Francois5 v2.1

[Russie] Marine Russe - VMF (sujet général)

Recommended Posts

Article de mer et marine du 7 novembre sur le Nerpa qui commençais ses esais en mer :

http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=108724

208 passagers à bord d'un navire prévu pour 78 hommes, je sais bien que c'étaient des essais, donc, réclamant du personnel civil, mais quand même !!!

En tout cas, RIP aux 20 familles des 20 hommes tués, espérons que poutine leur débloquera une aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On devra souligner que les Indiens n'ont pas eu de chance avec le matos Russe. Leurs sous-marins diesel sont merdiques (les Français ont fourni en catastrophe du matos aux Russes pour remplacer les éléments foireux), le projet de porte-avion est une vaste blague, leurs avions sont merdiques (pas de pièces de rechange disponibles, armement promis non fourni) et les suites électroniques montées sur les avions ASM n'ont jamais fonctionné correctement...

Si j'étais Indien... J'irais peut-être acheter ailleurs finalement.  >:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si j'étais Indien... J'irais peut-être acheter ailleurs finalement

En même temps, qui vend actuellement des SNAà part les russes ? Que je sache, le barracuda n'est pas sur la liste export de DCNS, ni l'astule pour BAE System. Seul les russes vendent à l'export des sous-marins nucléaires, les indiens n'ont donc pas vraiement le choix, sauf à le développer par eux même.

Eux, mer et marine donne le Nerpa à 12 000 tonnes ? Les akula sont donnés pour environ 9000t en plongée, est-il rallongé ou est-ce une erreur de M&M ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, les 971U et 971M sont rallongés.

Le Nerpa est un 971U (bien que certains le classent en M - Akula II, mais c'est bien un Akula I 'improved") avec indicatif 971I (i pour India).

Et effectivement Tiger, seuls les Russes ont "vendus" des SNA et seulement à l'Inde. Il y a eu un précédent, la location en 1988 d'un "Project 670 Skat / Charlie I" nommé déjà "INS Chakra".

Le Chakra a navigué sous les couleurs Indiennes jusqu'en juin 1991. 

Les Indiens travaillent actuellement au développement de versions Autochtones de 6000 tonnes vaguement dérivées des Charlie II (3-NOS) Russes dont ils ont acheté le dessin. Ils travaillent sur le site de Kalpakkam près de Chennai (site nommé Shipbuilding Centre (SBC), zone militaire interdite). Les réacteurs seront des LWR (Light Water Reactors) qui sont déjà prêts et dont au moins un exemplaire est déjà fonctionnel (au Indira Gandhi Centre for Atomic Research à Kalpakkam). La carène de construction se trouve sur le port de Visakhapatnam dans le delta du Bengale. La tête de série fait 104 mètres de long.

Cinq unités sont planifiées. Trois à l'orée 2015. 

Les missiles embarqués devraient avoir une portée de 1500Km. Ils ont pour l'instant validé 700Km.

La base des SSBN Indiens est en construction à Rambili, quelques kilomètres au sud de Visakhapatnam.

Ces sous-marins ne serviront qu'à la Force de Dissuasion (Deterrent Force) et seulement à répondre en cas d'agression.

Sont visés le Pakistan et la Chine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiger, j'ai une autre réponse : la France.

Vu qu'un accord de coopération a été signé avec le Brésil pour construire un SNA, pourquoi un accord équivalent ne pourrait pas être signé avec l'Inde ( en même temps que la vente de quelques de centrales ..... ).

Ca pourrait être tout bénéfice pour l'Inde qui veut acquérir une certaine autonomie dans des domaines stratégiques( PA, avions, ... ).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Russes viennent de donner la liste des victimes :

Les 21 morts sont tous Russes et parmis les 20 blessés, seuls deux noms n'ont pas été révélés.

La cause de la mort est l'ingestion de Fréon dans les poumons et la mort par suffocation.

UPDATE : Photo du Nerpa à l'approche de Bolchoï Kamen.

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je l'ai dit dans le fil dédié, le fréon prend la place de l'oxygène dans l'air.

Comme il est inodore et incolore, sans détecteur, il est impossible de savoir qu'il y a un dégagement de ce gaz.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Nerpa est un Akula de première génération. Mis sur cale en 1986 et jamais terminé par manque de fonds. Le chantier ne fut vraiment entamé qu'en 1991 et la coque du Nerpa reçut la section de 3,7 mètres supplémentaire que l'on voit sur les project 971A (Akula II). Néanmoins le Nerpa doit être considéré comme un sous-marin intermédiaire de type project 971U (Akula I improved). La classification OTAN (Akula I, II, III) n'a pas d'équivalent en Russie car les project 971 diffèrent tous les uns des autres. Il existe de nombreuses différences entre chaque sous-catégorie (par ex. 971, 971M, 971U, 971A...). 

Nerpa était terminé à 85% et le Kaban à 60% lorsque la Russie à signé un deal avec l'Inde en 2004.

Pour l'OTAN, Nerpa (K-152) est la sixième unité du Project 971U/I Akula I (Improved).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mince, j'ai vu cet accident avec un sous-marin russe. Paix à l'âme des marins. :'(

ça aurait pu être pire, maigre consolation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour Perry, d'ou sortez vous toute ces précisions ?  :rolleyes:

vous avez un logiciel ''flotte de combat'' ou ''Jane's'' sur votre PC ? Le ''Flotte de combat 2002'' que je posséde ne donne pas autant de détails.

Ouest France à reprit une liste des 9 accidents concernants des SM à propulsion nucléaire de l'actuelle marine russe :

http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-Sous-marins-neuf-incidents-depuis-1992_39382-743085_actu.Htm

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'essaie d'avoir des informations, là ou elles sont disponibles et parfois auprès des Russes eux-mêmes.

Parmis les vingts morts, six militaires et quatorze civils. Trois officiers parmis les militaires (source : RIA Novosti).

Néanmoins une autre dépêche cite le ratio de 17 à 3 (civils-militaires).

Personnes décédées :

1. Head Eugene Borisovich.

2. Matching Alexander Nikolayevich

3. Prudnikov Alexander [Evgenevich]

4. [Druzhinin] Victor [Dmitrievich]

5. [sulimov] Vladimir Sergeyevich

6. [Fishich] Victor Ivanovich

7. [Nezhura] Alexander Vladimirovich

8. [Pishchulin] Vladimir [Valerevich]

9. Yegorov Ilya Petrovich

10. Tarasov Vladimir [Dmitrievich]

11. [shugaenko] Alexander [Georgievich]

12. [bakulin] Sergey Alexandrovich

13. [surenkov] Dmitriy Nikolayevich

14. [Krasikov] Eugene Mikhaylovich

15. [sayapin] Vladimir [Grigorevich]

16. [Tyugaev] Anton [Gennadevich]

17. [Kachusov] Anatoliy Fedorovich

18. Lysenko Aleksey Ivanovich

Deux corps dont l'identité n'a pas été révélée ont été transférés vers l'hôpital de Vladivostok depuis le vaisseau d'escorte ("Sayany ?").

Personnes blessées transférées à terre :

1. [Vakhrushev] Alexander [Leonidovich]

2. [Ovsyannikov] Eugene [Valerevich]

3. By [pustovoy] [D].[A].

4. Kozlov Vladimir [Nesterovich]

5. Sotniks Yuri [Georgievich]

6. Mikhaylov Alexander [Yurevich]

7. [Rifk] Victor [Elmaevich]

8. [Anshakov] Sergey [Anatolevich]

9. [shanaev] Alexander [Leonidovich]

10. [Kostyuchenko] Stanislav Vladimirovich

11. [Derin] Alexander [Leonidovich]

12. [shemerov] Vladimir Nikolayevich

13. [stolnikov] Sergey [ionovich]

14. [Nezhura] Vladimir Andreevich

15. [Gavrik] Anatoliy [Gavrilovich]

16. [bolandin] Nikolai Nikolayevich

17. Frolov Alexander Alekseyevich

18. [Nefedev] Maxim Sergeyevich

19. [shchepin] Vladimir Nikolayevich

20. [Tsurkan] Denis Pavlovich

21. High roads Anton Pavlovich

Ces informations par exemple proviennent du site KomCity.ru, le site web de la ville de Komsomol'sk-na-Amur. Le forum regroupe en ce moment les familles et les proches inquiets du drame qui vient de se jouer. Nombre des victimes civiles sont des techniciens du chantier naval de Komsomol'sk ou a été construit le Nerpa. On peut retirer que les familles ont essayé de téléphoner à Bolchoï-Kamen dès que la nouvelle a été annoncée mais se plaignent du fait que les réseaux de téléphones fixes et portables ont été coupés durant les premières heures suivant l'annonce de l'accident. La situation est revenue à la normale depuis.

Un des intervenants pointe du doigt le système embarqué anti-incendie "Molybdène" couplé au système OLEASTER "glyukanul" qui aurait été intégré dans une version "non standard". RIA semble ajouter que nombre des victimes ne portaient pas leur Portable Breathing Unit (PBU) sur eux comme le veux la procédure.

Lors de l'accident, le Nerpa était en plongée profonde, non périscopique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que tu pointes du doigt, un problème mis en exergue par la ratio des morts et blessés (environ 17/3 - civils/militaires), ratio identique pour les morts et les blessés. Cela semble indiquer un manque d'entraînement des personnels civils aux procédures d'urgence incendie. Normalement les ouvriers et techniciens du chantier naval ont tous reçu une formation aux procédures d'urgences. Néanmoins tout militaire sait que rien ne vaut une expérience acquise sur des exercices répétés à intervalles réguliers et une acquisition d'automatismes lorsque l'on est confronté à une situation critique.

Le Fréon 2 a aussi comme conséquence lorsqu' ingéré de laisser une dizaine de minutes à un homme de corpulence moyenne pour réagir et enfiler son PBU. L'intoxication est alors traitable sans séquelles majeures. Il faut juste être averti des effets du Fréon qui a tendance à plonger la personne intoxiquée dans un état d'euphorie avec perte des repères temporels, l'état de stress baisse et par conséquence la capacité à réagir. L'étape suivante est la perte de connaissance et la mort par suffocation.

Là encore, rien ne remplace un entraînement suivi.

Les Russes ont joué de malchance. Cet accident est arrivé un jour de test avec 208 personnels à bord dont 2/3 de personnels civils mal ou non formés pour ce type d'accident rarissime.

   

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai peine à croire qu'on puisse jouer d'autant de malchances. Panne(s) rare(s) + surpopulation de personnels (moins ou pas sensibilisés du tout aux dangers ?) + des conditions les plus contraignantes (immersion) ... Ca me rappelle d'un coup un autre accident aux conséquences tout aussi dramatiques dans un sma français ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai peine à croire qu'on puisse jouer d'autant de malchances. Panne(s) rare(s) + surpopulation de personnels (moins ou pas sensibilisés du tout aux dangers ?) + des conditions les plus contraignantes (immersion) ... Ca me rappelle d'un coup un autre accident aux conséquences tout aussi dramatiques dans un sma français ça.

ola, une minute, c'est moi où ces personnels se trouvaient dans un local technique pour valider à la mer des matériels et qu'il n'y a normalement personne à ces endroits (d'où l'utilisation d'un gaz efficace pour le feu notemment d'origine électrique mais très mortel ...) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment le soum était surpeuplé mais c'est une procédure de travail normale en période de test.

L'accident a eu lieu alors que le K-152 était en immersion périscopique en retour sur son port d'attache. Les personnes n'étant pas de quart dormaient ou somnolaient.

Aucun marin Indien n'était à bord du K-152 lors de l'accident.

La marine Indienne vient de recevoir une "petite note" additionnelle (aux 2 milliards de dollars US payés pour le programme de leasing du Nerpa et du Kaban) de 650 millions de dollars US. Une paille !

En apparté les familles des victimes civiles (techniciens et ouvriers du chantier de komsomolsk-Na-Amur, le Amurskiy Sudostroitelnyy Zavod) ont reçu chacune l'équivalent de 3700 dollars US de la part du gouvernement en dédommagement du préjudice subi.

Le premier témoignage de survivant recueilli par Kommersant :

VLADIVOSTOK, Russia (AFP) — Survivors recalled the terrifying seconds after toxic gas was pumped into their nuclear submarine in an accident on Saturday in which 20 people were killed, Russian newspapers reported.

The submarine was overcrowded, cabin doors were locked and some of the crew were too dazed to put on their gas masks, they said, after the biggest naval disaster since the Kursk submarine sank in 2000, killing 118 sailors.

"I was lying down resting after being on watch. Suddenly the freon gas started coming down right above me. It was like a drug. I lost consciousness," Viktor Rifk, an engineer on board, told the popular Komsomolskaya Pravda daily.

Rifk and other survivors are at a military hospital near Vladivostok, Russia's main Pacific naval base. The area is off-limits to the media and the Komsomolskaya Pravda journalist was forced to sneak in through a fence.

Twenty-one people were also injured by the poisoning, which happened while the new submarine was being tested out in the Sea of Japan and was apparently caused by an accidental functioning of the fire extinguishing system.

accident

"After the liquefied gas literally fell down on us, I heard an alarm and then a cry from the executive officer: 'Switch on your breathing apparatus!'" said Sergei Anshakov, another engineer on the submarine.

"Some people got the freon point-blank and they were immediately gone. Some people got confused and didn't manage to put on their gas masks. Others had put it to one side so that it wouldn't get in the way," Anshakov said.

Speaking to the Izvestia daily, Denis Koshevarov, a warrant officer, said the toll could have been much higher if the fire alarm system had sprayed gas throughout the submarine and the accident had happened at night.

"We were lucky. We were very lucky. First of all, it happened in the evening and not at night. There would have been more dead at night," Koshevarov said.

"The other thing is that the freon came down only in two sections, not in all six. It's frightening to think what might have happened," he added.

"Why so many dead? Some people were sleeping and didn't manage to wake up in time... We haven't seen this kind of thing in the navy for a long time."

Alexei Shanin, another officer on board the submarine, recalled the frantic collective effort by the crew to rescue sleeping men poisoned by the freon gas spraying out of the fire extinguishing system and stuck in locked cabins.

"Everything happened at 18.05. The fire extinguishing system suddenly came on. It was like a tap on a water pipe: one moment it's shut and the next it's bursting out with water," Shanin told the Tvoi Den newspaper.

"We had to smash down the doors of the cabins that had been locked. We took the lads out. Two breaths of freon and that's it. Some of them died on our way into the port. Everyone who felt okay helped out," he added.

Shanin said there had already been problems with the submarine during two previous trials and that the number of people on board was far greater than allowed.

"There were 224 people on board. And the usual size of the crew is 80, 90 people. We even had to take turns sleeping," he said.

"We went out three times on that sub. There were some problems before but we found them, then returned to the port and sorted them out. The accident happened on our third trip."

Petit ajout :

Le Commandant Igor Kurdin (ex-Commandant de SSBN) qui dirige actuellement le St. Petersburg Submariners Club indique que selon lui, le gaz utilisé est du Fréon-112.

Andrei Frolov, chercheur au Center for Analysis of Strategies and Technologies de Moscou indique que l'accident a eu lieu à 20h30 heure du bord et qu'il est dû à une malfonction du système automatique d'alarme incendie (la précédente génération était à veille automatique et à déclenchement manuel).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Commandant Igor Kurdin (ex-Commandant de SSBN) qui dirige actuellement le St. Petersburg Submariners Club indique que selon lui, le gaz utilisé est du Fréon-112.

C'est du Halon 112 en fait ... nan?

Share this post


Link to post
Share on other sites

fréon 21 et halon 112, les deux étant employés pour les systèmes anti-incendie dans les milieux sensibles. testé une fois en intervention. Même avec le masque on est pas à la fête. Ca a le double avantage de faire anti incendie et anti intrusion aussi... Paix à leur âme.

La Rodina emploie le plus magnifique des engins de débarquement, le Zubr! Allez Fusilier, on en aura un jour :lol:

Image IPB

Près de 400 troufions/trois MBT/10blindés légers dans ses 130t d'espace cargo le tout appuyé par deux AK-630 (canon rotatif 30mm six tubes) pour l'appui direct et la défense AA des lanceurs SA-16 Igla et du lance roquettes pour la défense anti soum.

Bon, il n'y a pas que ça, il y a quelques navires de débarquement bien plus classiques mais aussi le murena, version small sized du Zubr qui n'emporte "que" 150 troufion ou un char de moins de 50t ou encore 2 blindés légers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

juste une question stupide...

le CO2 (gazeux...), ça pourrait pas être utilisé sur les SSK, vu que les SSK en produisent (même avec l'AIP pour les systèmes MESMA et Stirling) et ont du mal à s'en débarasser (en tout cas sous l'eau...) ?

Vu que le CO2 peut très bien tuer un feu par asphyxie...

Et au moins, à condition d'avoir une bombe d'air à dispo, c'est pas toxique pour l'homme (bien sûr, sans bombonne, ça aura le même effet que sur le feu...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais avec un masque le fréon et le halon c'est pas un problème, le seul souci c'est sans. Si tu te prends une bonne bouffée de ces deux gaz tu as le tournis et c'est la fin, délire, coma, puis mort. Pour le CO2 c'est à peu près le même schéma. Normalement dans toute installation utilisant un système au fréon/halon, il y a toute une chiée de capteurs pour repérer leur présence dans l'air, je suppose que dans un endroit aussi exigu et hermétique qu'un soum' cela doit être la même chose et pire encore... Mais dysfonctionnement oblige, paf... c'est pas la pire des morts mais c'est quand même pas folichon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

fréon 21 et halon 112, les deux étant employés pour les systèmes anti-incendie dans les milieux sensibles. testé une fois en intervention. Même avec le masque on est pas à la fête. Ca a le double avantage de faire anti incendie et anti intrusion aussi... Paix à leur âme.

La Rodina emploie le plus magnifique des engins de débarquement, le Zubr! Allez Fusilier, on en aura un jour :lol:

Image IPB

Près de 400 troufions/trois MBT/10blindés légers dans ses 130t d'espace cargo le tout appuyé par deux AK-630 (canon rotatif 30mm six tubes) pour l'appui direct et la défense AA des lanceurs SA-16 Igla et du lance roquettes pour la défense anti soum.

Bon, il n'y a pas que ça, il y a quelques navires de débarquement bien plus classiques mais aussi le murena, version small sized du Zubr qui n'emporte "que" 150 troufion ou un char de moins de 50t ou encore 2 blindés légers.

C'est tout le temps des gros trucs impressionants. ç'est une doctrine nationale ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est tout le temps des gros trucs impressionants. ç'est une doctrine nationale ou quoi ?

C'est meme une doctrine internationale, ca s'appelle le "kikalaplugrosse".

Et la c'est sur que ca impose...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,533
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Tyreas
    Newest Member
    Tyreas
    Joined
  • Forum Statistics

    20,961
    Total Topics
    1,340,098
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries