Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Chine - Taiwan : Rivalité Militaire


Recommended Posts

il y a 8 minutes, SLT a dit :

Pas moi, ou pas directement en tous cas. Je dirais plutôt Saladin qui demandait pourquoi ne pas en positionner 6 dans la zone proche.

Je me suis trompé effectivement. Désolé.

il y a 21 minutes, herciv a dit :

Une qui est évidente ce sont les deux océans arctique et antartique. Mais on sait aussi déjà que la Chine ne compte pas resté absente de l'Atlantique et de la méditérannée. Je rappel que la Chine exploite le port du Pyrée et qu'elle n'a aucun intérêt à laisser tomber cette emprise.

Oui mais là nous étions en train de parler d'un conflit entre les US et la Chine ayant Taïwan en toile de fond.

Dire que les US ne peuvent pas concentrer leur PA dans la zone indo pacifique car le conflit sera mondial me parait étrange. La Chine est en plein développement d'une des marines les plus puissante du monde mais je doute qu'en cas d'une guerre de haute intensité à ses portes elle dégarnisse ses forces maritimes en les envoyant dans l'Arctique, l'Atlantique ou la Méditerranée. D'autre part l'Atlantique et la Méditerranée peuvent aussi bénéficier de la présence des marines européennes tel que l'Espagne, l'Italie, les pays-bas et bien d'autres, ce qui n'est pas négligeable.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Desty-N a dit :

il ne faudrait peut-être pas oublier que les USA et la Chine sont des puissances nucléaires. Or depuis 1945, l'Histoire montre que ces puissances évitent la confrontation directe. Et c'est tant mieux :unsure:.

C'est oublier les incidents frontalier sino-soviétique et, les différentes conflits ou confrontations entre l'Inde et la Pakistan depuis une vingtaine d'année.

La Chine peut parfaitement lancer des opérations militaire sans pour autant se lancer dans une confrontation nucléaire.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, FAFA a dit :

Je me suis trompé effectivement. Désolé.

Oui mais là nous étions en train de parler d'un conflit entre les US et la Chine ayant Taïwan en toile de fond.

Dire que les US ne peuvent pas concentrer leur PA dans la zone indo pacifique car le conflit sera mondial me parait étrange. La Chine est en plein développement d'une des marines les plus puissante du monde mais je doute qu'en cas d'une guerre de haute intensité à ses portes elle dégarnisse ses forces maritimes en les envoyant dans l'Arctique, l'Atlantique ou la Méditerranée. D'autre part l'Atlantique et la Méditerranée peuvent aussi bénéficier de la présence des marines européennes tel que l'Espagne, l'Italie, les pays-bas et bien d'autres, ce qui n'est pas négligeable.

Tout d'abord il faut regarder la disponibilité des PA US. Je rappel qu'il n'y a pas si longtemps on a été jusqu'à 9 PA simultanément en entretien. 

La disponibilité d'un PA n'est pas lié qu'à son entretien, elle est aussi lié à son équipage. Et cet équipage il doit se reposer de temps en temps. Le double équipage comme on le pratique en France il faut un paquet de temps pour le monter. Je rappel également qu'il n'y a pas juste un PAN mais tout un groupe qui doit lui-même être relevé.

Bref simultanément sur l'eau il n'est pas envisageable d'y avoir plus de 6 PA et leur groupe ... L'expérience montre que dans la durée c'est plutôt 4.

Ensuite tu invoque les marines européennes. Combien ont envoyé des moyens dans l'Indo-Pacifique ? Je te simplifie la réponse France et UK. ET là tout de suite tu peux exclure que ces marines ne travaillent autrement qu'en alternance.

Au final on se retrouve dans la durée avec 5 groupes aéro sur l'eau en permanence. Et des marines obligées d'être sur tous les océans du monde à escorter les flux commerciaux. En face pas beaucoup de PA mais énormément de frégates, de soum de croiseur (russie + chine) tachant de mettre la pagaille dans tout ce qui pourrait faire mal aux européens mais encore mieux aux US.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, herciv a dit :

Tout d'abord il faut regarder la disponibilité des PA US. Je rappel qu'il n'y a pas si longtemps on a été jusqu'à 9 PA simultanément en entretien. 

La disponibilité d'un PA n'est pas lié qu'à son entretien, elle est aussi lié à son équipage. Et cet équipage il doit se reposer de temps en temps. Le double équipage comme on le pratique en France il faut un paquet de temps pour le monter.

Bref simultanément sur l'eau il n'est pas envisageable d'y avoir plus de 6 PA et leur groupe ... L'expérience montre que dans la durée c'est plutôt 4.

D'accord avec tout cela. Par contre il me semble que rien empêche les US de concentrer leur force de PA et bien évidemment de nombreuses autres forces navales sur la zone indo pacifique. C'est ce que disaient @Saladin conforté par @leclercs et je suis d'accord avec eux.

Link to comment
Share on other sites

il y a 41 minutes, Desty-N a dit :

@herciv @Leclerc92 @nikesfeld13 il ne faudrait peut-être pas oublier que les USA et la Chine sont des puissances nucléaires. Or depuis 1945, l'Histoire montre que ces puissances évitent la confrontation directe. Et c'est tant mieux :unsure:.

Par contre, on peut envisager un conflit par proxi, vu que Pékin a des contentieux territoriaux avec la plupart de ses voisins (Paracelse, Senkaku ...), sur le modèle Russie-Ukraine. Une bonne opportunité pour Washington, d'affaiblir Pékin indirectement en aidant une tierce partie.
Et au premier rang des pays concernés, il y a Taïwan (histoire de recoller au sujet :tongue:).

Je conviens que l'Asie n'est pas la zone que je suis le plus, néanmoins en quoi un conflit USA-Chine sur l'océan Pacifique pourrait produire une frappe nucléaire sur un des deux territoires ? Pour ma défense je suis encore imprégné de la lecture La flotte fantôme - P.W. SingerAugust Cole. Il ne fait aucun doute pour moi que nous, les français, serons de pures spectateurs en cas conflit majeur dans la zone. Nous sommes fixé par la Russie (oui c'est une affirmation, c'est plus rapide).

 

Pour rajouter une pièce, si l'Inde se dit neutre et qu'elle achète du Gaz-pétrole russe, alors elle n'est pas neutre. De plus je considère la Turquie dans l'alliance sino-russe.

 

 

@herciv 

nous verrons à quelle vitesse l'Allemagne sort son terminal méthanier vs mise en route de l'EPR (voir d'ITER).

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, FAFA a dit :

D'accord avec tout cela. Par contre il me semble que rien empêche les US de concentrer leur force de PA et bien évidemment de nombreuses autres forces navales sur la zone indo pacifique.

Non pas dans la durée.

Au mieux pour une opération limitée dans le temps.

il y a 4 minutes, nikesfeld13 a dit :

@herciv 

nous verrons à quelle vitesse l'Allemagne sort son terminal méthanier vs mise en route de l'EPR (voir d'ITER).

un terminal méthanier dépend de livraisons maritime non ? Tu crois qu'il va y avoir beaucoup de livraison en pleine guerre ? Va falloir que les flux maritime soient très fortement surveillés. Elles sont où les marines qui permettent de surveiller ces flux ?

il y a 4 minutes, nikesfeld13 a dit :

voir d'ITER

Pas avant 2040.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, herciv a dit :

Non pas dans la durée.

Au mieux pour une opération limitée dans le temps.

Je ne voit pas pourquoi ! Je ne dit pas que toute la flotte US pourrait être déployé dans la zone indo pacifique mais la grande majorité de ses moyens dont les PA. Ne pas oublier que les Chinois doivent également faire de la maintenance et qu'ils ont également des contraintes de relève d'équipages.

Encore une fois, quelle autre menace dans le monde nécessiterais la présence de moyens conséquents sur d'autres mers / océans de la part des US ? En Atlantique ou en Méditerranée, je n'en vois pas. Même si les Russes s'alliaient aux Chinois, les forces navales russes sont inférieures à celles des pays européens et il n'y a pas que la France ou la GB a disposer de marines. J'ai évoqué les Pays-bas, l'Espagne et l'Italie mais il y en a d'autres et si je me trompe que les spécialistes de la marine me corrigent.

Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, herciv a dit :

Tout d'abord il faut regarder la disponibilité des PA US. Je rappel qu'il n'y a pas si longtemps on a été jusqu'à 9 PA simultanément en entretien. 

La disponibilité d'un PA n'est pas lié qu'à son entretien, elle est aussi lié à son équipage. Et cet équipage il doit se reposer de temps en temps. Le double équipage comme on le pratique en France il faut un paquet de temps pour le monter. Je rappel également qu'il n'y a pas juste un PAN mais tout un groupe qui doit lui-même être relevé.

Bref simultanément sur l'eau il n'est pas envisageable d'y avoir plus de 6 PA et leur groupe ... L'expérience montre que dans la durée c'est plutôt 4.

Ensuite tu invoque les marines européennes. Combien ont envoyé des moyens dans l'Indo-Pacifique ? Je te simplifie la réponse France et UK. ET là tout de suite tu peux exclure que ces marines ne travaillent autrement qu'en alternance.

Au final on se retrouve dans la durée avec 5 groupes aéro sur l'eau en permanence. Et des marines obligées d'être sur tous les océans du monde à escorter les flux commerciaux. En face pas beaucoup de PA mais énormément de frégates, de soum de croiseur (russie + chine) tachant de mettre la pagaille dans tout ce qui pourrait faire mal aux européens mais encore mieux aux US.

Tout ceci correspond au temps de paix et ses règles sociales, techniques et sécuritaires imposées qui vont pour certaines sauter et pour d'autres s'alléger fortement à la seconde où une déclaration de guerre avec la Chine serait officialisée. Si une opération de grande envergure nécessite 6 groupes aéro US en face de la Chine alors il y aura 6 groupes aéro US disponibles quelque soit le prix.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Arland a dit :

Si une opération de grande envergure nécessite 6 groupes aéro US en face de la Chine alors il y aura 6 groupes aéro US disponibles quelque soit le prix.

Je ne dis pas autre chose. Moi je parle dans la durée.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, herciv a dit :

Le Koweit était OTAN ?

Non, et tous les pays de l'OTAN n'y étaient pas. Certains réprésentés des pus timidement (portugal : 1 navire.  Allemagne aucun soldat au sol).

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, herciv a dit :

Bref 6 d'un coup rien qu'en terme de permanence çà n'est pas faisable parce que pendant ce temps là les 6 autres sont à quai.

Il y a en permanence un PA à quai pour un PA en mer ? :huh:

Du coup le Charles de Gaulle aura passé la moitié de sa vie à quai si je suis ton raisonnement ? 

Link to comment
Share on other sites

Je répète :

la Chine est l’adversaire stratégique des USA .

ce qui veut dire que si il y a conflit il ya aura déploiement majeur de tous les moyens disponibles:

SNA et GAN ( en incluant les moyens amphibies type LHD qui sont loin d’être négligeables) 

combien de SNA combien de GAN :

SNA aucune idée .. mais au moins une bonne vingtaine

GAN .. entre 6 et 7 .. ils attendront avant de pouvoir le faire .. envoyer un ou deux GAN ce serait gaspiller des ressources 

comment j’en ai la certitude ? Ça je le

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Et donc notre réponse c'est de changer de camp? Parce qu'on a pas vendu de Rafale?

Tu m'étonnes que les pays en question ne nous respectent pas. Si les gens qui ne vendent pas de Gripen ou pas d'Eurofighters faisaient comme nous, je me demande à quoi ressemblerait l'Europe.

Les pays ne nous respectent déjà pas ou fort peu. Plus exactement ils défendent une vision des RI et de la capacité à y agir qui est fondamentalement différente de celle communément partagée en France. C'est à cela que ressemble déjà aujourd'hui l'Europe, tu inverses donc un peu la causalité. Par exemple nous n'avons pas vendu de Rafale parce que nous ne sommes pas considérés comme suffisamment intégrés à la stratégie de défense OTAN (affichage) et US (réalité).

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

On aurait envoyé 4 Rafale en Ukraine seulement, il y aurait déjà une centaine de commandes en Europe en plus pour cet avion. Merde, même les turcs arrivent à vendre leurs TB2 pourraves en Europe avec cette méthode. Parce qu'ils se sont engagés. 

On a tout de même là deux contre vérités évidentes alignées comme des évidences... 

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Et le "tournant russe" de Macron en 2017 contre l'avis des ambassadeurs alors? Déjà oublié? Les mêmes ambassadeurs auxquels il est allé donner une leçon de géopolitique en leur expliquant en somme "on s'en sort déjà pas sans pétrole russe alors imaginez sans les usines chinoises". Ce qui entérine... la stratégie de la chine. Et de personne d'autre.

Pendant des décennies, les voyages en groupe de la Mitterrandie, de la Chiraquie, de la Sarkozie et de la Hollandie, nous permettaient d'aller arracher une moisson de grands contrats à Pékin pour donner du boulot aux grandes entreprises. Jusqu'à présent on avait pu maintenir l'illusion d'une relation symbiotique, mais désormais les masques tombent.

Donc nous sommes déjà dans le camp de la Chine et de la Russie pour lesquels roulent en secret nos dirigeants depuis 40 ans? Il faut arrêter de fumer!

Quel pays a une posture ferme et sans concession que tu sembles présenter comme seule recevable? Les Allemands? Les Turcs? Les Italiens? Même les USA ont louvoyé avec la Chine jusqu'à Trump! Il y a effectivement les Britanniques qui cherchent à se poser en meilleur allié contre la Russie auprès des US. Pas certain que cela leur ait rapporté des centaines de ventes d'avions de combat, une économie prospère ou un positionnement international plus valorisé au-delà des autres anti-russes.

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

"en observant les français faire du vélo, les allemands inventent la roue, et les manuels d'histoire insistent sur la paternité allemande de ce concept que les français n'ont qu'effleuré".

Très bon...

Il y a 20 heures, Patrick a dit :

Je le dis et je le répète: plutôt que chercher à faire des coopérations à tout crin, on ne gagnera que si on lance de façon volontariste nos propres programmes de souveraineté, sans même adosser leur degré de réussite perçue à un quelconque export. On fait, pour nous, et quand on vend c'est cash et sans chichis, en traitant l'acheteur avec les égards dus à un invité de marque, mais pas en lui proposant de devenir l'amant de notre femme non plus...

[..]

Donc, très concrètement, si Macron croit en ses idées de troisième voie indépendante non alignée blablabla, il faut qu'il lance tout de suite:

- un NGF français
- un MGCS français
- un TITAN français
- un MAWS français
- [...] etc

Est-ce que ça en prend le chemin? Apparemment pas.

Peut-être pas tout, mais en tout cas sur les segments essentiels en effet.

Edited by gustave
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, Teenytoon a dit :

Il y a en permanence un PA à quai pour un PA en mer ? :huh:

Du coup le Charles de Gaulle aura passé la moitié de sa vie à quai si je suis ton raisonnement ? 

Sous réserve (de mémoire et c'est pas d'hier !), si je me souviens bien, lorsque nous disposions encore du Clémenceau et du Foch, les 2/3 du temps l'un était disponible à la mer pendant que l'autre était en rade et/ou en maintenance. Seul 1/3 du temps les deux navires étaient disponibles à la mer simultanément, quand pas de problème particulier ou autres. 

Me corriger au besoin, mais il me semble bien.

Pour le CdG non, mais il n'y aurait pas eu de rupture capacitaire, pas de rupture dans la formation (maintien des compétences) des équipages des GAN et des équipages des navires dont beaucoup de Spé spécifiques, certaines maintenances moins lourdes et donc immobilisations moindre des navires avec meilleure disponibilité hormis pour les IPER, usure des navires moins rapide avec une possible augmentation du temps de service total ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, jojo (lo savoyârd) a dit :

Sous réserve (de mémoire et c'est pas d'hier !), si je me souviens bien, lorsque nous disposions encore du Clémenceau et du Foch, les 2/3 du temps l'un était disponible à la mer pendant que l'autre était en rade et/ou en maintenance. Seul 1/3 du temps les deux navires étaient disponibles à la mer simultanément, quand pas de problème particulier ou autres. 

Me corriger au besoin, mais il me semble bien.

Pour le CdG non, mais il n'y aurait pas eu de rupture capacitaire, pas de rupture dans la formation (maintien des compétences) des équipages des GAN et des équipages des navires dont beaucoup de Spé spécifiques, certaines maintenances moins lourdes et donc immobilisations moindre des navires avec meilleure disponibilité hormis pour les IPER, usure des navires moins rapide avec une possible augmentation du temps de service total ...

Je pense qu’on ne parle pas de la même chose. 

Je ne discours pas des avantages d’un ou deux PA pour la France. 

Je suis très étonné que les USA avec 12 PA en parc ne puissent pas en aligner plus de 6 en même temps d’après certains. 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, FAFA a dit :

Vente d'arme pour 1.1 milliard de dollars à Taïwan: Harpoon et Sidewinder au menu. 

https://www.rts.ch/info/monde/13354237-washington-annonce-de-nouvelles-ventes-darmes-a-taiwan-pour-11-milliard-de-dollars.html

 

1 - Les USA ne prennent plus aucune pincette. 

2 - Xi et la Chine sont en train de perdre la face à nouveau

3 - j'ai un gros doute sur la capacité des US de soutenir deux fronts à la fois:

http://www.opex360.com/2022/09/03/la-chine-promet-des-contre-mesures-apres-lannonce-de-nouvelles-ventes-darmes-americaines-a-taiwan/

"Cela étant, il reste à voir si Taïwan pourra recevoir les munitions et les équipements commandés dans les délais prévus… Ce qui n’est pas certain en raison de la hausse significative des prises de commandes auprès des industriels américains après l’invasion de l’Ukraine par la Russie et des tensions sur les chaînes d’approvisionnement de certains composants.

C’est d’ailleurs déjà le cas pour les missiles sol-air portables Stinger, voire pour les missiles anti-char Javelin. Même chose pour les obusiers Paladin, qui ne seront pas livrés d’ici 2026, à cause d’une chaîne de production encombrée. Aussi, l’état-major taïwanais est en quête d’une autre solution."

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Teenytoon a dit :

Je suis très étonné que les USA avec 12 PA en parc ne puissent pas en aligner plus de 6 en même temps d’après certains. 

Lors d'une poussée de fièvre encore une fois c'est possible par exemple pour une attaque spécifique. Mais sur la durée c'est totalement impossible.

Je rappel pour ceux qui ont oublié que quand la France avait 6 SNLE, c'était trois à la mer en permanence. 3 patrouilles de 70 à 80 jours max par équipage par an.

http://mathieu.rosa.free.fr/les SNLE.html

Après une patrouille opérationnelle dont la durée a augmenté tout au long de sa vie, passant progressivement de 55 à 70 jours environ, l'équipage bleu ramenait au port de l'île Longue et passait la suite à l'équipage rouge qui le prenait en charge. Les "bleus" partaient alors en permission pendant cinq à six semaines, les "rouges" s'occupant alors de l'entretien, avec le concours de la DCN et le soutien logistique de l'île Longue, pour le préparer à reprendre la mer à 100% de ses capacités. 

Le problème est le même pour un GAN  

- Les équipage doivent se reposer et s'entrainer.

- les machines doivent subir des entretiens profonds alors même que le rythme des opérations font qu'elles vont s'user plus rapidement

- Et surtout les coques doivent être entretenu lors d'un passage dans une forme pour entretenir l'antifouling :

Wikipédia :

 

Lutter contre les bio-salissures répond à plusieurs objectifs :

empêcher ou ralentir la croissance d'organismes freinant la vitesse des navires ; 1 à 2 mm d'algues et organismes fixés sur une coque causent une perte de vitesse d'environ 15 % ; durant les régates, les voiliers sont souvent carénés tous les 15 jours et brossés à chaque étape, ce qui leur ferait gagner 1/3 de nœud5.

maintenir le poids normal d'une embarcation (selon l'OMI, sans protection ni grattage, dans les cas extrêmes, chaque mètre carré de coque immergé en permanence pourrait accueillir jusqu'à 150 kg d'organismes en moins de six mois. Un très grand navire disposant de 40 000 m2 de surface immergée de coque pourrait ainsi être alourdi par jusqu'à 6 000 tonnes d'organismes6;

diminuer la consommation de carburant des navires (quand ils sont motorisés). Une coque fortement couverte de fouling peut demander 40 % de carburant en plus, voire 50 % selon l'OMI6 ;

protéger les coques métalliques de la corrosion que le biofilm peut accélérer, et améliorer la glisse de bateaux militaires ou de régate.

permettre des gains financiers : étendre l'intervalle de temps entre deux mises en cale sèche (pour les systèmes anti-fouling offrant plusieurs années d'efficacité) allonge le temps de disponibilité et d'exploitation des navires6 ;

minimiser le transport de propagules par les coques lors des déplacements d'un océan à l'autre, d'un lac à l'autre, pour limiter l'introduction de pathogènes ou d'espèces invasives7. Ce phénomène est ancien mais en forte augmentation avec le développement des transports maritimes (le ballastage/déballastage y contribue). Il existe aussi en eau douce, avec par exemple la moule zébrée qui se montre très invasive depuis quelques décennies et qui peut se fixer sur la coque de navires8.

 

De meilleurs antifoulings ont donné à certaines flottes de guerre un avantage sur leur adversaire. Michael Champ et Peter Seligman en ont donné trois exemples dans une étude portant sur des batailles navales des 200 dernières années14 :

la victoire anglaise à la bataille de Trafalgar ; les coques des navires anglais recouvertes de cuivre n’étaient pas encrassées au contraire des bateaux français devenus moins manœuvrables ;

la guerre Russo-Japonaise de 1904 : les navires russes de la flotte de Baltique durent entreprendre un immense périple (les plus gros passant par le cap de Bonne-Espérance) pour remplacer les navires de l’escadre du Pacifique coulés à Port-Arthur, forteresse russe en Corée assiégée par le Japon. Les menées diplomatiques de l’Angleterre interdirent tout accès à des bases navales pour caréner, les Français, pourtant alliés des russes, étant obligés de leur conseiller des mouillages discrets comme Nosy Be ou Cam Ranh totalement dépourvus de bassins de radoub. En conséquence, les cuirassés et les croiseurs russes, couverts d’algues et de coquillages, se traînaient littéralement sur l’eau lorsqu’ils atteignirent la mer du Japon et le détroit de Tsushima où ils furent littéralement massacrés par la flotte japonaise de l’amiral Togo fraichement carénée et opérant à quelques heures de ses bases.

l’odyssée du croiseur SMS Emden qui opérait tout seul « en corsaire » contre les navires de commerce britanniques durant la 1re Guerre mondiale. Son terrain de chasse était les eaux tropicales du Pacifique et de l’Océan indien où il sema la dévastation, coulant de nombreux cargos, mais aussi le croiseur russe Jemchtoug et le torpilleur français Mousquet. Son commandant Von Müller était très conscient du handicap de la salissure (très rapide en eaux tropicales) et réussit même à berner les Anglais en carénant partiellement à Diego Garcia, une base anglaise dépourvue de télégraphe où la nouvelle de la déclaration de guerre n’était pas encore parvenue. Toutefois après une campagne de plusieurs mois qui avait affaibli ses machines et sali sa coque, l’Emden n’était plus au mieux de sa forme lorsqu’il fut repéré alors qu’il tentait de détruire la station de télégraphe et de T.S.F. des îles Cocos. L’amiral anglais Glossop qui commandait le HMS Sydney, doté de plus gros canons mais en principe moins rapide que l'Emden, mais tout fraîchement caréné, intercepta le navire allemand et engagea le combat. En fait le Sydney avait un avantage de près de trois nœuds sur l’Emden et régla la distance de tir à sa guise, martelant le croiseur allemand qui ne put que se jeter à la côte pour tenter de sauver son équipage.

la guerre du Pacifique ; la technologie américaine d’antifouling, meilleure que la japonaise, a été un avantage pour la marine américaine, en donnant à ses bâtiments un plus grand rayon d’action.

la guerre des Malouines en 1982, le paquebot Queen Elizabeth 2 est transformé pour le transport de troupes en quelques jours et arrive en avance car il était recouvert avec un revêtement de copolymères d’organoétain.

 

Edited by herciv
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Donc n'ayez aucun doute là-dessus les US sont incapable d'entretenir plus de 6 GAN à la mer en permanence. 

ALors ensuite où vont-ils les mettre ? Tous les 6 à Taïwan. J'en doute. D'autant que l'ocean arctique devient un espace de jeux et çà devrait forcer les US à y affecter un GAN. Le Golfe arabique n'est déjà plus visité que rarement par les PA US. 

Un petit article intéressant sur l'entretien de plus en plus compliqué des PA US :

http://www.intelligence-info.com/2018/09/29/le-trou-noir-des-porte-avions-us/

Dans cet article on voit que les US arrive à mobiliser 3 PA sur une même mission :

https://www.wsws.org/fr/articles/2020/06/15/euch-j15.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...