Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

MAWS Maritime Airborne Warfare System, Futur PATMAR Franco-Allemand


Bechar06
 Share

Recommended Posts

il y a 29 minutes, Deres a dit :

Si tu ajoute quelques points d'emport sous les ailes, cela me semble très polyvalent.

j'avais cru comprendre que la dga voulais absolument une soute, et pas de munitions visibles.

il me semble qu'avec 52 tonnes de mtow, un avion en carbonne, comparé a l'atlantic, 46 tonnes, et en alu,  ca serait quand meme un comble de pas en tiré un patmar avec tout ce qui faut, tout en gardant une autonomie de 9000km.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, pascal a dit :

yaka faukon ... schéma classique.

Le schéma classique n'est-il pas aussi d'imaginer que nos imprécations pour ou contre un 10X ou un A320 n'aient pas déjà un train de retard ?

On croyait disputer d'importance pour ou contre le PA2, alors que les officiels avaient déjà fait une croix dessus...

Là, c'est pareil, Dassault a forcément une proposition déjà engrangée sous catia : ce n'est pas le genre de la maison d'annoncer une proposition de patmar sous 10X sans avoir sérieusement étudié la question au préalable, en l'espèce parallèlement à la conception du 10X civil.

La seule question, dans ce qui va être un développement franco-français, c'est de savoir sur quel argument la DGA pourrait refuser la propal de Dassault pour demander une base d'A320... et sans braquer DA qui a déjà été bouder dans son coin une première fois...

Il va juste falloir attendre la propal Dassault pour juger en l'état... probablement sur la rentrée vu le deadline du MAWS prévu pour Octobre (histoire de respecter le tempo prévu initialement).

Edited by BPCs
  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Le 27/07/2021 à 12:50, Hirondelle a dit :

 

Faut vivre avec son temps Fusilier, les gamers passent facilement 15 heures avec une bouteille d’eau et un paquet de chips devant leur jeu :happy:

Au contraire des hirondelles, les gamers ça carbure au Red Bull et autres saloperies du genre pas à l'eau :wink:

Link to comment
Share on other sites

Le 27/07/2021 à 17:05, BPCs a dit :

Dans une autre vie, quand on aura peut-être enfin les stocks de munitions qui vont bien...

On a combien d'exocet MM39 en dotation ? Probablement pas de quoi de jouer aux cow-boys avec ...
:dry:

Ensuite, il y aura la question de l'armement du drone de Patmar qui aura ses emports propres qui restent à définir.

 

C'est toujours le problème du temp de paix, le comptable prend le dessus (ce qui dans un certain sens est compréhensible) au vu de l'obsolescence des équipements. En temps de guerre, et malgré toutes ses qualités, il faudra plus d'un MM39 pour s'en prendre à une frégate type Admiral Gorshkov

Link to comment
Share on other sites

Le 30/07/2021 à 11:27, ordre mondial a dit :

j'avais cru comprendre que la dga voulais absolument une soute, et pas de munitions visibles.

 

C'est un des trucs que je captes pas depuis au moins 20 pages. Ok, la MN veut pouvoir opérer depuis des sites civiles en temps de paix, donc il faut une soute pour mettre un minimum d'armements dedans. Au moins assez pour avoir une PATMAR crédible en temps de paix. Mais le jour où nos PATMAR se mettent à dégommer des sous-marins ou des navires de surface, est-ce que vraiment la MN va continuer à se préoccuper de ce critère ?

D'ailleurs c'est quoi le blocage exactement ? est-ce que c'est les aéroports civiles qui autorisent pas ? La MN qui veut pas que ses armements soient si exposés pour des raisons de sécurités ? Pour des raisons de relations publiques ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, TimTR a dit :

 

D'ailleurs c'est quoi le blocage exactement ?  La MN qui veut pas que ses armements soient si exposés pour des raisons de sécurité ?

Cela paraît tellement évident que poser la question m'étonne quelque peu ...

Link to comment
Share on other sites

Pas inquiet, le 10X avec ses quelques modifications structurelles autour du caisson central, permettant l'installation d'une soute de 4,5m x 2m x 0,8m pour l'emport de torpilles, mines, bouées, missiles et autres, sera au carat pour coller aux besoins de notre MN. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, TimTR a dit :

C'est un des trucs que je captes pas depuis au moins 20 pages. Ok, la MN veut pouvoir opérer depuis des sites civiles en temps de paix, donc il faut une soute pour mettre un minimum d'armements dedans. Au moins assez pour avoir une PATMAR crédible en temps de paix. Mais le jour où nos PATMAR se mettent à dégommer des sous-marins ou des navires de surface, est-ce que vraiment la MN va continuer à se préoccuper de ce critère ?

D'ailleurs c'est quoi le blocage exactement ? est-ce que c'est les aéroports civiles qui autorisent pas ? La MN qui veut pas que ses armements soient si exposés pour des raisons de sécurités ? Pour des raisons de relations publiques ?

En cas de guerre, on mettra de l’armement sous les ailes sans probleme. 
en attendant ca drague enormement pour un avion qui est censé durer en vol. 

pour le blocage dans les aeroports civils… je te conseils d’aller au mcdo avec un ak47 en bandouillaire, tu verras l’acceuil est tout de suite plus chaud. 

Link to comment
Share on other sites

Le 31/07/2021 à 14:49, TimTR a dit :

D'ailleurs c'est quoi le blocage exactement ? 

Il n'y a pas de "blocage", puisqu'il n'y a pas, à ma connaissance, de cahier des charges officiel publié.

L'atlantic est à l'origine un programme en coopération Européenne.

Ce sont finalement les français seuls qui ont fait de l'Atlantique 2 un avion tout a fait remarquable dans la variété de ses capacités.

L'Atlantique 2 formate profondément la perception des seuls français sur ce que doit être le successeur de cet appareil. Cette perception française est renforcée par l'intermédiaire Atlantique 2 NG.

Il serait intéressent de connaitre le pourcentage des heures de vol de l'Atlantique 2 dans des fonctions de recherche, d'investigation et de guidage offensif plutôt que dans la patrouille "purement" maritime.

Comment ne pas coller au savoir faire acquis par les équipages de l'aéronavale française pour tailler sur mesure le futur "patrouilleur" ?

Trois tendances apparaissent à la lecture du sujet "futur PATMAR" :

- Un Atlantique 3, prolongation up to date du concept,

- Un Airbus 320 adapté, en coopération "Européenne",

- Un PATMAR "sur mesures" projeté issu de la filière "Atlantic", Atlantique 2, Atlantique 2 NG avec sa somme d'expériences dans divers domaines de la "Défense".

 

Si "blocage" il y a, il se situe dans la diversité passionnée des perceptions de cet étrange objet du désir :biggrin:.

Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Boule75 a dit :

En coopération ou pas ! Sans l'imposer, il permet la coopération dès la phase de définition ou plus tard..

J'ai l'impression que sur le sujet PATMAR, le programme A320 est "victime" de son succès : Airbus a pour problème principal d'aligner le niveau de sa production au niveau de la demande.

Alors le PATMAR c'est bien mignon......mais si ça amuse Boeing....alors qu'il en soit ainsi !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, capmat a dit :

Trois tendances apparaissent à la lecture du sujet "futur PATMAR" :

- Un Atlantique 3, prolongation up to date du concept,

- Un Airbus 320 adapté, en coopération "Européenne",

- Un PATMAR "sur mesures" projeté issu de la filière "Atlantic", Atlantique 2, Atlantique 2 NG avec sa somme d'expériences dans divers domaines de la "Défense".

C'est quoi la différence entre l'ATL3 et le PATMAR "sur mesures" issu de l'ATL2 et l'ATL2 NG ?

Et il n'y avait pas une proposition sur base de Falcon 10X ?

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

je vois bien un avion parfait pour un excellent patmar.

  • Excellente vitesse de croisiere, tout en etant capable de voler a basse altitude, grace a ces capacités de vol tactique, excellente manoeuvrabilité, proche d'un falcon 10, soute gigantesque, deja capable d'auto defense avec ses leurres, bonne autonomie, pratiquement 9000 kms, capable d'atterissage sur 700 m et decollage en moins de 1200 m, sur piste degradée. capable de lancer des drones depuis sa rampe. Son inconvenient : le prix !!! presque celui d'un c17. je le nome l'a400m, il serait parfait. Et vu le prix du poseidon p8 a 300 millions de dollars, ca serai jouable. c'est mon preferé. il ferait un patmar ideal.:chirolp_iei:
  •  
  • en restant dans le meme genre, mais a developper, le fctm, l'a200m, ou a410m, selon chacun. sur base 2x TP400, 70 tonnes mtow. je pense que airbus saurait nous faire un avion tres manoeuvrable, mieux encore que l'a400m, maintenir une bonne autonomie, avec un payload de bien 10 tonnes, et d'excellentes capacités tactiques et de decollage/atterissage sur piste courte, ADAC. reste plus qu'a ce que airbus apprenne a tenir les delais, et les couts de developpements, pas refaire le coup de l'a400m. Ca me plairait bien, cette solution, et du coup, voila 25 unités de plus pour le fctm. quelques gun chips, et du coup, cela ferait facile 60 avions en commande pour lancer le dev du fctm, en partant seul sur le coup.
  •  
  • un a320 neo, la on descend en gamme, mais bon, volume interessant et moins cher. capacité tactique a revoir completement. rajout de reservoir a prevoir, pour l'amener a 9000 kms d'autonomie, ouverture de soute a prevoir. donc attention au payload, faudrait pas que le carburant grignotte le payload pour tenir l'autonomie. par contre, niveau atterissage/decollage, dans les choux, il lui faut tres tres long en comparaison. c'est la solution aldi. :biggrin:

en partant seul, ces 3 bases permettraient facilement l'accueil de nouveaux partenaire, en cour de developpement. et surtout, laisser la partie patmar, detection etc... a dassault/thales.

  • la base falcon 10x. la, j'attend la proposition dassault, si effectivement il propose sur cette base. il peut etre tres interessant. par contre, faut y caler une soute d'un bon volume quand meme, sans trop reduire son autonomie. y a un peu de marge mais attention. en le rallongeant un peu, ca passerait mieux, et du coup dassault preparerait son 11x en meme temps. capacité tactique, manoeuvrabilité, interessante, decollage/atterissage sur piste relativement courte. bien mieux que aldi.:biggrin: juste les moteurs RR allemands qui me genent un peu.
  •  
  • La solution atlantic 3 j'y crois pas du tout. developper un avion juste pour quelques unités ..... peut etre possible, de repartir du meme dessin, en y appliquant un coeff multiplicateur de 1,4 pour l'amener a  70 tonnes de mtow, je doute que l'atlantic 2 soit dans catia, en utilisant un max de carbonne et kevlar, les TP400. a voir. :rolleyes:

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, ARPA a dit :

C'est quoi la différence entre l'ATL3 et le PATMAR "sur mesures" issu de l'ATL2 et l'ATL2 NG ?

Et il n'y avait pas une proposition sur base de Falcon 10X ?

L'Atlantique 3 serait la prolongation du concept fuselage bi-lobé, avec une aile à grand allongement, sans flèche, raccordée au fuselage en position médiane.

En somme, un avion parfaitement spécialisé pour la PATMAR conçue a partir des données des années 60-70.......

Mais le monde change : les vecteurs de combats qu'ils soient aériens, maritimes, terrestres ou spatiaux sont de plus en plus et de mieux en mieux connectés.

Ces vecteurs chasseront en meute sur des surfaces à l'échelle planétaire. Sur la planète, la France dispose et organise entre eux un nombre bien espacé et bien positionné de relais.

Il faut une circulation fluide et rapide entre ces relais alimentés "économiquement" par leur ressources ZEE mises en valeurs.

Le PATMAR dont il s'agit aujourd'hui entrera en service opérationnel vers 2035, devra être prêt pour la mise en service du Porte Avions Nouvelle Génération.

A cette date le P8 commencera a subir les décalages de l'âge de conception de son porteur..........il se pourrait même que ce soit déjà le cas.

L'évocation du 10X se réfère au calendrier, la date de l'annonce de la nature de ce programme est intervenue au même moment que l'annonce d'une commande de P8 Poséidon par les Allemands.....

Comme c'est bizarre !!!

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, capmat a dit :

L'Atlantique 3 serait la prolongation du concept fuselage bi-lobé, avec une aile à grand allongement, sans flèche, raccordée au fuselage en position médiane.

donc tu vois un avion plutot lent et de tres grande autonomie ? parce que je vois pas comment aller vite, avec une aile tres longue, sans fleche. ( environ 900 km/h plutot que 450 ), surtout pour se rendre sur zone.

 

il y a 55 minutes, capmat a dit :

 

il y a 41 minutes, capmat a dit :

Mais le monde change : les vecteurs de combats qu'ils soient aériens, maritimes, terrestres ou spatiaux sont de plus en plus et de mieux en mieux connectés.

Ces vecteurs chasseront en meute sur des surfaces à l'échelle planétaire. Sur la planète, la France dispose et organise entre eux un nombre bien espacé et bien positionné de relais.

donc une myriade de drones male a tres grande autonomie, juste pour la detection, le traitement des cibles se faisant par des effecteurs intervenant au besoin ?

il y a 47 minutes, capmat a dit :

Il faut une circulation fluide et rapide entre ces relais alimentés "économiquement" par leur ressources ZEE mises en valeurs.

c'est donc en contradiction avec l'atlantic 3, qui serait , de par sa descendance a l'atlantic 2, plutot lent pour se rendre sur zone.

il y a 57 minutes, capmat a dit :

L'évocation du 10X se réfère au calendrier, la date de l'annonce de la nature de ce programme est intervenue au même moment que l'annonce d'une commande de P8 Poséidon par les Allemands.....

Comme c'est bizarre !!!

et effectivement, le 10x a une aile fine et longue, mais en fleche. il serait rapide, pour ce rendre sur zone. pour augmenté  largement son autonomie, il faudrait donc le dronisé, sans soute, mais capable de lancer des bouets, avec un max de detecteurs et de liaisons ? et laisser le traitement des cibles a un rafale ou autre qui interviendrait au besoin, guidé par ce patmar.

difficile a imaginer le futur patmar, avant meme de choisir un avion....

Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, ordre mondial a dit :

donc tu vois un avion plutot lent et de tres grande autonomie ? parce que je vois pas comment aller vite, avec une aile tres longue, sans fleche. ( environ 900 km/h plutot que 450 ), surtout pour se rendre sur zone.

 

donc une myriade de drones male a tres grande autonomie, juste pour la detection, le traitement des cibles se faisant par des effecteurs intervenant au besoin ?

c'est donc en contradiction avec l'atlantic 3, qui serait , de par sa descendance a l'atlantic 2, plutot lent pour se rendre sur zone.

et effectivement, le 10x a une aile fine et longue, mais en fleche. il serait rapide, pour ce rendre sur zone. pour augmenté  largement son autonomie, il faudrait donc le dronisé, sans soute, mais capable de lancer des bouets, avec un max de detecteurs et de liaisons ? et laisser le traitement des cibles a un rafale ou autre qui interviendrait au besoin, guidé par ce patmar.

difficile a imaginer le futur patmar, avant meme de choisir un avion....

Tu es libre de tes conclusions.

Je suis certain qu'il y a des stratèges et des ingénieurs qui sauront tailler sur mesures l'avion qui convient.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, ordre mondial a dit :

Faut refaire un U2, tout en carbone, dronisé.:chirolp_iei:

Dans la vraie vie, l’évolution du MQ-4C triton vers une plateforme semi-autonome donne une idée de ce que pourra faire la composante drone du MAWS :

https://newatlas.com/military/multi-intelligence-version-the-mq-4c-drone-maiden-flight/

Révélation

 

Multi-intelligence version of the MQ-4C drone flies for first time

By David Szondy

August 01, 2021

 

The new configuration will allow the Triton to replace the EP-3E Aries fleet

A Northrop Grumann MQ-4C Triton drone equipped with a highly upgraded multi-intelligence package, called Integrated Functional Capability Four (IFC-4), has taken to the air for the first time. The turbofan-powered robotic aircraft in its new configuration is being developed by the US Navy and the Royal Australian Air Force for advanced long-endurance maritime intelligence, surveillance, and reconnaissance.

Since its first test flight in 2013, the subsonic Triton drone has grown in capabilities that have transformed it from an airframe for occasional surveillance duty to a semi-autonomous platform that a Northrop Grumman spokesperson has described as being on the verge of completely revolutionizing how the US Navy and the RAAF carry out maritime patrols and reconnaissance.

In its latest configuration, the MQ-4C Triton combines its High-Altitude, Long-Endurance (HALE) capabilities with multi-intelligence systems that bring to bear state-of-the-art radar and other sensors as well as very high-bandwidth multiple data feeds. This provides for much greater situational awareness on both the tactical and strategic levels.

If the current program is successful, the two baseline configuration Tritons that the US Navy is operating in the Pacific region will expand into both full Pacific and worldwide deployment as it reaches initial operating capability (IOC) in 2023.

Eventually, there will be a fleet of 68 Tritons that will fly five-at-a-time on patrols conducted 24 hours a day, seven days a week. This will allow the US Navy to stand down its crewed EP-3 Aries patrol craft, which first joined Fleet Air Reconnaissance Squadron One in 1969. Later upgrades will include artificial intelligence and machine learning.

"This hugely important milestone for our Triton Multi-INT program is the culmination of over five years of intense engineering, integration and test, and represents the efforts of the hundreds of team members who have worked so tirelessly to achieve this Herculean task," says Captain Dan Mackin, Persistent Maritime Unmanned Aircraft Systems program manager. "The Multi-INT capability that the U.S. Navy and Royal Australian Air Force have procured through Northrop Grumman, our Naval Warfare Centers and our GFE partners is like no other – 360 degree AESA maritime radar, full-motion EO/IR video streaming, high-altitude, long-endurance, full-spectrum signals intelligence and the pipes to send multiple data types to ships, aircraft and intelligence community ground stations allow our forces to hold adversaries at risk and protect the peace which is so vital to our national interest."

Source: Northrop Grumman

 

Edited by BPCs
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, BPCs said:

Dans la vraie vie, l’évolution du MQ-4C triton vers une plateforme semi-autonome donne une idée de ce que pourra faire la composante drone du MAWS.

Si c'est basé sur l'EuroMALE on risque de ne pas avoir la vitesse du turbofan déjà ... ni la possibilité haute altitude.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il est certain qu'un appareil comme un bizjet pouvant couvrir un max de distance et notamment pour rejoindre rapidement sa zone de patrouille serait très intéressant. De plus, avec ses performances de vol permettant des variations rapides d'altitudes entre 100 et 14000m couplé à un maniabilité importante, il disposerait me semble t-il de capacités décisives pour un PATMAR de nouvelle génération.

Link to comment
Share on other sites

mais du coup, en partant du falcon 10x, dassault pourrait utilisé les technologies mise en oeuvre pour le NeuroN, et donc le dronisé. il le vide de tout le superflu, rajoute des reservoirs, sans soute du coup, car pas d'armement, ni sar, ni bouets, juste du detecteur opto et electro, radar 360 gan a 4 faces, spectra, satcom, liaisons, baie cyber ia, etc ...il atteindrait pas loin des 20000 kms d'autonomie, soit facilement les 30 heures, et la limite des 15000 m de plafond, elle n'est la peut etre qu'a cause de la pression dans la cabine, et que dronisé, il peut certainement monté plus haut. Du coup dassault tient peut etre son drone Hale, ewac, isr et patmar. il faudra surement intensifié le reseau satellites syracuse autour de la planete. les effecteurs, surmar pour les chaines sar, rafale pour les traitements, communication avec les fregates asw, et les nh90. et du coup ca remplace aussi les vieux E3c.

Edited by ordre mondial
Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, g4lly a dit :
Il y a 19 heures, BPCs a dit :

Dans la vraie vie, l’évolution du MQ-4C triton vers une plateforme semi-autonome donne une idée de ce que pourra faire la composante drone du MAWS.

Si c'est basé sur l'EuroMALE on risque de ne pas avoir la vitesse du turbofan déjà ... ni la possibilité haute altitude.

Mais en échange l'EuroMALE apporterait une persistance sur zone, le Patmar ne venant que en cas de prospect repéré ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,805
    Total Members
    1,550
    Most Online
    FLOMED
    Newest Member
    FLOMED
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...