Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Coronavirus - Covid 19


Recommended Posts

on remet une pièce dans le juke box

le variant XBB1.5 se transmet à vitesse grand V aux USA (20% des cas positifs la semaine dernière, 40% cette semaine soit un doublement en 7 jours)

possiblement variant d'échappement immunitaire avec un fort taux de transmission

https://edition.cnn.com/2023/01/03/health/covid-variant-xbb-explainer/index.html

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Akhilleus a dit :

on remet une pièce dans le juke box

le variant XBB1.5 se transmet à vitesse grand V aux USA (20% des cas positifs la semaine dernière, 40% cette semaine soit un doublement en 7 jours)

possiblement variant d'échappement immunitaire avec un fort taux de transmission

https://edition.cnn.com/2023/01/03/health/covid-variant-xbb-explainer/index.html

Y a pas un smiley "J'en ai ma claque" ?

Finalement, avec cette histoire de Chine et surtout de décès à Hong Kong, ça semble accréditer l'idée qu'on a quand même développé une sacré immunité contre le covid en général. Non ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Delbareth a dit :

Y a pas un smiley "J'en ai ma claque" ?

Finalement, avec cette histoire de Chine et surtout de décès à Hong Kong, ça semble accréditer l'idée qu'on a quand même développé une sacré immunité contre le covid en général. Non ?

Bien sur

C'est le principe d'exposition itérative (que ce soit par infection ou vaccination)

Mais si je lis bien l'article que j'ai posté le nouveau variant échappe aux anticorps obtenus par l'un ou l'autre dans une proportion de 50x (ou dit autrement les anticorps obtenus contre les autres souches ont 50x moins d'affinité pour cette souche là...)

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Delbareth a dit :

Y a pas un smiley "J'en ai ma claque" ?

Finalement, avec cette histoire de Chine et surtout de décès à Hong Kong, ça semble accréditer l'idée qu'on a quand même développé une sacré immunité contre le covid en général. Non ?

Il y a quand même du monde qui tousse en masse, n'est-ce pas...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Deres a dit :

Et ce avec des vaccins démontrés comme bien plus efficaces. La protection est donc bien plus importante.

Les real world data montrent qu'à partir de la 3ème dose, l'écart pour la protection contre les formes sévères et la mort est négligéable.

Il y a 18 heures, Wallaby a dit :

C'est pourtant ce qui s'est passé :

https://hongkongfp.com/2022/03/11/covid-19-hong-kong-hospital-authority-urges-understanding-as-shocking-photo-emerges-of-bodies-stored-on-ward/ (11 mars 2022)

L'autorité hospitalière de Hong Kong (HA) a demandé au public de comprendre ses difficultés liées à la saturation des morgues dans le contexte de la crise du Covid-19 de la ville, alors qu'une image de corps gisant à côté de patients vivants dans un service hospitalier a fait surface en ligne.

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-hong-kong-submergee-par-une-cinquieme-vague-devastatrice_5033651.html (21 mars 2022)

Hong Kong submergée par une cinquième vague dévastatrice

Je vis à Hong Kong.

La définition de "mort par COVID" à Hong Kong est très strict : 28 jours après l'infection, n'importe quelle cause de décès (accident de voiture, avaler de travers un morceau de ravioli...) est compté comme "mort par COVID".

Mais... avec 70 morts par COVID au pic par jour, ça sature les morgues ?

Je ne pige pas.

Moi ce que je regarde le plus est le temps d'attente des urgences dans les 18 hôpitaux publics : https://www.ha.org.hk/visitor/ha_visitor_index.asp?Content_ID=235504&Lang=CHIB5, un chiffre mis à jour toutes les heures en temps réel par les autorités locales. Rien d'alarmante de ce que je vois.

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

https://www.scmp.com/news/hong-kong/health-environment/article/3168601/bodies-pile-hospitals-and-mortuaries-struggle (28 février 2022)

Les corps s'entassent dans les hôpitaux et les morgues peinent à trouver de la place alors que le nombre de décès dus au Covid-19 augmente à Hong Kong.

Les morgues de la ville ont déjà triplé leur capacité, mais elles manquent de place pour accueillir les dizaines de résidents qui meurent chaque jour.

Le système médical est complètement débordé", déclare David Chan, de l'Hospital Authority Employees Alliance.

Les corps des résidents décédés des suites d'un Covid-19 sont entreposés sur des brancards dans les couloirs ou sur des lits à l'intérieur des services d'accident et d'urgence des hôpitaux publics, les morgues approchant de leur capacité à Hong Kong. David Chan Kwok-shing, un représentant de l'Hospital Authority Employees Alliance, a déclaré dimanche qu'il avait entendu dire que dans certains cas, un corps restait dans un service d'urgence pendant une journée avant d'être finalement transféré à la morgue de l'hôpital, qui était déjà pleine. "Le système médical est complètement débordé", a déclaré M. Chan.

Le Dr Albert Au Ka-wing, principal responsable médical et sanitaire du Centre de protection de la santé, a révélé que trois morgues publiques avaient atteint 90 % de leur capacité au cours de la semaine écoulée, l'augmentation exponentielle des infections ayant entraîné un nombre record de décès. La morgue publique de Fu Shan à Tai Wai, la morgue publique de Kwai Chung et la morgue publique de Victoria à Kennedy Town ont augmenté leur capacité, passant d'un total de 506 corps à 1 350, mais toutes se remplissent rapidement, a-t-il déclaré.

Depuis le début de la cinquième vague, fin décembre, Hong Kong a enregistré 158 683 cas, portant le total pour l'ensemble de la pandémie à 171 214. Les autorités sanitaires ont signalé 83 décès liés au Covid pour la seule journée de dimanche, ce qui porte le total à 727. Le Dr Lau Ka-hin, responsable de la qualité et des normes au sein des autorités sanitaires, a reconnu que le transport des corps des hôpitaux aux morgues s'avérait difficile. "Nous constatons une augmentation du nombre de décès car il a fait plus froid et la pandémie s'est aggravée. Beaucoup de patients aux [urgences] sont déjà dans un état critique ou ont subi un arrêt cardiaque", a déclaré Lau. "Nous ne pouvons pas faire face au transport des cadavres en ce moment de manière opportune. C'est pourquoi on les voit parfois dans les salles d'urgence. Nous faisons déjà de notre mieux." Il a fait remarquer que la loi exigeait qu'une autopsie soit pratiquée sur les patients décédés avant leur arrivée à l'hôpital ou après une brève réanimation. "Nous avons fait de notre mieux pour mettre les corps dans la morgue de notre hôpital, mais certains d'entre eux peuvent être conservés dans les unités A&E", a ajouté Lau. "Ils seront transportés à la morgue publique".

L'autorité a communiqué avec les départements de la santé et de l'hygiène alimentaire et environnementale au sujet de la collecte rapide des corps, a-t-il révélé. M. Lau a également indiqué que les responsables communiquaient étroitement avec le secteur des services funéraires et les familles des victimes, afin qu'ils puissent collecter les corps dès que possible pour libérer de l'espace à la morgue. Mais certains salons funéraires ont refusé d'accepter les corps. Le président de l'Association des entreprises funéraires de Hong Kong, Ng Yiu-tong, a déclaré : "D'après ce que je comprends, c'est la décision de chaque salon funéraire. Il faut savoir aussi que le Covid-19 est une maladie infectieuse. Si un foyer se développe dans un salon funéraire, le résultat pourrait être désastreux. Le salon funéraire pourrait devoir être fermé pour être désinfecté et de nombreux services ne pourraient pas être organisés. Il se peut donc que certains salons funéraires veuillent jouer la carte de la sécurité."

En ce qui concerne l'engorgement récent des morgues, M. Ng a déclaré qu'il comprenait que le département de l'hygiène alimentaire et environnementale avait intensifié les crémations. "En principe, les familles peuvent choisir d'envoyer le défunt directement de la morgue de l'hôpital à un crématorium gouvernemental. Mais beaucoup d'entre elles souhaitent organiser des cérémonies pour leurs proches et attendent donc qu'un créneau horaire ou une salle soit disponible au salon funéraire", a-t-il déclaré. Il s'attend à ce que le problème de l'arriéré dans les salons funéraires commence à se résorber dans le courant de la semaine.

"Les Chinois n'aiment généralement pas organiser des services funéraires au cours du premier mois du Nouvel An lunaire", a-t-il ajouté. À l'heure actuelle, sept salons funéraires agréés à Hong Kong disposent de salles de service et d'installations mortuaires pour le stockage et la manipulation des restes humains.

Lors de l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère en 2003, 299 personnes sont mortes, mais aucun rapport n'a fait état d'une accumulation de corps dans les hôpitaux. Des cas de surpopulation dans les morgues des hôpitaux publics ont été signalés au début de 2004 et de 2019, en grande partie parce que les proches hésitaient à récupérer les corps pour les services funéraires pendant le premier mois du Nouvel An lunaire.

En dehors de Hong Kong, des informations ont circulé en juillet dernier selon lesquelles un hôpital thaïlandais utilisait des conteneurs réfrigérés pour stocker les corps après que sa morgue ait été submergée par des décès liés au Covid. Au début de l'année dernière, des conteneurs réfrigérés auraient également été utilisés par certains hôpitaux de Californie pour stocker des corps. Une morgue temporaire a été construite à Londres en janvier de l'année dernière face à l'énorme nombre de décès liés au Covid dans cette ville.

Edited by collectionneur
Date en gras : février 2022
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Henri K. a dit :

Les real world data montrent qu'à partir de la 3ème dose, l'écart pour la protection contre les formes sévères et la mort est négligéable.

Le souci est justement qu'en plus d'un taux de vaccination des personnes âgés faibles, les 2ème et 3eme dose sont aussi faibles en Chine.

Toi qui connais mieux le pays, tu as une idée de la raison de cet échec partiel de la vaccination en Chine ? Vu que le pouvoir est pour le moins autoritaire, il est quand même étonnant qu'il n'ait pas visé une vaccination quasi systématique et redoublée avec la même insistance que pour els autres mesures. En occident dans des régimes démocratiques, l'insistance sur les vaccins a été plus forte alors qu'il y avait pourtant une réaction contrarienne pas si négligeable. Je sais bien que les pouvoirs autoritaires ont tendance à se noyer dans leur propre propagande, dans ce cas ci la victoire par la stratégie zéro-COVID, mais je ne comprends pas un tel manque de vision. A moins que ce soit lié au renouvellement du mandat de Xi Ping et autre problèmes politiques internes peu visibles de l'extérieur.

Il y a 5 heures, Henri K. a dit :

Les real world data montrent qu'à partir de la 3ème dose, l'écart pour la protection contre les formes sévères et la mort est négligéable.

Ce qui est assez logique en fait. L'avantage des vaccins ARNm si j'ai bien compris, c'est que l'on indique directement dans son "langage" au système immunitaire que la bonne cible c'est la protéine Spike. Avec un vaccin classique, on laisse le système immunitaire trouvé et électionné lui même les cibles lui permettant de reconnaitre le virus. Il y a plein d'étapes où il peut se tromper surtout pour les personnes ayant un système immunitaire faible. Il faut espérer qu'après 3 injections, le système immunitaire a quand même trouvé la bonne cible tout seul ou alors c'est qu'il est totalement inefficace.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Wallaby a dit :

https://www.scmp.com/news/hong-kong/health-environment/article/3168601/bodies-pile-hospitals-and-mortuaries-struggle (28 février 2022)

Les corps s'entassent dans les hôpitaux et les morgues peinent à trouver de la place alors que le nombre de décès dus au Covid-19 augmente à Hong Kong.

Les morgues de la ville ont déjà triplé leur capacité, mais elles manquent de place pour accueillir les dizaines de résidents qui meurent chaque jour.

Le système médical est complètement débordé", déclare David Chan, de l'Hospital Authority Employees Alliance.

Les corps des résidents décédés des suites d'un Covid-19 sont entreposés sur des brancards dans les couloirs ou sur des lits à l'intérieur des services d'accident et d'urgence des hôpitaux publics, les morgues approchant de leur capacité à Hong Kong. David Chan Kwok-shing, un représentant de l'Hospital Authority Employees Alliance, a déclaré dimanche qu'il avait entendu dire que dans certains cas, un corps restait dans un service d'urgence pendant une journée avant d'être finalement transféré à la morgue de l'hôpital, qui était déjà pleine. "Le système médical est complètement débordé", a déclaré M. Chan.

Le Dr Albert Au Ka-wing, principal responsable médical et sanitaire du Centre de protection de la santé, a révélé que trois morgues publiques avaient atteint 90 % de leur capacité au cours de la semaine écoulée, l'augmentation exponentielle des infections ayant entraîné un nombre record de décès. La morgue publique de Fu Shan à Tai Wai, la morgue publique de Kwai Chung et la morgue publique de Victoria à Kennedy Town ont augmenté leur capacité, passant d'un total de 506 corps à 1 350, mais toutes se remplissent rapidement, a-t-il déclaré.

Depuis le début de la cinquième vague, fin décembre, Hong Kong a enregistré 158 683 cas, portant le total pour l'ensemble de la pandémie à 171 214. Les autorités sanitaires ont signalé 83 décès liés au Covid pour la seule journée de dimanche, ce qui porte le total à 727. Le Dr Lau Ka-hin, responsable de la qualité et des normes au sein des autorités sanitaires, a reconnu que le transport des corps des hôpitaux aux morgues s'avérait difficile. "Nous constatons une augmentation du nombre de décès car il a fait plus froid et la pandémie s'est aggravée. Beaucoup de patients aux [urgences] sont déjà dans un état critique ou ont subi un arrêt cardiaque", a déclaré Lau. "Nous ne pouvons pas faire face au transport des cadavres en ce moment de manière opportune. C'est pourquoi on les voit parfois dans les salles d'urgence. Nous faisons déjà de notre mieux." Il a fait remarquer que la loi exigeait qu'une autopsie soit pratiquée sur les patients décédés avant leur arrivée à l'hôpital ou après une brève réanimation. "Nous avons fait de notre mieux pour mettre les corps dans la morgue de notre hôpital, mais certains d'entre eux peuvent être conservés dans les unités A&E", a ajouté Lau. "Ils seront transportés à la morgue publique".

L'autorité a communiqué avec les départements de la santé et de l'hygiène alimentaire et environnementale au sujet de la collecte rapide des corps, a-t-il révélé. M. Lau a également indiqué que les responsables communiquaient étroitement avec le secteur des services funéraires et les familles des victimes, afin qu'ils puissent collecter les corps dès que possible pour libérer de l'espace à la morgue. Mais certains salons funéraires ont refusé d'accepter les corps. Le président de l'Association des entreprises funéraires de Hong Kong, Ng Yiu-tong, a déclaré : "D'après ce que je comprends, c'est la décision de chaque salon funéraire. Il faut savoir aussi que le Covid-19 est une maladie infectieuse. Si un foyer se développe dans un salon funéraire, le résultat pourrait être désastreux. Le salon funéraire pourrait devoir être fermé pour être désinfecté et de nombreux services ne pourraient pas être organisés. Il se peut donc que certains salons funéraires veuillent jouer la carte de la sécurité."

En ce qui concerne l'engorgement récent des morgues, M. Ng a déclaré qu'il comprenait que le département de l'hygiène alimentaire et environnementale avait intensifié les crémations. "En principe, les familles peuvent choisir d'envoyer le défunt directement de la morgue de l'hôpital à un crématorium gouvernemental. Mais beaucoup d'entre elles souhaitent organiser des cérémonies pour leurs proches et attendent donc qu'un créneau horaire ou une salle soit disponible au salon funéraire", a-t-il déclaré. Il s'attend à ce que le problème de l'arriéré dans les salons funéraires commence à se résorber dans le courant de la semaine.

"Les Chinois n'aiment généralement pas organiser des services funéraires au cours du premier mois du Nouvel An lunaire", a-t-il ajouté. À l'heure actuelle, sept salons funéraires agréés à Hong Kong disposent de salles de service et d'installations mortuaires pour le stockage et la manipulation des restes humains.

Lors de l'épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère en 2003, 299 personnes sont mortes, mais aucun rapport n'a fait état d'une accumulation de corps dans les hôpitaux. Des cas de surpopulation dans les morgues des hôpitaux publics ont été signalés au début de 2004 et de 2019, en grande partie parce que les proches hésitaient à récupérer les corps pour les services funéraires pendant le premier mois du Nouvel An lunaire.

En dehors de Hong Kong, des informations ont circulé en juillet dernier selon lesquelles un hôpital thaïlandais utilisait des conteneurs réfrigérés pour stocker les corps après que sa morgue ait été submergée par des décès liés au Covid. Au début de l'année dernière, des conteneurs réfrigérés auraient également été utilisés par certains hôpitaux de Californie pour stocker des corps. Une morgue temporaire a été construite à Londres en janvier de l'année dernière face à l'énorme nombre de décès liés au Covid dans cette ville.

bof, à Mayotte, la morgue a 2 ou 3 places

 

donc, quand une embarcation de clandestins coule et qu'on recuperer les corps des noyés, ce sont des camions frigo qui sont utilisés ou des containers frigo...

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Le 05/01/2023 à 21:34, Deres a dit :

Le souci est justement qu'en plus d'un taux de vaccination des personnes âgés faibles, les 2ème et 3eme dose sont aussi faibles en Chine.

Toi qui connais mieux le pays, tu as une idée de la raison de cet échec partiel de la vaccination en Chine ? Vu que le pouvoir est pour le moins autoritaire, il est quand même étonnant qu'il n'ait pas visé une vaccination quasi systématique et redoublée avec la même insistance que pour els autres mesures. En occident dans des régimes démocratiques, l'insistance sur les vaccins a été plus forte alors qu'il y avait pourtant une réaction contrarienne pas si négligeable. Je sais bien que les pouvoirs autoritaires ont tendance à se noyer dans leur propre propagande, dans ce cas ci la victoire par la stratégie zéro-COVID, mais je ne comprends pas un tel manque de vision. A moins que ce soit lié au renouvellement du mandat de Xi Ping et autre problèmes politiques internes peu visibles de l'extérieur.

Ce qui est assez logique en fait. L'avantage des vaccins ARNm si j'ai bien compris, c'est que l'on indique directement dans son "langage" au système immunitaire que la bonne cible c'est la protéine Spike. Avec un vaccin classique, on laisse le système immunitaire trouvé et électionné lui même les cibles lui permettant de reconnaitre le virus. Il y a plein d'étapes où il peut se tromper surtout pour les personnes ayant un système immunitaire faible. Il faut espérer qu'après 3 injections, le système immunitaire a quand même trouvé la bonne cible tout seul ou alors c'est qu'il est totalement inefficace.

Capacité de production, distribution, infrastructure, formation des personnels, l'étendu du terriroire, le nombre de personnes à vacciner, le sentiment d'être protégé donc pas pressé à y aller...etc...etc. C'est tant de points à prendre en considération.

J'avais suivi jour par jour le nombre de vaccinations en Chine, de Jour 1 (20 Mars 2021) à mi-Mai 2022 :

fTkMa6r.png

Au pic, plus de 24 millions de dose ont été injectées en une seule journée, assez unique au monde.

Ensuite, il n'y a pas un seul vaccin en Chine mais plus de 9. Quant à l'efficacité, prenons l'example de la petite ville de Suzhou : 12,95 millions de personne infectées récemment (fin Nov à maintenant), ICU 2975 toute maladie confondue, admettons que tout soit de COVID, ça donne un taux de cas sévère à 0,02%.

Henri K.

Link to comment
Share on other sites

Le 09/01/2023 à 11:50, Henri K. a dit :

Ensuite, il n'y a pas un seul vaccin en Chine mais plus de 9. Quant à l'efficacité, prenons l'example de la petite ville de Suzhou : 12,95 millions de personne infectées récemment (fin Nov à maintenant), ICU 2975 toute maladie confondue, admettons que tout soit de COVID, ça donne un taux de cas sévère à 0,02%.

Henri K.

Il y avait eu confinement ? 

Link to comment
Share on other sites

Les extensions de la technique du vaccin ARNm en cancérothérapie :

https://www.tagesschau.de/wissen/forschung/mrna-krebs-impfstoffe-forschung-101.html

En décembre, la société américaine Moderna a publié les résultats prometteurs d'une étude clinique de phase 2b d'un traitement individuel du cancer de la peau basé sur la technologie ARNm. L'étude a porté sur 157 sujets. Le médicament à base d'ARNm a été administré en même temps qu'un médicament à base d'anticorps, bien établi dans le traitement du cancer de la peau. Le médicament ARNm a permis de réduire de 44 pour cent le risque de récidive du cancer ou de décès des patients par rapport aux patients traités uniquement avec le médicament anticorps.

D'autres entreprises font également des recherches sur ce type de thérapie anticancéreuse : l'entreprise BioNTech de Mayence teste également un vaccin contre le cancer de la peau - actuellement dans le cadre d'une étude de phase 2. Parallèlement, plus de dix autres vaccins contre le cancer à ARNm sont en cours de développement. CureVac de Tübingen développe également trois vaccins contre le cancer, dont un contre le cancer de la peau. Mais comme les patients doivent être suivis pendant des années dans les études d'efficacité encore en suspens, il faudra encore attendre avant que l'une des entreprises citées puisse demander une autorisation de mise sur le marché.

L'un des grands avantages de la méthode de l'ARNm est que les anticorps correspondants sont très spécifiques et n'agissent que contre les cellules cancéreuses. Les agents chimiothérapeutiques classiques agissent également ailleurs dans le corps et peuvent ainsi déclencher des effets secondaires.

Un autre avantage de la technologie ARNm est que les cellules productrices d'anticorps pourraient être conservées à vie, comme c'est souvent le cas après une immunisation. Dans ce cas, les cellules cancéreuses qui reviennent après des années pourraient être combattues très rapidement - dans certaines circonstances, sans que les patients ne s'en rendent compte.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Covid-19 en Chine : les autorités reconnaissent 60 000 morts liées au Covid-19 entre décembre et janvier, après la levée des restrictions sanitaires

Pour la première fois depuis la levée des restrictions liées à la politique zéro Covid en Chine, les autorités de santé du pays ont diffusé, samedi 14 janvier, un bilan du nombre de morts lié à la maladie sur leur territoire. Entre le 8 décembre 2022 et le 12 janvier 2023, 59 938 personnes seraient mortes de l’épidémie, soit directement de défaillances respiratoires associées au Covid-19 (pour 5 503 d’entre elles), soit du Covid-19 contracté en parallèle d’autres pathologies (54 435). (...)
https://www.lemonde.fr/international/article/2023/01/14/covid-19-en-chine-les-autorites-reconnaissent-60-000-morts-liees-au-covid-19-entre-decembre-et-janvier-apres-la-levee-des-restrictions-sanitaires_6157873_3210.html 

Si ces chiffres sont intégrés tels quels dans les statistiques internationales, alors ça propulserait Pékin vers la 23ème place du classement des pays avec le plus de morts par COVID.

L'autre point intéressant en ce début d'année, c'est que le nombre total de décès en Allemagne à cause de ce coronavirus, a dépassé le total français depuis quelques jours. Les médias nous ont bassiné pendant des mois avec la supériorité du modèle de santé teuton (tout comme quelques contributeurs d'air-defense, me semble-t-il :tongue:), alors maintenant, j'attend les articles qui nous expliquerons la nouvelle situation.
Personnellement, je pense que, sur le long terme, le premier critère influant sur la mortalité reste l'âge des malades. Plus un pays possède une population nombreuse et âgée, plus, au final, le nombre de victimes s'avèrera important.
La RFA, avec 80 millions d'habitants et une pyramide des âges à la base fort réduite, risque bien de se retrouver un jour avec plus de 200 000 décès et une 7ème place dans le macabre classement.
Cela dit, si la Chine connait encore quelques mois comme celui  de décembre, elle pourrait tout bonnement déloger le Mexique du "top 5".:unsure:
Sans compter le Japon qui se retrouve avec plusieurs centaines de morts supplémentaires tous les jours.:ph34r:

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Desty-N a dit :

Sur "La carte mondiale de la pandémie" dans l'article que tu lies https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/11/29/covid-19-les-chiffres-de-l-epidemie-en-france-et-dans-le-monde-en-cartes-et-en-graphiques_6038751_4355777.html , je lis :

Allemagne : 1974 morts par million d'habitants

France : 2438 morts par million d'habitants

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, Wallaby a dit :

Sur "La carte mondiale de la pandémie" dans l'article que tu lies https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/11/29/covid-19-les-chiffres-de-l-epidemie-en-france-et-dans-le-monde-en-cartes-et-en-graphiques_6038751_4355777.html , je lis :

Allemagne : 1974 morts par million d'habitants

France : 2438 morts par million d'habitants

J’ai bien écrit nombre total de décès. Est-ce que ton intervention signifie que tu préfères utiliser comme critère, le nombre de mort par million d’habitants?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Desty-N a dit :

J’ai bien écrit nombre total de décès. Est-ce que ton intervention signifie que tu préfères utiliser comme critère, le nombre de mort par million d’habitants?

Eh bien, je comprends l'intervention de @Wallaby puisque, à la suite de l'annonce du nombre total de morts en Allemagne, tu établissais un lien post-hoc avec

Il y a 7 heures, Desty-N a dit :

Les médias nous ont bassiné pendant des mois avec la supériorité du modèle de santé teuton (tout comme quelques contributeurs d'air-defense, me semble-t-il :tongue:), alors maintenant, j'attend les articles qui nous expliquerons la nouvelle situation.

Or, si tu veux considérer l'efficacité respective de deux systèmes, il faut le faire sur un nombre d'événements ou d'occurrences constant. Ramener le chiffre à la population (en par million) est effectivement le meilleur moyen de comparer.

Le nombre total ne fait que quantifier l'ampleur de la situation, dans l'absolu, et il est évident que la France aura plus de morts que le Liechtenstein, en nombre total (et pour ne prendre que des pays dont les chiffres ont une certaine sincérité). Mais cela ne prouve rien concernant les modèles de soins respectifs.

Edited by FATac
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Desty-N a dit :

J’ai bien écrit nombre total de décès. Est-ce que ton intervention signifie que tu préfères utiliser comme critère, le nombre de mort par million d’habitants?

J'ai eu du mal à comprendre sur quel critère tu jugeais de la "supériorité du modèle" français, puisque tu rejettes celui du modèle teuton.

Si on utilise comme critère le nombre total de décès, le plus petit pays du monde (le Liechtenstein ?) va être défini comme le pays dont le modèle est supérieur, puisqu'en tout état de cause, le nombre de décès ne saurait excéder le chiffre de la population totale.

Link to comment
Share on other sites

Un confinement de cinq jours a été décrété dans la capitale de Corée du Nord, mercredi 25 janvier 2023, en raison de la propagation d’une « maladie respiratoire ». Pyongyang ne mentionne pas spécifiquement le Covid-19 :

https://www.ouest-france.fr/monde/coree-du-nord/coree-du-nord-la-capitale-confinee-en-raison-d-une-maladie-respiratoire-16d76a10-7cc4-478b-a2d2-d835b8c81606

 

Link to comment
Share on other sites

Je viens de voir que les chiffres chinois du covid viennent d'effectuer un rattrapage de l'espace :

nbr de cas : 11 088 646 il y a une semaine => 98 495 039 aujourd'hui (x9)

nbr de décès : 34739 il y a une semaine => 111 574 aujourd'hui (x3)

Quelqu'un à vu passer quelque chose à ce propos ?

 

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

 

Je viens de voir que les chiffres chinois du covid viennent d'effectuer un rattrapage de l'espace :

nbr de cas : 11 088 646 il y a une semaine => 98 495 039 aujourd'hui (x9)

nbr de décès : 34739 il y a une semaine => 111 574 aujourd'hui (x3)

Quelqu'un à vu passer quelque chose à ce propos ?

Non, mais les deux chiffres, les deux augmentations plutôt, ne sont pas cohérents... ils vont encore bouger.

---

Une question pour @Akhilleus, @pascal ou @DrWho : sait-on désormais si la COVID mute plus ou moins vite que les autres ou est-ce juste un jeu d'apparence lié au fait qu'il se propage si vite ? Que dit la littérature avec un peu de recul, désormais ?
Corollaire : s'attend-on à l'apparition de nouveaux variants bien exotiques ou pense-t-on avoir un peu fait le tour, désormais ?

Expérience perso ces derniers jours : pas mal de monde malade autour, mais auto-tests sont négatifs.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Delbareth a dit :

Je viens de voir que les chiffres chinois du covid viennent d'effectuer un rattrapage de l'espace :

nbr de cas : 11 088 646 il y a une semaine => 98 495 039 aujourd'hui (x9)

nbr de décès : 34739 il y a une semaine => 111 574 aujourd'hui (x3)

Quelqu'un à vu passer quelque chose à ce propos ?

 

 

Révélation

 

xi-jinping-600px.jpg?h=192d2398&itok=BPZ

Non. Personne n'a rien vu ni ne verra rien...capisce?

 

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Non, mais les deux chiffres, les deux augmentations plutôt, ne sont pas cohérents... ils vont encore bouger.

---

Une question pour @Akhilleus, @pascal ou @DrWho : sait-on désormais si la COVID mute plus ou moins vite que les autres ou est-ce juste un jeu d'apparence lié au fait qu'il se propage si vite ? Que dit la littérature avec un peu de recul, désormais ?
Corollaire : s'attend-on à l'apparition de nouveaux variants bien exotiques ou pense-t-on avoir un peu fait le tour, désormais ?

Expérience perso ces derniers jours : pas mal de monde malade autour, mais auto-tests sont négatifs.

J'ai arrêté de suivre mais les études initiales montraient que le SAR CoV2 avait une vitesse de mutation inattendu pour un virus de la famille des Coronavirus

Savoir si c'est intrinsèque à ce virus là ou lié au nombre de "boites de pétri" = infectés, ca n'a pas été entièrement tranché et c'est probablement un peu des deux

Et c'est lié à 2 mécanismes : mutations ponctuelles conférant un avantage selectif soit sur la transmission, soit sur l'évasion au système immunitaire, soit les deux. Probablement lié à une certaine instabilité génétique ET les pressions de selection qu'on lui met

Et les recombinaisons entre variants (ca c'est facilité par sa circulation)

Des nouveaux variants, il va y en avoir (il en sot 1 par mois en moyenne à mettre sous surveillance)

La grande crainte c'est un variant recombinant avec un Coronavirus animal, on serait reparti pour un tour comme en 2020

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.nytimes.com/2023/02/01/world/asia/covid-masks-asia.html

Certaines personnes en Corée du Sud et au Japon ont également profité du fait qu'elles n'ont pas besoin de se maquiller ou de sourire lorsqu'elles portent un masque. Les enlever n'est donc pas sans inconvénient.

En Corée du Sud, les masques sont toujours obligatoires dans les transports en commun et dans les établissements de santé. Plutôt que d'enlever et de remettre leur masque, de nombreuses personnes ne prennent pas la peine de l'enlever après être descendues du bus ou avoir quitté un hôpital à Séoul.

Les autorités japonaises encouragent toujours les gens à porter un masque à l'intérieur, même si elles affirment qu'il n'est plus nécessaire de le porter à l'extérieur.

Les dangers de la pollution atmosphérique sont fortement ressentis en Corée du Sud, où les masques sont une ligne de défense courante les jours où de fines particules de poussière forment une brume grise dans le ciel.

L'an dernier, selon les autorités météorologiques du pays, la concentration moyenne de particules fines dangereuses était de 18 microgrammes par mètre cube, dépassant les 5 microgrammes par mètre cube jugés sûrs par l'Organisation mondiale de la santé.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,938
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...