Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

(Re)structuration du tissu industriel européen de défense


Skw
 Share

Recommended Posts

il y a une heure, Manuel77 a dit :

Rheinmetall collabore désormais avec différents fournisseurs automobiles qui souhaitent supprimer des emplois. Des contingents entiers de collaborateurs devraient par exemple passer de Continental à Rheinmetall. Mais aussi de Mahle, ZF et Bosch. 

https://www.handelsblatt.com/unternehmen/industrie/fachkraeftemangel-continental-vermittelt-mitarbeiter-an-rheinmetall/100041664.html

Rheinmetall veut embaucher au total environ 10000 personnes cette année et l'année prochaine. 

https://www.spiegel.de/wirtschaft/unternehmen/rheinmetall-wirbt-angestellte-bei-continental-ab-waffen-statt-autoteile-produzieren-a-2ce9ba14-f37b-44a0-ae37-55468777c812

Oui il est vrai que les productions de Rheinmetall ne sont pas sensibles aux problèmes d'exportation en Chine.

  • Haha 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Paris Air Forum, je met pas tout le monde ...

 

--> À 19:00 --> Patrice CAINE --> PDG Thales 

--> À 1:03:30 --> Guillaume FAURY --> PDG Airbus 

--> À 1:45:45 --> Thierry BRETON --> Commissaire Européen au marché intérieur

 

 

--> À 1:14:00 --> Géréral Stéphane MILLE --> Chef d'état-major de l'armée de l'Air et de l'Espace

 

 

--> À 2:18:45 --> Bruno EVEN --> PDG Airbus Helicopters 
                       --> Genéral Pierre MEYER --> Commandant de l'aviation légère de l'armée de terre

--> À 5:20:30 --> Eric BERANGER --> PDG de MBDA
                        --> Emmanuel CHIVA --> Délégué général pour l'armement au Ministère des Armées
                        --> Jean-Brice DUMONT --> Responsable de la division Avions militaires chez Aribuse Defence and Space
                        --> Pierre-Eric POMMELLET --> PDG de Naval Group

--> À 6:17:30 --> Général Jerôme BELLANGER --> Général de corps aérien, Commandant des FAS 
                       --> François-Xavier DUFER --> Adjoint auprès du Délégué général pour l'armement, DGA

--> À 6:41:45 --> Général Philippe ADAM --> Commandant de l'espace
                       --> Amiral Eric LAVAULT --> Commandant des grands fonds marins
                       --> Contre-Amiral Vincent SÉBASTIEN --> Adjoint au commandant de la cyberdéfense

Edited by Titus K
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

THALES QUADRUPLE SA CAPACITÉ DE PRODUCTION DE MUNITIONS SUR SON SITE DE LA FERTÉ SAINT AUBIN POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DE L’ARMÉE DE TERRE

https://www.thalesgroup.com/fr/monde/defence-and-security/press_release/thales-quadruple-sa-capacite-production-munitions-son-site


17/06/2024
 

  • Après une première commande en 2022 de 3 000 munitions de 120mm éclairantes, suivie d’une commande de 15 000 munitions de 120mm explosive et d’exercice en 2023, le Service Interarmées des Munitions (SiMu) confirme sa confiance envers Thales avec une nouvelle commande de plusieurs dizaines de milliers de munitions de 120mm rayée.  
  • Ce contrat va accroitre considérablement la cadence de production du site de la Ferté Saint Aubin qui va passer d’une production annuelle globale de 20 000 munitions en 2023 à plus de 80 000 par an d’ici 2026. 
  • Ces munitions serviront aux unités d’artillerie dotées de mortiers de 120mm rayés tractés et, à terme, au système MEPAC (Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact). Elles serviront également aux sections d’appui mortiers tractées de l’infanterie, créées de cadre de la LPM 24-30.

auto

35ème RAP

Thales se voit renouveler la confiance de l’Armée de Terre et renforce ses capacités de production pour répondre aux besoins capacitaires des forces.  

Moins de deux ans après la notification du marché portant sur la production avec une tranche ferme de 3 000 munitions de 120mm éclairante, le SIMu (Service Interarmées des Munitions) a signé une commande portant sur la fourniture par Thales plusieurs dizaines de milliers de munitions de 120mm complétant la commande de 15 000 munitions signée en 2023. Ce nouveau contrat comprend un tiers de munitions d’exercice et deux tiers de munitions explosives, afin de doter les mortiers de 120mm rayé tracté et, à terme, le système MEPAC (Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact) intégré à la chaîne d'automatisation des tirs et des liaisons de l’Artillerie sol-sol (ATLAS).  

Thales accompagnera les forces armées avec une assistance technique, de l’aide à l’intégration sur les véhicules porte-mortiers et la maintenance des mortiers et munitions. 

Le site de la Ferté Saint Aubin va accroitre considérablement les cadences de production qui vont passer d’une production annuelle globale de 20 000 munitions en 2023 à plus de 80 000 munitions par an d’ici 2026. 

Les livraisons de 120mm liées à ces contrats s’échelonneront de 2024 à 2029, avec une première livraison prévue au dernier trimestre 2024. 

Au-delà du site de La Ferté Saint Aubin, cette commande de munitions mobilisera les PME et PMI de la Base Industrielle et Technologique de Défense partenaires de Thales, en particulier celles fournissant les corps usinés et les pièces mécaniques. 

Les munitions rayées de 120mm produites par Thales sont les seules à offrir des performances équivalentes aux munitions de 155mm.

Edited by Titus K
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/bundeswehr-boris-pistorius-will-artillerie-granaten-fuer-bis-zu-15-milliarden-euro-bestellen-a-9e8fe920-7cb3-46f7-ae70-8b9e8fcd1cc3

Pistorius veut commander des grenades d'artillerie pour un montant allant jusqu'à 15 milliards d'euros

Selon les informations du magazine SPIEGEL, le ministre de la Défense Boris Pistorius veut conclure un nouveau marché de plusieurs milliards pour l'achat de jusqu'à 2,35 millions de munitions d'artillerie. Le ministère des Finances a présenté à la commission budgétaire du Bundestag, conjointement avec le département de la Défense, les documents correspondants pour un contrat-cadre avec un consortium des deux forgerons d'armes Diehl Defense et Nammo Raufoss. Au total, le contrat-cadre représente un volume record pouvant atteindre 15 milliards d'euros.

Sur le contingent de munitions prévu de 2,35 millions de cartouches que les deux entreprises doivent produire d'ici la fin de la décennie, tant la Bundeswehr que l'Ukraine pourraient commander des munitions de 155 millimètres dans des proportions considérables. Dans un premier temps, la Bundeswehr ne veut toutefois commander qu'une tranche de 200.000 tirs pour un peu plus de 1,31 milliard d'euros, qui devraient être livrés d'ici 2030. Cela doit avant tout permettre de remplir les dépôts de la troupe, qui sont plutôt vides. Les documents mentionnent clairement que l'Ukraine ainsi que tous les partenaires de l'OTAN peuvent commander des tranches de munitions via le contrat-cadre.

Avec ce méga-contrat-cadre, Pistorius veut s'assurer que les deux entreprises d'armement puissent développer en Allemagne d'autres capacités de fabrication pour les munitions de 155 millimètres, une denrée rare. "Il existe un intérêt essentiel en matière de sécurité à une fabrication nationale", souligne également le ministère des Finances dans les documents. Si l'on passe commande plus tard, il y a un risque que "certains produits ne soient pas disponibles du tout, ou alors à des prix plus élevés ou en acceptant de longs délais de livraison", expliquent les documents.

Cette commande importante montre à quel point l'armée allemande se prépare à une longue guerre en Ukraine et à une confrontation durable avec la Russie. L'année dernière encore, la maison de Pistorius n'avait commandé au consortium de Diehl et Nammo qu'à peine 5000 grenades pour l'obusier blindé2000. Il était déjà clair à l'époque que les stocks de la Bundeswehr s'étaient beaucoup trop réduits au cours des dernières décennies. Mais la volonté politique faisait manifestement défaut pour une commande massive comme celle d'aujourd'hui.

Le contrat-cadre est déjà le deuxième méga-achat de munitions en peu de temps. Il y a quelques semaines, le ministère de la Défense avait conclu un accord similaire avec Rheinmetall pour un montant allant jusqu'à 8,5 milliards d'euros, afin que le fabricant d'armes de Düsseldorf puisse mettre en place une nouvelle ligne de production en Basse-Saxe. Le ministère de la Défense avait également augmenté le contrat-cadre pour Rheinmetall à 2,35 millions de tirs pour les années à venir. Rheinmetall était visiblement fier de vendre ce contrat comme une commande record.

La nécessité stratégique de cette nouvelle commande importante de munitions ne devrait pas faire l'objet d'une controverse lors des délibérations de la commission budgétaire. Néanmoins, certains détails des documents sont intéressants. Ainsi, le consortium Diehl Defense et Nammo Raufoss demande pour la première tranche de 200.000 grenades un peu plus de 1,31 milliard d'euros, soit 10 à 15 pour cent de plus que lors de la première commande de l'année dernière. Les documents indiquent seulement que cela est "dû à la mise en place de la production et aux droits de licence".

Des points d'interrogation subsistent en outre quant au financement de cette grosse commande. Certes, les factures des premières livraisons de munitions seront couvertes dans les années à venir par le budget de la défense et le fonds spécial de 100 milliards pour la Bundeswehr. Au plus tard à partir de 2028, date à laquelle le budget spécial sera épuisé, le ministère de la Défense devra payer les tranches de munitions sur le budget courant. Dans les documents, il est dit de manière lapidaire que les coûts seront "pris en compte en temps voulu et en fonction des besoins" lors de l'élaboration du budget. Mais sans une augmentation significative, cela ne sera pas possible.

La commission des budgets va maintenant se pencher rapidement sur le projet. Ce ne sera pas facile pour les députés. Certes, tant au sein de la coalition des feux de signalisation que de la CDU/CSU, il n'y a que peu de doutes quant à l'utilité militaire de ces grosses commandes. Mais le fait que Pistorius présente, avec l'accord sur les munitions, un autre contrat dont le financement n'est pas solidement assuré, fait froncer les sourcils. La semaine dernière déjà, le ministère de la Défense avait envoyé à la commission deux demandes d'autorisation pour l'achat de 105 chars Leopard et de quatre autres systèmes de défense antiaérienne Patriot. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Il semblerait que RM reçoive une énorme commande de véhicules de combat d'infanterie Lynx (350) et de MBT Panther (200) en provenance d'Italie :

https://www.deutschlandfunk.de/rheinmetall-steuert-auf-grossauftrag-aus-italien-zu-100.html

Ils seront probablement construits en même temps que avec Leonardo :

https://www.deraktionaer.de/artikel/aktien/rheinmetall-kommt-das-joint-venture-mit-leonardo-20360768.html

Edited by Manuel77
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,987
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...