Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SCAF] "politique ": imbroglio des coopérations, des participants...


g4lly
 Share

Recommended Posts

Il y a 1 heure, Kelkin a dit :

Le garer dans un hangar et l'y laisser parce qu'ils refuseront de payer pour son MCO ?

Les revendre à moitié prix pour tuer la carrière export des modèles neufs comme avec l'Alphajet?

Link to comment
Share on other sites

Le 15/07/2021 à 00:53, Kerloas a dit :

Je l'avais écouté plus tôt dans la journée.

Notre PR Macron est encore une fois trop long dans son discours .. Cela édulcore le contenu... Je n'aurais pas aimé être debout comme toute l'assistance

Link to comment
Share on other sites

Attention, vrai question qui peut faire sourire : Le récent accord France / Inde au sujet du Rafale et de sa production en Inde ne va-t-elle pas permettre une montée en puissance des usines indiennes ?

Que se passerait-il si, sortant du SCAF, nous développerions nos propres solutions avec production en Inde (plus capitaux indiens pour l'aide au développement du programme) ? L'Inde voit la Chine devenir de plus en plus forte à coté d'elle, peut-être voudra-t-elle une valeur plus sure à un moment donné... et quoi de mieux qu'un avion produit sur son sol ? Ce serait -il me semble- une vrai victoire politique interne en Inde (annonce de co-développement du futur avion de combat avec la France et production de la majorité des appareils en Inde) :o

Link to comment
Share on other sites

il y a 56 minutes, Asgard a dit :

Ah oui, non, c'est vrai, le MMRCA a été annulé >< dsl... surement le vaccin COVID qui me fait dire de la merde XD

Faut pas se prendre une grosse murge dans les heures qui suivent l'injection....  :wink:

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Bon Plan a dit :

Faut pas se prendre une grosse murge dans les heures qui suivent l'injection....  

La médecin qui m'a injecté la première fois m'a dit texto de pas me mettre une cuite les jours qui suivaient. Par contre pour la 2e injection pas de tel avertissement, j'en ai déduit que c'était OK...

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, hadriel a dit :

La médecin qui m'a injecté la première fois m'a dit texto de pas me mettre une cuite les jours qui suivaient. Par contre pour la 2e injection pas de tel avertissement, j'en ai déduit que c'était OK...

HS ...
 

Révélation

 

Lui, il avait déduit que tu avais mémorisé la consigne comme une consigne permanente. :wink:

Le mien m'avait donné la même consigne, avec un peu de détails : hydratez-vous, c'est nécessaire pour faciliter la réaction du système immunitaire au vaccin. Ne consommez pas trop de salaisons et d'alcool dans les jours qui viennent, ça déshydrate.

 

 

  • Thanks 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, hadriel a dit :

La médecin qui m'a injecté la première fois m'a dit texto de pas me mettre une cuite les jours qui suivaient. Par contre pour la 2e injection pas de tel avertissement, j'en ai déduit que c'était OK...

QUELLE ERREUR  !   :tongue:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Dassault Aviation obtient environ 38 % de la charge de travail du NGF contre (32%) pour Airbus Allemagne et (30%) pour Airbus Espagne.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-comment-dassault-aviation-et-airbus-se-sont-repartis-le-developpement-du-ngf-891377.html

Cabirol n'hurle pas à la mort.

Edited by Gaspardm
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 37 minutes, Gaspardm a dit :

Dassault Aviation obtient environ 38 % de la charge de travail du NGF contre (32%) pour Airbus Allemagne et (30%) pour Airbus Espagne.

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/scaf-comment-dassault-aviation-et-airbus-se-sont-repartis-le-developpement-du-ngf-891377.html

Cabirol n'hurle pas à la mort.

A priori on s'en sort pas trop mal, Dassault restant autorité de design sur 4 des 6 lots du NGF:

Citation

Le futur avion de combat européen (NGF, Next Generation Fighter) est le pilier le plus emblématique du programme SCAF (Système de combat aérien du futur), qui a été partagé en sept piliers dans le cadre de cette coopération (2,5 milliards d'euros pour 18 démonstrateurs). Au total cette phase coûtera aux Etats participants au SCAF 3,5 milliards d'euros, le delta (1 milliard) représentant la part des développements nationaux de Berlin, Madrid et Paris. Cela a été également le pilier, qui a généré le plus de tensions entre d'une part, les deux industriels Dassault Aviation, qui assure la maîtrise d'oeuvre du NGF, et Airbus (Airbus Allemagne et Airbus Espagne en tant que partenaires principaux), et d'autre part, entre la France et l'Allemagne.

Après s'être écharpés sur la place publique, comment les deux industriels se sont finalement répartis la charge de travail sur le NGF, qui a l'ambition d'être l'un des tous premiers avions de combat de 6e génération, dans le cadre de la phase 1B (2021-2024) et également dans une approche de travail collaboratif. Comment se sont-il également entendus pour faire vivre les mécanismes de décisions (gouvernance) ? Pour cette phase 1B, l'Allemagne, l'Espagne et la France ont prévu de financer à hauteur d'environ 700 millions d'euros (hors développements nationaux) le NGF durant la phase 1B. Par ailleurs, la phase 2 du démonstrateur (2024 à 2027), qui sera équipé du M88 (moteur du Rafale), devrait être négociée à partir de 2023 et sera donc soumise au Parlement allemand.

80% du programme exécutés conjointement

Après des mois de négociations tendues et difficiles, le résultat assure, estime-t-on en Allemagne, "un développement conjoint de l'avion grâce à une répartition équitable des tâches". Il permet notamment à l'Allemagne de participer à tous les lots de travaux d'importance stratégique et technologique (31 au total). Il permet à Airbus "de maintenir les capacités existantes en Allemagne et de développer des compétences pertinentes pour l'avenir", assure-t-on. Selon les termes de l'accord, 25 des 31 principaux lots, soit 80% de ce pilier, sont exécutés conjointement, y compris celui sur le cockpit.

En outre, Dassault Aviation prend la direction industrielle de quatre lots (commande de vol, architecture système, méthodes & outils et capacité de camouflage). De son côté, Airbus Deutschland dirigera les travaux d'un lot (capteur de mission) et Airbus Espagne (avionique). C'était un des points de blocage durs de la négociation. Alors qu'Airbus souhaitait récupérer la maîtrise d'oeuvre de deux lots stratégiques sur le NGF, l'un pour Airbus Allemagne, l'autre pour Airbus Espagne, Dassault Aviation s'y était refusé.

Sur ce pilier, Dassault Aviation obtient environ 38 % de la charge de travail sur l'ensemble des lots stratégiques et secondaires dans le cadre de la phase 1B. La part d'Airbus Deutschland s'élève à 32 % et celle d'Airbus Espagne à 30 %. En Allemagne, on considère que les négociations ont garanti "la présence des entreprises dans tous les work packages, évitant ainsi l'émergence de silos nationaux et de boîtes noires technologiques. Ceci est conforme à l'esprit européen du SCAF : le travail ne se fait pas au niveau national, mais en collaboration".

Décisions conjointes

En principe, toutes les décisions sur ce pilier seront prises de façon conjointe. En outre, les industriels ont mis en place un mécanisme de réduction des risques dans la gouvernance du pilier. Ainsi afin d'assurer le bon déroulement du pilier, il a été convenu qu'en cas de blocage et de différends, Dassault Aviation puisse prendre une décision provisoire (vote prépondérant) pour éviter toute perturbation dans la poursuite du NGF. Mais ces décisions pourront toutefois être annulées si nécessaire une fois la crise résolue.

En outre, par rapport aux autres piliers, un organe technique consultatif supplémentaire a été créé pour le pilier NGF sous la forme d'un « Senior Technical Board » impliquant Airbus Deutschland, Airbus Espagne et Dassault Aviation. Cet organe est destiné à assurer un fonctionnement efficace au niveau opérationnel et à garantir l'obtention d'un consensus sur une base technique et programmatique.

Michel Cabirol

 

 

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, Chimera a dit :

Toujours pas convaincu de la répartition des rôles. Airbus Espagne : avionique mais sans les commandes de vol c'est bien ça ? Donc radar, controle moteur, coms ??

My god. 

Le radar c'est dans le pilier senseurs, le contrôle moteur dans le pilier moteur et les coms peut-être bien que c'est dans le pilier combat cloud.

Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Chimera a dit :

Ce n'est vraiment pas clair à la lecture de l'article. 

ADS voulait 2 des piliers stratégiques sur le NGF. On ne sait pas ce qu'il en est maintenant, si c'est DA qui a plié ou les allemands.

ADS voulait que la répartition aux trois tiers s'applique aussi au lead sur les work package du SCAF, ce que Dassault refusait. C'est donc Dassault qui a gagné en en conservant 4 sur les 6.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Ce qu'il faut retenir c'est que
- les allemands et les espagnols n'étaient pas légitimes à obtenir ce qu'ils ont obtenu
- les français n'avaient pas à perdre ce qu'il ont perdu.

Je ne peux qu'espérer qu'on sortira vite de ce piège à cons à la suite d'un changement de majorité en 2022 ou en 2027 et qu'on aura pas perdu trop de savoirs-faire au profit des allemands et des espagnols comme ce qui a failli arriver avec navantia et ce qui est arrivé sur le Meteor.

Il est plus qu'urgent de mettre sur le devant de la scène un plan B quelconque pour continuer à faire monter la pression et les enchères.

 

Quand on lit par exemple qu'on a "gagné sur les commandes de vol face à airbus", c'est un peu comme lire que Patrice Quarteron est plus crédible qu'Eric Zemmour pour représenter la France aux championnats du monde de boxe... Thank you captain obvious, couldn't figure that out myself.

  • Confused 1
  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

Ce qu'il faut retenir c'est que
- les allemands et les espagnols n'étaient pas légitimes à obtenir ce qu'ils ont obtenu
- les français n'avaient pas à perdre ce qu'il ont perdu.

Je ne peux qu'espérer qu'on sortira vite de ce piège à cons à la suite d'un changement de majorité en 2022 ou en 2027 et qu'on aura pas perdu trop de savoirs-faire au profit des allemands et des espagnols comme ce qui a failli arriver avec navantia et ce qui est arrivé sur le Meteor.

Il est plus qu'urgent de mettre sur le devant de la scène un plan B quelconque pour continuer à faire monter la pression et les enchères.

 

Quand on lit par exemple qu'on a "gagné sur les commandes de vol face à airbus", c'est un peu comme lire que Patrice Quarteron est plus crédible qu'Eric Zemmour pour représenter la France aux championnats du monde de boxe... Thank you captain obvious, couldn't figure that out myself.

Attends Patrick, on en vient à célébrer "le sauvetage d'Ariane 6" en refilant les moteurs à l'Allemagne, tu imagines donc bien qu'avec cela tu peux vendre en fabuleuse victoire n'importe quelle défaite!

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Chimera a dit :

Attends Patrick, on en vient à célébrer "le sauvetage d'Ariane 6" en refilant les moteurs à l'Allemagne, tu imagines donc bien qu'avec cela tu peux vendre en fabuleuse victoire n'importe quelle défaite!

J'espère une levée de boucliers si le sujet est suffisamment médiatisé.
2eme budget dans le spatial par habitants au monde et on se laisse bolosser comme ça... C'est insupportable.
À quel moment les gens qui ont voté POUR qu'arrivent ce genre de choses vont-ils comprendre que ce sont LEURS EMPLOIS QUALIFIÉS (je suppose) qui sont en jeu?!? C'est pire que de l'aveuglement.

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Patrick a dit :

Ce qu'il faut retenir c'est que
- les allemands et les espagnols n'étaient pas légitimes à obtenir ce qu'ils ont obtenu
- les français n'avaient pas à perdre ce qu'il ont perdu.

Je ne peux qu'espérer qu'on sortira vite de ce piège à cons à la suite d'un changement de majorité en 2022 ou en 2027 et qu'on aura pas perdu trop de savoirs-faire au profit des allemands et des espagnols comme ce qui a failli arriver avec navantia et ce qui est arrivé sur le Meteor.

Il est plus qu'urgent de mettre sur le devant de la scène un plan B quelconque pour continuer à faire monter la pression et les enchères.

 

Quand on lit par exemple qu'on a "gagné sur les commandes de vol face à airbus", c'est un peu comme lire que Patrice Quarteron est plus crédible qu'Eric Zemmour pour représenter la France aux championnats du monde de boxe... Thank you captain obvious, couldn't figure that out myself.

rien à dire de plus

Et pour 2022 brûler de nombreux cierges pour que ce gouvernement disparaisse à jamais..

  • Like 1
  • Haha 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, elannion a dit :

Et pour 2022 brûler de nombreux cierges pour que ce gouvernement disparaisse à jamais..

Le pire c'est que dans certains domaines Parly & Cie ont fait de bons trucs et ont même su faire le choix de faire cavaliers seuls quand ça se justifiait pleinement, et de soutenir les filières impliquées.

Mais le "en même temps" rend tout cela illisible. C'est du "Docteur Jekyll et mister Hyde" en permanence. Un coup on sauve une entreprise stratégique et on lui donne du plan de charge, un coup on saborde un champion technologique sacrifié à la voracité d'allemands en plein trip qui croient pouvoir réintroduire le STO en France...

Alors dans ce contexte se gargariser d'avoir respecté une LPM, je vois pas où est la performance.

Je suis partisan de faire des coopérations, mais avec des gens qui nous respectent, qui que ce soit. Or aujourd'hui c'est devenu rarrissime, on en trouve plus aucun chez les "grands", et il n'y a que les "petits" qui pourraient convenir, sauf qu'ils subissent une pression énorme de la part de nos concurrents qui pèsent pour leur part beaucoup plus que nous. Résultat des courses on ne peut même plus exister sur des coopérations avec de petites nations.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

Berlin, Madrid et Paris mettent plus de 8 milliards d'euros pour financer le SCAF jusqu'en 2027

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/berlin-madrid-et-paris-mettent-plus-de-8-milliards-d-euros-pour-financer-le-scaf-jusqu-en-2027-891416.html?xtor=EPR-2-[l-actu-du-jour]-20210831&_ope=eyJndWlkIjoiYzdiOWY5OGIwYjYyMzc0ZThlZGZhYzBlN2MxZjgyN2UifQ%3D%3D

 

L'Allemagne, l'Espagne et la France ont signé l'accord intergouvernemental pour la poursuite du programme SCAF (Système de combat aérien futur) jusqu'au premier vol du démonstrateur en 2027 (phases 1B et 2).

Edited by Bon Plan
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...