Recommended Posts

Posted (edited)
il y a 24 minutes, Yoyo_the_8 a dit :

Pas du tout, la Chine ne souhaite pas qu'une enquête indépendante, transparente et totale soit réalisée, qu'elle ne soit pas surprise d'être montrée du doigt. Elle souhaite que l'OMS commence son enquête à partir des première conclusions chinoises. Enfin... quand les experts ne seront pas retardés aux VISA, puis aux frontières, puis en taxi, puis à l'hôtel puis, puis...

De quoi on parle ?

https://www.who.int/fr/news/item/29-06-2020-covidtimeline

Extrait uniquement :

Citation

L’OMS présente la chronologie de ses activités de riposte à la COVID-19 à titre d’information générale. Une version interactive est disponible ici (en anglais seulement). Elle en actualise le contenu régulièrement et à la lumière de l’évolution des événements et des nouvelles informations. Sauf indication contraire, les informations et données spécifiques aux pays sont présentées telles qu’elles lui ont été notifiées par ses États Membres. 

Cette chronologie annule et remplace les mises à jour en continu de l’OMS et sa déclaration sur la chronologie de son action publiée en avril 2020. Elle n’est pas exhaustive et ne fournit pas des informations détaillées sur tous les événements ni sur toutes les activités de l’Organisation.

 

Au 11 décembre 2020, les étapes et événements suivants axés sur la COVID‑19 avaient eu lieu : 

Le Directeur général et le Directeur exécutif du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire avaient tenu 120 points de presse. L’allocution liminaire du Directeur général ainsi que les transcriptions et les enregistrements audio et vidéo de ces points de presse sont disponibles en ligne.

Trente-huit exposés et séances d’information des États Membres avaient eu lieu.

L’OMS a mis en place des réseaux d’experts internationaux pour traiter de divers thèmes, notamment la prise en charge clinique, les analyses de laboratoire et la virologie, la lutte anti-infectieuse, la modélisation mathématique, la séroépidémiologie et la recherche-développement en produits de diagnostic, thérapies et vaccins. Ces réseaux se sont réunis fréquemment par téléconférence à partir de début janvier. Ils regroupent des milliers de scientifiques et de professionnels de la santé et de la santé publique du monde entier.

La plate-forme OpenWHO a enregistré plus de 4,7 millions d’inscriptions au total, dont 149 cours visant à appuyer la riposte à la COVID‑19, sur 22 thèmes différents et disponibles dans 44 langues pour la COVID‑19.

Le Groupe consultatif stratégique et technique sur les risques infectieux (STAG‑IH) s’était réuni 53 fois. Le STAG‑IH fournit au Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire des analyses et des conseils indépendants sur les risques infectieux susceptibles de constituer une menace pour la sécurité sanitaire mondiale.

Au 8 décembre 2020, dans le tableau des vaccins candidats contre la COVID‑19 établi par l’OMS, 52 produits en étaient au stade de l’évaluation clinique et 162, à celui de l’évaluation préclinique.

En plus des orientations spécifiques présentées ci-dessous, toutes les orientations techniques de l’OMS concernant la COVID-19 sont disponibles ici en anglais .

Pour tous les événements visés ci-dessous, on a utilisé l’heure de Genève (HNEC/HAEC). La date indique quand chaque document a été finalisé et horodaté. 

31 décembre 2019

Le Bureau de l’OMS prend connaissance d’une information présentée sur le site Web de la Commission sanitaire municipale de Wuhan faisant état de cas de « pneumonie virale » à Wuhan (République populaire de Chine).

Le Bureau de l’OMS en Chine communique cette information au point focal du Règlement sanitaire international (RSI) au Bureau régional OMS du Pacifique occidental et en apporte une traduction.

La plateforme OMS de veille épidémiologique, Epidemic Intelligence from Open Sources (EIOS), prend elle aussi connaissance d’une information diffusée par ProMED (un programme de la Société internationale des maladies infectieuses) relative au même groupe de cas de « pneumonie de cause inconnue » à Wuhan.

Les autorités sanitaires de plusieurs pays contactent l’OMS pour en savoir plus.

1er janvier 2020

L’OMS demande aux autorités chinoises des précisions sur le groupe de cas de pneumonie atypique signalé à Wuhan.

L’OMS active son équipe d’appui à la gestion des incidents (IMST) prévue dans le cadre de sa riposte aux situations d’urgence, qui coordonne les activités et interventions aux trois niveaux de l’Organisation (Siège, bureaux régionaux et bureaux de pays) en cas d’urgence de santé publique. 

2 janvier 2020

Le Représentant de l’OMS en Chine écrit à la Commission sanitaire nationale pour offrir le soutien de l’OMS et demander à nouveau un complément d’information sur le groupe de cas.

L’OMS informe les partenaires du Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) du groupe de cas de pneumonie en République populaire de Chine. Parmi les partenaires du GOARN, on compte les principales organisations de santé publique, des laboratoires, des organisations du système des Nations Unies, d’autres organisations internationales et des ONG.

3 janvier 2020

Des responsables chinois fournissent à l’OMS des informations concernant le groupe de cas de « pneumonie virale de cause inconnue » observé à Wuhan.

11 janvier 2020

L’OMS indique sur Twitter avoir reçu de la République populaire de Chine les séquences génétiques du nouveau coronavirus et précise qu’elles devraient prochainement être rendues publiques. 

Les médias chinois signalent le premier décès dû au nouveau coronavirus.

20-21 janvier 2020

L’OMS effectue sa première mission à Wuhan et reçoit, de la part de responsables de la santé publique, des informations sur les mesures prises face au groupe de cas d'infection par le nouveau coronavirus. 

22 janvier 2020

La mission de l’OMS à Wuhan indique dans une déclaration que les données factuelles font penser à une transmission interhumaine à Wuhan, mais que des analyses plus poussées sont nécessaires pour en comprendre pleinement la portée.

27-28 janvier 2020

Une délégation de haut niveau de l’OMS conduite par le Directeur général se rend à Beijing pour rencontrer les dirigeants chinois, en apprendre davantage sur la riposte menée par la République populaire de Chine et offrir l’assistance technique nécessaire. Le Directeur général rencontre le Président Xi Jinping le 28 janvier et examine avec lui la poursuite de la collaboration sur des mesures de confinement à Wuhan, les mesures de santé publique dans d’autres villes et provinces, la réalisation de nouvelles études sur la gravité et la transmissibilité du virus, la poursuite de l’échange de données et la question de la demande adressée à la Chine de communiquer les données sur le matériel biologique à l’OMS. Il est convenu entre eux qu’une équipe internationale d’experts scientifiques de renom se rendra en Chine afin de chercher à mieux comprendre le contexte et la nature générale de la riposte et d’échanger des informations et des données d’expérience. 

29 janvier 2020

À son retour de Chine, le Directeur général rend compte aux États Membres de la riposte à la flambée de nouveau coronavirus en Chine à la trente et unième réunion du Comité du programme, du budget et de l’administration du Conseil exécutif. Il informe celui-ci qu’il a convoqué à nouveau le Comité d’urgence du RSI (2005) sur la flambée de nouveau coronavirus, qui se réunira le lendemain pour recommander s’il y a lieu ou non de déclarer une urgence de santé publique de portée internationale.   

Le Directeur général tient également un point de presse sur sa visite en Chine et annonce avoir convoqué à nouveau une réunion du Comité d’urgence pour le lendemain. Il justifie cette décision par l’augmentation constante du nombre de cas et les données relatives à la transmission interhumaine hors de Chine qui « suscitent de profondes préoccupations », ainsi que par le risque d’une flambée bien plus importante hors de Chine, malgré le nombre de cas qui reste encore relativement modeste. Il évoque aussi l’accord conclu avec le Président Xi Jinping tendant à ce que l’OMS dirige une équipe d’experts internationaux devant se rendre en Chine dès que possible pour chercher aux côtés des autorités chinoises à mieux comprendre la flambée afin d’orienter les efforts en vue de la riposte mondiale. 

L’OMS tient la première réunion hebdomadaire informelle de discussion avec un groupe de responsables de la santé publique du monde entier, conformément à son engagement à mener une action d’écoute et de sensibilisation dépassant le cadre des mécanismes officiels.

Les Émirats arabes unis signalent les premiers cas dans la Région OMS de la Méditerranée orientale. Le Directeur régional déclare que le Bureau régional continue à surveiller les tendances de la maladie et à collaborer avec les États Membres pour garantir la capacité « de détecter et de prendre en charge les cas potentiels ».

Le Réseau de la chaîne d’approvisionnement en cas de pandémie, créé par l’OMS en collaboration avec le Forum économique mondial, tient sa première réunion. Il a pour mission de « créer et gérer un réseau commercial permettant à l’OMS et aux partenaires du secteur privé d’accéder à tous les biens et fonctionnalités le long de la chaîne d’approvisionnement partout dans le monde et à n’importe quelle échelle ».

L’OMS publie des conseils sur le port du masque dans les espaces collectifs, lors des soins à domicile et dans les établissements de santé.

9 février 2020

L’OMS déploie une équipe avancée pour la mission conjointe OMS-Chine, après avoir reçu l’approbation définitive de la République populaire de Chine le jour même. La mission résulte de l’accord intervenu entre le Directeur général et le Président Xi Jinping à l’occasion de la visite de la délégation de l’OMS en Chine à fin janvier. L’équipe avancée mène à bien cinq jours de préparation intensive en vue de la mission, en collaboration avec la Commission sanitaire nationale chinoise, le Centre chinois de prévention et de lutte contre les maladies, les partenaires locaux et entités affiliées et le Bureau de l’OMS en Chine.

16 février 2020

La Mission conjointe OMS-Chine commence ses travaux. Dans le cadre de sa mission d’évaluation de la gravité de la nouvelle maladie, de la dynamique de transmission et de la nature et de l’impact des mesures chinoises de lutte, des visites de terrain sont organisées à Beijing, dans le Guangdong et le Sichuan, ainsi qu’à Wuhan.

La Mission est composée de 25 experts nationaux et internationaux – de la République populaire de Chine, de l’Allemagne, des États-Unis d’Amérique, de la Fédération de Russie, du Japon, du Nigéria, de la République de Corée, de Singapour, ainsi que de l’OMS – tous choisis au terme d’une large consultation visant à recourir aux meilleurs talents de différents domaines dans le respect de la diversité géographique. Elle est dirigée par un conseiller principal du Directeur général, et codirigée par le responsable du groupe d’experts de la riposte à la COVID-19 de la Commission sanitaire nationale chinoise.

Depuis le début de la flambée mondiale, l’OMS envoie régulièrement, à la demande des États Membres touchés, des missions dans les pays pour se familiariser avec leur riposte et appuyer leur action. Au cours des premières phases de la riposte mondiale surtout, des missions se rendent dans des pays faisant face à des taux relativement élevés de transmission communautaire, comme l’Espagne, l’Italie et la République islamique d’Iran.

24 février 2020

Les responsables d’équipes de la Mission conjointe OMS-Chine contre la COVID-19 tiennent une conférence de presse pour faire rapport sur ses principaux résultats.

La Mission prévient qu’« une grande partie de la communauté internationale n’est pas encore disposée et matériellement prête à mettre en œuvre les mesures utilisées par la Chine pour l’endiguement de la COVID-19. ».

La Mission souligne que « pour réduire la morbidité et la mortalité dues à la COVID-19, la planification pour la préparation à court terme doit appliquer à grande échelle des mesures de santé publiques non pharmaceutiques de haute qualité », comme le dépistage et l’isolement des cas, la recherche des contacts et les mesures de suivi/quarantaine et la participation communautaire.

Des recommandations importantes sont élaborées pour la République populaire de Chine, les pays confrontés à des cas importés et/ou des flambées de COVID-19, les pays épargnés par l’infection, le grand public et la communauté internationale. En plus des recommandations mentionnées ci-dessus, il est recommandé aux pays confrontés à des cas importés et/ou à des flambées « d’activer immédiatement les protocoles nationaux de gestion de la riposte au niveau le plus élevé pour appliquer une approche associant l’ensemble des pouvoirs publics et de la société nécessaire afin d’endiguer la COVID-19 ».

De l’avis de la Mission, le succès dépend d’une prise de décision rapide par les hauts responsables, d’une application rigoureuse des opérations par les systèmes de santé publique et de la participation communautaire.

En plus de la conférence de presse de la Mission, l’OMS publie des considérations opérationnelles pour la prise en charge de cas et la gestion de flambées de COVID-19 à bord des navires, à la suite d’une flambée survenue lors d’un voyage international. 

13 juin 2020

L’OMS fait savoir que les autorités chinoises ont fourni des informations sur un groupe de cas de COVID-19 à Beijing.

Des représentants officiels de la Commission nationale de santé et de la Commission de santé de Beijing informent le bureau de l’OMS en Chine et donnent des précisions sur les examens préliminaires en cours à Beijing.  

L’OMS offre son soutien et une assistance technique et demande un complément d’information sur le groupe de cas et sur les examens prévus et en cours.

10 juillet 2020

Lancement de l’Initiative d’accès pour renoncer au tabac, qui offre un accès gratuit à la thérapie de substitution à base de nicotine, ainsi qu’à Florence, agente de santé numérique fondée sur l’intelligence artificielle qui dissipe les mythes entourant la COVID-19 et le tabac et aide les gens à élaborer un plan personnalisé pour un sevrage tabagique.

Afin de définir le champ d'action et le mandat d’une mission internationale dirigée par l’OMS, des experts de l’OMS se rendent en Chine afin de collaborer avec leurs homologues chinois et élaborer des plans scientifiques pour identifier la source zoonotique de la COVID-19. L'objectif est de mieux comprendre les hôtes animaux pour la COVID-19 et d’établir comment la maladie est passée de l’animal à l’homme.

 

https://news.un.org/fr/story/2020/12/1084772

Citation

« L’OMS continue à être en contact avec la Chine et discute avec l’équipe internationale sur les lieux où elle se rendra dans le pays », a déclaré lors d’un point de presse en visioconférence depuis Manille (Philippines), Babatunde Olowokure, Responsable des urgences du bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental. « Pour le moment, il semble que la mission, pour ce que nous en savons, devrait se rendre sur place début janvier », a-t-il ajouté.

« Et nous croyons savoir que la Chine se réjouit actuellement d’accueillir l’équipe internationale et sa visite », a poursuivi le Dr Olowokure.

Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, cette mission est « bien sûr importante pour (leur) permettre de comprendre et d’avoir une vue d’ensemble de la manière dont l’enquête va se dérouler ». 

M. Olowokure a affirmé que les dates exactes auxquelles la mission se rendra en Chine dépendraient de « résultats à une série de tests préliminaires », tout en ajoutant que l’OMS a publié les noms de l’équipe internationale devant se rendre en Chine. 

L’équipe internationale d’enquêteurs est composée d’une dizaine de scientifiques reconnus dans leurs différents domaines de compétence. Elle sera chargée d’enquêter sur les origines de la pandémie et de savoir comment le virus s’est transmis à l’homme.

Henri K.

Edited by Henri K.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Tu réponds un truc qui parle de COVID, mais qui ne parle pas du sujet que j'évoque. C'est malin, mais c'est un peu gros. 

Citation

« Aujourd’hui (le 7 janvier 2021), nous avons appris que les responsables chinois n’ont pas encore finalisé les autorisations nécessaires à l’arrivée de l’équipe en Chine », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/01/07/la-chine-bloque-l-enquete-de-l-oms-sur-les-origines-du-sars-cov-2_6065473_3244.html

Je te guide encore :

Nécessite un abonnement https://www.lefigaro.fr/international/coronavirus-le-pouvoir-chinois-entrave-une-mission-de-l-oms-20210108 ; On y lit ce que j'avance précédemment.

Comment expliquer qu'un pays comme la Chine puisse tester 452 millions de personnes en 22 ou 23 heures (:biggrin:) mais pas accorder 10 VISA en moins de 7 mois ?

Je suspecte un problème d'imprimante.

Ou alors une piste par ici, sur cet article : https://rsf.org/fr/chine

Edited by Yoyo_the_8
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très mauvais signaux aujourd'hui dans le var. plus de 8 maison de retraite rentre en cluster en une seule journée.

Ma femme doit traiter plus de 400 mails par jour !!! Remontée des données au ministère impossible suite à la surcharge de travail.

Edited by herciv
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, herciv a dit :

Très mauvais signaux aujourd'hui dans le var. plus de 8 maison de retraite rentre en cluster en une seule journée.

Ma femme doit traiter plus de 400 mails par jour !!! Remontée des données au ministère impossible suite à la surcharge de travail.

Bon courage à elle. :wink:

Je pense qu'il serait temps de s'apprêter à reconfiner sérieusement. (Bien que ça m'enchante pas !)

R0 à 0,99%

Nombre de cas à 15 000 aujourd'hui, la moyenne sur 1 semaine se rapproche (plus lentement cela dit) du maximum qu'on a eu lors de la seconde vague (41 000 pour ce weekend).

Le nombre de morts par semaine est à un niveau élevé sur un plateau qui ne fluctue que très peu.

Le comportement en ville, les incohérences des gestes barrières (moi le premier, certainement) et le manque de rigueur des services recevant du public ou des commerçants me surprennent beaucoup.

Ségolène Royal, quant à elle, ne me surprend plus quand elle dit : "oh bah d'façon, y'a qu'ô ouvrir les cinémas et les restaurants pôrce que bah les super U, y sont ouvert et que bah c'est pareil".

Edited by Yoyo_the_8

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 37 minutes, Yoyo_the_8 a dit :

Je pense qu'il serait temps de s'apprêter à reconfiner sérieusement.

Ce qui était dans les clous avant les vacances c'était reconfinement stricte à partir du 15 janvier.

CASTEX intervient à la télé le 15 et les indicateurs se mettent en carafe vitesse grand V. Ca ne sera peut-être pas exactement le 15 mais pas loin.

8 EHPADs en 1 jour c'est de l'inédit.

Edited by herciv
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un truc que je ne pige pas dans la stratégie vaccinale : pourquoi vacciner en priorité les epd et les vieux alors que dans un cas c'est censé être un milieu protégé, dans l'autre des personnes ayant plus de facilités à ne pas être présent aux heures de pointe. Ne vaudrait il pas mieux vacciner en priorité les service public d'urgence (hopitaux pompier et police) ; puis d'utilité publique (école) ; puis professions ne pouvant pas télétravailler ; puis enfin les vieux et les télétravailleurs ? 

Ma question n'appelle pas à la polémique mais à l'explication parce que j'ai dû manquer quelque chose...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, rendbo a dit :

Un truc que je ne pige pas dans la stratégie vaccinale : pourquoi vacciner en priorité les epd et les vieux alors que dans un cas c'est censé être un milieu protégé, dans l'autre des personnes ayant plus de facilités à ne pas être présent aux heures de pointe. Ne vaudrait il pas mieux vacciner en priorité les service public d'urgence (hopitaux pompier et police) ; puis d'utilité publique (école) ; puis professions ne pouvant pas télétravailler ; puis enfin les vieux et les télétravailleurs ? 

Ma question n'appelle pas à la polémique mais à l'explication parce que j'ai dû manquer quelque chose...

SI tu savais à quel point tu as raison. Sur tous les EHPAD test du var soit 3 seulement une dizaine de volontaires (la semaine dernière) ... ET malgré les demandes répétée de ma femme pour affecter les vaccins à des personnel soignants plus jeunes que 50 ans en EHPAD ou à l'hôpital qui sont volontaires rien n'est fait.

Explication récente : le stock de vaccin du var a mystérieusement fondu d'un tier. (et celui de Nice mystérieusement a augmenté ...).

Edited by herciv
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouverture des liste de volontariat le 14/01. J'ai pas plus d'info sur où on trouve les liens. Je pense que CASTEX va nous expliquer çà.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, herciv a dit :

J'ai pas plus d'info sur où on trouve les liens

Je ne serai pas surpris d'une évolution de TousAntiCovid sur mon téléphone, dans la nuit du 14 au 15 ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, FATac a dit :

Je ne serai pas surpris d'une évolution de TousAntiCovid sur mon téléphone, dans la nuit du 14 au 15 ...

Oui c'est ce qu'il y a de plus logique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 27 minutes, rendbo a dit :

Un truc que je ne pige pas dans la stratégie vaccinale : pourquoi vacciner en priorité les epd et les vieux alors que dans un cas c'est censé être un milieu protégé, dans l'autre des personnes ayant plus de facilités à ne pas être présent aux heures de pointe. Ne vaudrait il pas mieux vacciner en priorité les service public d'urgence (hopitaux pompier et police) ; puis d'utilité publique (école) ; puis professions ne pouvant pas télétravailler ; puis enfin les vieux et les télétravailleurs ? 

Ma question n'appelle pas à la polémique mais à l'explication parce que j'ai dû manquer quelque chose...

C'est la stratégie adoptée par la Chine, parmi les 9 catégories de personne priorisées il n'y a pas de personnes âgées.

https://mp.weixin.qq.com/s/Cb0-ZJ5xGXb6mUmu0rrtjQ

  • Les douaniers travaillant sur les chaînes froides d'importation
  • Les personnels logistiques de port
  • Les personnels travaillant dans le transport interne et international
  • Les personnes qui sont obligés de quitter le sol chinois pour de raisons professionnelles ou scolaires
  • Les personnels médicaux
  • Les services publics (Gendarme, Police, Pompier, travailleurs sociaux)
  • Les personnels de secteur électricité, eau, gaz, chauffauge...etc
  • Les personnels travaillant en transport, logistique, maison de retraite, protection d'enivironnement, nettoyage, pompe funebre, service communication)
  • Les personnels travaillant en zone "à risque" dans les ports

La vaccination de ces 9 catégories de personne est obligatoire et doit être finie avant mi-Janiver

Henri K.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
1 hour ago, rendbo said:

Un truc que je ne pige pas dans la stratégie vaccinale : pourquoi vacciner en priorité les epd et les vieux alors que dans un cas c'est censé être un milieu protégé, dans l'autre des personnes ayant plus de facilités à ne pas être présent aux heures de pointe. Ne vaudrait il pas mieux vacciner en priorité les service public d'urgence (hopitaux pompier et police) ; puis d'utilité publique (école) ; puis professions ne pouvant pas télétravailler ; puis enfin les vieux et les télétravailleurs ? 

Ma question n'appelle pas à la polémique mais à l'explication parce que j'ai dû manquer quelque chose...

Dans un premier temps, l'objectif de la vaccination n'est pas de ralentir les contaminations, mais d'éviter que les services de santé ne soient submergés. Or c 'est bien les personnes âgées qui représentent la majorité des hospitalisations et décès.

Il y a donc bien une logique.

 

Edited by Ezco
  • Like 2
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, FATac a dit :

Je ne serai pas surpris d'une évolution de TousAntiCovid sur mon téléphone, dans la nuit du 14 au 15 ...

?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Chronos a dit :

?

Oui, pour permettre d'exprimer son volontariat à la vaccination par le biais de l'appli de contact-tracing.

Je ne sais pas si vous avez un équivalent en Belgique, je suppose que oui.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
59 minutes ago, Henri K. said:

C'est la stratégie adoptée par la Chine, parmi les 9 catégories de personne priorisées il n'y a pas de personnes âgées.

https://mp.weixin.qq.com/s/Cb0-ZJ5xGXb6mUmu0rrtjQ

  • Les douaniers travaillant sur les chaînes froides d'importation
  • Les personnels logistiques de port
  • Les personnels travaillant dans le transport interne et international
  • Les personnes qui sont obligés de quitter le sol chinois pour de raisons professionnelles ou scolaires
  • Les personnels médicaux
  • Les services publics (Gendarme, Police, Pompier, travailleurs sociaux)
  • Les personnels de secteur électricité, eau, gaz, chauffauge...etc
  • Les personnels travaillant en transport, logistique, maison de retraite, protection d'enivironnement, nettoyage, pompe funebre, service communication)
  • Les personnels travaillant en zone "à risque" dans les ports

La vaccination de ces 9 catégories de personne est obligatoire et doit être finie avant mi-Janiver

Henri K.

Les Chinois ont l air de considérer que la vaccination empêche la propagation. L avenir nous le dira.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, FATac a dit :

Oui, pour permettre d'exprimer son volontariat à la vaccination par le biais de l'appli de contact-tracing.

Je ne sais pas si vous avez un équivalent en Belgique, je suppose que oui.

Nous avons eu une saga du tracing, un peu après celle des masques.

Le projet d'app a été purement et simplement descendu par l'Autorité de Protection des Données (notre CNIL).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, Ezco a dit :

Dans un premier temps, l'objectif de la vaccination n'est pas de ralentir les contaminations, mais d'éviter que les services de santé ne soient submergés. Or c 'est bien les personnes âgées qui représentent la majorité des hospitalisations et décès.

Il y a donc bien une logique.

 

Ah un seul détail près. Les personnes âgées vaccinées actuellement sont en ehpad. Hors ces personnes là ne prennent pas de place en rea hospitalière. La plupart sont prises en charge directement en ehpad éventuellement avec un accompagnement fin de vie.

A tel point que j'ai vu que les GB envisageait d'ouvrir des places de réa en utilisant les maisons de retraites.

Edited by herciv

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.bbc.com/news/uk-politics-55620138 (11 janvier 2011)

Boris Johnson a été critiqué pour avoir parcouru sept miles depuis Downing Street pour aller faire du vélo pendant le confinement.

Le Evening Standard a rapporté que le premier ministre avait été repéré dans le parc olympique de l'est de Londres dimanche.

Les conseils du gouvernement permettent aux gens de faire de l'exercice à l'extérieur, mais disent que vous ne devriez pas voyager en dehors de votre zone locale.

Lors de la conférence de presse de lundi à Downing Street, le ministre de la santé Matt Hancock s'est vu demander si le fait de parcourir sept miles à vélo était dans les règles.

M. Hancock a répondu par l'affirmative : "C'est bon, si vous avez fait une longue marche et que vous vous êtes retrouvé à sept miles de chez vous, c'est bon, mais vous devez rester dans votre région.

"C'est bien de faire une longue marche ou une promenade à vélo ou de faire de l'exercice, mais il faut rester sur place".

La question des déplacements pour faire de l'exercice a été mise en lumière le week-end dernier après que deux femmes aient déclaré avoir été encerclées par la police et avoir reçu une amende de 200 livres sterling après avoir parcouru cinq miles à pied depuis chez elles.

La police du Derbyshire a maintenant laissé tomber l'amende et s'est excusée auprès des femmes, mais l'incident a suscité un débat sur les directives.

Les conseils du gouvernement pour l'Angleterre disent que vous pouvez quitter votre maison pour faire de l'exercice, mais ajoutent : "Cela devrait être limité à une fois par jour, et vous ne devriez pas vous déplacer en dehors de votre zone locale".

Les conseils ajoutent : "Il faut limiter cela à une fois par jour et ne pas sortir de sa région" : "Rester local signifie rester dans le village, la ville ou une partie de la ville où vous vivez".

En Écosse, le conseil est plus précis, disant que l'exercice peut être fait s'il "commence et finit au même endroit, qui peut être jusqu'à cinq miles de la limite de votre zone d'autorité locale".

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, herciv a dit :

des places de réa en utilisant les maisons de retraites

Le mec qui pense qu'une maison de retraite a un équipement comparable à une réa hospitalière n'est jamais allé en maison de retraite !

J'hésite entre :laugh: et :blink:

Il y a 1 heure, herciv a dit :

La plupart sont prises en charge directement en ehpad éventuellement avec un accompagnement fin de vie.

La plupart sont prises en charge meurent directement en ehpad éventuellement avec un accompagnement fin de vie.

Du coup, oui, on vaccine en EHPAD pour arrêter l'hécatombe. Parce que les "vieux" en EHPAD, sont en fait des vieux humains. Et qu'on ne laisse pas une maladie décimer des humains, quand bien même cela arrange la branche retraite de la sécurité sociale et éviterai de repasser par la case réforme...

Du coup comme on n'a pas assez de vaccins, pour l'instant, ben "on" a fait un choix. En l’occurrence sauver les gens les plus à risque.

Il y a 1 heure, Ezco a dit :

Les Chinois ont l air de considérer que la vaccination empêche la propagation. L avenir nous le dira.

Et heureusement qu'elle empêche la propagation ! Sinon on est mal barré vu qu'on a rien trouvé d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Teenytoon a dit :

Du coup comme on n'a pas assez de vaccins, pour l'instant, ben "on" a fait un choix. En l’occurrence sauver les gens les plus à risque.

Oui exactement. Mais malheureusement la très grande majorité d'entre eux ne veux pas de vaccin.

Pour info le consentement écrit n'est plus demandé à partir d'aujourd'hui.

Apparemment certains hôpitaux dans le var sont saturés.

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, herciv a dit :

la très grande majorité d'entre eux ne veux pas de vaccin

En même temps avec des meRdias qui tournent en boucle sur le sujet "les Français ne veulent pas se faire vacciner" que croyez vous qu'il advienne quand on demande à des personnes diminuées intellectuellement ce qu'elles en pensent ?

Ben la même chose que quand les meRdias ont fait tourner en boucle Méluche sera peut-être au deuxième tour... Il a failli l'être.

Là encore j'hésite entre :laugh: et :sad:

@herciv, je te cite mais je ne te désigne pas à la vindicte populaire, hein :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Teenytoon a dit :

En même temps avec des meRdias qui tournent en boucle sur le sujet "les Français ne veulent pas se faire vacciner" que croyez vous qu'il advienne quand on demande à des personnes diminuées intellectuellement ce qu'elles en pensent ?

Ben la même chose que quand les meRdias ont fait tourner en boucle Méluche sera peut-être au deuxième tour... Il a failli l'être.

Là encore j'hésite entre :laugh: et :sad:

@herciv, je te cite mais je ne te désigne pas à la vindicte populaire, hein :wink:

Pourquoi je t'en voudrais ? Mais regardes autour de toi combien de personnes veulent vraiment se faire vacciner, même parmi les plus gâtées par la nature au niveau intellectuel.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A la rigueur que des personnes ne veulent pas "vraiment" se faire vacciner je peux le comprendre. Il y a quand même eu quelques scandales sanitaires récents qui poussent à la prudence. Mais autour de moi j'ai majoritairement des gens qui préfèrent attendre leur tour tranquillement sans pour autant refuser par principe la vaccination. 

Par contre il y en a quelques uns qui semblent penser que le vaccin est un cocktail DPL en puissance. Et ils sont tellement dans leurs délires, ont potassé à fond leur théorie qu'il devient compliqué de discuter avec eux. 

Edited by Fanch

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, herciv a dit :

Mais regardes autour de toi combien de personnes veulent vraiment se faire vacciner, même parmi les plus gâtées par la nature au niveau intellectuel.

Oui, c'est ce que je dis. A force de répéter en boucle un message, ça laisse des traces. Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose...

il y a 3 minutes, Fanch a dit :

il devient compliqué de discuter avec eux. 

Cette crise aura révélé beaucoup de caractères... Il faudra s'en souvenir si une crise réellement très grave type guerre sur notre sol devait advenir un jour.

Attention, loin de moi l'idée de chasse aux sorcières, mais juste qu'il vaut mieux savoir à quoi s'en tenir.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,069
    Total Topics
    1,374,105
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries