Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[SpaceX] Activités opérationnelles


TarpTent
 Share

Recommended Posts

… Merci @TarpTent pour la vidéo (et la gentille dédicace) qui ne fait que renforcer ma théorie - complotiste - comme quoi tout ceci n’est qu’une immense supercherie !

Pfft, poser une fusée sur une plate forme en plein milieu de l’océan … Non mais j’te jure, y’a plus qu’à apprendre qu’il rachète Twitter et c’est le ponpon ! :laugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 24/04/2022 à 10:57, TarpTent a dit :

Un discret milestone qui est toutefois intéressant à noter : la B1062 aura été reconditionnée en 20 jours, entre le lancement d’Axiom-1 et son prochain lancement d’une grappe de satellites Starlink.

 

Un des points de la réutilisation semble être, d’à partir du moment où la flotte est construite, de diminuer significativement les nouveaux modèles nécessaires pour ne s’appuyer que sur les appareils existants - comme avec une flotte d’avion (il y a toujours plus de choses changées après un vol de fusée qu’après un Paris-New York en Airbus, c’est certain) - .
 

Je ne crois plus qu’il y ait encore des doutes quant à la pertinence de la réutilisabilité dans le spatial, même si les gains n’ont pas encore atteint les montants souhaités.
Mais dans ce genre de défi technologique, il faut vraiment vouloir voir le verre à moitié vide pour ne pas voir le bon conceptuel et technologique qui a été fait en 15 ans sur le sujet, avec démonstration largement opérationnelle à la clé.
 

 

Je n'ai moi même aucun doute sur le fait que c'est l'évolution naturelle de l'astronautique et que SpaceX est le pionnier de cette transformation.

Pourtant, beaucoup doutent encore. Et comme SpaceX est "private" et non cotée elle n'est pas obligée de publier ses comptes donc impossible d'avoir des sources comptables fiables.

Pour s'en convaincre nous n'avons que quelques déclarations de Musk, des observations (comme l'info ci-dessous) et notre bon sens.

 

 

Edited by OhneFear
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Lancement de la mission Starlink 4-16 hier, avec le toujours aussi impressionnant retour du booster sur la barge !

Pour cette mission, le booster B1062 (qui a effectué son 6éme vol) a revolé 21 jours seulement après son dernier vol (mission Axiom 1 vers l'ISS) battant au passage le record précédent qui était de 27 jours entre deux vols !

 

Edited by wielingen1991
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Il y a 13 heures, wielingen1991 a dit :

Lancement de la mission Starlink 4-18 cet après-midi, avec de très belles images (sans coupure) de l'atterrissage du booster sur la barge-drone :

…Ah, ben voila  :laugh:

Bon en même temps ma théorie du complot s’effondre ! 

Il faut que je trouve autre chose … Un truc sur les faux comptes Twitter … Oh, wait ! :bloblaugh:

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 20 heures, wielingen1991 a dit :

Lancement de la mission Starlink 4-18 cet après-midi, avec de très belles images (sans coupure) de l'atterrissage du booster sur la barge-drone :

 


La précision cette fois est vraiment impressionnante, quand on regarde la position des jambes par rapport aux cercles.

Link to comment
Share on other sites

:angry::angry:

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/technologie-et-sciences/starlink-des-scientifiques-chinois-planchent-sur-une-méthode-pour-détruire-les-satellites-d-elon-musk/ar-AAXTA0x?


Starlink : des scientifiques chinois planchent sur une méthode pour détruire les satellites d'Elon Musk

Parce que la constellation de satellites d'Elon Musk peut menacer la "sécurité nationale", des chercheurs chinois plaident pour que la Chine se dote de sa propre flotte, et surtout pour... désactiver, voire détruire les 2.300 objets en orbite.
Ils sont devenus la cible à atteindre depuis qu'ils servent à la communication militaire : les satellites Starlink d'Elon Musk, que le milliardaire a mis à la disposition des Ukrainiens depuis le début de l'invasion russe, sont l'objet d'études de la part de scientifiques chinois, relève Futura Sciences le lundi 30 mai, reprenant un article du South China Morning Post du 25 mai dernier. Ces chercheurs, qui ont publié une étude dans la revue nationale Modern Defense Technology, chercheraient à "surveiller, suivre, désactiver voire détruire" ces satellites, en particulier "s'ils menacent la sécurité nationale". Mais surtout, ils plaident pour le développement de capacités chinoises antisatellites.

L'étude a été dirigée par Ren Yuanzhen, un chercheur de l'Institut de suivi et de télécommunications de Pékin. Parmi les coauteurs figurent plusieurs scientifiques de haut niveau de l'industrie de la défense chinoise, mais il est difficile de savoir dans quelle mesure leur point de vue représente une position officielle de l'armée ou du gouvernement chinois, soulignent nos confrères du Business Insider.

Une vitesse de transmission multipliée par 100 avec Starlink
Les scientifiques viseraient le fait que les satellites d'Elon Musk soient utilisés par l'armée américaine, explique Futura Sciences. Ren Yuanzhen a estimé que les drones militaires et les avions de chasse furtifs américains pourraient multiplier par plus de 100 leur vitesse de transmission de données grâce à Starlink. Potentiellement, les missiles qui partiraient de Chine pourraient donc être surveillés par la constellation.
Les scientifiques proposent une méthode "douce" peu coûteuse : mettre en place des systèmes de brouillage, voire utiliser des rayons laser qui pourraient rendre aveugles les capteurs des satellites. Utiliser une méthode "dure", c'est-à-dire détruire la constellation avec des missiles, ne semble pas privilégié, non seulement en raison de son coût, car il y aurait des milliers de satellites à détruire, mais aussi en raison de sa dangerosité, avec des débris qui pourraient venir pulvériser d'autres objets célestes.
Sur le long terme, les scientifiques estiment que la Chine devrait mettre en place un système national de satellites. Avec plus de 2.300 satellites en orbite, Starlink est généralement considéré comme indestructible, car le système, décentralisé, peut continuer à fonctionner malgré la perte d'un certain nombre de ses satellites.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Dans la mesure où la constellation en question vient de prouver sa résilience en Ukraine face à une tentative de cyber-attaque ET que Musk a ouvertement engagé son système en faveur de l’Ukraine contre l’intervention russe, il est normal que n’importe quel autre pays se pose la question de l’ajustement nécessaire de ses propres moyens offensifs et défensifs dans ce genre de situation.

On parle pour le moment de Starlink parce qu’elle est opérationnelle et a démontré une bonne part de ses capacités, en outre en environnement conflictuel, mais qu’il s’agisse de futures constellations privées ou militaires (la Darpa en a une aussi dans ses cartons), tout pays doit étudier les moyens de s’en prémunir, voire de s’y opposer.

Il se trouve que présentement, dans le cas de la Chine, on la soupçonne fortement de vouloir en tirer les leçons préalablement à une invasion de Taïwan. Maintenant imaginons dans 10 ans qu’il s’agisse d’une constellation d’origine chinoise… j’espère bien que nos Armées de l’Air et de l’ESPACE auront pris le temps de réfléchir à cette nouvelle situation tactique créée par ce type de flotte.

Pour moi, tous les pays développés doivent réfléchir aux moyens de se protéger et de lutter contre ce type de constellation, tout en identifiant les moyens de déployer et protéger ses propres constellations.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 19 heures, Patrick a dit :

Elon n'aura qu'à munir ses satellites de miroirs et de vagues matériaux RAM low cost. Et d'en avoir 10 fois plus qu'avant en stock prêts à lancer.

Et faire rager - encore plus- tout les astronomes du monde ?! :ohmy:

Link to comment
Share on other sites

Le 26/04/2022 à 08:52, TarpTent a dit :

Petit point de situation pour les Crew Dragons :

 

 


 

Finalement, la Nasa commande 5 vols de Crew Dragon supplémentaires, en lieu et place des 3 vols initialement pressentis.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

SpaceX aurait identifié le problème ayant conduit au report de l’envol du Cargo Dragon CRS-25 : il s’agirait d’un joint d’entrée de la vanne/ valve d’un des propulseurs Draco qui serait défectueux.

 

La Nasa annonce que la nouvelle date prévue est le 11 juillet, le temps que SpaceX ait remplacé le matériel en cause.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, wielingen1991 a dit :

Mission Starlink 4-19, nouveau record :

 


Cette fois, la vidéo depuis la barge de l’atterrissage est magnifique, en prime :wub:

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...