Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[MEDOR] Chien qui aboie ...


FATac
 Share

Recommended Posts

Le message de @Hirondelle, hier soir sur le sujet sérieux [MEDOR], en PE/RI m'incite à penser qu'on peut tous envisager le développement d'un conflit majeur dans cette région du monde, à une échéance plus ou moins brève.

Plutôt que de polluer le fil sérieux avec nos hypothèses, wargames, scénarios à faire frémir, je vous propose de les rassembler ici, de les développer, d'objecter, d'approuver, de rejouer tout ce qui peut opposer la Turquie et ses alliés à ses voisins et leurs alliés.

Pour rappel, le message de @Hirondelle :

 

Je reviendrais plus tard, y glisser quelques pistes moi aussi.

A vos claviers ...

 

Link to comment
Share on other sites

Frapper les premiers est très tentant, si possible sous le radar...

Y-a-t-il moyen d'armer les kurdes de Syrie et de Turquie de manière sérieuse, en sous-main dans ce but ?

Je ne crois pas que les turcs vont frapper une piste un PA ou autre truc français les premiers surtout pas de manière ostensible, des F16 seraient immanquablement repérés et détruits avant. Ce serait suicidaire pour RE.

Par contre frapper les navires turcs par des SM serait assez discret, avec très peu de risque (je ne connais pas les capacités ASM des frégate turques)

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, herciv a dit :

La Turquie vient d'allonger la piste d'al-watiya de 600 mètres. Peut-elle menacer la France exemple toulon et le cdg ou plus proche Solenzara avec des f-16 éventuellement ravitaillés une fois ?

Je vois deux obstacles

- D'abord les distances. Entre Al-Watiya et la Corse, c'est déjà un bon millier de kilomètres, alors que le F-16 a les pattes courtes, il est donné à 550 km de rayon d'action pour du bombardement hi-lo-hi. Il faudrait donc du ravitaillement en vol. La Turquie a bien 7 KC-135, donc ce n'est pas impossible, mais c'est un peu acrobatique et ça ne peut être maintenu sur la durée, c'est une capacité "un raid et ensuite je m'en prends tellement dans la gu.... que je ne pourrai pas recommencer"

- Ensuite, comme disait Théo... le climat ! Le 5 juillet dernier, il s'est passé des choses à Al-Watiya. Quelqu'un a signifié de manière assez claire à Ankara que monter une base aérienne à cet endroit, tout le monde n'est pas d'accord. Depuis, la Turquie a installé de nouvelles batteries Hawk et autres défenses sol-air notamment courte portée... mais s'est bien gardée d'y installer des F-16. Si elle devait franchir le pas, qui dit que quelqu'un ne reviendra pas "passer la deuxième couche" :ph34r: ?

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Et le relief : il n’y en a pas trop entre la Libye et la France, on doit voler au-dessus de l’eau et se faire repérer de très loin.

Aprés, vous connaissez le pacifisme de l’hirondelle, mais aller taper sur le territoire d’une puissance nucléaire (surtout quand celle-ci a eu la clairvoyance de garder des nukes tactiques réputés utilisables), il faut vraiment que ce soit une toute petite tape alors, genre un pétard dans un champ.

Link to comment
Share on other sites

Déjà il faut distinguer deux théâtres aux enjeux distincts, mème si reliés : la situation en Libye et la ZEE greco-chypriote en MEDOR. Et après on peut aussi rajouter la partie de Chypre occupée par les Turcs, quitte à faire la guerre et tuer des gens, autant faire d'une pierre deux coups. Un tel conflit ne recevrait pas l'aval de l'ONU évidemment, ce qui constitue une rupture dans nos interventions récentes, sauf si c'est la Grèce/Chypre qui nous demande de l'aide dans le cadre d'accords bilatéraux, mais dans ce cas, il faut que qu'ils soient les agréssés.

Dans tous les cas l'essentiel des actions seraient probablement aéronavales avec comme objectifs de faire un max de pertes aux forces armées adverses pour les forcer à la table des négociations. Les turques pourraient cependant capturer les iles grecques proches, iles qu'il faudra alors recapturer.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, herciv a dit :

La Turquie vient d'allonger la piste d'al-watiya de 600 mètres. Peut-elle menacer la France exemple toulon et le cdg ou plus proche Solenzara avec des f-16 éventuellement ravitaillés une fois ?

Ou alors c'est pour un gros porteur charger de missiles sol-sol  balistique ?

http://defens-aero.com/2015/12/turquie-receptionne-troisieme-a400m.html

c'est une blague ? cette info ?

Révélation

La Turquie a commandé dix A400M "Atlas", et doit en recevoir deux par an, jusqu'au dernier qui devrait être livré en 2018. Ils remplaceront les vieillissants C-160 Transall, au nombre de seize, et qui devraient être modifiés et transformés en "gunship".

 

Edited by LBP
Link to comment
Share on other sites

Allez ... jouons à se faire peur ... tout ça pour un futur proche ...

Je lance des pistes superficielles, je ne sais pas si ça vaut le coup de creuser le filon.

Quelques gesticulations

La présence du GAN au large des eaux disputées et des survols réguliers par des Rafale, bien qu'en eaux internationales, agacent positivement les turcs. A quel moment le risque sera-t-il maximal pour qu'un pilote turc ou un opérateur de défense aérienne sur une frégate turque, chauffé à blanc par la communication électrique de RTE, ne finisse par démuseler un missile ?

Quels sont les possibilités pour les uns, comme pour les autres, de dire : ton bateau n'approche plus ? Parce qu'avec une flotte de frégates turques en maraude dans le secteur, quelles sont les règles pour éviter l'imbrication de leur flottille au sein du GAN et les risques d'abordage que leur style de navigation provoque ?

Comment montrer son soutien, voire son implication, sans pour autant entrer dans la spirale, l'escalade, des provocations. C'est toute la difficulté des gesticulations.

Le contrefeu

Si l'arme économique semble privilégiée, en "attaquant" la Livre Turque et en risquant de provoquer des désordres intérieurs en Turquie, quels sont les moyens de la Turquie de provoquer des désordres intérieurs en France ?

Des immigrés turcs fanatisés, des "loups gris", des allemands turcophones radicalisés (libres d'aller et venir car européens), voire des proxies albanais ou kosovars pourraient ils mettre des villes ou des banlieues françaises à feu et à sang ? Pourraient ils obtenir un soutien des mafias tchétchènes ? Risqueraient ils de rencontrer une opposition frontale de la part d'une petite délinquance maghrébine ? Verrait on des affrontements communautaires, des incendies de mosquées "turques" en France, en réaction aux dégradations de mosquées "tunisiennes" ou "algériennes" ?

L'escalade

Si une escalade incontrôlable finissait par voir la France frapper militairement la Turquie (à la suite d'affrontements en mer, de la perte de navires ou d'avions, ou de désordres intérieurs insupportables), même si l'on peut croire à un soutien grec, comment se rangeraient les autres pays de l'OTAN ?

N'y a t'il pas un risque, à un moment, d'isolement qui conduirait une alliance de revers à "mater" la France ? USA appelés à l'aide par la Turquie suite à l'agression française (deux tweets et un coup de fil RTE/DT suffiraient), emmenant dans leur sillage GB, Belgique, Allemagne et Italie, pourraient être tentés de démanteler ou seuiller les capacités d'intervention de ce fauteur de troubles à l'Elysée ...

Si l'hypothèse est peu probable dans le cas d'un pack de 6 ou 12 AASM égarées sur une caserne ou un palais gouvernemental, je crains qu'elle ne devienne plus réaliste si un ASMP-A venait à être monté sous un avion.

Il ne manquerait alors plus qu'un soutien de Poutine à la France (parce qu'on écraserait des tchétchènes en banlieue) pour basculer vers l'axe du mal, non ? :biggrin:

 

Heureusement que je ne suis ni stratège, ni diplomate ... l'horloge de l'apocalypse serait alors très proche du dernier "tic". :blush:

Edited by FATac
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FATac a dit :

Allez ... jouons à se faire peur ... tout ça pour un futur proche ...

Je lance des pistes superficielles, je ne sais pas si ça vaut le coup de creuser le filon.

Quelques gesticulations

La présence du GAN au large des eaux disputées et des survols réguliers par des Rafale, bien qu'en eaux internationales, agacent positivement les turcs. A quel moment le risque sera-t-il maximal pour qu'un pilote turc ou un opérateur de défense aérienne sur une frégate turque, chauffé à blanc par la communication électrique de RTE, ne finisse par démuseler un missile ?

Quels sont les possibilités pour les uns, comme pour les autres, de dire : ton bateau n'approche plus ? Parce qu'avec une flotte de frégates turques en maraude dans le secteur, quelles sont les règles pour éviter l'imbrication de leur flottille au sein du GAN et les risques d'abordage que leur style de navigation provoque ?

Comment montrer son soutien, voire son implication, sans pour autant entrer dans la spirale, l'escalade, des provocations. C'est toute la difficulté des gesticulations.

Le contrefeu

Si l'arme économique semble privilégiée, en "attaquant" la Livre Turque et en risquant de provoquer des désordres intérieurs en Turquie, quels sont les moyens de la Turquie de provoquer des désordres intérieurs en France ?

Des immigrés turcs fanatisés, des "loups gris", des allemands turcophones radicalisés (libres d'aller et venir car européens), voire des proxies albanais ou kosovars pourraient ils mettre des villes ou des banlieues françaises à feu et à sang ? Pourraient ils obtenir un soutien des mafias tchétchènes ? Risqueraient ils de rencontrer une opposition frontale de la part d'une petite délinquance maghrébine ? Verrait on des affrontements communautaires, des incendies de mosquées "turques" en France, en réaction aux dégradations de mosquées "tunisiennes" ou "algériennes" ?

L'escalade

Si une escalade incontrôlable finissait par voire la France frapper militairement la Turquie (à la suite d'affrontements en mer, de la perte de navires ou d'avions, ou de désordres intérieurs insupportables), même si l'on peut croire à un soutien grec, comment se rangeraient les autres pays de l'OTAN ?

N'y a t'il pas un risque, à un moment, d'isolement qui conduirait une alliance de revers à "mater" la France ? USA appelés à l'aide par la Turquie suite à l'agression française (deux tweets et un coup de fil RTE/DT suffiraient), emmenant dans leur sillage GB, Belgique, Allemagne et Italie, pourraient être tentés de démanteler ou seuiller les capacités d'intervention de ce fauteur de troubles à l'Elysée ...

Si l'hypothèse est peu probable dans le cas d'un pack de 6 ou 12 AASM égarées sur une caserne ou un palais gouvernemental, je crains qu'elle ne devienne plus réaliste si un ASMP-A venait à être monté sous un avion.

Il ne manquerait alors plus qu'un soutien de Poutine à la France (parce qu'on écraserait des tchétchènes en banlieue) pour basculer vers l'axe du mal, non ? :biggrin:

 

Heureusement que je ne suis ni stratège, ni diplomate ... l'horloge de l'apocalypse serait alors très proche du dernier "tic". :blush:

C'est surtout que va devenir la Turquie dans 5/10 ans :

Quitte l'Otan ?
Rapproche des Russes ?

Car si la Turquie devient "un méchant pays" on pourra leur taper dessus. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Je n’avais jamais «joué » dans cette section (c’est bien un jeu?) : je me lance pour le fun, réponses insérées dans ton texte (dsl : sur téléphone...).

il y a 58 minutes, FATac a dit :

Je lance des pistes superficielles, je ne sais pas si ça vaut le coup de creuser le filon.

Quelques gesticulations

La présence du GAN au large des eaux disputées et des survols réguliers par des Rafale, bien qu'en eaux internationales, agacent positivement les turcs. A quel moment le risque sera-t-il maximal pour qu'un pilote turc ou un opérateur de défense aérienne sur une frégate turque, chauffé à blanc par la communication électrique de RTE, ne finisse par démuseler un missile ?

[ Hirondelle l’armée turque n’est pas un agglomérat de rigolos désordonnés, sans doute, mais avec la tension, les provocations et un ciel et une mer passablement encombrés, beaucoup de choses peuvent arriver de parts et d’autre. Mais comme la provocation est un peu la règle en MEDOR, j’imagine que les règles d’engagement seraient particulièrement fignolées. Après, certains volatiles supputent qu’il serait de l'interêt des bleus de tester les nerfs des Turcs car le statuquo est à l’avantage des rouges].

Quels sont les possibilités pour les uns, comme pour les autres, de dire : ton bateau n'approche plus ?

[Hirondelle: ben, le dire et le communiquer simplement, non ? Je pense aussi qu’une partie des bleus utiliserait volontier l’illumination radar comme technique de communication non agressive !]

Parce qu'avec une flotte de frégates turques en maraude dans le secteur, quelles sont les règles pour éviter l'imbrication de leur flottille au sein du GAN et les risques d'abordage que leur style de navigation provoque ?

[Hirondelle : il me semble en effet qu’à ce stade de tension, l’imbrication n’est plus une option pour quiconque. Les bleus, et sûrement les rouges, auraient certainement les moyens de détection pour prévenir cela. Un doute cependant concernant la «poussière » navale  et aérienne rouge (vedettes lance missiles / drones). Mais il me semble que, les français au moins, avec leur GAN, auraient vocation à rester au large de l’Egypte largement hors de portée. Reste les soums, eux peuvent se faufiler partout. Aussi le GAN bleu devrait être suréquipé en lutte ASM. Un peu une spécialité française, non ?]

Comment montrer son soutien, voire son implication, sans pour autant entrer dans la spirale, l'escalade, des provocations. C'est toute la difficulté des gesticulations.

[Hirondelle : en montrant sa résolution, en diffusant des images d’armes bonnes de guerre, en illuminant tout ce qui s’approche... Encore une fois, il me semble que ce sont les rouges qui ont intérêt à rester tranquilles (je crois même que le plus emmerdant pour les bleus serait que les rouges coucouchent panier pendant un bon trimestre). Les bleus, eux, doivent rester mesurés, ne pas tirer les premiers et être économes dans une éventuelle riposte. Il me semble que c’est à portée de leur supériorité technologique (et notamment de leurs capacités de détection supérieure conjuguée à leur possibilités de frappe plus distante).

L’implication, en envoyant un GAN me semble assez évidente. Mais, les rouges peuvent persister à croire au bluff. Au fond, n’en est-ce pas un?]

Le contrefeu

Si l'arme économique semble privilégiée, en "attaquant" la Livre Turque et en risquant de provoquer des désordres intérieurs en Turquie, quels sont les moyens de la Turquie de provoquer des désordres intérieurs en France ?

Des immigrés turcs fanatisés, des "loups gris", des allemands turcophones radicalisés (libres d'aller et venir car européens), voire des proxies albanais ou kosovars pourraient ils mettre des villes ou des banlieues françaises à feu et à sang ? Pourraient ils obtenir un soutien des mafias tchétchènes ? Risqueraient ils de rencontrer une opposition frontale de la part d'une petite délinquance maghrébine ? Verrait on des affrontements communautaires, des incendies de mosquées "turques" en France, en réaction aux dégradations de mosquées "tunisiennes" ou "algériennes" ?

[Hirondelle : je ne crois pas plus à ça qu’à l’attaque de la livre]

L'escalade

Si une escalade incontrôlable finissait par voire la France frapper militairement la Turquie (à la suite d'affrontements en mer, de la perte de navires ou d'avions, ou de désordres intérieurs insupportables), même si l'on peut croire à un soutien grec, comment se rangeraient les autres pays de l'OTAN ?

[Hirondelle: une seule chose presque certaine : ils se rangeraient dans le désordre !] 

N'y a t'il pas un risque, à un moment, d'isolement qui conduirait une alliance de revers à "mater" la France ? USA appelés à l'aide par la Turquie suite à l'agression française (deux tweets et un coup de fil RTE/DT suffiraient), emmenant dans leur sillage GB, Belgique, Allemagne et Italie, pourraient être tentés de démanteler ou seuiller les capacités d'intervention de ce fauteur de troubles à l'Elysée ...

[Hirondelle : oh si, il y a un gros risque. La France semble accepter de le prendre, mais ça explique sûrement une bonne partie de la pusillanimité européenne]

Si l'hypothèse est peu probable dans le cas d'un pack de 6 ou 12 AASM égarées sur une caserne ou un palais gouvernemental, je crains qu'elle ne devienne plus réaliste si un ASMP-A venait à être monté sous un avion.

[Hirondelle : on peut être presque certain que ça n’arrivera pas]

Il ne manquerait alors plus qu'un soutien de Poutine à la France (parce qu'on écraserait des tchétchènes en banlieue) pour basculer vers l'axe du mal, non ? :biggrin:

[Hirondelle : j’ai tendance à penser que les probabilités que Russes et Américains sifflent conjointement la fin de la partie façon affaire de Suez sont beaucoup plus élevées]

 

Link to comment
Share on other sites

Citation

N'y a t'il pas un risque, à un moment, d'isolement qui conduirait une alliance de revers à "mater" la France ? USA appelés à l'aide par la Turquie suite à l'agression française (deux tweets et un coup de fil RTE/DT suffiraient), emmenant dans leur sillage GB, Belgique, Allemagne et Italie, pourraient être tentés de démanteler ou seuiller les capacités d'intervention de ce fauteur de troubles à l'Elysée ...

Peut être, peut être pas

Quand la Grece et la Turquie se sont poutrées autour de Chypre (alors qu'elles étaient toutes deux membres de l'OTAN) l'alliance a fait l'autruche (mis à par le lip service classique : c'est pas bien, les gars)

Personne n'a sifflé la fin de récré et surtout pas les US

Difficile pour eux de prendre partie sans se mettre à dos un allié qu'ils considèrent majeur sauf à imaginer que cela ne les dérangent pas de voir les français quitter soit le commandement intégré soit l'Alliance en elle même (ce dont je doute pour ce dernier point, surtout qu'ils comptent sur nous dans le Pacifique et en Afrique)

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Quels sont les possibilités pour les uns, comme pour les autres, de dire : ton bateau n'approche plus ? Parce qu'avec une flotte de frégates turques en maraude dans le secteur, quelles sont les règles pour éviter l'imbrication de leur flottille au sein du GAN et les risques d'abordage que leur style de navigation provoque ?

Le GAN resterait à mon avis à bonne distance. De toutes façons, l'allonge des Rafale M est suffisante pour qu'ils interviennent dans toute la zone depuis le voisinage de l'Egypte, voire depuis assez loin à l'ouest de la Crète, alors pourquoi s'approcher ? Ce seraient eux qui seraient chargés de la gesticulation, pas le PAN lui-même.

La mobilité du PAN participe d'ailleurs aussi de sa protection, notamment contre les SM diesel. Si quand même des bâtiments turcs s'approchaient trop ("trop" étant d'ailleurs relatif, "trop" peut être encore assez loin), il y a l'intimidation par illumination radar. Au pire du pire, il y a le tir canon dans le moteur.

 

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Si l'arme économique semble privilégiée, en "attaquant" la Livre Turque et en risquant de provoquer des désordres intérieurs en Turquie, quels sont les moyens de la Turquie de provoquer des désordres intérieurs en France ?

Je ne crois pas du tout à l'arme économique. Il faudrait l'accord de la majorité voire la totalité des membres de l'UE, et ceci sur des sanctions "dures" voire "très dures".

Franchement, ce n'est vraiment pas la tendance. Au plus il y aura quelques sanctions économiques, au plus du plus des sanctions qui seront un petit peu plus que purement symboliques.

 

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Des immigrés turcs fanatisés, des "loups gris", des allemands turcophones radicalisés (libres d'aller et venir car européens), voire des proxies albanais ou kosovars pourraient ils mettre des villes ou des banlieues françaises à feu et à sang ?

Non. La majorité des gens veulent vivre tranquillement. Cela inclut les Français d'origine turque, même ceux qui votent AKP.

Que des petits groupes, soutenus par l'Etat turc, montent des actions, ce n'est pas impossible, quoique ce serait une escalade dangereuse, devant laquelle Ankara pourrait reculer.

Si des choses de ce genre arrivent avec le soutien même officieux de l'Etat turc, la réaction pourrait être brutale. C'est justement la raison pour laquelle même un Erdogan devrait  à mon avis ne pas s'y aventurer. Il n'est quand même Kim Jong Un, et d'ailleurs la situation stratégique de la Turquie n'est pas aussi favorable que celle de la Corée du Nord.

 

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Si une escalade incontrôlable finissait par voir la France frapper militairement la Turquie (à la suite d'affrontements en mer, de la perte de navires ou d'avions, ou de désordres intérieurs insupportables), même si l'on peut croire à un soutien grec, comment se rangeraient les autres pays de l'OTAN ?

Je crois que c'est exactement l'inverse : c'est la Grèce qui est en première ligne, la France se situe en deuxième ligne afin de bien communiquer aux dirigeants turcs les dangers pour eux d'un recours à la force.

Si la France intervient militairement, c'est soit :

- Que des forces turques s'en sont pris directement à elle - y compris d'ailleurs en s'approchant un peu trop près du PAN malgré des avertissements

- Qu'elles se sont attaquées à des forces grecques alliées - y compris d'ailleurs si l'attaque vise un bâtiment ou hélicoptère grec venu inspecter le Oruç Reis

Dans tous ces cas, ce n'est pas la France qui serait à l'initiative de l'incident.

 

Il y a 3 heures, FATac a dit :

N'y a t'il pas un risque, à un moment, d'isolement qui conduirait une alliance de revers à "mater" la France ? USA appelés à l'aide par la Turquie suite à l'agression française (deux tweets et un coup de fil RTE/DT suffiraient), emmenant dans leur sillage GB, Belgique, Allemagne et Italie, pourraient être tentés de démanteler ou seuiller les capacités d'intervention de ce fauteur de troubles à l'Elysée ...

Je n'y crois pas du tout, pour deux raisons :

- DJT n'est pas au service de RTE :smile: ! Que les Etats-Unis renvoient tout le monde dos à dos et disent "calmez-vous les gars", c'est possible voire probable. Intervenir en soutien de la Turquie ? ... Pourquoi ?

- Les Etats européens sont encore moins amoureux de la politique turque que ne l'est DJT. Les réticences à s'opposer clairement à la Turquie sont des réticences à s'impliquer. Et ils feraient contre la France ce qu'ils ont refusé de faire contre la Turquie :happy: ?

 

Il y a 3 heures, FATac a dit :

Si l'hypothèse est peu probable dans le cas d'un pack de 6 ou 12 AASM égarées sur une caserne ou un palais gouvernemental, je crains qu'elle ne devienne plus réaliste si un ASMP-A venait à être monté sous un avion.

La probabilité est nulle. Nous sommes Dieu merci extrêmement loin des "intérêts vitaux" de la France, de quelque manière que Macron choisisse de les définir. Les armes nucléaires n'ont strictement rien à y voir.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Alexis a dit :

La probabilité est nulle. Nous sommes Dieu merci extrêmement loin des "intérêts vitaux" de la France, de quelque manière que Macron choisisse de les définir. Les armes nucléaires n'ont strictement rien à y voir.

Les "intérêts vitaux" restent une notion volontairement vague. Le GAN, s'il n'est pas l'agresseur mais qu'il est la cible d'une attaque, entre dans cette notion vague. Mais, effectivement, je ne crois pas un instant que nous en arriverons là...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La question c'est jusqu'où aller lorsque le conflit éclate. Je vois trois paliers dans la violence :

1) Destruction des unités turques impliquées dans l'escarmouche

2) Destruction de toutes les unités navales et aériennes turques en l'air et en mer dans les 24h qui suivent

3) Destruction de l'appareil militaire turque (à la libyenne) et reprise de Chypre est.

Quant au GAN on peut aussi l'appuyer en déployant des assets en Turquie et à Chypre : ravitailleurs, awacs, avions de chasse Adla et batteries SAMP/T pour protéger les aérodromes.

Dans la presse j'ai cru lire que la France envisageait aussi déployer des mecs de l'AdT pour faire des exercices avec les grecs en Thrace.

Edited by FoxZz°
Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, FoxZz° a dit :

2) Destruction de toutes les unités navales et aériennes turques en l'air et en mer dans les 24h qui suivent

3) Destruction de l'appareil militaire turque (à la libyenne) et reprise de Chypre est.

Quant au GAN on peut aussi l'appuyer en déployant des assets en Turquie et à Chypre : ravitailleurs, awacs, avions de chasse Adla et batteries SAMP/T pour protéger les aérodromes.

Le 2 est ambitieux et sans doute disproportionné;

Le 3 n’est carrément pas dans les cordes des bleus;

Je pense que c’est en Grèce que tu installes des assets ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, FoxZz° a dit :

Dans la presse j'ai cru lire que la France envisageait aussi déployer des mecs de l'AdT pour faire des exercices avec les grecs en Thrace.

:blink: ! Si ça se fait, c'est un soutien vraiment important !

As-tu une source ? Je ne l'ai vu nulle part, de mon côté

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

on pourrait aussi imaginer que les pakistanais furieux des ventes de rafales à l'Inde, furieux de la nouvelle parution des caricatures de Mahomet , par solidarité musulmane ....et parce que Erdowi  propose je ne sais quoi  payé grassement par le Qatar  ....

.....décident de céder quelques bombes atomiques à la Turquie et que celle-ci menace de s'en servir si les Grecs et Français notamment décidaient de reprendre des Iles grecque dont la Turquie se serait emparée rapidement par surprise notamment Katellorizo...

 

Edited by Lezard-vert
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, FoxZz° a dit :

La question c'est jusqu'où aller lorsque le conflit éclate. Je vois trois paliers dans la violence :

1) Destruction des unités turques impliquées dans l'escarmouche

2) Destruction de toutes les unités navales et aériennes turques en l'air et en mer dans les 24h qui suivent

3) Destruction de l'appareil militaire turque (à la libyenne) et reprise de Chypre est.

 

il y a 5 minutes, Lezard-vert a dit :

on pourrait aussi imaginer que les pakistanais furieux des ventes de rafales à l'Inde, furieux de la nouvelle parution des caricatures de Mahomet , par solidarité musulmane ....et parce que Erdowi  propose je ne sais quoi  payé grassement par le Qatar  ....

.....décident de céder quelques bombes atomiques à la Turquie et que celle-ci menace de s'en servir si les Grecs et Français notamment décidaient de reprendre des Iles grecque dont la Turquie se serait emparée rapidement par surprise notamment Katellorizo...

 

 

Vous pouvez me présentez votre dealer ? 

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Y'a un scénario Command à bricoler @Rufus Shinra. Grèce vs Turquie ça a déjà été fait (en DLC officiel même https://store.steampowered.com/app/1309690/CommandMO_LIVE__Aegean_in_Flames/)

Par contre y'a tellement d'unités que ça prend des heures rien qu'a créer les plans de vols, mais un scénario plus restreint avec de la guerre aérienne en Lybie avec un SAG Turc près des cotes, et éventuellement de la mailloche avec le Charles contre le territoire turc ça doit rester relativement léger à prendre en main.

Link to comment
Share on other sites

Le 03/09/2020 à 16:59, Hirondelle a dit :

Le 2 est ambitieux et sans doute disproportionné;

Le 3 n’est carrément pas dans les cordes des bleus;

Je pense que c’est en Grèce que tu installes des assets ?

Oui je voulais dire la Grèce.

Le 3 est faisable d'un point de vue purement militaire à mon avis, une fois que la supériorité aérienne et navale et acquise, la garnison turque aussi nombreuse soit elle es foutue. C'est au niveau politique que ça risque de coincer, après si les Turques l'ont fait ...

Il y a 21 heures, Fanch a dit :

Vous pouvez me présentez votre dealer ? 

Ben vu que c'est un scénario théorique, je pousse la théorie jusqu'au bout. Après si tu veux on peut ajouter un 4) avec invasion terrestre de la Turquie et reprise de Constantinople, Izmir, et tout ça :biggrin:

 

Il y a 23 heures, Alexis a dit :

:blink: ! Si ça se fait, c'est un soutien vraiment important !

As-tu une source ? Je ne l'ai vu nulle part, de mon côté

J'arrive plus à retrouver la source, il me semble que c'était une source grecque sur Twitter, donc à prendre avec des pincettes quand même. Mais ils parlaient de manœuvres bilatérales dans le cadre de l'accord de défense qui serait en négociation, donc ça m'apparait plausible.  

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

On se calme un peu

Si erdogazn veut attaquer

1) pas certain que les militaires suivent. Vraiment pas certain. CVa peut putsher car ils ne sont pas cons et savent que ça va mal finir

2) sur les alliances objectives tu as quoi dans le coin?

Grecs: pro France
Egypte: pro France
Syrie: hors jeu
Lybie: ils ont deux tondeuses et un side car
Israel: ranafout
Roumanie: un peu ranafout mais plus France
Russie: pro russie et rien de gros dans le coin.
Italie: sur ce coup là, proablement surpris mais plus pro France.

En gros qui tirerait sur les Français? Les turcs. Qui tirerait sur les turcs? Probablement tout le monde. Les Egyptiens détestent les turcs et les grecs ne demandent que ça.

Maintenant que peuvent faire les turcs de pas TROP con:

1) récupérer les ilots --> quel est le rapport avec le gaz?

2) attaquer chypre? --> totalement con

3) tirer sur un navire ou un avion français: mais pourquoi? Quel est le but derrière?

Paradoxalement la réponse française de "mais on répon même pas au petit clébard" est la meilleure car les turcs doivent aller plus loin dans la provoc, ce qui les fait passer pour des cons à l'extérieur et ils n'ont jamais de quoi alimenter la machine interne sur le ton du "on est persécuté par les croisés". La réponse "mais on en a rien à péter de toi et tu mérites même pas une réponse" est fort bien.

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, cracou a dit :

1) pas certain que les militaires suivent. Vraiment pas certain. CVa peut putsher car ils ne sont pas cons et savent que ça va mal finir

Apparemment les généraux lui ont déjà dit niet quand il leur a demandé de couler un bateau Grec ou de dégommer un avion Grec.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,632
    Total Members
    1,550
    Most Online
    gabin1980
    Newest Member
    gabin1980
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...