Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[ EURODRONE RPAS ] Le drone MALE européen, dirigé par l'Allemagne, va t il sortir de l'ornière ?


Bechar06
 Share

Recommended Posts

Cette nouvelle pour détacher ce projet du fourre-tout Armée de l'AIr / Europe / "Drone aérien"  .... 

"un possible feu vert pour le financement de l'#Eurodrone, sous leadership allemand"    ..  Mais où en est la validation technique ?  l'accord des 2 maîtres d'ouvrage ALLEMAND  et francais 

Pour faire le point  ( fiche semblant assez à jour ) : https://fr.wikipedia.org/wiki/European_Medium_Altitude_Long_Endurance_Remotely_Piloted_Aircraft_System ( voir + bas ) 

Les allemands sont en plein forcing !! ??   MAIS IL VA OU LE MONDE ?? 

Réactions spontanées récentes sur twitter :

"Ils veulent faire l'Eurodrone avec deux moteurs, ça va couter plus cher qu'avec un seul, un Reaper n'a qu'un moteur et vole très bien !"..."mais se crashe plusieurs fois, avec son seul moteur. Tout est question de choix. Faudra voir la facture à la fin."

RAPPELS  WIKI :  surlignés par moi

The European Medium Altitude Long Endurance Remotely Piloted Aircraft System (MALE RPAS) is a twin-turboprop MALE UAV developed by Airbus, Dassault Aviation and Leonardo for Germany, France, Italy and Spain, to be introduced in 2025.

 

"On 18 May 2015, France, Germany and Italy launched a European MALE RPAS study over two years, joined by Spain since, to define its operational capabilities, system requirements and preliminary design. In November 2015, the program management was assigned to the European defense procurement agency OCCAR, with European Defence Agency support for air traffic integration and certification. The definition study was to be contracted in the first half of 2016, the potential development and production aiming for a 2025 first delivery.

A two-year definition study was launched in September 2016. Airbus, Dassault Aviation and Leonardo unveiled a full-scale mockup at the April 2018 ILA Berlin Air Show. On 31 October 2018, OCCAR invited Airbus Defence and Space to submit a tender for the program, to coordinate the major sub-contractors, Dassault and Leonardo. On 22 November, the System Preliminary Design Review was achieved, allowing the stakeholders to align their requirements and contract in 2019.[5]

In late May 2019, Airbus submitted its offer, but the contract signing may slip from 2019 to 2020. In the summer, the French Senate criticised the platform as "too heavy, too expensive and therefore, too difficult to export" due to "German specifications". First flight is scheduled for 2024, before first deliveries for 2027.

Missions targeted are long endurance intelligence, surveillance and reconnaissance and ground support with precision-guided weapons. The twin-turboprops are mounted in a pusher configuration behind the wing, similar to the smaller BAE Systems Mantis, and one-third larger than the MQ-9

The drone's dual engines were a demand of Germany, which intended to use the UAV for surveillance over domestic urban areas and was concerned that an engine failure in a single-engine drone could lead to the drone crashing into a house.  France, which intends to use the system over the Sahel, has been critical of its cost and weight. At 11,000 kg, it is over twice as heavy as an MQ-9 Reaper. A French politician overseeing the RPAS project, Christian Cambon, criticized it as suffering from "obesity"

General characteristics      Capacity: 2,300 kg (5,070 lb) payload     Length: 16 m (52 ft 6 in)     Wingspan: 26 m (85 ft 4 in)     Max takeoff weight: 11,000 kg (24,251 lb)

Cruise speed: 500 km/h (310 mph, 270 kn)    Service ceiling: 13,700 m (44,900 ft)

Armament:    precision-guided weapons      Avionics: Optronics ball

Edited by Bechar06
Chgmnt TITRE: trop "allemand" avant...
Link to comment
Share on other sites

5 hours ago, P4 said:

Oui il aurait mieux fait de voter contre mais le contrat est très défavorable au client et avec 50% à débourser les Allemands vont tirer la langue si le programme dérape.

LA question c'est pas SI ... mais QUAND :bloblaugh:

  • Like 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Vu côté allemand (Augengereaus) et extraits de traduction choisis (via google translate): Oui mais du Bundestag avec rapport financier sur l'état du projet à fournir tous les six mois et sur la valeur ajouté à produire dans la seule Allemagne... 

https://augengeradeaus.net/2021/04/bundestag-billigt-eurodrohne-fuer-deutschland-erstmal-nur-unbewaffnet/

(…)la commission budgétaire du Bundestag a approuvé le développement et l'acquisition de l'euro drone avec la France, l'Italie et l'Espagne. Mercredi (…), le comité (…)a également fixé des limites pour le déblocage ultérieur des fonds - et pour l'armement qui n'était initialement pas voulu en Allemagne.

(…)Le ministère de la Défense définit les lacunes de capacités qui sont censées être comblées comme suit:

• Reconnaissance et surveillance par imagerie dans la zone opérationnelle

• Enregistrement des signaux de reconnaissance aéroportée dans la zone opérationnelle

• Effet réactif, évolutif et très précis, y compris un appui aérien rapproché pour les troupes au sol dans la zone opérationnelle, s'il est mis en œuvre ultérieurement

Au vu de la résistance du SPD, qui s'était déjà prononcé contre l'armement des drones israéliens Heron TP déjà acquis pour la Bundeswehr, le dernier point en particulier n'est pas repris dans le catalogue allemand des besoins pour le moment.

(…)Le ministère fédéral des Finances a émis des réserves sur la structure des contrats et ces sommes (et non à cause de l'armement controversé), qui entre les deux ont conduit à une consultation intensive entre le ministère des Finances et le ministère de la Défense.

(..)  C'est pourquoi le comité du budget a également inclus quelques options de contrôle des dépenses supplémentaires dans sa décision sur les mesures:

« Au sein de l'Office fédéral de l'équipement, des technologies de l'information et de l'utilisation des forces armées fédérales, une organisation de projet Eurodroone distincte sera mise en place, qui surveillera également le contrôle des coûts de l'ensemble du projet Eurodroone. Le Comité du budget demande au gouvernement fédéral de lui faire rapport sur les résultats du contrôle des coûts tous les six mois (31 janvier / 31 juillet, respectivement) - à partir du 31 janvier 2022.

Le ministère fédéral de la Défense doit veiller à ce que, dans l'ensemble du projet Eurodrohne, la capacité industrielle d'adaptation et de développement ultérieur ainsi que la production soient garanties au niveau NATIONAL et que les PARTS de VALEUR AJOUTEE  convenues contractuellement RESTENT EN ALLEMAGNE. Le statu quo doit être présenté dans le rapport semestriel sur les résultats du contrôle des coûts »

(…) le système sans pilote est un programme sur le lieu de travail pour l'Allemagne. Parce que les drones, y compris ceux des autres pays, doivent être produits à Manching en Bavière, comme Airbus l'a annoncé l'année dernière. Et cela en fait également partie: le fait que ces avions sans équipage aient deux moteurs (quelque peu inhabituel pour un drone) et devraient être IAR free, vise évidemment à une certaine direction: Pas sur les machines relativement peu nombreuses commandées par les militaires. Mais à long terme sur le marché beaucoup plus lucratif de l'utilisation civile des aéronefs sans pilote (cargo).

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

On voit bien le tropisme allemand. Ils suivront de près le fait d'avoir des usines, du travail et de développer des bureaux d'étude allemand mais la qualité du produit ne fait pas parti des priorités de haut niveau vu qu'il ne s'en serviront probablement pas pour faire la guerre.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

http://www.opex360.com/2021/04/15/le-parlement-allemand-donne-enfin-son-feu-vert-au-drone-male-europeen/

"Le Parlement allemand donne enfin son feu vert au drone MALE européen"

Rétrospective  

"« Tout vient à point à qui sait attendre », dit le proverbe. Et de la patience, il en aura fallu beaucoup pour voir enfin se débloquer le programme de drone MALE [Moyenne Altitude Longue Endurance] Eurodrone, conduit par Airbus, en partenariat avec Dassault Aviation et Leonardo.

Proposé en 2013, ce projet fit l’objet de longues négociations entre les industriels impliqués et les quatre États clients [France, Allemagne, Italie, Espagne], avec des discussions parfois « viriles », tant il fut compliqué de trouver un accord sur les coûts, alors annoncés 30% plus élevés par rapport à ce qui avait été prévu.

Puis, en novembre dernier, l’Organisation Conjointe de Coopération en Matière d’Armement [OCCAr] annonça qu’un projet de contrat venait d’être finalisé. Il ne restait donc plus qu’à obtenir l’accord des pays clients… et donc, pour l’Allemagne, celui de la commission du Bugdet du Bundestag [chambre basse du Parlement]."

Situation actuelle : 

"Cette dernière était appelée à se prononcer sur ce contrat le mois dernier. Le ministère allemand de la Défense avait même anticipé en publiant, sur son site Internet, le 24 mars, un article intitulé « L’Eurodrone est en route« . Seulement, le vote fut reporté, le temps d’examiner un rapport du ministère des Finances très critique sur le contrat relatif à ce projet de drone européen. Le document s’inquiétait en effet d’un risque d’un dérapage financier, avec des surcoûts « imprévisibles » en raison d’une « répartition des risques inhabituellement unilatérale aux frais des clients. »

Finalement, les impératifs politiques ont pris le pas sur les considérations financières. En effet, les députés allemands ont donné leur feu vert au projet Eurodrone en débloquant une enveloppe de 3 milliards d’euros, le 14 avril. Mais ils y ont mis des conditions, afin justement d’éviter tout dérapage financier.

« Le Bundestag a confirmé aujourd’hui [14/04] le contrat pour l’Eurodrone. Il s’agit d’une étape importante vers la signature du contrat. Avec le projet Eurodrone, l’industrie européenne de la défense est renforcée et la souveraineté européenne est assurée », s’est félicité Dirk Hoke, l’actuel Pdg d’Airbus Defence & Space, qui quittera ses fonctions le 1er juillet prochain.

S’agissant des conditions imposées par les députés allemand, l’Office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr [Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr – BAAINBw] devra mettre en place un dispositif distinct de celui de l’OCCAr pour contrôler les coûts du projet Eurodrone. Et le gouvernement fédéral devra établir un rapport tous les six mois. En outre, il est demandé au ministère de la Défense de veiller à ce que la « capacité […] de production soit garantie au niveau national et que les parts de valeur ajoutée convenues contractuellement restent en Allemagne ».

Selon la directrice des systèmes de drones chez Airbus, les 60 exemplaires de l’Eurodrone commandés à ce jour seront tous assemblés à Manching [Allemagne] « par souci d’efficacité et des raisons de coût. »

Par ailleurs, et conformément à un accord conclu précédemment entre les chrétiens démocrates de la CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD, les Eurodrones destinés aux forces armées allemandes ne pourront pas être armés. Du moins dans un premier temps.

Futurs livraisons:

"Pour rappel, et à la demande de Berlin, l’Eurodrone sera doté de deux turbopropulseurs et affichera une masse de l’ordre de 10 tonnes. Soit cinq fois plus qu’un MQ-9 Reaper américain, dont le sucesseur est déjà en cours de développement outre-Atlantique… Aussi, on peut se demander s’il n’arrivera pas trop tard, au vu des évolutions de la technologie et des menaces…

En effet, le ministère allemand de la Défense, qui en attend 21 exemplaires indique que « l’objectif est de signer un contrat en 2021 » et que le « premier appareil pourrait ensuite être vraisemblablement livré en 2029 ».

Or, la France, qui doit recevoir six systèmes [soit 18 drones], comptait sur une mise en service en 2025. Et, début janvier, Mme Parly a évoqué 2027 pour la première livraison. Il se pourrait donc que l’armée de l’Air & de l’Espace soit obligée de s’armer de… patience."

Merci OPEX pour ce point

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

3 hours ago, Bechar06 said:

 

Or, la France, qui doit recevoir six systèmes [soit 18 drones], comptait sur une mise en service en 2025. Et, début janvier, Mme Parly a évoqué 2027 pour la première livraison. Il se pourrait donc que l’armée de l’Air & de l’Espace soit obligée de s’armer de… patience."

Cette assertion est fausse, pas la patiece :biggrin:mais le nombre de drones, il s'agit de 4 systèmes à 3 drones soit douze au total pour la France, nous sommes le plus petit acquéreur de ce programme.

https://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/defense-lallemagne-dit-enfin-oui-a-leurodrone-1307339

 

On verra si rapidement l'AAE réclame à nouveau douze Reaper pour patienter.:sleep:

Edited by P4
Link to comment
Share on other sites

il y a 2 minutes, P4 a dit :

"Airbus, notamment sa branche militaire allemande, est le maître d'oeuvre de ce programme européen estimé à 7,1 milliards d'euros, qui réunit l'Allemagne, la France, l'Espagne et l'Italie. Dassault Aviation et Leonardo sont les cocontractants de cet Eurodrone MALE (moyenne altitude, longue endurance), dont 21 exemplaires sont destinés à l'armée allemande, 15 à l'Italie, 15 à l'Espagne et 12 à la France. Le dossier ayant traîné, les premières livraisons ne sont plus envisagées avant 2027, si bien que ce projet n'équipera réellement les forces qu'à l'horizon 2.030. Dirk Hoke a néanmoins salué « une décision essentielle pour l'industrie de défense allemande et européenne, qui va doter l'Europe d'un outil de souveraineté essentiel, qui marque une étape nécessaire pour le développement du Futur système de combat aérien (FCAS) »"

Edited by Bechar06
Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Bechar06 a dit :

S’agissant des conditions imposées par les députés allemand, l’Office fédéral des équipements, des technologies de l’information et du soutien en service de la Bundeswehr [Bundesamt für Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr – BAAINBw] devra mettre en place un dispositif distinct de celui de l’OCCAr pour contrôler les coûts du projet Eurodrone. Et le gouvernement fédéral devra établir un rapport tous les six mois. En outre, il est demandé au ministère de la Défense de veiller à ce que la « capacité […] de production soit garantie au niveau national et que les parts de valeur ajoutée convenues contractuellement restent en Allemagne ».

Verre à moitié plein : auraient-ils enfin décidé de mettre un terme à la gabegie en domptant leurs industriels ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 43 minutes, Boule75 a dit :

Verre à moitié plein : auraient-ils enfin décidé de mettre un terme à la gabegie en domptant leurs industriels ?

Thèse: oui.
Antithèse: non.
Synthèse: faut voir.

Maintenant je veux la version "verre à moitié vide". :laugh:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Patrick a dit :

Thèse: oui.
Antithèse: non.
Synthèse: faut voir.

Maintenant je veux la version "verre à moitié vide". :laugh:

Thèse : non

Mais : aucun rapport

Conclusion: vraiment non

Il y a 12 heures, Bechar06 a dit :

En outre, il est demandé au ministère de la Défense de veiller à ce que la « capacité […] de production soit garantie au niveau national et que les parts de valeur ajoutée convenues contractuellement restent en Allemagne ».

Je ne vois pas où on parle de respect du cahier des charges ou de la capacité opérationnelle du drone.

Concernant la surveillance des coûts... on vérifie surtout que les industriels allemands auront des surcoûts au moins équivalent à leurs collègues français ou espagnols.

Le ministre de la défense allemande va devoir vérifier que ses industriels récupèrent plus d'argent que ceux des partenaires, qu'ils sont moins compétents que ceux des voisins...

 

Désolé, j'ai du renverser le verre.

Edited by ARPA
ortho
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Patrick a dit :

Thèse: oui.
Antithèse: non.
Synthèse: faut voir.

Maintenant je veux la version "verre à moitié vide". :laugh:

A votre service !

  1. Ils se donnent un levier de contrôle de la poursuite du programme
  2. Marque de défiance à l'endroit de l'Occar
  3. Bureaucratie supplémentaire : les power points vont rugir !

L'important étant que si la commande allemande est divisée par deux, le travail cesse immédiatement en Bavière.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Boule75 a dit :

L'important étant que si la commande allemande est divisée par deux, le travail cesse immédiatement en Bavière.

Oui ça c'est le "game changer". Enfin espérons. Après les commandes c'est une chose, l'utilisation en est une autre.

Qu'on se souvienne des Alphajets par exemple.

On a donc intérêt à également blinder les clauses de revente en exigeant que les avions acquis par l'Allemagne restent toute leur durée de vie en service en Allemagne, et ne soient rayés des cadres que pour être envoyés à la casse. Sinon on assistera à la même pantalonnade que quand les français essayaient de vendre des alphajets neufs à produire en usines, quand les allemands vendaient les leurs d'occasion à prix cassé alors qu'ils avaient fort peu servi. Au bilan arrêt de la chaîne et captation du marché par BAE qui a raflé l'énorme marché mondial du jet d'entraînement avec le Hawk dont ils ont vendu plus de 1000 exemplaires à ce jour, et continuent de le faire.
On aurait donc bien dû nous allier avec eux plutôt qu'avec les allemands.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, P4 a dit :

Cette assertion est fausse, pas la patiece :biggrin:mais le nombre de drones, il s'agit de 4 systèmes à 3 drones soit douze au total pour la France, nous sommes le plus petit acquéreur de ce programme.

Sauf que l'Allemagne a la mauvaise habitude d'afficher des gros besoin au lancement des projets, quand on répartit le travail de développement, mais de se défiler complètement quand il faut payer la partie dure qui est l'industrialisation et la production. Généralement, ils divisent alors leur besoin par deux. L'avantage étant qu'on ne peut pas retirer la connaissance de leur bureau d'étude qui est devenu indispensable sur le projet et donc va continuer à engranger la même part des études techniques. 

Je note également que 7.1 milliards d'euros pour 60 avions, c'est quasiment plus cher que du Rafale à l'unité ... Cela fait donc très cher du développement pourtant pour développer un système pas vraiment hyper-hi-tech.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Deres a dit :

Je note également que 7.1 milliards d'euros pour 60 avions, c'est quasiment plus cher que du Rafale à l'unité ... Cela fait donc très cher du développement pourtant pour développer un système pas vraiment hyper-hi-tech.

On a pas encore de détail précis sur le produit, ni sur le coût réel. 

L'objectif reste d'être moins chère que le Reaper d'environ 20% 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Deres a dit :

Sauf que l'Allemagne a la mauvaise habitude d'afficher des gros besoin au lancement des projets, quand on répartit le travail de développement, mais de se défiler complètement quand il faut payer la partie dure qui est l'industrialisation et la production. Généralement, ils divisent alors leur besoin par deux

D'ailleurs il faut qu'on m'explique pourquoi la Bundeswehr a besoin de 21 drones MALE non armés pour faire des ronds dans le ciel d'Allemagne. Ca ressemble très fort à leur habitude classique, et effectivement ça ne m'étonnerait pas qu'ils réduisent d'un facteur 2.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, hadriel a dit :

D'ailleurs il faut qu'on m'explique pourquoi la Bundeswehr a besoin de 21 drones MALE non armés pour faire des ronds dans le ciel d'Allemagne. Ca ressemble très fort à leur habitude classique, et effectivement ça ne m'étonnerait pas qu'ils réduisent d'un facteur 2.

Peut être pensent-ils que le déploiement d'une telle capacité au profit des alliés ou des opérations de maintien de la paix serait à la fois apprécié de ceux-ci et tout à fait tolérable pour l'opinion publique allemande. Ils ont déployé des (petits) drones en Ukraine au profit de l'OSCE, de mémoire.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Pakal a dit :

J'ai du mal à me visualiser la plus value de l'eurodrone par rapport au Reaper, Autonomie, Capteurs, Bimoteurs, Charge utile, Altitude ?

Plus grosse charge utile, y'a la place de mettre un gros radar sur le fuselage. C'est ce qu'en dit le CEMAA:

Citation

How important is it to have the Eurodrone? 

It is a matter of strategic autonomy for Europe, as Germany, Italy, Spain and France are developing it. What is interesting for us is not so much the aircraft but rather its sensors and effectors. We will integrate optical and electromagnetic sensors. The Eurodrone will also act as a radio communications relay and will be linked to satellites. As it will have two engines, it will be able to carry a greater payload than the Reaper. Engine redundancy will allow us to fly in nonsegregated airspace, where civil and military aircraft fly and where we increasingly need to operate.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Pakal a dit :

J'ai du mal à me visualiser la plus value de l'eurodrone par rapport au Reaper, Autonomie, Capteurs, Bimoteurs, Charge utile, Altitude ?

On manque encore d'infos. Mais avec une masse à vide plusieurs fois plus grosse qu'un Reaper la plus value ce sera les équipements que tu peux mettre dessus. Équipements plus lourd donc plus performants ou plus nombreux. 

On pourra sûrement avoir boule optro + radar + armement + système de missions ROEM (renseignements d'origine électro-magnétique) 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, clem200 a dit :

On pourra sûrement avoir boule optro + radar + armement + système de missions ROEM (renseignements d'origine électro-magnétique) 

Quand on voit que les ALSR / VADOR ne semblent encore pas opérationnels ... De quoi s'interroger sur les capacités et compétences d'intégrer de tels équipements sur une plateforme 

Link to comment
Share on other sites

12 hours ago, Deres said:

Sauf que l'Allemagne a la mauvaise habitude d'afficher des gros besoin au lancement des projets, quand on répartit le travail de développement, mais de se défiler complètement quand il faut payer la partie dure qui est l'industrialisation et la production. Généralement, ils divisent alors leur besoin par deux. L'avantage étant qu'on ne peut pas retirer la connaissance de leur bureau d'étude qui est devenu indispensable sur le projet et donc va continuer à engranger la même part des études techniques. 

Je note également que 7.1 milliards d'euros pour 60 avions, c'est quasiment plus cher que du Rafale à l'unité ... Cela fait donc très cher du développement pourtant pour développer un système pas vraiment hyper-hi-tech.

 Oui bien sur, n'empeche qu'actuellement les Allemands ont 32 A400M en ligne quand nous en avons 17.

Il faut donc veiller a etre livrer après eux pour les obliger a honorer leur commande sous peine de renoncer aux notres.

Ces programmes n'ont jamais étés satisfaisants mais quand nous achetons auprés des USA 100% de la valeur s'y déplace alors qu'en intra européen une partie reste en France,

Si Safran équipe cet eurodrone de son turbopropulseur ce sera une belle mise a l'étrier pour le marché civil ou il n'est pas présent sur cette gamme de produit.

Il y a aussi l'Euroflir 610 pour Safran, DA fait les commandes de vol et les communications, Thales doit aussi avoir son bout de gras.

L'assemblage, WTF, nous ne faisons ni celui de l'A400M ni la transformation du MRTT .

Edited by P4
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

  • Bechar06 changed the title to [ EURODRONE RPAS ] Le drone MALE européen, dirigé par l'Allemagne, va t il sortir de l'ornière ?

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...