Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SCAF] "politique ": imbroglio des coopérations, des participants...


g4lly
 Share

Recommended Posts

il y a 1 minute, ARPA a dit :

D'ailleurs si on reprend l'interview, il a pris 2 ans de retard en 2 paragraphes...

Je cite :

 L'accord industriel ouvre la voie à la signature du contrat d'études, dite Phase 1B, qui doit préparer la construction d'un démonstrateur, dont les essais en vol sont prévus à l'horizon 2027.

Le Figaro. - Depuis un an, le projet de Système de combat aérien du futur (Scaf) est suspendu à un accord industriel entre Airbus et Dassault Aviation sur l'avion de combat de nouvelle génération (NGF). Aujourd'hui, êtes-vous en mesure d'annoncer que cet accord a été conclu ?  Éric Trappier. – Le Scaf est un projet politique lancé par le Président Emmanuel Macron et la Chancelière Angela Merkel en 2017, et à l'arrêt depuis l'été 2021. Alors, oui, aujourd'hui c'est fait. Nous avons un accord avec Airbus. Tous les blocages ont été levés. Nous allons pouvoir entrer dans l'exécution de la nouvelle phase d'études, dite 1B, qui doit préparer le développement d'un démonstrateur, qui devrait voler vers 2029.

Effectivement ça fait super crédible du coup. Quelle com aux petits oignons depuis quelques temps...

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Ronfly a dit :

En tout cas avec le premier vol prévu en 2029 au mieux pour le démonstrateur, on est bien loin de l'aboutissement et le possible NGF qui doit en découler de façon ops vers 2045 sera plutôt un appareil de soit disant 7eme génération même si ça ne veut pas dire grand chose... A ce rythme il faudrait partir sur un avion spatial plutôt !... En plus les Allemands ont reçu de la France les compétences sur les moteurs fusées il me semble, ils seraient contents...!!! ;). Pauvre de nous

Je ne comprend pas tout à ce planning.   Le Rafale A a été fait en 4 ans, certes en ne partant pas d'une page blanche.  On est demain en 2023.  2029 -2023 c'est bien (trop) long !

Et entre le 1er vol du Rafale A (1986) et celui du C, il s'est passé 5 ans, et sans chute du mur de Berlin le premier escadron opérationnel était attendu en 1996 soit 10 ans au total.

Là on parle de 15 ans !    Je suis sur que si on y met le paquet on doit encore pouvoir avoir un NGF en 2040, quitte à ce qu'il soit avec un seul standard air air.

il y a 20 minutes, Benji10 a dit :

Accord entre Dassault Aviation et Airbus sur l’avion de combat du futur - Actualités Corporate (dassault-aviation.com)

http://www.dassault-aviation.com/fr/groupe/actualites/accord-entre-dassault-aviation-et-airbus-sur-lavion-de-combat-du-futur/

avec une boulette !   "interview ce Jeudi 1er NOVEMBRE"

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 22 minutes, BP2 a dit :

Je ne comprend pas tout à ce planning.   Le Rafale A a été fait en 4 ans, certes en ne partant pas d'une page blanche.  On est demain en 2023.  2029 -2023 c'est bien (trop) long !

Et entre le 1er vol du Rafale A (1986) et celui du C, il s'est passé 5 ans, et sans chute du mur de Berlin le premier escadron opérationnel était attendu en 1996 soit 10 ans au total.

Là on parle de 15 ans !    Je suis sur que si on y met le paquet on doit encore pouvoir avoir un NGF en 2040, quitte à ce qu'il soit avec un seul standard air air.

avec une boulette !   "interview ce Jeudi 1er NOVEMBRE"

Il y a clairement soit une tentative de jouer la montre ou un buffer pour parer aux retards dont on est deja certains (programme par tranches). 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, BP2 a dit :

Je ne comprend pas tout à ce planning.   Le Rafale A a été fait en 4 ans, certes en ne partant pas d'une page blanche.  On est demain en 2023.  2029 -2023 c'est bien (trop) long !

A mon avis il faut intégrer plusieurs choses, et en particulier :

  • c'est un démonstrateur, comme pour le Rafale A c'est-à-dire un avion permettant de valider ou affiner certaines hypothèses, voire modifier de façon significative des éléments essentiels. Il n'y a pas selon moi de raison a priori pour que cela prenne autant de temps, surtout s'il y a un saut qualitatif encore plus important (ce que je crois) qu'entre le Rafale et les avions DA d'avant
  • et ce qui est vrai pour l'avion (NGF)est encore plus vrai si l'on tient compte de l'ensemble Scaf (avion+drônes, système de systèmes, aspects informatiques encore plus différents,etc.)
  • ce qui d'ailleurs n'empêchera qu'il puisse y avoir d'autres essais sur le Rafale 4 et 5 (avant le démonstrateur et après)

Donc pour moi c'est très différent.

  • et en plus, il est prévu d'entrée de jeu que le NGF vole seulement à partir de 2040 (et non pas du fait de décalage temporel ultérieur de la mise  en service du Rafale, faute d'argent et/ou parce que les priorités françaises avaient changé avec la Chute du Mur)
il y a une heure, BP2 a dit :

Et entre le 1er vol du Rafale A (1986) et celui du C, il s'est passé 5 ans, et sans chute du mur de Berlin le premier escadron opérationnel était attendu en 1996 soit 10 ans au total.

Là on parle de 15 ans !   

Oui, et cela  me semble complètement logique (surtout, je le répète, qu'il peut y avoir d'autres essais avec le Rafale 4 (connectivité, notamment),5 (radar multistatique ? par exemple) et avec les drones (démonstrateurs ?, prototypes ?) éventuels

il y a une heure, BP2 a dit :

Je suis sur que si on y met le paquet on doit encore pouvoir avoir un NGF en 2040, quitte à ce qu'il soit avec un seul standard air air.

Oui, pour moi aussi. Car cela ne me semble pas complètement incompatible avec ce que je dis ci-dessus, cela dépendra du résultat des phases d'études et des essais entre temps.

Et de toute façon il nous manque énormément d'infos sur ce qu'ils veulent faire vraiment,donc on ne peut pas dire grand chose.

 

Edited by laurent simon
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Niafron a dit :

Voeu perso: qu'ils changent le dessin, l'arrière avec les deux dérives obliques, j'aime pas du tout.

N'y voyez aucun commentaire d'ordre technique, c'est juste la gueule du bidule, j'aime pas.

Bienvenue au club (en plus, il ressemblerait trop à la dernière maquette du Tempest II présentée par les Perfidalbioniens) :rolleyes:

Il y a 2 heures, ARPA a dit :

D'ailleurs si on reprend l'interview, il a pris 2 ans de retard en 2 paragraphes...

Je cite :

 L'accord industriel ouvre la voie à la signature du contrat d'études, dite Phase 1B, qui doit préparer la construction d'un démonstrateur, dont les essais en vol sont prévus à l'horizon 2027.

Le Figaro. - Depuis un an, le projet de Système de combat aérien du futur (Scaf) est suspendu à un accord industriel entre Airbus et Dassault Aviation sur l'avion de combat de nouvelle génération (NGF). Aujourd'hui, êtes-vous en mesure d'annoncer que cet accord a été conclu ?  Éric Trappier. – Le Scaf est un projet politique lancé par le Président Emmanuel Macron et la Chancelière Angela Merkel en 2017, et à l'arrêt depuis l'été 2021. Alors, oui, aujourd'hui c'est fait. Nous avons un accord avec Airbus. Tous les blocages ont été levés. Nous allons pouvoir entrer dans l'exécution de la nouvelle phase d'études, dite 1B, qui doit préparer le développement d'un démonstrateur, qui devrait voler vers 2029.

Le Figaro écrit 2027, Trappier dit 2029, comme sur le site Dassault.

Edited by Deltafan
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, laurent simon a dit :

Oui, et cela  me semble complètement logique (surtout, je le répète, qu'il peut y avoir d'autres essais avec le Rafale 4 (connectivité, notamment),5 (radar multistatique ? par exemple) et avec les drones (démonstrateurs ?, prototypes ?) éventuels

En aucun cas. Tu confonds tout là. Le ngf devait sortir en 2035 et etre mature en 2040. La cible a ete repoussé 2040 pour la mise en service et 2050 pour la maturite « nucleaire ». Le radar multistatique est prevu sur rafale bien avant. La connectivite par laser aussi. Les drones alors là pas du tout l’interet du ngf est justement de pouvoir se debrouillé seul en mode dégradé et donc sans reseaux et donc sans drones. Le rafale aura ses drones bien avant le ngf. 

il y a 12 minutes, Deltafan a dit :

Figaro écrit 2027, Trappier dit 2029, comme sur le site Dassault.

C’est pourtant la meme maison ;)

Link to comment
Share on other sites

il y a 8 minutes, Jean-Yves a dit :

Je ne vois pas bien l'intérêt stratégique pour la France de se lancer là dedans.

Je n'y vois que des inconvénients.

Perso. Je pense que si DA est parti dans cette aventure - certes risquée -  c'est que c'est d'abord BON pour DA, et donc bon pour la France   !    

*********************

Résumé de la situation selon  https://air-cosmos.com/article/scaf-eric-trappier-annonce-un-accord-et-un-demonstrateur-en-vol-pour-2029-63687

"Désormais, Éric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a confirmé auprès du Figaro qu'un accord industriel avait été trouvé.

Il a notamment annoncé que Dassault Aviation restait le maitre d’œuvre du SCAF et qu'une équipe incluant des ingénieurs allemands, espagnols et français allait prochainement s'installer à Saint-Cloud (siège de Dassault Aviation).

Il annonce aussi une première échéance : le démonstrateur du SCAF devrait prendre son envol pour la première fois en 2029.

A plus court termes, il s'agit surtout d'un accord sur la phase 1B du programme ; définition de l'architecture du démonstrateur en question.

La phase 2 concerne la commande, la construction et les essais du démonstrateur. Un accord concernant cette seconde phase devra être signé dans deux à trois ans.

Pour rappel, le SCAF consiste en un système de systèmes et cet accord semble centré sur l'avion de combat piloté. Ce dernier sera furtif et interconnecté avec les autres systèmes (drones aux capacités spécifiques comme la guerre électronique, la reconnaissance, etc). Trois pays sont intégrés dans ce programme, avec un industriel de 1er ordre :  L'Allemagne et Airbus       L'Espagne et Indra       La France et Dassault Aviation

Hasard du calendrier ou non, cette annonce a été effectuée 10 ans jour pour jour après le premier vol du drone Neuron de Dassault Aviation"

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Benji10 a dit :

Accord entre Dassault Aviation et Airbus sur l’avion de combat du futur - Actualités Corporate (dassault-aviation.com)

http://www.dassault-aviation.com/fr/groupe/actualites/accord-entre-dassault-aviation-et-airbus-sur-lavion-de-combat-du-futur/

Communiqué uniquement en Français et en Anglais.  Il aurait été élégant d'en faire une version Allemande et Espagnole

 

Edited by Pakal
  • Like 2
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

http://www.opex360.com/2022/12/01/dassault-aviation-annonce-un-accord-avec-airbus-au-sujet-de-lavion-de-combat-du-scaf/

"Quoi qu’il en soit, cet accord devra encore être validé par les trois gouvernement des trois partenaires, ce qui devrait être fait sans tarder, sauf coup de théâtre de dernière minute. "

"Mais ce projet n’est sans doute pas au bout de ses peines… Car rien ne dit que le Bundestag sera d’accord pour financer les étapes suivantes, d’autant plus qu’il a déjà prévenu qu’il veillerait sur les intérêts des industriels allemands. Et cela vaut aussi pour le Parlement français. Dans le cadre des débats sur le projet de loi de finances 2023, le Sénat examinera un amendement qui, adopté par sa commission des Finances, demande de « rester ferme sur certains points d’intérêt national essentiels, tels que la capacité à fournir des équipements et systèmes d’armes répondant au degré d’autonomie dans l’action »."

Edited by Bechar06
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Dans l'instant, il s'agit d'une "entente" pour définir un démonstrateur (phase 1B). Le feuilleton continue, une prochaine saison est à prévoir, peut-être.

Un article qui vaut son pesant de cacahuètes. Je dis ça, je dis rien...:dry:

https://www.avionslegendaires.net/2022/12/actu/airbus-ds-et-dassault-aviation-trouvent-enfin-un-accord-autour-du-scaf/

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Pakal a dit :

Communiqué uniquement en Français et en Anglais.  Il aurait été élégant d'en faire une version Allemande et Espagnole

Et tu penses que Stéphane Fort ou Eric Trappier ne le savent pas?

C'est encore une fois une réponse du berger à la bergère: Dassault a été oublié, snobé, mis sur le côté par des gens qui ont été jusqu'à prétendre exister sans lui, alors que Dassault va représenter 90% du bouzin une fois les apports des uns et des autres mis bout à bout en ce qui concerne la cellule, et idem pour Safran pour la motorisation et que personne de sensé ou de simplement doté d'un encéphale fonctionnel ne pouvait en douter, et il faudrait se montrer complaisant?

Non. Le rapport de force est entériné et va vivre de ses propres ailes désormais. Il y a Dassault, et ensuite, plus loin, il y a Airbus. Si ça ne leur convient pas, en parallèle en France les travaux vont se poursuivre pour maintenir l'idée qu'il soit possible de faire sans partenaires, tandis qu'en Allemagne c'est panique à bord devant la réalisation que les USA ne vont RIEN distribuer en termes de workshare à l'Allemagne pour seulement 35 F-35.

Échec et mat.

Shoelhorn a survendu son jeu en essayant de faire croire qu'il avait une super main alors que tout le monde avait compris qu'il n'avait même pas un brelan, et que c'est bien Dassault qui avait une Quinte Flush Royale depuis le début. Bilan: il se sera bien époumoné, Dassault aura bien joué la montre pour rappeler qui était le patron, et maintenant ça va pouvoir se décanter selon les desideratas français. Mais si ça doit recoincer à nouveau, ça recoincera, pas d'empressement.

Il y a 2 heures, Bechar06 a dit :

http://www.opex360.com/2022/12/01/dassault-aviation-annonce-un-accord-avec-airbus-au-sujet-de-lavion-de-combat-du-scaf/

"Quoi qu’il en soit, cet accord devra encore être validé par les trois gouvernement des trois partenaires, ce qui devrait être fait sans tarder, sauf coup de théâtre de dernière minute. "

"Mais ce projet n’est sans doute pas au bout de ses peines… Car rien ne dit que le Bundestag sera d’accord pour financer les étapes suivantes, d’autant plus qu’il a déjà prévenu qu’il veillerait sur les intérêts des industriels allemands. Et cela vaut aussi pour le Parlement français. Dans le cadre des débats sur le projet de loi de finances 2023, le Sénat examinera un amendement qui, adopté par sa commission des Finances, demande de « rester ferme sur certains points d’intérêt national essentiels, tels que la capacité à fournir des équipements et systèmes d’armes répondant au degré d’autonomie dans l’action »."

C'est bien ce dont je parlais.

Il y a 1 heure, Kamelot a dit :

Dans l'instant, il s'agit d'une "entente" pour définir un démonstrateur (phase 1B). Le feuilleton continue, une prochaine saison est à prévoir, peut-être.

Un article qui vaut son pesant de cacahuètes. Je dis ça, je dis rien...:dry:

https://www.avionslegendaires.net/2022/12/actu/airbus-ds-et-dassault-aviation-trouvent-enfin-un-accord-autour-du-scaf/

T'en fais pas on connait bien le loustic. :laugh:

Edited by Patrick
  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Si on se base sur l'histoire du Rafale, est-ce qu'on sait estimer quelle part des frais d'études liées au démonstrateur n'est pas à redépenser pour l'objet final ?

Autrement dit, une fois la phase 1B terminée et que le démonstrateur est ok avec les specs, il n'y a plus qu'à adapter "à la marge" pour la phase de production ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Patrick a dit :

Et tu penses que Stéphane Fort ou Eric Trappier ne le savent pas?

C'est encore une fois une réponse du berger à la bergère: Dassault a été oublié, snobé, mis sur le côté par des gens qui ont été jusqu'à prétendre exister sans lui, alors que Dassault va représenter 90% du bouzin une fois les apports des uns et des autres mis bout à bout en ce qui concerne la cellule, et idem pour Safran pour la motorisation et que personne de sensé ou de simplement doté d'un encéphale fonctionnel ne pouvait en douter, et il faudrait se montrer complaisant?

Exactement !  Le chef ( DA comme MO , DGA bientôt comme MOA ) doit parler avant ses associés subalternes  !  Si c'est pas une règle élémentaire, les allemands qui aiment les règles devront ré-apprendre celle-ci

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Bocket a dit :

[...] La France, de son côté, a réaffirmé sa liberté d'exporter le NGF, une « donnée connue » de l'Allemagne et de l'Espagne, les deux pays partenaires du Scaf, sur laquelle « la France ne reviendra pas », selon les mots de Sébastien Lecornu. L'accord industriel ouvre la voie à la signature du contrat d'études, dite Phase 1B, qui doit préparer la construction d'un démonstrateur, dont les essais en vol sont prévus à horizon 2027.

[...]

Qu'en est-il de la liberté d'exporter le NGF ? Nous la revendiquons car notre modèle industriel ne peut pas fonctionner sans exportation. Toutefois, ce sujet n'est pas de notre ressort mais de celui de l'État. Je salue les propos sans ambiguïté adressés à la représentation nationale, à la fois par la Première ministre et par le Ministre des armées, sur le caractère fondamental de la liberté d'exporter. Nos partenaires de longue date ou plus récent, qui ont acheté le Rafale, comptent sur nous pour poursuivre leur relation stratégique avec la France.

Certains estiment que Dassault Aviation a fait traîner les discussions et qu'il ne veut pas vraiment coopérer avec Airbus…: C'est plus un sentiment qu'une réalité. Lorsque l'Espagne a rejoint le projet Scaf en juin 2019, Dassault Aviation et Airbus Allemagne ont accueilli dans le NGF un nouvel industriel qui n'est autre qu'Airbus Espagne. Nous avons accepté que le volume de travail et le leadership des tâches revenant à notre société soient réduits à un tiers, les deux autres tiers revenant à Airbus, via ses deux filiales. Nous avons donc bien fait des concessions. [...]

Dassault Aviation sera-t-il impliqué dans d'autres piliers du Scaf ?: [...] Nous allons aussi mettre en place un plateau numérique, avec les outils de Dassault Systèmes, et installer un cloud souverain 100% européen, afin d'assurer des niveaux d'accès aux données et un échange d'informations entre partenaires fluide et sécurisé. Une équipe mixte franco-germano-espagnole sera installée chez Dassault Aviation, sur un plateau à Saint-Cloud.

Le Scaf peut-il être un déclencheur pour faire avancer l'Europe de la défense et instaurer une préférence européenne ? De nombreux pays européens ont préféré acheter américain. Cela m'attriste. Le concept de préférence n'est pas retenu en Europe contrairement aux États-Unis et à la Chine. Or l'industrie de défense est une composante centrale de la souveraineté. Le Scaf peut aider à promouvoir une préférence européenne. La France est un des rares pays de l'UE à l'appliquer. Comme le Ministre des armées l'a rappelé, l'avion de combat du Scaf est stratégique, car il devra être, tant pour l'armée de l'Air et de l'Espace que pour la Marine Nationale, la composante aéroportée de la dissuasion, comme c'est aujourd'hui le cas pour le Rafale.

 

Il y a 15 heures, Patrick a dit :

Et tu penses que Stéphane Fort ou Eric Trappier ne le savent pas?

C'est encore une fois une réponse du berger à la bergère: Dassault a été oublié, snobé, mis sur le côté par des gens qui ont été jusqu'à prétendre exister sans lui, alors que Dassault va représenter 90% du bouzin une fois les apports des uns et des autres mis bout à bout en ce qui concerne la cellule, et idem pour Safran pour la motorisation et que personne de sensé ou de simplement doté d'un encéphale fonctionnel ne pouvait en douter, et il faudrait se montrer complaisant?

Non. Le rapport de force est entériné et va vivre de ses propres ailes désormais. Il y a Dassault, et ensuite, plus loin, il y a Airbus. Si ça ne leur convient pas, en parallèle en France les travaux vont se poursuivre pour maintenir l'idée qu'il soit possible de faire sans partenaires, tandis qu'en Allemagne c'est panique à bord devant la réalisation que les USA ne vont RIEN distribuer en termes de workshare à l'Allemagne pour seulement 35 F-35.

Échec et mat.

Shoelhorn a survendu son jeu en essayant de faire croire qu'il avait une super main alors que tout le monde avait compris qu'il n'avait même pas un brelan, et que c'est bien Dassault qui avait une Quinte Flush Royale depuis le début. Bilan: il se sera bien époumoné, Dassault aura bien joué la montre pour rappeler qui était le patron, et maintenant ça va pouvoir se décanter selon les desideratas français. Mais si ça doit recoincer à nouveau, ça recoincera, pas d'empressement.

C'est bien ce dont je parlais.

T'en fais pas on connait bien le loustic. :laugh:

En culture politique Française, je dirais que le rapport de force est entériné, mais ces biais nous aveuglent considérablement et aussi talentueux et sincères que soient Trappier et Fort, je ne suis pas serein à l'idée qu'ils représentent notre seul et dernier verrou sur ce sujet de souveraineté industriel aussi sensible.... et aussi long : il ne seront pas éternels, en tout cas bien moins que la durée de vie R&D/Prod/Commerciale du NGF. 

Si je résume les extraits de l'interview:

- On confirme le hold up du siècle opéré par l'Espagne, alors même que le Neuron dont on vante la réussite pour mieux affirmer la légitimité de Dassault, démontre qu'une répartition inégale entre pays était possible. On cherche encore les apports industriels de l'Allemagne, alors l'Espagne....

- On a un maître d'œuvre clairement désigné, mais qui se trouve dans la position inédite de minoritaire par rapport à une seule entreprise: Airbus (ben oui Allemagne et Espagne, c'est le même groupe). Bon courage pour la suite pour essayer de se faire respecter en ayant une minorité de budget et workshare.

- Sur l'exportation, Trappier évacue d'emblée le sujet (peut difficilement faire autrement) en disant qu'il relève du politique: pas de super accord de non blocage, ou autre artifice juridique même pour sauver la face. Du coup en guise de garantie politique, on a un Lecornu martial, péremptoire et intraitable, qui nous jure croix de fer que "Bon Diou de bon diou on a prévenu les Allemands, qu'est-ce qu'ils sont parfaitement au courant que c'est important pour nous, car sinon....." car sinon rien du tout: des paroles, pas de pénalités, pas d'accord ou de principe de compensation pour toute perte de chance sur les marchés exports, rien de dissuasif. Pas même formulé sur un plan purement politique, car on en n'est pas encore à la phase de planification industrielle et commerciale, mais ça n'augure rien de bon. "Le caractère fondamental de la liberté d'exporter", on rigole doucement: c'est quoi le truc ? On est à deux doigts d'invoquer la charte des droits de l'Homme à exporter du matériel de guerre, ça semble être notre première et dernière ligne de défense sur le sujet... 

- Pas un mot sur le Bundestag

- Pas un mot sur la navalisation

- Une évocation de la composante nucléaire, et je n'ai aucune confiance en l'Allemagne sur ce sujet pour se montrer coopérative, tant ses positions suite au traité d'Aix la Chapelle sur le nucléaire Français ou notre siège au CS me semblent extrêmement ambiguës. 

- Je mettrais presque ma main à couper (en tout cas la tienne Patrick sans hésitation !) que le tour de passe-passe avec Airbus Espagne a pour seul but de renvoyer du workshare vers l'Allemagne: ça crève les yeux, même si je ne peux pas le prouver à ce stade. Ca pue le coup à l'envers façon OHB. Les Espagnols feront un ou deux trucs visibles pour justifier la vraisemblance avec les 33%, mais pour le reste, c'est le même groupe et Airbus Espagne est clairement dans la position d'être une filiale d'Airbus Défense, donc d'Airbus Allemagne. Au sein d'un grand groupe, rien de plus simple à gérer et c'est pas parce que c'est Airbus Espagne en premier lieu qui facturera que ça ne finira pas en Allemagne. 

Je suis très déçu et inquiet pour la suite. 

Edited by olivier lsb
précisions & orthographe
  • Like 1
  • Confused 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Pakal a dit :

Communiqué uniquement en Français et en Anglais.  Il aurait été élégant d'en faire une version Allemande et Espagnole

 

Je ne suis pas sûr que les allemands et les espagnols aient ou auraient fait preuve d’une telle élégance mais je peux me tromper. A vérifier.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

à l’instant, rodac a dit :

Je ne suis pas sûr que les allemands et les espagnols aient ou auraient fait preuve d’une telle élégance mais je peux me tromper. A vérifier.

Peut-être mais maintenant il faut avancer, et rattraper une partie du retard, car la concurrence (US, Anglaise, Coréenne, Japonaise, Turque, Russe, Chinoise,....) n'a pas attendu 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, rodac a dit :

Je ne suis pas sûr que les allemands et les espagnols aient ou auraient fait preuve d’une telle élégance mais je peux me tromper. A vérifier.

Français, allemand, espagnol... peu importe, l'anglais sera finalement la langue entendue dans les bureaux de Dassault pendant de nombreuses années.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...