Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chine - Taiwan : Rivalité Militaire


Recommended Posts

https://slate.com/news-and-politics/2022/08/nancy-pelosi-taiwan-trip-china-tinderbox.html (2 août 2022)

Aucun président américain ne s'est rendu à Taïwan depuis Dwight Eisenhower en 1960. Aucun président de la Chambre des représentants ne l'a fait depuis Newt Gingrich en 1997 - et il l'a fait en tant que leader républicain alors qu'un démocrate était président (personne ne pouvait donc interpréter sa démarche comme un subterfuge en faveur de Bill Clinton), et même Gingrich s'est arrêté pour voir les dirigeants communistes à Pékin lors du même voyage. Pelosi ne fait pas preuve d'une telle impartialité.

https://thediplomat.com/2022/08/south-koreans-question-president-yoons-decision-to-skip-meeting-with-pelosi/ (4 août 2022)

Le bureau présidentiel [sud-coréen] a déclaré aux journalistes que la décision de ne pas rencontrer Pelosi en personne a été prise après avoir considéré "les intérêts nationaux" en général.

Le fonctionnaire a toutefois démenti les accusations selon lesquelles M. Yoon aurait évité de rencontrer Mme Pelosi par crainte d'une éventuelle réaction belliciste de Pékin.

Link to comment
Share on other sites

Après avoir expliqué pourquoi je pensais que la Chine devrait composer avec des contraintes qui la généraient pour mettre la main sur son petit voisin insulaire, et comment je pensais que Taïwan développait ses forces pour rendre cette invasion extrêmement difficile voire à terme impossible, il me semble opportun de voir comment les USA pourraient jouer leurs atouts au vu de la situation régionale.
Contrairement à mes deux posts précédents, il s'agit avant tout de spéculations personnelles, mais que je vais essayer d'argumenter de mon mieux.:happy:

En premier lieu, je peine à imaginer Washington entrer en conflit direct avec Pékin. On parle quand même de deux puissances nucléaires, disposant de SNLE, et donc capable de causer à l'autre des pertes se comptant en dizaines de millions de morts. Depuis 1945, l'histoire montre que, quand des pays possèdent la bombe atomique, ils évitent de s'affronter directement.
C'est pour cela par exemple, que, malgré l'existence de l'OTAN et ses promesses de défense mutuelle, l'Allemagne se démène pour garder des bombes nucléaires américaines sur son territoire, quitte à acheter des F-35. Berlin ne semble pas accorder trop de confiance aux seuls engagements américains. La présence sur son sol d'armes aussi puissantes que sensibles constitue visiblement une bien meilleure garantie à ses yeux.

Taïwan n'appartient même pas à l'OTAN, alors je doute que les américains prennent le risque d'une guerre nucléaire. Cela ne veut pas dire qu'ils se trouvent dépourvus de moyens d'action. Ils restent la première puissance économique, militaire, technologique et culturelle mondiale, ils disposent de multiples leviers pour favoriser Taipei plus ou moins discrètement.

Tout d'abord Starlink. Depuis le début de l'année, la guerre en Ukraine a montré comment les soldats de Kiev parvenaient à tirer parti de ce réseau de communication global, décentralisé et particulièrement difficile à bloquer, vu les échecs russes en la matière. Même s'il m'exaspère souvent, je dois reconnaître qu'en leur livrant des transmetteurs satellites, Elon Musk a aidé les militaires ukrainiens de manière importante. Si la Maison Blanche s'arrangeait pour que les taïwanais reçoivent le même genre de matériel, ils sauraient surement en faire bon usage.
Pékin ne s'y est d'ailleurs pas trompé, puisque ses chercheurs planchent discrètement sur la meilleur manière de neutraliser Starlink ( https://fr.newsmonkey.be/starlink-latout-spatial-de-taiwan-qui-derange-la-chine/ )

Outre les équipements de communication, Washington n'hésite pas à vendre à Taipei différents types d'armes, dont un a particulièrement retenu mon attention. En octobre 2020, ils ont fourni onze HIMARS M142 ( https://www.defensenews.com/congress/2020/10/12/us-advances-three-arms-sales-packages-to-taiwan/       ) Cette transaction m'a surpris, puisque les Taïwanais possèdent leur propre modèle de lance-roquettes, le Ray Ting 2000, capable de tirer jusqu'à 45km (  https://fr.wikipedia.org/wiki/Ray_Ting_2000 ) et dont ils veulent étendre la portée à 200km. Il se peut que le matériel américain s'avèrent intéressant du fait de sa portée (80 km) et de sa précision, mais j'ai envisagé une autre hypothèse.
Je me suis demandé, si les USA n'ont pas tout simplement fourni avec leurs lance-roquettes des munitions balistiques longue distance MGM-140 ATACMS ( https://fr.wikipedia.org/wiki/MGM-140_ATACMS ) avec une portée de 300 km. Et devinez quoi ...?? C'est le cas :chirolp_iei:  https://missilethreat.csis.org/us-approves-taiwan-atacms-slam-er-harpoon-missile-sales/ (tout comme des Harpoon Block II et des missiles de croisière anti-navire AGM-84H/K SLAM-ER)
Certes les MGM-140 ATACMS ne sont pas conçus pour la lutte anti-navire, mais ils semblent très précis. S'ils en lancent assez, ils peuvent saturer une zone donnée, et, du fait de son inertie,  un navire ne possède qu'une marge de déplacement limitée pour tenter des manœuvres d'échappement (surtout si on ne bénéficie que d'un faible délais d'alerte, comme c'est souvent le cas avec les missiles balistiques)
Enfin, les futurs Precision Strike Missile, toujours mis en œuvre depuis des HIMARS M142, seront eux à terme eux prévus aussi pour couler les navire  ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Precision_Strike_Missile , https://breakingdefense.com/2018/03/army-will-field-100-km-cannon-500-km-missiles-lrpf-cft/ )

Les taiwanais disposent donc de projectiles tirés depuis un lanceur mobile, précis et capables de couvrir non seulement un détroit de 180 km de large, mais aussi le cas échéant tous les ports et arsenaux qui se trouvent à proximité. En cas de conflit, ça devrait quelque peu perturber la logistique d'une opération amphibie chinoise.
Le plus bizarre, c'est que je n'ai pas trouvé de trace de  protestation de la part de Pékin au sujet de cette vente d'armes, alors que 5 minutes de recherches m'ont suffi pour découvrir un article concernant la nouvelle politique chinoise vis-à-vis de Starlink.
Petit bémol: quelque part, ça me semble risqué, je crains les bavures. J'ai évoqué le programme spatial de Taïwan, qui lui permettra de facto de disposer d'un missile balistique longue portée, mais il s'agira là d'une arme stratégique qu'on dotera vraisemblablement d'une chaine de commandement spécifique. Un lance roquette sur un camion relève lui du domaine tactique. Ses servants devront agir dans l'urgence du combat, ce qui multipliera les risques d'erreurs. Il faudrait que ces dernières restent du domaine de la faute tactique, et pas au delà. Si une roquette finissait par erreur sur la cote chinoise, je ne sais pas trop ce qui se passerait.:unsure:

Le dernier point sur lequel la Maison Blanche peut jouer, c'est son réseau d'alliance dans la région. Même si le voyage de Nancy Pelosi a jeté un froid, le Japon et la Corée du Sud restent des alliés solides des USA avec des bases de l'armée américaine sur leur territoire. Depuis quelques années les Philippines et le Vietnam se sont également rapprochés de Washington. Pourquoi ne pas organiser avec les armées de ces deux dernières nations quelques exercices en mer de Chine du Sud? Par exemple entre les Paracels et les Spratleys, deux archipels sujets aux bisbilles avec l'Empire du Milieu. Des exercices militaires raisonnables, bien entendu :wink:, à bonne distance des îles contestées. Mais des exercices entre avril et juin. Histoire que durant cette période, la Marine chinoise ne puisse pas consacrer toute son attention et ses moyens à une possible invasion de Taïwan.

Et bien évidemment, si jamais Pékin essayait quand même de débarquer sur Taïwan, il me semblerait pertinent que, comme en Ukraine, les USA fournissent un maximum d'infos à Taipei, via Starlink, le cas échéant. Entre les satellites, les drones HALE, les AWACS qui pourraient décoller depuis les bases de l'US Air Force au Japon, ça ne serait pas les données qui manqueraient. On pourrait même imaginer que le GAN de la septième flotte reste loin de Yokosuka pour un moment et tourne en rond dans les eaux internationales au nord des Philippines, histoires que ses Hawkeyes gardent un œil sur les navires du coin.

Si on combine des roquettes longue distance à haute précision, et des renseignements précis sur la position des navires ennemis, Taïwan pourrait parvenir à interdire qu'on l'approche. Bien sur, ça ne pourrait pas durer éternellement, mais encore une fois, il leur suffit de tenir trois mois, d'avril à juin. Ensuite la météo devient leur meilleur allié.
De plus, une centaine de kilomètres séparent Taïwan du Japon au nord, et le détroit de Luçon, au sud, mesure lui 150 kilomètres. Si Taipei réussissait à en bloquer l'accès aux Chinois, sa cote se trouverait à l'abri et lui permettrait d'être ravitaillée de ce coté.

Pour résumer, sans intervenir directement, les USA disposent de différents canaux et leviers lui permettant d'ors et déjà d'apporter une aide importante à Taïwan, et qui, en cas de conflit prendraient encore de l'ampleur, donnant à Taipei la possibilité de se défendre un peu comme l'Ukraine le fait actuellement.

Révélation

Je préfère prendre les devants: non je ne pense pas que les USA poussent à une guerre Chine-Taïwan :rolleyes:. Je ne pense pas non plus qu'ils ont incité la Russie à envahir l'Ukraine. Mais quand un adversaire commet une erreur, autant l'exploiter au mieux. A ses dépens.:ph34r:

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Ne pas oublier que la Chine a aussi la capacité de tirer des missiles de son territoire, 

Dans le cas où elle lancerait les hostilités se sera l effet de surprise et la saturation de missile pour la défense taïwanaise. 

Si la Chine veut débarquer il faut désorganiser toutes l île donc taper de partout. Et himar ou pas même avec des missiles longues portées ne changeront rien au jour J. 

Taïwan devrait se renseigner sur le dôme de fer israélien, ça peut leur être utile en plus des Saam. 

Link to comment
Share on other sites

Les manœuvres chinoises autour de Taïwan ne se sont pas arrètées comme prévu :

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/L-armee-chinoise-dit-poursuivre-lundi-ses-exercices-pres-de-Taiwan--41234724/

 

PEKIN, 8 août (Reuters) - L'armée chinoise a fait savoir lundi qu'elle poursuivait ses exercices aériens et maritimes autour de Taïwan.

Ces manoeuvres, qui devaient initialement prendre fin dimanche, ont été lancées à la suite de la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, la semaine dernière. (Reportage Yew Lun Tian; version française Jean Terzian)

66 est un record absolu depuis plusieurs années. Il ne faudrait pas que çà dure.

https://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Taiwan-66-avions-chinois-detectes-dans-le-detroit-dit-Taipei--41234060/

Taïwan-66 avions chinois détectés dans le détroit, dit Taipei

07/08/2022 | 16:12

TAIPEI, 7 août (Reuters) - Le ministère taïwanais de la Défense a déclaré avoir détecté dimanche 66 avions de l'armée de l'air chinoise, ainsi que 14 navires de guerre chinois menant des activités dans et autour du détroit de Taïwan. (Reportage Liang-sa Loh, version française Matthieu Protard)

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, herciv a dit :

Début d'un blocus maritime ?

Ou d'une stratégie de harcèlement toujours aussi intense et continu jusqu'à ce que Taiwan craque ?  Possible ?

Edited by BPCs
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

L'idée du blocus est soutenu dans les médias, maintenant cela ressemble toujours à la guerre des nerfs.

La RPC sera t'elle capable par l'usure de rattacher l'ile au continent sans tirer dessus?  Taiwan est elle capable de tenir longtemps sans approvisionnement ?

 

A mon avis les pénuries durant la crise du corona, ont donné une idée à la RPC de la soutenabilité du blocage du fret. L'indicateur d'une volonté d'affrontement se situera sans doute dans le niveau de Stock de la RPC (en matière première).

Les Russes ont donné l'échelle des rétorsions possibles par l'Occident (et cela démontre que cela ne géne en rien une opération militaire).

 

Edited by nikesfeld13
gneu
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, nikesfeld13 a dit :

L'idée du blocus est soutenu dans les médias, maintenant cela ressemble toujours à la guerre des nerfs.

La RDC sera t'elle capable par l'usure de rattacher l'ile au continent sans tirer dessus?  Taiwan est elle capable de tenir longtemps sans approvisionnement ?

 

A mon avis les pénuries durant la crise du corona, ont donné une idée à la RDC de la soutenabilité du blocage du fret. L'indicateur d'une volonté d'affrontement se situera sans doute dans le niveau de Stock de la RDC (en matiére premiére).

Les Russes ont donné l'échelle des rétorsions possibles par l'Occident (et cela démontre que cela ne géne en rien une opération militaire).

 

Le blocus ne serait que maritime pour l'instant. Les US peuvent mettre en place un pont aérien. Ce qu'ils vont forcément faire. 

Mais ce blocus va rendre les exportations taïwanaises de micro électronique très compliquées.

TSMC va devoir diversifier sa présence géographique.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, nikesfeld13 a dit :

La RDC sera t'elle capable par l'usure de rattacher l'ile au continent sans tirer dessus?  Taiwan est elle capable de tenir longtemps sans approvisionnement ?

RDC c'est la Chine continentale pour toi ? 

Parce que pour moi c'est le Congo :tongue: Ou Taiwan 

il y a 14 minutes, herciv a dit :

Le blocus ne serait que maritime pour l'instant. Les US peuvent mettre en place un pont aérien. Ce qu'ils vont forcément faire. 

Point aérien depuis ou ? 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, BPCs a dit :

Ou d'une stratégie de harcèlement toujours aussi intense et continu jusqu'à ce que Taiwan craque ?  Possible ?

Ca veut dire quoi "craque" ?  Ils ne rendront pas les armes parce qu'entourés de bateaux et d'avions chinois.

Pour le moment c'est de la gesticulation, certe d'importance, mais c'est tout. Et ca se/serait intéressant de voir pendant combien de temps nos amis chinois peuvent maintenir ce rythme.

Si blocus réel il y a, le monde entier se retrouvera sans micro processeur, ou presque.  Je ne pense pas que ca laissera ce beau monde de marbre, à commencer par les USA.

 

Le 06/08/2022 à 11:03, nikesfeld13 a dit :

Un accident de "manoeuvre" peut il enclencher un tir des USA (ou forces occidentales)

non.

Mais s'il y en avait plusieurs ca ne serait plus un accident, et dès lors l'escalade pourrait commencer.

Le 06/08/2022 à 11:16, Am39Exocet a dit :

spacer.png

Cette Carte Date du 01/08 , il semble que le Reagan est maintenant plus au nord .

On voit clairement quelle est la zone d'intérêt principale des USA.  Mais on le sait depuis Clinton au moins.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, prof.566 a dit :

Et avec  quoi ils vont fabriquer les smartphones?

Si tant est que le smartphone soit indispensable, il est tout à fait possible d'utiliser des puces graver plus "gros".

Il y a 3 heures, herciv a dit :

Le blocus ne serait que maritime pour l'instant. Les US peuvent mettre en place un pont aérien. Ce qu'ils vont forcément faire. 

Mais ce blocus va rendre les exportations taïwanaises de micro électronique très compliquées.

TSMC va devoir diversifier sa présence géographique.

https://www.01net.com/actualites/gravure-en-2-nm-les-usa-et-le-japon-veulent-s-allier-pour-aller-plus-vite-et-ecarter-la-chine-2056133.html

Cela ne dit pas que les usines sont prétes, mais que les USA vont sans doute construire des usines chez eux (histoire d'avoir une souveraineté).

Edited by nikesfeld13
gnne
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, nikesfeld13 a dit :

Si tant est que le smarthphone soit indispensable, il est tout à fait possible d'utiliser des puces graver plus "gros".

https://www.01net.com/actualites/gravure-en-2-nm-les-usa-et-le-japon-veulent-s-allier-pour-aller-plus-vite-et-ecarter-la-chine-2056133.html

Cela ne dit pas que les usines sont prétes, mais que les USA vont sans doute construire des usines chez eux (histoire d'avoir une souveraineté).

Ca veut aussi dire que l'Europe va vouloir faire pareil et sera légitime à la faire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, BP2 a dit :

non.

Mais s'il y en avait plusieurs ca ne serait plus un accident, et dès lors l'escalade pourrait commencer.

On voit clairement quelle est la zone d'intérêt principale des USA.  Mais on le sait depuis Clinton au moins.

Vu le niveau de pression, il est probable que les tirs viennent de Taiwan. Voir opex360 sur la manoeuvre annoncée de Taipei.

il y a 1 minute, herciv a dit :

Ca veut aussi dire que l'Europe va vouloir faire pareil et sera légitime à la faire.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-stm-et-globalfoundries-s-allient-pour-produire-des-puces-a-crolles-87366.html

Bon oui on sera en retard mais ce n'a pas l'air infaisable.

 

Il y a 3 heures, clem200 a dit :

RDC c'est la Chine continentale pour toi ? 

Parce que pour moi c'est le Congo :tongue: Ou Taiwan 

Point aérien depuis ou ? 

sorry RPC j'édite

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 40 minutes, nikesfeld13 a dit :

Vu le niveau de pression, il est probable que les tirs viennent de Taiwan. Voir opex360 sur la manoeuvre annoncée de Taipei.

https://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-stm-et-globalfoundries-s-allient-pour-produire-des-puces-a-crolles-87366.html

Bon oui on sera en retard mais ce n'a pas l'air infaisable.

 

sorry RPC j'édite

Après du 18nm c'est le niveau de gravure qu'on savait faire en 2014, ce qui, à l'échelle du milieu, est presque une éternité. C'est très bien pour beaucoup de puces pas chères dont nos objets du quotidien regorgent, mais c'est pas avec ça qu'on va aller produire du smartphone, puisque ça impliquerai une puce plus grosse, donc qui chauffe plus et qui coute plus cher à nombre de transistor égal. 

Edited by CortoMaltese
Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, nikesfeld13 said:

Si tant est que le smartphone soit indispensable, il est tout à fait possible d'utiliser des puces graver plus "gros".

https://www.01net.com/actualites/gravure-en-2-nm-les-usa-et-le-japon-veulent-s-allier-pour-aller-plus-vite-et-ecarter-la-chine-2056133.html

Cela ne dit pas que les usines sont prétes, mais que les USA vont sans doute construire des usines chez eux (histoire d'avoir une souveraineté).

Les US viennent de voter un montant de 52 Milliards pour relancer / aider la fabrication de microchips aux US.

https://www.theverge.com/2022/7/28/23282494/semiconductors-chips-and-science-act-joe-biden-congress-nvidia

https://www.bloomberg.com/news/articles/2022-07-27/microchip-funding-bill-passes-senate-in-major-victory-for-biden

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

J'ai vu différents commentaires sur ce post, et c'est fou comme on a chacun notre propre interprétation.

Il y a 14 heures, nikesfeld13 a dit :

https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/la-chine-force-les-cargos-a-eviter-lautoroute-maritime-de-taiwan-1780435

Prochaine étape passage d'un navire US dans le détroit ? (ça me parait peu probable)

Moi, par exemple, la première chose que je retiens, c'est que l'article confirme bien qu'on est dans la saison des typhons. Dans ces conditions, autant oublier toute tentative de débarquement.
Ensuite, le journaliste souligne que la Chine aurait beaucoup à perdre en cas de blocus:

Citation

Pékin ne va sans doute pas risquer un blocage commercial majeur, soulignent les analystes. « Fermer tout trafic à l'intérieur du détroit pour une longue période, cela ferait mal à l'économie chinoise »,

Or isoler Taïwan ne la ferait pas capituler du jour au lendemain. De plus, il faudrait que l'opération se déploie de tous les côtés. Or pour rappel, Taipei dispose de sa version locale du Harpoon, qui porte jusqu'à 160 km. Cela donnerait une zone de guerre de 160 km de rayon centrée sur l'île, où les cargos ne pourraient pas naviguer. Ce qui nous amène au sud jusqu'aux Philippines et au nord jusqu'au ... Japon.
Autrement dit, en cas de blocus de Taïwan, Pékin risque de voir le commerce de Shanghai dépendre du bon vouloir de son voisin nippon, qui pourra accepter ou refuser à sa guise que les porte-conteneurs traversent ses eaux territoriales. (L'oncle Sam aura sans doute aussi son mot à dire).
Le genre de situation qui risque de s'avérer délicate à gérer et difficile à vivre...:ph34r:
 

Edited by Desty-N
Bug dans l'édition
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Taiwan : Le chef de la diplomatie prévient que la Chine prépare une invasion

 reuters.com  |  09/08/2022, 8:26  |  318  mots

par Sarah Wu et Yimou Lee

TAIPEI (Reuters) - Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a déclaré mardi que la Chine utilisait les manoeuvres militaires organisées en représailles à la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, comme excuse pour préparer une invasion de l'île.

Joseph Wu a assuré que Taipei ne se laisserait pas intimider, alors même que Pékin a poursuivi ses exercices militaires dans le détroit de Taïwan, franchissant à plusieurs reprises la ligne de démarcation.

"La Chine utilise les exercices (...) pour préparer une invasion de Taïwan", a-t-il dit en conférence de presse, appelant à un soutien international afin de protéger "la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan".

Dans la foulée de la visite de Nancy Pelosi à Taïwan, que la Chine considère comme une province renégate, l'armée chinoise a procédé à des manoeuvres aériennes et maritimes autour de l'île, procédant aussi à des tirs de missiles balistiques.

Taïwan a lancé mardi ses propres exercices militaires, prévus de longue date, avec des tirs d'artillerie en direction de la mer.

Le président américain Joe Biden a dit lundi être préoccupé par les actions de la Chine dans la région, mais ne pas être inquiet pour Taïwan. S'exprimant publiquement sur la question pour la première fois depuis la visite de Nancy Pelosi à Taipei, il a déclaré devant des journalistes ne pas penser que Pékin allait "faire davantage" qu'il ne fait actuellement.

Un haut représentant du Pentagone a fait savoir que Washington s'en tenait à une analyste selon laquelle la Chine ne tentera pas d'envahir Taïwan au cours des deux prochaines années.

(Reportage Sarah Wu et Yimou Lee; version française Jean Terzian)

_______________________________________________________________________________________________________________________________________

Bon moi j'ai toujours octobre en tête. Nancy PELOSI a donné l'occasion aux Chinois de positionner des moyens militaire en permanence à proximité des rivages Taïwanais. L'allègement de ces moyens serait plutôt de nature à repousser une date d'invasion. A l'inverse le maintien de ces moyens est à la fois une forme de blocus et aussi une menace quand ces moyens sont proches du rivage.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,796
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ixnay
    Newest Member
    ixnay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...