Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La technologie contre la démocratie ?


Recommended Posts

Il y a 10 heures, Pasha a dit :

Ce que j'ai du mal avec la critique Tikotok, c'est qu'on ne remet pas en cause Instagram/Snapchat/Youtube alors que ce sont les mêmes principes, technologies, déviances, addictions SAUF que c'est Américain.. Donc on ne combat pas contre la stupidité, on combat contre une application chinoise. Ça serait une appli US, on aurait pas tout le baragouin actuel des boomers. Donc ce type de critiques me font sourire jaune.

Je ne pratique aucun des 4 "réseaux", des 6 mêmes en incluant Twitter et Facebook. A l'exception de YouTube, tous sont des réseaux "privés" : il faut un compte pour accéder au contenu et à travers ce compte jouent des algorithmes destinés à maintenir le "public" sur le site et à lui fourguer de la pub et à vendre ses données.

TikTok semble avoir une approche particulièrement vicieuse de la manipulation de son public par identification de ses "points faibles" et renforcement de ses pires penchants, ça en fait peut-être un cas à part. En prime il semble bien qu'il ait un comportement sauvagement déviant : collecte des données d'utilisateurs bien au-delà de l'appli, et centralisation en Chine, possiblement télé-pilotage à distance du micro, de la caméra à l'insu de l'utilisateur ; au moins. Sympa, non ?

La nationalité n'a pas grand chose à y voir, mais s'il faut passer par le bannissement, eh bien du précédent "dangereux", c'est peut-être (peut-être) ce qu'il convient de faire : ce n'est pas un média qui forme des citoyens, c'est un outil d'abrutissement enjolivé par quelques trucs corrects pour la forme. D'autres ne se privent pas de censurer, au passage.

 

Il y a 10 heures, Pasha a dit :

Le fond est "bon" (lutter contre les addictions) mais la forme, la manière et les intentions sont de vastes blagues. Mais bon, rien d'étonnant que les vieux soient en retard de compréhension dans ce domaine (numérique et tout). A l'époque l'écriture était vue comme le diable, car elle permettait "d'éclairer" la population, et à contrario les dirigeants ne pouvaient plus diriger la masse comme des moutons. Car un citoyen aveugle est plus facile à manier quand il n'a aucune connaissance du monde qui l'entour et des pitreries qui se passent au-dessus de lui.

Tout comme l'imprimerie en masse était mal vue, car non contrôlée par le pouvoir et elle permettait à ce que la population touche des supports papiers sans cette mainmise de pouvoir (de l'Église ou de l'État). Bref les mêmes relents depuis le début de l'humanité, et toujours décrié par la même caste et les **** utiles du système.

"A bat le numérique ! A bat la télé ! A bat la radio ! A bat les livres ! A bat l'écriture ! C'était mieux avant !".... Quand on arrive à cette phrase aujourd'hui, c'est juste admettre qu'on est dépassé par la société et qu'on n'arrive plus à suivre le changement

Alors là tu verses dans le délire de plusieurs manières :

  • je baigne dans le numérique depuis longtemps, j'en vis même : tu peux te mettre ton "retard de compréhension" où il se doit, bien profond.
  • le parallèle avec l'écriture est... à la fois débile (c'est l'imprimerie, pas l'écriture) et judicieux. Internet est effectivement un phénomène de rupture historique, une technologie qui change la société, rebat les cartes.
  • le développement actuel des réseaux sociaux va totalement à rebours de la capacité émancipatrice de l'imprimerie (et des débuts d'Internet). Avec un bouquin, un journal même, tu ne contrôle pas qui accède au contenu : ça circule, tu ne sais pas entre quelles mains. Avec ces foutus "réseaux", c'est exactement l'inverse : le diffuseur de l'information contrôle ce qui est servi, à qui, et il fractionne les publics, les enferme chacun dans une "bulle" dont ils ont la "paresse" de s'extraire, une bulle assez autonome et à laquelle les autres bulles n'ont d'ailleurs guère accès. En s'organisant en parasites, des groupes jouent avec les algorithmes du diffuseur pour générer des phénomènes "viraux" ; ça existait déjà avec l'imprimé, mais là c'est beaucoup plus rapide, plus persistant (car automatisé) et à beaucoup plus vaste échelle (nombre de personnes touchées et impact). Il s'agit d'efforts de long terme. Ca produit ni plus ni moins que des sectes, à vaste échelle, avec leurs récits internes ancrés : "Biden a volé l'élection à Trump !" est le plus extraordinaire exemple d'une réussite propagandiste stupéfiante. Il se pourrait que le niveau d'endoctrinement de la population russe ait aussi atteint des sommets dont Staline ne rêvait même pas. Mais plus proche de nous, il y a aussi multiplication des gens, pas forcément bêtes ni maltraités économiquement, qui tiennent des discours complètement barrés : ils sont embrigadés.
  • j'ignore ce qu'il faudrait faire, je n'appelle pas à l'interdiction pure et simple : je constate les ravages.
  • "le pouvoir" : il n'y en a qu'un, de pouvoir, tu es sûr ? Te te trompes lourdement, surtout en occident : il y a bien le gouvernement, mais également des partis, des groupes économiques, des puissances étrangères, et tout ça n'est ni exclusif, ni nécessairement coordonné ou encore moins centralisé.

 

Il y a 10 heures, Pasha a dit :

"A bat le numérique ! A bat la télé ! A bat la radio ! A bat les livres ! A bat l'écriture ! C'était mieux avant !".... Quand on arrive à cette phrase aujourd'hui, c'est juste admettre qu'on est dépassé par la société et qu'on n'arrive plus à suivre le changement

Je te laisse à tes énièmes délires et ne revendique que "[la télévision] c'était mieux avant" : on y voyait des gens qui débattaient intelligemment (même Marchais !). C'était d'une certaine manière imposé, il y avait peu de choix mais c'était infiniment moins méprisant pour les citoyens que la bouillie décérébrante désormais servie à longueur d'antenne du fait de la concurrence, qui nivelle sévèrement par le bas.

Edited by Boule75
  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Boule75 a dit :

Je te laisse à tes énièmes délires et ne revendique que "[la télévision] c'était mieux avant" : on y voyait des gens qui débattaient intelligemment (même Marchais !). C'était d'une certaine manière imposé, il y avait peu de choix mais c'était infiniment moins méprisant pour les citoyens que la bouillie décérébrante désormais servie à longueur d'antenne du fait de la concurrence, qui nivelle sévèrement par le bas.

Après, je me souviens très bien de mes parents m’expliquant qu’Apostrophes leur servait pour s’endormir en écoutant un fat bouffi de sa propre importance que Pivot relançait régulièrment comme on met une pièce dans un jukebox.

  • Like 1
  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Pasha a dit :

"A bat le numérique ! A bat la télé ! A bat la radio ! A bat les livres ! A bat l'écriture ! C'était mieux avant !".... Quand on arrive à cette phrase aujourd'hui, c'est juste admettre qu'on est dépassé par la société et qu'on n'arrive plus à suivre le changement

C'est quoi cette condescendance et ce jeunisme merdique ? 

Déjà quand tu es arrivé tu écrivais "J'ai 29 ans so petit jeune surement parmi vous"

Tu sembles avoir un soucis égocentrique sur la vieillesse 

Et 30 ans ce n'est plus jeune non ... Bienvenue chez les ringards 

 

Edited by clem200
  • Haha 4
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Boule75 a dit :

En prime il semble bien qu'il ait un comportement sauvagement déviant : collecte des données d'utilisateurs bien au-delà de l'appli, et centralisation en Chine, possiblement télé-pilotage à distance du micro, de la caméra à l'insu de l'utilisateur ; au moins. Sympa, non 

Il semble ? 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 21 heures, rendbo a dit :

Bah oui j'ai remarqué qu'aux dernières législatives, toutes les gauche s'étaient unies autour d'un programme commun et que ça leur a permis de compter plus que si elle y avait été en ordre dispersé. Mais un mois auparavant aux présidentielles, c'était 4 gauches et comme je le disais personne au second tour, donc au final des électeurs qui votent soit par conviction, soit pour éviter le pire. Au final on n'a pas forcément le Président qu'on mérite, d'où ma réponse à @g4lly.

Quelle définition donnes tu de la "gauche" dans ton exemple avec les divergences persistantes de ces 4 gauches qui même "unis"dans un pseudo programme commun difficilement applicable (et ils le savent)  lorsque ils  viennent aux manettes et grugent sciemment leurs électeurs d’où cette "lassitude" de promesses non tenues valable également pour les autres partis.
Il me semble que l'on devrait avoir des outils dans la constitution pour veiller à l'application stricte des engagements passés pour se faire élire, avec sanctions à la clé histoire d'assainir ce milieu ou le mensonge s'est professionnalisé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, MIC_A a dit :

Il me semble que l'on devrait avoir des outils dans la constitution pour veiller à l'application stricte des engagements passés pour se faire élire, avec sanctions à la clé histoire d'assainir ce milieu ou le mensonge s'est professionnalisé.

C'est justement l'inverse qui est souhaité par la constitution les mandats sont absolument non impératif.

Un des soucis de la France c'est le très faible investissement des citoyens dans la vie publique, via les corps intermédiaires, les associations, les syndicats et les partis.

Ce induit des incompréhension forte sur le fonctionnement, et sa réduit la pression sur les élus ... du moins la pression d'une partie de la population.

Parce que d'autre savent parfaitement ou et comment appuyer pour obtenir ce qu'il veulent.

Une démocratie sans investissement fort des citoyens dans la vie courante de l'organisation politique c'est normal que ce soit peu fonctionnel.

D'un autre coté les francais adorent être infantilisé, voir dans le président une sorte figure paternaliste issue de l'empire, et tout le tralala.

In fine ... ils n'ont que ce qu'il mérite. Pas grand chose.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.ft.com/content/a680e7a2-2799-4fc9-ace9-b01770b260df (AI can pick stocks better than you can, 13 juin 2024)

L'article intitulé "Financial Statement Analysis with Large Language Models" (Analyse des états financiers à l'aide de grands modèles linguistiques) met ChatGPT au travail sur des états financiers. Grâce à une instruction assez légère, le LLM a transformé ces états en prévisions de bénéfices plus précises que celles des analystes. Ces prévisions ont servi de base à des portefeuilles modèles qui, lors de tests rétrospectifs, ont généré des rendements excédentaires considérables.

"Nous fournissons des preuves que les grands modèles de langage ont des capacités semblables à celles de l'homme dans le domaine financier", concluent les auteurs. "Nos résultats indiquent que les LLM peuvent démocratiser le traitement de l'information financière".

Le résultat [de cette étude] ne me semble pas surprenant dans l'ensemble. Au fil des ans, de nombreux éléments ont montré que les modèles informatiques antérieurs ou même de simples régressions linéaires pouvaient être plus performants que l'analyste moyen. L'explication la plus évidente est que les modèles ou les régressions trouvent ou suivent simplement des règles. Ils ne sont donc pas en proie aux biais qui ne sont qu'encouragés ou confirmés par les informations plus riches auxquelles les êtres humains ont accès (rapports d'entreprise, discours des dirigeants, etc.). 

Ce qui est peut-être un peu plus surprenant, c'est qu'un LLM prêt à l'emploi a été capable de surpasser les humains de manière assez significative avec des invites assez basiques (le modèle a également surpassé la régression statistique de base et a été à peu près aussi performant que les programmes spécialisés de "réseaux neuronaux" formés spécifiquement pour prévoir les bénéfices).

  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

In fine ... ils n'ont que ce qu'il mérite. Pas grand chose.

Ce raisonnement marche aussi dans l'autre sens. Lorsqu'un grand homme réussit de grandes choses, on a tendance à oublier que c'est grâce aux Français.

Par exemple ce n'est que récemment que j'ai réalisé que la bombe atomique française était au moins autant le bébé de la IVe république que de de Gaulle. De Gaulle n'a réussi un certain nombre de choses que parce que derrière lui il y avait la France et les Français. Des Français organisés, sachant travailler en équipe, sachant jouer collectif.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.theguardian.com/world/article/2024/jun/14/why-the-pope-has-the-ears-of-g7-leaders-on-the-ethics-of-ai

[Meloni] s'est attachée au pape, en partie parce que le pape lui-même s'appuie sur la pensée d'un frère franciscain, Paolo Benanti, qui est devenu à son tour un élément central de sa propre pensée, se présentant comme son conseiller lors de réunions avec des titans tels que Bill Gates.

Mal rasé, vêtu d'une robe brune et jovial, Benanti est capable d'expliquer comment la technologie peut changer le monde, "les humains cédant le pouvoir de choisir à un algorithme qui nous connaît trop bien". Certains traitent les IA comme des idoles, des oracles, des demi-dieux. Le risque est de déléguer la pensée critique et le pouvoir de décision à ces machines".

L'IA est une question de choix. Il souligne : "Il y a quelques dizaines de milliers d'années déjà, le gourdin pouvait être un outil très utile ou une arme pour détruire les autres..."

Les Italiens, qui ne sont pas des pionniers de la technologie, avertissent que l'IA préfigure un monde dans lequel le progrès n'optimise pas les capacités humaines, mais les remplace.

Le frère est à l'origine de l'expression algor-éthique utilisée par Meloni, il est l'auteur d'un exposé théologique léger sur la condition techno-humaine et il est infatigable lorsqu'il s'agit d'affirmer que chaque aspect de notre existence est médiatisé ou imposé par la technologie.

https://en.wikipedia.org/wiki/Paolo_Benanti

 

Link to comment
Share on other sites

https://theconversation.com/kai-fu-lee-grand-organisateur-de-lia-open-source-en-chine-et-inspiration-pour-la-france-224781 (14 mars 2024)

En janvier, 01.AI a lancé un modèle d’IA « multimodal » surnommé « Yi » fondé sur 34 milliards de paramètres, soit moitié moins que ChatGPT4. Cette taille modeste facilite son entraînement. À travers le monde, de nombreux développeurs, ont déjà adopté Yi.

Le modèle de langage de 01.Ai fait partie des modèles dits open source, comme l’est aussi, par exemple, LlaMA, le langage de Meta.

https://www.wired.com/story/chinese-startup-01-ai-is-winning-the-open-source-ai-race/ (23 janvier 2024)

"Yi partage l'architecture de Llama, mais son entraînement est complètement différent et sensiblement meilleur", explique Eric Hartford, chercheur en IA chez Abacus.

Jeffrey Ding, professeur adjoint à l'université George Washington, qui étudie la scène chinoise de l'IA, explique que bien que les chercheurs chinois aient publié des dizaines de grands modèles de langage, l'industrie dans son ensemble est toujours à la traîne par rapport aux États-Unis.

"Les entreprises occidentales ont acquis un avantage significatif dans le développement de grands modèles de langage parce qu'elles pouvaient tirer parti des publications publiques pour tester les problèmes, obtenir les réactions des utilisateurs et susciter l'intérêt pour les nouveaux modèles", explique-t-il. M. Ding et d'autres ont fait valoir que les entreprises chinoises d'IA sont confrontées à des vents contraires réglementaires et économiques plus forts que leurs homologues américaines.

Link to comment
Share on other sites

Link to comment
Share on other sites

https://www.letemps.ch/cyber/un-parfum-de-chantage-flotte-entre-apple-et-l-europe (25 juin 2024)

Un parfum de chantage flotte entre Apple et l’Europe

Bruxelles a ouvert lundi une enquête préliminaire concernant les nouvelles règles de l’App Store. En parallèle, la multinationale californienne a reporté à 2025 le lancement en Europe de son service d’intelligence artificielle.

Est-ce une coïncidence? C’est possible. Mais assez loin d’être certain. Alors que l’Union européenne (UE) scrute de plus en plus attentivement les pratiques commerciales d’Apple, la multinationale américaine annonçait vendredi que son «Apple Intelligence» ne sera pas disponible sur le continent cette année. Impossible de ne pas faire un parallèle entre les deux affaires, affirme un expert.

Link to comment
Share on other sites

https://www.lemonde.fr/musiques/article/2024/06/25/suno-et-udio-des-services-de-generation-de-musique-par-ia-poursuivis-en-justice-pour-violation-de-droits-d-auteur_6243639_1654986.html

Suno et Udio, des services de génération de musique par IA, poursuivis en justice pour violation de droits d’auteur

Les majors du disque américaines accusent ces start-up d’avoir utilisé des millions de titres pour entraîner leurs modèles.

Link to comment
Share on other sites

En réalité il existe une très grande créativité partager sur les réseaux mais qui ne trouvent que rarement le chemin des grands moyen de diffusion. C'est d'ailleurs vrai dans plein d'autre domaine pas seulement pour la musique.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Hypsen a dit :

La diversité musicale est énorme aujourd'hui

"diversité" ne rime pas avec qualité...

Citation

Sur le fait que la musique est devenue gratuite

La musique est gratuite? C'est nouveau? :bloblaugh:

---

Après pour être écouté sur un téléphone tu peux bien produire n'importe quoi ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, nemo a dit :

En réalité il existe une très grande créativité partager sur les réseaux mais qui ne trouvent que rarement le chemin des grands moyen de diffusion. C'est d'ailleurs vrai dans plein d'autre domaine pas seulement pour la musique.

Les réseaux sociaux c'est le culte de la médiocrité le plus souvent ... les quelques contenus intéressant végètent ne génère pas de revenu et disparaissent rapidement.

Apres il existe des niches de fans qui produise, collecte, edite, distribue des trucs absolument introuvable autrement, mais c'est vraiment des niches qui en général ne cherche pas à être connue plus que ça.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Les réseaux sociaux c'est le culte de la médiocrité le plus souvent ... les quelques contenus intéressant végètent ne génère pas de revenu et disparaissent rapidement.

Apres il existe des niches de fans qui produise, collecte, edite, distribue des trucs absolument introuvable autrement, mais c'est vraiment des niches qui en général ne cherche pas à être connue plus que ça.

C'est très discutable. Diversité n'est pas équivalant à qualité mais y est nettement plus favorable que l'uniformité. "Elle cherche pas à être connue plus que ça" c'est surtout que les relais existe pas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, g4lly a dit :

"diversité" ne rime pas avec qualité...

La musique est gratuite? C'est nouveau? :bloblaugh:

---

Après pour être écouté sur un téléphone tu peux bien produire n'importe quoi ...

Je reprenais ses arguments. De mémoire, il parle de "valueless" que j'ai traduit approximativement par gratuit. Dans les faits, la majorité de la musique est accessible gratuitement via YouTube, vs un modèle où tu payes 25€ chaque vinyle.

Link to comment
Share on other sites

Sur Youtube c'est toi le produit la musique elle n'est pas gratuite... Elle est rémunérée au ayant droit.

Mais effectivement le modèle "gratuit" et ambiguë puisque ce n'est pas la musique qu'on vend gratuitement mais l'utilisateur qu'on vend contre rémunération.

Sinon valueless veut dire sans valeur pas gratuit sinon ce serait free. C'est un jugement de valeur expliquant que ce qui est produit n'a pas de valeur artistique.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Ce que dit aussi Rick Beato, c'est que pour baisser les coûts, on fait faire la musique par des ordinateurs, par des IA, parce que cela coûte moins cher que de payer des musiciens en chair et en os, et des ingénieurs du son qui vont faire une prise de son d'instruments de musiques traditionnels comme les percussions, selon les règles de l'art. Et la rémunération aux-ayants droits... c'est tout l'objet de la procédure lancée contre Suno et Udio. Le résultat serait une musique plus plate et répétitive, qui ressasse toujours les mêmes effets, sans créativité.

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Wallaby a dit :

Le résultat serait une musique plus plate et répétitive, qui ressasse toujours les mêmes effets, sans créativité.

Il faut comprendre que cette forme de conformisme satisfait de nombreux fans d'ailleurs ...

... la question c'est avant tout, quel est le rôle de la "musique".

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,982
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...