Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

(Re)structuration du tissu industriel européen de défense


Recommended Posts

Création de ce nouveau fil visant à réunir les informations, analyses et commentaires concernant la restructuration du tissu industriel européen de défense.

Citation

Plath acquiert une participation majoritaire dans SERPIKOM

La société Plath Corporation GmbH, basée à Hambourg, affirme avoir acquis 95 % de la société française SERPIKOM SAS. Le PDG de Plath, Hinrich Brüggmann, a justifié cette décision dans une déclaration de son entreprise, en déclarant : "Nous voyons et nous croyons en un lien fort entre l'Allemagne et la France dans la politique de sécurité européenne". Il a ajouté que le nouveau SERPIKOM est connu dans le monde entier pour ses solutions de pointe en matière d'analyse de signaux complexes. En tant que telle, la technologie de SERPIKOM complète idéalement le portefeuille du groupe Plath, ajoute la déclaration.

En outre, M. Plath a annoncé que la société française NEXA Technologies SAS ne fera plus partie du groupe Plath. La raison invoquée pour cette mesure est que M. Plath souhaite se concentrer davantage sur le thème de la détection précoce des crises. NEXA Technologies SAS faisait partie du groupe Plath depuis 2015.

Avec plus de 500 employés, le groupe Plath se concentre sur des solutions pour le traitement, l'évaluation et le partage de données de masse, poursuit la déclaration.

https://www.hartpunkt.de/plath-erwirbt-mehrheit-an-serpikom/#more-6246

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Pour ceux qui voudraient en connaître plus sur l'activité de SERPIKOM : https://www.serpikom.eu/

  • Like 3
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...

Une note concernant le développement de Hensoldt.

Citation

Hensoldt vise une croissance d'au moins 15 %

La société Hensoldt AG, spécialisée dans les capteurs et l'électronique de défense, prévoit une poursuite de la dynamique commerciale positive pour l'exercice 2021 et s'attend à un chiffre d'affaires consolidé, corrigé des effets de change et du portefeuille, compris entre 1 400 et 1 600 millions d'euros. Par rapport à l'exercice précédent, où le chiffre d'affaires s'élevait à 1 207 millions d'euros, la société s'attend donc à une augmentation de plus de 15 %.

Comme l'a expliqué aujourd'hui le PDG de Hensoldt, Thomas Müller, lors de la présentation des chiffres préliminaires, sa société prévoit de conclure plusieurs contrats importants en rapport avec des projets de défense en Allemagne et en Espagne au cours de l'année en cours. Müller s'attend à ce que Hensoldt obtienne le contrat pour le projet de reconnaissance Pegasus d'une valeur d'environ un milliard d'euros au milieu de l'année. Selon lui, des négociations de contrat sont actuellement en cours.

Hensoldt calcule que le contrat pour le projet Quadriga devrait valoir environ 400 millions d'euros cette année. Quadriga fait référence à l'achat de 38 nouveaux Eurofighters pour l'armée de l'air allemande en remplacement du premier lot.  L'acquisition de nouveaux radars AESA d'un volume d'environ 1,5 milliard d'euros - dont Hensoldt est le chef de file industriel - qui était également prévue pour Quadriga, avait déjà été réservée par la société l'année dernière.

En outre, une commande d'environ 200 millions d'euros pour la technologie radar du F126 - anciennement MKS 180 - est prévue pour cette année. Le PDG de Hensoldt, M. Müller, prévoit également qu'en 2021, l'acquisition de nouveaux Eurofighters pour l'armée de l'air espagnole dans le cadre du projet Halcon entraînera une augmentation des commandes d'environ 200 millions, et que la commande du radar Eurofighter MK 1 en Espagne se traduira par une autre commande d'environ 100 millions d'euros.

"Nous continuerons à poursuivre notre stratégie ciblée de fusions-acquisitions", a annoncé Mme Müller lors de la conférence de presse. Hensoldt dit qu'il se concentre sur les entreprises technologiquement intéressantes - comme SAIL LABS d'Autriche tout récemment - ou qu'il essaie d'étendre sa présence internationale. À cette fin, le groupe a notamment acquis Tellumat en Afrique du Sud.

Au cours de l'exercice financier 2020, le chiffre d'affaires de Hensoldt a augmenté de 8,3 % pour atteindre 1 207 millions d'euros (année précédente : 1 114 millions d'euros). Selon ces informations, le carnet de commandes a augmenté de 55,5 % pour atteindre 3 424 millions d'euros (année précédente : 2 202 millions d'euros) pour l'année 2020 grâce à un certain nombre de nouveaux projets importants. Cela correspond à environ deux fois le chiffre d'affaires annuel prévu de Hensoldt AG, a-t-il déclaré.

Le PDG de Hensoldt, M. Müller, est convaincu que la tendance à la hausse de son entreprise va se poursuivre. Il espère obtenir des commandes d'un pipeline de projets nationaux et internationaux potentiels d'une valeur d'environ 10 milliards d'euros entre 2021 et 2023.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

https://www.hartpunkt.de/hensoldt-will-um-mindestens-15-prozent-wachsen/#more-6329

 

Edited by Skw
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

Rachat de l'activité télémétrie laser de défense de Saab par Lumibird

Citation

Lumibird, basé à Lannion, prêt à racheter une activité de Saab

Lumibird, leader européen des technologies laser basé à Lannion (22), a signé un accord avec Saab en vue de l’acquisition de l’activité télémètres laser de défense de la société suédoise.

Dirigé par Marc Le Flohic, Lumibird emploie plus de 800 personnes en Europe, en Amérique et en Asie. (Photo d’archives Le Télégramme)

Lumibird annonce, ce mercredi 3 mars 2021, la signature d’un accord avec Saab en vue de l’acquisition de l’activité Télémètres laser de défense du groupe suédois. Implantée à Göteborg, en Suède, cette activité représente un chiffre d’affaires de plus de 10 M€ sur la base de l’exercice clos au 31 décembre 2020, renseigne le leader européen des technologies laser.

« L’acquisition de cette activité, que Lumibird connaît en tant que fournisseur de composants clés depuis plus de 15 ans, est un premier pas vers une consolidation du marché européen des lasers et télémètres de défense et s’inscrit dans le cadre du plan stratégique 2021-2023 du groupe Lumibird », précise la société dirigée par Marc Le Flohic.

Finalisation de l’opération attendue en 2022

« La réalisation de l’acquisition est soumise à des conditions suspensives, notamment l’obtention des autorisations requises auprès des autorités de régulation. La finalisation de l’opération est attendue pour le premier semestre 2022 », conclut Lumibird.

Issu du rapprochement, en octobre 2017, entre le groupe Keopsys, créé à Lannion, et Quantel, Lumibird est l’un des plus grands spécialistes mondiaux du laser. L’entreprise conçoit, fabrique et distribue des solutions laser haute performance à usages scientifiques (laboratoires de recherche, universités), industriels (production, défense/spatial, capteurs Lidar) et médical (ophtalmologie, diagnostic échographique).

Lumibird emploie plus de 800 personnes en Europe, en Amérique et en Asie. Le groupe a réalisé plus de 126 M€ de chiffre d’affaires en 2020.

https://www.letelegramme.fr/economie/lumibird-base-a-lannion-pret-a-racheter-une-activite-de-saab-03-03-2021-12713333.php

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,192
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...