Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

La Place de la France dans un monde de blocs


Recommended Posts

il y a 52 minutes, Hirondelle a dit :

Tu as raison de le signaler. Je ne connaissais les barrages turcs que pour leur tendance à accaparer l’eau, mais leur contribution à la production d’électricité est très notable à ce que je viens de voir : de 20 à 30% par an (10 à 14% en France).

Malgré cela et la croissance rapide de cette houille blanche, sa part dans le mix énergétique turc decroit. Elle était de 40% en 1990 !!!

 

Pour interpréter tes chiffres, ce serait mieux de connaitre la production hydraulique en TW/h en 1990 et 2020 parce que la production globale a du sacrément augmenter en 30 ans.:rolleyes:

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 16 minutes, Alberas a dit :

Pour interpréter tes chiffres, ce serait mieux de connaitre la production hydraulique en TW/h en 1990 et 2020 parce que la production globale a du sacrément augmenter en 30 ans.:rolleyes:

x5

Et c’est pas mes chiiiiiiiffreuuuuh :pleurec:

Bon, ‘faut tout faire ici https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Énergie_en_Turquie

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Hydroélectricité_en_Turquie

C’est un forum sur les trucs de bonshommes, qui brûlent et qui explosent, ou sur les bidules qui mouillent et font ch’tites loupiotes, d’abord ?

Cette section est borderline je trouve : des fois, on est au bord de réfléchir…

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

Je me questionnais sur la tectoniques des plaques dans un post la page précédente :

 

Mais je vous incite très fortement à considérer ce tweet et le lien qui va avec et à les lire avec la plus grande attention.

Et le lien sur un document extrèmement intéressant dont cette carte n'est que la synthèse.

https://www.isas.nus.edu.sg/wp-content/uploads/2021/08/South-Asia-Scan-Aug-2021-V4.pdf

 

Ca parle de EAU / INDE / Grèce Israël. Mais pas de la France ... Pourtant cette carte est quasiment la même que celle que la France cherche à mettre en place dans cette région mais à l'envers. Or Macron a bien dit que l'INde serait une de ses priorités pendant la présidence Française de L'Europe. Je ne peux donc que souhaiter que l'Europe dans son intégralité réfléchisse de près aux relation que l'Inde veut avoir.

Je constate que les US cherche à raccrocher ce train en ouvrant un nouveau QUAD avec UAE/INDE et Israël. Mais il faut bien comprendre que l'intérêt stratégique de L'inde est de répondre aux nouvelles routes de la soie en s'assurant des débouchés pour leur propres produits. Le but est l'Europe.

https://www.jpost.com/international/the-israel-uae-india-us-partnership-is-a-quiet-revolution-analysis-682452

"The meeting is also important because it represents the quiet formation of a group of like-minded countries. Added to this list should also be Greece, France, Cyprus, Bahrain, Egypt, Jordan and some other countries that share common interests, either in the Eastern Mediterranean or as part of a bloc of stability and moderation."

Edited by herciv
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Super  !  MERCI pour cette vision !    On a eu du mal à comprendre en son temps  les ROUTES DE LA SOIE   puis la relation ISRAEL - EAU ... Puis celle du QATAR  avec la TURQUIE  .. Là on a le schéma qui se complète ... 

Quand penses tu @capmat  ? 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

On parlait hier de la Jordanie. Il faut croire qu'on est en phase avec les mouvements en cours au moyen-orient. La Jordanie est encore un de ces acteur qui cherche à ne s'aligner sur aucune puissance particulière mais veut avoir des relations avec tout le monde y compris la Chine.

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/la-jordanie-acteur-cle-pour-la-chine-au-moyen-orient-899452.htm

"

(..)

Ainsi, la Chine est progressivement devenue une puissance majeure (d'abord économiquement) dans la région, avec des objectifs stratégiques évidents. Qu'elle entende conforter cette politique sur le long terme ne fait aucun doute. Pour cela, elle dispose de nombreux atouts. À terme, les reconstructions de la Syrie et du Liban vont renforcer sa présence. Le Liban demeure un point d'entrée essentiel pour l'ensemble de la région : les pays du Levant tels que la Jordanie, la Syrie ou l'Irak, mais aussi les pays du Golfe, dépendent aussi de leurs relations commerciales avec le Liban. Or, 73 % des importations du pays dépendant de la voie maritime, le lien du Liban à la mer est essentiel. Il repose sur le dynamisme d'une infrastructure clé, le port maritime. Précisément ce que la Chine convoite.

Sur un autre plan, le renforcement de la coopération de la Chine avec la Jordanie dans le domaine du nucléaire civil semble avoir déjà porté ses fruits puisque l'Arabie saoudite voisine se dit à son tour intéressée par un projet similaire. De même, la problématique du dessalement de l'eau intéresse aussi la Jordanie, qui est l'un des pays les plus lacunaires en eau au monde. Plusieurs observateurs s'inquiètent de la situation structurelle de sécheresse.La Jordanie connaît une des plus graves sécheresses de son histoire et le pire est à venir. Les précipitations pourraient continuer de chuter et la température moyenne continuer d'augmenter fortement.

Enfin, outre la coopération sino-jordanienne dans ces différents secteurs d'activités, le lien entre les deux pays s'affirme aussi au sein des cadres diplomatiques et institutionnels, avec, au mois de juillet de l'année dernière, le neuvième Forum sur la coopération sino-arabe, coprésidé par les deux pays.

Très dépendante des flux de financement externes, lesquels sont exposés à la conjoncture internationale et aux tumultes d'un environnement régional en mutation, la Jordanie essaie de multiplier les initiatives diplomatiques pour être moins vulnérable en matière d'énergie, et ce, dans un contexte où les finances publiques du pays se dégradent.

Cet « État tampon » devrait bénéficier pour cela du soutien de bailleurs étrangers, notamment chinois. Les importations chinoises de Jordanie se sont élevées à un total de 356 millions de dollars en 2019, avant la pandémie de Covid-19. De même, les autorités chinoises se félicitaient à la même période du projet de centrale électrique utilisant du pétrole de schiste d'Attarat (en construction) et annonçaient une participation de 1,6 milliard de dollars dans sa construction.

Ce projet, phare pour la diplomatie chinoise au Moyen-Orient, contribuerait à réduire les coûts d'énergie de la Jordanie, créer de l'emploi localement et stimulerait les échanges en matière d'ingénierie entre Amman et Pékin. Pour autant, il n'y pas à ce jour d'avancées significatives. La pandémie et le processus d'enfermement du régime chinois sur lui-même suggèrent une recomposition des relations, des projets initiés et, plus largement, de sa politique étrangère.

En atteste le volet sanitaire dans la lutte contre la pandémie : la Jordanie a déjà fait l'objet de plusieurs livraisons de vaccins de la société Sinopharm. Ces dons sont la partie émergée du volet commercial d'opérations plus larges entreprises par la Chine, qui tente grâce à eux de légitimer et relancer le projet des « nouvelles routes de la soie ». Ainsi, en 2020, la Chine est devenue le premier fournisseur de la Jordanie (15 % du marché) tandis que, dans le même temps, les importations en provenance de Chine se sont réduites en raison des perturbations liées à la pandémie et au contexte politique dégradé.

Enfin, la coopération sino-jordanienne en matière de sécurité et de ventes d'armes reste discrète mais substantielle. Que ce soit avec la livraison de drones ou avec les échanges entre services de sécurité, Pékin a aussi construit, via son réseau diplomatique, une position d'influence - d'abord pour assurer la sécurité de ses intérêts.

N'en demeure pas moins que la Jordanie continuera d'être un terrain d'affrontement entre les pôles de puissance régionaux et extrarégionaux (Israël, États-Unis, Chine, Russie, etc.). En cela, Amman conservera son aura singulière et ancienne, espace de diplomatie du Moyen-Orient pour comprendre le monde.

"l

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

La posture française en indo-pacifique vue par eurasian.

https://eurasiantimes.com/france-chinese-monopoly-in-indo-pacific-looks-to-assert-power/

L'importance stratégique de la région indo-pacifique
La région indo-pacifique se compose d'au moins 38 pays. Ensemble, ces nations se partagent 44 % de la superficie de la planète et 65 % de sa population. Elles représentent 62 % du PIB mondial et 46 % du commerce mondial de marchandises.

En raison des forces de la mondialisation et de la "maritimisation" qui en découle, la région indo-pacifique est devenue très dépendante de la libre circulation des matières premières et des biens de consommation. C'est la principale raison pour laquelle la sécurité maritime est une question aussi cruciale non seulement pour les nations de la région, mais aussi pour le monde entier, affirment Jérémy Bachelier et Eric Frécon dans leur article publié dans The Diplomat.

La sécurité maritime dans le détroit de Malacca et le détroit de Singapour, parallèlement aux tensions en mer de Chine méridionale et dans le golfe du Bengale, reste ici cruciale.

À propos de l'intérêt de la France pour l'Indo-Pacifique, l'ancien ambassadeur indien en Allemagne, en Indonésie, en Éthiopie, dans l'ANASE et dans l'Union africaine, Gurjit Singh, a déclaré à The EurAsian Times : "La posture de la France dans l'Indo-Pacifique n'est pas nouvelle du tout. Leur politique concernant la région existe depuis 2018. Elle est le plus puissant des membres de l'UE en termes de politique indo-pacifique. Elle a une participation constante dans le théâtre indo-pacifique en raison de ses territoires insulaires et d'autres atouts."

Il existe un très grand nombre de moyens français opérant dans l'Indo-Pacifique. Cela comprend environ 1,5 million de Français vivant dans des territoires tels que l'île de la Réunion et la Polynésie française, 8 000 militaires, près de 15 navires de guerre et 40 avions, tous stationnés ici.

Il existe un vaste réseau diplomatique et de défense dans cette zone, comprenant 18 attachés de défense accrédités dans 33 pays, qui contribue à la connaissance du domaine maritime français. 93 % de la zone économique exclusive (ZEE) de Paris est située dans les océans Indien et Pacifique. Cette zone a volé à la région atlantique la place de centre de gravité de l'économie mondiale.

Le Dr. Manoj Babu Buraga, membre associé du groupe de travail sur l'Union européenne et l'Indo-Pacifique de la National Maritime Foundation, a déclaré au EurAsian Times : "La possession par la France d'actifs militaires précieux, tels que ses troupes prépositionnées et d'autres capacités dans ses bases de La Réunion, de Mayotte, de Djibouti et des Émirats arabes unis, a créé un quadrilatère français imbriqué qui couvre le sud-ouest de l'océan Indien ainsi que les voies de communication maritimes (SLOC) de la région. Des installations militaires supplémentaires en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie complètent les nœuds stratégiques du quadrilatère de ce pays européen."

La stratégie de défense de la France dans la région
"Le Livre blanc français sur la défense et la sécurité nationale avait proposé que la région indo-pacifique, qui s'étend de l'Atlantique à l'océan Indien, devienne les " axes géographiques prioritaires " et la " zone d'intérêt clé " du pays. Elle appelait à une plus grande concentration de la présence militaire de Paris dans cette zone afin de protéger l'intérêt national français", a ajouté M. Buraga.

L'amélioration de l'équilibre militaire régional dans l'Indo-Pacifique est le premier pilier de la politique de la France dans cette région. Au cours des dernières années, elle a considérablement approfondi ses partenariats stratégiques avec des pays tels que l'Australie, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud, l'Indonésie, la Nouvelle-Zélande et Singapour. Paris y parvient principalement par le biais de la coopération en matière d'armement, d'un meilleur partage des informations ou d'exercices maritimes conjoints.

L'exercice naval conjoint Inde-France, Varuna 2021, dans la mer d'Arabie. (via Twitter)
Les territoires français d'outre-mer accueillent des bases et des capacités militaires qui, à leur tour, permettent au pays de sécuriser ses "territoires souverains ainsi que les biens communs qui les entourent". Ils facilitent également la coopération militaire et l'intégration régionale.

Les forces armées françaises contribuent non seulement à "la stabilité des zones qui sont pertinentes pour les intérêts de sécurité [de la France]", mais fournissent également des garanties de sécurité aux alliés et partenaires de Paris dans la région, en maintenant une coopération militaire basée sur des intérêts réciproques.

L'objectif des partenariats noués par la France dans la région indo-pacifique est de faciliter les déploiements conjoints. M. Singh, qui est également président du groupe de travail de la CII sur la coopération trilatérale en Afrique, a ajouté : "La France utilise ses territoires insulaires pour mener régulièrement des exercices et des patrouilles dans la région. Sa base à Djibouti en Afrique constitue également un emplacement tactiquement important. Les interactions du pays dans la région sont plutôt axées sur la conclusion d'accords de défense pour l'industrie française."

"Même dans le cas du groupement QUAD, qui se concentre sur la région depuis plus longtemps que Paris, la France a augmenté son implication depuis qu'elle a réalisé qu'être associée à QUAD serait assez bénéfique. Si elle a récemment connu quelques tensions avec l'Australie - un grand pays de la région - c'est en grande partie à cause de l'accord sur les sous-marins AUKUS, qui a moins à voir avec la stratégie indo-pacifique elle-même", a-t-il noté.

L'autre pilier de la politique de la France dans cette région concerne les partenariats bilatéraux et multilatéraux.

Multilatéralisme et rôle de l'UE
M. Singh a noté que la France est fortement encline aux relations mu ltilatérales dans cette région. Il en a expliqué la raison en disant que "si la France ne veut pas que la Chine ait une influence totale dans l'Indo-Pacifique, elle ne veut pas non plus que les Etats-Unis dominent la région.=> Et je crois profondément que c'est cette attitude qui a value à la France la confiance des EAU et du groupe Indo-méditerranéen qui commence à affirmer sa différence vis-à-vis des US et de la Chine.

Reflétant cette approche multilatérale, la France a renforcé sa position et est devenue membre de l'Indian Ocean Rim Association (IORA)". Outre l'IORA, la France a également rejoint d'autres forums régionaux tels que la réunion des ministres de la défense du Pacifique Sud. Elle participe également à des coalitions avec des partenaires qui partagent ses valeurs.

Dans un article du Center for Strategic and International Studies, Pierre Morcos estime que la France s'inquiète de "l'attitude affirmée" de la Chine. Pourtant, la nation européenne concentre ses efforts sur la recherche d'un équilibre. À cette fin, elle tente de faire contrepoids à la Chine tout en essayant d'éviter une attitude d'escalade à son égard.

Le troisième pilier d'action de la politique française est son soutien actif à l'engagement de l'Europe dans l'Indo-Pacifique. Elle a contribué à la présence accrue de l'UE dans les forums régionaux.

À cet égard, M. Buraga a noté que "la France a déjà déclaré son intention de diriger les opérations de patrouille européennes en faveur de la liberté de navigation", ce qui est considéré comme cohérent avec le soutien de l'UE à un ordre international fondé sur des règles.

À ce sujet, M. Singh a déclaré : "La France est un pays de l'UE qui n'hésite pas à adopter des politiques UE+ sur des questions d'importance, notamment à l'égard de l'Inde."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Reportage intéressant sur LCP sur comment les US ont cherché à déstabiliser le général de Gaulle, notamment en le faisant passer pour un agent soviétique souhaitant ranger la France dans le pacte de Varsovie, par tous les moyens possibles pour le sanctionner de son refus de se ranger aveuglément sous bannière US (bombe FR, expulsion des forces US dont nucléaires du territoire, Québec...).

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La route de la soie Indienne se développe vers ... le Bengladesh. 

https://www.dnaindia.com/india/report-india-signs-deal-to-develop-railway-link-in-bangladesh-2913144

"L'Inde signe un accord pour développer une liaison ferroviaire au Bangladesh
La nouvelle liaison ferroviaire du pays reliera la ville de Bogura à Sirajganj au Bangladesh.
Rapporté par:| Édité par : |Source : ANI |Mise à jour : Sep 27, 2021, 09:29 PM IST

L'Inde signe un accord pour développer une liaison ferroviaire au Bangladesh

L'Inde a signé lundi un accord avec le Bangladesh pour développer une nouvelle liaison ferroviaire dans le pays qui reliera la ville de Bogura à Sirajganj.

Le nouvel itinéraire ferroviaire établira une liaison à double écartement plus courte entre les parties occidentale et septentrionale du Bangladesh, ainsi que les parties orientale et méridionale, via Dhaka", a indiqué la Haute Commission de l'Inde au Bangladesh dans un tweet.

"Une étape importante vers la modernisation de l'infrastructure ferroviaire du Bangladesh et l'amélioration de la connectivité ferroviaire au Bangladesh ! Une nouvelle liaison ferroviaire directe entre Bogura et la gare de Shahid M. Mansur Ali, Sirajganj, sera développée dans le cadre d'une ligne de crédit du gouvernement indien", indique le tweet.

Le contrat entre Bangladesh Railway et le consultant indien JV de RITES Ltd & Aarvee Associates a été signé en présence du ministre des Chemins de fer du Bangladesh Md Nurul Islam Sujan et de l'ambassadeur indien au Bangladesh Vikram K Doraiswami.


"La cérémonie de signature a été présidée par l'Honorable Secrétaire (Chemins de fer) Mohd. Salim Reza ", a déclaré le Haut Commissariat indien dans une série de tweets.

Pendant ce temps, l'Inde et le Bangladesh ont intensément misé sur leur relation bilatérale saine dans le développement du commerce mutuel.

Plus tôt dans le mois, l'Inde avait également aidé Dhaka en fournissant deux usines mobiles d'oxygène médical pour soutenir la lutte du pays contre le COVID-19."

Edited by herciv
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

journaliste d'investigation, il aborde de nombreux sujets dans son nouveau livre de pratiquement 600 pages. il eclaircie beaucoup de chose.

je met ca ici, fallait trouver un endroit, mais c'est a ne pas manquer.

3h00 tres interessante. l'etat profond de la france, barkhane, ukraine, wuhan, le virus, le nucleaire francais, les cables, alcatel et j'en passe. tres disparate.

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le monde change sous nos yeux. Des alliances contre nature il y a encore un an sont en train de se nouer sous nos yeux. Les accords d'Abraham ont ouverts les champs du possible et les routes de la soie Indienne ont permis des rencontre et des synergies totalement inédites :

Voici que Israël se rapproche de la Turquie et que ces deux là parle avec les EAU. Je verrais dans ces discussions bien plus l'ombre bienveillante de l'Inde que celle des US. Je peux me tromper mais vraiment je ne pense pas.

https://www.israeltoday.co.il/read/israels-isolation-in-the-middle-east-has-definitively-ended/

  • Thanks 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Bon alors on a un bloc Russie / Chine sur lequel les échanges avec lequel les échanges vont commencer à se limiter. Si vous identifiez des partenaires potentiel à ce bloc. N'hésitez pas à complèter la liste.

Algérie, Nicaragua et finalement pas mal de pays d'amérique centrale / Sud pour moi, dont l'Argentine !!

De nombreux pays africains pourrait aussi basculer nombreux venant de la France_Afrique.

Suffit de regarder ou Wagner est positionné.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, herciv a dit :

De nombreux pays africains pourrait aussi basculer nombreux venant de la France_Afrique.

Et on leur souhaite bien du plaisir. Ils iront demander des aides humanitaires à la Russie.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, herciv a dit :

De nombreux pays africains pourrait aussi basculer nombreux venant de la France_Afrique.

Suffit de regarder ou Wagner est positionné.

C’est la premiere fois que l’urss ou la russie fait une percé en afrique. Ca tient jamais tres longtemps. Mais là, c’est plus les faiblesses fr qui pointent que la force russe. 

Link to comment
Share on other sites

Tu abordes un point important pour l'Allemagne mais qui questionne la politique industrielle de la France et de l'Europe dans ce monde de blocs.

Je m'en faisais la remarque hier. Le bloc AUKUS (occidentale ?) est morcelé comme le bloc SINO-russe. Personne n'entoure personne seul le bloc Indo/arabe présente une certaine continuité. Que vont devenir les routes commerciales ? Qui garantira la libre circulation des marchandises ? 

Pour moi des politiques de réindustrialisations vont être mise en place un peu partout. Le corolaire de ces réindustrialisation çà va être l'accès à de l'énergie bon marché ... Oui mais nous européens notre gaz il ne pourra pas venir de nos fournisseurs historique (russie et algérie). On va dépendre très fortement des capacités nucléaires et du pétrole. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Cet article n'aurait jamais dû se retrouver là il y a quelques jours. Mais il montre deux aspects moins visible jusqu'à maitenant du passage dans un monde bloc. 

- l'arrêt de l'échange d'information d'identification dans ce cas concernant les navires ce qui est un problème en soit et son corrolaire l'arrêt du suivi de ces navires.

- l'arrêt du respect des procédures permettant les échanges de marchandise et notamment le passage aux douanes (dont le préalable est un tracking) et surtout l'assurance.

https://www.navalnews.com/naval-news/2022/02/unseenlabs-reveals-ships-that-vanished-from-conventional-geolocation-systems/

Certaines technologies et notamment l'Ia peuvent contourner ce problème mais uniquement de manière non coopérative...

Compte tenu de ces éléments qui date de l'année dernière, du caractère simultané de l'invasion probable de l'Ukraine et de la très forte intensification des opérations au-dessus de Taïwan ces dernières semaines, il est pour moi évident qu'on va assister à l'ouverture d'un second front cette année. C'est d'ailleur pour cette raison que les US n'aideront pas l'Ukraine.

Ca va dans le même sens.

Edited by herciv
Link to comment
Share on other sites

Copie d'une message envoyé aujourd'hui à BFM sur l'absence de profondeur de leur analyse concernant l'invasion de l'Ukraine :

 

Bonjour,

 

J’écoutais ce matin les analyses concernant l’invasion de L’Ukraine et je suis étonné de vois à quel elle manque de profondeur. Il n’y a plus beaucoup d’efforts à faire pour prendre en compte tous les signes que la Russie à envoyé.

Aucune sanction n’aura d’impact. Poutine attend ces sanctions, il les souhaite même. Il veut déconnecter l’économie Russe des flux financier occidentaux. Il a juste besoin d’un alibi. Il n’a pas besoin de SWIFT.

Il veut également déconnecter la Russie des flux de données mondiaux. Il est prèt , votre spécialiste en informatique a évoqué cet possibilité dès ce matin.

Enfin Il veut déconnecter la Russie des flux de matière premières.

Il pense pouvoir compenser grâce à la Chine et à l’Inde.

Si vous suivez ma pensée çà veut dire que toute les économie occidentales sont exposée, pas seulement l’Europe. Également les US et en particulier les GAFAM.

La Russie est beaucoup moins isolée qu’il n’y parait. Elle put compter sur les capacité industrielles et technologique de La Chine bien sûr, mais on peut y rajouter une partie des pays d’amérique latine, l’Algérie et un certains nombre d’autres pays qui préfèreraient échanger dans un cadre normatif différent de celui des US.

 

L’économie de bloc a commencé pourquoi ne pas en parler que chacun puisse faire des anticipations dans le bon sens ?

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Je suis totalement d'accord avec toi, l'économie de bloc peut s'avérer la nouvelle donne de l'économie mondiale. La mondialisation risque de connaître un frein. Pour moi le bloc Russe est un peu trop seul.

Poutine attend les sanctions et à mon avis estime qu'il a suffisamment préparer l'économie de la Russie pour éviter une crise éco. Il doit aussi estimer que vu qu'on est pas préparé à une guerre éco nous européens on va plus en souffrir.

Compenser avec la Chine il le peut être pour l'inde il ne le pourra pas les intérêt russes en Inde sont très faibles et doivent passer par soit l'Iran soit l’Afghanistan assez compliqué à mettre en œuvre.

La Chine peut lui faire faux bond préférant apparaître comme un interlocuteur apaisé, elle peut refuser le conflit et ne pas soutenir la Russie auquel cas la Russie sera totalement isolée. C'est un peu ubuesque de considérer que la Russie va compter sur les pays d'Amérique latine qui sont loin qui commercent bien plus avec l'Europe et Les US.

 

Link to comment
Share on other sites

À cause du bras de fer entre l'Inde et la Chine, quand la Russie se rapproche de la Chine elle s'éloigne d'autant de l'Inde.

Le basculement de l'Inde vers l'Occident était déjà bien engagé ; il va maintenant s'accélérer.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

D'abord une info. Le paki apporte son soutien à la Russie. Je dis çà parce que j'avais oublié de les compter.

Je remarque quand même concernant Russie/ Chine/Paki qu'il y a une continuité géographqie. Qu'il y a des ressources vraiment importante et que els industrie chinoise font partis des plus moderne et sont notamment capable de fabriquer des Iphone.

L'une des transformations que je maitrise mal c'est celle ou les GAFAM se retrouvent privé de très nombreux comptes situé dans tous ces pays.

 

L'Inde a tout à gagner à ne pas s'aligner. Et c'est probablement ce qui va se passer.

J'attend avec une certaine anxiété de voir comment les grecs vont réagir rapport au port du Pirée.

Edited by herciv
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il n'y a pas que la Chine qui monte en puissance : les Etats-Unis aussi :

https://ecfr.eu/article/why-europe-has-no-say-in-the-russia-ukraine-crisis/ (27 janvier 2022)

On peut constater ce changement de pouvoir dans pratiquement tous les domaines de la puissance nationale. Sur la base de la mesure la plus grossière du PIB, les États-Unis ont radicalement dépassé l'Union européenne et le Royaume-Uni depuis 2008. En 2008, l'économie de l'UE était légèrement supérieure à celle des États-Unis : 16,2 billions de dollars contre 14,7 billions. En 2020, l'économie américaine était passée à 20 900 milliards de dollars, tandis que celle de l'UE était tombée à 15 700 milliards de dollars. Alors qu'elle était à peu près à parité en 2008, l'économie américaine dépasse désormais d'un tiers celle de l'UE et du Royaume-Uni réunis. [Et c'est encore pire si l'on supprime le Royaume-Uni de l'équation européenne !]

La domination technologique des États-Unis sur l'Europe s'est également accrue. Les grandes entreprises technologiques américaines - les Big Five d'Alphabet (Google), Amazon, Apple, Meta (Facebook) et Microsoft - sont maintenant sur le point de dominer le paysage technologique en Europe comme elles le font aux États-Unis. Les Européens tentent d'utiliser la politique de concurrence pour repousser cette domination mais, contrairement aux Chinois, ils n'ont pas été en mesure de développer des alternatives locales - ces efforts semblent donc voués à l'échec.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,763
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Poivre62
    Newest Member
    Poivre62
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...