Recommended Posts

il y a 57 minutes, pascal a dit :

Tout est question de formulation, je m'explique: parler d'impréparation c'est évident, tous les pays à commencer d'ailleurs par la Chine en ont été victimes. Désinvolture certainement pas ... je parlerais d'une absence de repères. Qui fin janvier envisageait la crise chinoise comme une pandémie mondiale ... une faible minorité de spécialistes et de mémoire aucun de ceux qui aujourd'hui ici comme ailleurs crient au loup.

La gestion des stocks a été "libéralisée" à l'initiative de certains décideurs après H1N1 c'est un vrai problème, tout comme l'est la vision commerciale de ce qui doit toujours relever de la réserve stratégique.

La létalité réelle du virus en %, elle inconnue pour la bonne raison qu'on ne sait pas combien de personnes se baladent avec le corona ... d'ailleurs à ce propos pour en discuter tous les jours avec quelqu'un de la partie les protocoles de certains tests ici comme partout dans le monde laissent à penser que ceux-ci peuvent, s'ils sont réalisés dans certaines conditions, être d'une efficacité douteuse voir sujette à caution tant par la technique du prélèvement en elle même que du fait de la chaîne logistique amenant ce prélèvement au labo de test. Alors s'il vous plaît arrêtez de nous balancer des chiffres qui ne veulent souvent rien dire.

Ce matin à 10 h 13 on en était grosso merdo à 10 000 morts dans le monde pour un phénomène apparu en décembre soit il y a ... déjà presque 4 mois et qui touche de manière avérée 250 000 personnes. çà devrait nous inviter à une certaine retenue.

Enfin les attitudes personnelles ... on en revient toujours au même point. Ce genre de lutte révèle l'efficacité des organisations autoritaires ... et des sociétés habituées à ce style de fonctionnement la Chine en est un exemple marquant. C'est à ce type d'organisation et de mobilisation que la Chine se doit aujourd'hui de contenir l'épidémie. C'est en cela que son exemple ne peut être et n'est pas suivi ailleurs.

Avant de critiquer les dirigeants regardons bien ce que nous nous faisons à notre niveaux après on en rediscutera, regardons ce que nous sommes prêts en temps normal à accepter au quotidien. J'en parle avec un certain bonheur sur un forum où en temps normal pour beaucoup hormis les crédits de la Défense et de la sécurité rien ne compte vraiment ...

Moi j'ai une pensée pour les britishes et les noeux landais qui vont revisiter le darwinisme à grande échelle.

De ce cote aller regarder les points de situations journaliers du ministère de la santé permet déjà d'avoir des informations sans tout le buzz anxiogène de beaucoup de médias et commentateurs en herbe. C'est presque reposant.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, christophe 38 a dit :

bonjour

 

 

je ne rale pas (avec le sourire), mais je fronce les sourcils.

Je prefererai que l'on parle en nombre plutot qu'en pourcentage :

Sur Mayotte, jusqu'à vendredi dernier, nous n'en avions aucun ; vendredi, 1

lundi, 3, ou 300 % ...................mais, c'est énorme ma bonne Lucette, cette explosion...

jeudi, hier, un 4ème, soit 25% de plus que la veille, ou 400% de plus que la semaine précédente...

et ce matin, 2 cas de plus, 50% d'augmentation depuis la veille...

Bref, 6 cas officiellement décomptés, mais, 600% en une semaine et une explosion, en pourcentage, tous les jours ou presque

mais, en valeur absolue, 6 sur 250 000 habitants selon certaines sources et sur 550 000 selon d'autres...

ou alors, 0.9 pour 100 000 personnes...

 

je relativise... (surtout que dans le nombre, les hospitalisés sont 1 ou 2 ; ce qui veut dire que ceux qui sont à domicile ne sont pas en urgence vitale)

 

C'est le problème des "bas de courbe" pour les épidemies. Ce n'est pas très lisible, et à ces niveaux là l'exponentialité n'est pas très lisible.

Mais maintenant on a assez de datas pour savoir la suite.

015b02e8-6a17-11ea-800d-da70cff6e4d3?fit

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Fusilier a dit :

Faut arrêter de diffuser des bêtises. En France,  les gens malades sont testés. Par conséquent on sait de quoi ils meurent

Il faut dire ça à la presse

"Sans compter que, faute de tests post-mortem en France, il est impossible d’imputer ces décès au coronavirus (contrairement à l’Italie où ces tests post-mortem sont pratiqués, ce qui explique aussi le nombre élevé de victimes officielles du Covid-19)."

https://www.estrepublicain.fr/edition-besancon/2020/03/19/ehpad-de-thise-l-emotion-des-familles-apres-les-onze-deces-de-pensionnaires?utm_source=kwanko&utm_medium=contextual targeting&utm_campaign=OPECO_AUTOMNE&utm_content=462219

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention echelle log biensur.

On a une lueur d'espoir que l'Italy sorte de l'exponentielle (donc linéaire en courbe log) et viennent parralléliser la Chine à partir de maintenant.

à l’instant, Zalmox a dit :

Il faut dire ça à la presse

"Sans compter que, faute de tests post-mortem en France, il est impossible d’imputer ces décès au coronavirus (contrairement à l’Italie où ces tests post-mortem sont pratiqués, ce qui explique aussi le nombre élevé de victimes officielles du Covid-19)."

https://www.estrepublicain.fr/edition-besancon/2020/03/19/ehpad-de-thise-l-emotion-des-familles-apres-les-onze-deces-de-pensionnaires?utm_source=kwanko&utm_medium=contextual targeting&utm_campaign=OPECO_AUTOMNE&utm_content=462219

 

Oui enfin, si d'un coup les urgences croulent sous les detresses respiratoires avec 2 ou 3 fois plus de cas qu'à l'accoutumé il est assez facilte d'estimer la part de surmortalité. D'autant plus que la grippe est suivi par le réseau sentinelle :

 

https://websenti.u707.jussieu.fr/sentiweb/

 

Citation

En France métropolitaine, la semaine dernière (2020s11), le taux d’incidence des cas de syndromes grippaux vus en consultation de médecine générale a été estimé à 176 cas pour 100 000 habitants (IC 95% [159 ; 193]).

Au niveau régional, les taux d’incidence les plus élevés ont été observés en : Occitanie (300 [233 ; 367]), Grand Est (255 [189 ; 321]) et Auvergne-Rhône-Alpes (227 [172 ; 282]).

En semaine 2020s11, parmi les cas de syndromes grippaux vus par les médecins Sentinelles, 39 prélèvements naso-pharyngés ont été testés pour le virus SARS-CoV-2 (Covid-19) et les virus grippaux. Parmi ces prélèvements, 2 (5,1%) étaient positifs pour le SARS-CoV-2 et 18 (46,2%) pour un virus grippal (8 virus de type A et 10 virus de type B).

Conclusions du groupe de travail pour la surveillance de la grippe en France métropolitaine :
- Pic épidémique de la grippe passé pour la majorité des régions métropolitaines entre la semaine 05 et la semaine 08, suivi par une tendance à la diminution
- Augmentation des indicateurs de surveillance des syndromes grippaux en semaine 11 dans la majorité des régions métropolitaines
- Evolution récente des indicateurs de l’activité grippale probablement liée à l’épidémie de COVID-19 en France métropolitaine
- Fin de la surveillance de la grippe saisonnière cette semaine
- Démarrage d’une surveillance spécifique du COVID-19 en semaine 12

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Zalmox a dit :

Il faut dire ça à la presse

En Fr  Si les gens sont en soins intensifs, voir simplement hospitalisés, ils ont été testés,  ça ne serais-ce que pour adapter le traitement, donc on sait s'ils sont porteurs du virus ou pas. Le faire post mortem a quel intérêt, mesurer la charge virale?  Je veux bien que certains décès hors circuit hospitalier échappent à ces tests. Mais ça représente quoi sur le total? 

Sur la pratique italienne, j'ignore les raisons.  Mais, on peut poser comme hypothèse qu'étant donné la saturation de leurs services, des gens meurent faute de prise en charge,  qu'ils veuillent savoir après,  cela a peut-être un intérêt  statistique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pascal a dit :

La létalité réelle du virus en %, elle inconnue pour la bonne raison qu'on ne sait pas combien de personnes se baladent avec le corona ... d'ailleurs à ce propos pour en discuter tous les jours avec quelqu'un de la partie les protocoles de certains tests ici comme partout dans le monde laissent à penser que ceux-ci peuvent, s'ils sont réalisés dans certaines conditions, être d'une efficacité douteuse voir sujette à caution tant par la technique du prélèvement en elle même que du fait de la chaîne logistique amenant ce prélèvement au labo de test. Alors s'il vous plaît arrêtez de nous balancer des chiffres qui ne veulent souvent rien dire.

Oui, tu as raison mais par saturation des services concernés à la sortie ça fera combien ?
La priorité absolue est bien de limiter la propagation avant de tenter de l'endiguer avec le moins de décès possible !
Là, c'est la phase "gagner du temps", l'identification de la source dans le processus de contamination en amont est devenu au minimum problématique.

Il y a 1 heure, Fusilier a dit :

Faut arrêter de diffuser des bêtises. En France,  les gens malades sont testés. Par conséquent on sait de quoi ils meurent

 

Je peste car ma fille m'a appelé ce matin pour me préciser qu'elle tousse et a de la fièvre.
Elle bosse au sein du laboratoire d'un grand hôpital bien connu et un de leur collègue a été testé positif en début de semaine.
Malgré ça, elle et toute son équipe ont subit la pénurie de masque toute la semaine, alors qu'ils traitent des cas de covid-19.
L'encadrement ne semblait pas traumatisé  par la situation (j'espère qu'ils auront aussi des comptes à rendre)!
Des tests, il n'y en a plus, en attente de renouvellement, donc on en sait strictement rien, à suivre !
 

  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 27 minutes, MIC_A a dit :

Oui, tu as raison mais par saturation des services concernés à la sortie ça fera combien ?
La priorité absolue est bien de limiter la propagation avant de tenter de l'endiguer avec le moins de décès possible !
Là, c'est la phase "gagner du temps", l'identification de la source dans le processus de contamination en amont est devenu au minimum problématique.

Je peste car ma fille m'a appelé ce matin pour me préciser qu'elle tousse et a de la fièvre.
Elle bosse au sein du laboratoire d'un grand hôpital bien connu et un de leur collègue a été testé positif en début de semaine.
Malgré ça, elle et toute son équipe ont subit la pénurie de masque toute la semaine, alors qu'ils traitent des cas de covid-19.
L'encadrement ne semblait pas traumatisé  par la situation (j'espère qu'ils auront aussi des comptes à rendre)!
Des tests, il n'y en a plus, en attente de renouvellement, donc on en sait strictement rien, à suivre !
 

Je comprend l'anxiete de ne pas avoir de reponse. Mais si elle n'est pas en contact avec le public, on peut comprendre qu'on lui demande de continuer a travailler si son etat le permet (dans la mesure ou son travail est surement critique, dans un labo hospitalier). Je ne comprend pas par contre dans le cadre ou elle est un patient suspect voir fortement suspect qu'elle n'ai pas elle au moins un masque, afin de proteger les collegues avec lesquels elle bosse.

Bon courage a elle (et a toi. pas facile de ne pouvoir que rester a attendre quand ses proches sont concernés.) (et ca vient de la part de quelqu'un qui bien que medecin est fermement convaincu que la mort de milions de personne est largement preferable a celle d'un de ses deux tresors)

Edited by Ben
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Remarque d’ordre générale sur la stratégie globale issue de l’expèrience de ce qui se passe chez moi:

Enormes difficultés à avancer du fait de grosses limitations informatiques et du confinement.

Pourquoi ne pas mettre LE PAQUET sur les tests, pour rendre la libre circulation à ceux qui sont déjà immunisés (on sait tester l’immunité?).

Avec une planification de ces tests évidemment, pat ordre de priorités pour rendre toute leur efficacité aux immunisés, quitte à les marquer (bracelé, attestation...)

Parce que là ça merde, on est pas suffisamment efficaces, inhibés par les contraintes de protection) alors qu’une fraction de la population doit être ops.

Je suppose qu’on va me repondre que les immunisés peuvent être porteurs. Mais s’ils ne rencontrent que des immunisés... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Hirondelle a dit :

Pourquoi ne pas mettre LE PAQUET sur les tests, pour rendre la libre circulation à ceux qui sont déjà immunisés (on sait tester l’immunité?).

Les gens guéris ne sont pas nécessairement immunisés, il existe déjà des cas de ré-infection.

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Henri K. a dit :

Les gens guéris ne sont pas nécessairement immunisés, il existe déjà des cas de ré-infection.

Henri K.

J'avais entendu parler d'un cas au japon, et j'esperai que c'etait un cas de mauvais diagnostic initial (genre faux positif)

Il y en a eu d'autre?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Dans les derniers "c dans l'air" que j'ai regardés il n'y avait plus que 3 personnes sur le plateau dont le présentateur et les 2 autres invités étaient chez eux par webcam interposée. Ce que je n'ai pas vu, c'est les masques.

Il n'y a pas que c'est "C dans l'air", il suffit de regarder LCI, France 24, ... Ils sont d'un mauvais exemple, en plus les invités sont plus ou moins les mêmes alors qu'ils peuvent discuter par skype ou autre sans venir sur le plateau TV ! Ce ne sont pas des exemples à prendre pour le confinement comme susmentionné. C'est pourquoi je les critique ouvertement !

 

Edited by Mani
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Henri K. a dit :

Les gens guéris ne sont pas nécessairement immunisés, il existe déjà des cas de ré-infection.

Henri K.

Ces cas de ré-infection ne peuvent-ils pas être "simplement" des tests erronés avant de déclarer les gens guéris ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Wallaby a dit :

Dans les derniers "c dans l'air" que j'ai regardés il n'y avait plus que 3 personnes sur le plateau dont le présentateur et les 2 autres invités étaient chez eux par webcam interposée. Ce que je n'ai pas vu, c'est les masques.

Sur Arte, le "28 minutes" est tout par téléconférence depuis quelques jours.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, Ben a dit :

Je comprend l'anxiete de ne pas avoir de reponse. Mais si elle n'est pas en contact avec le public, on peut comprendre qu'on lui demande de continuer a travailler si son etat le permet (dans la mesure ou son travail est surement critique, dans un labo hospitalier). Je ne comprend pas par contre dans le cadre ou elle est un patient suspect voir fortement suspect qu'elle n'ai pas elle au moins un masque, afin de proteger les collegues avec lesquels elle bosse.

Bon courage a elle (et a toi. pas facile de ne pouvoir que rester a attendre quand ses proches sont concernés.) (et ca vient de la part de quelqu'un qui bien que medecin est fermement convaincu que la mort de milions de personne est largement preferable a celle d'un de ses deux tresors)

Le contact, elle l'a lorsque elle se rends à son boulot qui du coup doit se réorganiser en équipes super restreintes pour assurer la continuité des analyses.
Là, en l'état comme il n'y à plus de tests, elle attends une confirmation mais ce qui est sûr c'est pour son collègue qui lui a été testé positif et on l'a laissé bosser sans protection pour les autres !
Le risque de voir toute son équipe touché est grand vu le degré de contagion de cette saloperie !

PS : Je n'irai pas jusqu'à préférer un million de morts (trop horrible) plutôt que la santé de ma fille mais je vois ce que tu veux dire.

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Ben a dit :

J'avais entendu parler d'un cas au japon, et j'esperai que c'etait un cas de mauvais diagnostic initial (genre faux positif)

Il y en a eu d'autre?

Côté Chine, à priori non, mais je ne sais pas interpréter les éléments correctement.

1) Un professeur en micro-organisme à l'Université de Hong Kong a indiqué dans son interview le 9 Mars dernier que les responsables chinois lui ont informé qu'il n'existe pas encore de cas confirmé de ré-infection. Mais la NHC n'exclut pas la possibilité de ré-infection (conférence du 31 Jan).

2) Les rumeurs parlent d'un cas ré-infecté en province du Jiangsu, mais ça vient d'un petit média local et pas confirmé par d'autres sources.

3) Il y a un document de recherche chinois publié sur bioRxiv le 15 Mars qui dit qu'une singe infecté et guéri ne peut pas être ré-infecté. la phrase exacte est, les primates ont subi 2 tests PCR avec résultat négatif et ont donc atteint la norme de "sortie", puis ils ont été ré-infectés avec la même "dose" (charge virale ?) de virus. La température corporelle a augmenté mais les tests PCR restent toujours négatifs, les virus ne se clonent plus et n'endommagent plus les poumons.

4) Dans le même document, il est précisé cependant que depuis le mois de Février, 14% de patients ayant quitté l'hôpital ont été re-contrôlé positif au PCR. Les chercheurs pensent alors que les patients étaient en fait des "faux négatifs", et non des cas de ré-infection. Les chercheurs conseillent alors d'ajouter les tests IgM/IgG dans les tests de sortie (ils sont déjà inclus dans le dépistage en Chine aujourd'hui, mais pas à la sortie).

Côté Corée du Sud, une patiente de 73 ans est sortie de l'hôpital le 22 Février, puis testé positif de nouveau le 28. Le CDC coréen pense que la ré-infection est due "à son âge et d'autres raisons". Je n'ai pas la suite de l'histoire.

@Akhilleus ?

Henri K.

Edited by Henri K.
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Coronavirus c'est un peu comme les rhumes non ?

il y a tellement de mutation qu'au final on est jamais complètement immunisé ? Sauf qu'en général il s'agit de version très bénigne et du coup on s'en fout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Production(s)

Producteurs de masques en France : Valmy, Kolmi-Hopen, Viatek, Paul boyé Technologies, Segetex...

Coronavirus: branle-bas de combat pour fournir des masques à la France

Isabelle de Foucaud le 27.02.2020 à 11h53, mis à jour le 27.02.2020 à 15h15 Abonnés

Le gouvernement a commandé 200 millions de masques pour protéger les professionnels de santé du coronavirus. Pour renflouer les stocks étatiques rapidement, alors que les rares fabricants tricolores sont débordés, les autorités brassent large. Aux côtés de la société angevine Kolmi-Hopen, le géant américain 3M, qui a un siège en France, a ainsi raflé une partie du marché, selon nos informations. 

https://www.challenges.fr/entreprise/sante-et-pharmacie/coronavirus-branle-bas-de-combat-pour-fournir-des-masques-a-la-france_700721

Coronavirus: en France, les fabricants de masques travaillent en flux tendus

Les usines européennes ont pris le relais des sites de production asiatiques au pied levé, au risque de bouleverser leur organisation.

Keren Lentschner, 16 mars 2020

https://www.lefigaro.fr/sciences/coronavirus-en-france-les-fabricants-de-masques-travaillent-en-flux-tendus-20200316

Reconversions(s)

Course contre la montre
Coronavirus: une fabrication de masques dans l’urgence et grâce au système D

Emmanuelle Ducros    Marie-Amélie Lombard-Latune    
19 Mars 2020 à 17h45
Pour pallier la pénurie, des entreprises du textile copient un modèle validé par le CHU de Grenoble

https://www.lopinion.fr/edition/economie/coronavirus-fabrication-masques-dans-l-urgence-grace-systeme-d-214808

Coronavirus: la marque de jeans écolos 1083 se lance dans les masques de protection

Habituellement, 1083 produit des jeans made in France, en coton bio ou recyclé. Mais depuis ce mardi 17 mars, son site de production de Romans sur Isère dans la Drôme a tout arrêté pour se concentrer exclusivement sur la production de masques en tissus à destination des soignants.

https://www.challenges.fr/entreprise/coronavirus-la-marque-de-jeans-ecolos-1083-se-lance-dans-les-masques-de-protection_703195

Les entreprises ont-elles le droit de se reconvertir en fabricants de masques de protection ou gel hydroalcoolique ?

19/03/2020
De nombreuses entreprises de tous secteurs annoncent reconvertir provisoirement leurs usines dans la production de masques ou la fabrication de gel hydroalcoolique, pour pallier à un possible manque de stock à l'échelle nationale. Mais toute entreprise peut-elle s'improviser fabricant de dispositifs médicaux ?

https://www.usinenouvelle.com/editorial/les-entreprises-ont-elles-le-droit-de-se-reconvertir-en-fabricants-de-masques-de-protection-ou-gel-hydroalcoolique.N942996

Edited by Benoitleg
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Pour les réinfections, si j'ai bien suivi, il y a 3 hypothèses possibles ( qui pourraient tous arriver à des proportions différentes )

  1. patients à guérison incomplète, faux négatif, et reprise de l'infection (la thèse de l'article ci-dessous)
     
  2. immunité acquise faible (comme pour les gastro ?) : réinfection après la fin de l'immunité.
  3. infection par des souches légèrement différentes : pas d'immunité croisée (comme pour les multiples nonovirus de gastro)
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Épidémie_à_norovirus#cite_ref-3
    Je crois que @Akhilleus avait remonté ce type de cas (typage de virus différent).

On n'en sait pas assez (c'est de la recherche scientifique en temps réel)

Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

Résumé en français de l'article, important pour les sachants, concernant les conditions de guérison et de sortie des patients.

 

  •  En Chine, plusieurs patients sont morts 2 semaines après la sortie de l'hopital.

Hypothèse probable pour un médecin chinois
Ces patients ont probablement été déclaré guéris trop tôt (faux négatif).

Condition de sortie :  plus de fièvre + 2 tests au virus négatifs consécutifs.
Le médecin a instauré un 3ème test au virus avant sortie, et a détecté ~20% de malades encore infectés (faux négatifs, pas sûr des chiffres).
(un 4ème test ne semble pas avoir de valeur ajoutée).
Hypothèse : un prélèvement biologique mal fait (prélèvement profond dans le nez)...
ou en fin de maladie, il n'y a plus assez de virus partout dans le nez pour garantir un test fiable à tous les coups.

EDIT: double post avec @Henri K. :)

Edited by rogue0
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Henri K. a dit :

Tiens, en cherchant le truc des singes sur MedxRiv, suis tombé sur une recherche publiée à priori par les Français intitulée :

Je connais 0, je vous laisse commenter...

Henri K.

Comment peut on analyser ce genre de projection alors que d'un autre coté on t'explique que dans un scénario worse case tu as la moitié de la population qui est touchée. Entre les 160K du worse case dans ton lien et 30-35 millions de personnes l'écart est trop grand pour y comprendre quelque chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,894
    Total Topics
    1,317,063
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries