Recommended Posts

Il y a 10 heures, Henri K. a dit :

Réaction des collègues chinois par rapport à cette actualité : "Donc vous voulez absolument nous contaminer, alors que nous nous en sortons pas si mal ?"

Je leur ai répondu : "Vous ne pouvez pas vivre éternellement dans un environnement stérile... Ce sera tôt ou tard un gros problème pour vous d'être surprotégés aujourd'hui... Essayez de participer aux CoronaParty, c'est fun, je vous assure..." (Ironiquement, bien sûr, mais ils ont compris..)

 

China's irritated trade partners push back on coronavirus food tests

https://www.reuters.com/article/health-coronavirus-china-food/update-1-chinas-irritated-trade-partners-push-back-on-coronavirus-food-tests-idUSL1N2I32YC

Henri K.

D'un côté, je me demande si le pouvoir chinois voit vraiment un inconvénient à ce que sa population - aisée - ne fasse pas de tourisme, en occident notamment : c'est ça de pris pour le commerce extérieur, et puis ça évite qu'ils reviennent avec de drôles d'idées.
Il y a certes une part de mesquinerie dans la question, mais je la pose quand même.

D'un autre, je me demande si ça manque à ces mêmes candidats-touristes de ne plus pouvoir voyager. Et quid des négociants et commerciaux chinois ?

  • Upvote 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, FAFA a dit :

Etrange !

En Suisse, il y a un fait très étonnant et incompréhensible concernant la contamination de la population par le virus. En effet, les régions francophones sont beaucoup plus touchées que les régions alémaniques. La proximité avec la France qui est elle aussi en mauvaise posture pourrait être une explication mais une grande partie de la population suisse passe quotidiennement d’une région linguistique à l’autre, ne serait-ce que pour le travail. D’autre part les cantons bilingues (Valais, Berne et Fribourg) constatent également le même phénomène à une échelle très régionale. Dans ces cantons, c’est comme si le virus se propageait beaucoup moins du côté suisse allemand.

S’il n’y avait pas des morts au bout du compte, cela prêterait à sourire.

Quelques tentatives d’explications ont été tentées :

_ Les Alémaniques consultent moins facilement leur médecin donc moins de cas positifs sont détectés. Possible, mais dans ce cas la mortalité devrait être autant forte des deux côtés de la frontière linguistique et ce n’est pas le cas car elle est plus forte dans les hôpitaux romans.

_ En Romandie, lorsqu’ils se rencontrent, garçons et filles se font la bise. Les Alémaniques font plutôt une accolade.

_ Les Alémaniques font preuve de plus de civisme et respectent mieux les règles. Il semble que ce soit plutôt le contraire car les mesures contre le virus sont plus contestées en Suisse allemande et passant régulièrement d’une région à l’autre, je n’ai pas remarqué de différence.

Peut-être que ce sont de très petits détails dans la façon de vivre qui font la différence mais cela reste très étrange et je me demande si un jour on résoudra cette énigme ?

 

Peut-être simplement la langue pratiquée, qui fait varier la quantité de postillons émis à la minute de dialogue ?

  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
3 hours ago, MoX said:

Peut-être simplement la langue pratiquée, qui fait varier la quantité de postillons émis à la minute de dialogue ?

Parles avec un "Staubirn" c est comme une avalanche de cailloux, avec tout plein de postillons

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mesures comparées de la surmortalité dû au COVID en europe :

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/coronavirus-pourquoi-lallemagne-sen-sort-mieux-que-nous-1256293

Révélation

Depuis la deuxième vague, aucun pays d'Europe ne peut dire qu'il a traversé 2020 sans souffrir de la pandémie de coronavirus. Dans son panorama de la santé publié ce jeudi, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) essaie de mesurer où elle a frappé le plus fort, en regardant la courbe des 220.000 décès du Covid survenus en dix mois. Sans surprise, les pays d'Europe de l'Ouest qui avaient pris de plein fouet la première vague ont été les plus touchés.

Jusqu'au 31 octobre, « les données sur la mortalité Covid-19 et la surmortalité suggèrent que la Belgique, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni ont été le plus sévèrement affectés, suivis par la France, les Pays-Bas, la Suède », dit l'organisation internationale. En valeur absolue, les grands pays font la course en tête à (plus de 46.000 morts au Royaume-Uni, plus de 35.000 en Italie, France, Espagne), à l'exception notable de l'Allemagne (plus de 10.000). En proportion de la population, la Belgique est le pays le plus meurtri avec plus de 1.000 décès de Covid par million d'habitants, suivie par l'Espagne ou la France, avec plus de 500 par million.

Covid : ces pays « bons élèves » qui peinent à endiguer la seconde vague

Mais il faut aller plus loin et regarder l'excès de mortalité de l'ensemble de la population, car, explique l'OCDE, tous les pays ne comptent pas leurs morts du Covid de la même façon. La France, la Belgique et l'Italie ont par exemple mis en place des procédures accélérées de recueil des données sur les décès survenus dans les Ehpad, voire à domicile, ce qui n'a pas été le cas partout. De plus, la Belgique ou les Pays-Bas ont recensé les décès du coronavirus « probables », là où d'autres pays exigeaient un test positif.

La surmortalité photographiée

L'OCDE a donc mesuré la surmortalité de mars à juin , par rapport à la moyenne des cinq années précédentes. L'Espagne et le Royaume-Uni demeurent en tête avec plus de 950 décès supplémentaires par million d'habitants, mais la France, la Belgique et l'Italie passent dans le deuxième groupe, en compagnie de la Suède et des Pays-Bas, avec entre 400 et 750 décès supplémentaires par million.

DOSSIER > Covid : les chiffres de l'épidémie et la réponse sanitaire en France

Dans certains pays d'Europe de l'Est ou du Nord (Bulgarie, Croatie, Lettonie, Hongrie, Islande, Norvège, Roumanie, Slovaquie), il y a même eu une sous-mortalité de mars à juin. La photographie serait sans doute différente si l'on disposait déjà des données de surmortalité d'octobre, avec une puissante deuxième vague.

Quoi qu'il en soit, pendant la première vague, les précautions sanitaires prises par les pays les moins touchés, des gestes barrières aux réductions de circulation, ont permis de faire baisser la mortalité ordinaire liée à la grippe ou aux accidents de la route, entre autres. A l'inverse, les pays submergés par la crise sanitaire ont moins bien pris en charge les infarctus, AVC ou la dégradation de santé des malades chroniques.

Le désavantage des pionniers

« Il est important de souligner, cependant, qu'une surmortalité du Covid ou une surmortalité générale ne sont pas forcément synonymes de réponses gouvernementales moins efficaces face au virus », selon l'OCDE. Certains pays avaient un handicap de départ, du fait d'une population plus âgée, avec plus d'obésité, un secteur touristique plus développé, une population plus dense. « De plus, les pays touchés en premier par la pandémie comme l'Italie ont forcément eu moins de temps pour mettre en place une stratégie globale », argumente l'Organisation. Le même raisonnement s'applique dans la comparaison entre la France et l'Allemagne .

En fin de compte, difficile de trouver des modèles sur le Vieux Continent. L'Estonie, la Finlande ou la Norvège s'en sortent un peu mieux à la fois sur le plan sanitaire et économique. Ils sont avantagés par une faible densité de population et « un niveau de confiance relativement élevé dans leur gouvernement ». « Toutefois, aucun pays européen n'a aussi bien géré la pandémie que des pays de la région Asie-Pacifique tels que la Corée et la Nouvelle-Zélande », pointe l'OCDE.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 18/11/2020 à 13:19, Henri K. a dit :

Réaction des collègues chinois par rapport à cette actualité : "Donc vous voulez absolument nous contaminer, alors que nous nous en sortons pas si mal ?"

Je leur ai répondu : "Vous ne pouvez pas vivre éternellement dans un environnement stérile... Ce sera tôt ou tard un gros problème pour vous d'être surprotégés aujourd'hui... Essayez de participer aux CoronaParty, c'est fun, je vous assure..." (Ironiquement, bien sûr, mais ils ont compris..)

China's irritated trade partners push back on coronavirus food tests

https://www.reuters.com/article/health-coronavirus-china-food/update-1-chinas-irritated-trade-partners-push-back-on-coronavirus-food-tests-idUSL1N2I32YC

Henri K.

Justement, j'allais poser la question :

A-t-on des papiers de recherche sur l'origine du cluster de Pékin de cet été (initialement blâmé sur du saumon congelé) ?
Je peux comprendre que le gouvernement chinois tienne a empêcher toute contamination...
Mais a-t-on le bon coupable ?

 

Je n'ai rien vu passer dans ma veille sur le covid ( alors que le contact tracing permet de remonter des chaînes de transmission improbables ).

Mes "préférés":

 

Edited by rogue0
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, rogue0 a dit :

Justement, j'allais poser la question :

A-t-on des papiers de recherche sur l'origine du cluster de Pékin de cet été (initialement blâmé sur du saumon congelé) ?
Je peux comprendre que le gouvernement chinois tienne a empêcher toute contamination...
Mais a-t-on le bon coupable ?

 

Je n'ai rien vu passer dans ma veille sur le covid ( alors que le contact tracing permet de remonter des chaînes de transmission improbables ).

Mes "préférés":

 

Il y a quelques cas d'infections à Tianjin découverts depuis quelques jours, tous liés à une société de transport de produit congelé ont au moins un chauffeur. Cela m'étonnerai pas qu'on arrive au final à devoir faire un test généralisé de la population comme ce qui avait été fait à Tsintao. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

La Chine sort le plan de travail à suivre pour décontaminer tous les produits de chaîne froide importés avant entrer sur le sol chinois.

http://www.nhc.gov.cn/xcs/zhengcwj/202011/26b2fafc696b48e3b2dab5cdb2fd50d9.shtml

Des cas d'infection chez les personnels traitant les produits importés ont été confirmés officiellement.

Henri K.

  • Thanks 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de voir "hold UP" bon film que je recommande

Je rajoute : esprit ouvert et regard crittique

Edited by kalligator
  • Thanks 1
  • Haha 3
  • Confused 2
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les biais de temps immortel et de prescription par Mathieu Molinard (prof de pharmacologie) , sources des écarts entre études observationelles et randomisées. Simple et pédagogique pour les béotiens comme moi.

https://twitter.com/MathieuMolimard/status/1329476388647264256

https://servimg.com/view/19731934/17

Edited by Bocket
link image
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2020/11/18/world/asia/covid-cleaning.html (18 novembre 2020)

Les scientifiques disent de plus en plus qu'il n'y a pas ou peu de preuves que les surfaces contaminées puissent propager le virus. Dans les espaces intérieurs surpeuplés comme les aéroports, disent-ils, le virus qui est exhalé par les personnes infectées et qui s'attarde dans l'air est une menace bien plus grande.

Le lavage des mains à l'eau et au savon pendant 20 secondes - ou au désinfectant en l'absence de savon - est toujours encouragé pour arrêter la propagation du virus. Mais le frottement des surfaces ne contribue guère à atténuer la menace du virus à l'intérieur, selon les experts, et les responsables de la santé sont invités à se concentrer plutôt sur l'amélioration de la ventilation et de la filtration de l'air intérieur.

"À mon avis, beaucoup de temps, d'énergie et d'argent sont gaspillés pour désinfecter les surfaces et, surtout, pour détourner l'attention et les ressources de la prévention de la transmission par voie aérienne", a déclaré le Dr Kevin P. Fennelly, spécialiste des infections respiratoires aux Instituts nationaux de la santé des États-Unis.

L'autorité aéroportuaire de Hong Kong a utilisé un "canal de désinfection complet" de type cabine téléphonique pour asperger les membres du personnel de l'aéroport dans les zones de quarantaine. La cabine - qui, selon l'aéroport, est la première au monde et n'est utilisée que pour des essais sur son personnel - fait partie d'un effort total pour faire de l'installation un "environnement sûr pour tous les utilisateurs".

De tels étalages peuvent être réconfortants pour le public car ils semblent montrer que les autorités locales mènent le combat anti-Covid-19. Mais Shelly Miller, experte en aérosols à l'université du Colorado Boulder, a déclaré que le stand n'avait aucun sens pratique du point de vue de la lutte contre les infections.

Les virus sont émis par des activités qui pulvérisent des gouttelettes respiratoires - parler, respirer, crier, tousser, chanter et éternuer. Et les sprays désinfectants sont souvent fabriqués à partir de produits chimiques toxiques qui peuvent affecter de manière significative la qualité de l'air intérieur et la santé humaine, a déclaré le Dr Miller.

"Je ne comprends pas pourquoi on pourrait penser que la désinfection d'une personne entière réduirait le risque de transmission d'un virus", a-t-elle déclaré.

En juillet, un essai publié dans la revue médicale The Lancet a fait valoir que certains scientifiques avaient exagéré le risque d'infection par le coronavirus de surface sans tenir compte des preuves provenant d'études sur ses cousins proches, notamment le SRAS-CoV, le moteur de l'épidémie de SRAS de 2002-2003.

"C'est une preuve extrêmement solide qu'au moins pour le virus d'origine du SRAS, la transmission par fomites était tout au plus très mineure", a déclaré l'auteur de l'essai, le microbiologiste Emanuel Goldman de l'université Rutgers, dans un courriel.

En octobre, les Centers for Disease Control and Prevention, qui affirmaient depuis mai que les surfaces ne sont "pas le principal mode de propagation du virus", affirmèrent que la transmission de gouttelettes respiratoires infectieuses était le "principal mode" par lequel il le fait.

Mais déjà, la paranoïa concernant le fait de toucher quoi que ce soit, des mains courantes aux sacs d'épicerie, avait pris son envol. Et l'instinct de frotter les surfaces comme précaution Covid, autrement dit : "le théâtre de l'hygiène", comme l'a appelé le magazine The Atlantic - était déjà profondément ancré.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La situation sanitaire de la Chine est bien différente de celle des pays occidentaux.

Ce qui prime dans les protocoles chinois n'est plus de savoir quels sont les principaux voie de contaminations mais quels sont les mesures nécessaire pour que le risque tombe à un niveau proche de zéro. 

Je viens de vivre une situation... anecdotique aujourd'hui. 

J'avais fini ma quarantaine de 2 semaines et je quitte canton pour la région de Zhejiang. Sauf que le QR santé  de l'App n'est pas unifié au niveau national. Il faut un certain temps pour avoir la mise à jour. Du coup, à la descente de l'avion, je me retrouve avec un QR code rouge, signe d'une nécessité de quarantaine.

Bien que j'ai sur moi un doc qui atteste de la quarantaine déjà effectué et le test pcr négatif qui vient d'être rendu le matin même. Et bien même que tout ces documents soient reconnu et valable, ils ont obligé de suivre le protocole d'un cas de QR rouge. 

Ça veut dire, qu'ils m'ont mis dans un bus expressément enmenagé pour avec une escorte de voiture de police devant le bus avec gyrophare pour l'enmener dans un hôtel de quarantaine pour faire l'enregistrement des docs. Une fois que c'est enregistré, je pouvais partir 5min plus tard. :biggrin:

Bref, je n'ai jamais eu droit à une escorte de police dans ma vie et un bus pour moi tout seul. J'ai pu me sentir important. :smile:

  • Thanks 1
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, pascal a dit :

D'un autre côté depuis mars et la remise en avant de l’hygiène quotidienne le taux de gastroentérite a chuté à un niveau historiquement bas ...

Est-ce qu'on ne peut pas espérer la même chose pour la gripe de cet hiver?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, koojisensei2 a dit :

La situation sanitaire de la Chine est bien différente de celle des pays occidentaux.

Ce qui prime dans les protocoles chinois n'est plus de savoir quels sont les principaux voie de contaminations mais quels sont les mesures nécessaire pour que le risque tombe à un niveau proche de zéro. 

Je viens de vivre une situation... anecdotique aujourd'hui. 

J'avais fini ma quarantaine de 2 semaines et je quitte canton pour la région de Zhejiang. Sauf que le QR santé  de l'App n'est pas unifié au niveau national. Il faut un certain temps pour avoir la mise à jour. Du coup, à la descente de l'avion, je me retrouve avec un QR code rouge, signe d'une nécessité de quarantaine.

Bien que j'ai sur moi un doc qui atteste de la quarantaine déjà effectué et le test pcr négatif qui vient d'être rendu le matin même. Et bien même que tout ces documents soient reconnu et valable, ils ont obligé de suivre le protocole d'un cas de QR rouge. 

Ça veut dire, qu'ils m'ont mis dans un bus expressément enmenagé pour avec une escorte de voiture de police devant le bus avec gyrophare pour l'enmener dans un hôtel de quarantaine pour faire l'enregistrement des docs. Une fois que c'est enregistré, je pouvais partir 5min plus tard. :biggrin:

Bref, je n'ai jamais eu droit à une escorte de police dans ma vie et un bus pour moi tout seul. J'ai pu me sentir important. :smile:

Bref tes droits fondamentaux ont été bafoués mais si c'est des Chinois ça va ? :tongue:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Delbareth a dit :

Bref tes droits fondamentaux ont été bafoués mais si c'est des Chinois ça va ? :tongue:

C'est surtout qu'il a vu de premiere main l'administration/regulation chinoise. Des fois (souvent en fait) c'est un mode de fonctionnement a la centre d'appel d'operateur telephonique. Les fonctionnaires suivent un schema decisionnel et tant pis pourtoi si ton cas rentre pas dans les cases....

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis toujours "fasciné" par les chiffres US, encore plus que ce qu'il se passe en Europe...

Apparemment ils ont franchi la barre de 210k nouveaux cas par jour.

mT3gMrH.jpg

Henri K.

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi l'OMS déconseille le remdesivir, revers majeur pour Gilead

Par Victor Garcia et Stéphanie Benz publié le 20/11/2020 à 06:04 , mis à jour à 13:22

"Il n'y a actuellement aucune preuve que le remdesivir améliore la survie des patients Covid-19 ou diminue le besoin de ventilation ou la durée de séjour à l'hôpital", indique l'OMS.

La décision de l'Organisation mondiale de la Santé est un fiasco pour le laboratoire Gilead, qui a continué de défendre la molécule malgré l'accumulation de preuves de son manque d'efficacité.

Coup dur pour le laboratoire pharmaceutique Gilead. Le remdesivir, le médicament que l'entreprise américaine avait développé pour lutter contre Ebola et qu'elle tente de repositionner dans le traitement du Covid-19, vient d'être évincé par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le "Groupe de développement des directives" de l'OMS a en effet publié, ce vendredi dans le British Medical Journal, une mise à jour de son guide sur le bon usage des médicaments dans le cadre de la pandémie.  

Il s'agit de la deuxième version de ce guide - la première a été publiée le 4 septembre - qui vise à fournir des conseils fiables sur la gestion du Covid-19 et à aider les médecins à prendre de meilleures décisions pour leurs patients. Le groupe "déconseille" désormais l'usage du médicament de Gilead et ce quel que soit le niveau de sévérité de la maladie, car "il n'y a actuellement aucune preuve qu'il améliore la survie des patients, diminue leur besoin de ventilation ou leur durée de séjour à l'hôpital", indique le document. En revanche, ce produit présente de nombreux inconvénients, soulignent aussi les experts : la "possibilité qu'il provoque des effets secondaires importants", des implications en termes de ressources et de logistique, puisque l'administration du remdesivir se fait par voie intraveineuse, et surtout un prix trop élevé, puisqu'un traitement de 5 jours coûte environ 2000 euros. 

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

  • Thanks 1
  • Haha 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

"Il n'y a actuellement aucune preuve que le remdesivir améliore la survie des patients Covid-19 ou diminue le besoin de ventilation ou la durée de séjour à l'hôpital", indique l'OMS.

Je me bidonne, Uncle Donald avait de toute évidence passé outre sur le peu d'effets probant du medoc ... on voit arriver le retour de bâton...:biggrin:

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, BPCs a dit :

Je me bidonne, Uncle Donald avait de toute évidence passé outre sur le peu d'effets probant du medoc ... on voit arriver le retour de bâton...:biggrin:

Moi je me bidonne à cause des campagnes que Gilead a lancé contre l'hydroxichloroquine.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Picdelamirand-oil a dit :

Moi je me bidonne à cause des campagnes que Gilead a lancé contre l'hydroxichloroquine.


C'est sur que si l'HXQ avait marché et si le truc de Gilead avait marché... vu la différence de prix, leur truc était mort...

Les Big Pharmas z'aiment pas les vieilles molécules à trois francs six sous qui les empêchent de vendre leur truc à 2000€ (quand ce n'est pas par mois).

Et bizarrement ils ne mettent pas les sous sur la table pour financer les essais comparatif ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Moi je me bidonne à cause des campagnes que Gilead a lancé contre l'hydroxichloroquine.

Bah d'après Solidarity, le remdesivir n'a aucun effet sur la mortalité, alors que l'HCQ l'aggarve.

 

Il y a 4 heures, Henri K. a dit :

Je suis toujours "fasciné" par les chiffres US, encore plus que ce qu'il se passe en Europe...

Apparemment ils ont franchi la barre de 210k nouveaux cas par jour.

La situation à El Paso :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,479
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries