Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Bunker de commandement de Kemmel


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

Bonsoir, 

Je l'avais mentionné dans le sujet de l'armée belge, et je développe ici : le bunker de commandement du mont Kemmel, en Belgique, non loin de la frontière française.

Citation

« À quelques encablures de la frontière française, en Belgique, se cache un quartier général qui aurait pu sauver le monde. Las, le bunker du mont Kemmel n’a jamais servi. Mais il se visite.

Le terrain de jeu est immense pour le premier caporal-chef Mathys, en charge des visites : 30 mètres par 30, deux étages de 1 000 mètres carrés chacun, 15 mètres de profondeur et des murs de plus d’un mètre d’épaisseur… Pourtant en surface, on ne voit rien, ou presque. Si ce n’est la grande clôture et les panneaux « terrain militaire », on jurerait voir une petite maison forestière et quelques abris de jardin.

C’est en 1953 qu’est décidée au sommet des 156 mètres du mont Kemmel la construction d’un bunker de coordination pour la défense aérienne de la Belgique, du Luxembourg, des Pays-Bas, de la France et de la Grande-Bretagne. L’époque est à la guerre froide, entre les pays membres de l’Otan (Organisation du traité de l’Atlantique nord) et ceux du pacte de Varsovie, soit le monde communiste. Deux mondes qui se regardent en chiens de faïence.

« La Belgique est l’un des points les plus à l’ouest. Nous sommes dans une petite région avec quelques collines, où l’on peut cacher des choses. » C’est ici que les plus hauts gradés de la Défense devront organiser la riposte en cas d’attaque. C’est ici également que devront être reçus des renseignements de toute part des nombreux espions postés en Allemagne le long du rideau de fer, et au delà. »

La suite ici, avec de nombreuses photos.

Est-ce que vous connaissez d'autres installations de ce type à l'étranger ? 

Je connais aussi la Centrale de commandement K20 en Suisse à Kandersteg dans le canton de Berne. 

Sa construction avait commencé en 1986 et, après la chute du Mur de Berlin, ses dimensions ont été réduites.

Son but est de servir d'abri au Conseil fédéral, à l'état-major de l'Armée suisse, à 30 parlementaires fédéraux et aux réserves d'or de la Banque nationale suisse en cas de guerre.

La seule photo existant :

200730084408744703.jpg

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La Suisse me semble t-il avait préparé l'invasion éventuelle des Forces Nazies sur son territoire.

Lors de la guerre froide, la France sous l'égide du Président de la République, le général de Gaulle avait entamé la constitution d'une Force de Dissuasion Nucléaire avec une composante "Terre" (Missiles au plateau d'Albion), "Aérienne" (avec les Mirages IV) et "Sous-marine".

La Suède et la Suisse ont construits, quand à eux, un nombre considérable d'abris "Anti-nucléaire". C'est donc intéressant Kiriyama de lire votre exposé sur les bunkers de Commandement dont la Centrale de commandement K20 en Suisse à Kandersteg dans le canton de Berne. et celui de Kemmel, en Belgique, non loin de la frontière française.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Anecdote. J'ai travaillé dans un groupe de télécommunication sur le système STICAR que nous avions installés à Taverny.

Le général de Gaulle, Président de la République avait été furieux pendant le gréves de 1968 que les liaisons essentielles de télécommunications des Armées d'ordre stratégique et tactique soient coupées ou insuffisantes.

Ce système avec ses composantes Air, Marine et Terre permettaient l'envoi et la réception cryptées d'informations du Chef de l’État à toute unités (dont la Force de dissuasion stratégique) et retour (tel les informations de la défense aérienne du territoire).

Le système était composé d'une armoire avec des racks dont un MODEM (Modulateur - Démodulateur), un rack de modules de cryptage et trois racks correspondant aux applications particulier des liaisons Terre (Craid), Air (Raid), Mer (Cartel) si ma ma mémoire est bonne..

Avec la fin de la dissuasion aérienne par Mirage IV et des missiles du plateau d'Albion, ce système fut retiré à ma connaissance, puis Taverny perdit de son importance en tant que tel..

 

  • Like 3
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 03/08/2020 à 10:58, Kiriyama a dit :

Vous avez été dans le bunker de Taverny installer les équipements ? 

Oui Kiriyama. Je fus en charge de l'élaboration en plate forme de contrôle,, de présentation en recette auprès du client et de l'installation du premier équipement  à Taverny. Ce fut ma première "Grosse affaire" en tant qu’électronicien du fait que j'avais déjà à cette époque une formation numérique acquise par cours du soir et une expérience de responsable numérique au CEP (Centre d'Essai du Pacifique).

Ce site était immense et nous nous déplacions en voitures dans les galeries souterraines. A intervalle régulier,  il y avait des salles de travail et des "bunkers anti-nucléaire" de part et d'autre ainsi que des séparations de galerie.  Le poste de garde d'entré de la galerie principale était severement gardé avec chiens et fouille des véhicules et parfois des personnes. Il fallait une accréditation pour se présenter à l'entrée.

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,748
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...