Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

1938 l électrochoc


kalligator
 Share

Recommended Posts

Deux jeunes officiers, De Gaulle et Touzet du Vigier publient un article fort bien documenté sur la Wehrmacht, la Blitzkrieg dans "Le Monde", provoquant la fureur de Gamelin, il veut les sanctionner mais sera remplacé avant.

Le nouveau commandant en chef leur donne carte blanche pour appliquer leurs théories.

Toute l aviation est professionalisée et s entraîne intensivement mécanos inclus.

Les divisions blindées idem, des radios américaines achetées par millier, les équipages maîtrisent parfaitement leurs machines, les B2bis sont tous capables de tirer de leur deux armes, le Naeder est parfaitement réglé.

Les chefs de chars dans leur tourelle monoplaces peuvent systématiquement compter sur les yeux d un char léger ou d une automitrailleuse situés en avant pour désigner une cible.

De nombreux avions de réquisition servent d observateurs.

De nombreuses motos font de même (dépourvus de radio ils tirent des fusées rouge pour signaler tout contact.

D autre part on imagine un plan stratégique dont on parle plus loin.

Lorsque la guerre est déclarée cette partie de l armée est prête.

Le 8 septembre 1500 des meilleurs soldats marchant de nuit attaquent deux grosses bases aériennes, malgré de lourdes pertes il s emparent d une centaine de Me 109. Simultanément tous les bombardiers disponibles attaquent la Rhur, en particulier des usines produisant l acier et les moteurs des blindés.

Toute la journée du 8 les vagues aériennes se succèdent.

Une attaque terrestre (B1bis + canons lourds) anéantissent la ligne Siegfried sur 20 km, puis la prennent à revers capturant des centaines de canons de 88.

Goebbels dans une belle crise d hystérie hurle au coup de poignard dans le dos puis s effondre la bave aux lèvres.

En urgence Hitler fait revenir la moitié de la Luftwaffe mais opposé à toute l armée de l air + une centaine de Me 109 (un accord secret avec Guisan a permis aux pilotes et mécanos de s entraîner en Suisse) c est l hécatombe.

De plus une attaque de Somua s35 permet aux sapeurs du génie de dynamiter tous ponts menant à la Ruhr.

En quelques jours les Schleus perdent la moitié de leur aviation, des milliers de prisonniers, des centaines de canons et toute la Ruhr.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Deux jeunes officiers, De Gaulle et Touzet du Vigier publient un article fort bien documenté sur la Wehrmacht, la Blitzkrieg dans "Le Monde", provoquant la fureur de Gamelin, il veut les sanctionner mais sera remplacé avant.

Le nouveau commandant en chef leur donne carte blanche pour appliquer leurs théories.

Toute l aviation est professionalisée et s entraîne intensivement mécanos inclus.

Les divisions blindées idem, des radios américaines achetées par millier, les équipages maîtrisent parfaitement leurs machines, les B2bis sont tous capables de tirer de leur deux armes, le Naeder est parfaitement réglé.

Les chefs de chars dans leur tourelle monoplaces peuvent systématiquement compter sur les yeux d un char léger ou d une automitrailleuse situés en avant pour désigner une cible.

De nombreux avions de réquisition servent d observateurs.

De nombreuses motos font de même (dépourvus de radio ils tirent des fusées rouge pour signaler tout contact.

D autre part on imagine un plan stratégique dont on parle plus loin.

Lorsque la guerre est déclarée cette partie de l armée est prête.

Le 8 septembre 1500 des meilleurs soldats marchant de nuit attaquent deux grosses bases aériennes, malgré de lourdes pertes il s emparent d une centaine de Me 109. Simultanément tous les bombardiers disponibles attaquent la Rhur, en particulier des usines produisant l acier et les moteurs des blindés.

Toute la journée du 8 les vagues aériennes se succèdent.

Une attaque terrestre (B1bis + canons lourds) anéantissent la ligne Siegfried sur 20 km, puis la prennent à revers capturant des centaines de canons de 88.

Goebbels dans une belle crise d hystérie hurle au coup de poignard dans le dos puis s effondre la bave aux lèvres.

En urgence Hitler fait revenir la moitié de la Luftwaffe mais opposé à toute l armée de l air + une centaine de Me 109 (un accord secret avec Guisan a permis aux pilotes et mécanos de s entraîner en Suisse) c est l hécatombe.

De plus une attaque de Somua s35 permet aux sapeurs du génie de dynamiter tous ponts menant à la Ruhr.

En quelques jours les Schleus perdent la moitié de leur aviation, des milliers de prisonniers, des centaines de canons et toute la Ruhr.

 

Même 1938 c'est un peu tard.

Le problème c'est que l'armée française est juste inapte à l'offensive de grand ampleur et à la manœuvre opérative, et tant ce genre de choses que de sortir de la posture défensive ne s'improvise pas. Il aurait fallu 3-4 ans minimum, et en y allant à fond. 

En face ils 'n'ont pas encore l'avantage du RETEX de la Pologne, mais reste en supériorité numérique (vu qu'il n'y a que la France qui attaque) et tactique/opérative. Ce qui est important pour la défensive.

S'il avait fallu agir, le bon moment c'était en 1936 durant la remilitarisation de la Rhénanie par les nazis. à ce moment Il y avait moyen de leur donner une grosse branlé et de mettre fin à l'aventure hitlérienne. Après, c'est trop tard.

Il aurait en plus fallu à l'international avoir la force de caractère d'accepter d'être ostracisé par les autres grands puissances  de l'Ouest (surtout la GB) et passer pour un méchant quelque temps, et en interne neutraliser le courant pacifiste/convaincre l'opinion. 

Autre chose, on vante souvent les écris de De Gaulle sur les blindés, mais quand on rentre dans les détails, il était un peu à coté de la plaque, même s'il a été un petit peu clairvoyant sur quelque trucs des armées du futur. Au global il n'a pas été très pertinent techniquement. Son propos avait surtout une grande valeur politique, ce qui, on est d'accords, a son importance.

Edited by Shorr kan
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il en est clair que c est tard mais vu l inertie conservatrice de Gamelin j ai supposé que la Tchécoslovaquie avait fait bouger les choses.

Il est trops tard pour réformer correctement le CMI français donc pas question d un miracle qui multiplierai le matériel militaire produit mais juste d une optimisation  du matériel existant.

La professionnalisation, un entraînement hyper poussé, l atténuation des déficiences de communication et d isr, on ne pouvait faire guère mieux.

Dans ce cadre que penses tu de l attaque décrite, possible vraisemblable ?

Et surtout que peut Hitler engagé sur deux front ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, kalligator a dit :

Il en est clair que c est tard mais vu l inertie conservatrice de Gamelin j ai supposé que la Tchécoslovaquie avait fait bouger les choses.

Il est trops tard pour réformer correctement le CMI français donc pas question d un miracle qui multiplierai le matériel militaire produit mais juste d une optimisation  du matériel existant.

La professionnalisation, un entraînement hyper poussé, l atténuation des déficiences de communication et d isr, on ne pouvait faire guère mieux.

Dans ce cadre que penses tu de l attaque décrite, possible vraisemblable ?

Et surtout que peut Hitler engagé sur deux front ?

Les français n'auraient pas pu aller très loin, surtout en attaquant entre la Belgique et la Suisse.

Les allemands seraient passé pour les victimes et avec la Pologne entre eux et l'URSS ils n'auraient pas eu à craindre une attaque de revers par ces derniers.

Ils auraient probablement été surpris sur le coup, mais à la fin ça aurait été tout bénef pour eux.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Pas vraiment à mon avis :

la guerre est en cours en Pologne la Wehrmacht y est très engagée donc plus grand chose à l ouest.

ensuite les actions engagées dans cette uchromie sont destinées à frapper une base industrielle indispensable pour l effort de guerre, la destruction de plusieurs usines clés et surtout des ponts va réduire à néant tout renforcement nazi pour un bon moment.

Transférer des renforts depuis l est est assez long, n empêchera pas les destruction mais ralentira énormément la guerre en Pologne.

IL ne s agit pas d envahir l Allemagne ni de faire une gigantesque bataille mais bien plus une attrition sensible du potentiel militaire ainsi que de prévenir son futur renforcement.

Si cela réussi Hitler est coincé par deux fronts dont un très menaçant. Que peut il faire ?

 

 

Link to comment
Share on other sites

Les allemands qui passent pour des victimes alors que ils ont bouffé la Tchécoslovaquie l an dernier et remettent le couvert sur la Pologne...mis à part Goebbels je doute que quiconque le croie.

S il leur faut une décennie pour reconstruire les ponts de la Ruhr (et donc reconnecter leur CMI) je ne vois aucun bénèf. pour eux surtout que durant cette période le CMI français va lui continuer à construire à tour de bras 

L armée française va donc acquérir une forte supériorité dans la plupart des domaines.

Hitler passera pour un branquignol et sera viré renversé ou zigouillé.

Link to comment
Share on other sites

La destruction des usines allemandes ne devrait pas changer grand chose à court terme (jusqu'à la fin de l'invasion de la France)

Pour qu'il y ait un vrai changement, ce qu'il faudrait, c'est qu'en 38, on passe en pseudo état de guerre. Que les politiques, les militaires et les industriels se décident pour innover et accepter des idées nouvelles.

Les radios auraient très bien pu être fournies par les industriels français si on avait accepté de les commander et de les utiliser. Quand on sait que le grand quartier général n'avait pas de radio pour accélérer la transmission de ses ordres ou la réception d'informations... ça fait peur.

Le Jerrican qui a été un des point fort allemand aurait pu être aussi utilisé par les français. D'ailleurs à l'époque, on n'avait pas de Jerrican, mais on n'avait pas non plus de camion citerne. La solution à base de bidons de 200 ou 400L qu'on transportait comme on pouvait dans un camion n'était pas vraiment opérationnelle. Même sans jerrican, on aurait pu commander en grand nombre des camions citerne tout terrain capable d'accompagner nos véhicules.

Pour le raid français sur les bases aériennes allemandes, ça me parait très compliqué. Ils sont probablement plusieurs dizaines de km derrière la frontière, je doute qu'une unité de 750 hommes puisse passer sans se faire remarquer et intercepter. Pour que ce soit plus crédible, il faudrait que la France se dote d'une "aviation de transport" permettant de faire un raid aérien pour déposer des troupes sur les bases ennemis. Une commande d'une cinquantaine de planeur de transport (dérivé des MB220 par exemple et destiné à être remorqué par des MB210) pourrait suffire pour que ce soit la France qui fasse la première opération militaire utilisant massivement des planeurs d'assaut. La réquisition des avions d'Air France pourrait peut-être suffire pour pouvoir déposer beaucoup de monde sur les bases aériennes.

 

Maintenant, je pense que dans tous les cas, la Pologne va se faire massacrer. L'attaque terrestre va se retrouver bloquée à 20 ou 50 km après la frontière et on se retrouve quasiment dans la même situation qu'en réalité. Même si la Luftwaffe se replie sur l'Est, ça ne fera gagner que quelques jours à la Pologne (qui va toujours se faire envahir par l'URSS) et je soupçonne que ce soit surtout les chasseurs qui se replie plutôt que les Stuka qui continueront de bombarder les troupes polonaises.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, kalligator a dit :

Bon post, bien argumenté.

La destruction des ponts de la Ruhr ne serait elle pas pire que celle des usines ? Tu n en parle pas.

D'accord mais les détruire avec quoi ?

Link to comment
Share on other sites

J ai mentionné les sapeurs du génie, l aviation je ne sais pas trops s il ont la précision nécessaire, peut être à basse altitude en suivant la route/ligne ferroviaire.

D une manière plus générale mon idée est d optimiser au maximum une armée en transformation, de pouvoir quelques jours après l attaque sur la Pologne frapper l Allemagne, l obliger à ralentir ses opérations à l est et de battre sur deux fronts.

Pour les radios j ignorais qu'on puisse les fabriquer en Fr.et qu on en avait pas commandé.

Link to comment
Share on other sites

il y a 17 minutes, kalligator a dit :

J ai mentionné les sapeurs du génie, l aviation je ne sais pas trops s il ont la précision nécessaire, peut être à basse altitude en suivant la route/ligne ferroviaire.

D une manière plus générale mon idée est d optimiser au maximum une armée en transformation, de pouvoir quelques jours après l attaque sur la Pologne frapper l Allemagne, l obliger à ralentir ses opérations à l est et de battre sur deux fronts.

Pour les radios j ignorais qu'on puisse les fabriquer en Fr.et qu on en avait pas commandé.

Les ponts sur la Meuse, mai 1940. Un vrai massacre.

Pour le reste, je ne crois absolument pas en des percées à travers la zone frontière même en admettant l'absence de la ligne Siegfried et l'emploi de divisions de second ordre pour couvrir la Sarre et le Bade.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, ARPA a dit :

...

Pour qu'il y ait un vrai changement, ce qu'il faudrait, c'est qu'en 38, on passe en pseudo état de guerre. Que les politiques, les militaires et les industriels se décident pour innover et accepter des idées nouvelles.

Les radios auraient très bien pu être fournies par les industriels français si on avait accepté de les commander et de les utiliser. Quand on sait que le grand quartier général n'avait pas de radio pour accélérer la transmission de ses ordres ou la réception d'informations... ça fait peur.

Le Jerrican qui a été un des point fort allemand aurait pu être aussi utilisé par les français. D'ailleurs à l'époque, on n'avait pas de Jerrican, mais on n'avait pas non plus de camion citerne. La solution à base de bidons de 200 ou 400L qu'on transportait comme on pouvait dans un camion n'était pas vraiment opérationnelle. Même sans jerrican, on aurait pu commander en grand nombre des camions citerne tout terrain capable d'accompagner nos véhicules.

....

L'ironie était que la France s'était bien mieux préparé industriellement à la guerre totale que l'Allemagne.

Link to comment
Share on other sites

On 3/7/2021 at 9:33 PM, Ciders said:

Les ponts sur la Meuse, mai 1940. Un vrai massacre.

Pour le reste, je ne crois absolument pas en des percées à travers la zone frontière même en admettant l'absence de la ligne Siegfried et l'emploi de divisions de second ordre pour couvrir la Sarre et le Bade.

Oui mais en 40 c était toute l armée d Hitler qui était en marche alors qu en septembre 39 elle était en majorité à l est.

De plus dans ce scénario les Français sont bien mieux préparés que dans la réalité.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, kalligator a dit :

De plus dans ce scénario les Français sont bien mieux préparés que dans la réalité.

C'est bien ce qui m'embête. Il y a beaucoup de choses qui paraissent peu probables.

Mais rien qu'un point : cette hypothèse montre une armée française souple, agile et capable de se porter vite et efficacement vers l'avant. Ce qui irait à l'encontre de toute la tradition militaire française de l'entre-deux-guerres.

Link to comment
Share on other sites

Et oui, la réalité historique montre des autorités politico militaires fixée sur la défensive, ligne Maginot, défense scientifique d attrition de Gamelin. Cela de révèlera innefficace face à la guerre offensive rapide de la W.

C est pour cela que cette uchromie part de la prise de conscience de la guerre inévitable, du changement radical induit par De Gaulle & Touzet. C est une fiction.

Link to comment
Share on other sites

Le 09/03/2021 à 10:08, kalligator a dit :

Et oui, la réalité historique montre des autorités politico militaires fixée sur la défensive, ligne Maginot, défense scientifique d attrition de Gamelin. Cela de révèlera innefficace face à la guerre offensive rapide de la W.

C est pour cela que cette uchromie part de la prise de conscience de la guerre inévitable, du changement radical induit par De Gaulle & Touzet. C est une fiction.

Ouais, c'est pas si simple… ta préparation accélérée de 38, je veux bien, mais il suffit pas de la décréter d'en haut.

Tu parles du conservatisme du GQG et de Gamelin, ça ne m'a jamais paru si évident.

A l'Automne 39, des mesures fortes ont été prises. Création des DCr, des DLC, montée en puissance des DLM... 

C'est Gamelin qui impose la manœuvre Dyle, puis Dyle Breda, jugée trop risquée par les british, entre autres. Pour ce faire, on mobilise le C.C ( avec 2 DLM ), l'ensemble de la 1 ére Armée qui engage 3 divisions motorisées en soutien du CC.

A la 7 éme, c'est une DLM et 2 DIM qui sont jetées en pointe vers Breda.

Bref, de véritables mouvements de corps mécanisées mis au point tant bien que mal lors de l'hiver 39-40.

Donc Gamelin s'est montré au final plus audacieux que pas mal d'autre. Et avant cela, il avait un argument assez juste pour s'opposer par exemple à la formation des DCr: en l'absence d'une aviation tactique suffisante pour suppléer à l'artillerie et sans pièces de DCA en quantité suffisante, endivisionner les chars ne lui semblait pas réaliste…

Ce qui n'était pas faux.

Bon, je ne vais me faire son avocat, son plan s'est avéré particulièrement déséquilibré pour ne pas dire autre chose, mais je constate qu'il n'était pas forcément le plus conservateur du lot.

A vrai dire, on pourrait même affirmer qu'il ne l'a pas été assez dans la dernière ligne droite compte tenu des possibilités de manœuvre de l'armée française.

On peut prendre l'exemple soviétique.

Au démarrage de Barbarossa, les grands corps blindés soviétiques ( 2 DB et 1 DIM chaque ) se font tailler en pièces.

Lucidement, les russes qui comprennent qu'ils n'ont pas les moyens matériels et humains ( en terme de savoir faire, surtout après les purges ) de mettre en ligne ce type de formations reviennent à un système bien moins ambitieux ( mais plus réaliste ) de brigades de chars agglomérées avec un petit soutien d'infanterie et d'artillerie.

Bref...

Electrochoc en 38, je veux bien, mais toutes les mesures que tu préconises, encore aurait il fallu avoir le savoir faire nécessaire pour déjà y penser, ensuite les mettre en place.

EDIT: et précisons que s'agissant des allemands, outre le fait qu'il s'exerçaient déjà à la théorie depuis l'époque de la Reichswehr, que dès 33, des spécialistes comme Guderian prennent la question en main ( ancien spécialiste des transmissions radios d'ailleurs ), qu'Hitler va arbitrer sans états d'âmes entre pro et anti, tu dois ensuite rajouter 3 ans de guerre d'Espagne, la répétition générale qu'est la Tchécoslovaquie et surtout, le gros morceau, l'invasion de la Pologne.

 

Edited by Niafron
Link to comment
Share on other sites

Puissante argumentation Niafron, j apprécie, vraiment et vais essayer d y répondre.

La professionnalisation doit permettre d améliorer très significativement l entraînement et donc les capacités. Bien sûr il y avait un certain conservatisme au sommet, c est pour cela que je met en avant deux jeunes officiers dynamique soutenus par le général en chef.

Des pilotes de chasse qui s entraînent ++

Des équipages de chars idem 

Des équipes d entretien idem (très important)

Des moyens d observation et de transmission perfectionnés. Cela peut atténuer le surmenage des chef de char dans leur tourelle monoplace et rendre ces engins plus performant.

Tout ceci implique non pas un savoir faire nouveau mais une optimisation de ce qui existe (par la professionnalisation et un entraînement intensif durant un an)

Pour ce qui est du plan Dyle Breda je le zappe totalement, la France prenant l initiative le 8 septembre d attaquer les forces ennemies assez faibles sur ce front.

Le bombardement d usines stratégiques de la Ruhr, la destruction des ponts met le Reich en difficulté : rappatrier en urgence des forces terrestres et aérienne ralentis la guerre à l est laissant quelques chance de résister (un peu plus longtemps)aux polonais. D autre part la W. ne pourrait pas compenser ses pertes durant un moment alors qu en France on atteint de bien meilleurs niveaux de production militaire.

Concernant Barbarossa, je ne suis pas sûr qu une autre organisation aie beaucoup changé les choses :

jusqu à fin 41 seule l immensité des distances, la boue puis le froid vont vraiment les affecter.

la destruction par surprise d une bonne partie de l aviation, les tank obsolètes, le faible entraînement des conscrits etc vont faire un terrible massacre, après 41 les soviétiques vont monter en puissance en nombre et finalement submerger ceux qui se croyaient supérieurs.

Un autre point que tu soulèves : est ce que cela aurait pu se faire si 80 ou 90 pour cent des officiers sup s y étaient opposés ?

cette uchromie part d une situation très imparfaite et cherche à l améliorer au max, cela vise à offrir aux forces française la possibilité de prendre l initiative au meilleur moment, d effectuer des destructions importantes sur des secteurs clés du Reich.

Si celà réussissait je pense que le moustachu se serait trouvé dans une situation bien plus difficile qu en mai 40.

 

 

Link to comment
Share on other sites

J entends bien. Ce que je dis, c c'est qu une prise de conscience, appelons ça de la bonne volonté, ne remplace pas des années d expérience.

Ce serait un peu long à développer, mais la Wehrmacht en Septembre 39 n est pas tellement meilleure que l armée française de Mai 1940 qui elle même a beaucoup évoluée aux lumières des leçons polonaises.

Ce que je veux te dire, c est que l évolution que tu suggères, en un laps de temps très court, est peut-être possible sur le plan technique, mais pas sur le plan humain et intellectuel.

Pour que ton scénario tienne la route, il faudrait que l armée française soit engagée dès 38 dans une opération militaire d ampleur lui permettant de réaliser l évolution que tu envisages.

De simples publications, aussi brillantes que possible, ne suffisent pas.

Donc, retravaille éventuellement ton scénario dans ce sens, et pourquoi pas...

Tant qu à faire, je te file une piste: début 1938, l armée française intervient massivement pour défendre la République d Espagne.

 

Edited by Niafron
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pas convaincu que la France de ,40 soit au niveau de la W de 39, la défaite sévère en témoigne.

Je vais prendre un peu de temps pour relire cette campagne.

Intervenir en Espagne est une bonne idée, on y aurait acquis un bon retex sans trop de risque.

Laisse moi quelques jours.

Link to comment
Share on other sites

Il faudrait aussi une réforme de l'armée de l'air française. Rien que le principe de changer de commandement en temps de guerre (l'armée de l'air passe sous le commandement de l'armée de terre) n'est pas très cohérent et aboutit à désorganiser notre aviation en temps de guerre.

 

Je me demande à quel point on peut réagir en 1938 pour augmenter nos effectifs face à la supériorité numérique allemande. Le service militaire est passé à 2 ans en 1935, le faire revenir à 3 ans (comme en 23) ou au moins à 30 mois (comme pendant les "événements d'Algérie") serait une solution. En plus 3 ans de service militaire,c'est presque aussi efficace qu'une armée professionnelle (dont le premier contrat est de 5 ans). On pourrait avoir des unités vraiment expérimentées.

On pourrait aussi créer des régiments africains qui pourraient être déjà préparés au standard français.

Link to comment
Share on other sites

Le 06/03/2021 à 18:07, kalligator a dit :

Toute l aviation est professionalisée et s entraîne intensivement mécanos inclus.

 

Le 06/03/2021 à 21:02, kalligator a dit :

La professionnalisation, un entraînement hyper poussé, l atténuation des déficiences de communication et d isr, on ne pouvait faire guère mieux.

 

Le 13/03/2021 à 17:50, kalligator a dit :

La professionnalisation doit permettre d améliorer très significativement l entraînement et donc les capacités. Bien sûr il y avait un certain conservatisme au sommet, c est pour cela que je met en avant deux jeunes officiers dynamique soutenus par le général en chef.

Je ne comprend pas ce que tu qualifie de professionnalisation.

Par contre, on peut parler de rationalisation:

a. Il y a deux armes blindées concurrentes, les blindés de l'infanterie et de la cavalerie. Les deux armes conçoivent leurs blindés selon leur doctrine propre, soutenir l'infanterie/les cavaliers, et non pour appliquer une doctrine offensive commune fondé sur la coopération interarmes.

b. Qu'est-ce qui est prévu pour la logistique des tanks français? Je n'ai pas d'information précise mais j'ai l'intuition que c'était plus du bricolage qu'autre chose. On notera que le B1 bis a une empreinte logistique déplorable.

c. Les chasseurs sont répartis entre la force aérienne de coopération de l'Armée de terre (1928) fragmenté en branches autonomes et l'Armée de l'air (1934). Si j'ai bien compris, les groupes de chasse sont donc répartis entre les forces aériennes de réserve de l'Armée de l'air et les différents commandements autonomes des quatre zones opérationnelles de l'Armée de terre: commandement des groupes d'observation et commandement des groupes de reconnaissance.

d. Outre le problème de l'organisation de la chasse, il faudrait aussi parler du refus de créer une aviation d'assaut, du faible intérêt pour le bombardement et son escorte, de l'aller-retour des personnels et équipement entre deux armées qui ne se soucie pas réellement de la couverture aérienne des troupes. La supériorité aérienne allemande ne découle pas simplement du nombre et de la qualité des chasseurs déployés: l'action de la Luchtwaffe n'est pas entravé par des contre-attaques contre ses moyens ou des attaques aériennes compensatoires contre la Heer.

Un peu de documentation sur les aviations françaises:

http://aviationmilitaireclaudio.centerblog.net/rub-conflits-.html

http://ufacbagnolet.over-blog.com/article-l-aviation-francaise-dans-la-campagne-de-france-en-1940-51219120.html

https://www.cairn.info/revue-guerres-mondiales-et-conflits-contemporains-2001-2-page-7.htm

https://artillerie.asso.fr/basart/article.php3?id_article=1428

Il y a 11 heures, kalligator a dit :

Intervenir en Espagne est une bonne idée, on y aurait acquis un bon retex sans trop de risque.

Laisse moi quelques jours.

Peut-être pas parce que la Guerre d'Espagne a permis de tester des équipements en situation de combat réel mais sans forcément tirer les bonnes conclusions. Les Allemands ont négligé la protection de leurs bombardiers car ils sont surévalués la protection fournie par l'altitude et la vitesse. Vu la façon dont la Panzerwaffe a été employée en Pologne, on peut se demander ce qu'ils ont appris en Espagne.

Link to comment
Share on other sites

Le 13/03/2021 à 17:50, kalligator a dit :

Des pilotes de chasse qui s entraînent ++

Des équipages de chars idem 

Des équipes d entretien idem (très important)

Des moyens d observation et de transmission perfectionnés. Cela peut atténuer le surmenage des chef de char dans leur tourelle monoplace et rendre ces engins plus performant.

Tout ceci implique non pas un savoir faire nouveau mais une optimisation de ce qui existe (par la professionnalisation et un entraînement intensif durant un an)

C'est une idée bien que cela n'aurait pas suffit.

Je pense qu'il y avait quatre chantiers à travailler:

1° Regroupement: Tous les moyens terrestres à l'Armée de terre, tous les moyens navals à la Marine nationale, tous les moyens aériens à l'Armée de l'air.

2° Coopération: Chaque arme doit prévoir deux branches spécialisées chacune dans le soutien d'une autre arme. L'Armée de l'air comprend donc un branche spécialisée dans le soutien de l'Armée de terre et une autre spécialisée dans le soutien de la Marine, outre les branches spécialisées chargées des missions spécifiques de l'Armée de l'air.

3° Logistique: La logique doit être améliorée, ce qui peut être révélée par une intervention en Espagne mais en subissant des pertes qui ne seront pas forcément sans conséquence.

4° Guérilla: Il faut développer une capacité de guérilla permettant de ralentir la progression de l'ennemi par la guerre psychologique. Elle comprendrait des snipers, des servants de mortier, etc...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...