Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Impact Astéroïde


stormshadow
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous, l'heure est grave en ce 7 mars 2021.

Le 21 septembre 2022, un astéroïde de 1km de diamètre et 4 milliards de tonnes va s'écraser sur Paris à une vitesse de 72km/s (260 000km/h). Sa trajectoire ne fait aucun doute.

Son impact va dégager une énergie de 2 600 000 Mt de TNT (soit quasiment 163 millions de fois Hiroshima) causant un nombre de victimes et des destructions très importantes dans un rayon de 1000km autour de point d'impact voir pourrait provoquer un hiver nucléaire causant la fin de l'humanité.

Cette astéroïde a une forme plus ou moins sphérique et est à priori composé en majorité de fer (densité 8t/m3 d'où 4 milliard de tonnes de masse) d'après les 1ère observations par télescopes.

Votre mission est de dévier ou détruire l’astéroïde à tous prix avant qu'il ne percute la Terre.

Vous avez à votre disposition toutes les ressources du Monde.

Le Monde entier est au courant ce qui fait que les habitants dans un rayon de 1000km de Paris (voir probablement dans toute l'Europe et le nord de l'Afrique) pourraient paniquer et émigrer massivement dans les autres continents, où du moins essayer par tous les moyens.

A vous de gérer également cette aspect de problème et si il est également possible d'évacuer la zone d'impact ?

Bonne chance/ Bon courage !!!!!

Ce Wargame est inspiré de cette exercice du MIT en 1967:

https://www.youtube.com/watch?v=ner0oDav5sk

https://www.thespacereview.com/article/175/1

https://www.thespacereview.com/article/175/2

https://www.amazon.fr/Mit-Project-Icarus-Revised-Only/dp/0262630680

 

Caractéristique de l’astéroïde (et de l'impact) qui va impacter Paris le 21 septembre 2022:

https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/crater.cgi?dist=1000&distanceUnits=1&diam=1000&diameterUnits=1&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&theta=90&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

Avec les effets sur carte: https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/impact.cgi?latitude=&longitude=&LocationSelect=5&CraterSelect=0&diam=1000&diameterUnits=1&pdiameter_select=0&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&velocity_select=0&theta=90&angle_select=0&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

Edited by stormshadow
  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Fascinant scénario quasi holiwodien.

J envoie donc Brut Willis lui coller une méga tsar bomba pour le dévier sur la planète des arachnides qui nous font ch..depuis Starship Trooper.

Bon plus sérieusement vu le nombre de méga tonnes on aura pas de soucis avec les conséquences à long terme : le simple impact devrait tous nous tuer, crever la croûte terrestre jusqu au magma, créer un tsunami qui fera le tour de la terre.

Seul point positif le covid crèvera aussi.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Première reaction toute personnelle...  Bien fait pour vos gueules les parisiens, ça s'appelle le karma ! :biggrin:

Plus sérieusement, on arrête ces conneries de vaccins et on réouvre fissa les bars. On va pas se bouffer le foie devant la TV en attendant voir le dernier joujou de Musk se désintégrer dans sa tentative d'y placer un aimant géant, on arrive déjà pas à atterrir droit... Sans parler des aléas du type "Putaing Ouston, on a zappé la clé de 13..."

Nan, moi je dis, on organise le festival mondial du tir nuke en attendant le bouquet final. D'ici là y'a plus à sauver les pandas, se farder Jule ou les bouquins de Marc Levy.

Du panache, on part mais bien ! 

 

 

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

Un an, ça fait très peu pour trouver le moyen de détourner un astéroïde de 4 milliards de tonnes.

Je verrais bien une multitude de projets distincts (russes, américains, chinois...) qui vont tous coûter une fortune avec assez peu de chances de réussites. On risque de constater une série d'échec et avec beaucoup de chance, le dernier essai qui arrivera à sauver la planète.

En attendant, je verrais bien une série de tentatives tout azimut, y compris le développement d'une fusée à moteur nucléaire pulsé, comme le programme Orion. On risque de voir plusieurs vaisseaux Orion géant, dont certains seront plus prévu pour permettre à quelques "élus" de survivre que pour sauver l'humanité.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Citation

Un an, ça fait très peu pour trouver le moyen de détourner un astéroïde de 4 milliards de tonnes.

Je verrais bien une multitude de projets distincts (russes, américains, chinois...) qui vont tous coûter une fortune avec assez peu de chances de réussites. On risque de constater une série d'échec et avec beaucoup de chance, le dernier essai qui arrivera à sauver la planète.

En attendant, je verrais bien une série de tentatives tout azimut, y compris le développement d'une fusée à moteur nucléaire pulsé, comme le programme Orion. On risque de voir plusieurs vaisseaux Orion géant, dont certains seront plus prévu pour permettre à quelques "élus" de survivre que pour sauver l'humanité.

Mon plan:

Envoyer une ou plusieurs capsules Dragon 2 modifiées (sans système de survie en mode autonome) avec la fusée Falcon Heavy (fusée la plus puissante actuellement).

Dragon 2 qui embarquerait une charge nucléaire nouvellement conçu de 60Mt (6t de charges utiles pour la Dragon 2 et les USA envisageait une bombe de 50 Mt et 4500kg dans les années 60). Si c'est impossible de concevoir une nouvelle charge nucléaire, la Dragon 2 embarquera 5/6 bombes B-83 (1.2 Mt et masse de 1100kg) avec un système de mise à feu permettant de les faire détoner simultanément.

Cette Dragon 2 serait accompagné d'une Dragon 2 sans charge utile (où une charge nucléaire de quelque Kt) qui impacterait l’astéroïde en 1er pour créer un cratère (sans disloquer l’astéroïde) dans lequel serait détoner la Dragon 2 embarquant la grosse charge nucléaire (afin d'amplifier au maximum les effets de l'explosion).

Le processus serait répéter autant de fois que possible jusqu'à ce que l’astéroïde soit dévier ou détruit.

Plusieurs sonde spatiales (satellite Starlink modifié par exemple) serait envoyer après chaque Dragon 2 afin d'observer de près les résultats de chaque détonation et ajuster les tir suivants.

Si l’astéroïde se casse en plusieurs morceau suffisamment gros pour survive à la rentrée atmosphérique et allant percuter la Terre, les plus gros morceaux serait ciblés. Cependant il est probable que la majorité des morceaux soient sur une trajectoire qui ne percute pas la Terre ou suffisamment petit/léger pour brûler dans l'Atmosphère.

Ce plan serait adapter et utiliser avec tous les autres vaisseaux cargo spatiaux en service tel que l'ATV européen, le Progress/Soyouz russe, le Cygnus/Orion US, le Tianzhou chinois et le HTV japonais.

 

La loi martiale serait instauré dans toute l'Europe avec une évacuation contrôlée et progressive de toute sa population vers l'Amérique (USA et Canada principalement), la Russie, la Chine, L'inde, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et l'Australie en utilisant tous les moyens de transport disponible (voiture/camions/bus/bateaux/avions/trains qui serait utilisée pour cela en priorité).

Tous les stades de sport/hôtels, appartements/maisons vides et paquebots/navires de croisière serait réquisitionner pour accueillir et faire vivre les évacués.

Des stocks stratégiques d'une durée de plusieurs années/décennies devraient être rapidement mis en place (avant l'impact le 21 septembre 2022 et en dehors de la zone d'impact) par tous les pays du Monde afin de permettre à l'humanité de survivre à un éventuel hiver nucléaire en cas d'impact.

Edited by stormshadow
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Survivre à un tel impact ? Me basant sur la Tsar Bomba J ai des gros doutes, si quelqu un ayant les connaissances pouvait donner un avis autorisé...

Même un bunker situé aux antipodes...

Quid de l atmosphère, du tsunami (un Krakatoa puissance X).

Ensuite survivre aux poussières à l absence de soleil... Théoriquement oui si on a une centrale nuc qui éclaire nos cultures souterraines mais pour combien de temps.

Je crois plutôt que je ferais une bringue à tout casser, j essayerai toutes les drogues, tous les phantasmes sexuels et irais assister à la fin du monde depuis un point élevé comme dans 2012.

 

 

Link to comment
Share on other sites

1km de diamètre ... ça ferait plutôt 1 milliard de tonne ... non? Il est composé comment ton noyau?

Sinon l'impact ne dégage pas ... l'énergie "calculé" c'est l'énergie cinétique de l’astéroïde ... en cas de choc élastique l'impact tout bétement faire dévier un tout petit peu la terre de sa trajectoire sans causer aucun autre dégât par exemple.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Citation

1km de diamètre ... ça ferait plutôt 1 milliard de tonne ... non? Il est composé comment ton noyau?

Fer à 8t/m3 = 4 milliards de tonnes.

https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/crater.cgi?dist=1000&distanceUnits=1&diam=1000&diameterUnits=1&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&theta=90&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

Citation

Survivre à un tel impact ? Me basant sur la Tsar Bomba J ai des gros doutes, si quelqu un ayant les connaissances pouvait donner un avis autorisé...

Mes 2 derniers liens montrent la zone d'impact (rayon de 1000-2000km environ). L’astéroïde impactera sur Paris donc pas de Tsunami.

https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/impact.cgi?latitude=&longitude=&LocationSelect=5&CraterSelect=0&diam=1000&diameterUnits=1&pdiameter_select=0&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&velocity_select=0&theta=90&angle_select=0&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

Citation

Sinon l'impact ne dégage pas ... l'énergie "calculé" c'est l'énergie cinétique de l’astéroïde ... en cas de choc élastique l'impact tout bétement faire dévier un tout petit peu la terre de sa trajectoire sans causer aucun autre dégât par exemple.

Vu la vitesse de l’astéroïde (72 km/s), l’astéroïde sera entièrement vaporiser en une fraction de seconde par l'impact soit exactement ce qui se passe dans une explosion donc on aura bien une énorme explosion avec une énergie égale à l’énergie cinétique de l’astéroïde.

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

Le 07/03/2021 à 15:32, stormshadow a dit :

Bonjour à tous, l'heure est grave en ce 7 mars 2021.

Le 21 septembre 2022, un astéroïde de 1km de diamètre et 4 milliards de tonnes va s'écraser sur Paris à une vitesse de 72km/s (260 000km/h). Sa trajectoire ne fait aucun doute.

Son impact va dégager une énergie de 2 600 000 Mt de TNT (soit quasiment 163 millions de fois Hiroshima) causant un nombre de victimes et des destructions très importantes dans un rayon de 1000km autour de point d'impact voir pourrait provoquer un hiver nucléaire causant la fin de l'humanité.

Cette astéroïde a une forme plus ou moins sphérique et est à priori composé en majorité de fer (densité 8t/m3 d'où 4 milliard de tonnes de masse) d'après les 1ère observations par télescopes.

Votre mission est de dévier ou détruire l’astéroïde à tous prix avant qu'il ne percute la Terre.

Vous avez à votre disposition toutes les ressources du Monde.

Le Monde entier est au courant ce qui fait que les habitants dans un rayon de 1000km de Paris (voir probablement dans toute l'Europe et le nord de l'Afrique) pourraient paniquer et émigrer massivement dans les autres continents, où du moins essayer par tous les moyens.

A vous de gérer également cette aspect de problème et si il est également possible d'évacuer la zone d'impact ?

Bonne chance/ Bon courage !!!!!

Ce Wargame est inspiré de cette exercice du MIT en 1967:

https://www.youtube.com/watch?v=ner0oDav5sk

https://www.thespacereview.com/article/175/1

https://www.thespacereview.com/article/175/2

https://www.amazon.fr/Mit-Project-Icarus-Revised-Only/dp/0262630680

 

Caractéristique de l’astéroïde (et de l'impact) qui va impacter Paris le 21 septembre 2022:

https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/crater.cgi?dist=1000&distanceUnits=1&diam=1000&diameterUnits=1&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&theta=90&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

Avec les effets sur carte: https://impact.ese.ic.ac.uk/ImpactEarth/cgi-bin/impact.cgi?latitude=&longitude=&LocationSelect=5&CraterSelect=0&diam=1000&diameterUnits=1&pdiameter_select=0&pdens=&pdens_select=8000&vel=72&velocityUnits=1&velocity_select=0&theta=90&angle_select=0&wdepth=&wdepthUnits=1&tdens=2500

 

Je vois que je ne suis pas le seul à avoir apprécié la dernière vidéo d'Astonogeek sur le projet Icarus.

 

Le 08/03/2021 à 08:43, stormshadow a dit :

....

 

La loi martiale serait instauré dans toute l'Europe avec une évacuation contrôlée et progressive de toute sa population vers l'Amérique (USA et Canada principalement), la Russie, la Chine, L'inde, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et l'Australie en utilisant tous les moyens de transport disponible (voiture/camions/bus/bateaux/avions/trains qui serait utilisée pour cela en priorité).

Tous les stades de sport/hôtels, appartements/maisons vides et paquebots/navires de croisière serait réquisitionner pour accueillir et faire vivre les évacués.

Des stocks stratégiques d'une durée de plusieurs années/décennies devraient être rapidement mis en place (avant l'impact le 21 septembre 2022 et en dehors de la zone d'impact) par tous les pays du Monde afin de permettre à l'humanité de survivre à un éventuel hiver nucléaire en cas d'impact.

à peu près pareil : loi martiale et nationalisation/requissions/rationnement de fait de tout les moyens de productions de biens et services de la planète.

Sauf que j'enverrais les réfugiés moins loin et après un arrêt complet de la mobilité un premier temps, les gens seront autorisé progressivement à se déplacer sous un certain nombre de raisons impératives, notamment celle de rejoindre leurs proches (si c'est la fin on doit avoir la possibilité de la passer avec sa famille).

La zone d'impact évacuée sera patrouillée par une force armée multinationale pour éviter les déprédations et pillages.  Le fonctionnement d'un certain nombre d'infrastructures sera maintenues et désactivée progressivement si besoin est.

La Covid 19 a servi de répétition générale et nous a donné un aperçu d'une crise vraiment mondiale à l'ère de la mondialisation et de ce qu'il est possible de faire en la matière.

ça c'est pour le coté maintient de l'ordre. Je posterais un message qui traitera du dur du sujet plus tard 

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Loi martiale, maintien de l ordre, réquisition etc 

En cas de fin du monde croyez vous sérieusement tout cela possible ?

Perso je vois plus les policiers militaires soignants etc quitter leurs postes et passer les dernières heures avec leur proches. Aucun discours rassurant ne calmera la population.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, kalligator a dit :

Loi martiale, maintien de l ordre, réquisition etc 

En cas de fin du monde croyez vous sérieusement tout cela possible ?

Perso je vois plus les policiers militaires soignants etc quitter leurs postes et passer les dernières heures avec leur proches. Aucun discours rassurant ne calmera la population.

 

Faudra bien. C'est le point le plus critique. Reste le rationnement pour tenir les gens.

 

Le 07/03/2021 à 16:17, kalligator a dit :

Fascinant scénario quasi holiwodien.

J envoie donc Brut Willis lui coller une méga tsar bomba pour le dévier sur la planète des arachnides qui nous font ch..depuis Starship Trooper.

Bon plus sérieusement vu le nombre de méga tonnes on aura pas de soucis avec les conséquences à long terme : le simple impact devrait tous nous tuer, crever la croûte terrestre jusqu au magma, créer un tsunami qui fera le tour de la terre.

Seul point positif le covid crèvera aussi.

Pour l'anecdote, sur le tournage d'Armageddon, Ben Affleck va voir Michael Bay et lui demande pourquoi il est plus facile d'entraîner des foreurs pétrolier à devenir astronautes plutôt que d'entraîner des astronautes à devenir foreurs pétrolier.

Ce à quoi Michael Bay a répondu : "Ben, ferme ta gueule." :laugh:

Edited by Shorr kan
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

A priori, la plupart des solutions sont à bases de têtes nuc mais n'est-il pas envisageable d'amarrer des "moteurs" à la surface et de les faire pousser tous dans la même direction pour dévier la course, sans la part aléatoire des explosions. Je suppose qu'il en faudrait beaucoup (et beaucoup de carbu/combu) mais une noria doit pouvoir s'envisager avec tous les lanceurs et la technologie ne me semble pas inatteignable. Fais je une erreur d'ordre de grandeur ?

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Citation

A priori, la plupart des solutions sont à bases de têtes nuc mais n'est-il pas envisageable d'amarrer des "moteurs" à la surface et de les faire pousser tous dans la même direction pour dévier la course, sans la part aléatoire des explosions. Je suppose qu'il en faudrait beaucoup (et beaucoup de carbu/combu) mais une noria doit pouvoir s'envisager avec tous les lanceurs et la technologie ne me semble pas inatteignable. Fais je une erreur d'ordre de grandeur ?

L’astéroïde, dans ce cas, se déplace à 72km/s, impossible d'effectuer un rendez-vous et un atterrissage car cela veut dire qu'il te faudrait un delta V de 72km/s minimum (pour ralentir à la même vitesse que l’astéroïde vu que l'intercepteur arrive dans un sens opposé à l’astéroïde), hors de portée de n'importe quel engin spatial.

Edited by stormshadow
Link to comment
Share on other sites

Le 08/03/2021 à 09:56, kalligator a dit :

Même un bunker situé aux antipodes...

Aux antipodes, tu vas prendre cher sismiquement avec la convergence des ondes de choc (même si l'hétérogéneïté de la croute terrestre va décentrer ce point de convergence). Il vaut mieux être sur un "équateur" par rapport à l'axe de pénétration et de préférence "sous" la trajectoire si elle est rasante, plutôt que "au delà".

Le 08/03/2021 à 09:56, kalligator a dit :

Quid de l atmosphère, du tsunami (un Krakatoa puissance X).

On va avoir une idée très vive de ce que signifie "réchauffement", pas vraiment climatique.

Le 08/03/2021 à 09:56, kalligator a dit :

Ensuite survivre aux poussières à l absence de soleil... Théoriquement oui si on a une centrale nuc qui éclaire nos cultures souterraines mais pour combien de temps.

Je crois plutôt que je ferais une bringue à tout casser, j essayerai toutes les drogues, tous les phantasmes sexuels et irais assister à la fin du monde depuis un point élevé comme dans 2012.

Si c'est bon, fait tourner ... je partage le trip !

Le 07/03/2021 à 22:40, ARPA a dit :

Un an, ça fait très peu pour trouver le moyen de détourner un astéroïde de 4 milliards de tonnes.

Sans compter que la trajectoire pour rejoindre cet astéroïde est tout sauf directe. La mécanique celeste risque de ne pas nous aider ... les temps de trajet ne seront pas nécessairement compatible avec le délai d'intervention ... il y a un gros risque d'arriver trop tard (pour peu que les idées de fragmentation par détonation soient réalisables)

Le 08/03/2021 à 10:09, stormshadow a dit :

L’astéroïde impactera sur Paris donc pas de Tsunami.

Parce que l'impact ne va pas secouer la croute terrestre et donc déclencher des mouvements de masse d'eau conduisant à un tsunami ??

La plaque tectonique eurasienne sera ébranlée, voire fragmentée dans ses marges occidentales, ce qui provoquera nécessairement des mouvements brutaux sur les fonds marins, donc un déplacement de la colonne d'eau qui les surplombent et, in fine, des tsunamis en bordure de bassins. C'est une certitude.

Bon ... Adieu les gars, je vous aimais bien ! :tongue:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Pour stopper cette astéroïde, Il faudrait également accélérer au maximum les programmes de nouvelles fusées avec le Starship de Space X et le New Glenn de Blue Origin (ainsi que l’atterrisseur lunaire Blue Moon) sachant que pour cette mission, elles n'ont pas besoin d'être réutilisable simplifiant grandement leur conception.

Le Starship (remplis d'ogives nucléaires avec sa charge utile de +100t) serait envoyé directement contre l’astéroïde.

Pour le New Glenn, c'est l’atterrisseur lunaire Blue Moon (remplis d'ogive nucléaires avec sa charge utile de 3.6t) qui serait envoyé contre l’astéroïde par la fusée New Glenn.

Le Starship et le New Glenn (en version non réutilisable) ayant des capacités très supérieur à la Falcon Heavy (fusée la plus puissante actuellement).

Edited by stormshadow
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, stormshadow a dit :

L’astéroïde, dans ce cas, se déplace à 72km/s, impossible d'effectuer un rendez-vous et un atterrissage car cela veut dire qu'il te faudrait un delta V de 72km/s minimum (pour ralentir à la même vitesse que l’astéroïde vu que l'intercepteur arrive dans un sens opposé à l’astéroïde), hors de portée de n'importe quel engin spatial.

Merci, voilà ce que c'est de se mêler de physique quand on à pas les bases... :-)

Il semblerait, de ce que j'ai compris, que nous sommes capables d'au moins 42,1 en Delta V, c'est quoi notre maximum ?

Link to comment
Share on other sites

Citation

Il semblerait, de ce que j'ai compris, que nous sommes capables d'au moins 42,1 en Delta V, c'est quoi notre maximum ?

42.1km/s de delta V est complètement impossible avec les systèmes de propulsion actuel puisqu'il faudrait dans le meilleur des cas au moins 14000kg de carburant par kg d'engin spatiale.

Regarde la taille des fusée actuel pour aller en orbite (delta V = 8km/s dans ce cas). La Falcon 9 a une masse au décollage de 550t pour 23t de charge utiles maximum en orbite basse (delta V = 8km/s dans ce cas).

Link to comment
Share on other sites

On 3/12/2021 at 12:14 PM, Thyd said:

Merci, voilà ce que c'est de se mêler de physique quand on à pas les bases... :-)

Il semblerait, de ce que j'ai compris, que nous sommes capables d'au moins 42,1 en Delta V, c'est quoi notre maximum ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Équation_de_Tsiolkovski

Tu peux résoudre l'équation par ici pour un delta V donnée et une masse de départ donnée. https://www.wolframalpha.com/input/?i=Tsiolkovsky+rocket+equation

Pour les valeur de la vitesse d'éjection des gaz c'est par ici https://en.wikipedia.org/wiki/Specific_impulse

Link to comment
Share on other sites

Oula, je vais rien résoudre moi, surtout une équation....

Mais de ce que j'avais lu, 42.1 était nécessaire pour quitter l'attraction solaire (et pas au niveau de la surface), or comme nous avons envoyer hors du système solaire au moins une sonde, j'en avais déduis... Et donc je me trompe. 

 

Merci à vous deux.

Link to comment
Share on other sites

Bon ce que je propose est largement basé le Projet Icarus :

- Rassembler une équipe de travail composé des spécialistes qui ont conçu et mené les récentes missions vers les astéroïdes/comètes ( Hayabusa/JAXA, Rosetta/ESA, OSIRIS-REx/NASA) qui pilotera/centralisera la mission d'interception de l'astéroïde. Bien étendu, ils ont la priorité absolu et toutes les agences spatiales et autres sont tenus d'apporter leur assistance. 

- Dans le projet Icarus il est apparu assez tôt que déterminer la nature de l'astéroïde était essentiel pour mener à bien la mission. L'observation depuis la terre n'étant probablement pas suffisante il faudra lancer le plus tôt possible. Les fusées "légères" seront mobilisés pour ces missions, c'est à dire typiquement Vega, Soyouz, Longue Marche III. De même pour les sondes (copie et en construction) destinées à des missions scientifique seront réquisitionné, de même que toute plateforme adaptée (microsatellites)qui seront instrumentés avec le minimum d'équipements utiles pour aller vite, mais aussi réduire le poids de la charge utile au minimum, pour avoir plus de delta V en réserve

- Les fusée "moyennes", c'est à dire Ariane V, Proton, Longue Marche V, Falcon 9, New Glenn H-IIA elle porterons les armes nucléaires à destination de l'astéroïde. Ces fusées avec leur capacité à mettre en GTO des satellite télécom, peuvent envoyer avec un supplément de vitesse des charges significatives au-delà. Et idem, réquisition et reconvention des plateformes, probablement celles des satcoms. Je ne serais pas étonné qu'on puisse faire plus de 100 lancements.

- Adaptation des bombe H de 2 ou 3 modèles pour augmenter les chances de réussite. La multiplication des modèles est censé prémunir des risque d'échecs à cause de dysfonctionnement spécifiques à l'un d'entre eux. Mais pas trop non plus pour ne pas complexifier la mission. Aussi, étudier la possibilité d'ajouter rapidement des étages supplémentaires au dispositif primaire, ce qui est un moyen simple sur le modèle des 1er bombes H soviétiques d'augmenter la puissance, mais qui demandera probablement de faire des tests aériens pour aller vite.

 

Le 12/03/2021 à 10:28, stormshadow a dit :

Pour stopper cette astéroïde, Il faudrait également accélérer au maximum les programmes de nouvelles fusées avec le Starship de Space X et le New Glenn de Blue Origin (ainsi que l’atterrisseur lunaire Blue Moon) sachant que pour cette mission, elles n'ont pas besoin d'être réutilisable simplifiant grandement leur conception.

Le Starship (remplis d'ogives nucléaires avec sa charge utile de +100t) serait envoyé directement contre l’astéroïde.

Pour le New Glenn, c'est l’atterrisseur lunaire Blue Moon (remplis d'ogive nucléaires avec sa charge utile de 3.6t) qui serait envoyé contre l’astéroïde par la fusée New Glenn.

Le Starship et le New Glenn (en version non réutilisable) ayant des capacités très supérieur à la Falcon Heavy (fusée la plus puissante actuellement).

Starship ne sera pas prête à temps. Ce serait du gaspillage de ressource.

Blue Moon est plus plus intéressant en tant que plateforme clé en main. Mais ses capacités sont liées à sa durée de vie qui elle même est liée au temps que met l'hydrogène, qui bout, à se dissiper.  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Niafron a dit :

Et assembler une gigantesque bombe sur un gros propulseur en orbite pour se libérer des contraintes du lancement depuis le sol, c'est possible/utile?

Les rendez-vous orbitaux sont maintenant bien maitrisés, mais si l'assemblage des bombes ne devrait pas poser de problèmes, on ne sait toujours pas transférer de grandes quantités d'ergols d'un vaisseau à un autre en microgravité (le ravitaillement des Starship en orbite devrait d'ailleurs être une grande première ) à moins d'envoyer un propulseur plein de taille suffisante , mais même le SLS de la NASA ne ferait pas l'affaire

Mais surtout le travail demanderait du temps juste pour être démarré et sa progression serait lente une fois en route. C'est une donnée importante à considérer sachant qu'il faut commencer à envoyer sur l'astéroïde des charges nucléaires le plus tôt possible pour qu'une déviation minime de trajectoire ait un effet significatif.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Shorr kan a dit :

Les rendez-vous orbitaux sont maintenant bien maitrisés, mais si l'assemblage des bombes ne devrait pas poser de problèmes, on ne sait toujours pas transférer de grandes quantités d'ergols d'un vaisseau à un autre en microgravité (le ravitaillement des Starship en orbite devrait d'ailleurs être une grande première ) à moins d'envoyer un propulseur plein de taille suffisante , mais même le SLS de la NASA ne ferait pas l'affaire

Mais surtout le travail demanderait du temps juste pour être démarré et sa progression serait lente une fois en route. C'est une donnée importante à considérer sachant qu'il faut commencer à envoyer sur l'astéroïde des charges nucléaires le plus tôt possible pour qu'une déviation minime de trajectoire ait un effet significatif.

Ok, mais si je prends la liberté de modifier le scénario pour partir sur l hypothèse d un dispositif préventif mis au point en plusieurs années, ne serait ce pas la meilleure solution ?

( Sous réserve qu on règle cette histoire de transfert de carburant ).

Bon, vous allez me dire, à quoi bon faire des frais pour une hypothétique menace?

Bon, on parle de la possible destruction de la terre et de l humanité...

Du coup, comme je bosse pas dans les assurances, j ignore à combien s élève la totalité des cotisations versées sur cette planète ( et encore, ça n assure pas tout ce qu on y trouve ), mais à priori , ça doit faire bezef, non?

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Niafron a dit :

Ok, mais si je prends la liberté de modifier le scénario pour partir sur l hypothèse d un dispositif préventif mis au point en plusieurs années, ne serait ce pas la meilleure solution ?

( Sous réserve qu on règle cette histoire de transfert de carburant ).

Bon, vous allez me dire, à quoi bon faire des frais pour une hypothétique menace?

Bon, on parle de la possible destruction de la terre et de l humanité...

Du coup, comme je bosse pas dans les assurances, j ignore à combien s élève la totalité des cotisations versées sur cette planète ( et encore, ça n assure pas tout ce qu on y trouve ), mais à priori , ça doit faire bezef, non?

Dans ce cas, tu attends/accélères le développement du Starship et comme le propose @stormshadowtu en charge quelques-uns raz la gueule de bombes et de carburant, et tu les lances à la queuleuleu sur l'astéroïde.  

Pour l'assurance, il y a quelque chose à creuser et surtout, ça me donne des idées de business... 

Il y a certainement moyen de faire payer les milliardaires de la Silicon Valley et les amener à financer une "défense planétaire anti-astéroïde" en grands amateurs de SF qu'ils sont. Ils vont adorer l'idée !

Toi et moi, on monte une assoc ? Quelqu'un d'autre est intéressé ?

Edited by Shorr kan
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)
Citation

Dans ce cas, tu attends/accélères le développement du Starship et comme le propose @stormshadowtu en charge quelques-uns raz la gueule de bombes et de carburant, et tu les lances à la queuleuleu sur l'astéroïde.  

Pour l'assurance, il y a quelque chose à creuser et surtout, ça me donne des idées de business... 

Il y a certainement moyen de faire payer les milliardaires de la Silicon Valley et les amener à financer une "défense planétaire anti-astéroïde" en grands amateurs de SF qu'ils sont. Ils vont adorer l'idée !

Toi et moi, on monte une assoc ? Quelqu'un d'autre est intéressé ?

D'autant que plus que ça apporterait d’immenses bénéfices à l'humanité avec le développement des lanceurs spatiaux rapidement réutilisables, ravitaillement orbitale, voyages longues durée/longue distance multiples, bombes H de très fortes puissance (100-1000-10 000 Mt) et stockage de combustible pendant de longues durée et astronomie vu que la détection de tous les astéroïdes pouvant menacer la Terre va nécessité de très nombreux et puissants télescopes spatiaux (beaucoup plus gros et nombreux que Hubble).

Edited by stormshadow
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,642
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Mobius1
    Newest Member
    Mobius1
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...