagne, où un grand nombre de jeunes ont tendance à se rassembler pour des rassemblements de beuverie en plein air appelés "botellones" ou raves.

Le dernier week-end d'août, la police a dispersé une fête de plus de 100 personnes sur la plage de Valdevaqueros, près de Tarifa. 300 personnes ont vu leur botellón interrompu dans la ville de Benimaclet, tandis que 160 ont été prises en train de profiter d'une rave dans un entrepôt de la zone portuaire de Barcelone.

"Il est vrai que nous avons un comportement social plus interactif que d'autres pays. Presque rien ne peut être célébré en Espagne si ce n'est dans un grand groupe", déclare Ildefonso Hernández, professeur de santé publique à l'université Miguel Hernández d'Alicante.

"Le nombre de réunions que les gens ont est très élevé, la vie familiale est très active, et nous constatons qu'un grand nombre de foyers sont causés par des occasions familiales".

Les réunions sociales, y compris les événements familiaux, ont été limitées par plusieurs régions, dont Madrid et la Catalogne, à 10 personnes, tandis que Murcie est la plus stricte avec un maximum de six personnes.

Les chiffres du ministère espagnol de la santé montrent qu'environ 25 % des nouveaux cas sont constatés chez les personnes âgées de 15 à 29 ans, ce qui explique en partie, outre les niveaux de détection plus élevés, que le taux de mortalité ne soit que de 0,6 %, moins de 5 % nécessitant un traitement hospitalier.

https://www.theguardian.com/world/2020/sep/13/weve-learned-how-we-need-to-act-spain-braces-for-second-wave-of-covid

La proportion de lits d'hôpitaux occupés par des patients atteints de Covid s'élève actuellement à 7,5% au niveau national, bien que le chiffre à Madrid soit presque trois fois plus élevé, à 18%.
Le nombre de décès reste lui aussi relativement stable. Vendredi soir, l'Espagne avait enregistré un total de 29 747 décès dus à des coronavirus, dont 241 au cours des sept jours précédents.

Pour le moment, dit García, les choses sont stables à l'hôpital [universitaire Infanta Cristina de Parla], les admissions de Covid reflétant les sorties quotidiennes. "C'est plutôt bien en situation de pandémie, car cela signifie que nous ne sommes pas débordés", dit-il. Mais le personnel médical est encore fatigué de ses efforts au printemps et redoute la perspective d'un nouvel assaut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

CGTN vient de publier un documentaire de près de deux heures sur la lutte de l'épidémie en Chine. J'ai commencé à peine la 1ère partie donc je ne sais pas ce que ça vaut, vous me direz.

1ère partie :

 

 

2ème partie

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Henri K., étant polyglotte pourrais-tu nous dire si les sous-titres sont précis et que la traduction est correcte ?

N'étant pas sinophone je voudrais savoir s'il peut exister des incohérences découlant de la traduction.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Chronos a dit :

@Henri K., étant polyglotte pourrais-tu nous dire si les sous-titres sont précis et que la traduction est correcte ?

N'étant pas sinophone je voudrais savoir s'il peut exister des incohérences découlant de la traduction.

J'en suis seulement à 12min18 de la 1ère partie du documentaire, so far everything semble être correctement traduit.

Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je savais qu'il y a un grand nombre de responsables et d'officiers de la ville de Wuhan et de la province du Hubei qui a été "délogé" par le gouvernement central, mais je n'ai jamais pu avoir le nombre exact.

Avec ce documentaire, en deuxième partie, on apprend que ce nombre est de 620, comprenant le préfet du Hubei et le maire de Wuhan. Je pense que leur carrière politique touche à sa fin.

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, koojisensei2 a dit :

Pfff une "scientifique" qui travaille a Hong Kong et qui aurai des preuves depuis décembre dernier sur ce qui se passe à Wuhan d'après elle.

Ça faut déjà un moment qu'elle fait le tour des plateaux TV américaines. Et ça fait un moment qu'elle dit avoir les preuves.

Je pense qu'elle va continuer.

A le dire.

 

Plus sérieusement, voici une tribune dans le JDD aujourd'hui

"Covid-19 : évitez les rassemblements privés" : l'appel de six médecins

Le médecin généraliste Jimmy Mohamed et cinq cosignataires* appellent dans cette tribune les Français à limiter les rassemblement privés et à se montrer plus vigilants face au regain de l'épidémie de Covid-19.

"Le virus circule de plus en plus vite. Enfin, c'est nous qui le faisons circuler car il n'a pas le pouvoir de se déplacer seul. Nous sommes à une nouvelle étape de l'épidémie : celle de sa diffusion. Nous perdons petit à petit la trace des nouvelles contaminations. Il reste probablement peu de temps pour agir collectivement. Nous avons beaucoup demandé aux Français, avec des mesures parfois difficiles à comprendre, en particulier à un moment où le virus semblait à son plus faible. Malgré cela, les indicateurs se dégradent et nous ne savons pas jusqu'où cela ira. L'indispensable masque est désormais obligatoire presque partout, et pourtant les contaminations progressent.

Aussi, après la joie des retrouvailles de l'été, il est temps de faire attention dans le milieu privé. Des contaminations ont lieu lors de réunions de famille ou d'amis. Nous comprenons qu'après une semaine difficile, vous ayez envie de profiter de vos proches le week-end. C'est malheureusement dans ces situations que vous risquez soit de contracter le virus, soit de le diffuser, car une des caractéristiques déroutantes du Sars-CoV-2 est la part importante des personnes asymptomatiques et contagieuses. À mesure que l'épidémie progresse, la probabilité d'être contaminé dans ces lieux clos augmente.

Vendredi, en Grande-Bretagne, la ville de Birmingham a interdit les rencontres entre amis et en famille. Nous, médecins, ne sommes pas dans l'injonction. Mais il faut prendre soin les uns des autres et peut-être siffler la fin de la récréation. Évitez, autant que possible, les rassemblements privés. Plus une pièce est petite, plus elle contient de monde, moins elle est aérée, et plus vous augmentez les risques. Réduisez le nombre de personnes présentes dans le cadre privé. Si possible, reportez toute réunion. Sinon, portez un masque, comme au travail. Sans oublier la distanciation. Ces situations simples de la vie quotidienne sont à risque. Il est encore temps d'agir, tous ensemble."

* Cosignataires : Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille, directeur de la Fondation Alzheimer ; Anne-Claude Crémieux, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré ; Gilbert Deray, chef du service de néphrologie à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière ; Axel Kahn, généticien, président de la Ligue contre le cancer ; Bruno Megarbane, chef du service de réanimation à l'hôpital Lariboisière.

Je note que ces médecins ne sont que six certes, mais incluent des gens vraiment en position de savoir de quoi ils parlent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Je trouve cela un peu déprimant et négatif (on ne voit personne agir activement pour faire les bons gestes) par rapport à la communication coréenne :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Wallaby a dit :

Je trouve cela un peu déprimant et négatif (on ne voit personne agir activement pour faire les bons gestes) par rapport à la communication coréenne :

Ils font une communiquer au population en langue anglaise en Corée ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, koojisensei2 a dit :

Ils font une communiquer au population en langue anglaise en Corée ?

Voilà :

 

 

Et pour les adultes :

 

 

 

 

Edited by Wallaby
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.lci.fr/sante/en-direct-covid-19-ncov-pandemie-coronavirus-plus-de-7100-contaminations-supplementaires-30-900-deces-au-total-2161513.html

L'Autriche annonce ce dimanche, être entrée dans une "deuxième vague" de la pandémie de Covid-19 qui continue de se propager rapidement dans le monde, comme en République tchèque ou en France. Le pays a enregistré ce samedi près de 870 nouveaux cas, dont plus de la moitié à Vienne. 

Pour son chancelier Sebastian Kurz, le pays est "au début de la seconde vague" et dépassera bientôt les 1.000 nouveaux cas par jour. Ce dernier a appelé la population à respecter strictement les mesures anti-virus et à réduire au maximum les contacts. A partir de lundi, les masques, déjà obligatoires dans les supermarchés et les transports, le seront dans tous les magasins et tous les bâtiments publics. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,963
    Total Topics
    1,340,258
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries