Recommended Posts

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

 

 

Et bien si d'aventure l'UE devient un acteur à part entière du système diplomatique, il faudra probablement s'habituer à ce genre de fonctionnement, où la posture diplomatique de l'Union évolue, de manière originale, non pas comme un bloc univoque, mais comme un ensemble qui "converge" progressivement au fur et à mesure de l'évolution des appréciations de ses différents états-membres et pas comme un état centralisé à la façon de la seule France, des USA, de la Chine, de la Russie, etc... C'est juste plus compliqué.

L'Allemagne est moins va-t-en guerre, c'est un fait. Elle a souhaité donner encore un peu plus de temps à la Turquie. Certains ont été jusqu'à s'inquiéter de l'élévation de la posture de défense française, mais le gouvernement est resté plus prudent à ma connaissance. La France a composé avec ça : il y a eu de la communication, et quelques avions, et au niveau européen, il y a eu débat : peut être va-t-il falloir qu'on s'y fasse.

Aujourd'hui le chef de la diplomatie allemande parle de double jeu turc, Malte contrôle les conteneurs à destination de la Libye, Chypre cesse de revendre des passeports à des mafieux, l'UE entière appelle à des négociations de bonne foi entre turcs et grecs et à la fin de la partition de Chypre, des sanctions communes limitées sont prises à propos de Navalny ou de Lukaschenko, des droits de douane en rétorsion sont imposés à Boeing, etc... : ça commence à ressembler à une politique étrangère commune, même si sa pratique est originale et ses résultats évidemment aussi incertains que celle des états traditionnels. Nous devons analyser et concevoir tout ça dans la durée.

L'Allemagne est moins va-t'en guerre, certes… mais elle le serait d'avantage si une de ses frégates avait été illuminée par un système de conduite de tir turc… donc, ce n'est pas qu'une question de posture, mais aussi de manque de solidarité.

Ce qui ne me choque pas forcément comme je l'expliquais tantôt, mais faut dire ce qu'y est. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 33 minutes, rendbo a dit :

Si une frégate allemande avait été illuminée, la diplomatie allemande demanderait pardon d'avoir coupé ce faisceau illuminateur avec sa frégate.

Ou peut-être auraient-ils rebaptisé leur frégate « Mehr Licht ! Mehr Licht ! » citant ainsi Goethe sur son lit de mort.

Edited by Skw
  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Boule75 a dit :

L'Allemagne est moins va-t-en guerre, c'est un fait. Elle a souhaité donner encore un peu plus de temps à la Turquie. Certains ont été jusqu'à s'inquiéter de l'élévation de la posture de défense française, mais le gouvernement est resté plus prudent à ma connaissance. La France a composé avec ça : il y a eu de la communication, et quelques avions, et au niveau européen, il y a eu débat : peut être va-t-il falloir qu'on s'y fasse.

Donner du temps à la Turquie. C'est une lecture.

Les provocations d'Erdogan sont quand même une réalité bien tangible sur le terrain, et elles posaient questions, un peu plus qu'une approche empathique qui serait "ce petit garnement va se reprendre"..

Je pense de mon côté que le biais Atlantiste Allemand n'est pas encore mort, et pour ce qui est d'une Europe politique donc diplomatique et de défense, en effet L'Allemagne se donne le temps.

Edit : Et nous on perd du temps (point de vue franco-centré)

Edited by debonneguerre
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, debonneguerre a dit :

Donner du temps à la Turquie. C'est une lecture.

Non, pas à la Turquie : du temps pour cimenter une position commune de l'UE.

Il y a 12 heures, debonneguerre a dit :

Les provocations d'Erdogan sont quand même une réalité bien tangible sur le terrain, et elles posaient questions, un peu plus qu'une approche empathique qui serait "ce petit garnement va se reprendre"..

Je pense de mon côté que le biais Atlantiste Allemand n'est pas encore mort, et pour ce qui est d'une Europe politique donc diplomatique et de défense, en effet L'Allemagne se donne le temps.

Edit : Et nous on perd du temps (point de vue franco-centré)

On est d'accord sur le tropisme atlantiste allemand, mais ce n'est pas une véritable originalité allemande : il existe en France, en Belgique, au RU, etc.. et pour de bonnes raisons comme, précisément, parce qu'il est aussi rationnel dans une certaine mesure.

Au-delà, et même d'un point de vue franco-centré : que perd-on comme temps au juste ? Qu'est-ce qu'on devrait faire maintenant ou vite ? Reprendre le Nord de Chypre ??? Pas sûr que ce soit le bon moment, oh non.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Boule75 a dit :

Reprendre le Nord de Chypre ??? Pas sûr que ce soit le bon moment, oh non.

Il faudrait pourtant le faire, en copiant-collant la rhétorique d'Erdogan et d'Aliyev au sujet du Haut Karabakh mot-pour-mot, remplaçant juste les noms de lieux.

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Boule75 a dit :

Non, pas à la Turquie : du temps pour cimenter une position commune de l'UE.

On est d'accord sur le tropisme atlantiste allemand, mais ce n'est pas une véritable originalité allemande : il existe en France, en Belgique, au RU, etc.. et pour de bonnes raisons comme, précisément, parce qu'il est aussi rationnel dans une certaine mesure.

Au-delà, et même d'un point de vue franco-centré : que perd-on comme temps au juste ? Qu'est-ce qu'on devrait faire maintenant ou vite ? Reprendre le Nord de Chypre ??? Pas sûr que ce soit le bon moment, oh non.

Le temps passé à cimenter une position commune est du temps laissé à Erdogan aussi, verre à moitié vide ou à moitié plein. Ce que l'on perd? Tout ce qu'Erdogan emmagasine, en acquis concrets, en positionnement intérieur et international, et en certitude, donc probablement un cout ultérieur plus élevé pour l'arrêter.
Ce qu'il y a à faire? Faire pression sur Erdogan économiquement, mettre fin aux négociations d'adhésion, etc...

Il n'y a pas des centaines d'options: soit on utilise la Turquie contre les Russes en devenant de bons petits otaniens, soit l'inverse en renversant la table OTAN, soit on tente la ligne de crête comme aujourd'hui en n'étant pas aidé par nos amis européens.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Kelkin a dit :

Il faudrait pourtant le faire, en copiant-collant la rhétorique d'Erdogan et d'Aliyev au sujet du Haut Karabakh mot-pour-mot, remplaçant juste les noms de lieux.

La guerre donc. Maintenant ? Tout seuls, sans même Chypre ? :blink:

Il y a 3 heures, gustave a dit :

Le temps passé à cimenter une position commune est du temps laissé à Erdogan aussi, verre à moitié vide ou à moitié plein. Ce que l'on perd? Tout ce qu'Erdogan emmagasine, en acquis concrets, en positionnement intérieur et international, et en certitude, donc probablement un cout ultérieur plus élevé pour l'arrêter.
Ce qu'il y a à faire? Faire pression sur Erdogan économiquement, mettre fin aux négociations d'adhésion, etc...

Les pressions sont en cours, il y a d'ailleurs qui ont été préparées et avalisées si les navires de prospection retournent en ZEE grecque (et peut être chypriote). Les négociations d'adhésion sont absolument stoppées : Erdogan n'attend que l'annonce de leur fin pour faire on-ne-sait-quoi, par exemple sortir formellement de l'OTAN, fermer Incirlik, agiter ses supporters de foot, foutre le feu en Allemagne, etc... Il me semble que le versement de de fond européen de préparation à l'intégration a été considérablement revu à la baisse.

Ca ne va nul part.

Il y a 3 heures, gustave a dit :

Il n'y a pas des centaines d'options: soit on utilise la Turquie contre les Russes en devenant de bons petits otaniens, soit l'inverse en renversant la table OTAN, soit on tente la ligne de crête comme aujourd'hui en n'étant pas aidé par nos amis européens.

Pour le renversement de table OTAN : ce n'est pas mûr encore. Il s'agit ni plus ni moins pour nombre d'états européens de "brûler leurs vaisseaux", et ils n'y sont pas prêts, ni politiquement, ni militairement, ni même économiquement. La posture de la Russie ne simplifie pas les choses : pour la résumer, elle est exclusivement négative, pour ce qu'on en voit (agit-prop anti-démocratique, mépris, aucune tentative de séduction des pouvoirs et des opinions hors promotion des extrèmes).

La Turquie a-t-elle les moyens de ses ambitions, que gagne-t-elle au-delà de ses gesticulations, représente-t-elle une menace et de quel ordre, devient-t-elle effectivement nuisible ou menaçante au-delà de ses limites géographiques immédiates ? La question est bonne, certains la posent* : je dois avouer que la réponse me paraît globalement non, mais si tu as des billes à partager, de préférence de manière synthétique, n'hésite pas.

 

* ça semble une lettre d'analyse allemande publiée en anglais ; ce n'est pas un lien vers l'article : il se trouve que leur dernier papier "offert" traite de la question turque.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Boule75 a dit :

Les pressions sont en cours, il y a d'ailleurs qui ont été préparées et avalisées si les navires de prospection retournent en ZEE grecque (et peut être chypriote). Les négociations d'adhésion sont absolument stoppées : Erdogan n'attend que l'annonce de leur fin pour faire on-ne-sait-quoi, par exemple sortir formellement de l'OTAN, fermer Incirlik, agiter ses supporters de foot, foutre le feu en Allemagne, etc... Il me semble que le versement de de fond européen de préparation à l'intégration a été considérablement revu à la baisse.

Ca ne va nul part.

Oui, des menaces de sanction encore une fois (non déclenchées par le départ du fameux navire par ailleurs), la poursuite de la non poursuite des négociations, la réduction de fonds dont on se demande bien la finalité (si ce n'est requérir la mansuétude du Sultan)... Effectivement cela ne va nul part.

il y a 56 minutes, Boule75 a dit :

Pour le renversement de table OTAN : ce n'est pas mûr encore. Il s'agit ni plus ni moins pour nombre d'états européens de "brûler leurs vaisseaux", et ils n'y sont pas prêts, ni politiquement, ni militairement, ni même économiquement. La posture de la Russie ne simplifie pas les choses : pour la résumer, elle est exclusivement négative, pour ce qu'on en voit (agit-prop anti-démocratique, mépris, aucune tentative de séduction des pouvoirs et des opinions hors promotion des extrèmes).

Je ne crois pas une seconde qu'un certain nombre de pays européens ne renverse la table OTAN, et je n'affirme pas que ce serait une bonne chose sans les efforts impliqués par cette décision d'ailleurs. Sur la Russie je pense les torts très partagés, et la phrase peut être renversée sans aucune difficulté. Seule exception notable, la France, guère payée en retour pour l'heure faute d’obtenir quoi que ce soit de ses voisins et alliés...

il y a 56 minutes, Boule75 a dit :

La Turquie a-t-elle les moyens de ses ambitions, que gagne-t-elle au-delà de ses gesticulations, représente-t-elle une menace et de quel ordre, devient-t-elle effectivement nuisible ou menaçante au-delà de ses limites géographiques immédiates ? La question est bonne, certains la posent* : je dois avouer que la réponse me paraît globalement non, mais si tu as des billes à partager, de préférence de manière synthétique, n'hésite pas.

 

* ça semble une lettre d'analyse allemande publiée en anglais ; ce n'est pas un lien vers l'article : il se trouve que leur dernier papier "offert" traite de la question turque.

De reconstituer l'Empire Ottoman certainement pas. De nous nuire certainement, en nous contrecarrant bien au-delà du PMO (en Afrique par exemple, il n'est que de voir les visites et fake news qui ont suivi les évènements maliens récents) ou en encourageant/tolérant pour le moins des organisations islamistes voire djihadistes, ou encore en instrumentalisant ses communautés européennes comme l'immigration... Et je passe sur son ancien empire...

Edited by gustave

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, gustave a dit :

Oui, des menaces de sanction encore une fois (non déclenchées par le départ du fameux navire par ailleurs), la poursuite de la non poursuite des négociations, la réduction de fonds dont on se demande bien la finalité (si ce n'est requérir la mansuétude du Sultan)... Effectivement cela ne va nul part.

C'est ça : Erdogan attend un prétexte pour faire avaler à sa population la rupture des ponts ou un déclenchement de guerre ou je-ne-sais-quoi, et l'Union attend d'en finir avec le Brexit, avec Trump et si possible qu'Erdogan canne pour envisager la suite.

il y a 9 minutes, gustave a dit :

Je ne crois pas une seconde qu'un certain nombre de pays européens ne renverse la table OTAN, et je n'affirme pas que ce serait une bonne chose sans les efforts impliqués par cette décision d'ailleurs.

Je n'ai pas bien compris.

il y a 9 minutes, gustave a dit :

Sur la Russie je pense les torts très partagés, et la phrase peut être renversée sans aucune difficulté.

Tu veux dire que récemment des pays de l'UE ont bouffé la part d'un pays dont il garantissaient l'intégrité territoriale par traité ? Qu'on assassine les opposants politiques et q'on va foutre la grouille sur les réseaux sociaux et sur les médias russes, qu'on finance ouvertement les parties d'opposition, qu'on épand des rumeurs de pédophilie, zoophilie ou que sais-je sur les kiosque moscovites, qu'on monte des dossiers de toute pièce sur des russes en France ? Il va falloir documenter, camarade (et sur un autre fil si tu veux).

Tu peux bien renverser la phrase mais la pertinence m'échappe.

il y a 9 minutes, gustave a dit :

Seule exception notable, la France, guère payée en retour pour l'heure faute d’obtenir quoi que ce soit de ses voisins et alliés...

Foutaises ; l'Allemagne et la France ont essayé et essayent encore de concert, ce ne sont pas les tentatives qui manquent, autour de la Syrie, de l'Ukraine surtout, et de l'Europe en général. Qu'est-ce qu'on obtient ? Des pas de fourmi sur la crise ukrainienne, et un désarmement chimique du Bashar. Quoi d'autre ?

On est HS.

il y a 9 minutes, gustave a dit :

De reconstituer l'Empire Ottoman certainement pas. De nous nuire certainement, en nous contrecarrant bien au-delà du PMO (en Afrique par exemple, il n'est que de voir les visites et fake news qui ont suivi les évènements maliens récents) ou en encourageant/tolérant pour le moins des organisations islamistes voire djihadistes, ou encore en instrumentalisant ses communautés européennes comme l'immigration... Et je passe sur son ancien empire...

Oui. Une guerre serait-elle la solution, n'y a-t-il pas plus efficace, et plus... vicieux ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Boule75 a dit :

C'est ça : Erdogan attend un prétexte pour faire avaler à sa population la rupture des ponts ou un déclenchement de guerre ou je-ne-sais-quoi, et l'Union attend d'en finir avec le Brexit, avec Trump et si possible qu'Erdogan canne pour envisager la suite.

Oui, pour Erdogan qui poursuit son projet en cherchant à se maintenir en poursuivant son projet expansionniste grâce aux inactions alentours, mais l'UE attend tout court, en espérant que tous les problèmes passent.

il y a 5 minutes, Boule75 a dit :

Je n'ai pas bien compris.

Presque personne en Europe n'est prêt à ne serait-ce que se fâcher avec l'OTAN, et le faire implique un certain nombre d'efforts.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que tout le monde attends le résultats de l'élection américaine. Je me garde bien de me prononcer sur le résultat de l'élection mais si Biden passe Erdogan ne sera pas à la fête (récente sortie de Biden vs protestation turque en retour).

Être menbre Otan n'empêchera pas de se faire tordre le Bras et le cas échéant d'échapper aux sanctions.

Les allemands n'ont pas se mouiller d'avantage tout en accueillant une administration US moins frontale. La position de la France serait renforcée et les turques pas assez fous pour se jeter dans les bras des russes.

À mon sens tout le monde attends. Sauf, le Sultan qui doit serrer les fesses. 

Edited by Phacochère
Mise en forme
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Boule75 a dit :

Tu veux dire que récemment des pays de l'UE ont bouffé la part d'un pays dont il garantissaient l'intégrité territoriale par traité ? Qu'on assassine les opposants politiques et q'on va foutre la grouille sur les réseaux sociaux et sur les médias russes, qu'on finance ouvertement les parties d'opposition, qu'on épand des rumeurs de pédophilie, zoophilie ou que sais-je sur les kiosque moscovites, qu'on monte des dossiers de toute pièce sur des russes en France ? Il va falloir documenter, camarade (et sur un autre fil si tu veux)

Aucune envie de lancer un débat sans fin qui ne convaincra aucun camp, mais nous (UE, et encore plus OTAN et/ou occident) soutenons et finançons ouvertement et moins ouvertement (surtout depuis le statut d'agents d el'étranger, existant également aux USA mais cela est bien moins dénoncé) l'opposition russe voire soutenons la déstabilisation de ce qu'elle considère comme son étranger proche, nos médias présentent de façon très orientée le pays et son actualité, répandons allègrement que les difficultés de nos belles démocraties sont le fait des menées subversives du GRU, etc... Alors oui nous n’assassinons pas (du moins pas à ma connaissance), mais cela ne veut pas dire que nous sommes moins agressifs ou efficaces, je dirais même au contraire...

il y a 12 minutes, Boule75 a dit :

Foutaises ; l'Allemagne et la France ont essayé et essayent encore de concert, ce ne sont pas les tentatives qui manquent, autour de la Syrie, de l'Ukraine surtout, et de l'Europe en général. Qu'est-ce qu'on obtient ? Des pas de fourmi sur la crise ukrainienne, et un désarmement chimique du Bashar. Quoi d'autre ?

Quelles tentatives? L'Allemagne essaie de sauver son approvisionnement énergétique. La France a effectivement lancé plusieurs initiatives géopolitiques ces dernières années, sans succès car trop tardivement à mon sens. Nous sommes bien plus durs avec les Russes qu'avec les Turcs, ce qui ne plait pas aux premiers (cela ne veut pas dire que ce n'est pas souhaitable, juste que vu des Russes cela signifie une relation antagoniste). En Syrie qu'avions-nous à tenter après une politique initiale qui nous a enfermés? En Ukraine les choses dépendent de Kiev et Moscou pour le Dombass et tout le monde le sait. La Crimée étant non négociable pour Moscou qu'attendre sur ce point? Alors oui nous nous trouvons enfermés dans une position de confrontation. En rendre les Russes responsables unilatéralement me semble une vision très partiale.

 

il y a 18 minutes, Boule75 a dit :

Oui. Une guerre serait-elle la solution, n'y a-t-il pas plus efficace, et plus... vicieux ?

Je n'ai jamais pensé ni écrit qu'une guerre serait souhaitable.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, gustave a dit :

Nous sommes bien plus durs avec les Russes qu'avec les Turcs[...] 

Ce n'est pas le même pouvoir de nuisance. Que la Russie défende ses intérêts ne veut pas dire qu'ils coïncident avec les nôtres. Les russes ne sont pas des enfants de cœur, ils savent jouer de nos contradictions et les manipuler, là oû le sultan balbutie ses fantasmes.

Pour la Syrie, fixer des limites à un pouvoir famillial despotique qui matte son peuple et libère des criminels et des barbus pour jouer son va-tout dans une région déstabilisé ... Exercice impossible sans réel poids de la France et dans la mesure où Obama ne souhaitait pas rajouter au bordel entrepris par la précédente administration US. 

Enfin pour la Russie, il s'agit de voir tout le bordel actuel à ses frontières pour comprendre que son poids ne calme pas les peuples alentours qui constatent qu'en occident, manifester permet de changer la donne, ou pour le moins de choisir des alternatives qui sont ce qu'elles sont, sans se faire tirer dessus, torturer ou être empoisonner. 

Edited by Phacochère
Syntaxe + ortgo

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, gustave a dit :

Oui, pour Erdogan qui poursuit son projet en cherchant à se maintenir en poursuivant son projet expansionniste grâce aux inactions alentours, mais l'UE attend tout court, en espérant que tous les problèmes passent.

Ce n'est pas en le répétant de plus en plus que c'est de plus en plus vrai. On dirait que c'est ce que tu souhaites, en fait.

Si ce n'est pas le cas, que proposes-tu de réaliste, même si c'est ambitieux ?

il y a 5 minutes, gustave a dit :

Presque personne en Europe n'est prêt à ne serait-ce que se fâcher avec l'OTAN, et le faire implique un certain nombre d'efforts.

Mais se fâcher avec l'OTAN n'est pas un but en soit ! Encore une fois : quelles sont les propositions ? Comment envisages-tu que plusieurs pays le fassent, pour que ça ait un sens, par opposition à un cavalier-seul français qui aurait toutes les chances de nous aliéner les voisins sans produire aucun bénéfice, bien au contraire ?

il y a 4 minutes, gustave a dit :

Aucune envie de lancer un débat sans fin qui ne convaincra aucun camp, mais nous (UE, et encore plus OTAN et/ou occident) soutenons et finançons ouvertement et moins ouvertement (surtout depuis le statut d'agents d el'étranger, existant également aux USA mais cela est bien moins dénoncé) l'opposition russe voire soutenons la déstabilisation de ce qu'elle considère comme son étranger proche, nos médias présentent de façon très orientée le pays et son actualité, répandons allègrement que les difficultés de nos belles démocraties sont le fait des menées subversives du GRU, etc... Alors oui nous n’assassinons pas (du moins pas à ma connaissance), mais cela ne veut pas dire que nous sommes moins agressifs ou efficaces, je dirais même au contraire...

Ca, c'est le récit actuel du pouvoir russe, sa paranoïa, et c'est dénué de faits. Le Kremlin accuse Memorial (et plein d'autres association ou organiismes) d'être "financés" de l'étranger : ça fleure bon l'intox grossière. D'ailleurs quand c'est vraiment trop gros, il embastille quand même sous des prétextes variés.

Et il faut séparer l'OTAN, les US et l'UE ou même la France et l'Allemagne et ne pas tout confondre au moment où tu veux, précisément, que les différents acteurs ne soient plus confondus. :sleep:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Phacochère a dit :

Ce n'est pas le même pouvoir de nuisance. Que la Russie défende ses intérêts ne veut pas dire qu'ils coïncident avec les nôtres. Les russes ne sont pas des enfants de cœur, ils savent jouer de nos contradictions et les manipuler, là oû le sultan balbutie ses fantasmes.

Pour la Syrie, fixer des limites à un pouvoir famillial despotique qui matte son peuple et libère des criminels et des barbus pour jouer son va-tout dans une région déstabilisé ... Exercice impossible sans réel poids de la France et dans la mesure où Obama ne souhaitait pas rajouter au bordel entrepris par la précédente administration US. 

Enfin pour la Russie, il s'agit de voir tout le bordel actuel à ses frontières pour comprendre que son poids ne calme pas les peuples alentours qui constatent qu'en occident, manifester permet de changer la donne, ou pour le moins de choisir des alternatives qui sont ce qu'elles sont, sans se faire tirer dessus, torturer ou être empoisonner. 

Quel rapport avec ma comparaison qui ne signifie ni que nos intérêts sont ceux des Russes (évidemment, ils ne sont que les notres, pas ceux des USA ni de la Turquie non plus) ni que nous devons soutenir Bachar? Pour ta dernière phrase cela se discute, il n'est que de voir ce forum ou l'actualité.

il y a 17 minutes, Boule75 a dit :

Ce n'est pas en le répétant de plus en plus que c'est de plus en plus vrai. On dirait que c'est ce que tu souhaites, en fait.

Si ce n'est pas le cas, que proposes-tu de réaliste, même si c'est ambitieux ?

Mais se fâcher avec l'OTAN n'est pas un but en soit ! Encore une fois : quelles sont les propositions ? Comment envisages-tu que plusieurs pays le fassent, pour que ça ait un sens, par opposition à un cavalier-seul français qui aurait toutes les chances de nous aliéner les voisins sans produire aucun bénéfice, bien au contraire ?

Ca, c'est le récit actuel du pouvoir russe, sa paranoïa, et c'est dénué de faits. Le Kremlin accuse Memorial (et plein d'autres association ou organiismes) d'être "financés" de l'étranger : ça fleure bon l'intox grossière. D'ailleurs quand c'est vraiment trop gros, il embastille quand même sous des prétextes variés.

Et il faut séparer l'OTAN, les US et l'UE ou même la France et l'Allemagne et ne pas tout confondre au moment où tu veux, précisément, que les différents acteurs ne soient plus confondus. :sleep:

Ce n’est pas en répétant que l'UE fait mieux que rien du tout, même si c'est presque rien, que cela fait de la politique européenne une réussite...

Des sanctions économiques contre la Turquie auraient été très tôt dissuasives et sinon suffisamment destructrices pour calmer Erdogan. Rien d'ambitieux.

Se fâcher avec l'OTAN n'est pas un but (je ne crois pas l'avoir jamais dit), mais se fâcher avec une organisation qui refuse de nous soutenir face aux agissements turcs me parait légitime sous peine de renoncer à toute politique indépendante, et cela est un vrai but. Sinon il faut l'assumer et réfléchir à remplacer le FCAS par du NGAD...

Sur la Russie il y a des faits très accessibles. Mémorial n'est plus officiellement soutenu de l'étranger depuis la loi russe l'interdisant... Ton discours est tout aussi irréel que celui de Moscou, ping pong qui maintient une confrontation délétère dont je ne vois pas comment nous sortirons...

Enfin la différence sur ce sujet tend à se réduire, notamment dans le discours qui est tenu à l'instigation des atlantistes et qui se répand à nouveau comme il y a une dizaine d'années, et c'est bien ce que je dénonce.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, gustave a dit :

 ni que nous devons soutenir Bachar? 

Oui, là j'ai fais un contresens sur ton propos. J'ai lu en diagonale appuyé par  un peu de sky... Eh ! Je me reconfine... :sleep:

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 1 heure, gustave a dit :

Ce n’est pas en répétant que l'UE fait mieux que rien du tout, même si c'est presque rien, que cela fait de la politique européenne une réussite...

Un "bidule" de cet acabit ne peut pas se monter du jour au lendemain, c'est l'affaire d'une ou deux générations au moins. Ce que je constate, en m'en félicitant, c'est que la fréquence et la consistance des déclarations du Haut représentant pour la politique extérieur de l'Union augmente, est cohérente, nettement plus pointue et substantielle qu'il y a, disons, 5 ans  et - surprise ! qu'elle est souvent très alignée sur un consensus européen proche des avis du gouvernement français. La cohésion s'améliore, l'UE s'exprime en tant que telle et avec un poids différent de la France magnifique, mais seule.

Tous les outils sont-ils là, est-ce toujours parfait ? Non, mais c'est en net progrès.

Sinon, je trouve que tu dénonces beaucoup et proposes peu, ce qui nuit quelque peu à ton propos. Ca va bien un peu de vitupérer contre l'Allemagne, l'UE, l'OTAN qui ne feraient rien mais, concrètement, que voudrais-tu qu'il se passe ? Encore une fois : la guerre, maintenant, tout de suite, tous seuls ? Sinon quoi ?

 

Citation

Se fâcher avec l'OTAN n'est pas un but (je ne crois pas l'avoir jamais dit), mais se fâcher avec une organisation qui refuse de nous soutenir face aux agissements turcs me parait légitime sous peine de renoncer à toute politique indépendante, et cela est un vrai but.

Pourquoi se fâcher ? Elle ne nous gêne pas tant que ça. Vu de l'OTAN et des USA, le retournement de la Turquie serait évidemment un gros trou sur la carte. Mais pour l'Europe et la France aussi !
Et puis on ne va pas se fâcher avec les zombies, n'est-ce pas.

Edited by Boule75

Share this post


Link to post
Share on other sites

Erdogan aujourd'hui hier. En pleine forme, moustache au vent, en plein port aussi.

Si ça n'est pas la preuve qu'il y a une politique étrangère de l'UE, qu'est-ce ? :happy:

Si j'ai bien compris la référence au Brexit et les deux phrases d'après, il menace de rompre avec l'UE.

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est justement une pression sur l'UE pour calmer ses membres les plus engagés contre ses projets. Ce qui illustre justement que lui aussi ne constate pas de politique étrangère européenne (même si je suis d'accord avec toi sur certains progrès, mais tellement limités et circonscrits).

J'ai déjà dit ce qu'il me semble que nous aurions dû faire depuis bien longtemps,  des sanctions économiques et un arrêt des négociations d'adhésion,  en échange une proposition de négociations de partenariat lorsque les principaux sujets de friction seront aplanis. Du donnant donnant et non une attente ranconnee...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Turkey's President Erdogan has updated the total size of gas reserves found off the coast of the Black Sea as 405 billion cubic metres

(dans le tweet plus haut)

C'est marrant dès qu'on cherche des infos sur le sujet avec des mots-clef en anglais sur gogole(ito) on ne tombe QUE sur des sources turques.

Mais si c'était vrai ce serait deux fois le Léviathan en face d'Israël, ou la moitié du champ de Zohr.

Les réserves totales prouvées de gaz égyptien sont de 2186 milliards de mètres cubes. Calculé à partir de cette stat de 2018, en "trillion cubic feet", source International Trade Administration, site gouvernemental US.

https://www.trade.gov/energy-resource-guide-egypt-oil-and-gas

Egypt’s proven hydrocarbon reserves stood at 3.3 billion barrels of oil and 77.2 trillion cubic feet (tcf) of natural gas at the end of 2018.

Alors, crédible ou pas? J'ai des doutes.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ersin Tatar, l’homme lige de la Turquie, remporte l’élection dans le nord de Chypre

Le nouveau dirigeant de cet Etat non reconnu par la communauté internationale est hostile à une solution fédérale pour l’île.

https://www.lemonde.fr/international/article/2020/10/19/ersin-tatar-l-homme-lige-de-la-turquie-remporte-l-election-dans-le-nord-de-chypre_6056563_3210.html

Ils ne vont pas tarder à réclamer à corps et à cris leur plateau continental, leur poche de gaz, avec le soutien des 30.000 soldats turcs en garnison et la marine turque qui va faire le siège de "leurs"  ZEE.

et les Allemands vont devoir baisser un peu plus le froc et promettre des avantages douaniers pour que la Turquie soit patiente le temps que les Chypriotes et les Grecs se dégonflent et laissent faire ... 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 17/10/2020 à 00:42, Boule75 a dit :

On est d'accord sur le tropisme atlantiste allemand, mais ce n'est pas une véritable originalité allemande : il existe en France, en Belgique, au RU, etc.. et pour de bonnes raisons comme, précisément, parce qu'il est aussi rationnel dans une certaine mesure.

Au-delà, et même d'un point de vue franco-centré : que perd-on comme temps au juste ? Qu'est-ce qu'on devrait faire maintenant ou vite ? Reprendre le Nord de Chypre ??? Pas sûr que ce soit le bon moment, oh non.

Comparons ce qui est comparable. L'atlantisme Allemand c'est de se demander si une Europe de la défense et politique est un vrai sujet contemporain.

Ce n'est pas un débat chez nous. Qu'est ce que c'est notre Atlantisme rationnel? faire partie de l'Otan?

C'est le projet européen qui perd du temps alors que la géopolitique se polarise régionalement à grande vitesse. L'Europe n'a pas de géopolitique là ou de nouveaux acteurs font déjà de la théorie appliquée de la leur.

Edited by debonneguerre
  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,544
    Total Members
    1,550
    Most Online
    salvaggioc
    Newest Member
    salvaggioc
    Joined
  • Forum Statistics

    20,996
    Total Topics
    1,349,810
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries