Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

2021... des films et peut être des cinémas


Recommended Posts

Posted (edited)

Petit retour de Slalom, que j'ai eu la chance de voir hier : c'était la dernière séance pour ce film, dans le seul cinéma qui le diffusait dans le pays.

C'était vraiment, comme je l'ai dit, une très bonne surprise.

D'un point de vue technique, le film est très réussi. C'est bien filmé, très bien mis en scène, bien joué par deux acteurs (Noée Abita et Jérémie Renier) qui portent tout le film sur leurs épaules. Étonnant de voir que Noée Abita qui a 22 ans est convaincante pour jouer une fille de 15 ans. Le film est techniquement assez sobre et "simple", mais n'en reste pas moins très efficace et le rythme correspond bien au récit du film. Les séquences de nuit sont très belles aussi, avec un bel éclairage et de beaux jeux de lumière. Les séquences de ski sont superbes, on a vraiment l'impression de vitesse et de puissance. J'attendais beaucoup de ces scènes, et elles sont très réussies.

Sur la plan du scénario et des personnages, le film évite le discours manichéen de la plupart des films qui abordent ce genre de sujet. On n'a pas de discours en fait, juste un déroulement d'événements (inspirés par la vie de sa réalisatrice), et c'est finalement au spectateur de se faire son opinion. Le personnage de Jérémie Renier est-il un terrible prédateur sexuel ? Un homme au départ sincère qui perd le contrôle et la maîtrise de lui-même ? Il apparaît tour à tour sympathique, puis comme un prédateur qui profite de l'ascendant qu'il a sur son athlète dont il a la charge. Mais comme je l'ai dit, il n'y a aucune leçon donnée dans le film, les faits nous sont simplement présentés et chacun réagira. Le film invite plus au débat et à la réflexion qu'à la condamnation.

Même la fin du film reste assez ouverte.

S'il sort sur une plate-forme de streaming ou en DVD, je vous le conseille vivement.

 

Edited by Kiriyama
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Bon, je viens de zieuter The Tomorrow War...pas fameux: personnages fades, scénario alambiqué et incohérent (non mais sérieusement pourquoi venir faire de la conscription en masse pour une guerre dans le futur) grosso modo un Edge of Tomorrow bas de gamme. 

Edited by Lieutenant Neptunium
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Lieutenant Neptunium a dit :

Bon, je viens de zieuter The Tomorrow War...pas fameux: personnages fades, scénario alambiqué et incohérent (non mais sérieusement pourquoi venir faire de la conscription en masse pour une guerre dans le futur) grosso modo un Edge of Tomorrow pas de gamme. 

Peut-être la seule chose de cohérente : parce que les guerres du futur, si elles sont "mondiales" seront très consommatrices en hommes.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

7 hours ago, Lieutenant Neptunium said:

Bon, je viens de zieuter The Tomorrow War...pas fameux: personnages fades, scénario alambiqué et incohérent (non mais sérieusement pourquoi venir faire de la conscription en masse pour une guerre dans le futur) grosso modo un Edge of Tomorrow pas de gamme. 

 

4 hours ago, Kiriyama said:

Peut-être la seule chose de cohérente : parce que les guerres du futur, si elles sont "mondiales" seront très consommatrices en hommes.

Spoiler

 

Le film n'est pas très lié à l'idée de cohérence: divergence d'opinion avec le concept, sans doute (agree to disagree :laugh:), mais peut-être en a t-il un petit peu dans son micro-univers, via la pseudo-science temporelle prise comme idée de base dans ce contexte: ils parlent d'un lien de continuité entre les deux époques, où le temps continue à passer dans les deux, et où on ne peut choisir son moment d'arrivée à volonté, comme si les deux timeline étaient liées... Du coup, peu de temps pour former de nouvelles troupes à partir de la conscription, donc pas vraiment la capacité de former des super opérateurs spéciaux de la mort qui tue (ou, apparemment, d'envoyer des masses de matériels plus sérieux que des fantassins légers: pas de A-10, de bombardiers lourds, de flottes de tanks....), alors même que les premières vagues, faites des soldats professionnels disponibles (et répondant à l'autre critère fondamental...), se sont faites balayer. Une seule option reste, le nombre, et tant pis pour l'entraînement: compenser par des vagues humaines de banlieusards conscrits à qui on donne un flingue, une vague séance d'initiation, même pas un uniforme, et très peu d'espoir de revenir intact. 

Evidemment, c'est un peu accepter la connerie proposée et essayer de rationaliser a posteriori, mais bon, c'est parfois le charme de la chose :rolleyes:. Ceci dit, la façon dont ils ont décidé que le voyage temporel fonctionnait dans ce bouzin me semble la clé (sans doute forcée) qui offrait le prétexte pour des scènes de glandus gras du bas et/ou asthmatiques à peine sortis de leur barbecue familial chialant et se faisant déchiqueter par... L'ennemi. 

 

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 08/07/2021 à 20:22, Kiriyama a dit :

Peut-être la seule chose de cohérente : parce que les guerres du futur, si elles sont "mondiales" seront très consommatrices en hommes.

Recruteur: Tiens voila un M4 et un kit du voyageur temporel, ton initiation est terminé. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Je ne connaissais pas le scénario du film, ou ce qui en tient lieu. L'Odieux connard l'a bien résumé, ici.

Apparemment, quand on ne sait pas gérer les voyages dans le temps dans son scénario, on évite...

Edited by Kiriyama
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

13 hours ago, Patrick said:

Spoiler alert:
https://www.patrimoine-normand.com/article-144712-jean-de-carrouges-jacques-le-gr.html
J'espère que le film sera conforme à la vérité historique qui est très bien documentée d'ailleurs.

La vérité des faits (en tout cas ceux qui sont connus) sera sans doute plus ou moins suivie: le problème sera l'angle de vue, le tramage général de ces faits, qui peut leur faire dire une chose, ou son contraire. Et l'angle présenté dans la bande annonce (qui peut être très réductif, voire complètement différent ces jours ci, du contenu du film), me semble vraiment assez mauvais, reflétant une conception individualiste des choses (très XXème-XXIème siècle) qui serait complètement étrangère aux protagonistes. Ainsi des raisons du duel, de l'honneur et de ce que "justice" veut dire pour ces gens: le personnage de Carrouges est présenté comme un mari cocu, égocentrique et égoïste qui fait en quelque sorte des choix d'enfant gâté à qui on a pris son goûter, dans un monde de méchants hommes machos qui décident tout, soit une vision au final très contemporaine d'une époque complètement différente qui ne comprend pas ce que "honneur" recouvre. La raison de défendre jusqu'à ce point son "honneur" est en fait de protéger sa "marque", sa réputation, le nom de sa famille (donc pas seulement celui qui porte le titre maintenant, mais les ancêtres et les enfants à venir, plus tous ceux qui font affaire avec lui), quoiqu'il pense lui, individuellement, de la situation; peut-être pourrait-il s'accommoder, à titre personnel, de tels ragots, ou même du doute, ou peut-être est-il un mari férocement jaloux et orgueilleux, on ne sait pas. Mais le trip est que quelle que soit son opinion personnelle, un type avec un certain niveau de réputation (qu'elle soit locale ou nationale, grande ou petite) à cette époque, surtout dans la noblesse, ne peut pas laisser passer ce genre de trucs et espérer encore avoir une carrière, des gens qui font affaire avec lui, des gens se fiant à sa parole.... Comme Victor Hugo décrivait le duel encore au XIXème (alors que le duel judiciaire était depuis précisément l'affaire Carrouges, une chose du passé, avec quelques exceptions, comme le duel Jarnac-La Chataîgneraie, expressément autorisé par François Ier): tout le monde sait que c'est stupide, mais aucun homme ici ne peut s'offrir le luxe d'une offense, d'une atteinte à son honneur ou d'un défi direct ou suggéré, sous peine de mort sociale, d'ostracisme de fait. 

Cette conception de "l'honneur", ce n'est pas la vanité outragée, même si celle-ci peut s'insinuer dans le mix: c'est, bien plus, défendre son renom dans la société, la marque de fabrique de votre famille et de votre personne, votre fiabilité, votre standing, la confiance que votre nom, votre personne et même votre expertise (quel que soit le métier) inspire. Dans le cas de la profession des armes (et évidemment encore plus dans la noblesse), il y a même un certain degré d'incitation à se faire une réputation, ou à l'accroître, en se faisant remarquer par un duel ou plus, surtout s'il est, comme ici, "médiatisé". 

Donc un angle du film qui reposerait sur "macho bad", "homme enfant plein d'insécurité", "femme opprimée".... C'est complètement hors de propos et étranger aux mentalités du temps, celle des hommes comme celles des femmes, puisque le mariage/la famille (et leurs passé et futur, leur réputation, leur continuation), institutions autrement plus capitales dans ces sociétés, sont l'alpha et l'omega de l'horizon socio-culturel pour ces mentalités. Ca inclue donc la réputation, la certitude que les enfants sont bien du père en titre (légitimité, capacité à défendre publiquement cette certitude), l'obligation d'attaquer tout doute émis à l'encontre du "bon nom" et de la solidité de la famille et de chacun de ses membres (le mari ET la femme, mais aussi tout membre du clan, de la famille étendue, voire même des "clients" et affiliés).... Et ces choses comptent plus que la survie immédiate de l'individu. 

Encore une fois, la bande annonce peut être radicalement différente du sens du film... Ou tout dévoiler. Mais le ton indiqué là ne me semble pas très juste quelle que soit l'exactitude de la retranscription des faits basiques et des événements connus: ce qui sera inventé pour combler les vides et "faire" les personnages, et le tramage général, peuvent créer plein d'histoires très différentes à partir du même matériau. 

Edited by Tancrède
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Patrick a dit :

Spoiler alert:
https://www.patrimoine-normand.com/article-144712-jean-de-carrouges-jacques-le-gr.html
J'espère que le film sera conforme à la vérité historique qui est très bien documentée d'ailleurs.

Moi j'espère juste que Ridley Scott a réappris à faire des films ! :laugh:

Content de voir aussi que Matt Damon ai retrouvé du travail :bloblaugh:

 

 

il y a 25 minutes, Tancrède a dit :

La vérité des faits (en tout cas ceux qui sont connus) sera sans doute plus ou moins suivie: le problème sera l'angle de vue, le tramage général de ces faits, qui peut leur faire dire une chose, ou son contraire. Et l'angle présenté dans la bande annonce (qui peut être très réductif, voire complètement différent ces jours ci, du contenu du film), me semble vraiment assez mauvais, reflétant une conception individualiste des choses (très XXème-XXIème siècle) qui serait complètement étrangère aux protagonistes. Ainsi des raisons du duel, de l'honneur et de ce que "justice" veut dire pour ces gens: le personnage de Carrouges est présenté comme un mari cocu, égocentrique et égoïste qui fait en quelque sorte des choix d'enfant gâté à qui on a pris son goûter, dans un monde de méchants hommes machos qui décident tout, soit une vision au final très contemporaine d'une époque complètement différente qui ne comprend pas ce que "honneur" recouvre. La raison de défendre jusqu'à ce point son "honneur" est en fait de protéger sa "marque", sa réputation, le nom de sa famille (donc pas seulement celui qui porte le titre maintenant, mais les ancêtres et les enfants à venir, plus tous ceux qui font affaire avec lui), quoiqu'il pense lui, individuellement, de la situation; peut-être pourrait-il s'accommoder, à titre personnel, de tels ragots, ou même du doute, ou peut-être est-il un mari férocement jaloux et orgueilleux, on ne sait pas. Mais le trip est que quelle que soit son opinion personnel, un type avec un certain niveau de réputation (qu'elle soit locale ou nationale, grande ou petite) à cette époque, surtout dans la noblesse, ne peut pas laisser passer ce genre de trucs et espérer encore avoir une carrière, des gens qui font affaire avec lui, des gens se fiant à sa parole.... Comme Victor Hugo décrivait le duel encore au XIXème (alors que le duel judiciaire était depuis précisément l'affaire Carrouges, une chose du passé, avec quelques exceptions, comme le duel Jarnac-La Chataîgneraie, expressément autorisé par François Ier): tout le monde sait que c'est stupide, mais aucun homme ici ne peut s'offrir le luxe d'une offense, d'une atteinte à son honneur ou d'un défi direct ou suggéré, sous peine de mort sociale, d'ostracisme de fait. 

Cette conception de "l'honneur", ce n'est pas la vanité outragée, même si celle-ci peut s'insinuer dans le mix: c'est, bien plus, défendre son renom dans la société, la marque de fabrique de votre famille et de votre personne, votre fiabilité, votre standing, la confiance que votre nom, votre personne et même votre expertise (quel que soit le métier) inspire. Dans le cas de la profession des armes (et évidemment encore plus dans la noblesse), il y a même un certain degré d'incitation à se faire une réputation, ou à l'accroître, en se faisant remarquer par un duel ou plus, surtout s'il est, comme ici, "médiatisé". 

Donc un angle du film qui reposerait sur "macho bad", "homme enfant plein d'insécurité", "femme opprimée".... C'est complètement hors de propos et étranger aux mentalités du temps, celle des hommes comme celles des femmes, puisque le mariage/la famille (et leurs passé et futur, leur réputation, leur continuation), institutions autrement plus capitales dans ces sociétés, sont l'alpha et l'omega de l'horizon socio-culturel pour ces mentalités. Ca inclue donc la réputation, la certitude que les enfants sont bien du père en titre (légitimité, capacité à défendre publiquement cette certitude), l'obligation d'attaquer tout doute émis à l'encontre du "bon nom" et de la solidité de la famille et de chacun de ses membres (le mari ET la femme, mais aussi tout membre du clan, de la famille étendue, voire même des "clients" et affiliés).... Et ces choses comptent plus que la survie immédiate de l'individu. 

Encore une fois, la bande annonce peut être radicalement différente du sens du film... Ou tout dévoiler. Mais le ton indiqué là ne me semble pas très juste quelle que soit l'exactitude de la retranscription des faits basiques et des événements connus: ce qui sera inventé pour combler les vides et "faire" les personnages, et le tramage général, peuvent créer plein d'histoires très différentes à partir du même matériau. 

Comme quoi ces histoires de marques ne datent pas des influenceurs sur Youtube.................chevaliers en armure du Moyen-Age et influenceuses mode même combat :chirolp_iei:

Edited by Shorr kan
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

43 minutes ago, Shorr kan said:

 

Comme quoi ces histoires de marques ne datent pas des influenceurs sur Youtube.................chevaliers en armure du Moyen-Age et influenceuses mode même combat :chirolp_iei:

Humour à part, la perte totale de standards unifiés de jugement, le raz de marée permanent d'informations contradictoires, la crise totale de confiance dans la parole des institutions de tous types (assez pour empêcher un consensus même un peu majoritaire) et la balkanisation des opinions publiques, ont réellement créé ce "village global" ou semi-global, et comme dans tout bon village, la "vérité" sur n'importe quel sujet ou personne, ce n'est plus un compromis négocié et renégocié en permanence qui crée, plus ou moins, quelques postulats fondamentaux acceptés comme solides, mais un vaste et constamment changeant "qui a dit quoi sur qui ou quoi". 

Dans un tel contexte, il est fort possible qu'on recrée de fait des sociétés fondées sur "l'honneur" et la parole donnée, quelle que soit la forme actualisée que ça prendra, où la réputation, le renom, compte plus qu'aucune vérité censément immanente, qui sera rejetée au rang d'une opinion parmi d'autres, et tout aussi invérifiable, la seule chose qui compte étant ce qu'affirme tel individu, faction ou organisation, l'idée même que des "arbitres" (d'opinions, d'expertises, de médiation des conflits) un tant soit peu neutres soient une possibilité s'effaçant plus ou moins, ou en tout cas passant sous le seuil les rendant possibles avec la masse critique de confiance suffisante. Le mode ultime de résolution des conflits (si toutes les autres étapes ont failli) ne sera sans doute pas le duel, en tout cas le duel physique, dans des civilisations technologiques et urbaines où quasiment tout le monde est une larve physique plutôt lâche, mais les principes de bases qui président au semi état de nature dont sont nées les sociétés fondées sur l'honneur sont désormais de nouveau là, en évidence, quoiqu'on veuille en penser, ne laissant le choix qu'entre une hypothétique institution centrale édictant la vérité (un Etat nettement plus autoritaire, ou une alliance plus structurelle entre un Etat renforcé et une nouvelle "Eglise" -un mix entre élites médiatiques et académiques, totalement aux mains des factions qui les dominent), et un chaos plus ou moins prononcé fait de "villages" et de factions, avec leurs représentants (dont des "influenceurs" avec large following). La lenteur de la justice, ses limites fondamentales et ses limites concrètes (petits budgets...) sont déjà un énorme problème face à la tempête permanente d'internet où des dommages incommensurables peuvent être faits à une réputation, une personne, une famille, une entreprise, avec une instantanéité telle qu'aucun système judiciaire ne peut réellement arbitrer ou réparer, que l'échéance soit proche ou lointaine (et vu la Justice, ce sera toujours une lointaine). 

Résoudra t-on les querelles au duel sur jeu vidéo, flemmards et lâches que nous sommes à notre époque :laugh:? A l'échange de tweets agressifs et cassants arbitré par un jury de nos pairs (qui décrètent donc une fin, un vainqueur et un vaincu à qui le dieu-internet donne tort)? Un cook-off sur une émission télé réalité de cuisine? 

 

 

Edited by Tancrède
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Moi j'ai perdu toute foi en Ridley Scott, et je doute qu'il va nous refaire un chef d'œuvre comme les Duellistes de 1977. Déjà la bande d'annonce qui parle du duel et la femme qui défia une nation, NATION?! On est en 1386, plein milieu de la guerre de cents ans pas au 19ième siècle bande d'incultes, l'injection révisionniste du nationalisme Anglais/Français par tout media grand public qui traite la guerre de cents ans m'énerve. Ils leurs ont expliqué la complexité du système féodal avec toutes ses nuances ou non ? Marketing a deux balles... Ensuite @Tancrède a tout dit sur les grosses ficelles woke, femme opprimée victime de l’orgueil enfantin de 2 chevaliers de la bande d'annonce.

Çà a l'air aussi con et mauvais que The King de Netflix, ou t'as Lily Rose Depp qui joue Catherine de Valois et sermonne Henry V (Timothée Chalamet) en affirmant que toute royauté est illégitime et plein d'autres anachronismes et révisionnisme.... Scénaristes à deux balles, aucune princesse/reine dirait un truc pareil à l’époque. Si tu veux faire un bon film d’époque, au lieu changer l'histoire pour l'adapter à ton récit atrophié par le zeitgeist du 21 siècle, tu changes ton récit pour qu'il colle à l’époque.... Mais bon Ridley n'ai jamais vraiment été partisan du réalisme dans ses films épiques d'epoque, je crois que seulement le Directors Cut de 3h+ de Kingdom of Heaven (Le Royaume des cieux) tient la route niveau "authenticité" historique (rien de trop distrayant comme les arbalètes dans Gladiateur et débarquement D-Day dans Robin des Bois lol).

Edit: Ça sent le roussi: https://www.themarysue.com/real-events-ridley-scott-last-duel/

Edited by Frencho
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

Encore une fois, la bande annonce peut être radicalement différente du sens du film... Ou tout dévoiler. Mais le ton indiqué là ne me semble pas très juste quelle que soit l'exactitude de la retranscription des faits basiques et des événements connus: ce qui sera inventé pour combler les vides et "faire" les personnages, et le tramage général, peuvent créer plein d'histoires très différentes à partir du même matériau.

C'est bon de te relire Tancrède.

 

Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Content de voir aussi que Matt Damon ai retrouvé du travail :bloblaugh:

Pareil.
Et idem pour Adam Driver qui mérite tellement mieux en tant qu'acteur qu'être amalgamé aux insultes à SW que sont les 7/8/9 et dont heureusement la carrière ne semble pas trop souffrir.

 

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

Dans un tel contexte, il est fort possible qu'on recrée de fait des sociétés fondées sur "l'honneur" et la parole donnée

Il y a 2 heures, Tancrède a dit :

La lenteur de la justice, ses limites fondamentales et ses limites concrètes (petits budgets...) sont déjà un énorme problème face à la tempête permanente d'internet où des dommages incommensurables peuvent être faits à une réputation, une personne, une famille, une entreprise, avec une instantanéité telle qu'aucun système judiciaire ne peut réellement arbitrer ou réparer, que l'échéance soit proche ou lointaine (et vu la Justice, ce sera toujours une lointaine).

Ce qui explique qu'en parallèle il y ait désormais des entreprises chargées de "refaire" la réputation en ligne de certaines personnes en faisant supprimer/disparaître les matériaux compromettants.

 

il y a 31 minutes, Conan le Barbare a dit :

Ça claque comme histoire n'empêche...

Il y a 3 heures, Tancrède a dit :

Encore une fois, la bande annonce peut être radicalement différente du sens du film... Ou tout dévoiler. Mais le ton indiqué là ne me semble pas très juste quelle que soit l'exactitude de la retranscription des faits basiques et des événements connus: ce qui sera inventé pour combler les vides et "faire" les personnages, et le tramage général, peuvent créer plein d'histoires très différentes à partir du même matériau. 

Oui. C'est pour ça que j'ai espoir que ce film, s'il suit l'histoire véritable sans ommettre son dénouement, puisse être un pamphlet contre les déviances que nous connaissons si bien.

Je m'attends aux mêmes cris d'orfraies et polémiques que celles qui ont accompagné "the Joker" avec Joaquin Phoenix. Et il est possible que ça marche puisque ce dernier a été un immense succès justement parce qu'il a défié les wokistes ordinaires au point de leur faire perdre encore plus la boule ("prophéties" qu'il y aurait des tueries de masse à cause du film, etc etc...)

Link to comment
Share on other sites

il y a 48 minutes, Frencho a dit :

Moi j'ai perdu toute foi en Ridley Scott, et je doute qu'il va nous refaire un chef d'œuvre comme les Duellistes de 1977. Déjà la bande d'annonce qui parle du duel et la femme qui défia une nation, NATION?! On est en 1386, plein milieu de la guerre de cents ans pas au 19ième siècle bande d'incultes, l'injection révisionniste du nationalisme Anglais/Français par tout media grand public qui traite la guerre de cents ans m'énerve. Ils leurs ont expliqué la complexité du système féodal avec toutes ses nuances ou non ? Marketing a deux balles... Ensuite @Tancrède a tout dit sur les grosses ficelles woke, femme opprimée victime de l’orgueil enfantin de 2 chevaliers de la bande d'annonce.

Çà a l'air aussi con et mauvais que The King de Netflix, ou t'as Lily Rose Depp qui joue Catherine de Valois et sermonne Henry V (Timothée Chalamet) en affirmant que toute royauté est illégitime et plein d'autres anachronismes et révisionnisme.... Scénaristes à deux balles, aucune princesse/reine dirait un truc pareil à l’époque. Si tu veux faire un bon film d’époque, au lieu changer l'histoire pour l'adapter à ton récit atrophié par le zeitgeist du 21 siècle, tu changes ton récit pour qu'il colle à l’époque.... Mais bon Ridley n'ai jamais vraiment été partisan du réalisme dans ses films épiques d'epoque, je crois que seulement le Directors Cut de 3h+ de Kingdom of Heaven (Le Royaume des cieux) tient la route niveau "authenticité" historique (rien de trop distrayant comme les arbalètes dans Gladiateur et débarquement D-Day dans Robin des Bois lol).

 

De mémoire, The King constitue plus un mashup de Shakespear qu'une tentative de retranscription historique. Faut donc pas chercher midi à 14 heures. 

 

Et ça peut permettre de faire d'excellents films. Les cinéphiles se souviendront du cinéma d'Akira Kurosawa, largement inspiré de Shakespear lui aussi (Ran, notamment).

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Tancrède a dit :

Humour à part, la perte totale de standards unifiés de jugement, le raz de marée permanent d'informations contradictoires, la crise totale de confiance dans la parole des institutions de tous types (assez pour empêcher un consensus même un peu majoritaire) et la balkanisation des opinions publiques, ont réellement créé ce "village global" ou semi-global, et comme dans tout bon village, la "vérité" sur n'importe quel sujet ou personne, ce n'est plus un compromis négocié et renégocié en permanence qui crée, plus ou moins, quelques postulats fondamentaux acceptés comme solides, mais un vaste et constamment changeant "qui a dit quoi sur qui ou quoi". 

Dans un tel contexte, il est fort possible qu'on recrée de fait des sociétés fondées sur "l'honneur" et la parole donnée, quelle que soit la forme actualisée que ça prendra, où la réputation, le renom, compte plus qu'aucune vérité censément immanente, qui sera rejetée au rang d'une opinion parmi d'autres, et tout aussi invérifiable, la seule chose qui compte étant ce qu'affirme tel individu, faction ou organisation, l'idée même que des "arbitres" (d'opinions, d'expertises, de médiation des conflits) un tant soit peu neutres soient une possibilité s'effaçant plus ou moins, ou en tout cas passant sous le seuil les rendant possibles avec la masse critique de confiance suffisante. Le mode ultime de résolution des conflits (si toutes les autres étapes ont failli) ne sera sans doute pas le duel, en tout cas le duel physique, dans des civilisations technologiques et urbaines où quasiment tout le monde est une larve physique plutôt lâche, mais les principes de bases qui président au semi état de nature dont sont nées les sociétés fondées sur l'honneur sont désormais de nouveau là, en évidence, quoiqu'on veuille en penser, ne laissant le choix qu'entre une hypothétique institution centrale édictant la vérité (un Etat nettement plus autoritaire, ou une alliance plus structurelle entre un Etat renforcé et une nouvelle "Eglise" -un mix entre élites médiatiques et académiques, totalement aux mains des factions qui les dominent), et un chaos plus ou moins prononcé fait de "villages" et de factions, avec leurs représentants (dont des "influenceurs" avec large following). La lenteur de la justice, ses limites fondamentales et ses limites concrètes (petits budgets...) sont déjà un énorme problème face à la tempête permanente d'internet où des dommages incommensurables peuvent être faits à une réputation, une personne, une famille, une entreprise, avec une instantanéité telle qu'aucun système judiciaire ne peut réellement arbitrer ou réparer, que l'échéance soit proche ou lointaine (et vu la Justice, ce sera toujours une lointaine). 

Résoudra t-on les querelles au duel sur jeu vidéo, flemmards et lâches que nous sommes à notre époque :laugh:? A l'échange de tweets agressifs et cassants arbitré par un jury de nos pairs (qui décrètent donc une fin, un vainqueur et un vaincu à qui le dieu-internet donne tort)? Un cook-off sur une émission télé réalité de cuisine? 

 

 

On appel plus ça un "duel" sur internet, mais un "drama" quand deux figures du net se frittent, surtout sur youtube.

 

Il y a 1 heure, Patrick a dit :

C'est bon de te relire Tancrède.

 

Pareil.
Et idem pour Adam Driver qui mérite tellement mieux en tant qu'acteur qu'être amalgamé aux insultes à SW que sont les 7/8/9 et dont heureusement la carrière ne semble pas trop souffrir.

...

Ne t'inquiète pas trop pour sa carrière. Si elle a survécu à "Girls" elle survivra à n'importe quoi :laugh:

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Patrick a dit :

Spoiler alert:
https://www.patrimoine-normand.com/article-144712-jean-de-carrouges-jacques-le-gr.html
J'espère que le film sera conforme à la vérité historique qui est très bien documentée d'ailleurs.

 

Moi je vois bien Marguerite, excédée par tant de machisme, sauter dans l'arène et tuer les deux hommes après moult saltos et des coups de poignards biens placés. Puis s'en aller dans le soleil couchant aller vivre avec une femme. ça ferait très air du temps :laugh:.

Edited by Shorr kan
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

2 hours ago, Shorr kan said:

 

Moi je vois bien Marguerite, excédée par tant de machisme, sauter dans l'arène et tuer les deux hommes après moult saltos et des coups de poignards biens placés. Puis s'en aller dans le soleil couchant aller vivre avec une femme. ça ferait très air du temps :laugh:.

Leur donne pas trop d'idées... Non pas que certains n'y aient pas pensé, mais voir une seule personne mentionner ce genre de possibilité semble faire croire à beaucoup de marketers d'Hollywood qu'il y a un vaste marché pour ça, et donc l'obligation d'investir 200 millions de dollars pour un film racontant exactement ça. 200 millions qui ne seront pas utilisés ailleurs.... Comme par exemple la nouvelle franchise que Netflix vient de dégommer avant même que la série soit diffusée: He Man (les maîtres de l'univers/Musclor). Le "nouveau concept" pour cette adaptation? Une série He-Man.... Sans le personnage-titre, qui n'apparaîtra que dans le premier épisode pour ensuite céder la place à un personnage féminin :laugh:. La fanbase existante, déjà remuée par les rumeurs depuis un mois, fait maintenant feu de tout bois pour boycotter, mais comme pour tant d'autres produits, la mode dans la prod US continue à être de se persuader qu'il y a une vaste audience potentielle encore vierge qui n'attend que ça.... Malgré une longue litanie de foirades réalisées à coup de dégommage de franchises payées à des prix indécents. Y'aura bien besoin de beaucoup de millions et de temps pour essayer de réparer les dégâts après (comme Disney essaie maintenant de faire avec Star Wars), avec probablement peu d'espoir de reconquérir l'intégralité (ou même la majorité) de la fanbase, et certainement aucun espoir de trouver cette fameuse audience fantôme de petits wokesters avides. Ce sera ça ou passer le coût d'achat de ces franchises par pertes et profits (et certaines vieillissent beaucoup plus vite que d'autres, n'accrochant jamais de nouvelles générations). En attendant, les gamins semblent consommer plus de mangas/anime que jamais, et de moins en moins de produits US (encore modéré pour les films/séries, quasi total pour les BD), et la tendance risque de continuer tant que les boîtes de prod japonaises diront merde aux studios US qui continuent à essayer de faire le forcing pour les pressurer dans des directions plus woke qu'ils packagent en disant que c'est "plus moderne", "plus en phase avec la jeunesse" et "plus multiculturel/tourné vers le monde" (ironique venant des ricains qui sont les plus provinciaux, autocentrés et anti-cosmopolites du monde: la mentalité impériale des ploucs). Les Japonais semblent pas avoir remarqué: aux USA, le marché du comics US (qui avait adopté la stratégie actuelle des studios plus tôt) reflète cette tendance depuis une décennie, avec un effondrement complet  des productions autochtones (à part quelques auteurs, pas dans le genre superhéros) et une explosion des mangas. L'an dernier, une seule série de mangas (DemonSlayer, le truc "hot" du moment) a vendu (beaucoup) plus d'albums que l'intégralité des maisons d'éditions US. 

 

Edited by Tancrède
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...