Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

LAD ( Lutte Anti Drone) , protection active ou passive


Gibbs le Cajun
 Share

Recommended Posts

Bonjour, j'ouvre se file pour aborder de manière plus spécifique que la lutte anti-aérienne le sujet de la lutte anti drone, quelle soit passive ou active dans l'armée de Terre, mais pas que seulement vu que l'arrivé du drone est aussi un risque pour la Marine ou l'armée de l'air. Cela prendra aussi en compte les prises en compte de cette nouvelle menace par d'autres pays. 

Ici on observe l'utilisation d'une arme portative à bord d'un sous-marin US :

 

Edited by Gibbs le Cajun
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...
  • 2 weeks later...
il y a 54 minutes, hadriel a dit :

Le laser anti drones de CILAS

http://www.opex360.com/2020/11/09/larme-laser-anti-drone-francaise-helma-p-a-fait-des-debuts-prometteurs/

L’arme laser anti-drone française « HELMA-P » a fait des débuts prometteurs

En France, l’une des capacités anti-drones repose sur le système BOREADES, livré par CS Group au ministère des Armées dans le cadre du projet MILAD [Moyens de lutte anti-drones]. Les informations sur ce dispositif sont confidentielles. Mais on sait qu’il est en mesure de brouiller et de leurrer le système de navigation d’un drone, jusqu’à permettre d’en prendrele contrôle.

Seulement, l’idéal serait de pouvoir neutraliser n’importe quel type de drones, du rudimentaire au plus évolué. D’où le projet mené par l’entreprise française CILAS [ Compagnie industrielle des lasers, filiale d’Ariane Group], avec le soutien de l’Agence de l’innovation de Défense [AID] et la Direction générale de l’armement [DGA].

Appelé HELMA-P, il vise à mettre au point une arme laser capable de suivre un drone en vol et de le détruire. Une première campagne de tests a récemment été menée sur le site de la DGA « Essais de Missiles » à Biscarosse. Et les résultats sont « prometteurs », indique l’AID, ce 9 novembre.

Selon l’AID, l’objectif avec HELMA-P est de pouvoir disposer prochainement d’un système laser « polyvalent » non seulement pour détruire les drones mais aussi pour neutraliser les moyens optroniques de l’adversaire, voire les roquettes et les obus de mortier. Et ce système « pourrait aussi participer à l’autoprotection d’un porteur terrestre », a-t-elle aussi estimé.

À noter que CILAS est à la tête du programme européen TALOS [Tactical Advanced Laser Optical System], lequel vise à développer un laser de grande puissance compact devant être en mesure de neutraliser rapidement des cibles en mouvement [y compris les drones].

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, clem200 a dit :

Ça commence à faire beaucoup de sujet sur les drones non ?

Complètement d'accord !  Mais j'observe que certains avaient déjà donné l'alerte sur la dispersion de la LAD dans les divers forums que tu cites ... Il peut il y en avoir d'autres 

Perso je regrette que les créateurs de fils nouveaux ( dont je suis peut-être ) ne s'assurent pas qu'il existe pas déjà un titre approchant

Il me semble que les MODOS pourraient contrôler l'inflation de titres trop proches

A NOTER : LAD est le sigle quasi officiel de l'Armée .. cf. https://www.defense.gouv.fr/actualites/operations/chammal-missions-de-protection-de-detection-et-de-neutralisation-pour-les-specialistes-de-la-lutte-anti-drone-de-la-base-aerienne-projetee-bap-au-levant

Link to comment
Share on other sites

La Lutte Anti Drone couvre: les domaines suivant, à la frontière de l'armée de Terre et de l'Air

  • La destruction des drones proprement dit = artillerie sol air ou drone de chasse
  • Le brouillage des liaisons drones / stations de contrôle = Guerre électronique embarquée sur véhicules ou sur drones brouilleurs
  • Le repérage et la localisation des stations de contrôle = Guerre Electronique ou Reco aérienne 
  • La destruction des Stations de Contrôle = CAS, Alat ou artillerie Sol Sol

mais la LAD est un sujet en soit 

suivantS

Link to comment
Share on other sites

@clem200

@Bechar06

J'ai ouvert se file pour qu'il soit généraliste, et non ciblé armée de Terre, Air ou mer, pays étranger. Le pb c'est que j'ai bien cherché si il n'y avait pas de file sur le sujet, mais comme le lien que je voulais poster traiter de la défense depuis un sous-marin.... Je me voyais mal le mettre dans le file dédié mais orienté armée de Terre, le sous-marin étant US, j'allais pas mettre sur le file traitant des drones chez les chinois... 

Comme les moyens de lutte anti drone sont portable, ou être employé via un autre drone, ou depuis une pièce sur un véhicule ben voilà j'ai ouvert se file généraliste comme je l'ai bien mis en avant dans le texte d'introduction lors de l'ouverture de se file... 

Donc voilà... 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 1 month later...

Air & Cosmos papier du 18/12/2020 n° 2715 présente le système Arlad, mis au point par la STAT de L' AdT  "afin de combler un vide industriel"  pour "détecter et neutraliser des drones lorsque leur véhicule est en mouvement"

" Les premiers travaux ont ainsi permis d'équiper un VAB  et d'y intégrer un radar, couplé au tourelleau, afin de pouvoir détecter et neutraliser les mini et microdrones"    Au sein de l' Atelier de la STAT, modifier un système existant, en y intégrant de nouvelles briques technologiques     Radar Milad  mitrailleuse de 12.7   Portée de 0 à 700 m      Travail en cours pour la neutralisation avec poursuite automatique              Futur ouvert avec énergie dirigée et micro ondes

Edited by Bechar06
  • Like 2
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 23/01/2021 à 14:43, Bechar06 a dit :

Air & Cosmos papier du 18/12/2020 n° 2715 présente le système Arlad, mis au point par la STAT de L' AdT  "afin de combler un vide industriel"  pour "détecter et neutraliser des drones lorsque leur véhicule est en mouvement"

" Les premiers travaux ont ainsi permis d'équiper un VAB  et d'y intégrer un radar, couplé au tourelleau, afin de pouvoir détecter et neutraliser les mini et microdrones"    Au sein de l' Atelier de la STAT, modifier un système existant, en y intégrant de nouvelles briques technologiques     Radar Milad  mitrailleuse de 12.7   Portée de 0 à 700 m      Travail en cours pour la neutralisation avec poursuite automatique              Futur ouvert avec énergie dirigée et micro ondes

En image :

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

100 mètres la portée d'engagement?!? C'est tout?

Achat inutile pour la lutte anti-drones. Il faut plus gros, portant plus loin, des obus canister, de préférence à fusée programmable pour répartir la gerbe là où on en a besoin, et de bonnes conduites de tir associées, ou des munitions guidées. Ça fait tendre vers une arme collective ou une arme individuelle dédiée de plus fort encombrement, lourde, possiblement un canon sans recul de calibre médian modifié pour être tirable à l'épaule et semi-automatique.

Penser aussi au maillage des sous-munitions, façon chevrotine chaînée, bricolage interdit depuis des décennies car conçu pour infliger des blessures terribles, à l'image des boulets ramés/chaînés de la marine à voile. Une excellente solution néanmoins pour ramener sur un drone "accroché" par un côté de la toile le reste des projectiles, pour l'endommager et le déséquilibrer en même temps. Le principe des filets vu et revu, mais un peu plus viril.

La destruction cinétique sera dans tous les cas indispensable au vu des évolutions possibles des petits drones qui seront utilisés pour cibler ou amener des petites charges là où ça fait mal, qui les rendront insensibles au brouillage. Blindages EM, recours à des matériaux RAM pas chers, à des plastiques translucides et des technologies de "camouflage" et disruption optique, motorisations silencieuses, discrétion IR, liaisons de données laser, et plus simplement guidage indépendant utilisant l'I.A... Tout ça va rendre ces petits engins de plus en plus chiants à gérer.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, Patrick a dit :

100 mètres la portée d'engagement?!? C'est tout?

Achat inutile pour la lutte anti-drones. Il faut plus gros, portant plus loin, des obus canister, de préférence à fusée programmable pour répartir la gerbe là où on en a besoin, et de bonnes conduites de tir associées, ou des munitions guidées. Ça fait tendre vers une arme collective ou une arme individuelle dédiée de plus fort encombrement, lourde, possiblement un canon sans recul de calibre médian modifié pour être tirable à l'épaule et semi-automatique.

Penser aussi au maillage des sous-munitions, façon chevrotine chaînée, bricolage interdit depuis des décennies car conçu pour infliger des blessures terribles, à l'image des boulets ramés/chaînés de la marine à voile. Une excellente solution néanmoins pour ramener sur un drone "accroché" par un côté de la toile le reste des projectiles, pour l'endommager et le déséquilibrer en même temps. Le principe des filets vu et revu, mais un peu plus viril.

La destruction cinétique sera dans tous les cas indispensable au vu des évolutions possibles des petits drones qui seront utilisés pour cibler ou amener des petites charges là où ça fait mal, qui les rendront insensibles au brouillage. Blindages EM, recours à des matériaux RAM pas chers, à des plastiques translucides et des technologies de "camouflage" et disruption optique, motorisations silencieuses, discrétion IR, liaisons de données laser, et plus simplement guidage indépendant utilisant l'I.A... Tout ça va rendre ces petits engins de plus en plus chiants à gérer.

Ben ça sera pas perdu, un fusil à pompe sa reste toujours utile. 

Après en combat urbain, avec les drones volant et aussi les drones sur roulettes au sol , les portées seront plus courte dans le contexte combat urbain ou les distances d'engagement en règle générale sont bien plus courte. 

Et si c'est pas pour dézinguer du drone, ça enverra de l'adversaire humain ad patres, ou pour broyer des gonds de porte, faire du nettoyage etc... 

Donc non c'est pas un investissement qui sera inutile, faut toujours voir au delà de se qui est mis en avant dans un premier temps. 

Un peu comme le missile Milan, au départ prévu contre du char, ça a fini par être aussi employable contre des positions enterrés etc... Et cela dès la 1982 avec la guerre des Malouines. 

Donc si c'est pas pour du drone, ça sera pour flinguer des gus. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Ben ça sera pas perdu, un fusil à pompe sa reste toujours utile. 

Après en combat urbain, avec les drones volant et aussi les drones sur roulettes au sol , les portées seront plus courte dans le contexte combat urbain ou les distances d'engagement en règle générale sont bien plus courte. 

Et si c'est pas pour dézinguer du drone, ça enverra de l'adversaire humain ad patres, ou pour broyer des gonds de porte, faire du nettoyage etc... 

Donc non c'est pas un investissement qui sera inutile, faut toujours voir au delà de se qui est mis en avant dans un premier temps. 

Un peu comme le missile Milan, au départ prévu contre du char, ça a fini par être aussi employable contre des positions enterrés etc... Et cela dès la 1982 avec la guerre des Malouines. 

Donc si c'est pas pour du drone, ça sera pour flinguer des gus. 

En plus il y a une diversité des munitions ? et même des évolutions ?

Edited by LBP
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Gibbs le Cajun a dit :

Ben ça sera pas perdu, un fusil à pompe sa reste toujours utile. 

Après en combat urbain, avec les drones volant et aussi les drones sur roulettes au sol , les portées seront plus courte dans le contexte combat urbain ou les distances d'engagement en règle générale sont bien plus courte. 

Et si c'est pas pour dézinguer du drone, ça enverra de l'adversaire humain ad patres, ou pour broyer des gonds de porte, faire du nettoyage etc... 

Donc non c'est pas un investissement qui sera inutile, faut toujours voir au delà de se qui est mis en avant dans un premier temps. 

Un peu comme le missile Milan, au départ prévu contre du char, ça a fini par être aussi employable contre des positions enterrés etc... Et cela dès la 1982 avec la guerre des Malouines. 

Donc si c'est pas pour du drone, ça sera pour flinguer des gus. 

Oui je suis d'accord, mais en combat urbain les opérateurs drones ne prendront pas le risque de les aventurer dans les dédales de ruelles pour les voir se trouver à portée de fusil. Pire encore, s'ils choisissent de faire cela, alors leur destruction signalera la présence de nos soldats à de potentiels systèmes de cartographie adverses. Possiblement de façon assez précise.

Pour le reste des opérations urbaines, ils opéreront bien plus haut que 100m d'altitude, plutôt aux alentours de 300-500, à laquelle les optiques, même du commerce, conserveront une résolution utilisable.

Alors utile en jungle, en urbain, avec différents types de munitions pour des usages différents, oui je veux bien, c'est très versatile une arme tirant des munitions de chasse. Ouverture de portes à la slug, maintient de l'ordre avec des "bean bags", criblage des surfaces vitrées ou des zones broussailleuses à l'aide de gerbes de plomb, etc. Tout ça ce sont des choses intéressantes. Mais spécifiquement pour la lutte anti-drones, je ne vois pas l'intérêt. Face à des drones terrestes, petits, agiles, mais plus lourds et un tantinet blindés par rapport à leurs homologues aériens, possiblement porteurs d'armes ou d'explosifs, n'importe quel FA sera mieux à même de les cribler pour les rendre inopérants. La mitrailleuse le cas échéant s'il y a possibilité.

Vouloir à tout prix lier un achat de FAP ou de semi-auto à la LAD, ça n'a pas de sens pour moi.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Oui je suis d'accord, mais en combat urbain les opérateurs drones ne prendront pas le risque de les aventurer dans les dédales de ruelles pour les voir se trouver à portée de fusil. Pire encore, s'ils choisissent de faire cela, alors leur destruction signalera la présence de nos soldats à de potentiels systèmes de cartographie adverses. Possiblement de façon assez précise.

Pour le reste des opérations urbaines, ils opéreront bien plus haut que 100m d'altitude, plutôt aux alentours de 300-500, à laquelle les optiques, même du commerce, conserveront une résolution utilisable.

Alors utile en jungle, en urbain, avec différents types de munitions pour des usages différents, oui je veux bien, c'est très versatile une arme tirant des munitions de chasse. Ouverture de portes à la slug, maintient de l'ordre avec des "bean bags", criblage des surfaces vitrées ou des zones broussailleuses à l'aide de gerbes de plomb, etc. Tout ça ce sont des choses intéressantes. Mais spécifiquement pour la lutte anti-drones, je ne vois pas l'intérêt. Face à des drones terrestes, petits, agiles, mais plus lourds et un tantinet blindés par rapport à leurs homologues aériens, possiblement porteurs d'armes ou d'explosifs, n'importe quel FA sera mieux à même de les cribler pour les rendre inopérants. La mitrailleuse le cas échéant s'il y a possibilité.

Vouloir à tout prix lier un achat de FAP ou de semi-auto à la LAD, ça n'a pas de sens pour moi.

J'ai dû sûrement mal m'exprimer, désolé :happy:. Je vais préciser ma pensée :smile:

Si on en trouve un emploi en mode urbain pour tirer des drones en mode vol en radada ou les versions sur roulettes, ça peut encore être gérable à courte distance comme on le voit en combat urbain. 

Maintenant, je pense que la lutte Anti drone ne sera pas l'affaire que de gens dédiés à cette tâche, mais comme pour la Latta , lutte Anti aérienne Toutes Armes sera aussi celle de tout personnels qui pourra aussi utiliser son arme de dotation pour faire de la boule face à un risque ambiance Latta. 

Donc le fusil à pompe sera sûrement mis à disposition d'un des personnels du groupe de combat ou de la section , de facto il pourra gérer si besoin et si le contexte le permet à courte porté un drone qui survol ou vient sur ses roulettes essayer de repérer où menacer la position du groupe. 

De facto l'aspect double dotation du soldat qui aura se fusil à pompe ne verra pas son rôle limité à la chasse au drone, mais à toute les actions qui seront utile à son groupe de combat, au travers de sa double dotation, fusil d'assaut et fusil à pompe. Se fusil à pompe pouvant être employable aussi bien en ville qu'en jungle, nettoyage de positions type enterrées avec tranchées d'accès. 

Après on sera peut être avec un un fusil à pompe par section, ou 2 car j'ai pas d'ordre d'idée selon le chiffre en avant mis dans le lien. 

D'ailleurs on notera que lorsque du drone est repérer par un groupe, on observe le réflexe de l'optique lutte Latta avec une boule de feu du groupe, section, et selon la distance du projectile classique même à courte portée ne garantie rien, une balle c'est pas efficace, même si tout le groupe/section defouraille optique boule de feu. De facto une gerbe de plomb ça aidera dans la boule de feu même si il faut restait réaliste, ça sera jamais du 100% la possibilité de toucher en mode latta. 

D'ailleurs la Latta reste dans l'optique réaliste, la boule de feu ne garantie pas de toucher voir détruite un avion, hélicoptère ou maintenant un drone, mais forcer à quitter le secteur pour un drone qui renseigne et qu'on on évitera de perdre, donc la réaction sera de quitter le secteur en prenant de l'altitude. 

Le tir de saturation offre plusieurs possibilité, soit selon le terrain on tue un maximum de monde par surprise, soit on fixe l'adversaire , soit on l'oblige à quitter le secteur.

Je pense que pour les petits drones on aura l'optique Latta boule de feu pour essayé de le toucher ( mais la c'est pas évident), le forcer à se casser si il est là pour renseigner. Après faut prendre en compte que les drones ont une grande variété de modèle avec des tailles différente, avec des missions différentes ou pouvant assurer plusieurs missions en même temps et adaptant si il y a une cible d'opportunité. En capacité on a d'abord  le renseignement, le largage ou le tir de munition voir l'optique kamikaze. 

Alors c'est pas une solution miracle, mais je pense qu'il ne faut écarter aucune piste pour gérer se risque comme on l'a toujours fait en latta, sans pour autant que ça se finisse par une destruction, voir un endommagement du drone. Mais si ça peut perturber le vol du drone pour que ça le pousse vers des équipes specialement équipé de matos plus technologique, tout est bon à prendre non ? 

Au moins on aura pas une arme limitée dans un un seul emploi, se qui est quand même mieux qu'un matos spécifique qui ne sera pas employable. 

En espérant être plus clair :smile:

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,753
    Total Members
    1,550
    Most Online
    jmdc33
    Newest Member
    jmdc33
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...