Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SCAF] "politique ": imbroglio des coopérations, des participants...


g4lly
 Share

Recommended Posts

La France, l’Allemagne et l’Espagne ont finalisé l’accord sur la prochaine phase du SCAF

« Les participants au programme établiront une liste des droits de propriété intellectuelle du futur avion de combat européen d’ici mi-mai », avait en effet indiqué une source allemande « proche du dossier ». Et d’ajouter : « La liste indiquera les droits ouverts à tous et ceux qui resteront au sein des entreprises concernées. »

http://www.opex360.com/2021/05/17/la-france-lallemagne-et-lespagne-ont-finalise-laccord-sur-la-prochaine-phase-du-scaf/

Link to comment
Share on other sites

Tout comme nous, les internautes allemands ne comprennent pas l'attribution du pilier furtivité aux espagnols.   (Pour ma part je pense qu'il fallait diplomatiquement donner au moins un pilier aux espagnols, sachant que la furtivité du NGF ou du RC dépend principalement des formes de celui çi , donc de leurs piliers respectifs...)

Si les allemands ignorent tout de l'existence du Neuron, ils mettent en avant pour réclamer le leadership de ce pilier un projet secret que l'Allemagne aurait conduit avec Airbus Lampyridae ou LOUT

https://trends.aeroexpo.online/fr/project-76855.html

Que savons nous de plus sur cette expérience qui, à ma connaissance , ne serait pas allé jusqu'à son terme ?

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, Pakal a dit :

Que savons nous de plus sur cette expérience qui, à ma connaissance , ne serait pas allé jusqu'à son terme ?

Le MBB Lampyridae est un vieux serpent de mer qui date des années 80. A priori c'est resté plus proche d'une maquette de laboratoire que d'un véritable prototype capable de voler. Quant à LOUT, c'est plus récent mais c'est aussi resté au stade des labos. Ils ont défriché le terrain, sans plus.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

8 minutes ago, Pakal said:

Tout comme nous, les internautes allemands ne comprennent pas l'attribution du pilier furtivité aux espagnols.   (Pour ma part je pense qu'il fallait diplomatiquement donner au moins un pilier aux espagnols, sachant que la furtivité du NGF ou du RC dépend principalement des formes de celui çi , donc de leurs piliers respectifs...)

Si les allemands ignorent tout de l'existence du Neuron, ils mettent en avant pour réclamer le leadership de ce pilier un projet secret que l'Allemagne aurait conduit avec Airbus Lampyridae ou LOUT

https://trends.aeroexpo.online/fr/project-76855.html

Que savons nous de plus sur cette expérience qui, à ma connaissance , ne serait pas allé jusqu'à son terme ?

en phase avec toi, mais ou est l'exp des allemands / esp sur la furtivité ??????

J'hallucine

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Pakal a dit :

Tout comme nous, les internautes allemands ne comprennent pas l'attribution du pilier furtivité aux espagnols.   (Pour ma part je pense qu'il fallait diplomatiquement donner au moins un pilier aux espagnols, sachant que la furtivité du NGF ou du RC dépend principalement des formes de celui çi , donc de leurs piliers respectifs...)

On aurait dû leur donner la partie cloud alors, puisqu'Indra a dans ce domaine sans doute plus d'expérience qu'Airbus. (Même si quelqu'un va sans doute rappeler que c'est Thales qui fait le cloud OTAN...) C'est le seul domaine du FCAS où l'Espagne me parait ne pas être complètement à la ramasse.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Patrick a dit :

C'est génial, Dassault font un truc et ce sont les autres qui ramassent. :laugh:
Après, peut-être que la partie espagnole a été super importante pour la furtivité du Neuron... Qui sait?

Respire, bois frais, et considère ce qui suit :

Dassault a la maîtrise d'oeuvre du NGF, Airbus celle des "remote carriers". La furtivité de ces trucs-là est liée en grande partie à leur conception, qui est sous la responsabilité des maitres d'oeuvre et donc de facto hors de portée des espagnols. Si on retire les plateformes du volet "furtivité", qu'est-ce qui reste à l'Espagne en dehors d'un titre honorifique de superviseur pour la cohérence d'ensemble ?

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, DEFA550 a dit :

qu'est-ce qui reste à l'Espagne en dehors d'un titre honorifique de superviseur pour la cohérence d'ensemble ?

Heu, être en charge du développement du radar embarqué c'est un titre honorifique ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, Chimera a dit :

Heu, être en charge du développement du radar embarqué c'est un titre honorifique ?

Tout dépend. Quand viendra le temps des emmerdes... il n'y aura plus personne :laugh:

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Chimera a dit :

Heu, être en charge du développement du radar embarqué c'est un titre honorifique ?

Y'a un rapport entre la furtivité et le radar embarqué ou c'est juste pour dire quelque chose de négatif ? :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Si on retire les plateformes du volet "furtivité", qu'est-ce qui reste à l'Espagne en dehors d'un titre honorifique de superviseur pour la cohérence d'ensemble ?

Les codes de calcul et les matériaux RAM. C'est déjà pas rien.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

Je pensais aux matériaux, aux études sur les formes à retenir, aux exigences posées sur les résultats à obtenir, etc, autant d'éléments qui peuvent influer sur les choix décisionnels des constructeurs des modèles et leur interdire certaines configurations, ou en imposer d'autres.

Ca pose un problème de calendrier, en plus de subordonner les maîtres d'oeuvre des plateformes à celui de la furtivité. Rien que ça... :blink:

Le plus probable est qu'ils soient en charge des trucs annexes (communications, réseaux, doctrines, etc)

Link to comment
Share on other sites

C'est pire que cela en fait. Ce que l'on voit est juste un "démonstrateur" taille 1:4 de Sagitta de 3 m d'envergure. D'où les dérives en plus, mais encore plus fort je pense que le train n'est pas rétractable. Il n'y a pas les volets de train prévus sur le vrai "Sagitta" mais en plus même sur les photos en vol le train est encore sorti.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Deres a dit :

C'est pire que cela en fait. Ce que l'on voit est juste un "démonstrateur" taille 1:4 de Sagitta de 3 m d'envergure. D'où les dérives en plus, mais encore plus fort je pense que le train n'est pas rétractable. Il n'y a pas les volets de train prévus sur le vrai "Sagitta" mais en plus même sur les photos en vol le train est encore sorti.

Effectivement le design final n'est pas sensé avoir de dérives:

https://sci-hub.se/10.1109/ICUAS.2017.7991305

Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 6 heures, Patrick a dit :

Je pensais aux matériaux, aux études sur les formes à retenir, aux exigences posées sur les résultats à obtenir, etc, autant d'éléments qui peuvent influer sur les choix décisionnels des constructeurs des modèles et leur interdire certaines configurations, ou en imposer d'autres.

Le truc c'est qu'on ne connaît pas les détails donc on ne sait pas vraiment si le pilier Espagnol sur la furtivité est vraiment majeur ou juste un bien grand mot pour des choses moins fondamentales.

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Quote


Cet accord comprend un arrangement d'exécution 3, qui sert de document cadre gouvernemental pour les phases "Recherche et développement technologique" (phase 1B) et "Phase de démonstration" (phase 2).
L'accord de mise en œuvre contient également les règlements associés sur les droits de propriété intellectuelle et la participation financière maximale de l'Allemagne pour les deux phases.

https://www.bmvg.de/de/presse/sachstand-im-projekt-next-generation-weapon-system-5082786

 

 

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

Quote

En septembre 2018 elle est directrice du centre DGA essais de propulseurs à Saclay avec une mission d’envergure : préparer la mise à niveau et la modernisation des installations du site pour répondre aux besoins du programme SCAF. A cette occasion, se dessine une logique de rapprochement entre l’ONERA et la DGA notamment sur le thème de la combustion.

L’idée est de construire un partenariat structuré pour bâtir une position commune et coordonnée en créant une synergie de moyens et de compétences entre les deux organismes. Objectif principal : adopter une position commune au niveau français dans le cadre de la coopération sur le SCAF

https://www.onera.fr/fr/actualites/une-nouvelle-directrice-a-la-tete-de-la-direction-des-souffleries

 

 

Edited by P4
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, P4 a dit :

Merci pour l'info. J'ai un vague souvenir d'inquiétudes françaises sur la possibilité de voir l'équivalent allemand de l'ONERA avoir la responsabilité et les fonds pour s'occuper des essais en soufflerie du NGF. Ca ne semble plus d'actualité. 

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,978
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Personne
    Newest Member
    Personne
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...