Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MAWS Maritime Airborne Warfare System, Futur PATMAR Franco-Allemand


Bechar06
 Share

Recommended Posts

http://www.opex360.com/2021/07/23/marine-nationale-dassault-aviation-va-proposer-un-avion-de-patrouille-maritime-base-sur-le-falcon-10x/

"Si la fin du MAWS n’a pas été officiellement prononcée, Dassault Aviation n’hésite pas à parler « d’échec » au sujet de cette coopération franco-allemande. En mars, Éric Trappier, son Pdg, avait d’ailleurs tenu des propos grinçants au sujet de ce programme.

« On a mis le seul qui sait de quoi il parle dehors », avait en effet déploré M. Trappier, avant d’évoquer la longue expérience de Dassault Aviation dans le domaine de la patrouille maritime. « On a fait l’Atlantic [Bréguet a été repris par Dassault en 1971, ndlr], on a fait l’Atlantique 2. On a fait la modernisation de l’Atlantique 2. On fait OCEAN [Optimisation continue de l’entretien de l’Atlantique 2], le contrat verticalisé des avions de patrouille maritime et on fait des avions de surveillance maritime [programme Falcon Albatros, ndlr]. Notre compétence est là et nous ne sommes pas au tour de table du MAWS », avait-il dit.

Visiblement, Dassault Aviation a une solution en réserve. Ainsi, lors de la présentation de ses résultats semestriels, l’industriel confirmé qu’il proposerait un nouvel avion de patrouille maritime, basé sur le dernier né de sa gamme d’avions d’affaire, à savoir le « Falcon 10X ». Conçu en matériaux composites [fibres de carbone] et doté de commandes de vol numériques de nouvelle génération, il offrira une « excellente maniabilité aux basses vitesses d’approche », assure Dassault Aviation.

Toutefois, un tel appareil, qui pourrait avoir un concurrent, avec l’A320neo MPA d’Airbus, n’est qu’un élément des capacités de patrouille maritime souhaitées par la Marine nationale étant donné qu’il est question de bâtir un « système de systèmes », avec des drones, des satellites ainsi que de de nouveaux radars, sonars, capteurs et armements."

Edited by Bon Plan
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Bon nous y sommes presque avec le falcon 10X Cormoran, Goéland, Océan... On va pouvoir peut être voir lancer un programme national pour remplacer notre valeureux ATL2. On a déjà dressé un possible portrait robot du nouveau PATMAR. Espérons qu'il disposera d'une configuration et une conception performante. 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Je verrais bien Dassault en maitre d'oeuvre d'un programme franco-français avec un petite d'européanisme , je m'explique :

Si on espère vendre un PATMAR à l'export je ne vois pas du tout le Falcon 10X comme fer de lance pour concurrencer le P8, 

alors que l'A320 NEO MPA me parait la meilleure solution, surtout le plus vendeur, car dans la même gamme que le P8.

Alors j'imagine bien avec la création d'une nouvelle ligne d'assemblage pour l'A320 à Toulouse, cette organisation :

Porteur réalisé par AIRBUS, senseurs apporté par Thalès, et Dassault comme architecte d'ensemble et intégrateur.

 

Apres tout Dassault à bien remplit son carnet de commande avec le Falcon 2000 et le 8x pour l'armée française et Airbus qui construit son nouvel hall d'assemblage a Toulouse pourrait presque l'estampiller Made in France, tout le monde est gagnant et l'essence européenne de l'appareil devrait plaire au président actuel.

Sinon on peut aussi se tourner vers le Kawasaki P-1.

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, Born to sail a dit :

Sinon on peut aussi se tourner vers le Kawasaki P-1.

Il me semble que la news disait que DA comptait proposer le 10X... pas rechercher une base compatible chez d'autres constructeurs européen ou japonais... surtout maintenant qu'ils ont une plateforme de taille comparable à l'ATL2

Ce d'autant que les Falcon ont des capacités d'emploi à partir de petits aérodromes qui collent bien à des déploiements improvisés.

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

Ça paraît vraiment être le 10X pour remplacer l 'atlantique 2. Et c'est logique puisque on passe sur un programme national qui impose, au vu du coût, une plateforme fortement made in France sans concessions ni interventions extérieures. Impatient de voir les premières esquisses.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Born to sail a dit :

Si on espère vendre un PATMAR à l'export je ne vois pas du tout le Falcon 10X comme fer de lance pour concurrencer le P8, 

Pour l'instant, l'objectif principal est de répondre aux besoins projetés de la relève des "Atlantiques II" de la Marine Nationale, qui verront leur fin de vie commencer après 2030.

Il n'y a pas de possibilité de perdre du temps en tergiversations.

Le futur PATMAR sera un maillon d'une chaine de défense décloisonnée entre les trois armées (voir quatre avec l'espace).

L'aire d'intervention sera la planète.

Sous cette approche, le P8 est déjà de la génération d'avant. Essayer de concurrencer le P8 aboutirait a être au rendez vous de trois guerres en retard.

Les prochains "clients" ne seront pas adeptes d'un système, mais d'une architecture de systèmes....ça ne sera pas donné....

Link to comment
Share on other sites

D'un autre côté les clients pour ce genre de systèmes haut de gamme ne seront pas forcément légion. Et ce qui importe aujourd'hui c'est de préparer une plateforme adaptée, efficiente, d'une utilisation économique, permettant d'obtenir un système crédible pour les 40 prochaines années. Avec son expérience dans les domaines de l'avion de combat et les Falcon multi-missions, il peut nous sortir une plateforme au top, compact et optimisée. Le 10X ne sera qu'une base avec laquelle ils vont  réaménager complètement pour coller au spécifications très particulière demandé par la MN/DGA.

Link to comment
Share on other sites

Le 23/07/2021 à 22:55, Born to sail a dit :

Alors j'imagine bien avec la création d'une nouvelle ligne d'assemblage pour l'A320 à Toulouse, cette organisation :

La ligne des 320 existe déjà à Toulouse (et d'autres A) l'ancienne ligne des A 380 va être transformée en lignes supplémentaires de A 320.   

Mais veux-tu dire une ligne spécifique?  Je ne sais pas si ça serait très économique et ça serait faire fi de l'organisation industrielle de l'entreprise qui a basé sa plateforme militaire en Espagne, contre l'avis des allemands (ça c'est pour rallier les anti boches :tongue: )  

Il y a 22 heures, capmat a dit :

Le futur PATMAR sera un maillon d'une chaine de défense décloisonnée entre les trois armées (voir quatre avec l'espace).

Je sens venir l'usine à gaz inter-armées. :biggrin: Si on commence comme ça , l'AdA va vouloir intégrer une capacité C2 et de ravitaillement.  l'AdT le largage de parachutistes et la surveillance du champ de bataille en haute intensité et l'Espace le lasser anti satellites et on finira avec des équipages inter -armées... :rolleyes: 

Il y a 22 heures, capmat a dit :

Sous cette approche, le P8 est déjà de la génération d'avant. Essayer de concurrencer le P8 aboutirait a être au rendez vous de trois guerres en retard.

En attendant avec le P8 ils sont en train d'occuper tout l'espace et pour des années, en sus de répondre aux besoins de PATMAR.  Puis faut pas prendre les US et la Navy en particulier pour des abrutis. ils comprennent parfaitement les postulats byzantins; ils ont aussi des usines à grosses têtes et en plus des drones qui volent. 

Pour l'instant, ceux qui ont raté le coche c'est nous et se consoler en se disant que l'on sera les meilleurs dans 40 ou 50 ans; ça doit être ce pensent les adversaires de Mercedes en F1 :biggrin: 

Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Si on le vend au Japon comme le 2000 MRA, je propose qu'on le surnomme, afin de souligner sa haute altitude de croisière, le Falcon "Kishiduoduma".

Juste se souvenir que le Japon a déjà un PATMAR et que plus est, un avion conçu des le départ pour ça. A savoir si c'est pas la meilleure plateforme actuelle. 

Le 23/07/2021 à 18:24, Bon Plan a dit :

Visiblement, Dassault Aviation a une solution en réserve.

Je vois qu'il suffit qu'un site, qui est parfois proche d'un journal a scandales en termes rédactionnels, publie une news sur le mode Dassault nous a fait un caca nerveux et proposerait (on ne sait pas très bien si c'est un présent du conditionnel  ou un futur simple...) pour relancer la machine à  fantasmes. 

1° il n'est pas certain que la rupture avec les allemands soit actée; s'ils payent...

2° Dassault ne supporte pas ne pas être au centre et que ce soit Thales qui prenne sa place dans le projet franco allemand 

3°  Ne pas oublier que des entreprises françaises et pas des moindres, peuvent avoir des avis différents de celui de Dassault, Thales déjà cité, Safran (pour les moteurs) les salariés d'Airbus. 

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 57 minutes, Fusilier a dit :

tu est certain qu'il va y avoir rupture? 

Bah ça dépendra de notre humeur peut-être qu'on on gardera qq chose...

Tiens la maritimisation du RPAS ...

Après embarquer les électroniciens allemands dans le futur PATMAR français... comment dire
:rolleyes:

Et puis le 10X a des moteurs allemands... à moins que justement c'était pour en faire le Patmar du MAWS ...

 

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, BPCs a dit :

RR made in Deutschland...

Encore pire, deux raisons de prendre Airbus ... :biggrin:

il y a 3 minutes, BPCs a dit :

Mais peut-être que d'ici là... Safran...

J'ai l'impression que sur le terrain des Falcon les relations Safran Dassault sont pas au mieux. 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a peu de chance d'avoir des composants d'origine Allemande surtout avec le falcon 10X. Le but si on se retire de la partie plateforme pilotée du MAWS, et donc de le financer de façon autonome, c'est d'y intégrer une part maximale de composants français.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Fusilier a dit :

La ligne des 320 existe déjà à Toulouse (et d'autres A) l'ancienne ligne des A 380 va être transformée en lignes supplémentaires de A 320.   

Mais veux-tu dire une ligne spécifique?  Je ne sais pas si ça serait très économique et ça serait faire fi de l'organisation industrielle de l'entreprise qui a basé sa plateforme militaire en Espagne, contre l'avis des allemands (ça c'est pour rallier les anti boches :tongue: )  

Mea Culpa, je n'y connais pas grand-chose en aéronautique et encore moins dans l'organisation industrielle d'Airbus, je ne savais pas qu'on avait déjà 2 lignes d'assemble d'A320 à Toulouse, je me réjouissais de la nouvelle pensant qu'on niquait encore plus les allemands.... :blush:

Non je ne pensais pas à une ligne spécifiquement militaire, mais pourquoi pas.

Sinon en ayant une discussion avec @xav à ce sujet il m'a dit que SAAB c'était cassé les dents avec son MPA issu d'un Jet et l'avait depuis retiré du catalogue.

Je pense que le réaliser sur une base Falcon 10X, arrivera à la même conclusion. Ça fera 18 (je ne connais pas la cible) appareils a ajouter à la production de l'Usine de Dassault, mais aucun débouché export, ce qui fera pas les affaires de Thalès.

C'est pour ca que je pense que la cellule fournie par Airbus et la gestion/supervision de programme par Dassault est le meilleur choix pour pouvoir engranger des commandes à l'export.

 

Edited by Born to sail
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ronfly a dit :

Il y a peu de chance d'avoir des composants d'origine Allemande surtout avec le falcon 10X. Le but si on se retire de la partie plateforme pilotée du MAWS, et donc de le financer de façon autonome, c'est d'y intégrer une part maximale de composants français.

Pour commencer les moteurs, nous apprend BPCs .tu crois que Dassault  n'achète rien à l'étranger ou en Allemagne  plus particulièrement? Ils sont sur ce point plus opaques que Airbus, ou l'on trouve facilement les fournisseurs. 

Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Born to sail a dit :

Je pense que le réaliser sur une base Falcon 10X, arrivera à la même conclusion. Ça fera 18 (je ne connais pas la cible) appareils a ajouter à la production de l'Usine de Dassault, mais aucun débouché export, ce qui fera pas les affaires de Thalès.

C'est pour ca que je pense que la cellule fournie par Airbus et la gestion/supervision de programme par Dassault est le meilleur choix pour pouvoir engranger des commandes à l'export.

Pas forcément, la différence étant que Saab ne produit pas ses cellules. Dassault peut éventuellement allez plus loin que les Suédois en terme de modifications de cellules et donc la rendre plus intéressante.

Avec ta proposition on en revient à Dassault qui doit modifier une cellule ne lui appartenant pas.

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Born to sail a dit :

je ne savais pas qu'on avais déjà 2 lignes d'assemble d'A320 à Toulouse,

Ben on dit que c'est la capitale de l'aéronautique européenne, doit y avoir une raison... Il a les A 320, le 330, le 340, le 350, le 321 sera sur la nouvelle ligne de l'usine Lagardère (ex 380)  Tous les avions fabriqués en Europe sont livrés aux clients à Toulouse.  

Nous avons également la chaîne de l'ATR (50 /50 Airbus , Leonardo) , Latecoère qui es fournisseur et plein d'autres. 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,748
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Patou860
    Newest Member
    Patou860
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...