Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'industrie de défense roumaine : passé, présent et avenir


Recommended Posts

Bonsoir, 

Je crée ce sujet pour aborder une industrie de défense un peu méconnue : celle de la Roumanie. 

Elle est un peu restée dans l'ombre de celle de mastodontes comme l'ex-Yougoslavie, l'Ukraine ou la Pologne, mais pourtant il y a quand même eu de nombreuses réalisations. Beaucoup n'ont pas dépassé le stade de prototype pour diverses raisons, mais quelques-unes ont connu la production en série. 

Outre le célèbre et inoxydable TR-85 basé sur le T-55, il y a eu d'autres engins qui n'ont pas connu la production en série. 

  • Le TR-125 était un développement basé sur le T-72. La Roumanie avait d'abord commandé 30 chars T-72 entre la fin des années 70 et le début des années 80, et ensuite demandé à pouvoir le produire sous licence. Après le refus soviétique, la Roumanie entreprend de le fabriquer elle-même sans licence. Le développement du TR-125 commence en 1984 et moins d'une dizaine de prototypes sont produits avant l'abandon du projet en 1991. Extérieurement, il se distinguait par un train de roulement à 7 galets. 
  • L'original TAA (Tun Antitanc Autopropulsat) était un chasseur de chars à la tourelle très profilée. Je reviendrai plus en détails sur ce véhicule plus tard. La Roumanie avait développé de nombreux chasseurs de chars.

210311064104622537.jpg

 

Edited by Kiriyama
Link to post
Share on other sites

Le tr85 n est guère performant, gros problèmes moteurs, optiques moyennes, l ultime version le Bizonul s est bien améliorée mais conserve un canon de 100 MM.

Un Léo 2 a4 ou un T72 d occases seraient bien supérieurs. Leur industrie nationale de contactant d améliorer la protection et les capteurs. 

J ai hâte de voir ton futur post sur le TAA

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Le TR-125 a pris que deux ans pour être développé et pratiquement tout a été construit en Roumanie, même le GMP (un Diesel V8 turbo de 900 CV), le système de chargement automatique, le stabilisateur de tir, le calculateur balistique, etc.

Il n’est jamais entré en production de série, on parle maintenant comme du P-125 (Prototip 125), même le nombre d’exemplaires construits est encore dans le flou (entre 4 et 10).

Quant aux chasseurs de chars, c’est une tradition en Roumanie, le plus illustre est le Mareșal (10 t, moteur français Hotchkiss H-39 de 120 CV, canon Reșița M1943 de 75 mm), prototypes et plans confisqués par les soviétiques en 1944.

http://www.autotestmagazin.ro/mapn-maresal-vanatorul-de-tancuri

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Il est prévu quelque chose pour remplacer les TR-85 ?

Je sais qu'il existe des modernisations ukrainiennes de T-55 avec des canons de 125mm. Ca peut être une piste à creuser.

Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il n'y a pas beaucoup d'informations sur le TAA, et elles sont parfois très contradictoires.

Ce projet a été proposé par l'Institut 101 suite à une requête du Commandement de l'Artillerie roumaine en 1978, et devait succéder au Su-76. Les problèmes politiques et financiers de la fin des années 1980 ont stoppé le programme, et aucun exemplaire ne semble avoir été construit. Plus de 1.700 exemplaires auraient dû entrer en service "aux débuts des années 90" si le programme avait été mené à terme. 

Le véhicule reprenait la base du véhicule de combat MLI-84, avec un canon de 125mm installé dans une tourelle très compacte. Ce canon aurait été une version produite localement du 2A46 soviétique. Les munitions étaient stockées dans un compartiment blindé et les membres d'équipage isolés les uns des autres dans des cabines blindées. Il y avait également un système permettant l'évacuation des flammes et du souffle de l'explosion vers l'extérieur du véhicule en cas d'incendie des munitions. L'approvisionnement en munitions du véhicule se faisait par les deux portes arrières.

L'équipage aurait été réduit a 3 hommes - je trouve parfois 4 hommes comme information - à savoir chefs de véhicule, canonnier/tireur et conducteur. Apparemment, la protection de l'équipage aurait été assez développée, notamment avec des cabines blindées pour chaque homme, isolé les uns des autres. Le moteur était situé à l'avant droit du châssis, le conducteur à gauche et les deux autres hommes sur l'arrière du véhicule. Les réservoirs de carburant et les lubrifiants étaient stockés sur les flancs du véhicule.

Le poids de l'engin devait être compris entre 30 et 35 tonnes.

Edited by Kiriyama
  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Oui, c'est pour ça que je m'intéresse à l'industrie de défense roumaine. Elle est vraiment méconnue, alors qu'il y a des choses très intéressantes.

J'ai encore découvert d'autres engins dont je parlerai plus tard.

Edited by Kiriyama
Link to post
Share on other sites

Bonjour, 

Après quelques recherches, j'ai découvert un engin encore plus méconnu : le char TR-2000. Lui n'a jamais dépassé le stade des maquettes en modèles réduits et les esquisses sur papier.

210313110850842133.jpg

Très peu d'informations à son sujet. Il aurait été la continuation du TR-125, mais modernisé aux standards "ouest européens", avec notamment l'implication de Krauss-Maffei Wegmann. Les études auraient commencé en 1996 et débouché sur 3 propositions : la variante B1, la B2.3 et la B2.4.

Grosso modo, les TR-2000 reprenaient le châssis du TR-125 avec seulement 6 galets de roulement, et une tourelle dérivée de celle du Leopard 2A4. Le canon de 125mm aurait été conservé, en revanche aucun moyen de savoir si cela aurait aussi été le cas du système de chargement automatique. La version B1 reprenait le moteur du TR-125, mais gonflé au niveau de la puissance.

Le B2.3 reprenait toujours le châssis du TR-125 et ses sept galets de roulement, mais un moteur allemand MTU 1200CP, une face avant de tourelle plus profilée et un canon de 125mm. 

Le B2.4, qui est le "vrai" TR-2000 apparaissait très proche du Leopard 2A5. Même s'il conservait un châssis très proche du TR-125, il reprenait la tourelle du Leopard 2A5, un canon L44 de Rheinmetal et un moteur MTU 1500CP. Ce B2.4 fera une apparition lors du salon Expomil 1999 à Bucarest, et la décision de le produire semblait avoir été prise pour 2003. Sur certaines présentations, le châssis ressemble vraiment fort à celui du Leopard 2 suédois

210313111643309577.jpg

Le manque de financement aura raison de ce projet. Le prix unitaire de ce nouveau char était donné pour 7-8 millions de dollars de l'époque, et 54 exemplaires devaient être produits chaque année pour remplacer l'entièreté du parc de chars roumains. Depuis 2006, quelques rumeurs faisaient état d'une possible reprise du programme, mais sans rien de concret depuis. 

 

Link to post
Share on other sites

Deux frères, passionnés d’aviation, architecte Mihai ANDREI et ingénieur Viorel ANDREI, ont établi dans les années 1987-1989 les dessins à l’échelle 1 :10 du mythique chasseur roumain IAR-80 (mon modeste avatar), dont la documentation était restée que sous la forme des quelques plans dégradés.

https://www.iar80flyagain.org/album-schite-scara-110-realizate-de-arh-mihai-andrei-in-perioada-1986-1989/?fbclid=IwAR3_JTKWunjsCNwjDG8-D9APzTRMn8NKTHdzlzcYc0XUHUC1A1FPZDcBpQM

Ils sont téléchargeables sur le compte Facebook de Mihai ANDREI

https://www.facebook.com/mihai.andrei.3133/media_set?set=a.10216385928062251&type=3

Edited by Zalmox
  • Like 1
Link to post
Share on other sites

La Roumanie a encore produit quelques avions de chasse lors de la Guerre froide, j'en parlerai également. 

Mais que reste-t-il de ces savoir-faire aériennes et terrestres ? Est-ce que la Roumanie aujourd'hui pourrait développer son propre char ? 

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kiriyama a dit :

La Roumanie a encore produit quelques avions de chasse lors de la Guerre froide, j'en parlerai également. 

Mais que reste-t-il de ces savoir-faire aériennes et terrestres ? Est-ce que la Roumanie aujourd'hui pourrait développer son propre char ? 

A brasov il reste IAR, certainement peu de capacités en propre, l'entretiens des hélicos produit dans les années 80.

Ils on une petite entreprise spatiale ( ARCA )

Ils pourraient très certainement développé un trainer avancé, style m346.

Ils pourraient même participé au développement d'un drone, voir en faire un seuls.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Snapcoke a dit :

A brasov il reste IAR, certainement peu de capacités en propre, l'entretiens des hélicos produit dans les années 80.

Ils on une petite entreprise spatiale ( ARCA )

Ils pourraient très certainement développé un trainer avancé, style m346.

Ils pourraient même participé au développement d'un drone, voir en faire un seuls.

ARCA c'est du pipeau, ils ont eu même l'aide de l'armée pour des essais (ratés) et le staff s'est barré aux USA pour entuber d'autres.

Il y a Avioane Craiova, qui était le partenaire roumain dans la coopération avec la Yougoslavie pour les avions d'attaque au sol IAR-93 Vultur / Soko J-22 Orao.

Ils ont fabriqué le prototype d'un chasseur-bombardier supersonique (IAR-95), jamais entré en production et le jet pour entrainement avancé (avionique Elbit) IAR-99 Șoim qui a été produit dans quelques dizaines d'exemplaires et toujours proposé à la vente.

http://www.acv.ro

 

 

Edited by Zalmox
  • Like 2
Link to post
Share on other sites

Et bien on a trouvé un partenaire minoritaire du scaf :bloblaugh:

 

Blague à part, merci de toute c'est infos.

Et dans le domaine des armes d'infanterie ? Cela a évolué où ils produisent toujours des ak ?

Link to post
Share on other sites

L'usine de Cugir fabrique toujours les copies sous licence de l'AK, une variante "civile" est exportée aux USA. Mais c'est la gabegie post-communiste qui a amené la Roumanie (pourtant pourvue d'une industrie chimique assez développée) à ne plus fabriquer de la poudre, elle est importée de Serbie.

Ils ont développé un fusil d'assaut en 5,56 mm OTAN, mais il n'a pas encore été accepté par l'armée roumaine.

https://alba24.ro/foto-arma-de-asalt-romaneasca-de-calibru-nato-produsa-la-cugir-cum-arata-celebrul-akm-in-varianta-modernizata-679731.html

Beretta a fait un joint-venture avec Romarm et Uzina Mecanică Plopeni produira leur ARX-160 et un pistolet non spécifié.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

La structure centrale hybride (en métal et composite) de l'hélicoptère expérimental Racer a été présenté à la presse le 15 mars 2021 par le Consortium RoRCraft, formé par INCAS – Institutul Național de Cercetare-Dezvoltare Aerospațială Elie Cafaroli et la compagnie  ROMAERO

https://www.incas.ro/images/stories/racer/Press Release Event 15 March 2021.pdf

Elle sera envoyé chez Airbus Allemagne pour compléter le carénage et ensuite chez Airbus Helicopters pour finalisation et essais.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 14/03/2021 à 22:22, Zalmox a dit :

Beretta a fait un joint-venture avec Romarm et Uzina Mecanică Plopeni produira leur ARX-160 et un pistolet non spécifié.

Pour le pistolet, il s'agirait du PX-4 Storm. 

Concernant le fusil d'assaut, il y avait eu une compétition en 2017 entre divers concurrents : Beretta, IWI, Heckler & Koch, HS Produkt et Denel. Lors de ce concours, le Beretta serait arrivé 3e et aurait rencontré quelques problèmes après le tir de 15.000 cartouches et des blocages lors d'une utilisation dans le sable. 

Maintenant, il semblerait que la production des armes se fasse toujours attendre malgré la signature d'un accord. 

Le 14/03/2021 à 20:46, Snapcoke a dit :

Et dans le domaine des armes d'infanterie ? Cela a évolué où ils produisent toujours des AK ?

Les AIMS roumaines sont très populaires sur le marché civil américain. 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Un projet, avec au moins un prototype que j'ai vu au Salon du Bourget.

Hélicoptère d'attaque léger sur la base de l'Alouette III, ce dernier étant construit sous licence en Roumanie.

184618-7cef26e71b616749fcdf99cdb7234935.

  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

L'armée irakienne a aussi utilisé des TR-580 roumains durant sa guerre contre l'Iran.

Ce char est dérivé du T-77, la version roumaine du T-55 soviétique. Mais les relations entre Roumains et Soviétiques s'étant déjà dégradées, la Roumanie a dû se tourner vers la Chine pour en obtenir 850 exemplaires.

La Roumanie a par la suite progressivement fait évoluer ces chars en les modernisant avec un nouveau système de conduite de tir. Il était aussi question de monter un moteur allemand, similaire ou très proche de celui du Leopard 1. Mais les Allemands de l'Ouest ne donneront pas suite.

Malgré tout, la Roumanie produira ses TR-580 à Mizil, où les premiers essais sont menés.

 

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,131
    Total Topics
    1,387,693
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...