Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Qui sera le prochain client du Rafale à l'export


Recommended Posts

"L'Ukraine étant à court d'argent, l'accord Rafale, comme les autres contrats de défense français en Ukraine, serait garanti à 85% par la France. Le ministère français des Finances a déjà alloué 1,5 milliard d'euros à cette fin."

Article Asia Times, avec le titre : Rafale may have edge in Ukraine fighter stakes

https://asiatimes.com/2021/03/rafale-may-have-edge-in-ukraine-fighter-pact/

Citation

 

Dossier said to be at top of the agenda of French President Emmanuel Macron's upcoming visit to Ukraine

The French government of Emmanuel Macron reckons that the Dassault-built Rafale has every chance of winning the tender in the former Russian industry bastion of Ukraine.

The message was heard loud and clear in Washington and Paris — Ukraine is shopping for new fighter jets.

Intelligence Online sources say Ukrainian President Volodymyr Zelensky’s government has secretly been putting out feelers for one of the most strategic European defense contracts, the replacement of Ukraine’s aging Soviet-era fighter jet fleet.

The dossier is said to be at the top of the agenda of French President Emmanuel Macron’s upcoming visit to Ukraine, which will probably be pushed back from its initial end of March slot.

The French government reckons that the state-of-the-art Dassault-built Rafale has every chance of winning the tender in the former Russian industry bastion, thanks to having a significant commercial apparatus already in place, Intelligence Online reported.

Since Ukraine is cash-strapped, the Rafale deal, like other French defence contracts in Ukraine, would be 85% guaranteed by France. The French finance ministry has already earmarked €1.5 billion to cover this.

 

J'ai un peu regardé le contenu d'Asia Times. Pas trouvé, pour l'instant, de discours à la Russia Today, Sputnik (sorry de cette comparaison pour les fans locaux de Vlad l'empaleur, star de toutes les Russies) ou Quotidien du Peuple (ou même Fox News, pour équilibrer avec le grand Satan américain)

https://en.wikipedia.org/wiki/Asia_Times

Edited by Deltafan
Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Patrick a dit :

Ou une simple petite manip' de nos services pour gratouiller à la fois les russes et les US qui nous les brisent menu à la fois diplomatiquement et sur certains marchés de l'armement?
Ça ne mange pas de pain, ça ne coûte rien, ça peut faire réagir ou sortir du bois différents acteurs, et ça a le mérite de rappeler que nous aussi on sait être ennuyeux et cons si on veut?
Je suis tout à fait partisan de cette méthode. Il y a des marchés sérieux, d'autres non.

Pas seulement la com' en fait, je pense qu'avec cette même approche on a intérêt à y aller pour de vrai. On a cette posture opportuniste de se positionner à chaque fois que les USA laissent une brèche (et que les russes et les chinois n'ont pas la mainmise totale évidemment). En faisant cela, même quand on ne vend pas in fine on parvient quand même à s'imposer comme une alternative systématique à l'aliénation aux superpuissances. 

Ce positionnement il faut l'assumer, après tout monter des dossiers de propositions ça coûte des sous mais rien de vraiment rédhibitoire. 

L'inde, l'Egypte et la Grèce ont démontré que partout où ça chauffe vraiment le Rafale est privilégié aux achats éminemment politiques de matériel US ou russe. Ce qui a bien aidé à faire percevoir l'avion comme étant une arme de guerre efficace et éprouvée, et non un chiffon rouge qu'on agite par posture.

A mon avis l'Ukraine rentre dans ce cas de figure. Après, la différence majeure avec les trois clients cités au dessus, c'est qu'on a pas intérêt à associer cette proposition commerciale à un partenariat stratégique. On serait plus sur la même approche qu'avec le Qatar, on leur vends des avions (espérons le un peu downgradés) et basta. C'est clair qu'on ne va pas s'engager à entrer en guerre avec les russes pour leur jolie petite gueule, surtout dans la perspective d'un contrat très limité...

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Deltafan a dit :

"L'Ukraine étant à court d'argent, l'accord Rafale, comme les autres contrats de défense français en Ukraine, serait garanti à 85% par la France. Le ministère français des Finances a déjà alloué 1,5 milliard d'euros à cette fin."

Article Asia Times, avec le titre : Rafale may have edge in Ukraine fighter stakes

https://asiatimes.com/2021/03/rafale-may-have-edge-in-ukraine-fighter-pact/

J'ai un peu regardé le contenu d'Asia Times. Pas trouvé, pour l'instant, de discours à la Russia Today, Sputnik (sorry de cette comparaison pour les fans locaux de Vlad l'empaleur, star de toutes les Russies) ou Quotidien du Peuple (ou même Fox News, pour équilibrer avec le grand Satan américain)

https://en.wikipedia.org/wiki/Asia_Times

Mmm... je ne crois pas à cette ligne de crédit magique ... La COFACE n'est plus le Père Noel.

L'époque auquel la France faisait des contrats à crédit auquel on savait que le client n'était pas du tout solvable est révolu !

Beaucoup de "contrats" dans le passé ont fini par se transformer finalement en grosse subventions pour notre industrie d'armement ou autres... lorsque nos clients se déclaraient en faillite

Edited by Claudio Lopez
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
à l’instant, Claudio Lopez a dit :

L'époque auquel la France faisait des contrats à crédit auquel on savait que le client n'était pas du tout solvable est révolu !

Beaucoup de "contrats" dans le passé ont fini par se transformer finalement en grosse subventions pour notre industrie d'armement ou autres...

As tu des exemples concrets ?

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, bubzy a dit :

As tu des exemples concrets ?

L'egypte avec les contrats mirages par exemple dans les annés 80. Il me semble que la moitié des mirages ont été payés par le contribuable français.

Sinon, je fais référence aussi aux contrats civils conclus dans les pays d'afrique noire durant les années 80/90 auquel on a du faire des effacements de dettes car les pays se retrouvaient insolvables.

Edited by Claudio Lopez
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Claudio Lopez a dit :

L'egypte avec les contrats mirages par exemple dans les annés 80. Il me semble que la moitié des mirages ont été payés par le contribuable français.

Sinon, je fais référence aussi aux contrats civils conclus dans les pays d'afrique noire durant les années 80/90 auquel on a du faire des effacements de dettes car les pays se retrouvaient insolvables.

Ok donc va falloir être un peu plus précis. C'est pas contre toi hein... Mais on n'avance pas une opinion sans être certain de posséder des faits qui peuvent la soutenir. Admettons pour les Mirage Egyptiens, mais je vais chercher une preuve. 
Mais concernant les effacement de dettes, aucun rapport avec de l'achat de matériel. C'est de la dette souveraine dont il est question, et les effacements ont eu lieu sans qu'aucune perte n'ai été relevée. Dans le sens où les dettes ne se remboursent pas, elles "roulent". Les états africain s'étant endettés dans une monnaie donc la banque centrale ne leur appartenait pas, empruntaient en permanence de quoi rembourser le capital, tout en payant les intérêts. Les intérêts se montrant au fur et à mesure des années de plus en plus importants (en fonction de multiples paramètres), alors il a été décidé d'annuler la dette auprès des détenteurs privés (et non publics hein...). Et encore. Une partie des dettes seulement. 

La dette est un outil d'asservissement. Là, on parle de couverture d'emprunts. Ce sont donc deux choses complètement différentes

Concernant la COFACE, il faut savoir que c'est un organisme indépendant qui se rémunère sur les services qu'il rend. Quand la France vend un équipement à un pays étranger, voici ses sources de rémunération:
- Bénéfice sur produit vendu
- Bénéfice sur les intérêts d'un prêt octroyé
- Bénéfice sur la garantie financière octroyée

Plus le pays client est dit "à risque", plus la balance de négociation client/fournisseur devient importante pour ce dernier, ce qui permet d'augmenter le prix de tous les services. Vendre donc des Rafale à un pays peu solvable, si cela représente un risque, présente un avantage non négligeable lorsque ce type de contrat est multiplié avec plusieurs clients. Un échec potentiel se retrouvera noyé dans la masse de toutes les sommes qui auront été engrangées par ailleurs. 

C'est pourquoi il serait bon de savoir combien de fois, depuis la création de la COFACE, le mécanisme de garantie ou d'annulation d'une dette de ce type a été exercé. 

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Il faut aussi ajouter que les intérêts sont là pour éponger les dettes non remboursées par d'autres (rémunération du risque), et qu'effacer une dette souveraine souscrite auprès d'une banque centrale ne coûte rien à personne.

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Deltafan a dit :

"L'Ukraine étant à court d'argent, l'accord Rafale, comme les autres contrats de défense français en Ukraine, serait garanti à 85% par la France. Le ministère français des Finances a déjà alloué 1,5 milliard d'euros à cette fin."

Article Asia Times, avec le titre : Rafale may have edge in Ukraine fighter stakes

https://asiatimes.com/2021/03/rafale-may-have-edge-in-ukraine-fighter-pact/

J'ai un peu regardé le contenu d'Asia Times. Pas trouvé, pour l'instant, de discours à la Russia Today, Sputnik (sorry de cette comparaison pour les fans locaux de Vlad l'empaleur, star de toutes les Russies) ou Quotidien du Peuple (ou même Fox News, pour équilibrer avec le grand Satan américain)

https://en.wikipedia.org/wiki/Asia_Times

En faite ils reprennent l’article d'Intelligence Online.

Ceci écrit, je ne me lasse pas de ce passage :

Le gouvernement français estime que le Rafale ultramoderne construit par Dassault a toutes les chances de remporter l'appel d'offres dans l'ancien bastion de l'industrie russe, ...................

Edited by gargouille
Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, gargouille a dit :

Le gouvernement français estime que le Rafale ultramoderne construit par Dassault a toutes les chances de remporter l'appel d'offres dans l'ancien bastion de l'industrie russe, ...................

Si on passe derechef l'extrait dans un logiciel de traduction automatique le "state-of-the-art" devrait devenir "hypermoderne" voire "l'avion-qui-mit-fin-à-l'Histoire"

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, kalligator a dit :

Mauvaise idée, outre le fait que l Ukraine est totalement ruinée, il est tout à fait vraisemblable qu un hypothétique Rafale soit désossé et revendu aux chinois.

On s'en fout : le Rafale est déjà dépassé.  L'avenir est au SCAF...  :laugh:

Il y a 2 heures, Claudio Lopez a dit :

L'egypte avec les contrats mirages par exemple dans les annés 80. Il me semble que la moitié des mirages ont été payés par le contribuable français.

C'est peut être bien pour ça qu'on n'en a vendu que 20 là bas....

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, Skw a dit :

Si on passe derechef l'extrait dans un logiciel de traduction automatique le "state-of-the-art" devrait devenir "hypermoderne" voire "l'avion-qui-mit-fin-à-l'Histoire"

Moi perso, j aime bien "nec plus ultra". Expression pour expression, c est la trad qui rend le mieux je trouve.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Claudio Lopez a dit :

Beaucoup de "contrats" dans le passé ont fini par se transformer finalement en grosse subventions pour notre industrie d'armement ou autres... lorsque nos clients se déclaraient en faillite

9b9258f32a83f72d4072cbc9fe873d37.jpg

"On parle de moi ?"

Irak : la dette de Saddam Hussein (2004)

A cela il faut ajouter les dettes militaires comprises entre 8 et 10 milliards de dollars, dont près de la moitié serait due à la France

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, gargouille a dit :

En faite ils reprennent l’article d'Intelligence Online.

Oui, mais sur la petite partie disponible aux non abonnés qu'on avait d'Intelligence Online, il n'y avait pas la partie financière. 

En revanche, je viens de voir seulement maintenant que kerloas avait déjà posté l'article d'Asia Times dans la page précédente... :blush:

 

Il y a 5 heures, Bon Plan a dit :

C'est peut être bien pour ça qu'on n'en a vendu que 20 là bas....

C'est pas plutôt parce que les F-16 leur avaient été donnés gratis ? (de mémoire, je ne suis pas allé vérifier)

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, DEFA550 a dit :

et qu'effacer une dette souveraine souscrite auprès d'une banque centrale ne coûte rien à personne.

Non. Les actionnaires de la banque centrale (un ou des états) ont perdu la valeur du prêt, comme dans une entreprise normale. Une vision du bilan comptable de la banque te le montre tout de suite. Et si tu recommences la population perd la confiance dans la banque centrale, hors c’est son actif vital. [fin de mon HS]

  • Upvote 3
Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, DEFA550 a dit :

Non. Création monétaire, tout ça... 

Création monétaire, précisément. Crois tu que l'on puisse recommencer indéfiniment ce genre de choses sans inconvénient ?

D'ailleurs si la réponse est oui, pourquoi au juste donner à un autre pays les Rafales achetés de la sorte ? Mieux vaudrait les garder pour l'AAE !

Et si on peut acheter des choses comme ça et ensuite annuler la dette, moi j'aurais bien d'autres idées en plus des avions supplémentaires :smile: ...

 

il y a 17 minutes, herciv a dit :

Je sais pas si cà va allé au bout avec les Ukrainiens mais en tous cas j'aime bien cette infographie.

6487936-1536x1035.jpg

Pas mal fait oui.

Mais si on en est à prévoir des ventes en forme de bras d'honneur à une grande puissance, moi je préfèrerais Taiwan. Ne serait ce que parce qu'il peuvent payer, eux. Et s'ils utilisent un jour leurs armes, il est clair que ce sera pour une guerre défensive.

Si d'un autre côté on parle de pays qui n'ont pas le sou, pourquoi pas Cuba :tongue: ?

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
Révélation

Les dettes souveraines sont peu souvent détenues par les banques centrales. Si c'était le cas ce serait plus simple. Les titres de dettes sont émis par les états, et se sont des financiers privés qui en font l'aquisition. D'où les audits nécéssaires lorsqu'un état se retrouve dans la panade. On fait un état de la dette de ces acteurs privés, et on arrive souvent à la remanier, en en annulant une partie. Je n'ai pas souvenir d'une fois où les acteurs privés se voient mettre dans le rouge à cause de cela. Même, cela permet à l'état, en se désendettant, de payer de nouvelles dettes avec encore plus d'intérêts ! Et les acteurs privé qui achètent des titres de dette ne se rémunèrent pas avec le capital remboursé, mais uniquement les intérêts. Lorsque les intérêts ont déjà remboursé au delà du montant du capital emprunté, les acteurs économiques acceptent de restructurer la dette. Dans les faits ils gagneront moins, mais ils ne perdent rien.

C'est lorsque les banques centrales rachètent des titres de dette souveraine qu'à ce moment là les dettes sont détenues par les banque centrale, et pas avant. ça s'appelle faire du Quantitative Easing, on en a fait beaucoup en Europe depuis la crise de l'euro, et on a créé pour l'Europe plus que l'équivalent du montant de la dette française pour racheter auprès des acteurs économiques privés les titres de dettes qu'ils détenaient. Pour les rassurer, pour faire baisser leur calcul de risque, et ce, sans aucune apparition d'inflation (encore un mythe qui tombe à la flotte...). Donc oui, une banque centrale peut créer autant d'argent qu'elle veut, et cela ne porte aucune conséquence négative sur l'économie. 

Mais non, on ne peut pas acheter plus de Rafale avec. Enfin techniquement oui, mais l'usage de la planche à billet est aussi mal compris qu'il reste un outil politique majeur. Premièrement, pour l'Europe, la BCE n'a pas le droit de financer les états. Les états se financent auprès des acteurs privés (banques, fonds d'investissements, etc.) qui exigent des intérêts. Donc prendre un lot de 300 Rafale d'un coup en ce disant que ça ne va rien coûter, ben... ça fonctionne pas. Enfin. Pas avec les règles actuelles. Mais les règles sont le résultat d'un consensus politique, et ça se change (j'ai dit que c'est possible, pas que c'était facile).

Donc résumons. 
- Si tu vend du matos à l'étranger, c'est financé par des consortium de banques privées, soutenu par une garantie financière en partie publique (mais qui fait de la marge)
- Quand du matos à l'étranger n'est pas payé, la Coface paye, elle mais aussi ses réassureurs. Le contribuable ne voit rien passer.
- Si tu annules une dette souveraine, tu le fais avec l'accord des acteurs qui y ont souscrit. Ils ne perdent pas d'argent.
- Tu peux aussi annuler une dette si tu as le pouvoir de frapper monnaie, en rachetant les titres de dettes aux acteurs privés en créant de la monnaie. 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Mauvaise idée, outre le fait que l Ukraine est totalement ruinée, il est tout à fait vraisemblable qu un hypothétique Rafale soit désossé et revendu aux chinois.

Je suis très surpris que cette éventuelle vente puisse suivre son cours.

Les contribuables fr devront ils la financer ?

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, bubzy a dit :
  Révéler le texte masqué

Les dettes souveraines sont peu souvent détenues par les banques centrales. Si c'était le cas ce serait plus simple. Les titres de dettes sont émis par les états, et se sont des financiers privés qui en font l'aquisition. D'où les audits nécéssaires lorsqu'un état se retrouve dans la panade. On fait un état de la dette de ces acteurs privés, et on arrive souvent à la remanier, en en annulant une partie. Je n'ai pas souvenir d'une fois où les acteurs privés se voient mettre dans le rouge à cause de cela. Même, cela permet à l'état, en se désendettant, de payer de nouvelles dettes avec encore plus d'intérêts ! Et les acteurs privé qui achètent des titres de dette ne se rémunèrent pas avec le capital remboursé, mais uniquement les intérêts. Lorsque les intérêts ont déjà remboursé au delà du montant du capital emprunté, les acteurs économiques acceptent de restructurer la dette. Dans les faits ils gagneront moins, mais ils ne perdent rien.

C'est lorsque les banques centrales rachètent des titres de dette souveraine qu'à ce moment là les dettes sont détenues par les banque centrale, et pas avant. ça s'appelle faire du Quantitative Easing, on en a fait beaucoup en Europe depuis la crise de l'euro, et on a créé pour l'Europe plus que l'équivalent du montant de la dette française pour racheter auprès des acteurs économiques privés les titres de dettes qu'ils détenaient. Pour les rassurer, pour faire baisser leur calcul de risque, et ce, sans aucune apparition d'inflation (encore un mythe qui tombe à la flotte...). Donc oui, une banque centrale peut créer autant d'argent qu'elle veut, et cela ne porte aucune conséquence négative sur l'économie. 

Mais non, on ne peut pas acheter plus de Rafale avec. Enfin techniquement oui, mais l'usage de la planche à billet est aussi mal compris qu'il reste un outil politique majeur. Premièrement, pour l'Europe, la BCE n'a pas le droit de financer les états. Les états se financent auprès des acteurs privés (banques, fonds d'investissements, etc.) qui exigent des intérêts. Donc prendre un lot de 300 Rafale d'un coup en ce disant que ça ne va rien coûter, ben... ça fonctionne pas. Enfin. Pas avec les règles actuelles. Mais les règles sont le résultat d'un consensus politique, et ça se change (j'ai dit que c'est possible, pas que c'était facile).

Donc résumons. 
- Si tu vend du matos à l'étranger, c'est financé par des consortium de banques privées, soutenu par une garantie financière en partie publique (mais qui fait de la marge)
- Quand du matos à l'étranger n'est pas payé, la Coface paye, elle mais aussi ses réassureurs. Le contribuable ne voit rien passer.
- Si tu annules une dette souveraine, tu le fais avec l'accord des acteurs qui y ont souscrit. Ils ne perdent pas d'argent.
- Tu peux aussi annuler une dette si tu as le pouvoir de frapper monnaie, en rachetant les titres de dettes aux acteurs privés en créant de la monnaie. 

 

Bub',

Le Rafale, c'est une idée de l'efficience et du luxe "à la française". Si on commence à le fourguer à tous les sans dents, ce ne sera plus un avion SoA qui pose le "la", mais un pisse aller pour pays du tiers monde.

 

image.jpg

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Alexis a dit :

Mais si on en est à prévoir des ventes en forme de bras d'honneur à une grande puissance, moi je préfèrerais Taiwan. Ne serait ce que parce qu'il peuvent payer, eux. Et s'ils utilisent un jour leurs armes, il est clair que ce sera pour une guerre défensive.

Sauf que quand, il y a un certain nombres d'années, Taiwan a voulu commander à la France une deuxième fournée de Mirage 2000, l'empire du milieu a menacé la France de rétorsions économiques et la France a renoncé à la vente... Du coup, Taiwan a commandé des F-16. Et là la Chine a dit que les relations de la Chine avec les Etats-Unis étaient de "nature différente" (me rappelle plus le terme exact) et n'a pas moufté...

Selon que vous serez puissants ou misérables...

Sinon, aujourd'hui, Taiwan a demandé à la France de moderniser uniquement le système lance-leurres de ses "fameuses" frégates Lafayette, et Xixi imperator nous cherche déjà des poux.

Alors des Rafale...

Edited by Deltafan
Link to post
Share on other sites

Vos propos respectifs sont très compatibles, @Deltafan et @Alexis.

J’y ajouterais si vous me permettez une couche tout aussi compatible : vu que nos ambitions stratégiques sont contingentées et que tout le monde «libre », même les allemands, se rue en Indo-Pacifique pour contenir le Chinois, ben on peut sans doute considérer que notre participation en première ligne à la Grand’Oeuvre n’est pas si urgente, et s’occuper par ailleurs..?

Puisque par exemple, il y a 2 ou 3 bricoles immédiatement préoccupantes en Europe, en Afrique et en Méditerranée.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 49 minutes, kalligator a dit :

Mauvaise idée, outre le fait que l Ukraine est totalement ruinée,

Ah bon ? Ruiné comment ? Le ratio dette sur PIB sur lequel se base la plupart des outils des économistes pour le décider ne le disent pas. Depuis la reprise économique démarrée en 2016, le ratio dette sur PIB, qui n'était pas méchant à 80%, est descendu à 50% en 2019. A ce compte là, et du point de vue des économistes (car pour celui qui veut comprendre quelque chose, ce ratio ne veut strictement rien dire), la France serait bien plus ruiné que l'Ukraine !

Autre outil, celui de la croissance. L'économie de l'Ukraine croît bien au travers de son PIB (ça aussi on pourrait remettre en question cet indicateur, mais... On va pas refaire le monde à chaque fois). Certes, la COVID est passé par là, mais c'est transitoire. 

Ici pour avoir un point de vue global et contextualisé : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/UA/cadrage-general-indicateurs-et-conjoncture

 

il y a 49 minutes, kalligator a dit :

il est tout à fait vraisemblable qu un hypothétique Rafale soit désossé et revendu aux chinois.

AAAhhhh... Les Chinois... Mais pourquoi se limiter à l'Ukraine ? Les Indien pourraient bien le faire, ou le Qatar, ou l'Egypte... là, on est au niveau de la légende urbaine. Si les Chinois (ou les USA, la Russie...) veulent s'en donner les moyens, ils peuvent pomper bien de secrets indistriels. Ne limitons pas nos ventes à ce risque.

il y a 49 minutes, kalligator a dit :

Je suis très surpris que cette éventuelle vente puisse suivre son cours.

Moi aussi. Mais je viens de regarder, ils mettent une priorité dans le budget de leur défense qui a fortement augmenté ces dernières années, allez savoir pourquoi... Alors au final, pourquoi pas ? Un petit escadron de Rafale ça serait un outil de puissance non négligeable, et un outil de dissuasion face à la Russie. 
Alors entendons nous bien hein... Si la Russie veut mettre sur le tronche de l'Ukrain, c'est pas du Rafale, même par paquet de 30 qui va les en empêcher, mais disons que ça donnerait les moyens à l'Ukraine de faire de renseignement de qualité, et d'empêcher une intervention aérienne de la part de la Russie dans l'est contesté, tout du moins en mode guerre de mercenaires. Si la Russie veut regagner la maitrise du ciel sur un secteur donner, elle sera alors obligé d'y mettre les moyens, et...ça va se voir. Diplomatiquement parlant, ça ne serait pas une bête idée. 

il y a 49 minutes, kalligator a dit :

Les contribuables fr devront ils la financer ?

Non. Jamais. SAUF SI, et certainement comme il a dû se passer en Irak ou en Argentine, un blocus décidé politiquement fait que les industriels vont se retourner contre l'état pour leur revendre ce qui avait été prévu d'être fourni au client. Et que le client, refusant de payer ce pour quoi il ne sera pas livré, obligera l'état fournisseur à prendre en charge les dettes en question. 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Deltafan a dit :

Sauf que quand, il y a un certain nombres d'années, Taiwan a voulu commander à la France une deuxième fournée de Mirage 2000, l'empire du milieu a menacé la France de rétorsions économiques et la France a renoncé à la vente... Du coup, Taiwan a commandé des F-16. Et là la Chine a dit que les relations de la Chine avec les Etats-Unis étaient de "nature différente" (me rappelle plus le terme exact) et n'a pas moufté...

Selon que vous serez puissants ou misérables...

Sinon, aujourd'hui, Taiwan a demandé à la France de moderniser uniquement le système lance-leurres de ses "fameuses" frégates Lafayette, et Xixi imperator nous cherche déjà des poux.

Alors des Rafale...

J'ai bien écrit "Si on en est à prévoir des ventes en forme de bras d'honneur à une grande puissance" :smile:

Je ne l'ai pas conseillé sur le fond, je dis simplement que faire ce bras d'honneur à la Chine sur Taiwan aurait davantage de sens que le faire à la Russie sur l'Ukraine... pas que ça aurait suffisamment de sens pour qu'on le fasse pour de vrai :happy:

Plus précisément, nous pourrions l'envisager si nous étions souverains du point de vue commercial. Dans ce cas, nous pourrions riposter à toute sanction économique chinoise antifrançaise par la même sanction antichinoise.

Mais comme nous ne sommes pas souverains sur le plan commercial - c'est sous contrôle de l'UE - tandis que la Chine l'est, Pékin aurait trop beau jeu de cibler les produits français - de manière naturellement dissimulée - pour nous faire payer, sans que nous puissions obtenir la solidarité de nos petits camarades de l'UE pour monter une riposte. Autant ne pas chercher les problèmes. Selon que vous serez souverain ou non...

 

il y a 7 minutes, Hirondelle a dit :

J’y ajouterais si vous me permettez une couche tout aussi compatible : vu que nos ambitions stratégiques sont contingentées et que tout le monde «libre », même les allemands, se rue en Indo-Pacifique pour contenir le Chinois, ben on peut sans doute considérer que notre participation en première ligne à la Grand’Oeuvre n’est pas si urgente, et s’occuper par ailleurs..?

Puisque par exemple, il y a 2 ou 3 bricoles immédiatement préoccupantes en Europe, en Afrique et en Méditerranée.

Absolument. La Grande-Bretagne veut projeter ses forces en Extrême-Orient. L'Allemagne envoie une frégate (*)

Si la France avait N porte-avions (avec N = pas mal), on pourrait envisager d'envoyer un GAN en Asie-Pacifique, histoire de rappeler à Pékin qui c'est Raoul. Mais comme on n'a pas N porte-avions, comme en fait Raoul c'est pas nous (c'est Joe... si je suis assez clair :happy:), et comme y a rien à grappiller pour nous à jouer les utilités dans la bande que Raoul rameute contre Xi, mieux vaut que nous nous occupions de 2 / 3 bricoles plus urgentes "à l'est de l'Amérique et à l'ouest de l'Inde"... vu que nous sommes assez largement seuls à nous occuper.

S'il s'agit d'envoyer de temps en temps un navire faire coucou dans la mer de Chine du Sud, on en a évidemment le droit vu que c'est libre de passage. Le faire à l'occasion pour développer nos ventes de Rafale et de sous-marins relations avec Australie ou Indonésie, pourquoi pas. Mais le faire juste pour faire plaisir à Joe... il fait quoi pour nous cet homme là, au juste :dry: ?

 

(*) Vous avez vu la goutte de sueur sur le front de Xi Jinping ? Cet homme là n'est pas tranquille, moi je dis qu'il a peur !

Link to post
Share on other sites

Merci à bubzy qui m apprend que leur situation éco n est pas si mauvaise que je le croyais, il faudrait voir si l IDH suit.

Concernant un éventuel espionnage des parties sensibles du Rafale je pense que cela est plus vraisemblable qu ailleurs à cause de la corruption mais là c est une opinion personnelle.

Sûr que des Rafales bien maîtrisés (et ça prend du temps) peuvent obliger les russes à sortir du bois en déployant leurs meilleurs systèmes comme le Buck M3. Plus moyen de prétendre que ce sont des engins en permission qui se sont égarés.

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,630
    Total Members
    1,550
    Most Online
    victor27
    Newest Member
    victor27
    Joined
  • Forum Statistics

    21,250
    Total Topics
    1,437,067
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...