Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Coronavirus - Covid 19


Recommended Posts

Le 27/09/2021 à 22:03, Delbareth a dit :

Bon bin visiblement ça a changé. C'est fou en si peu de temps :bloblaugh:

En fait, chez les Enseignant-Chercheurs, il y a simplement deux corps : les Maîtres de Conférence et les Professeurs d'Université. Idem au CNRS avec les Chargés de Recherche et les Directeurs de Recherche. Vu de mon bureau de CNRS, ils font le même travail. La seule différence est plutôt sur l'encadrement des étudiants en thèse, les jury de thèse, etc...

Après, c'est peut-être domaine ou université dépendant. @cracou pourra confirmer ou infirmer.

En fait c'est plus compliqué: il y a les moniteurs (thésards en gros qui font des TD ou des cours simples), les ATER (post doc avec des cours simples), les PRAG (profs du secondaire qui font des TD). Les maitre de conférence sont le coeur de l'université, la grosse majorité des enseignants checheurs. Il est tès possible de rester toute sa vie maitre de conf (de 2nd, 1er, classe exepctionnelle). Certains sont HDR. Après il y a les profs d'université ce qui n'est PAS un truc lié à l'âge mais aux publications et aux résultats. Le nombre de poste est limité et l'accès au poste dépend des libérations et/ou de concours genre agreg du supérieur dans quelques matières. La séparation est un peu comme inspecteur / commissaire. Un inspecteur principal (commandant) peut être plus vieux qu'un commissaire.

Aussi dire que les maitre de conf font leurs début n'a aucun sens: tous les titulaires commencent maitre de conf mais c'est un statut où pas mal de gens restent tout leur vie. Dans le privé et à l'étranger on a plus assistant professor / associate professor / full professor (qui est notre prof des universités). Moi je suis dans une série différente (professor of practice donc une personne qui a des liens avec l'entreprise / une expertise très précise sur des points précis / une capacité d'enseignement mais qui ne fait pas de recherche théorique). 

Sinon il n'y a pas de "chef de service" car tout est géré par des comités (comme les anciens UFR) avec une voix par personne mais avec des pondérations chelous de collèges farfelus. Les chefs sont avant tout administratifs (attention, je parle des sciences dures dont je viens. Pour les hospitaliers etc j'en sais rien). 

 

 

 

Edited by cracou
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 27 minutes, cracou a dit :

Certains sont HDR. Après il y a les profs d'université ce qui n'est PAS un truc lié à l'âge mais aux publications et aux résultats. Le nombre de poste est limité et l'accès au poste dépend des libérations et/ou de concours genre agreg du supérieur dans quelques matières.

Jusqu'à très récemment, la HDR ne suffisait pas pour prétendre à un poste de professeur d'université. Il fallait également obtenir sa qualification, plus sélective que la HDR. Or, cette qualification n'est plus nécessaire pour les maîtres de conférences titulaires souhaitant candidater à un poste de professeur d'université.

Dans certaines sections CNU, les candidats aux postes de professeur ne couraient pas les rues, d'autant plus quand les fiches de poste sont profilés à l'extrême. On a parfois des concours avec 3 candidats pour un poste de PU lorsque l'on a plus de 100 candidats pour un poste de MCF.

Edited by Skw
Link to comment
Share on other sites

https://www.welt.de/wissenschaft/article234091530/Christian-Drosten-schreibt-Impfquote-in-Daenemark-hoeherem-Bildungsgrad-zu.html (29 septembre 2021)

Drosten attribue le taux de vaccination plus élevé au Danemark à un meilleur niveau d'éducation

Le Danemark, par exemple, est dans une position bien meilleure que l'Allemagne - également parce que là-bas et dans d'autres pays scandinaves, le niveau d'information et d'éducation est très élevé. "Le taux de vaccination des personnes âgées est une grande différence par rapport au Danemark, par exemple. Je pense que vous pouvez généraliser un peu : Dans les sociétés scandinaves à forte cohésion, le niveau d'information et d'éducation est très élevé, beaucoup de gens comprennent simplement à quoi sert la vaccination, il y a moins d'hésitation à propos de la vaccination. Le taux de vaccination est très élevé, en particulier chez les personnes âgées de plus de 60 ans. En Allemagne, nous n'en sommes pas du tout là", a déclaré M. Drosten dans le podcast.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Une avancée côté médicament :

Covid-19 : le laboratoire Merck demande une autorisation pour commercialiser un traitement oral

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/le-laboratoire-merck-demande-une-autorisation-pour-commercialiser-ses-comprimes-contre-le-covid-19_4791345.html

Merck affirme que son médicament, développé avec la société de biotechnologie Ridgeback Biotherapeutics, permet de diviser par deux les risques d'hospitalisation et de décès. Durant l'essai clinique de phase 3 mené sur 775 personnes, le taux d'hospitalisation ou de décès chez les patients ayant reçu le médicament était de 7,3%, contre 14,1% chez ceux ayant eu un placebo. Le traitement durait cinq jours.

Bon, un facteur 2 c'est pas incroyable non plus (et ça va donner du grain à moudre aux anti-vax).

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

16 minutes ago, Delbareth said:

Bon, un facteur 2 c'est pas incroyable non plus (et ça va donner du grain à moudre aux anti-vax.

C'est pas un vaccin ... et a priori personne ne t'oblige à le prendre.

Après deux fois moins de chance de mourir j'en connais qui signe tout de suite ...

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, g4lly a dit :

C'est pas un vaccin ... et a priori personne ne t'oblige à le prendre.

Après deux fois moins de chance de mourir j'en connais qui signe tout de suite ...

J'ai pas dit ça, mais c'est pas le médicament miracle non plus.

Link to comment
Share on other sites

il y a 49 minutes, Henri K. a dit :

Oui, c'est singulier. Les chiffres sont en baisse cependant, heureusement. Peut être un rapport avec le mode de vaccination (Astra Zeneca massivement + première dose privilégiée et donc seconde retardée et protection moindre de chaque individu).

Autre hypothèse ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Boule75 a dit :

Oui, c'est singulier. Les chiffres sont en baisse cependant, heureusement. Peut être un rapport avec le mode de vaccination (Astra Zeneca massivement + première dose privilégiée et donc seconde retardée et protection moindre de chaque individu).

Autre hypothèse ?

Côté anglais de l'UK, a priori en terme de comportement pour eux c'est fini, presque plus personne ne porte de masque dans les transports, les lieux publics, etc... et comme l'actualité du brexit... pardon, des problèmes de supply chain prennent le pas sur l'actualité, le covid passe un peu en arrière plan dans l'esprit du pékin moyen. je pense que c'est une meilleure explication qu'une différence radicale de performance de l'un ou l'autre des vaccins.

Heureusement, grâce au brexit qui a créé une pénurie massive de main d'oeuvre, il n'y a plus de personnel dans les pub pour servir, du reste de toute façon les pompes sont à sec. Faute de quoi ils auraient surement "superchargé" une nouvelle vague ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Picdelamirand-oil a dit :

 

le QR code est une invention Française:

spacer.png

"9 heures, sous la tonnelle, près du puits, j'aurai des bas jaunes".
Le tout hautement résilient aux attaques de pucerons et aux jacqueries.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Rappel périodique des effets secondaires du covid long (et pas seulement des vaccins)

Il affecte encore 30-50% des patients 6 mois après hospitalisation (études US et chinoises)

https://www.axios.com/nih-launches-massive-project-study-long-covid-5ad4d89c-3c5e-40ce-a901-a4ca865bc755.html

https://qz.com/2052244/a-chinese-study-finds-long-covid-symptoms-persist-after-12-months/

https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/70/wr/mm7036a1.htm?s_cid=mm7036a1_w

Dommage, absolument personne n'en parle ...
les antivax et les médias se concentrent sur des effets secondaires certes graves des vaccins, mais affectant au maximum ~ 1/100 000 des vaccinés .

Edited by rogue0
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, rogue0 a dit :

Rappel périodique des effets secondaires du covid long (et pas seulement des vaccins)

Il affecte encore 30-50% des patients 6 mois après hospitalisation (études US et chinoises)

https://www.axios.com/nih-launches-massive-project-study-long-covid-5ad4d89c-3c5e-40ce-a901-a4ca865bc755.html

https://qz.com/2052244/a-chinese-study-finds-long-covid-symptoms-persist-after-12-months/

Dommage, absolument personne n'en parle ...
les antivax et les médias se concentrent sur des effets secondaires certes graves des vaccins, mais affectant au maximum ~ 1/100 000 des vaccinés .

Le vaccin est il efficace contre le covid long ?!

Link to comment
Share on other sites

Une très bonne amie souffre de Covid long. Ça fait bientôt 1 an qu’elle a eu le Covid. Elle a repris le travail il y a seulement 1,5 à 2 mois, mais à mi-temps thérapeutique. Fatigues, nausées, problèmes cutanés, fièvre encore un jour par semaine au moins… elle ne s’en sort pas la pauvre …

Link to comment
Share on other sites

14 minutes ago, Snapcoke said:

Le vaccin est il efficace contre le covid long ?!

Le vaccin réduisant très largement les effets de la maladie - ou plutot de l'infection qui produira la maladie - sur le patient ... il réduit quasi mécaniquement les "effets secondaires" de la maladie aussi.

En pratique tu trouves assez peu de patient vacciné - schéma complet +15j - qui font un covid symptomatique ... et sans covid symptomatique pas de "covid long" ...

... il y a toujours des vaccinés schéma complet etc. qui ne développent pas d'anticorps et qui fonctionnent comme s'il n'étaient pas vacciné ... mais normalement ont sait quel population a se risque et on leur propose des protocoles particulier, des rappels supplémentaires etc.

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Snapcoke a dit :

Le vaccin est il efficace contre le covid long ?!

Tu es au courant que ce type de formulation sous-entend l'émission d'un doute prononcé ?

Juste pour lever tous les doutes, voici une série d'assertions à la fiabilité éprouvée :

  • Les vaccins sont efficaces contre toutes les formes de CoViD-19, et même contre tous les variants connus actuellement.
  • Cette efficacité peut varier, dans des proportions significatives, mais relativement modérées toutefois (ce n'est pas 0 ou 100%) selon les variants et l'état de santé des patients.
  • Aucun des vaccins actuellement en circulation n'est efficace à 100%, même en conditions optimales.
  • Des patients vaccinés attraperont donc inévitablement la CoViD.
  • Parmi ces patients, certains déclareront des formes graves. Certains en mourront même.
  • Parmi ces patients, certains déclareront des formes longues.
  • Dans tous les cas, la vaccination aura réduit d'un facteur important l'occurrence des formes graves et des formes longues dans la population vaccinée par rapport à la même population non-vaccinée.
  • Dans de rares cas, les vaccins auront eu des effets secondaires néfastes. Mais ceux-ci sont toujours plus rares que les formes graves de la CoViD.

En fait, quand on parle épidémie, vaccination, efficacité vaccinale, ce ne sont que des probabilités combinées ... et toutes visent à réduire le nombre de cas, le nombre de cas graves et le nombre de séquelles. Une fois l'innocuité du vaccin globalement prouvée (il ne nuit pas, sauf cas exceptionnels), alors tout vaut mieux que de ne rien faire et ce contre toutes les formes et toutes les sévérités de la maladie.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

22 minutes ago, rogue0 said:

Rappel périodique des effets secondaires du covid long (et pas seulement des vaccins)

Il affecte encore 30-50% des patients 6 mois après hospitalisation (études US et chinoises)

A noter que ca ne concerne pas que les patients hospitalisés ...

https://www.santelog.com/actualites/covid-long-une-forte-proportion-meme-hors-hospitalisations

Quote

Cette recherche d’une équipe de l'Université de l'Arizona confirme que de très nombr...

COVID LONG : Une forte proportion même hors hospitalisations

Cette recherche d’une équipe de l'Université de l'Arizona confirme que de très nombreuses personnes atteintes de formes bénignes de COVID-19 présentent toujours des symptômes à long terme. Cette analyse des données de l'étude longitudinale CoVHORT, publiée dans la revue PLoS ONE, estime en effet qu'environ 67% ou les 2 tiers des personnes atteintes de COVID léger ou modéré développent un COVID long.

Le COVID long étant défini comme une rémanence de symptômes plus de 30 jours après le test positif, précise l’auteur principal, Melanie Bell, professeur de biostatistique : « Voilà une vraie motivation à se faire vacciner : lorsque vous contractez COVID, le risque de symptômes à long terme apparaît étonnamment élevé ». Alors que les précédentes recherches épidémiologiques sur la prévalence du COVID long se sont concentrées sur des patients hospitalisés pour des formes plus sévères, l’équipe de l’Arizona Health Sciences s’est concentrée sur l’analyse de données de personnes diagnostiquées avec COVID-19, non hospitalisées.

Même les personnes non hospitalisées peuvent éprouver des symptômes durables

L’analyse des données de CoVHORT qui suit depuis mai 2020 des personnes vivant en Arizona infectées et non infectées, par le biais d'enquêtes en ligne révèle que :

parmi les participants testés positifs pour COVID-19, 68,7% présentent toujours au moins un symptôme après 30 jours ;

cette prévalence atteint 77 % après 60 jours de suivi ;

ces personnes identifiées comme avec COVID long sont plus susceptibles d’avoir un faible niveau d’études, de souffrir d’allergies saisonnières et de comorbidités, d'auto-déclarer des symptômes plus sévères ;

parmi les symptômes persistants les plus fréquents, figurent la fatigue, l’essoufflement, le brouillard cérébral, le stress et l’anxiété, l’altération ou la perte du goût et/ou de l’odorat, des courbatures et des douleurs musculaires, l’insomnie, des maux de tête, des douleurs articulaires et une congestion. Ces symptômes les plus fréquents illustrent aussi la grande variabilité des effets de la forme longue de la maladie ;

le nombre et la gravité des symptômes, ainsi que la durée de l'infection, varient considérablement entre les personnes atteintes de COVID-19 ;

le nombre médian de symptômes est 3, mais peut atteindre 20 par participant.

Cette étude suggère ainsi que les personnes non hospitalisées infectées par COVID-19 peuvent elles-aussi développer des symptômes longs de la maladie et presque aussi souvent que les patients hospitalisés pour une forme grave.

https://www.santelog.com/actualites/covid-long-une-forte-proportion-meme-hors-hospitalisations

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, FATac a dit :

Tu es au courant que ce type de formulation sous-entend l'émission d'un doute prononcé ?

Juste pour lever tous les doutes, voici une série d'assertions à la fiabilité éprouvée :

  • Les vaccins sont efficaces contre toutes les formes de CoViD-19, et même contre tous les variants connus actuellement.
  • Cette efficacité peut varier, dans des proportions significatives, mais relativement modérées toutefois (ce n'est pas 0 ou 100%) selon les variants et l'état de santé des patients.
  • Aucun des vaccins actuellement en circulation n'est efficace à 100%, même en conditions optimales.
  • Des patients vaccinés attraperont donc inévitablement la CoViD.
  • Parmi ces patients, certains déclareront des formes graves. Certains en mourront même.
  • Parmi ces patients, certains déclareront des formes longues.
  • Dans tous les cas, la vaccination aura réduit d'un facteur important l'occurrence des formes graves et des formes longues dans la population vaccinée par rapport à la même population non-vaccinée.
  • Dans de rares cas, les vaccins auront eu des effets secondaires néfastes. Mais ceux-ci sont toujours plus rares que les formes graves de la CoViD.

En fait, quand on parle épidémie, vaccination, efficacité vaccinale, ce ne sont que des probabilités combinées ... et toutes visent à réduire le nombre de cas, le nombre de cas graves et le nombre de séquelles. Une fois l'innocuité du vaccin globalement prouvée (il ne nuit pas, sauf cas exceptionnels), alors tout vaut mieux que de ne rien faire et ce contre toutes les formes et toutes les sévérités de la maladie.

C'était juste une question...

Faut pas voir le mal partout...

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Snapcoke a dit :

C'était juste une question...

Faut pas voir le mal partout...

Pas de souci. Désolé si j'ai pu paraitre brutal dans la réfutation.

Mais je préférais être clair, car la désinformation passe systématiquement par des remises en cause apparemment innocentes, mais qui finissent inévitablement par semer du FUD (Fear, Uncertainty and Doubt).

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, g4lly a dit :

Hé oui ...

Et il y a des études en cours (à confirmer) qui tendent à montrer que le cerveau serait affecté même pour les cas légers de covid (mêmes sans symptôme).  (avec diminution de la matière grise dans le cerveau)

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/une-nouvelle-etude-suggere-que-le-covid-19-endommagerait-le-cerveau-de-malades-meme-asymptomatiques-7aabe9a8-1f9e-11ec-84e9-ffdfa102869d

spéculation sur les mécanismes d'attaque neurologiques du covid (fatigue, brouillard mental, amnésie, perte du goût/odorat)

https://www.nature.com/articles/d41586-021-01693-6

https://www.nature.com/articles/d41586-020-02599-5
 

<mode ironie ON>
Qui veut acquérir une immunité "naturelle" 100% bio, via une covid party ?

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, FATac a dit :

Mais je préférais être clair, car la désinformation passe systématiquement par des remises en cause apparemment innocentes, mais qui finissent inévitablement par semer du FUD (Fear, Uncertainty and Doubt).

C'est assez peu différent de ce que dit Xi Jinping, et donc au lieu de me rassurer, cela m'inquiète :

http://fr.cctv.com/2016/04/20/ARTI1Qv3LkWBZOazgrxKrhQp160420.shtml (20 avril 2016)

[Xi Jinping] a exigé que le cyberespace soit imprégné d'une énergie positive et reflète l'idéologie dominante, dans l'espoir de créer un environnement propre et juste.

 

  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

22 minutes ago, Wallaby said:

C'est assez peu différent de ce que dit Xi Jinping, et donc au lieu de me rassurer, cela m'inquiète ...

Ça t'inquiétait moins à l'époque des encyclopédistes?

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, g4lly a dit :

Ça t'inquiétait moins à l'époque des encyclopédistes?

Oui et non. Les encyclopédistes n'ont pas été l'idéologie dominante, du moins de leur vivant. Ils n'ont dominé qu'à partir de la Révolution et la Révolution a produit des horreurs totalitaires au nom d'une pensée tirée des encyclopédistes.

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi une étude qui infirme le protocole Raoult a mis autant de temps à être publiée ?

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/pandemie-etude-infirme-protocole-raoult-mis-autant-temps-etre-publiee-93907/

Un essai clinique vient d'être publié dans le journal au sein duquel l'équipe de l'IHU avait publié sa première étude qui a fait tant parlé d'elle et pas pour de bonnes raisons. Il a été réalisé par une équipe brésilienne à l'hôpital de São Paulo. Conformément aux standards méthodologiques en vigueur pour déterminer l'efficacité d'un traitement (à ne pas confondre avec l'efficience), il est randomisé, en double aveugle et contre placebo. Son objectif : tester l'efficacité de la bithérapie sur un paramètre biologique, le même que dans la première étude de l'IHU : la clairance virale. L'étude en question est beaucoup moins obscure que sa consœur marseillaise : protocole précisé, détails sur le calcul du nombre de patients à inclure, rationnel concernant les doses de médicaments utilisés, etc. 

Les résultats de cette équipe sont cohérents avec nos connaissances actuelles : la bithérapie hydroxychloroquine et azithromycine n'est pas efficace sur la clairance virale des personnes ayant contracté la maladie depuis peu (de deux à cinq jours dans l'étude) et ayant encore peu de symptômes. Concernant les paramètres secondaires, les auteurs ne constatent pas d'amélioration du groupe traité sur la résolution de symptômes à 21 jours. Comme souvent dans ce type d'étude, on regrette que des paramètres cliniques, comme la survie à 28 jours ou l'admission en réanimation, n'aient pas été mesurés. Cette étude comporte des limites majeures et, à elle seule, elle n'aurait pas pu infirmer complètement l'hypothèse.

[...]

L'IJAA a reçu cette étude le 3 novembre 2020, il y a presque un an, donc. Sa publication effective après relecture par les pairs n'a eu lieu que très récemment, à savoir le 25 août 2021. En temps normal, un tel laps de temps n'est pas étonnant. Toutefois, il est devenu inhabituel dans le contexte pandémique de la fin d'année 2020, surtout concernant la question des traitements. [...] Une publication rapide aurait permis d'éclairer grandement le débat, d'apporter une étude rigoureuse pour répondre à l'hypothèse émise initialement et de diminuer l'incertitude qui était encore prégnante dans la population. Néanmoins, étant donné qu'il faut toujours privilégier des hypothèses plus parcimonieuses avant de prêter une quelconque intentionnalité aux éditeurs de la revue en question, nous avons contacté l'éditeur en chef de l'IJAA, Jean-Marc Rolain, professeur à l'IHU de Marseille au sein du département agents antimicrobiens et résistance, surveillance et stratégies thérapeutiques. Nous n'avons pas encore reçu de réponse mais nous veillerons à mettre à jour l'article si nous recevons un retour de sa part.

L'étude en question : https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0924857921002065

 

  • Like 1
  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

https://thediplomat.com/2021/10/from-delay-to-desperation-the-story-of-sinophobia-and-covid-19-vaccines-in-vietnam/

"Au début, Hanoi était complètement dépourvue de vaccins chinois. Par conséquent, les gens étaient heureux de se faire vacciner", a déclaré le médecin. "Maintenant, beaucoup de gens se sont détournés en apprenant qu'ils allaient recevoir les vaccins chinois".

"Au Vietnam, vous ne pouvez pas faire confiance aux sources officielles. Vous devez vous fier aux ouï-dire et aux sources informelles. Si les vaccins chinois étaient vraiment à la hauteur, pourquoi les dirigeants ne les ont-ils pas pris en premier ? Je suis sûr qu'ils n'ont opté que pour les vaccins occidentaux", a déclaré Vu.

Vu se souvient de la version de 1980 de la Constitution vietnamienne qu'il a dû mémoriser au cours de ses premières années d'adhésion au Parti, et qui contenait la phrase suivante : "La Chine est l'ennemi éternel du Vietnam". Des siècles d'occupation chinoise et d'invasions périodiques sont à l'origine du sentiment populaire anti-chinois au Vietnam, qui a été enflammé ces dernières années par les différends en mer de Chine méridionale et les pratiques commerciales chinoises notoires.

Certains habitants de ce quartier [Thanh Xuan de Hanoi] ont refusé de prendre la piqûre chinoise et ont ensuite reçu un message menaçant de leur chef de communauté sur Zalo, une version vietnamienne de Whatsapp. Le message disait : "Le comité populaire a invité 100 % des citoyens à se faire dépister et vacciner. Quiconque refuse de se faire vacciner et est infecté par la suite sera poursuivi par le quartier ainsi que par les membres de sa famille."

En juillet 2021, le Vietnam était le pays le moins vacciné d'Asie du Sud-Est, et le dernier pays de l'ANASE à recevoir des vaccins fabriqués en Chine.

Dans la foulée du voyage du ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi au Vietnam du 10 au 12 septembre, le gouvernement vietnamien a annoncé l'achat de 20 millions de doses de vaccins chinois.

Le 25 septembre, Mac Van Trang, professeur réputé et ancien membre du PCV à Ho Chi Minh-ville, a publié un message sur son compte Facebook appelant le gouvernement vietnamien à réfléchir à deux fois avant d'acheter des vaccins chinois. Le lendemain, il a reçu des menaces de mort pour ces critiques.

Toutes les sources interrogées s'accordent à dire que les doses de Pfizer sont réservées à des personnes privilégiées et connectées, ce qui est devenu un secret de polichinelle.

Mme Nguyen et son mari, les deux membres du PCV, se sont réjouis de la visite officielle de trois jours de la vice-présidente américaine Kamala Harris au Vietnam, du 26 au 28 août, au cours de laquelle elle a annoncé un don d'un million de doses Pfizer au Vietnam.  Le voyage a été chaleureusement accueilli par le public vietnamien.

Le vaccin chinois Zifivax, s'ajoute aux Sinovac, Sinopharm, et autre CanSino en Indonésie :

https://thediplomat.com/2021/10/ramping-up-inoculation-drive-indonesia-approves-fourth-chinese-vaccine/

M. Lukito a déclaré que le vaccin venait de passer la troisième phase des essais cliniques, qui comprenait un essai en Indonésie impliquant environ 4 000 personnes. Sur la base de cet essai, et d'autres en Ouzbékistan, au Pakistan, en Équateur et en Chine, la firme chinoise affirme que le Zifivax a un taux d'efficacité de 81,4 % 14 jours après l'administration du vaccin.

Edited by Wallaby
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,644
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mehdi2909
    Newest Member
    Mehdi2909
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...