Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Bielorussie. Présent et avenir.


Recommended Posts

Il y a 2 heures, gustave a dit :

Je me demande dans quelle mesure Lukatchenko n'est pas un peu pris à son propre piège: que faire de ces migrants s'ils ne parviennent pas à passer en Pologne? Je doute que la Biélorussie souhaite les accueillir (et réciproquement d'ailleurs)...

Coup de pied au cul par le KGB dans un avion pour damas, pour un dirigeant comme ça, ça pose aucuns problème.

Link to comment
Share on other sites

Le 13/11/2021 à 17:24, Kiriyama a dit :

Ça a toujours été un choix assumé : l'isolement de la Biélorussie lui a longtemps permis d'y faire ce qu'il voulait. Une sorte d'autarcie, en gardant seulement des contacts avec la Russie et quelques pays au ban des nations (Soudan, Vénézuela, Corée du Nord, dictatures centre asiatiques, Iran...) pour faire rentrer des devises dans les caisses de l’État et avoir un minimum de soutien diplomatique.

A noter que sur le strict plan économique, la Biélorussie a pas mal réussi par rapport aux pays comparables :

- Leur PIB par habitant était de l'ordre de 6,5 k$ en 2020, soit pratiquement le double de l'Ukraine avec 3,5 k$ et les deux tiers de celui de la Russie à 10 k$ alors que la Biélorussie n'a aucun gaz ni aucun pétrole

- Leur indice de Gini est estimé à 0,25 à comparer avec 0,37 pour la Russie, autrement dit un pays incomparablement plus égalitaire que la Russie, plus égalitaire même que France ou Allemagne - on parle d'un niveau scandinave

En d'autres termes : le Biélorusse moyen vit au moins aussi bien, voire mieux que le Russe moyen, alors que le pays n'a pas de ressources naturelles !

Loukachenko ressemble à Ubu dictateur par certains côtés. Mais par d'autres, il est loin d'être le pire de la région.

C'est sans doute l'un des secrets de sa longévité.

 

Bon sinon, le porte-parole du Kremlin a beaucoup d'humour, comme souvent :dry: ...

Le Kremlin a aussi tenu à apporter son soutien à la Biélorussie : « Rejeter toute la responsabilité sur Loukachenko, sur la partie biélorusse, c’est tout à fait erroné », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, déplorant que l’UE « fasse abstraction des idéaux européens d’humanisme » alors que des milliers de migrants sont bloqués dans le froid sous des tentes de fortune à la frontière avec la Pologne.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

@Alexis

C'est l'une des raisons de sa popularité en Biélorussie et même en Russie : il a su éviter les débâcles des années 90, contrairement à la Russie et à l'Ukraine. Il a conservé dans les grandes lignes la centralisation de l'économie héritée du système soviétique, en y introduisant certains éléments de l'économie de marché lorsque c'était indispensable.

Cela donne un système assez lent, lourd et corrompu, mais qui arrive à maintenir le niveau de vie des citoyens à un niveau acceptable et même intéressant pour un ancien pays soviétique.

Même les plus grands détracteurs de Loukachenko en Biélorussie le reconnaissent : il est loin d'être idiot et sait facilement s'adapter lorsque c'est nécessaire. Il a aussi cette capacité à "sentir" ce que veut sa population et de ce fait, ça lui évite de ramer à contre-courant comme l'a fait Boris Ielstsine ou les divers présidents ukrainiens.

Edited by Kiriyama
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/krise-an-der-grenze-belarussische-airline-verhaengt-flugverbot-17634975.html (15 novembre 2021)

La compagnie aérienne biélorusse Belavia déclare avoir interdit aux personnes originaires de Syrie, d'Irak, d'Afghanistan et du Yémen d'emprunter sa ligne aérienne entre Dubaï et la Biélorussie. Cette décision a été prise à la demande des Émirats arabes unis, a annoncé Belavia dimanche. Auparavant, la compagnie aérienne privée syrienne Cham Wings avait déjà suspendu ses vols vers la Biélorussie. En outre, le gouvernement turc a interdit aux personnes originaires de Syrie, d'Irak et du Yémen de se rendre en Biélorussie. Le trafic aérien entre Bagdad et Minsk avait déjà été suspendu en août.

Le gouvernement irakien a annoncé un premier vol pour rapatrier les migrants à la frontière biélorusse-polonaise dans la nuit de lundi à mardi. Les ressortissants irakiens pourraient rentrer chez eux sur une base "volontaire" jeudi, a déclaré un porte-parole du ministère des affaires étrangères à la télévision irakienne. Il a indiqué que les autorités avaient "enregistré 571 Irakiens" dans la zone frontalière qui avaient accepté de rentrer chez eux volontairement.

Le dirigeant Loukachenko a affirmé lundi que des efforts "actifs" étaient déployés pour rapatrier les migrants bloqués dans la zone frontalière avec la Pologne. Son pays ne veut pas que la crise des réfugiés dégénère en un "conflit" à la frontière commune avec la Pologne. Un conflit avec la Pologne serait "absolument nuisible pour nous". Minsk s'efforce de convaincre les réfugiés de rentrer chez eux. Cependant, "ces gens sont très têtus", personne ne veut revenir.

Dans le même temps, il a déclaré que la Biélorussie pourrait transporter les migrants vers l'Allemagne avec Belavia, si la Pologne ne fournit pas un "couloir humanitaire". "Nous les enverrons à Munich avec nos propres avions si nécessaire." Munich avait accepté d'accueillir des migrants de la région frontalière.

Link to comment
Share on other sites

il y a 58 minutes, Wallaby a dit :

https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/krise-an-der-grenze-belarussische-airline-verhaengt-flugverbot-17634975.html (15 novembre 2021)

La compagnie aérienne biélorusse Belavia déclare avoir interdit aux personnes originaires de Syrie, d'Irak, d'Afghanistan et du Yémen d'emprunter sa ligne aérienne entre Dubaï et la Biélorussie. Cette décision a été prise à la demande des Émirats arabes unis, a annoncé Belavia dimanche. Auparavant, la compagnie aérienne privée syrienne Cham Wings avait déjà suspendu ses vols vers la Biélorussie. En outre, le gouvernement turc a interdit aux personnes originaires de Syrie, d'Irak et du Yémen de se rendre en Biélorussie. Le trafic aérien entre Bagdad et Minsk avait déjà été suspendu en août.

Le gouvernement irakien a annoncé un premier vol pour rapatrier les migrants à la frontière biélorusse-polonaise dans la nuit de lundi à mardi. Les ressortissants irakiens pourraient rentrer chez eux sur une base "volontaire" jeudi, a déclaré un porte-parole du ministère des affaires étrangères à la télévision irakienne. Il a indiqué que les autorités avaient "enregistré 571 Irakiens" dans la zone frontalière qui avaient accepté de rentrer chez eux volontairement.

Le dirigeant Loukachenko a affirmé lundi que des efforts "actifs" étaient déployés pour rapatrier les migrants bloqués dans la zone frontalière avec la Pologne. Son pays ne veut pas que la crise des réfugiés dégénère en un "conflit" à la frontière commune avec la Pologne. Un conflit avec la Pologne serait "absolument nuisible pour nous". Minsk s'efforce de convaincre les réfugiés de rentrer chez eux. Cependant, "ces gens sont très têtus", personne ne veut revenir.

Dans le même temps, il a déclaré que la Biélorussie pourrait transporter les migrants vers l'Allemagne avec Belavia, si la Pologne ne fournit pas un "couloir humanitaire". "Nous les enverrons à Munich avec nos propres avions si nécessaire." Munich avait accepté d'accueillir des migrants de la région frontalière.

Je pense que les pressions économiques (autre de la Biélorussie) de l'Europe font leurs effet

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

La relocalisation des migrants du camp de fortune au poste frontière de Kuźnica est une opération planifiée par les services biélorusses. L'action est très probablement dirigée depuis le vehicule de commandement située à l'arrière de l'ancien camp de migrants.

Edited by Banzinou
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, LBP a dit :

Je pense que les pressions économiques (autre de la Biélorussie) de l'Europe font leurs effet

J'en doute fort!

Il y a 6 heures, Wallaby a dit :

https://www.faz.net/aktuell/politik/ausland/krise-an-der-grenze-belarussische-airline-verhaengt-flugverbot-17634975.html (15 novembre 2021)

Minsk s'efforce de convaincre les réfugiés de rentrer chez eux. Cependant, "ces gens sont très têtus", personne ne veut revenir.

Dans le même temps, il a déclaré que la Biélorussie pourrait transporter les migrants vers l'Allemagne avec Belavia, si la Pologne ne fournit pas un "couloir humanitaire". "Nous les enverrons à Munich avec nos propres avions si nécessaire." Munich avait accepté d'accueillir des migrants de la région frontalière.

Comme c'est mesquin! :biggrin:

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Banzinou a dit :

La relocalisation des migrants du camp de fortune au poste frontière de Kuźnica est une opération planifiée par les services biélorusses. L'action est très probablement dirigée depuis le vehicule de commandement située à l'arrière de l'ancien camp de migrants.

Véhicule de commandement...un BRDM2 ? C'est...enfin à ce compte là une 4L ou un Jumpy ce sont des véhicules de commandement non ? ^^

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 31 minutes, Kiriyama a dit :

Il en existe une version de commandement, le BRDM-2UM.

...qui n'a pas de tourelle, contrairement à celui de la photo.

Pour @Fanch : chips ! XD

Belle doublette... ^^

Plus sérieusement :
- la présence d'un véhicule, même "que" de reco' reste lourde de sens ;
- la notion de "commandement" est toute relative (quel échelon etc'...). Si c'est pour dire à la milice locale de faire ça ou pas ça, oui ça peut s'entendre... ;
- il faudrait-être sur de la traduction de l'article ;
- il faudrait-être sur que le communicant à compris le rapport qu'il a lu.

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.nova.news/migranti-intesa-macron-putin-sulla-riduzione-delle-tensioni-al-confine-tra-polonia-e-bielorussia/

Je dirais que Macron, avec la conférence sur la Libye qui s'est tenue à Paris, et avec cette action sur la question Pologne/Biélorussie s'oriente de manière décisive pour remplir le rôle de leader politique de l'UE laissé par Frau Merkel en profitant de la période intérimaire allemande. et de l'"étrange" situation intérieure italienne avec le sort de Draghi encore à définir.

P.S. Je ne joins qu'un article en italien car en le cherchant je n'ai pas trouvé d'article en français

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

@Alexis

Bien entendu que la Biélorussie s'en sort bien économiquement, un petit pays de moins de 10 millions d'hab (Moscou dépasse les 13 millions) qui bénéficie du gaz et du pétrole à un prix défiant toute concurrence + les revenus du gazoduc, avec des lignes de crédit du grand frère Russe qu'on en perd les montants depuis le temps. Sans parler qu'il bénéficie d'une protection de son économie, ils produisent toujours les tracteurs et du matos agricole alors que la Russie pourrait écraser la concurrence, les produits laitiers ou alimentaires sont écoulés en Russie. Les groupes russes acceptent de jouer le jeu et d'ouvrir des bureaux à Minsk pour employer des gens qui ne servent à rien car on a déjà le personnel nécessaire en Russie.

Encore récemment du vin géorgien transite, va comprendre pourquoi, depuis Minsk, on avait aussi eu l'épisode des crevettes Biélorusse, ou des produits de l'UE sous embargo passant par la petite république qu'on retrouvait dans nos supermarchés.

Remarque le business modèle est à l'image de son chef. Je te rassure, tu visites Grozny tu auras la même impression, assez facile de développer une région avec l'argent de la Russie.

Edited by NoxxMos
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, gianks a dit :

et avec cette action sur la question Pologne/Biélorussie s'oriente de manière décisive pour remplir le rôle de leader politique de l'UE laissé par Frau Merkel en profitant de la période intérimaire allemande.

Ce n'est pas Macron, mais bien Merkel qui est à la manœuvre :

https://www.spiegel.de/politik/deutschland/gruene-kritisieren-angela-merkels-telefonat-mit-alexander-lukaschenko-a-4ea2c08d-9111-4488-824f-5c2c46b4ea11 (16 novembre 2021)

L'appel téléphonique entre la chancelière Angela Merkel et le dirigeant biélorusse Alexandre Loukachenko a été critiqué par le parti des Verts [allemands]. Le porte parole des Verts pour la politique étrangère Omid Nouripour a parlé sur la radio Deutschlandfunk d'un "signal dévastateur". L'UE n'avait pas reconnu la réélection controversée de Loukachenko l'année dernière. Par son appel téléphonique, Mme Merkel a toutefois reconnu de facto la réélection de M. Loukachenko.

Selon le porte-parole du gouvernement, Steffen Seibert, Mme Merkel a parlé avec M. Loukachenko pendant environ 50 minutes lundi. Selon le gouvernement allemand, ils ont discuté de la situation des réfugiés dans la région frontalière avec la Pologne et la Lituanie ainsi que d'une éventuelle aide humanitaire.

 

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, gianks a dit :

Je dirais que Macron, avec la conférence sur la Libye qui s'est tenue à Paris, et avec cette action sur la question Pologne/Biélorussie s'oriente de manière décisive pour remplir le rôle de leader politique de l'UE laissé par Frau Merkel en profitant de la période intérimaire allemande. et de l'"étrange" situation intérieure italienne avec le sort de Draghi encore à définir.

Macron, dont le mandat prend fin en avril prochain, n'est pas sûr d'être réélu non plus. Ce serait même une petite anomalie si l'on considère le destin de nos deux derniers présidents sortants depuis l'instauration du quinquennat ainsi que le couplage des élections présidentielles et législatives.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Cependant, qui d'autre aurait pu parler à Loukachenko ? quel leader politique aurait accepté le risque de recevoir les accusations que les verts portent contre Frau Angela ?
Elle a un pied sur la porte, elle n'a aucun dommage politique à craindre de rencontrer et peut en toute sécurité faire de la "realpolitk" sans craindre de catastrophes diplomatiques pour l'Allemagne.
Et puis on est sûr que Loukachenko n'est pas une marionnette avec la main de Poutine à l'intérieur ? 

Mieux vaut parler à la marionnette ou au marionnettiste ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, LBP a dit :

Argumente

D’une part je ne crois pas qu’il ait cédé, d’autre part il a déjà supporté sans broncher bien pire! 
il y aurait probablement moyen de faire plus mal à la Biélorussie mais au prix d’une escalade avec elle et avec la Russie (qui ne laissera pas tomber ni même s’éloigner la Biélorussie et paiera ce qu’il faut pour cela), pour des conséquences très incertaines…

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, NoxxMos a dit :

Bien entendu que la Biélorussie s'en sort bien économiquement, un petit pays de moins de 10 millions d'hab (Moscou dépasse les 13 millions) qui bénéficie du gaz et du pétrole à un prix défiant toute concurrence.

J'avais cru comprendre que depuis le milieu des années 2000, la Biélorussie payait son pétrole et son gaz au prix du marché. A l'époque d'ailleurs, ça avait déclenché une crise diplomatique entre la Biélorussie et la Russie.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, gustave a dit :

D’une part je ne crois pas qu’il ait cédé, d’autre part il a déjà supporté sans broncher bien pire! 
il y aurait probablement moyen de faire plus mal à la Biélorussie mais au prix d’une escalade avec elle et avec la Russie (qui ne laissera pas tomber ni même s’éloigner la Biélorussie et paiera ce qu’il faut pour cela), pour des conséquences très incertaines…

L’Europe a des moyens de faire pression économique, exemple avec les compagnies aériennes qui ont transportés les migrants, l’Europe a du faire pression ( menasse interdisant l'espace aérien européenne)
On peut le voire avec la compagnie aérienne Turque, et le retour des Irakiennes .

Il ne faut pas croire que l'Eupore est un grand tout mou, elle apprend a taper sur la table (mais c'est plus discret). 

Et quand le président Biélorusse dit qui va coupé le gazoduc Poutine lui dit "c'est mon gaz, c'est argent tu te calme!!"

Ils faut rester ferme.

Dans cette affaire c'est surtout le comportement de la Pologne qui demande l'aide de l'OTAN avant l'Europe.

Link to comment
Share on other sites

Presse russophone (traduction automatique)

"Poutine s'est soudainement tourné vers Loukachenko avec un appel: "Il n'a pas fait de déclarations aussi sérieuses depuis longtemps."

Le président russe Vladimir Poutine a appelé son collègue illégitime Alexandre Loukachenko à nouer un dialogue avec l'opposition.

Le 18 novembre, Vladimir Poutine a lancé un appel au fonctionnaire de Minsk avec un appel à établir un dialogue avec l'opposition. Le propriétaire du Kremlin a admis : extérieurement, il semble que la situation en Biélorussie semble être résolue, mais en réalité ce n'est pas le cas : « Il y a des problèmes... nous appelons à un dialogue entre les autorités et l'opposition. L'observateur politique Alexander Klaskovsky a recommandé de ne pas attacher beaucoup d'importance aux paroles du président de la Fédération de Russie. Poutine ne se souciera pas des problèmes du développement de la démocratie en Biélorussie,  écrit Zerkalo.io.

" Pourquoi a-t-il fait cette remarque ? J'avoue que lors de récentes conversations avec Merkel et Macron, Poutine a promis qu'il mènerait un travail d'explication avec l'allié biélorusse ", a suggéré l'expert. Probablement, cette déclaration sera présentée comme un moment « éducatif ». En outre, il est probable qu'au cours des pourparlers, Loukachenka ait assuré à Poutine que les problèmes étaient résolus et que le moment n'était pas encore venu pour la transition au pouvoir. Il existe des versions selon lesquelles, en 2021, le chef permanent de la Biélorussie a fait une promesse concernant son départ. Maintenant, Poutine lui a clairement fait savoir que le Kremlin surveille la situation et est confiant dans la nécessité de rotations politiques rapides. Klaskovsky note que le Kremlin lui-même n'établit pas de contacts avec les opposants à Loukachenka, puisque toutes les oppositions aux yeux de Poutine sont des personnalités pro-occidentales. Cependant, Moscou pourrait avoir un plan pour un remplacement en douceur du pouvoir en Biélorussie. La place de Loukachenka devra être prise par un "partenaire moins toxique et plus accommodant". L'observateur politique Valery Karbalevich dit que Poutine pourrait ne pas aimer les ambitions de Loukachenka de garder le pouvoir entre ses mains. La deuxième raison de l'allusion de Poutine pourrait être la crise migratoire. Les politiciens n'étaient pas d'accord, et maintenant le Kremlin a commencé à « troller » Loukachenko : « Il n'a pas fait de déclarations aussi sérieuses sur la situation politique interne en Biélorussie depuis longtemps. C'est une déclaration intéressante . Rappelons que Loukachenka lui-même a récemment  rappelé à  Poutine son « passé de cour », que le propriétaire du Kremlin n'aime pas beaucoup. De plus, il s'est permis une comparaison dans laquelle il s'est doté, ainsi que le président de la Fédération de Russie, de l'égalité des chances. Ces mots, disent les experts,  changeront  son destin :
Poutine ne lui pardonnera pas une telle comparaison.  Pendant ce temps, le journaliste Alexander Nevzorov  pense que Loukachenko, créant une crise migratoire aux frontières de l'UE, remplit la tâche de Moscou. La même opinion est partagée par les politologues ukrainiens et les politiciens européens, qui accusent ouvertement le Kremlin d'avoir créé la crise."

Auteur : Anastasia Yugova

читайте подробнее на сайте "Диалог.UA":  https://www.dialog.ua/world/240421_1637260326 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,665
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Godefroy de Bouillon
    Newest Member
    Godefroy de Bouillon
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...