Philippe Top-Force

Eurocopter nouvellement Airbus Helicopters se place en Asie

53 messages dans ce sujet

Eurocopter, filiale du groupe EADS, devrait investir 1 milliard de dollars en Inde durant ces deux prochaines années. La compagnie a répondu à l’offre de la défense indienne portant sur la fabrication de 500 hélicoptères.

Eurocopter produira 260 hélicoptères de reconnaissance en haute altitude à simple moteur pour l’armée. Les 60 premiers seront livrés par Eurocopter directement, alors que le reste sera fabriqué avec Hindustan Aeronautics Limited.

Modifié par Philippe Top-Force
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et c'est quoi comme hélicoptères qu'on leur a vendu?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

des AS-350 je crois. en tout cas si c'est des hélicos de reco en altitude monomoteur, c'est à peu près le seul qui joue avec l'EC-130 (qui est un AS-350 pour la partie mécanique) l'EC-120B devant manquer de puissance.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Hélicoptères indiens : Bell se retire de l'appel d'offres"

20 novembre 08 - Les Echos

L'américain Bell s'est retiré de l'appel d'offres indien portant sur le renouvellement de 650 hélicoptères militaires légers. Cet abandon ouvre la voie à Eurocopter, selon la presse locale indienne. Le marché est évalué dans sa totalité à 1,4 milliard de dollars

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Eurocopter a vu son chiffre d'affaires croître de 58% en Asie"

2 février 10 - Communiqué Eurocopter

Eurocopter a enregistré l'an passé une croissance de son chiffre d'affaires de 58% en Asie, pour atteindre 896 millions d'euros. Son chiffre d'affaires global a été en 2009 de 4,6 milliards d'euros. Le carnet de commandes est resté stable, dans la tendance des dernières années, pour se terminer à 504 millions d'euros. L'activité a été marquée par une réduction des ventes d'hélicoptères légers et une plus grande demande pour les plus gros hélicoptères.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une nouvelle livré pour un EC120B présenté à Singapour.
Image IPB

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite info.

Essai statique réussi pour l'hélicoptère franco-chinois AC352 L'essai statique du connecteur tampon de l'hélicoptère AC352 vient d'être réalisé avec succès. Développé par Eurocopter et Harbin Aviation (filiale d'Avic), cet hélicoptère sera utilisé dans le transport de passagers, les opérations de sauvetage et les secours médicaux. Après avoir réalisé son premier vol en 2009, il devrait obtenir en 2012 son certificat de conformité.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eurocopter en lice pour vendre 45 hélicoptères à la RussieUn appel d’offres portant sur l’achat de quarante-cinq a été publié sur le site officiel des commandes d’Etat. Le montant du contrat est évalué à 167 millions d’euros. Selon le quotidien russe Vedomosti, dont l’information est rapportée par l’Usine Nouvelle, les exigences de l’appel d’offres correspondent aux caractéristiques des appareils Ecureuil AS350 et AS355 d’Eurocopter. Le nom du vainqueur devrait être annoncé le 19 mars.

22 février 2012 - usinenouvelle.com

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une petite info.

Ils aiment bien se compliquer la vie : 1 hélicoptère, 3 noms différents ! Sans parler des futures variantes possibles...  :-[

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

AC352  en Asie et EC175 ailleurs. Ou est le 3ème nom ?

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eurocopter : une intelligente politique de réciprocité en Malaisie La Malaisie est un marché important pour Eurocopter qui y a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros pour un carnet de commandes de 370 millions d'euros. L'hélicoptériste, qui dispose de plus de la moitié du marché civil et militaire du pays, a développé une politique active en matière de réciprocité (les "offsets") qui lui a notamment permis de remporter un important contrat de douze EC725 en 2010. Eurocopter a ainsi confié à CTRM, une société malaisienne spécialisée dans la fabrication d'éléments en composite (et déjà fournisseur d'Airbus), la fabrication du fenestron des hélicoptères EC130 et a investi dix millions d'euros dans un nouveau simulateur pour la formation des pilotes sur les appareils EC225 et EC725.

16 mai 12 - L'Usine Nouvelle

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et hop ! les fenestrons qui partent en Malaisie

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2 avec un rotor principal unique à 5 pales et d’un rotor anticouple caréné (style fenestron)

1-aileron arrière en T

1-# au niveau des verrières et glass cockpit sur k62

1-Train atterrissage avant

1-queue arrière moins longue

1-design du fuselage plus aileron au niveau cabine

1-motorisation

1-train d'atterrissage rétractable

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2 avec un rotor principal unique à 5 pales et d’un rotor anticouple caréné (style fenestron)

1-aileron arrière en T

1-# au niveau des verrières et glass cockpit sur k62

1-Train atterrissage avant

1-queue arrière moins longue

1-design du fuselage plus aileron au niveau cabine

1-motorisation

1-train d'atterrissage rétractable

Je ne le prenais pas si sérieusement, ce sont en effet 2 hélicos complètement différents.

Par contre, je suis très surpris de voir des livrées de couleurs si proches pour les 2 constructeurs !

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/air-defense/actu/reuters-00497910-eurocopter-prevoit-de-construire-des-helicopteres-en-inde-536189.php

Eurocopter, filiale d'EADS , va mettre en place une chaîne de production en Inde afin de construire des appareils Fennec, a déclaré jeudi Lutz Bertling, directeur général du premier constructeur mondial d'hélicoptères civils.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En Inde, Eurocopter doit s'armer... de patience

Quoi de neuf en Inde ? Eurocopter, qui a répondu à un nouvel appel d'offre en 2008, attend... depuis 2010 l'ouverture des enveloppes commerciales par New Delhi pour savoir si il est à nouveau sélectionné par l'armée indienne. Elle souhaite renouveler sa flotte d'hélicoptères Cheetah et Chetak dans le cadre du  programme Light Utility Helicopters (LUH). Une décision était pourtant attendue fin mars. Le contrat, qui porte sur 197 hélicoptères de reconnaissance pour les armées de l'air et de terre destinés notamment aux troupes stationnées en altitude près de la frontière avec la Chine, est estimé à 400 millions d'euros. Il peut s'élever jusqu'à 1,5 milliard d'euros avec l'achat au total de 600 appareils. Eurocopter propose le Fennec (AS350 C3), le seul hélicoptère à s'être posé sur le mont Everest, face au KA-226 du russe Kamov.

Outre les 197 Fennec, le constructeur européen vise un appel d'offre lancé en août 2012 portant sur la fourniture d'hélicoptères pour la Marine (56 appareils) dans le cadre du programme NUH (hélicoptères utilitaires navals) dont le montant est évalué à plus de 500 millions d'euros et un autre lancé en novembre 2012 portant sur l'équipement des Coast Guard (14 appareils, soit un contrat estimé à plus de 400 millions).

Eurocopter propose respectivement l'AS565 MB Panther, la version militarisée du Dauphin, et le NH90. Soupçonné de corruption, AgustaWestland (groupe Finmeccanica), le seul rival d'Eurocopter sur ces campagnes, est pour l'heure autorisé à poursuivre les deux compétitions.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20150222tribd3d90287d/l-incroyable-marathon-commercial-d-airbus-helicopters-en-inde.html

 

 
Près de 400 hélicoptères légers

Pour l'heure, ils ont répondu au RFI pour la fourniture de 197 hélicoptères de reconnaissance et de surveillance (RSH) pour l'armée de terre et de 187 hélicoptères utilitaires légers (LUH) pour l'armée de l'air (IAF). Avec une exigence impérative de New Delhi qui entre dans le cadre de la nouvelle politique d'acquisition de systèmes d'armes voulue par le Premier ministre Narendra Modi, de faire faire en Inde, y compris par le secteur privé. Le fameux "Make in India" s'affiche sur tous les panneaux de publicité de Bangalore, qui accueille le salon aéronautique Aero India (18-22 février).

Une stratégie qui rebat complètement les cartes en Inde, ajoute de la confusion à la confusion et donc devrait logiquement allonger les délais de prises de décision de l'administration indienne, déjà réputée pour sa lenteur. Pour la petite histoire, New Delhi a mis six mois environ pour comprendre que Eurocopter avait changé de nom et que Airbus Helicopters était apte à concourir à cet appel d'offre.

"Tout le monde discute avec tout le monde"

Aujourd'hui "tout le monde discute avec tout le monde", la formule très langue de bois servie par les industriels, est pour une fois on ne peut plus vrai. Airbus Helicopters se fait évidemment discret sur les discussions avec de nouveaux partenaires industriels, y compris avec HAL son partenaire historique. "Tout est encore instable et au stade préliminaire", explique-t-on chez le constructeur.

Une chose est sure, le constructeur de Marignane va remettre en piste le Fennec, en tout cas dans sa dernière version, l'AS550 C3e, qui sera destiné, s'il est sélectionné, à ravitailler notamment les troupes stationnées en altitude près de la frontière indo-chinoise. En 2006, Airbus Helicopters proposait une précédente version, l'AS550 C3 qui avait même gagné le premier appel d'offre face à l'américain Bell.

Deux procédures arrêtées

En juin 2007 le processus d'acquisition du Fennec a toutefois été dans un premier temps suspendu après l'ouverture d'une enquête, puis cassé en décembre par New Delhi en raison de soupçons de corruption... jamais avérés mais fortement alimentés par le perdant. En partenariat avec l'entreprise publique Hindustan Aeronautics limited (HAL), Airbus Helicopters n'avait plus qu'à signer formellement le contrat. En avance sur le "Make in India" préconisé par le Premier ministre indien, le constructeur proposait de livrer 60 appareils clés en main, puis 137 fabriqués dans les usines de HAL.

Avec ce contrat, l'industriel HAL aurait obtenu la sous-traitance de la production des cellules de toutes les versions de la famille Ecureuil (version civile du Fennec). Pour l'hélicoptériste européen, cet accord devait permettre de créer un contexte favorable à l'établissement d'un partenariat renforcé avec HAL, qui remonte aux années 1960 avec la production sous licence de l'Alouette III (Cheetaks, 350 appareils), puis dans les années 1970 avec le Lama (Cheetah, 250 appareils construits par HAL).

Puis, Airbus Helicopters a répondu à un nouvel appel d'offre en 2008 (programme RSH). Il a attendu... depuis 2010 l'ouverture des enveloppes commerciales par New Delhi pour savoir si il est à nouveau sélectionné par l'armée indienne. Des offres commerciales qui ont été prolongées jusqu'en juin 2014. Pour finir, le nouveau gouvernement a cassé l'appel d'offre en cours.

Quatre campagnes pour Airbus Helicopters

En parallèle au programme RSH, Airbus Helicopters travaille sur d'autres campagnes commerciales. Le constructeur vise quatre programmes de renouvellement de la flotte de la Marine, de l'armée de terre et des Coast Guards. il lorgne d'abord la fourniture d'une centaine d'hélicoptères légers pour la Marine dans le cadre du programme NUH (hélicoptères utilitaires navals). et propose la dernière version militarisée du Dauphin, l'AS565 MBe Panther. Après avoir lancé un appel d'offre lancé en août 2012 pour 56 appareils, New Delhi a relancé un RFI en septembre dernier pour 100 appareils dans le cadre du "Make in India". Un RFP est également attendu d'ici à la fin de l'année.

En outre, le constructeur européen est également en piste pour le programme NMRH (Naval multirole Helicopter), dont un RFI a été lancé il y a environ deux ans pour l'acquisition de 123 appareils. C'est-à-dire avant la nouvelle politique d'acquisition du gouvernement Modi. Airbus Helicopters propose l'EC725. Tout comme à l'armée de terre, qui a besoin de plus de 150 appareils dans le cadre du plan de croissance de sa flotte. Enfin, les Coast Guard (14 appareils, soit un contrat estimé à plus de 400 millions) on récemment évalué l'EC725.

 

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 034
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Dellbaeth
    Membre le plus récent
    Dellbaeth
    Inscription
  • Statistiques des forums

    19 924
    Total des sujets
    1 049 654
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets