Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Coronavirus - Covid 19


Recommended Posts

il y a 3 minutes, jean-françois a dit :

il sera intéressant d'avoir les chiffres de vactination des enfants de moins de 11 ans, car je ne pense pas que ça sera énorme.

Je suis pro vaccin, mais il est hors de question de vacciner ma fille de 5 ans et je ne suis certainement pas le seul.

Quand je vois la presse commencer à sortir des articles alarmistes ( au moins dans les titres )et que tu creuses ou tu lis l'article tu constates que c'est du vent, je me dis qu'on passe à un niveau de malhonnêteté scandaleux. Tout cela pour un manque de courage pour ne pas imposer la vaccination des récalcitrants parce qu'on est en année électorale

A partir du moment où les enfants constituent un réservoir il est alors totalement pertinent de vouloir les vacciner.

Puis je te demander pourquoi tu ne veux le faire pour tes enfants ? 

Vrai question, je n'ai pas l'âge d'en avoir donc c'est un point de vu qui m'intéresse.

Link to comment
Share on other sites

25 minutes ago, jean-françois said:

il sera intéressant d'avoir les chiffres de vactination des enfants de moins de 11 ans, car je ne pense pas que ça sera énorme.
 

Pourtant les médecins ont beaucoup de demandes pour les moins de 12 ans.

Et chez moi c'est fait.

Link to comment
Share on other sites

je suis d'accord qur c'est un réservoir á virus, mais le but ( de mon point de vue ) de leur vaccination est de "protéger" les opposants de manière indirecte.

Je comprends le cas des immunodépréciés qui nous a été bien exposé mais je reste sur ma position.

 

Sur la raison, c'est simple : nous n'avons pas assez de recul sur les effets de ce vaccin à long terme et, pour le moment et vu qu'il n'y a que trés peu de risque pour ma fille de développer une forme grave je considère le ratio bénéfice / risque défavorable.

Il y a eu 13 ou 26 enfants de moins de 11 ans mort du COVID en France, enfants dont je ne connais pas l'état de santé préalable mais peut-être avec une patologie à la base.

Comme les enfants ne sont pas beaucoup testé, on ne sait pas combien ont été contaminés ( mais je pense que c'est loin d'être faible ), comme je le dis je ne prends pas ce risque pour elle

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, jean-françois a dit :

Je suis pro vaccin, mais il est hors de question de vacciner ma fille de 5 ans et je ne suis certainement pas le seul.

Tu n'es donc pas pro-vaccin, si tant est que ça veuille dire quelque chose.

 

il y a 3 minutes, jean-françois a dit :

Sur la raison, c'est simple : nous n'avons pas assez de recul sur les effets de ce vaccin à long terme et, pour le moment et vu qu'il n'y a que trés peu de risque pour ma fille de développer une forme grave je considère le ratio bénéfice / risque défavorable.

A partir de quel âge on considère que d'hypothétiques effets à long termes sont possibles? Pourquoi ce qui serait vrai pour ta fille de 5 ans ne le serait pas pour ma sœur de 15 ou ma compagne de 25?

Surtout que, les effets à long terme d'un vaccin quel qu'il soit, on les cherche encore malgré toute la bonne volonté des complotistes.

Enfin, la base d'une campagne de vaccination c'est censé être les enfants justement.

Maintenant, si tu m'expliques que soumettre de jeunes enfants à un traitement médical expérimental sur une durée inconnue n'est définitivement pas ton truc, je comprendrais sans aucun problème.

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, jean-françois a dit :

je suis d'accord qur c'est un réservoir á virus, mais le but ( de mon point de vue ) de leur vaccination est de "protéger" les opposants de manière indirecte.

Je comprends le cas des immunodépréciés qui nous a été bien exposé mais je reste sur ma position.

 

Sur la raison, c'est simple : nous n'avons pas assez de recul sur les effets de ce vaccin à long terme et, pour le moment et vu qu'il n'y a que trés peu de risque pour ma fille de développer une forme grave je considère le ratio bénéfice / risque défavorable.

Il y a eu 13 ou 26 enfants de moins de 11 ans mort du COVID en France, enfants dont je ne connais pas l'état de santé préalable mais peut-être avec une patologie à la base.

Comme les enfants ne sont pas beaucoup testé, on ne sait pas combien ont été contaminés ( mais je pense que c'est loin d'être faible ), comme je le dis je ne prends pas ce risque pour elle

Je comprend l'argument des effets à long terme mais il faut bien comprendre que tout ça est déjà bien connu grâce à l'étude pré clinique (sur l'animal type souris) et clinique (des cohortes de millier d'individus en phase 3) Et ce sans même parler des injection faites en dehors de ce cadre. 

Par ailleurs, et je pense que ça viens de là, il n'a jamais été démontré, à ma connaissance, d'effet secondaire grave sur le temps pour aucun vaccin que ce soit. 

La seul, si je dis pas de connerie faisait un lien entre je sais plus quel vaccin et l'autisme et c'est l'une des plus grande fraude scientifique de la science moderne...

Tu pourrais me rétorquer que la il s'agit d'ARNm. Je te répondrai que cette molécule est très fragile notamment dans les compartiments extracell. et qu'il n'est pas possible qu'il diffuse passivement au travers de la membrane cell. (raison pour laquelle c'est hyper chiant de modifier les cellules surtout humaine et qu'on utilise des virus vecteur, chose sur laquelle je travail en ce moment). Et je t'explique pas le merdier pour passer le noyau.

Tout ça pour dire qu'on doit avoir pas mal de bille pour pouvoir être relativement serein s'agissant du vaccin. 

Après il n'est pas possible de te reprocher ton doute si tu n'avais pas connaissance de tout ceci.

Edited by Nec temere
Déso pour les fautes j'écris sur mon tél... Faut lire en fermant les yeux si possible ^^'
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je pense que vu la quantité de vaccins injecté dans le monde depuis plus d'un an, il faut arrêter de dire que ce traitement est expérimental. La plupart des médicaments ont des autorisations d'usage avec beaucoup moins de recul en temps et en quantité que cela. La grosse différence est que la plupart des médicaments sont acceptés pour traiter des malades donc des gens avec un risque avéré et élevé donc l'évaluation du bénéfice/risque est assez facile et très net (même si la protection est bien inférieur à 80%). Si débat sur les effets secondaires il y a, c'est sur le sujet du long terme qu'il faut voir car pour le court terme, sauf rumeur footballistique, on n'a pas vu grand chose.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.bbc.com/news/world-middle-east-59853772 (3 janvier 2022)

Entre-temps, un autre conseiller du gouvernement [israélien], Eran Segal, de l'Institut Weizmann, a averti que les cas dépasseraient bientôt la capacité de dépistage d'Israël, ce qui rendrait le pays incapable d'identifier les nouvelles infections.

Il a prédit qu'entre deux et quatre millions de personnes seraient infectées au cours des trois prochaines semaines, mais que le nombre de personnes souffrant de maladies graves serait moins élevé que lors de la vague précédente.

Il a exhorté la population à se faire vacciner.

Environ deux tiers de la population israélienne, qui compte plus de neuf millions d'habitants, ont été complètement vaccinés, ce que le ministère de la santé définit comme le fait d'avoir reçu une troisième dose ou d'avoir reçu récemment une deuxième dose.

Toutefois, un grand nombre de personnes pouvant prétendre à une troisième dose n'en ont pas encore reçu.

Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Deres a dit :

Je pense que vu la quantité de vaccins injecté dans le monde depuis plus d'un an, il faut arrêter de dire que ce traitement est expérimental. La plupart des médicaments ont des autorisations d'usage avec beaucoup moins de recul en temps et en quantité que cela. La grosse différence est que la plupart des médicaments sont acceptés pour traiter des malades donc des gens avec un risque avéré et élevé donc l'évaluation du bénéfice/risque est assez facile et très net (même si la protection est bien inférieur à 80%). Si débat sur les effets secondaires il y a, c'est sur le sujet du long terme qu'il faut voir car pour le court terme, sauf rumeur footballistique, on n'a pas vu grand chose.

Effectivement, c'est d'ailleurs un effet loupe. Ici tout le monde y va de son grain de sel et le moindre signe est remonté comme effet secondaire ce qui ne se passe pas en général et fais office un peu de filtre passe bas. Là la plus part du c'est juste du bruit qu'on voit rien de significatif.

Raison pour laquelle je pense que le covid et ses vaccins sont assez à part et ne peuvent pas être comparés outre mesure avec d'autre vaccin/médicament.

Link to comment
Share on other sites

Pour un vaccin, si je ne me trompe pas, il falloir environ 5 ans pour qu'il soit considéré comme validé

Il y a eu une urgence pour les vaccins COVID qui a fait que cela a été réduit a une année en gros, mais, de mon point de vue, c'est trop court pour avoir un recul suffisant sur les effets à long terme.

Donc, pour ma fille qui n'est pas dans une population à risque, comme dit précédement, je considère le rapport bénéfice / risque défavorable

De plus, comme je l'ai dit, cette décision est prise pour de mauvaises raisons, couvrir le cul de connard

Link to comment
Share on other sites

Sur des enfants (donc en période de croissance), on peut parler d’absence de conséquence long terme qu'à la fin de leur croissance...

ça c'est pour une vision très macroscopique de la chose.

Il faut surveiller l'évolution des risques chez les enfants pour les nouveaux variants. Il me semble que regarder principalement les décès est une erreur. En particulier chez les enfants. Si le virus laisse plein de séquelles longtermistes aux enfants, cela fera pencher le rapport bénéfice risque vers le vaccin.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 29 minutes, jean-françois a dit :

De plus, comme je l'ai dit, cette décision est prise pour de mauvaises raisons, couvrir le cul de connard

C'est grave de lire des trucs pareil, surtout que tes justifications sont les mêmes que la plus part des dits connards et restent tout aussi fausses.

Ce Forum autorise vraiment la tenue de propos aussi insultant ? 

Link to comment
Share on other sites

Perso, je pense que la vaccination des enfants (sauf comorbidités) est probablement aussi inutile pour eux que pour la société. Mais je suis prêt à accepter des preuves du contraire. Je ne pense pas que les risques associés au vaccin existent (au delà de tout risque d'injection ou de prise de substance active) même si le bénéfice/risque pour les enfants est probablement négatif. Donc les "emmerdements" suffisent à me pousser à le faire pour mes enfants même si cela révolte mon esprit gaulois. Il faut aussi voir que les effets secondaires des vaccins peuvent aussi être associés aux dites comorbidités ... De plus, dans le cas de réactions allergiques par exemple, est-ce vraiment le vaccin ou une condition médicale pré-existante qui serait apparu un jour ou l'autre de manière plus ou moins inéluctable qui est la cause du problème.

Edited by Deres
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Les effets indésirables/ secondaires des vaccins Covid19 semblent bien être minimisés volontairement et involontairement!
On semble admettre aujourd'hui que seul 10% sont remontés.
https://www.notre-planete.info/actualites/4849-vaccins-COVID-19-risques-morts

https://www.youtube.com/watch?v=WNGCXfekKn0

 


 

Edited by MIC_A
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

C'est grave de lire des trucs pareil, surtout que tes justifications sont les mêmes que la plus part des dits connards et restent tout aussi fausses.

Ce Forum autorise vraiment la tenue de propos aussi insultant ? 

exuse-moi, je ne pense pas dire la même chose :

quand on voit tous les arguments qu'ils sortent ( modification de l'ADN, ça donne le cancer, c'est pour nous contrôler sans parler de la 5G ) et les miens, je pense que c'est différent.

Pour les enfants en pleine croissance, j'estime qu'il peut y avoir des effets. Je suis d'accord pour dire que je n'ai pas d'argument scientifique pour justifier cette méfiance ( je n'i aucune compétence dans le domaine ), mais le recul d'environ 2 ans n'est que sur des adultes ( en tout cas en trés grandes majorité ) et donc pas assez représentatif de mon point de vue.

Après, entre les manipulations d'information entre les politiques et la presse ( qui confirme en permanence qu'elle est au-dessous de tout ), il y a un manque d'information honnête et facile d'accès, sauf à être dans le domaine.

 

Enfin je maintiens le mot utilisé pour les antivax qui font passer leur gueule avant le groupe et la société

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, MIC_A a dit :

Les effets secondaires des va semblent bien être minimisés volontairement et involontairement!
 

Les quoi?

Je te mets au defi de sortir les effets secondaires grave des vaccins quels qu'ils soient et de les rapporter au ratio de personnes vaccinées (et de comparer avec n'importe quel medicament allopathiques y compris des perçu comme anodin type paracetamol). Tu serais surpris

Ps: par graves j'entend autre chose qu'une douleur au point d'infection, d'une fievre de 24h ou une adenopathie transitoire...

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Les effets indésirables peuvent être classés selon leur fréquence de survenue :

 Très fréquent : peut survenir chez plus d’1 personne sur 10.

 Fréquent : peut survenir chez 1 à 10 personnes sur 100.

 Peu fréquent : peut survenir chez 1 à 10 personnes sur 1 000.

 Rare : peut survenir chez 1 à 10 personnes sur 10 000.

 Très rare : peut survenir chez moins de 1 personne sur 10 000.

Pour le paracétamol par exemple, on a :

 

EFFET SECONDAIRE PROBABILITÉ GRAVITÉ DE L’EFFET

Eruption cutanée, urticaire Rare Potentiellement très grave

Asthme Rare Potentiellement grave

Thrombopénie Rare Potentiellement très grave

Pourtant, peu de gens ont peur de prendre un petit comprimé en cas de mal de tête. Je crois surtout que nous nous faisons des illusions sur la nature de la médecine et que le COVID19 nous fait découvrir que tout cela n'est pas magique et que la vie est compliquée et fragile.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Non ca ne me va pas

Les données je les connais

et j'en ai de plus precises

 

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34477808/

Les chances d'anaphylaxie sont de 4.8/ million, les chances de choc ischémique sont les mêmes que pour la population générale etc etc

Quand tu as plusieurs dizaines de morts par an par surdosage (volontaire ou pas) de paracétamol

(tiens données britanniques) : https://www.statista.com/statistics/471227/death-by-paracetamol-drug-poisoning-in-england-and-wales/

Dernier point : si tuas raison que les effets indésirables sont sous évalués, les effets indésirables graves sont eux globalement bien remontés aux instances compétentes (vu qu'ils sont graves et nécessitent une prise en charge médicale)

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Citation

Coronavirus au Mexique : quatre millions de cas, nombre record depuis le 8 septembre

Le Mexique a passé la barre des quatre millions de cas de Covid-19 ce mardi quand le pays a enregistré son plus grand nombre de nouvelles infections quotidiennes depuis le 8 septembre.

Les autorités reconnaissent un rebond de l'épidémie mais écartent toute nouvelle restriction.

Le Mexique a enregistré mardi 15.184 nouveaux cas, un record depuis presque quatre mois, portant le total de cas confirmés à 4.008.648, selon les chiffres officiels du ministère de la Santé.

A lire ici.

 

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

Citation

Jusqu'au décès, tu es sûr de ça ?

Oh oui

Faut discuter avec les cellules de pharmacovigilance

A un moment donné tout et n'importe quoi était remonté d'ailleurs (type j'ai un panaris et j'ai été vacciné il y'a 3 mois) ... et je ne plaisantes pas

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 15 minutes, Akhilleus a dit :

Oh oui

Faut discuter avec les cellules de pharmacovigilance

A un moment donné tout et n'importe quoi était remonté d'ailleurs (type j'ai un panaris et j'ai été vacciné il y'a 3 mois) ... et je ne plaisantes pas

C'est ce que j'évoquais plus haut. La sur vigilance vis à vis du covid est telle que plein d'effet indésirables non grave sont juste de la grosse conneries. Donc parler de sous évaluation ok mais à comparer avec la sous évaluation sur d'autre médicament.

 

il y a 23 minutes, MIC_A a dit :

Jusqu'au décès, tu es sûr de ça ?

Le paracétamol peut fluidifier le sang à tel point qu'il peut provoquer des hémorragies interne et donc la mort. C'est marqué sur les boîte maintenant il me semble.

Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Eau tarie a dit :

@Nec temere c'est pas l'aspirine qui fluidifie le sang justement ?

Le paracétamol j'ai plus entendu parler de coma hépatique.

 

Whoops j'ai confondu. Je sais pas pourquoi dans ma tête le doliprane et l'écorce de saule ça c'est toujours mélangé :rolleyes:

Toujours est il que les effets secondaires de médicaments courrant voir banale peuvent être autrement plus dangereux et c'est le point à retenir.

Edited by Nec temere
Avec tout les mots c'est mieux...
Link to comment
Share on other sites

un peu de culture pour le bon Doliprane :

 

"Le risque d'une intoxication grave peut être particulièrement élevé chez les sujets âgés, chez les jeunes enfants, chez les patients avec une atteinte hépatique, en cas d'alcoolisme chronique, chez les patients souffrant de réserves basses en glutathion telles que la malnutrition chronique (cf Posologie et Mode d'administration), le jeûne, l'amaigrissement récent, le vieillissement, les virus de l'hépatite virale chronique et du VIH, la cholémie familiale (Maladie de Gilbert). Dans ces cas, l'intoxication peut être mortelle.

Symptômes :

Nausées, vomissements, anorexie, pâleur, douleurs abdominales apparaissent généralement dans les 24 premières heures.

Un surdosage de paracétamol peut provoquer une cytolyse hépatique susceptible d'entraîner une insuffisance hépatocellulaire, un saignement gastro-intestinal, une acidose métabolique, une encéphalopathie, un coma et le décès.

En cas de surdosage aigu, il peut être observé dans les 12 à 48 heures une augmentation des transaminases hépatiques, de la lactico-déshydrogénase, de la bilirubine et une diminution du taux de prothrombine.

Le surdosage peut également entraîner une pancréatite, une hyperamylasémie, une insuffisance rénale aiguë et une pancytopénie."

Ca rigole pas..

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    f-brn
    Newest Member
    f-brn
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...