Kiriyama

La Volkssturm : dernier rempart du IIIe Reich

Recommended Posts

Sur l'organisation pratique, voici quelques informations. 

  • Sont susceptibles d'être convoqués, tous les hommes âgés de 15 à 60 ans, sauf ceux jugés indésirables en raison de leurs origines ou de leur passé criminel. Ce réservoir d'hommes incite les dirigeants nazis à un optimisme exagéré, puisqu'ils escomptaient mobiliser environ 6 millions d'hommes ;
  • La Ligue des national-socialiste des femmes est aussi mise à contribution, puisqu'elle doit fournir du personnel pour les services auxiliaires : infirmières, logistiques, etc. Certaines femmes ont reçu une instruction très sommaire au maniement des armes, et auraient été engagées ai combat dans certains quartiers de Berlin. Je n'ai toutefois trouvé aucune information précise à ce sujet ;
  • La mobilisation massive pénalisera l'organisation allemande, puisque de nombreux Volkssturmann doivent abandonner leurs postes dans l'industrie, l'agriculture ou la protection civile. Le décret de mobilisation sera par la suite assoupli ;
  • Les Berlinois s'apercevront de l'âge avancé de nombreux Volkssturmanners et surnommeront cette milice Bismarck Jungend, soit les "Jeunesse Bismarckienne" ;
  • Un système de grade fortement simplifié (comprenant seulement 5 grades) a été instauré, notamment pour garantir le statut de soldats réguliers à ses membres. 
  • Mais le manque de tissus aura pour conséquence que la plupart des nombreux insignes ne seront jamais cousus... Finalement, les Volkssturmanners ne seront identifié que par des brassards, également assez dépareillés par manque de tissus. 
  • L'Allemagne ne parviendra jamais à fournir un semblant d'uniforme commun à tous ces hommes, devant se contenter de racler les fonds de placard. La plupart des Volkssturmanners vont combattre en tenue de ville ou de travail. Les services allemands arrivent parfois à fournir des éléments d'uniformes (casquettes, ceinturons, bottes...) à ses hommes pour leur donner un semblant de tenue militaire. Les services du Reich fournissent également des uniformes vaguement militaires : douanes, postes, chemin de fer, chauffeurs de bus, gardiens de zoo... Des effets de la Première Guerre mondiale sont aussi ressortis des dépôts ;
  • Les Volkssturmanners peuvent compter (si l'on peut dire...) sur les vastes prises de guerre de l'armée allemande pour s'équiper, ainsi que d'armes de la Première Guerre mondiale. Il s'agit généralement d'armements et d'équipements dépassés et totalement dépareillés. L'approvisionnement en munitions était quasiment impossible par manque de stocks et la différence de calibres. La plupart des hommes du Volkssturm devaient se contenter de 4 ou 5 cartouches pour leur arme, 10 pour les plus chanceux ;
  • Et encore, seuls les Volkssturmanners de premières levées bénéficiaient d'armes à feu. La plupart des autres n'en recevaient même pas, et devaient venir eux-mêmes avec leur arme : fusil de chasse, voire pelle et bêche et autres outils agricoles !
  • Les seules armes disponibles en abondance est le Panzerfaust, et le Panzerschrek. Néanmoins, elles sont complexes à utiliser (portée limitée, dégagement de gaz lors de la mise à feu) et leur usage par du personnel si peu formé est quasiment suicidaire ;
  • Des bataillons spécialisés de Volkssturm seront créés (artillerie, génie, pièces antichars...), mais le manque de formation de ses membres les rendront quasiment inefficaces.

A suivre...

  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Terrible d'envoyer ces anciens à une mort certaine...on voit bien l'imprévoyance du régime nazi qui aurait du se préparer bien plus longtemps avant de lancer la guerre, en particulier contre l'URSS (heureusement pour nous).

Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'exemple de régime qui envoyèrent leurs sexagénaires faire la guerre qui plus est avec un armement aussi faible.

En Suisse la Landstrurm (classe des anciens) possédait un vrai armement une vraie instruction et ils n'étaient affectés qu'à des tâches de garde

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Kiriyama a dit :

Les seules armes disponibles en abondance est le Panzerfaust, et le Panzerschrek. Néanmoins, elles sont complexes à utiliser (portée limitée, dégagement de gaz lors de la mise à feu) et leur usage par du personnel si peu formé est quasiment suicidaire ;

Même pour du personnel bien formé...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, kalligator a dit :

Terrible d'envoyer ces anciens à une mort certaine...

Il y avait aussi l'idée que le peuple allemand ayant failli, il ne méritait pas de survivre. Les jeunes, comme les vieux. Le Volkssturm, par son côté résistance désespérée et totale, correspondait assez bien aux visions millénaristes (crépuscules des dieux) et darwiniennes (la survie du plus fort) de l'idéologie nazie. 

Edited by Kiriyama
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Sad 1
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Kiriyama a dit :

Bismarck Jungend

Manquaient pas d'humour malgré la große Katastrophen

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Très brièvement, quelques explications sur l'entraînement et l'organisation du Volkssturm.

  • Les Volksturmanner étaient répartis dans des bataillons, dont l'organisation et les effectifs variaient en fonction de la date de mobilisation, mais qui tournaient généralement autour de 600 hommes théoriques ;
  • Le commandement de ces bataillons étaient assurés par des cadres issus d'organisations nazies : S.A., Jeunesses hitlériennes, etc. ;
  • Comme on l'a vu plus haut, la Volkssturm possédait un système de grades très simplifié ;
  • Les bataillons devaient normalement comprendre une section de "casseurs de chars" de 5 hommes équipés de Panzerfauste ;
  • Normalement, les bataillons Volkssturm devaient pouvoir compter sur un élément de soutien intégré (logistique, génie, sapeurs...), mais ce sera très rarement le cas par manque de personnels formés ;
  • Evidemment, les unités Volkssturm ne disposent d'aucun moyen de déplacement motorisé. Les plus chanceux se déplacent... à vélo ;
  • Les adultes mobilisés dans le Volkssturm doivent s'entraîner après leurs heures de travail, alors que les semaines de travail sont déjà à rallonge pour soutenir l'effort de guerre ;
  • Les adolescents des Jeunesses hitlériennes reçoivent un entraînement plus poussé, car ayant plus de temps libres, mais le manque de moyens (munitions, véhicules...) limite fortement la qualité et le réalisme de celui-ci ;
  • Les Volksturmanners sont "bénévoles", seuls ceux engagés en première ligne percevant un salaire. 
Edited by Kiriyama
  • Thanks 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Janmary a dit :

Le danger de ces armes vient qui ce sont littéralement des tubes avec une roquette propulsé par poudre. Il est dangereux de rester derrière et cette roquette émet une fumée pouvant faire détecter l'arme et son tireur(s).

L'autre inconvénient est que ces armes ne pouvaient pas être tirées en intérieur... ce que beaucoup de Volksturmanners ignoraient.

Beaucoup périront en tirant depuis une position qu'ils croyaient sûre. 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Questions:

- Est-ce que les peines consécutives à des infractions légères pouvaient être remplacés par un service de volksturmanners?

- Est-ce que les (soldats) mutilés étaient intégrés d'office au Volksturm quand ils étaient encore capable de se servir d'une arme?

- Dans quelle mesure les Jeunesses hitlériennes devaient coopérer avec les unités du Volksturm face à un menace proche? La coopération (si elle existait) était-elle planifiée et codifiée?

Merci à qui pourra me renseigner. Et je précise tout de suite que mon intérêt n'a aucun fondement idéologique. :rolleyes:

Edited by Lame

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/08/2020 à 15:46, kalligator a dit :

Terrible d'envoyer ces anciens à une mort certaine...on voit bien l'imprévoyance du régime nazi qui aurait du se préparer bien plus longtemps avant de lancer la guerre, en particulier contre l'URSS (heureusement pour nous).

Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'exemple de régime qui envoyèrent leurs sexagénaires faire la guerre qui plus est avec un armement aussi faible.

En Suisse la Landstrurm (classe des anciens) possédait un vrai armement une vraie instruction et ils n'étaient affectés qu'à des tâches de garde

A priori, le Landsturm suisse et le volksturm n'ont pas du tout la même logique.

Le Landsturm est un corps prévu par la doctrine et visant à soulager la charge de travail des troupes mobiles en confiant certains postes statiques à des soldats devenus peu aptes à la guerre de mouvement.

Le Volksturm est un corps improvisé dans une situation de crise (comme la Homeguard britannique) et visant à recycler des personnes devenus inutiles en unités d'usure pour économiser le sang des vrais soldats. Les personnes inutiles ne le sont pas forcément en permanence. Il peut s'agir de travailleurs qui sont mobilisés à l'arrivée de l'ennemi et sacrifier pour l'user car ils n'auront plus l'occasion de servir le NSDAP autrement.

Vu les circonstances de leur mobilisation et le nombre de personnes à armer, ils ont été doté des équipements qu'on a pu leur fournir: celles des armes de prises qui ne pouvaient ni rester inemployées, ni remises aux troupes régulières.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter que le film de propagande "Kolberg" reprend cette idée de milice populaire capable de vaincre de grandes armées (en s'inspirant de la résistance de la ville de Kolberg face à Napoléon)

Le leitmotiv du film : « das Volk steht auf, der Sturm bricht los » (le peuple se lève, la tempête se déchaîne) reprend directement l'un des slogans de la propagande de Goebbels.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kolberg_(film)#cite_note-3

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/08/2020 à 15:46, kalligator a dit :

l'imprévoyance du régime nazi

le mythe de la guerre courte et la sous-estimation de l'adversaire ... des plaies universelles

ne pas confondre non plus la Volksturm et les Volks-grenadier Divisionen

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 8 heures, Lame a dit :

Dans quelle mesure les Jeunesses hitlériennes devaient coopérer avec les unités du Volksturm face ? La coopération (si elle existait) était-elle planifiée et codifiée?

Lors de l'assaut des force Alliées en Allemagne, nombre de Jeunesses Hitlérienne ont fait le coup de feu contre les unités US, Britannique et Française (sans parler du front de l'Est).

La division du Général Leclerc eut affaire à ces "Francs tireurs et partisans" tirant d'une maison. Au départ, neutralisation du tireur abattu ou / et fait prisonnier. Puis ils furent fusillés systématiquement sans sourciller tout comme les Français prisonniers sous uniforme Allemands combattant dans l'Armée Allemande.

Le général Eisenhower avait donné l'ordre par ailleurs de raser toute agglomération qui résisterait aux forces Alliées. Message compris..

Source = Les divers ouvrages concernant le général Leclerc.

 

Il y a 23 heures, Janmary a dit :

......alors que la grenade à fusil (mise au point en 1939, trop tard pour être utilisé) pouvait atteindre environ 100, voir 200 mètres (Remise au point et utilisée en Suisse après la guerre et refusé par les USA en 1939)   le fusil posé sur sur sa crosse.

Je vois que je me suis mal expliqué. La grenade à fusil à un tir courbe, la crosse posée par terre. On utilise un crochet pour actionner la queue de détente pour cause de recul.

La grenade Suisse mise au point après la guerre avait une trajectoire rectiligne propulsée par une fusée à poudre. Sa précision était excellente.

Mes excuses pour la non précision.

Edited by Janmary

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, pascal a dit :

Ne pas confondre non plus la Volksturm et les Volksgrenadier Divisionen.

Tout à fait !

Une erreur qui sera commise par les Alliés (Occidentaux comme Soviétiques) durant pas mal de temps. Ils ont longtemps pensé que les Volksgrenadier Divisionen étaient des Volkssturm intégrés à l'armée, en unités régulières. De ce fait, ils sous-estimeront longtemps l'efficacité de ces divisons de "grenadiers du peuple" qui leur donneront du fil à retordre.

Il y a 10 heures, Lame a dit :

Est-ce que les peines consécutives à des infractions légères pouvaient être remplacés par un service de Volksturmanners ?

Théoriquement non, le Volkssturm n'étant pas une unité disciplinaire. 

Il y a 10 heures, Lame a dit :

Est-ce que les (soldats) mutilés étaient intégrés d'office au Volksturm quand ils étaient encore capable de se servir d'une arme?

Je ne trouve pas d'information à ce sujet. En général ils étaient réaffectés dans une unité équivalente : il y a notamment une photo de 3 anciens tankistes, amputés d'une ou des deux jambes avec des prothèses, qui avaient dû reprendre du service à la fin de la guerre dans ce qui restait de la Panzerwaffe

Il y a 10 heures, Lame a dit :

Dans quelle mesure les Jeunesses hitlériennes devaient coopérer avec les unités du Volksturm ? La coopération (si elle existait) était-elle planifiée et codifiée?

La coopération était complète, puisque les Jeunesses hitlériennes fournissaient les "hommes" amenés à se battre dans le Volkssturm, une partie de l'encadrement de la troupe et un entraînement. 

Edited by Kiriyama
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 07/08/2020 à 07:53, Janmary a dit :

Le général Eisenhower avait donné l'ordre par ailleurs de raser toute agglomération qui résisterait aux forces Alliées. Message compris..
 

clairement j'ai un doute....

De toute façon c'"était une vaste et sinistre blague qui ne pouvait que retarder un peu la fin. D'ailleurs je me demende dans quelle mesure les dirigeants allemands se leuraient eux même devant autant de stupidités.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En revanche, les Soviétiques n'ont pas hésité à raser des villages entiers et fusiller les habitants dans les jours qui ont suivi la fin de la guerre, lorsqu'ils étaient pris pour cible par le Werewolf

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, cracou a dit :

clairement j'ai un doute....

De toute façon c'"était une vaste et sinistre blague qui ne pouvait que retarder un peu la fin. D'ailleurs je me demende dans quelle mesure les dirigeants allemands se leuraient eux même devant autant de stupidités.

J'ai pour ma part souvenir qu'un argument américain généralement très convainquant adressé à des troupes retranchées était que leur position allait finir nettoyée au lance flammes (arme favorite pour ce genre de travail au sein de l'US Army apparemment), ce qui ne manquait pas de faire fléchir les vocations en face, étrangement.

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kiriyama a dit :

En revanche, les Soviétiques n'ont pas hésité à raser des villages entiers et fusiller les habitants dans les jours qui ont suivi la fin de la guerre, lorsqu'ils étaient pris pour cible par le Werewolf

C'était déjà le cas dans la première guerre mondiale quand ils ont envahi la Prusse orientale, avec les soviétiques/russes il est difficile parfois de discerner ce qui est du à l'indiscipline de la troupe de la volonté politique en haut lieu ( nettoyage ethnique )

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet. 

Dans l’excellent La chute de Berlin, d’après les recherches de l’auteur, les exactions soviétiques sont dues à l’indiscipline et non à une intention délibérée du commandement.

Au contraire, beaucoup d’officiers constatent même que ces exactions nuisent à l’efficacité : ivrognerie, indiscipline avec les officiers (plusieurs sont tués par leurs hommes), raidissement de la résistance allemande...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me méfie quand même de Lopez sur ce sujet : il a souvent tendance à minorer les ordres criminels de l'armée rouge depuis quelques années.

J'ai tendance à penser que l'épuration ethnique de territoires destinés à être peuplés de citoyens soviétiques ou polonais n'est pas un accident tant ca correspond aux objectifs politiques.

Mais l'indiscipline est quand même un facteur majeur dans l'armée rouge : mon ex-femme originaire d'Europe de l'est me racontait que la totalité des femmes de son village avaient été violées en 1944 par les soldats de l'armée rouge alors même que son pays était officiellement allié à l'URSS.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 06/08/2020 à 08:32, Janmary a dit :

Quand mon tour fut arrivé de tirer, j'ai pu constater qu'il fallu être à environ 60 mètres pour toucher une cible (en particulier en mouvement qui plus est) alors que la grenade à fusil (mise au point en 1939, trop tard pour être utilisé) pouvait atteindre environ 100, voir 200 mètres (Remise au point et utilisée en Suisse après la guerre et refusé par les USA en 1939)   le fusil posé sur sur sa crosse.

Et dire que sa hausse annoncée était de 290 mètres...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Hilariovespasio a dit :

Et dire que sa hausse annoncée était de 290 mètres...

Pour le 73 mm modèle 1950 ?  J'avoue que je ne me souviens plus.  

@Janmary  c'était quel modèle de LRAC?  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,536
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Nouveau Utilisateur
    Newest Member
    Nouveau Utilisateur
    Joined
  • Forum Statistics

    20,969
    Total Topics
    1,342,189
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries